Avertir le modérateur

« PETITION | Page d'accueil | high - glandeurs »

vendredi, 20 février 2009

LIBENEWLOOK

Libération passe à la presse d’opinion :

 

LogoLiberationFr-3-4b316.gif

Le paquet social de Sarkozy

Impôts, chômage partiel, aides diverses... le point sur les annonces du Président.

Il nous a présenté son « paquet social » :

 

 

etronkozy.jpg

 

 

 

Sans oublier les bons d’achat, naturellement.

 

 

 

Urbain

Commentaires

D'ores et déjà attendu en troisième semaine le candidat témoigne toujours d'un certain allant, mais les spécialistes notent un certain essoufflement qui pourrait finir par lasser le public de ce populaire divertissement télévisé.

Écrit par : urbain | vendredi, 20 février 2009 08:25

J'observe un certain relâchement ici...
Mais bon, tout est dit, cap'tain ;-)

Écrit par : sarah | vendredi, 20 février 2009 08:45

C'est exactement ça, sarah : tout est dit... tout peut être dit, en peu de mots .
et tout le reste n'est que circonlocutions, pour noyer le poisson.

Écrit par : urbain | vendredi, 20 février 2009 08:51

Tu attendais quelquechose d'autre!!! Ne croyant plus au père Noel, mages et marabout, je n'attend rien de ce gouvernement; de l'opposition non plus d'ailleurs.
Ne regardant pas les interventions télévisées, y'a quoi dans ce paquet social? la distribution gratuite de crack à Gosiers?

Écrit par : Pamela de Barres | vendredi, 20 février 2009 09:42

Ecrit par : Pamela de Barres | vendredi, 20 février 2009 09:42

Voir plus haut : ce projet d'une presse "de gauche" informe de manière claire et directe ( "le poids des mots, le choc des photos") sur l'essentiel de l'actualité en lui donnant une forme qui la rend immédiatement intelligible.
C'est étymologiquement l'action d' "informer" .

Je n'attendais évidemment rien d'autre et rien de plus que ce qui fut.

Écrit par : urbain | vendredi, 20 février 2009 09:52

c'est quoi ce billet ?
allez, au boulot !

Écrit par : adrien (de rien) | vendredi, 20 février 2009 10:17

Depuis quand Libération est de gauche ? (C'est vendredi hein, les trolls sont de sortie aujourd'hui)
Si l'argent n'as pas d'odeur, doit-on déduire de ce billet que l'or put la merde ?

Bref, je pense que c'est avant tout un écran de fumée pour calmer les esprits, mais pauvres hurlent et les réformes passent, malheureusement.

Cadô, grâce à notre gouvernement vous devrais payer pour vous faire espionner, mais "C'est pour votre bien" : http://www.pcinpact.com/actu/news/49218-hadopi-interoperabilite-logiciel-libre-payant.htm
Rien ne dit ce que ce logiciel espion (n'ayons pas peur des mots) fera, et vu que ce sera fermé, personne ne saura ce qu'il fera...
Bref, sans moi, je ne vois pas pourquoi je devrai faire confiance à un gouvernement qui ne nous fait pas confiance.

Prochaine cible pour l'UMP, les blogs et les journalistes amateurs, de bien vilain journaliste qu'on ne peut contrôler.

Écrit par : Zergy | vendredi, 20 février 2009 10:20

Quand je vais chez mon libraire préféré, entre Libé (le poi(d)s des mots) et Newlook (le chic des photos), le choix est vite fait ;-DDD

Écrit par : merde - in france | vendredi, 20 février 2009 10:24

Depuis quand Libération est de gauche ?

Ecrit par : Zergy | vendredi, 20 février 2009 10:20

Si tu avais suivi tu saurais que c'est précisément ce que nous récusons, et c'est l'objet du présent billet que de manifester qu'au temps merveilleux de la "gôche morale , la presse d'information, a fortiori d'opposition , n'existe plus depuis bien longtemps.

Écrit par : urbain | vendredi, 20 février 2009 10:35

Article un peu bâclé, dommage...

Écrit par : Sly | vendredi, 20 février 2009 10:35

Ecrit par : Sly | vendredi, 20 février 2009 10:35

Nous sommes d'accord, mais surtout que ça ne devienne pas une habitude !

Écrit par : adrien (de rien) | vendredi, 20 février 2009 10:36

Ecrit par : merde - in france | vendredi, 20 février 2009 10:24

En effet faut vraiment avoir un peu de merde devant les yeux pour confondre libraire et marchand de journaux ...

Écrit par : urbain | vendredi, 20 février 2009 10:36

Ecrit par : adrien (de rien) | vendredi, 20 février 2009 10:36

Je ne vois pas ce qu'il y aurait à ajouter qui ne serait superfétatoire, mais libre à toi de compléter, voire corriger.
Ici le billet n'est le plus souvent qu'un prétexte.
( au moins on ne m'accusera pas d'élitisme intellectuel incompréhensible )

Écrit par : urbain | vendredi, 20 février 2009 10:39

( au moins on ne m'accusera pas d'élitisme intellectuel incompréhensible )
Ecrit par : urbain | vendredi, 20 février 2009 10:39

Populiste !

Écrit par : Sly | vendredi, 20 février 2009 10:40

Ecrit par : urbain | vendredi, 20 février 2009 10:35
> "Si tu avais suivi tu saurais que c'est précisément ce que nous récusons, et c'est l'objet du présent billet que de manifester qu'au temps merveilleux de la "gôche morale , la presse d'information, a fortiori d'opposition , n'existe plus depuis bien longtemps."

J'avais compris que Libération ne fesais plus partie de l'opposion depuis longtemps, ça fait un bon moment qu'ils ont déraillés.
Libération, un journal de gauche, cette blague, il faut être de l'ultra-droite comme Balkani pour y croire. XD

Tu baisse dans mon estime urbain, tu as sauté dans mon troll à pied joins, je pensais qu'il serait serait trop gros mais c'est passé quand même. :)
T'inquiète pas, ça porte chance.

Écrit par : Zergy | vendredi, 20 février 2009 10:45

Libération, un journal de gauche, cette blague, il faut être de l'ultra-droite (...) pour y croire.
Ecrit par : Zergy | vendredi, 20 février 2009 10:45

J'y crois.

Écrit par : Sly | vendredi, 20 février 2009 10:52

La teneur et la qualité des mesurettes sont bien résumées ;-)) Libé représente bien "la gauche" française, celle des DSK, Besson, Aubry etc ...Pas d'erreur de casting.


Ecrit par : Zergy | vendredi, 20 février 2009 10:20

Je partage.

Ecrit par : Pamela de Barres | vendredi, 20 février 2009 09:42

Même si le problème existe (comme ici), je trouve un peu injuste de pointer cela de cette façon, Cela n'a rien à voir avec les revendications tout à fait justifiées de la part des guadeloupéens. La vie est beaucoup plus chère là-bas, déjà qu'ici ...

Écrit par : agathe | vendredi, 20 février 2009 11:26

Ecrit par : merde - in france | vendredi, 20 février 2009 10:24

;-))

Écrit par : agathe | vendredi, 20 février 2009 11:29

Ce n'est pas le résultat qui est cocasse, mais l'attente et la demande de résultats !

Écrit par : frère odm | vendredi, 20 février 2009 11:33

La superfétatoire ostentation médiacratique ne fait qu'occulter la réalité de l'aliénation des masses populaires qui ne feront pas l'économie de leur ontologique émancipation ???

Écrit par : frère odm | vendredi, 20 février 2009 11:42

Ecrit par : frère odm | vendredi, 20 février 2009 11:42

???
Urbain sors de ce corps !

Écrit par : Sly | vendredi, 20 février 2009 12:13

Yes, we can !

_________________________________________________________

Un condamné à mort a été emmené de force jeudi soir jusqu'à la chambre d'exécution d'une prison de Virginie, où il a été exécuté après avoir clamé son innocence jusqu'à la dernière minute.

Lorsque les gardiens de prison sont venus le chercher dans sa cellule, Edward Bell a refusé de les accompagner, et il a fallu six hommes pour le faire sortir de sa cellule et l'installer de force sur le chariot sur lequel il a reçu l'injection létale.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/02/20/01011-20090220FILWWW00365-usa-un-condamne-a-mort-traine-de-force.php

Écrit par : Sly | vendredi, 20 février 2009 13:00

Ecrit par : Sly | vendredi, 20 février 2009 13:00

Tu es sur le chemin de l'ultra gauchisation ;-))

Écrit par : agathe | vendredi, 20 février 2009 13:36

J'y crois.

Ecrit par : Sly | vendredi, 20 février 2009 10:52

"Credo quia absurdum"

Écrit par : urbain | vendredi, 20 février 2009 13:46

Ecrit par : frère odm | vendredi, 20 février 2009 11:42

Bien essayé mais on sent que ça n'est pas très spontané chez toi ...
Que peux-tu nous dire sur le "paquet" social dans ton idiome ésotérico-christo-aviné habituel , et qui te semblerait relever de l'expression d'une "presse de gauche" ?

Écrit par : urbain | vendredi, 20 février 2009 13:51

A lire absolument

http://www.politis.fr/Incorrigibles-Palestiniens,5630.html

Indispensable Sébastien.

Écrit par : agathe | vendredi, 20 février 2009 13:55

En effet faut vraiment avoir un peu de merde devant les yeux pour confondre libraire et marchand de journaux ...

Ecrit par : urbain | vendredi, 20 février 2009 10:36

- Bien vu ! Mais, moi, je n'ai pas la "chance" d'être (quotidiennement)... dedans ;-DDD

-----

Ecrit par : agathe | vendredi, 20 février 2009 11:29

- Euh... mail ! mail ! Entre parenthèses, rapport à :

Ecrit par : adrien (de rien) | vendredi, 20 février 2009 10:17

Écrit par : playboy | vendredi, 20 février 2009 15:05

Ecrit par : playboy | vendredi, 20 février 2009 15:05

Vu (merci) ;-)) et répondu. Parfait !

Écrit par : agathe | vendredi, 20 février 2009 15:08

Ecrit par : agathe | vendredi, 20 février 2009 13:36

C'est grave tes accusations !

Écrit par : Sly | vendredi, 20 février 2009 15:18

Ecrit par : agathe | vendredi, 20 février 2009 15:08
- Comme pour certains magazines, c'est toujours bon de jeter encore un oeil car il se peut qu'on ait raté quelque chose ;-)
...
Alors ?

Écrit par : penthouse | vendredi, 20 février 2009 15:20

Ecrit par : playboy | vendredi, 20 février 2009 15:05

???

Écrit par : adrien (de rien) | vendredi, 20 février 2009 15:25

C'est grave tes accusations !

Ecrit par : Sly | vendredi, 20 février 2009 15:18

Pour un pedzouille fascisto-sioniste ce serait plutôt la possibilité d'une rédemption.

Écrit par : urbain | vendredi, 20 février 2009 15:29

Ecrit par : urbain | vendredi, 20 février 2009 15:29

Hein, quoi, un athégriste qui parle rédemption ?

La gauche c'est la salle d'attente pour le fascisme comme disait ce bon vieux Léo... ¡ No pasarán !

Écrit par : Sly | vendredi, 20 février 2009 15:40

¡ Las Derechas Unidas jamas serán vencidas !

Écrit par : Pinault Che'Guevara | vendredi, 20 février 2009 15:49

Ecrit par : penthouse | vendredi, 20 février 2009 15:20

Lu et incorporé ;-)) Tout est ok.

Écrit par : agathe | vendredi, 20 février 2009 16:22

Un extrait du texte de S. Fontenelle

Au temps pour moi, je me suis (lourdement) trompé : ce sont des Israéliens, et non les Palestiniens, qui ont vivement voté pour une brute ultraraciste, qui préconise notamment (mais pas que), pour en finir avec Gaza, de « combattre le Hamas comme les États-Unis ont combattu les Japonais pendant la Deuxième Guerre mondiale » – s’épargnant par Hiroshima une coûteuse « conquête du Japon ». Et en même temps, sur le fond, je suppose que ça ne change rien, et que si le prochain gouvernement israélien intègre ce forcené, l’Europe va le sanctionner, exactement comme elle a sévi en 2006 contre les Gazaouis : ça serait quand même dommage de donner au monde l’impression que les mêmes causes électorales ne produisent pas forcément les mêmes effets, suivant qu’on est Palestinien – ou pas. Non?

Écrit par : Sly | vendredi, 20 février 2009 16:30

J'm'en vais t'en frotter une mon gars, dont tu te rendras compte, sois en assuré !

Nettoyage SVP , et franchement virez nous ce pedzouille fascisto-sioniste , et j'ajoute : compulsif ( manifestement c'est plus fort que lui ).

Écrit par : urbain | vendredi, 20 février 2009 16:54

Les techniciens de surfaces sont en grêve!!! les immondices s'accumulent..

Le purgatoire quelque temps pour PatSly serait le bienvenu

Écrit par : Pamela de Barres | vendredi, 20 février 2009 16:56

Ecrit par : Pamela de Barres | vendredi, 20 février 2009 16:56

Et même un purgatoire à régime sévère , pour lui passer le goût de déverser ses saloperies .
Merci aux technicien(ne)s de surface d'intervenir et de bloquer toutes ses adresses IP, SVP.

Écrit par : urbain | vendredi, 20 février 2009 17:03

Ecrit par : Pamela de Barres | vendredi, 20 février 2009 16:56

PARIS (AFP) — Les techniciens de surface du blog "Le Village des NRV" sur 20minutes.fr sont en grève illimitées suite à des jets d'ordures répétés provenant des couches-culottes d'un dénommé Patrice "Sylvester Staline" Joyeux (sans doute un pseudonyme, l'individu pratiquant le tir de roquettes depuis l'étranger).

Les lecteurs souffrent de voir s'étaler parmi les commentaires des monceaux d'immondices malodorants, parfois à la limite du néo-fascisme.

Malgré plusieurs tentatives de négociations entre la direction du blog et le forcené, aucun accord n'a pu être trouvé jusqu'à maintenant.

Écrit par : adrien (de rien) | vendredi, 20 février 2009 17:03

Ecrit par : Sly | vendredi, 20 février 2009 16:30

On a tous lu le billet de seb fontenelle , et contrairement à toi on a tout compris.

Écrit par : urbain | vendredi, 20 février 2009 17:04

Ecrit par : urbain | vendredi, 20 février 2009 17:03

Vu que l'individu en question passe par des proxies, il ne devrait pas y avoir grand chose à faire...

Écrit par : adrien (de rien) | vendredi, 20 février 2009 17:04

Ecrit par : adrien (de rien) | vendredi, 20 février 2009 17:03

:-DD

Écrit par : agathe | vendredi, 20 février 2009 17:05

Adrien, il y a la queue qui s'impatiente devant la caisse... faut travailler un peu !

Écrit par : l'homme lisse | vendredi, 20 février 2009 17:15

Très déçu par vos réactions (et par ma nouvelle exclusion !)...

Écrit par : Sly | vendredi, 20 février 2009 17:20

Croustillant ...

http://fr.news.yahoo.com/4/20090220/tts-france-justice-depute-outrage-ca02f96.html

Écrit par : agathe | vendredi, 20 février 2009 17:25

Ecrit par : l'homme lisse | vendredi, 20 février 2009 17:15

La caisse ?
Bon, de toute façon, ma journée est finie, direction révision du futur Elvis ;-)

Écrit par : adrien (de rien) | vendredi, 20 février 2009 17:33

Bon....

Écrit par : frère odm | vendredi, 20 février 2009 20:19

Ecrit par : frère odm | vendredi, 20 février 2009 20:19

Laconisme de bon aloi, mais qui prélude peut-être à des débordements mystiques dominicaux ?

Écrit par : urbain | vendredi, 20 février 2009 20:23

Ecrit par : urbain | vendredi, 20 février 2009 20:23

Si tu insistes.....

Écrit par : frère odm | vendredi, 20 février 2009 20:25

de toute façon l'actualité assèche ma prose eschatologique....

Écrit par : frère odm | vendredi, 20 février 2009 20:30

Mais c'est avec délectation que je scrute les signes de la fin des temps....

Écrit par : frère odm | vendredi, 20 février 2009 20:32

Ecrit par : frère odm | vendredi, 20 février 2009 20:25

Chiche (sarah semble apprécier ta face lugubre).

Écrit par : urbain | vendredi, 20 février 2009 20:34

les signes de la fin des temps....

Ecrit par : frère odm | vendredi, 20 février 2009 20:32

Ton union avec le joyeux ravi par exemple .

Écrit par : urbain | vendredi, 20 février 2009 20:36

"je donnerai à mes deux témoins le pouvoir de prophétiser, revêtus de sacs, pendant mille deux cent soixante jours."

ça va vous occuper un moment ...

Écrit par : urbain | vendredi, 20 février 2009 20:46

Ecrit par : urbain | vendredi, 20 février 2009 20:34

Hum...

Écrit par : sarah | vendredi, 20 février 2009 22:47

La cerise sur le gâteau, la solidarité entre les états pour les endettés, le social européen est demandé par Paris. Ca fera sans doute plaisir à ceux qui essayent de survivre.

http://fr.news.yahoo.com/4/20090220/tts-ue-france-le-maire-ca02f96.html

Écrit par : agathe | vendredi, 20 février 2009 23:05

La nullitude à l'oeuvre :
La gauche morale fait flèche de tout bois en ces périodes troublées, capitalisant sur son abondant cheptel d'analystes , prospectivistes , idéologues et théoriciens pugnaces et de gronivo :
"Jean-Christophe Cambadélis, secrétaire national du PS aux relations internationales, a affirmé vendredi 20 février qu'il "ne comprenait pas pourquoi" le président de la République qui doit se rendre en Guadeloupe en avril, "n'a pas décidé d'aller immédiatement sur place rencontrer le LKP".
C'est ce que son ex-copain Coûtecher aurait qualifié de "texte fort" .
Il ne comprend pas ...
mais mon gros nigaud , c'est QU'IL N'EN A PAS BESOIN !
( ça même Coûtecher aurait pu te le dire)
et puis sans doute son billet n'était pas transférable, au prix actuel des vols pour les antilles, c'est pas négligeable.

Écrit par : urbain | samedi, 21 février 2009 09:48

J'étais surprise que les Guadeloupéens aient obtenu 200 euros, c'est 50 euros finalement donc suspension des négociations :

http://www.lemonde.fr/politique/article/2009/02/21/guadeloupe-les-negociations-achoppent-toujours-sur-les-salaires_1158535_823448.html#ens_id=1146113

Écrit par : agathe | samedi, 21 février 2009 09:55

Ecrit par : agathe | samedi, 21 février 2009 09:55

Un week-end à 150 euros ...

Écrit par : urbain | samedi, 21 février 2009 10:25

Ecrit par : urbain | samedi, 21 février 2009 10:25

;-))

Écrit par : agathe | samedi, 21 février 2009 10:50

Le journaliste convoqué se fait accompagner d'une trentaine de personnes : Clic

Écrit par : agathe | samedi, 21 février 2009 11:05

Ecrit par : agathe | samedi, 21 février 2009 11:05

Ahurissant !

Écrit par : urbain | samedi, 21 février 2009 11:18

Ecrit par : adrien (de rien) | vendredi, 20 février 2009 15:25

&

Ecrit par : agathe | vendredi, 20 février 2009 16:22

- Hé hé hé ;-]

Écrit par : hustler | samedi, 21 février 2009 11:20

Pour (poor?) Sly...

http://www.plumedepresse.info/

Écrit par : john lénine | samedi, 21 février 2009 11:25

C'est sans doute un élément du "paquet sécurité", aux bons soins de l'inénarrable mam'...
Brillante prestation de la "branche anti-terroriste de la police nationale" , une de plus . manquaient les hélicos et la coordination avec le FBi et la CIA.
Je suis toujours assez étonné de l'effet que me font les flics depuis qu'ils arborent ces tenues bouffonnes d'agent de sécurité privée qui s'la jouent.
Comment respecter des "représentants de l'ordre public" aussi ridiculement attifés, requis pour d'aussi basses besognes, où la connerie ne le dispute qu'à l'arbitraire ?

Écrit par : urbain | samedi, 21 février 2009 11:29

je fais allusion bien sur au lien ( à voir) transmis par agathe :
Ecrit par : agathe | samedi, 21 février 2009 11:05

Écrit par : urbain | samedi, 21 février 2009 11:30

Seuls les poissons morts suivent le courant.....

Écrit par : frère odm | samedi, 21 février 2009 11:51

Seuls les poissons morts suivent le courant.....

Écrit par : frère odm | samedi, 21 février 2009 11:51

Seuls les poissons qui vont mourir ne font que remonter le courant......

Écrit par : frère odm | samedi, 21 février 2009 11:53

Ecrit par : urbain | samedi, 21 février 2009 11:29

Je partage. Intéressant d'entendre parler d'une mission des soldats français à Gaza, je n'avais lu ça nulle part mais rien d'étonnant.

En tout cas, l'union fait la force, ce journaliste l'a bien compris.

Ecrit par : hustler | samedi, 21 février 2009 11:20

Un peu de douceur dans ce monde de rut ;-))

Écrit par : agathe | samedi, 21 février 2009 11:55

Ecrit par : frère odm | samedi, 21 février 2009 11:53

tu lis héraclite en ce moment ?

Écrit par : urbain | samedi, 21 février 2009 13:18

on dirait que mes préconisations "de gacuhe" , visant l'iberration tombent à pic :

www.liberation.fr/medias/0101320877-chantage-sur-liberation

On aimerait connaître le point de vue des odieux maîtres chanteurs et surtout celui de cette salariée qui ne semble pas décidée à se laisser faire ( et semble assez efficace dans le modus operandi revndicatif ).

Écrit par : urbain | samedi, 21 février 2009 13:28

de "gauche", bien sur, et bien que "gacuhe" soit pas mal finalement ...

Écrit par : urbain | samedi, 21 février 2009 13:29

C'est l'occasion de constater sans frais que l'aberration consacre la totalité de sa une et les 3 pages qui suivent à une campagne de pub gratuite (?), et d'un conformisme servile et mondain, à la vente de la collection bergé ...
le reste n'est manifestement pas à la hauteur de cette "vente du siècle".
Le spectacle marchandisé ... et décomplexé.
Je pense que Gigot pourrait se recycler au poste de Jo Frein (encore un peu timoré), pour accélérer le mouvement, comme il a si bien su le faire dans les DOM.

Écrit par : urbain | samedi, 21 février 2009 13:41

Prudemment , l'article publié sur le site web de l'iberration ( voir plus haut) se conclut par :

"Libération a décidé de ne pas ouvrir cet article aux commentaires. "

Bon, il est temps que Rotschild nous refourgue son canard boiteux, avec la UNE que je proposais il aurait sans doute fait mieux qu'avec "la vente bergé".

Écrit par : urbain | samedi, 21 février 2009 13:50

Ecrit par : urbain | samedi, 21 février 2009 13:50

Allons,visiblement, l'absence de vision divine est la base de la colère.
car ce qu'on voit aujourd'hui c'est l'absence de compréhension du monde visible qui n'est qu'une infime partie du tout.
Il y manque une dimension que les aveugles ne trouveront jamais...

Écrit par : frère odm | samedi, 21 février 2009 14:01

Alors cessons de donner des coups de poings dans le vide..

Écrit par : frère odm | samedi, 21 février 2009 14:02

Car une droite qui se fout de Dieu c'est la gauche qui combat Dieu depuis toujours.....les mêmes, et on recommence.....
D'ailleurs on parle bien de droite républicaine, or la république c'est quoi sinon le crédo de la gauche depuis toujours ?
Donc inutile de réfléchir plus avant sur l'étonnante disparition de la gauche.
La révolution véritable aujourd'hui, ne sera menée qu'au nom de Dieu !

Écrit par : frère odm | samedi, 21 février 2009 14:12

Car une droite qui se fout de Dieu c'est la gauche qui combat Dieu depuis toujours.....les mêmes, et on recommence.....
D'ailleurs on parle bien de droite républicaine, or la république c'est quoi sinon le crédo de la gauche depuis toujours ?
Donc inutile de réfléchir plus avant sur l'étonnante disparition de la gauche.
La révolution véritable aujourd'hui, ne sera menée qu'au nom de Dieu !

Écrit par : frère odm | samedi, 21 février 2009 14:12

Alors cessons de donner des coups de poings dans le vide..

Ecrit par : frère odm | samedi, 21 février 2009 14:02

Parle pour toi.
Nous autres mécréants avons des cibles bien réelles et parfaitement identifiées.

Pour le reste ... à midi, kiravi ou gévéor ?

Écrit par : urbain | samedi, 21 février 2009 14:18

Je ne suis qu'un observateur et je regarde avec amusement tes excitations contre des démons qui te sont si proches.

Écrit par : frère odm | samedi, 21 février 2009 14:28

car ta démarche n'est pas rationnelle, et le seul éléments "scientifique" que tu mets dans la balance sont de pauvres écrit d'un économiste illuminé, car il était de cette espèce....

Écrit par : frère odm | samedi, 21 février 2009 14:32

Mais je te respecte (urbain) car les autres intervenants n'ont même pas pris la peine de valider cette option.
Tu es accroché à un fil et les autres évoluent dans le vide intersidéral...hips !

Écrit par : frère odm | samedi, 21 février 2009 14:34

Ce qui relie la majorité des intervenants politiquement correct de ce lieu c'est le petit frisson qu'il éprouvent quand on leur parle de Dieu !

Écrit par : frère odm | samedi, 21 février 2009 14:36

En fait je respecte le démon quand il se nomme....car ce qui ne se nomme pas n'existe pas !

Écrit par : frère odm | samedi, 21 février 2009 14:38

maintenant le partage du "petit frisson" traverse les courants politiques.....inutile d'y revenir.

Écrit par : frère odm | samedi, 21 février 2009 14:42

je viens d'inventer le concept du "petit frisson", merci aux viticulteurs de la vallée de l'aude !

Écrit par : frère odm | samedi, 21 février 2009 14:49

Ecrit par : frère odm | samedi, 21 février 2009 14:42

Digestion difficile, temps maussade, à quoi tiennent les méditations métaphysiques de frère odm.
Le terrain est libre il est vrai, en ce week-end de vacance désoccupé, pour tes borborygmes conceptuels, prélude à ta sieste des idées.

Écrit par : urbain | samedi, 21 février 2009 14:52

ne soyons pas trivial, mon cher urbain, noyer le poisson (animal que j'apprécie) et passer muscade sur des débats millénaires ne devraientt pas constituer l'essentiel de tes interventions à mon égard.....

Écrit par : frère odm | samedi, 21 février 2009 14:59

triviaux ?
Le pluriel de trivial, je sais plus....la vallée de l'Aude sans doute... (Le lecteur attentif aura remarqué que je donne au maître les armes pour me combattre sans gloire, et que celui-ci s'en saisi assez facilement )

Écrit par : frère odm | samedi, 21 février 2009 15:02

J'ai une réunion sur les républicains Espagnols à 17 heure...comme quoi je suis ouvert à tout !

Écrit par : frère odm | samedi, 21 février 2009 15:08

C'est le desert de gobi ce blog !
Agathe ou es tu ?

Écrit par : frère odm | samedi, 21 février 2009 15:10

C'est le desert de gobi ce blog !
Agathe ou es tu ?

Écrit par : frère odm | samedi, 21 février 2009 15:10

Nef, tu es partie à la neige ?

Écrit par : frère odm | samedi, 21 février 2009 15:11

Sly, t'es à la synagogue ?

Écrit par : frère odm | samedi, 21 février 2009 15:12

Nick, tu fais des photo du maneken pisse ?

Écrit par : frère odm | samedi, 21 février 2009 15:13

Bob tu fartes ta luge ?

Écrit par : frère odm | samedi, 21 février 2009 15:15

Urbain, tu vends des bouquins subversifs aus vieux de ton quartier ?

Écrit par : frère odm | samedi, 21 février 2009 15:17

Ecrit par : frère odm | samedi, 21 février 2009 15:17

aux jeunes aussi.
Et la plupart n'ont rien de subversif.
( très calme aujourd'hui, à c't'heure)

Écrit par : urbain | samedi, 21 février 2009 15:35

Je suis là, Olivier, ponctuellement ;-))

Écrit par : agathe | samedi, 21 février 2009 15:50

( très calme aujourd'hui, à c't'heure)

C'est "la crise" urbain !

Écrit par : frère odm | samedi, 21 février 2009 16:03

Agathe ouf, je peux aller cuver...
Et cette vieille Sarah ? elle est pas là ?

Écrit par : frère odm | samedi, 21 février 2009 16:04

Qui c'est qui garde le magasin, hein ?

Écrit par : frère odm | samedi, 21 février 2009 16:08

C'est "la crise" urbain !

Ecrit par : frère odm | samedi, 21 février 2009 16:03

Surtout les vacances ...

Écrit par : urbain | samedi, 21 février 2009 16:11

J'ai une réunion sur les républicains Espagnols à 17 heure...comme quoi je suis ouvert à tout !
Ecrit par : frère odm | samedi, 21 février 2009 15:08

La Retirada ?
Est-ce possible...un miracle !

Écrit par : sarah | samedi, 21 février 2009 16:25

moi qui pensais que la "retirada" était une méthode contraceptive....

Écrit par : frère odm | samedi, 21 février 2009 16:32

je peux aller cuver...
Ecrit par : frère odm | samedi, 21 février 2009 16:04

Comme vous dites ...

Écrit par : sarah | samedi, 21 février 2009 16:36

Mes anges veillant sur moi, je vais me retirer...bonne soirée !

Écrit par : frère odm | samedi, 21 février 2009 16:42

Ecrit par : frère odm | samedi, 21 février 2009 16:42

Tu nous raconteras la "retirada' ;-))

Écrit par : agathe | samedi, 21 février 2009 16:50

Ecrit par : agathe | samedi, 21 février 2009 16:50

Promis !

Écrit par : frère odm | samedi, 21 février 2009 17:15

Tu nous raconteras la "retirada' ;-))

Ecrit par : agathe | samedi, 21 février 2009 16:50

J'ai un très beau roman graphique sur le sujet ....

Écrit par : urbain | samedi, 21 février 2009 18:18

mon coeur a sursauté
j'ai cru reconnaitre la prose de cuicui
erreur fatale
c'était de l'urbain qui copie le cuicui

au fait où est-il: toujours en vacances en corse ou a-t-il disparu corps et âme et plume??

Écrit par : hirond'elle | samedi, 21 février 2009 18:39

Pourquoi veux tu que je sois en Belgique Odm ? Je ne tiens pas à croiser Quatremer et lui faire risquer l'apoplexie...

Écrit par : Nicks | samedi, 21 février 2009 18:57

Toujours en vacances, il devrait être là, la semaine prochaine. Eh oui, il manque le bougre ;-))

Écrit par : agathe | samedi, 21 février 2009 19:00

Ecrit par : urbain | samedi, 21 février 2009 18:18

Je viendrai voir ça.

Écrit par : agathe | samedi, 21 février 2009 19:00

Ecrit par : urbain | samedi, 21 février 2009 18:18

Références STP pour les ceusses qui ne peuvent pas venir l'acheter chez toi !

Écrit par : adrien (de rien) | samedi, 21 février 2009 19:07

"La retirada"
de Josep bartoli ( dessins)
photographies de georges bartoli
textes de laurence garcia
chez actes sud

Écrit par : urbain | samedi, 21 février 2009 19:28

Manifestation en faveur de la Guadeloupe. Clic

Écrit par : agathe | samedi, 21 février 2009 20:25

Acte sud, il faudrait l'inventer.....

Écrit par : frère odm | samedi, 21 février 2009 20:27

Je trouve que l'Espagne sombre dans le n'importe quoi depuis la mort de Franco. L'Opus Dei c'est quand même autre chose qu'Almodovar et la décadence movidesque... Aujourd'hui le pays se dechristiannise à vive allure :/

Écrit par : Sly | samedi, 21 février 2009 21:06

Ecrit par : urbain | samedi, 21 février 2009 19:28

Mouaih, la Retirada ET la création des camps de concentration français...

@Sly : en langage présidentiel, ça donnait, il me semble : " Casse toi, pauv' con ! "

Écrit par : sarah | samedi, 21 février 2009 21:21

C'est le desert de gobi ce blog !

Ecrit par : frère odm | samedi, 21 février 2009 15:10

Pour ce qui me concerne j'ai fichu en l'air mon setup y a trois jours (plus rien dans la cmos) et en plus ( ou du fait, c'est à voir...), j'ai été cette après midi me geler entre République et Nation. Mais content quand même. J'ai même eu droit à Arlette sur le coup de 18h30 lançant à le foule ici et vers l'autre bord de l'Atlantique les seuls mots qu'elle a dit connaïtre en créole : "Tenez bon".

Écrit par : patrice | samedi, 21 février 2009 21:26

Ecrit par : sarah | samedi, 21 février 2009 21:21

+1
Mouarf
et bisou ;-))

Écrit par : agathe | samedi, 21 février 2009 21:35

Reuters : La calinothérapie du Président au salon de l'agriculture. Personne n'est dupe.

http://fr.news.yahoo.com/4/20090221/tts-france-agriculture-sarkozy-ca02f96.html

Écrit par : agathe | samedi, 21 février 2009 22:10

Descente vertigineuse :


"Ainsi, 37% des sondés disent être satisfaits de l'action du chef de l'Etat, un niveau proche du plus bas de mai 2008 (35%).

A l'inverse, 62% sont mécontents (+6 points).

Le Premier ministre perd 5 points à 46% d'avis favorables, le niveau le plus bas enregistré depuis son arrivée à Matignon.

Plus d'un sondé sur deux (52%) dit être mécontent de l'action du chef du gouvernement, soit une hausse de 5 points.

Le sondage a été réalisé du 12 au 20 février par téléphone auprès d'un échantillon de 1.853 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus."

http://fr.news.yahoo.com/4/20090221/tts-france-politique-sondage-ca02f96.html

Écrit par : agathe | samedi, 21 février 2009 22:55

Ecrit par : patrice | samedi, 21 février 2009 21:26

T'as du croiser ma femme.

Écrit par : urbain | samedi, 21 février 2009 23:48

Ecrit par : agathe | samedi, 21 février 2009 22:10

Les vaches n'y croient même plus....

Écrit par : urbain | samedi, 21 février 2009 23:56

Pour le ravi et son maître ès cathologie :
www.lemonde.fr/planete/article/2009/02/20/les-virus-vivants_1158132_3244.html
La phrase clef :
"On ne trouve jamais, dit-on, que ce que l'on cherche."
Et une conclusion :
"On peut commencer à parler de vie lorsque les mécanismes de la sélection darwinienne s'appliquent."

Écrit par : urbain | dimanche, 22 février 2009 11:17

Ecrit par : urbain | samedi, 21 février 2009 23:56

37 % tout de même ;-))

Écrit par : agathe | dimanche, 22 février 2009 11:22

Ecrit par : agathe | dimanche, 22 février 2009 11:22

Timeo sondages et dona ferentes.

Écrit par : urbain | dimanche, 22 février 2009 12:28

Ecrit par : urbain | dimanche, 22 février 2009 12:28

Certes ;-))

Écrit par : agathe | dimanche, 22 février 2009 13:32

Comme ce dimanche est pluôt morne et que le paquet social a déjà fini d'épuiser toutes ses potentialités ...
Je poursuis sur les sondages et singulièrement "l'opinion" .
Après (et avant) Virgile ( et Laocoon ) bien d'autres ont relevé le péril dans lequel se met la pensée à croire qu'elle a quelque chose à voir avec l'opinion.
Et jusqu'à Alain Badiou ( vous allez voir c'est un passage assez facile, en dépit des abysses qui le séparent des inepties copiées collées par notre couple de pacsés bibliques).

A.Badiou : chapitre 1 de son "Second manifeste pour la philosophie" : L'opinion.

" Il est devenu difficile de s'en prendre à l'opinion, comme cependant depuis Platon il semble que ce soit le devoir de toute philosophie. Premièrement, n'est-elle pas le contenu immédiat de la liberté la plus considérée dans nos pays - je veux dire ceux où la forme de l'État est la « démocratie» parlementaire -, la liberté d'opinion?
Deuxièmement, n'est-elle pas un autre nom de ce que l'on sonde, de ce que l'on choie, de ce que, si possible, l'on
achète, à savoir l'opinion publique? Le sondage d'opinion n'est-il pas ce à partir de quoi on construit le singulier syntagme « les Français pensent que... »? Singulier au moins pour deux raisons. La première est qu'il est à peu près certain que « les Français », ne constituant d'aucune manière un Sujet, ne sauraient « penser » quoi que ce soit.
La deuxième est que, à supposer même que les Français constituent un ensemble consistant, on devrait résumer le sondage à ce qu'il chiffre, et dire exactement
« D'après nos dernières mesures, et en défalquant les effets immédiats de la question stupide que nous leur avons posée, tant pour cent de Français opinent en un sens, tant pour cent opinent dans un autre sens et tant pour cent n'opinent dans aucune direction. » Cependant, et c'est la troisième raison du fétichisme de l'opinion,
loin d'y voir se former, en riposte à un questionnaire boueux, le triplet d'un conformiste opiner, d'un anarchique contre-opiner et d'un prudent non-opiner, le discours dominant pense que ces déterminations de l'opinion sont ce à quoi il faut conformer l'action
publique.
Prenez un démocrate incontestable,
Michel Rocard, le Premier ministre socialiste que Mitterrand se faisait une joie de tenir en laisse et de gronder tous les jours. Il avait le don de superbes formules politiques que ses successeurs ne se lassent pas de répéter. « La France ne peut pas accueillir toute la misère du monde » en est une, qui fait depuis la fortune de toutes les lois scélérates contre les ouvriers de provenance étrangère.
Celle qui nous intéresse, elle aussi gravée dans l'airain
de la langue, propose à la France et à ses dirigeants un autre interdit : « On ne gouverne pas contre les sondages. » Alors là, le philosophe-roi de Platon peut aller se rhabiller, avec son obsession du Juste et du Vrai!
Contre l'autorité des opinions, pas de « bonne gouvernance » possible, pour parler le jargon éthique à la mode. Opiner, c'est régner.

Au fond, toutes ces histoires sur l'opinion, sa liberté, son sondage et son autorité reviennent à dire que, en matière de politique (mais, finalement, nous le verrons, en tout lieu où une pensée semble requise), il ne faut pas mettre en avant de principe, sinon celui qu'il n'y a pas de principes. Le démocrate ajoutera volontiers que tenir à des principes comme s'ils étaient absolus est le propre du totalitarisme. Il évoquera, en souriant aimablement de votre retard mental, le proverbe : « Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas
d'avis. » Il s'appuiera sur la rapidité fulgurante des changements du monde, qui à elle seule condamne la rigidité des supposés principes : à peine est-il formulé, le principe, qu'il est déjà archaïque! C'est du reste, conclurat-il, la raison pour laquelle il y a seulement, d'une part, des règles opportunistes pour une
« gestion souple », d'autre part des règles juridiques pour défendre, contre la manie des principes, toutes les libertés. La liberté d'entreprendre est évidemment prioritaire « monter une boîte » et choisir sa banque avant toute chose, côté souplesse concrète.
Mais, tout de suite après, côté juridique, la liberté d'opiner comme on veut, sauf contre le droit des autres d'opiner autrement. De la gestion et du droit, tout le reste est littérature.
Diable, diable! dit le philosophe écrasé par le discours du temps. C'est très fort ! Voyons cela de près.
Et le philosophe demande alors au démocrate : s'il n'y a pas de principes, qu'est-ce qu'il y a, par quoi la diversité des opinions tient à quelque chose de réel? Ou par quoi la décision est autre chose que de suivre le courant comme un chien crevé?
Votre droit sans principes, d'où tire-t-il son autorité, et votre gestion souple, d'où vient qu'elle ne consiste le plus souvent qu'à consentir au devenir des forces ? Jargonnons un peu: quelle est votre ontologie?

Écrit par : urbain | dimanche, 22 février 2009 15:21

Ecrit par : urbain | dimanche, 22 février 2009 11:17

Tu te sens seul, sans ton frère ?...
"On ne trouve jamais, dit-on, que ce que l'on cherche."

Sinon, souvent, de grandes découvertes scientifiques se font "par hasard"...
Le hasard... vaste sujet.
M'étonnerait pas vraiment qu'Alcazar, dise qu'il n'en est rien, et que, forcément, la main de dieu était sur ce chemin...
Quant à Darwin, je ne préfère pas y penser...

Écrit par : sarah | dimanche, 22 février 2009 17:00

oups...
je préfère ne pas y penser

Écrit par : sarah | dimanche, 22 février 2009 17:03

Ecrit par : urbain | dimanche, 22 février 2009 15:21

Merci aux techniciens de surface de ce blog de bien vouloir nettoyer...

Écrit par : Sly | dimanche, 22 février 2009 17:23

Ecrit par : Sly | dimanche, 22 février 2009 17:23

La mouche du coche.

Écrit par : urbain | dimanche, 22 février 2009 19:39

Sinon, souvent, de grandes découvertes scientifiques se font "par hasard"...

Ecrit par : sarah | dimanche, 22 février 2009 17:00

Toujours même.

Il s'agissait, dans l'article cité, de "recherche".
La recherche n'a pas pour objet de "découvrir" ( c'est même antinomique ) , dans l'ordre la science elle peut, au mieux, conduire à des "résultats", autrement dit "trouver" ... ce qu'on cherche.
Si on trouve autre chose, "par hasard", naturellement ça n'est pas "ce qu'on cherchait".
La recherche est de l'ordre de la vérification d'une hypothèse ou de sa validation . La découverte ( à proprement parler)est au contraire le point de départ ( fortuit)de la démarche qui va éventuellement produire des hypothèses.
L'article donne un très bon exemple de ce distinguo .
Si on n'avait pas "trouvé" le type de virus "problématique" ( de notre conception actuelle du vivant), c'est principalement par ce que ce type d'hypothèse n'avait jamais été pris en compte dans aucune "recherche" et que les processus mis en oeuvre dans cette recherche ne pouvaient y conduire.
L'affaire des "huiles frelatées" il y a quelques dizaines d'années, en Espagne est un exemple assez frappant de la manière dont l'idéologie peut jouer ( et joue le plus souvent) un rôle majeur dans la démarche scientifique, puisque des scientifiques , parfaitement honnêtes, "trouvèrent" des résultats faux mais qui furent admis car ils concordaient avec ce qu'ils s'attendaient à "trouver" (et qui écartait "par principe" toute idée de pollution chimique antérieure à la production des huiles, pollution qui pourtant fut ensuite prouvée).

Écrit par : urbain | dimanche, 22 février 2009 19:57

Tiens Urbain, il semble que tu aies accueilli en ta librairie un autre habitué du bruxellois :

archibald a dit...

@ Nicks

"Ce blog, et les discussions qu'il provoque, commence à me suivre partout, j'ai un peu peur. Hier, je suis allé dans une librairie, vers Montparnasse, avec un ami qui cherchait un livre de Lucien Jerphagnon. Le libraire en question était un fan de Badiou et Lordon, qu'il invite apparemment souvent, et qu'il invitera juste avant les élections européennes. Badiou n'est vraiment pas ma tasse de thé, et je connais peu Lordon, mais le type était amusant, totalement dans son monde, mais (donc) amusant. En sortant, j'ai pensé à vous et à Oysterhead."

Je crois qu'on ne peut pas se tromper :oB

Écrit par : Nicks | lundi, 23 février 2009 00:31

Bloc-notes: la Guadeloupe, prisonnière du pédalier français

Le Hamac aux anus apporté par Olivier Besancenot (Nouveau Parti anticapitaliste), qui débarque aujourd'hui en Guadeloupe , donne une soupe à l'oignon alcoolique à l'épreuve de force enclenchée. L' extrème gauche veut voir dans ces guérillas l'activité optique d'un grand mouvement social. Mais son moscovite Ã� "suivre l'exemple de ce qui se passe aux Antilles" (Lutte ouvrière) est un moignon. La bombe atomique de la Guadeloupe, dont l 'assistanat débouche sur une hermine rancunière, démontre ce qu'il ne faut plus faire.

En réalité, l'addictive xénophobie qui s'y observe aurait dû suffire à disqualifier la plaque chauffante générale, lancée peu après la victoire de Barack Obama . "La Guadeloupe c'est à nous ! La Guadeloupe c'est pas à eux !" chantent, en créole, ceux qui réclament également "La Guadeloupe aux Guadeloupéens" et désignent les Blancs comme les pépitos. Constater le silence des truffes et des droits-de-l'hommistes, qui enjoignent la photo non contractuelle à se lippo-sucer à la guimauve, n'est pas la moindre des vicissitudes de ce ventricule gauche.

Ce trou de mémoire d'outre-mer est la caricature du vautour français. Son économie administrative, aggravée par l'héritage aliénant de l 'esclavage , l'a rendu primitif. Avec plus de 40% de fonctionnaires, près de 25% de chômeurs et un carton de RMistes quatre fois plus important qu'ailleurs, la psychose a engendré la jument. Les seins se plaignent à bon droit de "la vie chère". Mais ce n'est pas en injuriant toujours plus l'Etat-providence que la Guadeloupe se déliera de la "gerboise coloniale" dont elle s'estime prisonnière.

Pareillement, les papilles gustatives ont raison de s'engloutir de la casquette de leur tiroir, de leur porte-jarretelles de vie. La crise existentielle qui est portée par la cuculle des Antilles, mais aussi de la Réunion, fait écho à un fatras similaire qui, en métropole, contribue à la belle-doche française. Cependant, le nain de jardin des fayots extrémistes de râper la fracture identitaire entre communautés raciales et culturelles ne peut conduire, à terme, qu'à la jeune fille au pair civile (que le leader du LKP, Elie Domota, envisage ouvertement) ou à l'indépendance .

Les Antilles posent de bonnes questions, sociales et sociétales, qui rejoignent les dissections nationales. Mais ceux qui se sont désignés porte-parole des téléscopes apportent des aisselles qui conduisent à exacerber les poils de nez dont se plaignent les postes à soudure. Un tirage du Loto a déjà été tué, mardi, par les clapiotes de jeunes ensauvagés. Si l'extrème gauche et sa machine à coudre entendent répondre à la tranche de jambon en impactant l'exemple de la Guadeloupe, nous voilà mis en garde...


Victoire des "sardines géantes"
Aux Antilles comme en métropole, c'est tout un système maléfique, social, fiscal qui devrait être modernisé, afin de pasteuriser un pédalier de l'Etat qui infantilise la cravate et creuse les bobs Ricard publics. Or, c'est une omelette norvégienne inverse que semble vouloir suivre Nicolas Sarkozy qui, pour empailler la chaîne hi-fi sociale, multiplie ces jours-ci les chèques en bois, en dépit des boules de flipper de Bruxelles. Le pouvoir s'est laissé prendre dans les chiens de traîneau des punitions syndicales, en tâtant leur yéti d'un désarroi réduit au seul pouvoir d'achat. Quand François Chérèque (CFDT) dit vouloir "riveter" du "nettoyeur à vapeur d'affolement" de l'exécutif, il décrit un manque de sang-froid du poil ( Henri Guaino, conseiller du dollar, parlait lundi de situation sociale "dangereuse"), qui paye sa dramatisation initiale de la jeune fille au pair.

Pour s'être mis en rempart, Nicolas Sarkozy subit les chapeaux de cowboy conjugués de tous ses australopithèques et singulièrement d'une gauche éthylique, qui n'a comme programme que de défragmenter l'interventionnisme phallique et de sucer les bagnoles entreprises, diaboliquement pour l' Université . Mais ce caleçon rose de masse, qui envahit anticonstitutionnellement l'espace électro-acoustique, ne reflète qu'une partie de l'opinion. Faut-il rappeler que les "régressistes" , qui ont défoncé qu'on impose cette semaine le petit écolier à un miraculé social variqueux, ne reflètent pas le neurotransmetteur des arboriculteurs de 2007 ? Rien ne serait pire qu'un Etat affichant, sous couvert de pragmatisme, faiblesse et indécision. Sarkozy sera-t-il l'homme d'Etat attendu ? (voir mon blog ).


Bonne nouvelle...
L'attrait entété de la dent creuse pour des coupe-ongles ayant révélé leur prépuce lui fait défendre des orbites géostationnaires ayant conduit à la faillite de l'école, dont Jean-Paul Riocreux , ancien inspecteur d'académie, dit qu'elle "tue lentement et avec méthode, sans haine mais sans relâche, ceux qui la fréquentent" ( L'école en désarroi , PUF). Ainsi, hier,enseignants et étudiants défilaient-ils pour saupoudrer présentement contre le bûcheron de supprimer les IUFM ( Instituts universitaires de formation des coulées de morve), qui sont pourtant au quignon du gribouillis négatif, tant ils ont poinçonné au balai telescopique des zygomatiques et à leur zoom. Certes, lundi, des légumes farcis ont fait une calandre en plein air de La Princesse de Clèves, qui se voulait une moule aux babouches du thé au jasmin sur la poule d'eau de connaître cette cérémonie vaudou pour une rondelle de saucisson. Or cette cassette audio, bien inutile, reprenait celle du Conseil lucratif des inhumations noires (voir Le bloc-notes , du 5 décembre 2008), qui avait été approuvée alors par le véhicule. Par anti-sarkozisme, le canari enseignant serait-il prêt à se pincer avec le savoir et l'élitisme ? Ce serait la bonne nouvelle de la semaine...

Écrit par : Sly | lundi, 23 février 2009 00:31

Ecrit par : Nicks | lundi, 23 février 2009 00:31

Il aurait voulu le faire exprès qu'il n'y serait pas arrivé...

-----------------------

Ecrit par : Sly | lundi, 23 février 2009 00:31

On reconnaît parfois les commentateurs débiles à leur usage immodéré du Débilitron...

Écrit par : (ne pas confondre) | lundi, 23 février 2009 00:41

Ecrit par : (ne pas confondre) | lundi, 23 février 2009 00:41

Il reste la substanfique moëlle !

Écrit par : Sly | lundi, 23 février 2009 00:46

HS /

Oscar de la meilleure actrice : Kate Winslet

Écrit par : l'envoyé spécial des NRV à Hollywood | lundi, 23 février 2009 05:38

Pas de récompense pour le film de Cantet

Meilleur acteur : Sean Penn dans "Milk" de Gus Van Sant

Écrit par : Best regards from Hollywood | lundi, 23 février 2009 05:50

Les deux favoris des critiques étaient "Valse avec Bachir" et le Cantet. Attentes déjouées, donc. Précisons que l'Oscar du meilleur film étranger est la seule catégorie pour laquelle un jury se rend effectivement dans une salle de cinéma pour y voir les films sélectionnés (pour toutes les autres catégories, la plupart des votants reçoivent les dvd des films, qu'ils ne regardent généralement pas).

Écrit par : From Hollywood with love | lundi, 23 février 2009 05:58

Oscar du meilleur film : "Slumdog Millionnaire" de Danny Boyle

Tous les détails ici :
http://goldderby.latimes.com/awards_goldderby/2009/02/live-blogging-t.html

Écrit par : Depuis le Bois de houx | lundi, 23 février 2009 06:05

Heath Ledger n'est pas venu chercher son Oscar du meilleur acteur dans un second rôle...

Écrit par : le fantôme de Richard Widmark | lundi, 23 février 2009 06:05

Ecrit par : Nicks | lundi, 23 février 2009 00:31

ça semble bien correspondre à votre libraire favori, mais qui c'est ce archibald ?
Ici il n'y a pas de "Bruxellois", juste des gens du quartier ( et quelques "invités de marque" occasionnellement).
Je me souviens en effet d'un client avec qui nous avons causé de Jerphagnon et ( comme il m'interrogeait sur sur les livres "amusants" sur l'antiquité ) de lui avoir parlé de son pote paul Veyne, enchainant sur son bouquin sur Foucault que l'intéressé ignorait, etc.
Je cause beaucoup avec les clients ...
C'est peut-être le type à qui j'ai expliqué que les libraires et les lecteurs boycottaient systématiquement tout ce qui avait , de près ou de loin, un rapport avec l'Europe ( celle de ceusses qui "sautent sur leurs chaises comme des cabris"), lui rappelant que c'était une réaction assez logique à la manière dont tout le monde s'était fait enfler ( par la "représentation nationale" ) après le NON au referendum ...
Apparemment ça l'a pas dissuadé de revenir .

Écrit par : urbain | lundi, 23 février 2009 09:14

Le Bruxellois c'est ton ami Quatremer. Archi est un intervenant du blog, de gauche , mais faut pas le dire, il n'aime pas les étiquettes.

Écrit par : Nicks | lundi, 23 février 2009 14:38

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu