Avertir le modérateur

« Ne riez pas: Bouygues grand mécène de la Culture! | Page d'accueil | PETITION »

lundi, 16 février 2009

Da Medef Code

 

 

Groupe_Parisot.jpg

 

 

 

L'information a fleuri partout, le congé parental sabordé. J'aurai pu entrer dans la précision, mettre des liens, raconter chronologiquement ce droit à cette pause humaine.

C'est inutile. Une polémique de plus, une information en cache une autre, à dessein.

Le chômage est en constante augmentation, les prévisions sont plus que catastrophiques, le mot récession est lâché. Une évidence, le congé parental n'est pas la priorité car il ne représente en aucun cas, une des conséquences notables de l'aggravation du chômage, en France. Chiffre insignifiant, non prouvé, non étayé.

Pourquoi la réforme du congé parental ?

Le congé parental raccourci est avant tout un service rendu aux entreprises. Conserver un poste et remplacer un salarié a un coût indéniable.

Les licenciements en masse dans les entreprises françaises n'occasionnent pas une telle réactivité de la part de notre gouvernement.

Les droits des salariés sont en revanche profondément modifiés, pour rappel (entres autres) :

Ces derniers mois, le gouvernement s'est surtout attaché à modifier les contrats de travail. Ainsi, les périodes d'essai renouvelables (jusqu'à 4 mois pour les ouvriers, 6 mois pour les agents de maîtrise et huit mois pour les cadres) ont transformé les contrats à durées indéterminées en contrats à durées déterminées. Cet aménagement permet aux entreprise un recours à une main d'œuvre ponctuelle sans paiement d'indemnités (plus avantageux qu'un CDD). Une précarisation manifeste passée comme une lettre à la poste. Cerise sur le gâteau, un nouveau CDD de 18 à 36 mois pourrait être un moyen pour les cadres et ingénieurs de remplir une mission ponctuelle dans une entreprise.

Les heures supplémentaires, mesure phare de récompense, la promesse du gagner «plus» (pour les méritants qui se lèvent tôt) s'est avérée beaucoup moins rentable pour les salariés que pour les entreprises.

Cette nouvelle organisation du travail répond aux besoins du Président en fonction Nicolas Sarkozy, le MEDEF.

Tout l'intérêt de ces manœuvres a pour finalité la casse sociale. La société s'organise autour de la rentabilité maximale des entreprises. Le code du travail abrite à présent la régression des droits des salariés par l'assouplissement, synonyme de compétitivité, des entreprises. Le refrain connu n'est-il pas que les employeurs sont entravés par une législation trop favorable à la protection des employés ?

Laurence Parisot veut éviter le nombre de recours devant le conseil des Prud'hommes et faciliter les licenciements, la prévision d'une éventuelle baisse du chiffre d'affaires sera recevable.

Logique implacable de la direction prise par la France. Travailler plus s'entendait en nombre d'emplois cumulés par jour ou dans le temps. La liberté de compiler des activités et des heures pour le minimum de droits, celui de survivre, de vivre au jour le jour.

Une manière de procéder émerge, le gouvernement lance un sujet à polémique, la plupart des changements de fond ne sont surtout pas médiatisés. Le débat public est ainsi orienté, soit pour une préparation de l'opinion avant le passage d'une loi, soit l'innommable est acté au forcing en douce.

J'ai le regret de vous annoncer le décès brutal du code du travail, victime de la rupture annoncée en mai 2007.

 

De quoi Sarkozy est-il le nom ?

 

Du MEDEF

 

codedutravailsarkozy.jpg

 

 

A lire l'hilarante "fuite des cerveaux" rue-affre

 

 

Agathe

Commentaires

Voyons ; le 18, le "sommet social"...
Chérèque voit déjà un "petit changement de direction" du gouvernement.
Il suffit de regarder ce qui se passe en Guadeloupe. Bientôt la troupe.

Écrit par : f | lundi, 16 février 2009 06:37

C'est de la médisance, le congé parental aux fraises n'est pas une mesure intégrée dans le vaste plan du conducator pour promouvoir la vie décomplexée sur terre.
C'est une mesure d'urgence, dite loi Zhora. Car, et c'est là qu'on retrouve le MEDEF, et la famille, c'est une maman ( proche : celle de la nièce de bouffon) qui a souhaité ne pas passer trop de temps en villégiature à Strasbourg ( c'est une fille du soleil ) et négocié avec le papa (qui assure le lien indissoluble entre le MEDEF et son frère élyséen) un de ces compromis qui se font dans les couples désunis . Au fond ça arrangeait tout le monde.

Écrit par : urbain fausse couchemerde | lundi, 16 février 2009 08:28

L'article du journal de référence pointé est tout de même une merveille de journalisme pointu et exigent (ce qui n'a pas échappé à la commentatrice "Eugénie r.") :

www.lemonde.fr/societe/article/2009/02/14/vers-un-nouveau-conge-parental_1155407_3224.html

Tout cela est évidemment bidon ; ça coûte cher.

On peut rapprocher ça aux propos du gigantesque Woerth qui "appelle un peu solennellement (les syndicats)" :

www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/02/15/01011-20090215FILWWW00152-l-appel-de-woerth-aux-syndicats.php

"Quand on embauche un fonctionnaire aujourd'hui, on le paie pendant 40 ans au moins, on paie sa vie active et sa retraite. On ne fait pas de l'emploi public pour répondre à une pénurie d'emplois privés due à crise", a-t-il lancé.
"Quand on augmente le nombre d'emplois aidés", cela permet d'apporter à l'inverse une réponse "ponctuelle", "précise" et "efficace", selon lui.

Écrit par : f | lundi, 16 février 2009 09:38

J'avais parlé de Rachida et Ségolène à propos du congé mater ici :

http://kestadit.20minutes-blogs.fr/archive/2009/01/02/accouchons-en-travaillant.html

Écrit par : agathe | lundi, 16 février 2009 09:40

Désolée du HS magathe

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/02/16/01011-20090216FILWWW00286-ministre-italien-castrer-les-violeurs.php

par le ministre de la simplification (administrative) italien.

Écrit par : nef des fous | lundi, 16 février 2009 10:00

Ecrit par : nef des fous | lundi, 16 février 2009 10:00

Ce n'est pas si HS ;-))

Écrit par : agathe | lundi, 16 février 2009 10:05

Cette annonce est a inscrire dans la stratégie de com maintenant bien identifiée - une annonce par jour - destinée à occuper le terrain médiatique à choisir l'angle de bataille - à servir de ballon d'essai, (si ça passe on conserve s! ça brasse trop on retire) ,d'os à ronger pour l'opposition, ou effectivement d'écran de fumée servant à masquer d'autres attaques sociales ou régressions - mais l'objectif en effet reste le même :

« Défaire méthodiquement le programme du Conseil national de la Résistance » : Denis Kessler (vice président du medef )

Écrit par : tgb | lundi, 16 février 2009 10:13

Je m'inquiétais :

http://www.20minutes.fr/article/300886/France-Jean-Charles-Marchiani-est-libre.php

Écrit par : agathe | lundi, 16 février 2009 10:20

Ecrit par : agathe | lundi, 16 février 2009 10:20

Donc Marchiani était en congé parental et il a pu bénéficier d'un raccourcissement (qui équivaut à un élargissement).
Coupat a choisi de peser dans les comptes publics.

Écrit par : f | lundi, 16 février 2009 10:23

Ecrit par : f | lundi, 16 février 2009 10:23

Oui, Coupat est un profiteur ;-))

Écrit par : agathe | lundi, 16 février 2009 10:27

Ecrit par : tgb | lundi, 16 février 2009 10:13

Du coup, ils raccourciront le congé maternité ...

Ecrit par : urbain fausse couchemerde | lundi, 16 février 2009 08:28

Oui Dati est le mètre étalon

Écrit par : agathe | lundi, 16 février 2009 10:37

Ecrit par : tgb | lundi, 16 février 2009 10:13

Je ne suis pas certain que l'on puisse encore parler d'écran de fumée, dans ce cas comme dans d'autres ayant surgit dernièrement. La "réforme" du congé parental (citation : ""Les entreprises ont été à l’origine des politiques familiales. Elles en sont les premières contributrices aujourd’hui. Il est souhaitable qu’elles fassent valoir leur point de vue.") relève d'une politique générale mais sur le mode métonymique. Alors les fins observateurs-analystes-conjoncturistes nous disent : il n'y a pas de cap. Il y a évidemment un cap (notamment et effectivement celui de Kessler) mais il se présente de façon couarde, par les détails (qui sont, à chaque fois, pour des catégories différentes, des motifs de mécontentement), de telle sorte que l'ensemble en devienne quasiment abstrait. Mais, à force, le fantôme de l'idéologie en question (que "l'on" se démène à faire passer pour du pragmatisme) reprend un peu de consistance, l'anti-gestalt se re-gestaltise (laborieusement, hélas ; effet de dépolitisation). On pourra remarquer que ces "écrans de fumée" reviennent toujours, d'une façon ou d'une autre (modifiés, ripolinés, liposucés...) afin de coller conjointement à l'opinion en pleine détumescence et à l'idéologie inspiratrice qui se terre. Il y a un contenu social dans ces trucs lancés dans la sphère public.
Ce qui n'empêche pas les fumigènes, ces coquilles vides, d'exister, effectivement.

Écrit par : f | lundi, 16 février 2009 11:34

Là on s'attaque à du lourd, du très lourd. Pas un bruit.

http://www.lesechos.fr/info/france/4831408-allocations-familiales-vers-une-refonte-du-financement.htm

Écrit par : nef des fous | lundi, 16 février 2009 11:50

Le choc du choc.

http://www.lesechos.fr/info/inter/4831337-la-lente-derive-financiere-de-l-europe-du-sud.htm

La mauvaise note de S & P n'a rien arrangé. En diminuant leur crédibilité sur les marchés, elle a mécaniquement augmenté les intérêts qu'ils sont obligés de payer pour financer leurs déficits budgétaires. Les fameux « spreads », qui mesurent l'écart entre les taux d'intérêts payés par deux pays (l'un des deux constituant un référent solide) ont dérapé. Autrement dit, non seulement leurs dettes sont élevées, mais elles leur coûtent, en plus, plus cher proportionnellement. Aujourd'hui, Athènes paye ainsi plus de deux fois les intérêts proposés à Berlin. Un coût plus élevé que celui de l'Italie, malgré une dette inférieure (94 % du PIB), qui s'explique par le fait que « les grandes réformes restent à faire en Grèce », selon Claude Giorno, économiste à l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE). Le système de retraites, notamment, n'a été réformé que sur le plan administratif, sans toucher au nerf de la guerre : la générosité des pensions. Et nombre de grandes entreprises publiques sont structurellement déficitaires. On bute là sur une question politique, que l'on retrouve, dans des proportions différentes, au Portugal où, de l'avis de l'économiste Jeremy Lawson, « il n'y a pas non plus d'alternative à des réformes structurelles ». Quant à l'Italie, elle souffre également de la rigidité de sa réglementation, selon un économiste qui préfère rester anonyme en la jugeant « comme la France, mais en pire ». Il semble que ce ne soit pas un compliment.



Si vous ne voulez pas payer plus d'intérêts de dettes, revenez en arrière sur les acquis sociaux.

Mais si je me souviens, les agences de notation qui font augmenter la charge de la dette des pays et qui du coup font les choix de vie de nos sociétés... ne seraient-elles parmi les responsables de la crise financière ?

Écrit par : nef des fous | lundi, 16 février 2009 11:55

Le nouveau credo du Divin Marché

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2009/02/16/01016-20090216ARTFIG00214-les-bekes-au-c339ur-du-conflit-en-guadeloupe-.php

Écrit par : nef des fous | lundi, 16 février 2009 12:05

- Euh, la "fuite des cerveaux", ça expliquerait les liquidités...

Écrit par : sabbat - mater | lundi, 16 février 2009 12:07

L'entreprise plutôt que ses enfants.
L'entreprise plutôt que la famille.
Mais la gauche immorale, que d'aucun ici appelle la gauche morale, n'a-t-elle pas ouvert tout grand la porte à ce genre de mesure ?
La vision puérile de la liberté et de l'égalité professée par les fourest, Badinter et autre féministes de pacotille apporte de l'eau au moulin de Sarko et de son équipe.
mais le "travail rend libre" et celui des femmes plus encore, demandez à la caissière d'Auchan....
On peut dire que la confusion des genres n'est plus de mise, le nabot est de Gauche....

Écrit par : frère odm | lundi, 16 février 2009 12:31

Je fais suivre un mail de mon copain Jean-Pierre Bastid, dit Jean-Loup Grosdard, dit Gros Loup


_______________________________

Le vendredi 30 janvier 2009, près de 60.000 personnes ont défilé dans les rues de Pointe à Pitre, afin de démontrer leur soutien au "kolectif", or les médias métropolitains, confisqués par SARKOZY, ne font guère écho de ce mouvement dont la substance est unique dans l’histoire de France ; car, c’est la première fois qu’un telle manifestation arrive a créer un consensus de toutes les forces vives d’une Région et sans exclusive.

La Guadeloupe réclame la venue du Premier Ministre pour gérer une fin de cette crise. Or, le ministre de tutelle, en l’occurrence Monsieur JEGO, refusant de jouer son rôle légal, refuse de se rendre en Guadeloupe par peur de...

L’Etat Français s’est défaussé devant le peuple guadeloupéen qui a assisté en direct à la démission du gouvernement.

Les négociations étaient retransmises par 3 chaines de télévision locale, les téléspectateurs ont assisté au départ du Préfet qui a refusé de continuer les négociations, promettant de sévir en cas de dérapage.

17 Airbus ont débarqué depuis début janvier, avec près de 4000 militaires/gendarmes/CRS, armés jusqu’aux dents. Des chars d’assauts, des minutions, des cercueils en plastique, des vivres ont également été acheminés en même temps que ces forces de répression. Ce tel dispositif de guerre coûte 3 millions d’euros par jour au contribuable français. Les guadeloupéens auraient préféré que cet argent serve à résoudre quelques uns des 146 points de la plateforme de revendications.

L’Etat français a tiré sur la foule à plusieurs reprises en Guadeloupe : 1910 - 1925 - 1952 - 1967

En 1967, suite à un fort mouvement de grève, messieurs MESSMER, MARCELIN et DE GAULLE ont fait tirer sur la foule et tuer plus de 170 personnes - officiellement seuls 31 morts ont été déclarés par l’Etat.

Le gouvernement vient de décider de transférer les rédactions de RFO à Paris, les émissions locales ne seront plus produites localement. Sarkosy se fabrique sa dictature par ses exactions, voilà que l’Outre-Mer revient 30 ans en arrière avec les pratiques coloniales.

Chers compatriotes, je vous demande de diffuser ce document par vos relais, il faut que toute la France sache que l’on se bat pour l’ordre juste et contre les profiteurs de toute nature.

*"La gwadloup cé tan nou - la gwadloup cé pa ta yo - yo bisyon fé sa yo vlé - a dan péyi en nou"

* /*"La Guadeloupe est à nous - la Guadeloupe n’est pas à eux - ils veulent faire ce qu’ils veulent - dans notre pays

____________________________________

Écrit par : nef des fous | lundi, 16 février 2009 12:40

Ecrit par : nef des fous | lundi, 16 février 2009 12:40

Tien bé raide , gros-loup.

Écrit par : urbain | lundi, 16 février 2009 12:46

Ecrit par : frère odm | lundi, 16 février 2009 12:31

La famille coûte au monde du travail. Pas de confusion en effet, droite toute...

Écrit par : agathe | lundi, 16 février 2009 12:54

17 Airbus ont débarqué depuis début janvier, avec près de 4000 militaires/gendarmes/CRS, armés jusqu’aux dents. Des chars d’assauts, des minutions, des cercueils en plastique, des vivres ont également été acheminés en même temps que ces forces de répression. Ce tel dispositif de guerre coûte 3 millions d’euros par jour au contribuable français. Les guadeloupéens auraient préféré que cet argent serve à résoudre quelques uns des 146 points de la plateforme de revendications.
Ecrit par : nef des fous | lundi, 16 février 2009 12:40

Mensonges... Tout au plus, une centaine de gendarmes. Le reste est du même tonneau.

Écrit par : Syl Stal | lundi, 16 février 2009 13:54

La troupe va tirer sur le peuple, classique.

Écrit par : frère odm | lundi, 16 février 2009 13:55

Ecrit par : nef des fous | lundi, 16 février 2009 11:50

Le chef l'a pourtant évoqué lors de son papotage et ce fut clairement dit : trop cher, économie, poids sur les entreprises, compétitivité, kesslerisation...
Toujours le même chemin, net.

Pendant ce temps, en Guadeloupe, "les grévistes érigent des barrages routiers."
Un peu plus consistant.

Écrit par : f | lundi, 16 février 2009 13:58

La gwadloup cé tan nou - la gwadloup cé pa ta yo - yo bisyon fé sa yo vlé - a dan péyi en nou"
Ecrit par : nef des fous | lundi, 16 février 2009 12:40

Les antillais noirs sont des colons comme les autres... qu'ils arrêtent leur baratin et leur racisme anti-blanc ! Sans les généreuses subventions de la France, Guadeloupe et Martinique connaitraient un destin à la Haïti, une tiers-mondisation accélérée, c'est vraiment ça qu'ils cherchent ?

Écrit par : Syl Stal | lundi, 16 février 2009 14:00

Syl Stal | lundi, 16 février 2009 14:00

Péla !!!

Écrit par : adrien (de rien) | lundi, 16 février 2009 14:12

une suite au billet de valdo :

http://www.lesinrocks.com/cine/cinema-article/article/le-retour-des-13/

Écrit par : adrien (de rien) | lundi, 16 février 2009 14:15

Ecrit par : Syl Stal | lundi, 16 février 2009 14:00

Ah mais quel crétin !

Écrit par : agathe | lundi, 16 février 2009 14:17

Nous avons besoin d'une mobilisation générale. D'abord, nous demandons à l'État d'intervenir pour que les banques se mettent à prêter normalement.
Ecrit par : Christian Streiff | lundi, 16 février 2009 12:40

Les constructeurs automobiles sont des capitalistes comme les autres... qu'ils arrêtent leur baratin et leur racisme anti-banque ! Sans les généreuses subventions de la France, Peugeot et Renault connaitraient un destin à la Talbot, une tiers-mondisation accélérée, c'est vraiment ça qu'ils cherchent ?

Écrit par : Chuc Norr | lundi, 16 février 2009 14:20

J'adoooore :




Leur parcours sur notre carte interactive

GOOGLE MAP -

Suivez l'évasion en temps réel sur notre timeline...

http://cartes.20minutes-blogs.fr/archive/2009/02/16/les-evades-de-la-prison-de-moulins.html

Écrit par : f | lundi, 16 février 2009 14:30

Franchement à part quelques bananes, Zouk Machine et 2-3 footballeurs, Guadeloupe et Martinique ne nous rapportent rien. Même pour le tourisme, c'est assez nul, l'hôtellerie est plutôt médiocre et l'accueil lamentable. Dans le coin, il faut préférer Aruba, Bermudes, Bahamas, d'ailleurs les touristes commencent à déserter les Antilles françaises. Ils ont raison.

Donnons-leur l'indépendance et observons de loin le spectacle de leur tiers-mondisation !

Écrit par : Syl Stal | lundi, 16 février 2009 14:35

Nous sommes tous des antillais.

http://www.lemonde.fr/politique/article/2009/02/16/neuf-intellectuels-antillais-contre-les-archaismes-coloniaux_1156114_823448.html#ens_id=1146113

Écrit par : nef des fous | lundi, 16 février 2009 14:40

Ecrit par : Syl Stal | lundi, 16 février 2009 14:35

Les Antilles nous ont offert un des plus grands romans "français" : Texaco.

"Illiteratus rex quasi asinus coronatus est".

Écrit par : nef des fous | lundi, 16 février 2009 14:42

Franchement à part quelques vieux pets, le marché du dentier et 2-3 chutes rigolotes dans les escaliers, les vieux ne nous rapportent rien. Même pour voter Sarkozy, c'est assez nul, ils changent d'avis aux élections locales. Dans le coin, il faut préférer les commerçants, les professions libérales, les entrepreneurs, les journalistes du Figaro, d'ailleurs les jeunes populaires commencent à déserter les maisons de retraite. Ils ont raison.

Coupons le minimum vieillesse et observons de loin le spectacle de leur tiers-mondisation !

Écrit par : Stev Seag | lundi, 16 février 2009 14:47

Franchement à part quelques bananes, renault et peugeot ne nous rapportent rien. Même pour le tourisme, c'est assez nul, le bruit des portières est désagréable et l'allume cigare mal pratique. Dans le coin, il faut préférer bmw, Bentley, Hyundaï, d'ailleurs les automobilistes coréens commencent à déserter les Antilles françaises. Ils ont raison.

Donnons-leur un permis à points et observons de loin le spectacle de leur tiers-mondisation !

Écrit par : pedzouille sioniste | lundi, 16 février 2009 14:48

Et un :
http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/economie/la_crise_financiere/20090215.OBS4852/60_des_francais_font_de_plus_en_plus_attention_a_leurs_.html

Et deux :
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/economie/20090216.OBS4979/le_president_de_lautorite_des_marches_financiers_augmen.html

Écrit par : Véronique et Davina | lundi, 16 février 2009 14:55

Et trois :

http://www.lemonde.fr/economie/article/2009/02/16/face-a-la-crise-des-entreprises-reduisent-les-salaires_1155973_3234.html

Écrit par : Bernard Tapisdesol | lundi, 16 février 2009 15:00

par : pedzouille sioniste | lundi, 16 février 2009 14:48

No comment!!! on attend des commentaires de ce type sur les autres départements français..

Écrit par : Pamela de Barres | lundi, 16 février 2009 15:08

Franchement à part quelques blagues épaisses, du ridicule et du trollisme de compétition, Pat Joy ne nous rapporte rien. Même pour la gaudriole, c'est assez nul, les liens sont plutôt médiocres et le style lamentable. Dans le coin, il faut préférer Rioufol, Bechamelle, Val, d'ailleurs les idées commencent à déserter Pat Joy. Elles ont raison.

Donnons-lui un cerveau et observons de loin le spectacle de son affolement !

Écrit par : Dolp Lund | lundi, 16 février 2009 15:14

Ecrit par : Pamela de Barres | lundi, 16 février 2009 15:08

Afin d'éclaircir...

Il s'agit du pastiche du commentaire de PJ plus haut (celui-là seul mérite une réaction...) :

Ecrit par : Syl Stal | lundi, 16 février 2009 14:35

Écrit par : JCVD | lundi, 16 février 2009 15:19

Ce que j'ai trouvé choquant également, c'est cette volonté des meneurs syndicalistes guadeloupéens de racialiser ce conflit social, en accusant les guadeloupéens blancs d'être l'unique cause de tous leurs malheurs...

En temps de crise, il est classique de se chercher un bouc-émissaire. C'est très inquiétant pour le vivre-ensemble !!!

Écrit par : Syl Stal | lundi, 16 février 2009 15:37

Ecrit par : Pamela de Barres | lundi, 16 février 2009 15:08

faut tout bien lire ma chère pam, pour pleinement profiter des fins exégètes du ravi qui se chargent ici de décrypter ses si pertinents jugements et percées conceptuelles diverses.

Écrit par : urbain | lundi, 16 février 2009 15:40

"Le renvoi du procès en appel d'Yvan Colonna se profile"

www.lefigaro.fr/actualite-france/2009/02/16/01016-20090216ARTFIG00367-le-renvoi-du-proces-en-appel-d-yvan-colonna-se-profile-.php

Il se passe quelque chose...
On ne ressortira pas la vidéo du chef, au moment de l'arrestation de Colonna. Pas encore...

Écrit par : f | lundi, 16 février 2009 15:56

Hortefeux reconduit à la frontière du réel...

"Le bilan 2008 des flux migratoires contredit les chiffres du ministère"

www.lemonde.fr/politique/article/2009/02/16/le-bilan-2008-des-flux-migratoires-contredit-les-chiffres-du-ministere_1155969_823448.html#xtor=AL-32280184

Écrit par : f | lundi, 16 février 2009 16:06

Ecrit par : Syl Stal | lundi, 16 février 2009 15:37

Credo quia absurdum.

Écrit par : nef des fous | lundi, 16 février 2009 16:39

En temps de crise, il est classique de se chercher un bouc-émissaire. C'est très inquiétant pour le vivre-ensemble !!!

Ecrit par : Syl Stal | lundi, 16 février 2009 15:37

Tu l'as dit bouffi .

Écrit par : hamas inquiet | lundi, 16 février 2009 17:18

Ecrit par : f | lundi, 16 février 2009 15:56
Il ne se passe rien..quelques péripéties sans aucune conséquences..

Écrit par : Pamela de Barres | lundi, 16 février 2009 17:18

Enlevons un peu d'allocs là pour les mettre là :

http://www.e24.fr/finance/article58047.ece

Écrit par : agathe | lundi, 16 février 2009 19:00

19 gardes du corps ! Quelle St valentin ! Clic

Écrit par : agathe | lundi, 16 février 2009 22:25

Il est tout de même assez croquignolet l'Yves Gigot qui déclare : "L'État ne doit plus être le tiroir-caisse appelé en renfort dans les situations de crise".

S'il y a bien une chose que le peuple saisit et ne saisit pas vraiment, et qui lui saute à la figure à cet instant, c'est bien ça, comme un bon vieux renvoi aux conditions de la lutte de classes...

Écrit par : f | lundi, 16 février 2009 22:26

Ecrit par : f | lundi, 16 février 2009 22:26

Comme la menace à peine voilée aux guadeloupéens, leur grève engendrera une suppression massive de postes.

Écrit par : agathe | lundi, 16 février 2009 22:40

"Des grévistes ont dénoncé des "actions violentes" de la police vis-à-vis des interpellés"
"Un des responsables du LKP, Alex Lollia, a affirmé avoir entendu des policiers proférer des insultes racistes."

www.lemonde.fr/societe/article/2009/02/16/premieres-echauffourees-en-guadeloupe_1156202_3224.html#ens_id=1146113

Écrit par : f | lundi, 16 février 2009 23:36

"La gauche métropolitaine manifeste son soutien à l'Outre-mer".
Où l'on découvre que même pour la presse la gauche ne compte plus l'umPS dans ses rangs.
Nullitude oblige , nos sociaux démocrates ont mieux à faire que de s'intéresser aux luttes.

Écrit par : urbain | mardi, 17 février 2009 08:11

Les guadeloupéens ont fait une "erreur politique" majeure, ils ont fait de la politique , ils ont dénoncé les békés, les injustices sociales et leur composante raciale, le racket organisé depuis des siècles.
La mère patrie a répondu.
Elle a envoyé ses gendarmes mobiles. Bon entrainement.

Écrit par : urbain | mardi, 17 février 2009 08:17

71 000 euros d’augmentation !!!!!!
lundi 16 février 2009 (14h59)
5 commentaires

Une augmentation de 71.000 euros pour Jean-Pierre Jouyet. L’indemnité annuelle allouée au président de l’Autorité des marchés financiers (AMF), Jean-Pierre Jouyet, a été relevée de 149.000 à 220.000 euros par un arrêté publié samedi 14 février au Journal officiel.

Signée par le ministre du Budget Eric Woerth, cette augmentation de 71.000 euros "prend effet au 15 décembre 2008", soit le jour de la prise de fonctions de Jean-Pierre Jouyet à la tête du gendarme de la Bourse, selon l’arrêté dont fait état Le Parisien/Aujourd’hui en France dans son édition de lundi 16 février.

"En réalité, M. Jouyet va toucher exactement la même somme que son précédesseur" Michel Prada, a précisé une source proche du dossier. Le gouvernement a en effet rétabli le montant de 220.000 euros fixé le 15 juillet 2004 par un arrêté de Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Economie. L’indemnité "de fonction" du président de l’AMF avait été abaissée à 149.000 euros par un autre texte du 20 mars 2006, désormais abrogé.

"Comme Michel Prada avait pris sa retraite de l’Inspection des finances dans l’intervalle, le deuxième décret avait pour but de déduire cette retraite du montant de l’indemnité pour éviter qu’il cumule les deux", a expliqué la même source. Jean-Pierre Jouyet n’étant pas dans la même situation, "cette déduction ne se justifiait plus", a poursuivi cette source.

En plus de l’indemnité fixée par l’Etat, la rémunération du président de l’AMF inclut son traitement de haut fonctionnaire classé "hors échelle" dont le montant n’est pas connu, selon le Code monétaire et financier.

Écrit par : frère odm | mardi, 17 février 2009 08:31

Attends ... on va quand même pas déduire de la maigre indemnité de ces retraités !
En plus c'est de la relance ciblée , et efficace : ces rétraités ( dont enfin on se préoccupe ) vont consommer plus, et ça c'est bon pour tout le monde ( comme quatremerde te l'expliquera mieux que moi ).

Écrit par : urbain | mardi, 17 février 2009 08:41

Ecrit par : urbain | mardi, 17 février 2009 08:41
J'aime assez ce qui se dégage de cet article "Non, il n'est pas privilégié, il perçoit la même chose que son prédécesseur".

Écrit par : agathe | mardi, 17 février 2009 09:55

Je m'aperçois d'une méprise, en fait c'est le prédécesseur qui était "retraité" et qui donc "cumulait" de manière sans doute jugée "excessive".
Donc, oui, finalement c'est justice : il ne "gagne" pas plus . 220 000 euros c'est plus correct que 149 000 pour un mec qui doit encore cotiser aux caisses de retraite.
faut ce qui faut.
Je me demande ce qu'en pense couchemerde. Ah non, je sais : IL N'EN A PAS BESOIN !

Écrit par : urbain | mardi, 17 février 2009 10:11

La rentabilité :

http://www.lemonde.fr/international/article/2009/02/17/une-dangereuse-bacterie-detectee-dans-du-lait-en-poudre-francais-en-coree-du-sud_1156308_3210.html

Écrit par : agathe | mardi, 17 février 2009 10:15

Ecrit par : agathe | mardi, 17 février 2009 10:15

Je vais transmettre en Martinique et à Jean-Pierre BASTID, le petit voyage de Saint-Valentin à Mégève cela va être apprécié;-))))

Écrit par : nef des fous | mardi, 17 février 2009 11:00

Ca ne peut plus durer comme ça, il faut bombarder Basse-Terre et Pointe-à-Pitre. Marre de la chienlit domienne !

Écrit par : Syl Stal | mardi, 17 février 2009 11:11

Ecrit par : nef des fous | mardi, 17 février 2009 11:00

:-D

Écrit par : agathe | mardi, 17 février 2009 11:15

Ecrit par : Syl Stal | mardi, 17 février 2009 11:11

Ils ont déjà fait cela à Mururoa.

Écrit par : nef des fous | mardi, 17 février 2009 11:30

Je ne comprends pas pourquoi les guadeloupéens ne se réjouissent pas de l'abaissement des charges sociales aux entreprises ? Les salariés n'en profitent jamais certes mais l'Etat a entendu la révolte des
entreprises malmenées par la crise !

Écrit par : agathe | mardi, 17 février 2009 11:43

Ça c'est de l'info !

http://www.leparisien.fr/economie/selon-dsk-le-systeme-financier-n-est-pas-sain-17-02-2009-414239.php

Écrit par : agathe | mardi, 17 février 2009 12:10

Alors moi je dis que la situation est grave et qu'il faut mationaliser l'état !
Je déconne mais la solution nationaliste devrait être un peu plus considérer ici.....
Car elle est sous-tendue dans les avis émis mais combattue dans les raisonnements....curieuse dichotomie d'un monde perdu.

Écrit par : frère odm | mardi, 17 février 2009 12:39

Une tendance
http://emotions.20minutes-blogs.fr/archive/2009/02/15/ne-pas-executer-votre-preavis-peut-vous-couter-cher.html

Écrit par : agathe | mardi, 17 février 2009 12:50

Dans le genre les UMP sont des porcs, car les membres de ce parti sont des pourris de première classe :

Trouvé sur le site d'anticor:

Monsieur le Secrétaire Général,


Au cours du Conseil Municipal de Levallois-Perret du 15 décembre 2008, le Maire, M. Patrick Balkany, a demandé à une conseillère municipale, Mme Catherine Le Guernec, alors qu’elle faisait remarquer que les élus devraient montrer l’exemple en ne fumant pas dans ce lieu public qu’est la Mairie, si « ses parents ont vendu du beurre aux allemands ? ».

voirl'article ici : http://anticor.org/2009/02/15/le-depute-maire-de-levallois-perret-derape/#more-467

Écrit par : frère odm | mardi, 17 février 2009 12:55

Laurence veille :

http://fr.news.yahoo.com/4/20090217/tts-france-social-medef-ca02f96.html

Écrit par : agathe | mardi, 17 février 2009 12:55

Je rembobine un peu le fil, mais il faut à tout prix prendre le temps lire le texte des intellectuels antillais cité plus haut par Nef. Un autre lien (parce que les commentaires du Monde sontpur une partievraiment affligeants):
http://www.humanite.fr/Outre-mer-Le-Manifeste-de-la-revolte-sociale
et un extrait (je fais mon Pat Joy!)

"Cette grève est donc plus que légitime, et plus que bienfaisante, et ceux qui défaillent, temporisent, tergiversent, faillissent à lui porter des réponses décentes, se rapetissent et se condamnent.
Dès lors, derrière le prosaïque du « pouvoir d’achat » ou du « panier de la ménagère », se profile l’essentiel qui nous manque et qui donne du sens à l’existence, à savoir : le poétique. Toute vie humaine un peu équilibrée s’articule entre, d’un côté, les nécessités immédiates du boire-survivre-manger (en clair : le prosaïque) ; et, de l’autre, l’aspiration à un épanouissement de soi, là où la nourriture est de dignité, d’honneur, de musique, de chants, de sports, de danses, de lectures, de philosophie, de spiritualité, d’amour, de temps libre affecté à l’accomplissement du grand désir intime (en clair : le poétique). Comme le propose Edgar Morin, le vivre-pour-vivre, tout comme le vivre-pour-soi n’ouvrent à aucune plénitude sans le donner-à-vivre à ce que nous aimons, à ceux que nous aimons, aux impossibles et aux dépassements auxquels nous aspirons."

Écrit par : Valdo | mardi, 17 février 2009 13:30

«Il y a eu cette nuit de véritables scènes d'insurrection»

www.liberation.fr/societe/0601664-il-y-a-eu-cette-nuit-de-veritables-scenes-d-insurrection

Écrit par : hgfgres | mardi, 17 février 2009 13:53

Ecrit par : frère odm | mardi, 17 février 2009 12:55

Balkany ... la classe décomplexée.
Tiens nous au courant de la réponse du secrétaire général de l'UMP, ça m'intéresse ...

Écrit par : hamas inquiet | mardi, 17 février 2009 14:03

Ecrit par : Valdo | mardi, 17 février 2009 13:30

Dieu sait que je soutiens ce mouvement et l'approuve, mais connaissant un peu ces îles , je pense que cette vision "poétique" rende assez mal compte de la complexité des contradictions et des affects en jeu.
C'est sous l'angle des effets de la domination la plus primaire, économique et intersubjective, de la frustration sous toutes ses formes que l'explosion populaire en cours Guadeloupe peut être comprise et y compris la dépendance à la consommation, qui mieux que tout autre contrainte a su assujétir les populations locales, malgré qu'elles en aient et en dépit de siècles de dénigrement et d'infériorisation .

Écrit par : urbain | mardi, 17 février 2009 14:14

Ce n'est qu'un extrait, dans le texte complet il est fortement question notamment de cette question de la consommation et d'une vision de la décroissance.

Écrit par : Valdo | mardi, 17 février 2009 14:23

Ecrit par : Valdo | mardi, 17 février 2009 14:23

Laisse tomber il a vu la citation de Deleuze, il a déjà sorti son fusil;-)))))

Écrit par : nef des fous | mardi, 17 février 2009 14:27

Chérèque et Thibault ont déjà du préparé leurs croupes... sûremnt sans douleur grâce à une bonne boite de vaseline...pour les manifestants cela sera à sec.

http://www.ozap.com/actu/allocution-sarkozy-tele-crise-sommet-social/258280

Écrit par : nef des fous | mardi, 17 février 2009 14:30

Ecrit par : Valdo | mardi, 17 février 2009 14:23

J'ai vu tout ça (nef) mais surtout je connais bien le coin, les gens ( une bonne partie de ma famille) et je connais l'écrat abyssal existant entre le "discours" de Chamoiseau ( glissant c'est autre chose) et la réalité des "affects réels" où l'épanouissement s'entend en termes de compensation des frustrations et des refoulements ( économiques, raciaux, culturels ). Je sais bien que tout ça n'est pas "politiquement correct" , surtout en pareilles circonstances. Je suis parfaitement conscient de la charge émotive que Chamoiseau et Glissant tentent malgré tout de faire passer et qui est assurément une part de "vérité", mais il faut bien être conscient , si on veut s'épargner de grosses désillusions, qu'un part plus large encore est laissée de coté, volontairement, et dans un processus typiquement névrotique de refoulement.

Quant à Deleuze ...

Écrit par : urbain | mardi, 17 février 2009 14:40

Urbain ferait un parfait médiateur. Qu'attend Yves J'ygo ?

Écrit par : Styl Sal | mardi, 17 février 2009 14:53

Urbain demasqué, vilain bourgeois !

Écrit par : frère odm | mardi, 17 février 2009 14:56

Ecrit par : nef des fous | mardi, 17 février 2009 14:30

C'est dégueu ton message :/

Écrit par : Syl Stal | mardi, 17 février 2009 14:57

Ecrit par : urbain | mardi, 17 février 2009 14:40
Un rappel rapide des concepts laïques du juif honteux qu'était Freud, Urbain cesse donc de manier la névrose comme le KGB la maladie mentale.....

Écrit par : frère odm | mardi, 17 février 2009 14:59

HS (encore que) mais hallucinant!
http://www.lepost.fr/article/2009/02/17/1427337_inspection-academique-cherche-directeur-d-ecole-obeissant.html

Écrit par : Valdo | mardi, 17 février 2009 15:40

Ecrit par : frère odm | mardi, 17 février 2009 14:59

La névrose n'a rien de honteux ni de condamnable mon bon frère odm, juste une disposition mentale, dont tout un chacun est susceptible de souffrir, plus ou moins, et plus ou moins longtemps, pour toutes sortes de motifs.
Mais si tu préfères on parlera du non-dit "refoulé" qui surdétermine le contexte psychologique des relations sociales aux antilles : dénigrement (et auto-dénigrement) racial et dépendance à la sur-consommation, deux effets typiques de la "séparation" produite par la société du spectacle, dont la fragile société créole souffre plus que tout autre, en dépit de ( et sans doute à cause de) ses dispositions particulières pour l'épanouissement et la beauté , tels que les revendiquent Glissant et Chamoiseau.

Écrit par : urbain | mardi, 17 février 2009 15:44

Ecrit par : Valdo | mardi, 17 février 2009 15:40

Les employés de cette école n'ont en effet aucun mandat pour choisir de refuser les directives des institutions et de l'état qui les paye.
Ce qui me choque c'est la méthode et l'impuissance de l'état et sa réponse honteuse face à ces comportements.
Je suis de ceux qui pense que l'illégitimité des dirigeants de ce pays aboutit à ce genre de comportement qui devrait conduire à une réflexion plus globale sur le système en place.
Ainsi je ne cautionne pas l'attitude irresponsable de fonctionnaires qui se sentent investis d'une mission qu'ils n'ont pas ni celle d' un gouvernement de menteurs qui usurpe sa légitimité démocratique.
En même temps je déplore l'approche primaire des gens qui relaient ces infos sans en comprendre l'essence.
Mais cela, je le lis tous les jours ici !

Écrit par : frère odm | mardi, 17 février 2009 16:36

Pour M. Tow ; une nouvelle histoire de chaises :

www.lepost.fr/article/2009/02/17/1427192_sommet-de-l-otan-nicolas-sarkozy-veut-s-assoir-a-cote-du-secretaire-general-jaap-de-hoop-scheffer.html#xtor=AL-235

Écrit par : Jean-Michel Aphatow | mardi, 17 février 2009 16:37

Enfin depuis que cuicui est parti....
On se demande pourquoi il s'est barré celui la...
Il ne devait pas trouver la quantité de dévotion qu'il estimait lui être due....enfin.

Écrit par : frère odm | mardi, 17 février 2009 16:46

C'est comme Serval son dernier billet remonte à octobre 2008, on se demande à qui on cause sur la toile.....

Écrit par : frère odm | mardi, 17 février 2009 16:53

M'est avis que ça devrait réagir, j'aime bien les résurections, c'est mon truc....

Écrit par : frère odm | mardi, 17 février 2009 16:56

Ecrit par : frère odm | mardi, 17 février 2009 16:36
Libre à toi de penser que c'est de l'approche primaire et que les enseignants n'ont aucune légitimité à refuser d'appliquer des directives aussi arbitraires que stupides. Pour moi, c'est de la désobéissance civile au sens le plus noble du terme', et j'espère que ce mouvement fera tâche d'huile.

Écrit par : Valdo | mardi, 17 février 2009 17:04

Névrose, vous avez dit névrose ?...

Écrit par : Aubade | mardi, 17 février 2009 17:05

Ecrit par : Valdo | mardi, 17 février 2009 17:04

Comme réponse Bravo ! c'est du prêt-à-penser en promo.
Je répête que ni ces fonctionnaires ni personne et surtout ceux qui ont la charge de l'éducation de mes enfants n'est autorisé à faire selon son bon vouloir.

C'est quoi cette vision ?

Écrit par : frère odm | mardi, 17 février 2009 17:09

Aubade, je vous trouve très culottée......

Écrit par : frère odm | mardi, 17 février 2009 17:10

le légalisme étroit, quoi! Se soumettre, et apll;iquer les directives, comme à Vichy...

Écrit par : Valdo | mardi, 17 février 2009 17:11

Seul un ordre nouveau peut remplacer l'ancien, le desordre et le chaos c'est toujours le mal.
Je répête que des fonctionnaires n'ont pas à s'ériger en révolutionnaires de pacotille payés par mes impôts.

Écrit par : frère odm | mardi, 17 février 2009 17:18

Ah, les impôts, le grand argument! Ma cassette, ma cassette! Les miens, hélas, servent aussi à mettre des caméras vidéos partout, à acheter des armes, à financer l'école privée, à subventionner des entreprises exploiteuses, et j'en passe... Curieux que cet argument soit toujours employé d'un seul côté...
A part ça, avec la phobie du désordre, on en serait toujours à cultiver la terre pur nos bons maîtres féodaux ou clergé!

Écrit par : Valdo | mardi, 17 février 2009 17:22

A part ça, avec la phobie du désordre, on en serait toujours à cultiver la terre pur nos bons maîtres féodaux ou clergé

Nous y voila douce valdo, dois je te rappeller que le clergé et l'aristocratie ont disparu du paysage politique ?
Ecrit par : Valdo | mardi, 17 février 2009 17:22

Et oui madame, ce qui me permet de protester c'est en effet qu'une grande partie de mes revenus sont utilisés à des fins que je juge illégitimes, voir même totalement crapuleuse...c'est la base de ma légitimité à m'exprimer.

Mais sans doute que cela en dérange certains ?

Écrit par : frère odm | mardi, 17 février 2009 17:28

Je répête que des fonctionnaires n'ont pas à s'ériger en révolutionnaires de pacotille payés par mes impôts
Ecrit par : frère odm | mardi, 17 février 2009 17:18

Bravo !

Écrit par : Syl Stal | mardi, 17 février 2009 17:32

Ecrit par : frère odm | mardi, 17 février 2009 16:46

Cui² est en vacances.

Écrit par : agathe | mardi, 17 février 2009 17:50

une grande partie de mes revenus sont utilisés à des fins que je juge illégitimes, voir même totalement crapuleuse...

Ecrit par : frère odm | mardi, 17 février 2009 17:28

Et tu y fait figurer le salaire des fonctionnaires de l'éducation nationale pour peu qu'ils n'appliquent pas les consignes ( fussent-elles ineptes et contraires à l'intérêt de tes enfants ), exactement au même titre que celui du gugusse chargé de contrôler les marchés boursiers, avec l'efficacité que l'on sait, mais dont on peut attendre en revanche un respect servile des consignes.

Écrit par : urbain | mardi, 17 février 2009 18:30

Ecrit par : Syl Stal | mardi, 17 février 2009 17:32

une fois encore une communauté d'esprit qui réchauffera le coeur de frère odm.

Écrit par : urbain | mardi, 17 février 2009 18:31

c'est la base de ma légitimité à m'exprimer.


Ecrit par : frère odm | mardi, 17 février 2009 17:28

En gros : j'ai payé , je peux donc râler et râler c'est la seule chose que j'ai à exprimer .

Écrit par : urbain | mardi, 17 février 2009 18:58

Mais sans doute que cela en dérange certains ?
Ecrit par : frère odm | mardi, 17 février 2009 17:28

Au contraire, on en redemande !

Écrit par : Pier Pouj ! | mardi, 17 février 2009 19:01

Je signale au bigot que le fonctionnaire a un devoir de désobéissance s'il estime les ordres reçus, illégaux. En effet, Vichy est passé par ici. Il semble qu'il pourrait repasser par là...

Écrit par : Nicks | mardi, 17 février 2009 19:59

Ecrit par : frère odm | mardi, 17 février 2009 17:18

Ah non pas vous, pas ces propos démagos sortis tout droit du journal de TF1. C'est un moment de faiblesse car d'habitude vous plânez beaucoup plus haut

Écrit par : Pamela de Barres | mardi, 17 février 2009 20:26

Ecrit par : Pamela de Barres | mardi, 17 février 2009 20:26

ça dépend souvent du carburant qu'il a sous la main.
à mon avis là c'était du kiravi.

Écrit par : urbain | mardi, 17 février 2009 20:27

Ecrit par : Nicks | mardi, 17 février 2009 19:59

HS :
Lordon prochainement ( mars ou avril ) chez tropiques ( sans quatremerdes ).

Écrit par : urbain | mardi, 17 février 2009 20:29

Gilles Langoureau, l'artiste officiel du pays réel, génial !

http://www.youtube.com/watch?v=7Ho75YlJLWc

Écrit par : Sylvester Staline | mardi, 17 février 2009 20:30

Ecrit par : Pamela de Barres | mardi, 17 février 2009 20:26

Des propos frappés au coin du bon sens. Evidemment ça déplait aux idéologues marxistes qui hantent ces lieux et qui ne rèvent que de révolution... bravo frère odm !

Écrit par : Syl Stal | mardi, 17 février 2009 20:30

Ecrit par : Pamela de Barres | mardi, 17 février 2009 20:26

Et même du kiravi frelaté ...( le degré avant l'alcool de patates ), coupé au gévéor.

Écrit par : urbain | mardi, 17 février 2009 20:31

Ecrit par : Syl Stal | mardi, 17 février 2009 20:30

Z'avez pris un ballon ( ou deux ) ensemble ?

Écrit par : urbain | mardi, 17 février 2009 20:33

Ecrit par : Syl Stal | mardi, 17 février 2009 20:30

Cessez de coupler vos détestables lectures avec de la cocaïne frelatée (chère aux traders), je ne suis ni marxiste, ni révolutionnaire..

Écrit par : Pamela de Barres | mardi, 17 février 2009 20:35

Ecrit par : Pamela de Barres | mardi, 17 février 2009 20:35

Sociale-traitre !


Ecrit par : urbain | mardi, 17 février 2009 20:33

Pas la peine, je suis tombé dedans quand j'étais petit !

Écrit par : Syl Stal | mardi, 17 février 2009 20:40

Avec mon nouvel ami on va remettre ce site en ordre....
;-))

Écrit par : frère odm | mardi, 17 février 2009 20:45

Houla, Lordon chez Urbain, je sens que je vais me déplacer toutes affaires cessantes là ! :oB

Et en effet, Pam ne m'a pas l'air d'être très révolutionnaire, ou alors dans sa façon de faire ses soldes peut-être :)

Écrit par : Nicks | mardi, 17 février 2009 20:59

Un classement qui vaut bien celui de Shangaï :

http://www.linternaute.com/actualite/savoir/07/classement-qualite-de-vie-2007/1-france.shtml

Vite, finissons de détruire ce modèle archaïque !

Écrit par : Nicks | mardi, 17 février 2009 21:15

Ecrit par : nef des fous | mardi, 17 février 2009 14:30

Ceci est adorable...

"Le chef de l'État souhaite ne laisser à personne d'autre le soin de tirer les premières conclusions du sommet social qu'il réunit mercredi à l'Élysée » expliquait dès ce matin Le Figaro."

Écrit par : f | mardi, 17 février 2009 22:20

d'habitude vous plânez beaucoup plus haut
Ecrit par : Pamela de Barres | mardi, 17 février 2009 20:26

Ça pour planer...
d'autant plus dur, sera l'atterrissage...


Avec mon nouvel ami on va remettre ce site en ordre....
;-))
Ecrit par : frère odm | mardi, 17 février 2009 20:45

Mouaih, si cela peut vous rendre moins lugubre...

Écrit par : sarah | mardi, 17 février 2009 22:28

Si j'ai bien compris, le chef remet déjà ça, il s'invite à nouveau.
Nous parlera-t-il de lutte de classes ?

Écrit par : f | mardi, 17 février 2009 22:30

Ecrit par : sarah | mardi, 17 février 2009 22:28

Une nouvelle "saison" pour une résurrection post-moderne des "deux nigauds" . Je me demande qui fera abbott et qui fera costello.

Écrit par : urbain | mardi, 17 février 2009 22:31

Avec mon nouvel ami on va remettre ce site en ordre....
;-))
Ecrit par : frère odm | mardi, 17 février 2009 20:45

ce sera l' "ordre nouveau" ?

Écrit par : urbain | mardi, 17 février 2009 22:37

Une nouvelle dose de dialectique lumineuse chez Lordon :

http://blog.mondediplo.net/2009-02-17-La-menace-protectionniste-ce-concept-vide-de-sens

Écrit par : Nicks | mardi, 17 février 2009 22:50

Ecrit par : urbain | mardi, 17 février 2009 22:31

A défaut, d'avoir trouvé sa voie dans le Lotus Bleu,
désormais, nous devrons supporter Dupont et Dupond...

Écrit par : sarah | mardi, 17 février 2009 23:05

Ecrit par : sarah | mardi, 17 février 2009 23:05

Ils ont le coté nigaud des dupondt mais ils sont plutôt dans la composition de Séraphin Lampion et du général alcazar.

Écrit par : urbain | mardi, 17 février 2009 23:12

Ils me font aussi penser à Olrik et Septimus en train de se découvrir une attirance réciproque.

Écrit par : urbain | mardi, 17 février 2009 23:19

Ecrit par : urbain | mardi, 17 février 2009 23:19

By Jove cet old chap d'urbain est sévère !

Écrit par : Syl Stal | mardi, 17 février 2009 23:42

Ecrit par : urbain | mardi, 17 février 2009 23:19

Le choix est difficile !
Par sa physionomie strauss-khanienne ( parait-il), Alcazar pourrait convenir à odm...
Maintenant, la personnalité du personnage est autre... quoique...
Dommage quand même, qu'Haddock n'ait pas un homologue...;-)

Écrit par : sarah | mercredi, 18 février 2009 00:11

odm ressemble plus à Olrik qu'à Septimus...

Écrit par : Séraphin Lampion | mercredi, 18 février 2009 00:49

Ecrit par : sarah | mercredi, 18 février 2009 00:11

détrompe toi ( haddock ... c'est moi )

Écrit par : urbain | mercredi, 18 février 2009 08:31

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu