Avertir le modérateur

« Une odeur européenne | Page d'accueil | Ne riez pas: Bouygues grand mécène de la Culture! »

mercredi, 11 février 2009

De l'or dont sont faites mes couilles

De l’or dont sont faites mes couilles

( transparentes, légales, morales,  
imposables et déclarées)

Dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale, Bernard-Marine K  
a nié solennellement tout "mélange des genres" et défendu son "honneur". 
"A aucun moment, ni au Gabon ni ailleurs, je ne me suis servi de mes fonctions ministérielles,  
je n'en avais pas besoin.

 

kouchner2.jpg

Mesdames, messieurs les NRV Mesdames, messieurs les NRV,   
sachez le :  à aucun moment, ni au Gabon , ni au Kosovo, ni au  Kurdistan, ni en Birmanie, ni ailleurs,  ni même à l’élysée, pardon, au gouvernement , je ne me suis servi de mes fonctions ministérielles… 
je n'en avais pas besoin.   

A aucun moment je n'ai fait de mélange de genres, je n’en avais pas besoin.  

Car de genre , je n’en ai qu’un : paraître et faire le beau. J’ai toujours eu des dons naturels pour ça et je ne vois pas pourquoi je m’en serai privé , en privant du même coup tous ces pauvres hères Gabonais, Vietnamiens, Birmans, Kosovars , Kurdes et j’en passe …  
Car il a toujours été clair qu’on me rémunérait, et qu’on ne me rémunérait que pour ça, et pour la manière dont je savais ainsi si bien manifester mes remarquables qualités, humanitaires, pardon, humaines et professionnelles. Ces qualités que mes anciens collègues, décelèrent très tôt, pour aussitôt les jalouser. Ainsi ce félon de Rony B a-t-il pu raconter à qui voulait l’entendre que :

« Le côté Castafiore, cocotte de K, sa grandiloquence, ses coups de menton séduisent les uns et agacent ou exaspèrent les autres […] sur le côté « star system » de K. Il faut aussi rappeler que dans les bulletins de l’association, sur neuf photos sur dix, on voyait K. Il y avait déjà une espèce de culte de la personnalité».

Je démens formellement,  
comme je démens avec toute la puissance de mon orgueil, pardon mon honneur outragé, ses allégations ( nauséabondes, pour ne pas dire antisémites) selon lesquelles dès cette époque ancienne, j’aurai  pu trier les photos pour le bulletin ( de Médecins Sans Frontières) ; en  faisant deux tas, celles avec moi et celles sans. Pour ensuite choisir dans le tas de clichés me représentant. En réalité seuls les critères esthétiques et la charge émotionnelle associée aux images ont orienté mes choix, dans l’intérêt de tous !   
Qu’y puis-je si je suis photogénique et si les sacs de riz et les malheureux enfants sous-alimentés sont plus avantagés sous l’éclairage gratifiant de mon aura naturelle , de mon franc regard et mes belles dents ? 
Jean Lecanuet, jadis, n’a-t-il pas fait une belle carrière politique, sur ces mêmes remarquables qualités ? 
Je la connais bien la jalousie des médiocres ( proto-antisémites) , car dès cette époque je dus l’affronter, et me faire sortir comme un malpropre, par ces pisse-froid de MSF sous prétexte de mes manières de diva inutile et dispendieuse. Bien avant, déjà, j’avais compris, quand j’étais mao-spontex ( un caprice de jeunesse) , que ma petite taille me handicaperait pour atteindre les sommets que je visais ( les barricades et au-delà : le Panthéon qui n’étais pas loin), mais plus encore que mes magnifiques efforts pour passer la tête et surnager, en piétinant au besoin la vile piétaille, m’attireraient l’animosité des grincheux et des envieux de tous bords.  
Pourtant  il est venu le jour du triomphe des surcompensateurs. On en a bavé avec mon ami Nicolas (en voilà un qui me comprends , lui au moins), et lui il en a bavé plus encore que moi, alors c’est bien normal que ce soit lui, à présent, qui ait la plus grosse part de la galette; et moi, je ne le jalouse pas moi, je n'en ai  pas besoin.  
Alors de l’argent, j’en ai reçu, naturellement, mais quoi ?  
Je n'ai jamais signé un seul contrat avec un Etat africain (les birmans, les kurdes, et les autres je me souviens pas ). Jamais. Je n'en avais pas besoin.  
J'ai été un des consultants d'une entreprise française - Imerda ( que je ne connais pas et c’est par simple admiration que mes fans dans cette boîte m’ont ajouté dans leur organigramme et sur leur boîte aux lettres) - c’est donc par un heureux hasard qu’ils ont entendu parler de moi , apprenant que j’étais une pointure dans un domaine que je connais: celui du baratin mégalomaniaque, spécialement sur la médecine et la santé publique. Alors imaginez que sur trois ans de travail, j'ai gagné un peu moins de 6.000 euros par mois après impôts. Autrement dit , au total, au grand max 300 000 euros nets. C’est pas bézef finalement, par ce que j’ai du me coltiner là bas, siroter quelques cocktails, et j’avais même pas droit de faire des discours. Mais c’est quand même une performance , 300 000 euros pour quelques pages de rapport, si précieux qu’il est soigneusement mis sous clef et occasionnellement présenté à l’admiration des foules de malheureux gabonais, qui l’espace d’une contemplation ( de leur fiche d’assurance maladie vierge de toute prestation), peuvent au moins se dire plus riches d’un rapport inutile et ruineux à leurs frais. 
On fait de moi ligne après ligne un agent de l'étranger, un mauvais Français aux origines douteuses, âpre au gain. Depuis 40 ans qu'ai-je fait au Biafra, en Bosnie, au Vietnam, en mer de Chine, au Rwanda, au Kosovo, au Darfour, en Birmanie, en Somalie, au ministère de la santé, à la télé, dans ma chambre à coucher ? ( sans parler de la Belgique).  
Rien, c’est vrai, en dehors de me faire photographier un peu partout, mais on en a entendu parler , non ? 
Et aujourd’hui, c’est ça qui compte.  
Grâce à ces reportages, les Français savent ce que je fais. J'ai simplement, j'ai toujours été et je le serai toujours aux côtés des victimes du fisc.  
Et je démens pour conclure les allégations insidieuses et nauséabondes selon lesquelles Jean-Marie Bockel, aurait été sanctionné pour ses déclarations sur la "Françafrique".   
Jamais je n'ai demandé son changement d'affectation.   
Car , comme vous vous en doutez …  
Je n'en ai pas eu besoin.  

Afin que nul n’en ignore.  
Bernard-Marine Karmitzcouche

 

escalier3b.jpg

Urbain

Commentaires

Paul Moreira et le mystère BK :

http://premiereslignes.blogs.nouvelobs.com/archive/2009/02/10/le-mystere-bk.html

Écrit par : (ne pas confondre) | mercredi, 11 février 2009 06:45

Ecrit par : (ne pas confondre) | mercredi, 11 février 2009 06:45

Eh bien voilà qui justifie d'autant plus les éclaircissements que je viens de donner. Plus personne dorénavant n'aura de motif à voir des mystères là où il ne s'agit que d'incompétence et de sotte suffisance occultant totalement tout discernement.
Que cesse toutes ces allusions nauséabondes et antisémites à de mystérieux ressorts cachés de mon comportement totalement transparent, légal et moral d'outre vide gonflée de suffisance.
JE N'EN AI PAS BESOIN !

Écrit par : B.Karmitzcouche | mercredi, 11 février 2009 09:12

quand "une affaire" est lancée je me demande toujours "à qui profite le crime?"
depuis 2007.. ça a été toujours à trouduc.. et toujours contre la Gauche.. c'est ça qui m'inquiète .. pas vous?

pour qui se prend ce Péan?
http://petitremy.p.e.pic.centerblog.net/1qbxykv3.jpg
(saint michel archange)
ou
http://www3.unil.ch/spip/IMG/jpg/Persil4.jpg
(persil)

moi j'attends de lire un bouquin de lui contre sarko
pas sûr qu'il fasse un tabac

enfin .. ce que j'en dis!!

Écrit par : le meuble du coin | mercredi, 11 février 2009 09:35

Ecrit par : le meuble du coin | mercredi, 11 février 2009 09:35

Quelle "affaire" ?
( absolument rien de nouveau dans le bouquin de Péan, simplement c'est publié, illustrant parfaitemen la "thèse" de G.B. l'autre jour , affirmant qu'il n'y a plus de presse d'investigation, simplement le commentaire de "bonnes feuilles" publiées dans ... des livres).

Quelle "gauche" ?
En quoi le fait de crever cette montgolfière de sottise pontifiante ( et d'arrivisme égocentrique et incompétent ) peut il nuire de quelque façon à la gauche ?
Tu ne crois pas que ce qui nuit à la gauche ce sont plutôt les pitres médiatisés qui ( autrefois) s'en réclamaient ?
Si "la gauche" doit s'identifier à ce genre de cuistre -et en effet certains politiciens s'en réclament , tout en se déclarant "de gauche", l'intéressé au premier chef, alors qu'il est le servile courtisan du pire gouvernement de droite qu'on ait connu de toute la Vème république- alors, cette "gauche" là on doit souhaiter au plus vite sa disparition.

Réveille toi : tu n'es plus au monde merveilleux des bisounourchner .
On pourra pas dire qu'on aura pas tout fait pour te réveiller.

Écrit par : urbain | mercredi, 11 février 2009 09:53

Selon un tout récent sondage réalisé par la Ligue Anti Diffamation, 31% des Européens accusent les Juifs d'être impliqués dans la crise financière qui sévit actuellement dans le monde.

Les attitudes antisémites auraient empiré suite à la crise économique et à la guerre menée par Israël contre le Hamas.

58% des adultes interrogés admettent notamment que leur opinion sur les juifs s'est détériorée suite au dernier conflit entre le Hamas et Israël.

L'organisation juive-américaine ALD a questionné 3500 personnes dans 7 pays différents (Autriche, France, Hongrie, Pologne, Allemagne, Espagne et Angleterre) entre le 1 décembre 2008 et le 13 janvier 2009.

Selon le sondage, 40% d'entre eux sont persuadé que les juifs ont trop de pouvoir dans le monde des affaires. Plus de la moitié des hongrois, des espagnols et des polonais sont d'accord avec cette affirmation. Cette année, le sondage affiche des pourcentages plus élevés qu'en 2007 en Hongrie, (+7%), en Pologne (+6%) et en France(+5%).

44% d'entre des sondés disent que c'est « surement vrai » que les juifs font trop souvent référence à l'Holocauste alors que 23% accusent toujours les juifs de la mort de Jésus.

« Ce sondage confirme que l'antisémitisme reste toujours d'actualité dans les esprits européens » a déclaré Abe Foxman, le directeur de ALD.

Écrit par : Sylvester Staline | mercredi, 11 février 2009 10:35

De l'investigation et de ses difficultés, il est faux de prétendre que cela n'existe plus :

LIBREVILLE (AFP) — Deux journalistes de l'agence audiovisuelle Capa, un Français et un Suisse, ont été interpellés mardi à Libreville pour y avoir mené "des activités journalistiques" alors qu'ils étaient entrés au Gabon comme touristes, a rapporté la télévision publique.

"Il s'agit de Pierre Johan Morel, de nationalité française, journaliste, et de Olivier Pronthus, de nationalité suisse, caméraman", a précisé la première chaîne de la Radio-télévision gabonaise, la RTG1.

Jointe par l'AFP, une source officielle gabonaise a confirmé l'interpellation de deux journalistes de l'agence Capa, sans donner plus de détails. Elle a cependant indiqué que les informations de la RTG1 "seraient vraies".

Selon la télévision, les deux journalistes "ont été interpellés aujourd'hui (mardi) par la Police de l'air et des frontières" alors qu'ils tentaient de quitter le Gabon après y avoir travaillé en qualité de journalistes.

La date de leur arrivée au Gabon et la durée de leur séjour n'ont pas été précisées.

"Interrogés sur la fausseté de leur identité ou de leur qualité, ils ont dit séjourner dans le cadre d'une enquête sur l'affaire Kouchner", du nom du chef de la diplomatie française Bernard Kouchner, a ajouté la télévision.

Écrit par : frère odm | mercredi, 11 février 2009 10:38

Petite parenthèse Nabienne, Caca Nerveux "Tout le monde est antisémite. Ce sont les antisémites qui le disent. Ils nous font chier les antisémites, nous autres, anti-anti-antisémites !... On vit en pleine psychose, exactement comme en 1940 sauf que ça s’est inversé. Dans les années 30, les Français racistes voyaient des Juifs partout et pendant l’occupation, ils les ont persécutés comme on sait. Aujourd’hui, les Français antiracistes voient des antisémites partout et ils les dénoncent. Bientôt, ils les persécuteront. Les voisins qui veulent se débarrasser de quelqu’un n’ont qu’à le désigner comme antisémite ! Cette chimère est bien française. Le monstre du Loch Ness des franchouillards ressurgit régulièrement de la vase de l’Histoire." J’enfonce le clou, Editions du Rocher, 2004

Écrit par : frère odm | mercredi, 11 février 2009 10:40

Ecrit par : frère odm | mercredi, 11 février 2009 10:40

Et en plus les gabonais s'y mettent !
Pourtant le mongol fier le leur a dit et répété :
JE N'EN AI PAS BESOIN !

Écrit par : urbain | mercredi, 11 février 2009 10:44

De l'investigation et de ses difficultés, il est faux de prétendre que cela n'existe plus :

Ecrit par : frère odm | mercredi, 11 février 2009 10:38

C'est juste, certains essaient encore ...
mais ce qu'affirmait G.B. c'est qu'au final "ça ne passe pas" ... on dirait que les évènements lui donnent plutôt raison, sur ce point .
Alors qu'il n'est pas nécessaire de se donner beaucoup de mal pour "investiguer" comme le démontre la photo publiée dans "challenges" ( gazette antisémite bien connue ) prise dans la cage d'escalier des prébendeurs de K , que pourtant "il ne connait pas" .

Concernant le Gabon , il suffirait de demander aux pauvres du gabon ( ou à n'importe quel "honnête" gabonais) ce qu'ils pensent de l'accès au système de soin dans leur belle république pétrolière
( dont les dirigeants comme chacun sait sont tous membres d'amnesty international et d'human rights watch, servant de modèles admirables de dirigeants populaires , socialistes et impartiaux),
et aux effets bénéfiques de leur bienfaiteur pourtant payé une misère pour son "magnifique" travail.

On peut aussi aller faire un tour sur le site de bakchich info, entre autres ...

Il est très symptomatiques que les principaux acquéreurs du bouquin de péan soient ... des africains, enchantés , selon leur propres dires "qu'enfin on écrive tout sur ces types" ( je peux en attester ).

Écrit par : urbain | mercredi, 11 février 2009 10:57

Il a raison ravi, on peut plus tuer les arabes tranquillement, quel monde !



(AFP-EJP)

mardi 10 février 2009

Un diplomate britannique, collaborateur du ministre des affaires étrangères David Miliband, a été arrêté après avoir été accusé d’avoir proféré des remarques antisémites en public pendant l’offensive israélienne à Gaza, ont rapporté lundi des journaux britanniques. Rowan Laxton, un diplomate de 47 ans et expert du Proche-Orient, aurait crié "Putains d’Israéliens, putains de juifs" en regardant, dans une salle de sport de Londres, les images d’un bombardement de la bande de Gaza par l’armée israélienne en janvier, selon le Daily Mail et le Daily Telegraph.

Écrit par : frère odm | mercredi, 11 février 2009 11:00

Cette gauche là. L'indignité a été atteinte en s'attachant une secrétaire au droit de l'homme dans un gouvernement où l'on vient cueillir des parents et des enfants à la sortie des écoles. D'ailleurs, il l'a dit, "c'était une mauvaise idée".

Pour mémoire :

http://www.lepoint.fr/actualites-medias/l-histoire-secrete-de-la-nomination-de-christine-ockrent-a-france/1253/0/224823

Écrit par : agathe | mercredi, 11 février 2009 11:22

Complément au billet du jour

www.lesoir.be/actualite/france/france-un-livre-accuse-le-2009-02-04-688013.shtml

Écrit par : fiche de lecture | mercredi, 11 février 2009 11:33

Ecrit par : fiche de lecture | mercredi, 11 février 2009 11:33

Encore des belges nauséabonds et antisémites, en plus ils sont jaloux à cause de ma bourgeoise ...
mais ELLE N'EN A PAS BESOIN !

Écrit par : Bernard marine Karmitzcouche | mercredi, 11 février 2009 11:40

Le prix du sac de riz augmente :

http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/economie/20090211.OBS4257/les_produits_premiers_prix_sont_les_plus_touches_par_li.html

Écrit par : agathe | mercredi, 11 février 2009 12:15

Lieberman a senti le vent tourner. Les Israéliens restent largement agressifs et méfiants vis-à-vis des «Arabes», mais ils sont réalistes. Ils savent qu'Israël ne pourra pas éternellement maintenir l'occupation. Ils ont depuis longtemps renoncé à la plupart des colonies, et ils se fichent que les Palestiniens aient leur propre État, du moment qu'ils les laissent en paix. Conscient de tout cela, Lieberman a créé le parti d'extrême droite post-occupation.

Il n'insiste pas sur la préservation de la terre, car la majorité des Israéliens ont compris que cette partie était jouée. Il se focalise sur la sauvegarde d'une majorité juive et d'une société soudée. Il exige que les Arabes (et les Juifs ultra-orthodoxes les plus radicaux) perdent la citoyenneté s'ils ne démontrent pas leur loyauté. Il veut que les villes arabes soient intégrées au territoire palestinien, et il espère obtenir en échange des terres non peuplées ou peuplées en majorité de juifs.

La montée en puissance de ce politicien belliqueux peut être perçue comme un virage dangereusement raciste - d'aucuns parlent de fascisme - dans la vie politique israélienne. Mais toute dérangeante soit-elle, elle indique peut-être aussi que la politique israélienne a atteint une certaine maturité: les causes défendues par la droite ont évolué, elles n'incluent plus la sauvegarde des territoires occupés.

http://www.slate.fr/story/les-isra%C3%A9liens-ont-fait-leur-choix

Écrit par : Syl Stal | mercredi, 11 février 2009 13:20

urbain.. bisounouqqchose .. ça ne doit pas s'adresser à moi

"On pourra pas dire qu'on aura pas tout fait pour te réveiller."
à moi non plus!..

je rêve beaucoup mais je dors peu
"Quand le sage montre la lune, le fou regarde le doigt"
j'en suis.. j'aime bien à savoir à qui est le doigt et de quelle lune il s'agit
je suis contre toute connivence.. contre toute complaisance et contre tout compromis
peu arriveront à me faire "hurler avec les loups"

kouchner paie d'avoir pactisé avec le diable.. mais c'est le diable qui nous l'offre en pâture.. cette pâture est avariée.. nous en serons les premiers contaminés

quant à l'angélisme de Gauche je n'y crois pas
la Gauche est une force de combat.. pas un patronage

Écrit par : le meuble du coin | mercredi, 11 février 2009 13:43

quant à l'angélisme de Gauche je n'y crois pas
la Gauche est une force de combat.. pas un patronage

Ecrit par : le meuble du coin | mercredi, 11 février 2009 13:43

Une force de combat.

Bon.

Ceci explique cela.

Écrit par : agathe | mercredi, 11 février 2009 15:54

Découvrons le blog de Jean-Marie Colombani, avec son dernier billet en date, un bel exercice de style.

1/ Je tape sur Bayrou car il ose critiquer Sarkozy : pour ce faire, j'écris un texte tissé de mensonges. Je souligne que les récentes prises de positions de Bayrou sur le sujet ne sont dictées que par le calcul politique (alors que sur le sujet de l'OTAN elles n'ont pas varié depuis 2007), j'affirme que Bayrou est un traître à son mouvement politique et je convoque la figure de Jean Lecanuet, que ma plume fait se retourner dans sa tombe (sauf que Bayrou a depuis fondé son propre parti, et que l'UDF a disparu), à l'appui des mes affirmations je cite une phrase du général De Gaulle, prononcée à l'encontre des centristes (alors qu'en réalité cette phrase visait les communistes) !

2/ J'affirme que Sarkozy réussit à accomplir la construction d'une défense européenne... en réintégrant le commandement intégré de l'OTAN !

Magnifique.
http://politique.blogs.challenges.fr/archive/2009/02/10/sarkozy-et-l-otan.html

Écrit par : (ne pas confondre) | mercredi, 11 février 2009 16:00

Selon Newsweek, Obama prend exemple sur Nicolas Sarkozy, COCORICO !!!!

_________________________________________________________

Have you noticed that Barack Obama sounds more like the president of France every day? When Obama said in his Inaugural Address that it was time to get past stale arguments over whether government is big or small, he was echoing the eclectic philosophy of Nicolas Sarkozy, who champions markets one day and state industrial "champions" the next.

When Obama called Wall Street "shameful" and greedy, he was articulating what the French have always thought, and endorsing Sarkozy's recent dismissal of the "crazy" idea that markets are always right. In endorsing the "Buy American" rules that would steer the billions in U.S. stimulus spending toward domestic manufacturers, members of the Obama administration were seconding the old French culture of "economic patriotism."

And when Obama moved to cap the pay of executives at financial firms in line for the federal bailout at $500,000, he was forcing on them a massive pay cut that Sarkozy had already coaxed from French bank leaders when he gathered them together last month and got them to agree, publicly, that they would forgo bonuses.

http://www.newsweek.com/id/183664

Écrit par : Sylvester Staline | mercredi, 11 février 2009 16:45

Ecrit par : (ne pas confondre) | mercredi, 11 février 2009 16:00

+1

et maintenant, allons lire colombani, attali et compagnie sur slate.fr (au moins, si ils se regroupent, nous pouvons éviter de les croiser)

Écrit par : adrien (de rien) | mercredi, 11 février 2009 16:49

Ecrit par : Sylvester Staline | mercredi, 11 février 2009 16:45

va-t'il aller jusqu'à soit-disant copier la côte de popularité ?
pour l'épouse, c'est râpé, obama a eu meilleur goût.

Écrit par : adrien (de rien) | mercredi, 11 février 2009 16:51

pour l'épouse, c'est râpé, obama a eu meilleur goût.
Ecrit par : adrien (de rien) | mercredi, 11 février 2009 16:51

N'importe quoi !

Écrit par : Syl Stal | mercredi, 11 février 2009 17:14

Hé ben si Obama est aussi instable et incompétent que l'autre, on est mal barrés !

Écrit par : Nicks | mercredi, 11 février 2009 17:25

Ecrit par : le meuble du coin | mercredi, 11 février 2009 13:43

Honnêtement ... j'ai pas compris ( et je comprends toujours pas ) où tu voulais en venir ...

Écrit par : Bernard marine Karmitzcouche | mercredi, 11 février 2009 18:01

Ah le minitel ! Comme le cinéma "qualité française", un machin qui ne s'exporte pas... l'exception culturelle certainement !

_________________________________________________________

France Télécom et Pages Jaunes ont décidé de maintenir le 3611, le service annuaire sur le minitel, alors qu'il devait disparaître le mois prochain.

http://www.lefigaro.fr/societes/2009/02/11/04015-20090211ARTFIG00466-le-minitel-n-est-pas-mort-.php

Écrit par : Syl Stal | mercredi, 11 février 2009 18:25

http://multitudes.samizdat.net/Dictature-ou-etat-d-exception

De la lecture en perspective :
Merci Frope, lien trouvé chez lui.

Écrit par : agathe | mercredi, 11 février 2009 18:25

Ecrit par : Syl Stal | mercredi, 11 février 2009 18:25

Oui, à bas le cinéma de type "qualité française" !
mais Syl Stal sait-il au moins ce dont il parle ? ;-)

Écrit par : Judd Apatow | mercredi, 11 février 2009 18:35

HS /

Problème n°1. Avec la crise, les familles les plus en difficulté ne parviennent plus à payer leur loyer.

Solution du gouvernement : faciliter leur expulsion.
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/politique/20090206.OBS3428/les_deputes_reduisent_le_delai_dexpulsion_a_un_an.html

Problème n°2 : de nombreuses familles vont se retrouver ainsi à la rue, et le nombre de sans-domicile va donc augmenter fortement, alors que Nicolas Sarkozy avait annoncé que l'objectif "zéro sans-abri" serait atteint l'année dernière.

On attend la solution n°2.

Écrit par : (ne pas confondre) | mercredi, 11 février 2009 19:05

"Honnêtement ... j'ai pas compris ( et je comprends toujours pas ) où tu voulais en venir" ...
n'cherche pas!

Écrit par : le meuble du coin | mercredi, 11 février 2009 20:47

Ecrit par : (ne pas confondre) | mercredi, 11 février 2009 19:05

C'est pour une meilleure adaptation avec les durées d'indemnisation du chômage qui ont été revues à la baisse. Effectivement, la croissance va repartir du côté de la vente des tentes.

Écrit par : agathe | mercredi, 11 février 2009 20:57

Re test-ADN :

http://www.lefigaro.fr/politique/2009/02/12/01002-20090212ARTFIG00003-besson-remet-en-selle-les-tests-adn-pour-les-immigres-.php

Écrit par : agathe | mercredi, 11 février 2009 21:55

"Si l'Iran veut le nucléaire civil, il a le droit mais s'il veut le nucléaire militaire, l'Iran aura des problèmes avec la communauté internationale",

"S'agissant des demandes d'explications de la commission (européenne), ce n'est pas la première fois que je les lui fournirai sans aucun problème"

"Le problème d'Internet est considérable!"

Tout en soulignant que les élus locaux sont "la pierre angulaire de la vie sociale", Nicolas Sarkozy leur a confirmé son intention d'"inciter à la construction de logements sociaux "...parce que vous avez un gigantesque problème de logement social..."

Au cours d'une conférence en présence de Barak Obama, Sarkozy prétend avoir résolu le "problème des banlieues".

"Le vrai problème avec elle s’est qu’elle peut porter tout…"

"Alors écoutez, ça c’est un grand problème, parce que la démocratie ne peut pas fonctionner avec une presse qui serait en permanence au bord du précipice économique"

"Il y a, en France, un problème de pouvoir d'achat"

"Bien sur monsieur Duhamel, je compte faire quelque chose. De plus en plus de Français ont un problème avec l´alcool. Et ce problème, quel est-il ?"

http://tinyurl.com/d3f5e2

Écrit par : patrice | mercredi, 11 février 2009 22:45

Marchand de sable.

http://tinyurl.com/dcbll6

Écrit par : patrice | mercredi, 11 février 2009 23:00

L'ex maire de Neuilly a des problèmes ? Lordon a des solutions ! :oB

http://blog.mondediplo.net/Surtout-ne-changez-rien

Écrit par : Nicks | mercredi, 11 février 2009 23:20

"... a estimé vendredi que l'hôpital ne souffrait pas d'un problème de moyens"

"...s'est dit prtéoccupé part le problème des clkasses moyennes et plutôt par le bas des classes moyennes"

le "problème turc"

“La France est de retour, il n’y a pas de problème entre la France et les Etats-Unis, entre le peuple français et le peuple américain”

"... si avec le ‘non’ irlandais, il est possible et légitime de poursuivre le processus de ratification. Heureusement, c’est un problème que nous ne devons pas résoudre puisque, à l’heure actuelle"

"...le pouvoir d'achat n'est pas un problème économique mais un problème de justice. ..."

"Non. Non, pas du tout. Je sais que cest une spécialité en France, on regarde un problème, un contourne le problème. Moi, je vois un problème, jessaie d'y apporter une solution

"Les multirécidivistes ne sont pas condamnés assez sévèrement. Il y a un problème massif de multirécidivistes."

"Le problème de l'Afrique et permettez à un ami de l'Afrique de le dire..."

"...et c'est d'ailleurs un problème que nous ne sachions soigner cette pathologie. ..."

"Si c'est un problème, ce sera une occasion de dialogue de plus"

Écrit par : patrice | mercredi, 11 février 2009 23:22

Ecrit par : agathe | mercredi, 11 février 2009 21:55

Besson nous fait le coup bien connu ; c'est la crise, ça va mal, revenons aux fondamentaux : stigmatisation, bouc-émissaires, populisme etc.
J'aime assez le «Il faut être tordu pour sortir ce langage de Seconde Guerre mondiale» de Besson, en réplique à ceux qui parlent de délation. Un gentil retournement de dialectique, pour parler comme Marc Blondel.
Evidemment, Kouchner et Amara seront un peu gênés, mais ça passera...

La grosse poussée de Lieberman en Israël passe assez bien, finalement. Peu de cris d'orfraie, en regard de ceux poussés à l'époque d'un Le Pen au second tour, d'un Haider etc.
Mais ce n'est pas la même chose, n'est-ce pas...

Écrit par : f | mercredi, 11 février 2009 23:25

Besson :

"La politique, c'est excitant quand c'est dur."

FTA, à propos de la délation :

www.france-terre-asile.org/positions/879-cpdestructiopn-des-filieres-clandestines

Mais il ne faut dire ni délation, ni rafle....

Écrit par : f | mercredi, 11 février 2009 23:35

Ecrit par : f | mercredi, 11 février 2009 23:35

Ni facho dans certains cas

Écrit par : agathe | mercredi, 11 février 2009 23:54

Obscénité sans limite

Ça pourrait être le nom d’une opération de l’US Army ; c’est juste l’état moral de la finance. De tous les ingrédients du désastre, il s’agit paradoxalement et du plus anecdotique et du plus explosif. Que la goinfrerie de la finance ne connaisse aucun frein pendant la déconfiture et que les bonus continuent de valser à milliards pendant l’aide publique est un non-événement du point de vue macroéconomique. Mais du point de vue politique, pardon ! Le fait est qu’avec la finance, 2009 commence en fanfare. Avant que ne soit formalisé son rachat par Bank of America, John Thain, président de Merrill Lynch, a décidé que lui-même et ses troupes avaient bien mérité un dernier petit bonus pour la route — entre 4 et 5 milliards de dollars, alors même que Merrill apporte en « dot » à son mariage 15 milliards de pertes, qui ont conduit le Trésor US à lui fournir 20 milliards de dollars supplémentaires d’argent public et une garantie de reprise de perte de… 118 milliards. Pendant ce temps, M. Thain a jugé important de refaire la décoration de son bureau : 1,2 millions de dollars – après tout puisque l’argent public ne manque pas… La direction de la banque Citi, pour sa part, n’a pas pu résister au gros caprice d’un nouveau jet à 50 millions de dollars (et aussi de quelques hélicoptères). Attention, l’engin en vaut la peine : « un confort sans concession », promet le dépliant — on veut bien le croire. Citi, qui a laissé plus de 50 milliards de dollars sur les subprimes, est l’objet de l’un des plus gros plans de sauvetage public particuliers, à 300 milliards de dollars.

Même The Economist, qui passerait difficilement pour un ennemi de la finance, en a la nausée et parle de « pillage » [5] – il est vrai que même pour le défenseur acharné de la méritocratie financière, le fait que 2008 soit la sixième plus grosse année en matière de bonus – au cœur d’une crise séculaire –, est un peu difficile à avaler. Et pour nous donc… On laissera donc les partisans de l’autorégulation par la vertu apprécier l’efficacité de leurs préconisations. Pour tous les autres, il est maintenant assez clair que l’élémentaire décence étant une notion strictement incompréhensible aux consciences de la finance, il ne reste plus que les voies de la force légale puis, à défaut, de la force physique pour leur faire entendre raison.

Frédéric Lordon

Écrit par : ça vaut la peine d'un petit copié/collé | jeudi, 12 février 2009 00:55

Ecrit par : ça vaut la peine d'un petit copié/collé | jeudi, 12 février 2009 00:55

C'est bien joli tout ça, mais moi, la moralisation du capitalisme,
JE N'EN AI PAS BESOIN !
Car, je me répète, avec tout le poids de mon époustouflante carrière médiatique et de ma sublime personnalité :
l’or dont sont faites mes couilles , comme elles , est transparent, légal, moral, imposable et déclaré.

Écrit par : Merci Bernard | jeudi, 12 février 2009 09:11

Ecrit par : ça vaut la peine d'un petit copié/collé | jeudi, 12 février 2009 00:55

Le lien :

http://blog.mondediplo.net/Surtout-ne-changez-rien

Écrit par : f | jeudi, 12 février 2009 09:30

Notre avion renifleur national...aurait du être embauché par Total pour ses recherches. Un homme qui sent le pétrole d'aussi loin, cela vaut de l'or.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_des_avions_renifleurs

Où l'on verra que Pierre Péan avait déjà réussi à se procurer un exemplaire du rapport de la cour des comptes.

Écrit par : nef des fous | jeudi, 12 février 2009 10:35

Mouarf...

"Six Français sur dix souhaitent que le président Nicolas Sarkozy change de cap en fonction des revendications des syndicats, selon un sondage CSA paru aujourd'hui dans Le Parisien."

Mais il n'en a pas b'zoin...

Écrit par : f | jeudi, 12 février 2009 11:01

Laurence Parisot se prépare pour la rencontre du 18

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/02/12/01011-20090212FILWWW00422-parisot-pas-de-negociation-le-18-fevrier.php

En vidéo cela donne ça :

http://www.youtube.com/watch?v=o0uW3MUj_Pg

Écrit par : nef des fous | jeudi, 12 février 2009 11:05

Ecrit par : Nicks | mercredi, 11 février 2009 23:20

Nicks avait déjà mis le lien Lordon mais il vaut mieux lire trois fois Lordon qu'une seule fois certains... ;-))

Écrit par : agathe | jeudi, 12 février 2009 11:14

Un interview salubre de résistance à la "kouchnerisation" (sur la parabole des "pauvres lointains", cf. Annie Collovald, "Le management des dévouements", PUR), "bessonisation", "strauss-kahnisation" et autre "vallsisation" de la gauche, ou, pour se détacher de la personnalisation sinistre de la vie politique, de mise en cause du glissement néolibéral de la gauche, que les caciques précités saupoudrent d'ultramoralisme démocratique et de verve anti-discriminatoire tout en délaissant LA question centrale : un système économique dans lequel les salariés travaillent à perte mérite-t-il une seule circulaire sur l'activation des dépenses sociales ?


http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2369

Écrit par : Oysterhead | jeudi, 12 février 2009 11:40

on ne dit pas "vallsisation", mais "vallsésitation".

Ecrit par : Oysterhead | jeudi, 12 février 2009 11:40

Écrit par : passi, messa ! | jeudi, 12 février 2009 12:19

il vaut mieux lire trois fois Lordon qu'une seule fois certains... ;-))

Ecrit par : agathe | jeudi, 12 février 2009 11:14

JE N'EN AI PAS BESOIN !

Écrit par : Bernard marine Karmitzcouche | jeudi, 12 février 2009 12:31

Merci Agathe, que je salue, d'être la seule à lire mes interventions ! :oB

@Oysterhead

Je crois bien que j'ai claqué Gers et TyrandO où tu sais. Petite satisfaction mesquine du Jeudi...

Écrit par : Nicks | jeudi, 12 février 2009 12:41

Ecrit par : passi, messa ! | jeudi, 12 février 2009 12:19

Chapeau bas...

Écrit par : Oysterhead | jeudi, 12 février 2009 12:41

La Gwadeloup sé tannou,
la Gwadeloup a patayoYo,
péké fé sa yo vlé,
Adan péyi annou.

Écrit par : patrice | jeudi, 12 février 2009 12:49

Ecrit par : Bernard marine Karmitzcouche | jeudi, 12 février 2009 12:31

C'est une évidence :

http://www.youtube.com/watch?v=Q8ii-f_fbsY

Écrit par : agathe | jeudi, 12 février 2009 12:50

Ecrit par : Nicks | jeudi, 12 février 2009 12:41

Les règles de la bienséance du club bruxellois des buveurs de Cognac semblent tomber en désuétude. Pour preuve, cette remarque de Roger Jolly à qui tu sais :

"face un connard comme vous, j'avoue que j'atteins mes limites"

Tous n'ont pas ta capacité de résistance ;-)

Écrit par : Oysterhead | jeudi, 12 février 2009 12:55

Ecrit par : Oysterhead | jeudi, 12 février 2009 12:41

merci. vous n'êtes pas mal non plus.

Écrit par : passi, messa ! | jeudi, 12 février 2009 12:59

Rectificatif :

La Gwadeloup sé tannou,
la Gwadeloup a patayo.
Yo péké fé sa yo vlé,
Adan péyi annou.

Écrit par : patrice | jeudi, 12 février 2009 13:24

Je m'envole aujourd'hui pour la tour TF1 où je vais recevoir le prix Nikos Aliagas (du nom d'un grand homme de télévision) que vienne de m'attribuer mes collègues journalistes pour ma couverture de l'Union européenne.

Écrit par : Jean 4mer | jeudi, 12 février 2009 13:54

Ecrit par : agathe | jeudi, 12 février 2009 12:50

Bigre !

Écrit par : Bernard marine Karmitzcouche | jeudi, 12 février 2009 14:05

Ecrit par : Bernard marine Karmitzcouche | jeudi, 12 février 2009 14:05

La référence est à hauteur de vues.

Écrit par : agathe | jeudi, 12 février 2009 14:12

On se doutait bien que la propagande écolo contre les OGM n'était pas très sérieuse, c'est confirmé !

_________________________________________________________

Dans un rapport tenu secret, l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) conclut à l'innocuité pour la santé de ce maïs OGM dont la culture est interdite en France.

http://www.lefigaro.fr/sciences/2009/02/11/01008-20090211ARTFIG00653-le-mais-ogm-est-sans-danger-pour-l-homme-selon-l-afssa-.php

Écrit par : Syl Stal | jeudi, 12 février 2009 14:15

HS//..quoique..
l'histoire du jour.. une histoire offerte par jpd de chez héron Gris

un homme avait 3 copines, mais il ne savait pas avec laquelle se marier.
alors il s'est résolu à faire un test, pour voir laquelle était la plus apte à être sa femme.
Il a retiré 15.000€ de sa banque .. en a donné 5.000 à chacune et a dit:
"dépensez le comme vous voulez."

la 1ère est allée faire du shopping.. a acheté des habits .. des bijoux.. est allée chez le coiffeur.. à l'institut de beauté .. etc...
de retour vers l'homme elle dit:
"j'ai dépensé tout ton argent pour être plus belle pour toi.. pour te plaire .. tout ça parce que je t'aime"

la 2ème est allée faire du shopping.. elle a acheté des habits pour elle..1 lecteur CD .. 1 télé écran plat .. 2 paires de tennis .. des clubs de golf .. etc...
de retour vers l'homme elle dit:
"j'ai dépensé tout ton argent pour te rendre heureux.. te plaire .. tout ça parce que je t'aime"

la 3ème a pris l'argent.. a investi en bourse.. en trois jours a doublé son investissement.. a rendu les 5000€ à l'homme et a dit:
"j'ai investi ton argent et j'ai gagné le mien.. maintenant je peux faire ce que je veux avec mon argent.. tout ça parce que je t'aime"

alors, l'homme réfléchit..
réfléchit.. réfléchit.. réfléchit.. réfléchit.. réfléchit..réfléchit.. réfléchit.. réfléchit..
(les hommes, réfléchissent beaucoup)
réfléchit.. réfléchit.. réfléchit.. réfléchit.. réfléchit.. réfléchit.. réfléchit... pète... réfléchit.. réfléchit.. réfléchit.. réfléchit.. rote.. réfléchit.. réfléchit.. réfléchit.. réfléchit.. réfléchit.. réfléchit.. réfléchit.. réfléchit.. réfléchit.. réfléchit.. réfléchit..
(il réfléchit vraiment beaucoup hein?)
réfléchit.. réfléchit.. réfléchit.. réfléchit.. réfléchit.. re-pète.. réfléchit.. réfléchit.. réfléchit.. réfléchit.. réfléchit..
(PFF C'EST LONG)
réfléchit.. réfléchit.. réfléchit.. réfléchit..

et il se marie avec celle qui avait les plus gros seins
oui parce qu'un homme réfléchit beaucoup.. mais ça ne sert à rien

Écrit par : le meuble du coin | jeudi, 12 février 2009 14:21

Merci à l'AFSSA pour son étude indépendante, insensible au lobbying et à la propagande.
En ces temps de crise, les OGM sont une chance pour la France, ne prenons pas de retard et résolvons la faim dans le monde.

Écrit par : Monsanto | jeudi, 12 février 2009 15:01

Qui c'est, ce Jean-François Le Grand ?

www.liberation.fr/terre/0101318994-pourquoi-ce-rapport-a-t-il-ete-tenu-secret

Écrit par : Monsanto | jeudi, 12 février 2009 15:06

Agissons en toute transparence. Voici le questionnaire et nos réponses, ultra sincères...

- Les OGM, c'est cool ?
- Monsanto : Grave !

- Les OGM, c'est bon pour la santé ?
- Monsanto : Et aussi contre la calvitie et ça fait revenir l'être aimé.

- Les OGM, une chance pour la France ?
- Monsanto : c'est du bon sens.

- Les OGM, c'est la résorption de la faim dans le monde ?
- Monsanto : c'est fait pour ça. 9 milliards de bouche à nourrir, c'est un challenge. On ne peut pas prendre en otages la faim dans le monde pour des motifs de précaution.

- Pas de lobbying de Monsanto ?
- Monsanto : de quoi ?

Écrit par : Monsanto | jeudi, 12 février 2009 15:14

Faire le bien et être critiqué !

Écrit par : MONSANTO-YVES | jeudi, 12 février 2009 15:45

Panique chez les macaronis et les chang ! Mon conseil, optez pour le maïs ogm.

_________________________________________________________

Selon une étude du cabinet Nielsen, qui sert de référence en matière de relevés des prix dans la grande distribution, le riz a connu la plus forte ­hausse (+11,2%) sur un an en janvier. Durant la même période, les pâtes ont augmenté de 10,8% alors que le blé a chuté de moitié à partir de l'été 2008.

http://www.lefigaro.fr/conso/2009/02/12/05007-20090212ARTFIG00315-le-prix-des-pates-s-est-envole-en-janvier-.php

Écrit par : Syl Stal | jeudi, 12 février 2009 16:45

La référence est à hauteur de vues.

Ecrit par : agathe | jeudi, 12 février 2009 14:12

J'ai apprécié : curieusement je me suis reconnu , en quelque sorte, dans ce charmant duo.
Je les ferai venir à ma prochaine sauterie humanitaire, au quai, ça nous changera de nicolette et de sa mandoline.
( bien que naturellement, je n'en ai pas besoin )

Écrit par : Bernard marine Karmitzcouche | jeudi, 12 février 2009 16:49

Ecrit par : Syl Stal | jeudi, 12 février 2009 16:45

Est-ce que tes parents t-ont appris à respecter les autres ? Non.

Écrit par : MONSANTO-YVES | jeudi, 12 février 2009 17:04

Interview tronquée à la BBC, mieux vaut que les ouvriers passent pour des racistes plutôt que pour des révoltés.

http://www.rue89.com/2009/02/11/royaume-uni-la-grande-peur-de-la-lutte-des-classes

Écrit par : nef des fous | jeudi, 12 février 2009 17:40

Ecrit par : nef des fous | jeudi, 12 février 2009 17:40

Merci Nef, précision importante, désolée pour mon billet mais j'avais sourcé mais évidemment il faut avoir des infos fiables.

Écrit par : agathe | jeudi, 12 février 2009 17:44

Total ++++++++

http://www.leparisien.fr/economie/total-annonce-des-profits-historiques-12-02-2009-408526.php

Écrit par : agathe | jeudi, 12 février 2009 17:45

La versions slate.fr

http://www.slate.fr/story/les-emplois-britanniques-dabord

On pourra apprécier

Si « dumping social » il y a, il ne concerne pas les normes sociales «de base» — ni même le salaire minimum — mais plutôt le coût du travail qualifié. Mais sur ce point, quelles revendications formuler ? Mis à part exiger l'application des conventions collectives du secteur, on voit mal ce que les travailleurs britanniques pourraient réclamer. A moins de refuser la légitimité même du recours à une main d'œuvre moins chère présente sur le territoire européen.

Quoi qu'il advienne du mouvement, les syndicats et la gauche britanniques seraient bien avisés d'agir avec retenue et rigueur en évitant les amalgames abusifs — entre la responsabilité de l'Etat et celle de l'Union, mais aussi entre le «dumping social» et la présence d'une main d'œuvre étrangère dont le seul crime est d'accepter parfois des salaires plus bas...

Écrit par : nef des fous | jeudi, 12 février 2009 17:50

Ecrit par : agathe | jeudi, 12 février 2009 17:44

S'il y a bien un milieu où la "diversité" est bien représentée c'est bien le milieu ouvrier;-))))

L'employeur était Total justement.

http://www.sudouest.com/accueil/actualite/economie/article/494229/mil/4133056.html?L=0%3Dc194520089%3D24961d1567&auth=0897280e&cHash=c069d711d9

Écrit par : nef des fous | jeudi, 12 février 2009 17:55

Ecrit par : nef des fous | jeudi, 12 février 2009 17:40

Préférence nationale...

Ca rappelle un peu la mise à sac par le Parti Communiste de foyers de travailleurs immigrés fin 70's - début 80's (avant que le PCF n'opte pour l'immigrationnisme)

Voilà ce que disait Georges Marchais:

« Je vous le déclare nettement : oui, la vérité des faits me conduit à approuver, sans réserve, la riposte de mon ami Paul Mercieca. (…) Plus généralement, j’approuve son refus de laisser s’accroître dans sa commune le nombre, déjà élevé, de travailleurs immigrés »

« La cote d’alerte est atteinte. (…) C’est pourquoi nous disons : il faut arrêter l’immigration, sous peine de jeter de nouveaux travailleurs au chômage. »

« Je précise bien : il faut stopper l’immigration officielle et clandestine. »

« Se trouvent entassés dans ce qu’il faut bien appeler des ghettos, des travailleurs et des familles aux traditions, aux langues, aux façons de vivre différentes. Cela crée des tensions, et parfois des heurts entre immigrés des divers pays. Cela rend difficiles leurs relations avec les Français. »

Et aussi: http://www.dailymotion.com/video/x1qmh7_marchais-immigration_fun

Quelle honte !

Écrit par : Syl Stal | jeudi, 12 février 2009 17:55

Et la chronique inaugurale de Slate, par François Hollande, un grand discours politique du PS.

http://www.slate.fr/story/la-chronique-inaugurale-de-fran%C3%A7ois-hollande

Le programme/projet/objet/orientation/but/corpus/logiciel du PS : Gouverner.

Écrit par : nef des fous | jeudi, 12 février 2009 18:05

Danon confirme

http://www.radiofrance.fr/franceinter/ev/fiche.php?ev_id=720

Écrit par : nef des fous | jeudi, 12 février 2009 18:10

Ecrit par : agathe | jeudi, 12 février 2009 17:44

Visiblement l'info a été volontairement transformée, tu n'y es pour rien. En l'occurrence le bouc émissaire semble bien être l'ouvrier, cette fois.

Écrit par : nef des fous | jeudi, 12 février 2009 18:10

Oui slate.fr, j'ai pas vu mais ce sont des amis pour la, plupart ( bien que je n'en ai pas besoin ) et donc certainement un site d'information transparent, légal, moral, imposable et déclaré, comme je les aime.
Pas le genre à donner dans les allusions nauséabondes et antisémites.

Écrit par : Bernard marine Karmitzcouche | jeudi, 12 février 2009 18:10

Ecrit par : Bernard marine Karmitzcouche | jeudi, 12 février 2009 18:10

Un site très prometteur animé par des journalistes de qualité (même si je regrette un peu l'orientation gauchiste de ce site)!

Écrit par : Syl Stal | jeudi, 12 février 2009 18:15

C'est bien ce qui me semblait.

_________________________________________________________


Israël n'a pas violé le droit international à Gaza, conclut une étude américaine.
L'analyse menée par l'analyste militaire Anthony H. Cordesman du Centre d'études stratégiques et internationales de Washington loue les ''progrès impressionnants'' réalisés par Tsahal depuis la Seconde guerre du Liban en 2006, et conclut que l'armée israélienne a ''fait usage d'une force décisive pour atteindre des objectifs militaires légitimes et objectifs, malgré le réel coût humanitaire''.

L'étude indique que "les tentatives politiques de manipulation du droit de la guerre et du droit international humanitaire sont devenus une arme clef dans les guerres asymétriques.
Ils servent souvent de base à la propagande et permettent d'acquérir une influence politique dans ce genre de conflit."

Et d'ajouter : "Les souffrances réelles sont traduites en accusations exagérées et en nombres de victimes qui ne peuvent être vérifiés par aucune méthodologie fiable.
En pratique, même si les Israéliens ont accepté de respecter toutes les conventions se rapportant à ce genre d'opération, ces dernières sont très limitées. Il est souvent difficile, voire impossible de les appliquer une fois confronté à la réalité, même lorsque l'on combat avec retenue et que l'on se concentre sur les objectifs militaires."

Écrit par : Syl Stal | jeudi, 12 février 2009 18:21

Les manipulations du conflit de Gaza: Pujadas a déclaré : "Nous avons délibérément refusé de passer des images de corps d'enfant coupés en deux".

Écrit par : agathe | jeudi, 12 février 2009 18:29

Ecrit par : agathe | jeudi, 12 février 2009 18:29

Hé oui, France 2 ce n'est pas (encore) Al Jazeera ou Al Manar ! Franchement quel intérêt de voir un enfant coupé en deux (surtout pdt le 20h quand tout le monde est à table...) ?!??!

Écrit par : Syl Stal | jeudi, 12 février 2009 18:37

Hé oui, France 2 ce n'est pas (encore) Al Jazeera ou Al Manar ! Franchement quel intérêt de voir un enfant coupé en deux (surtout pdt le 20h quand tout le monde est à table...) ?!??!

Ecrit par : Syl Stal | jeudi, 12 février 2009 18:37

Crétin, c'était en réponse à ça :

Et d'ajouter : "Les souffrances réelles sont traduites en accusations exagérées et en nombres de victimes qui ne peuvent être vérifiés par aucune méthodologie fiable.

Écrit par : agathe | jeudi, 12 février 2009 18:43

Ecrit par : agathe | jeudi, 12 février 2009 18:43

Il faut avouer que comme d'habitude les palos ont gonflé le nombre de victimes réelles. Comme à Jenine...mais sur ce sujet, il faut attendre des médias la plus grande discrétion.


D'ailleurs que les médias soient présents sur place ou non, toujours le même constat, c'est la propagande palestinienne qui est relayée sur les écrans occidentaux. Le nombre de victimes est directement soufflé par les très douteuses "sources médicales palestiniennes", les images sont filmées par des caméraman du cru qui savent que s'ils ne collent pas à la propagande nationaliste arabe ou islamiste alors leur vie est en danger... Quelle bande de menteurs, je comprends certaines positions de Lieberman !

Écrit par : Syl Stal | jeudi, 12 février 2009 18:50

Ecrit par : nef des fous | jeudi, 12 février 2009 17:40

Les ouvriers "rouge-brun", le "gaucho-lepénisme" (thèse défendue par le directeur du CEVIPOF à Sciences-Po Paris, Pascal Perrineau), les "croisés de la société fermée" qui n'acceptent pas que les infirmières polonaises acceptent, au nom des avantages comparatifs, de venir goûter les délices de l'Europe occidentale au tarif... polonais.

Quelqu'un se dévoue pour poster ce lien de rue 89 sur Quatrem(is)èr(e)?

Écrit par : Oysterhead | jeudi, 12 février 2009 18:51

Ecrit par : Oysterhead | jeudi, 12 février 2009 18:51

Laissons ce plaisir à Nicks

Écrit par : agathe | jeudi, 12 février 2009 19:12

alors ça y est, tout le monde se jette sur slate.fr ?
ben tant pis, ce soir ce sera pop-corn OGM français tout seul à la maison, à lire les NRV...

Écrit par : adrien (de rien) | jeudi, 12 février 2009 19:30

Ce matin sur BFM-TV.

Jean-Jacques Bourdin (journaliste) : "Alors on va parler de la négociation qui va s'ouvrir la semaine prochaine..."
Laurence Parisot (patronne du MEDEF) : "Je ne sais pas si c'est une négociation ! (...) Je n’ai pas entendu qu'il s'agissait d'une négociation !"
JJ Bourdin : "c'est à dire que la semaine prochaine, on n'entame pas de négociations ? "
Laurence Parisot : "Sur quel sujet ? (...) Mais sur quel sujet vous voyez une négociation arriver ? (...) Mais de négociation sur quoi ? "

...

Rappel des verbes utilisés par Nicolas Sarkozy lors de son intervention télévisée du 5 février : "proposer", "discuter", "mettre sur la table", "travailler", "réfléchir" ensemble, (ne pas) "trancher", (ne pas) "choisir", "dialoguer", "poser" la question... mais à aucun moment le verbe "négocier".

Il n'y aura donc pas de négociations avec les syndicats d'ici au 18 février.

(merci à Apollodore)

Écrit par : Eric le Rouge | jeudi, 12 février 2009 19:48

Quel lien dois-je poster chez mon pote qui m'adore ?

Écrit par : Nicks | jeudi, 12 février 2009 19:56

Tiens la prochaine fois qu'Israël piétine Gaza, ce serait bien qu'il laisse les journalistes s'amuser avec ses soldats, comme ça au moins ils n'auront pas à reprendre la propagande éhontée des palestiniens (chacun sait que seuls les gazaouites sont assez fourbes et mauvais joueurs pour manipuler l'information en temps de guerre. Goebbels en serait dégoûté de la vie s'il voyait ça...)

Écrit par : Nicks | jeudi, 12 février 2009 20:01

Celui de Nef ci-dessous à retrouver là-haut ;-))

Ecrit par : nef des fous | jeudi, 12 février 2009 17:40

Écrit par : agathe | jeudi, 12 février 2009 20:02

Quelqu'un se dévoue pour poster ce lien de rue 89 sur Quatrem(is)èr(e)?

Ecrit par : Oysterhead | jeudi, 12 février 2009 18:51

Inutile d'importuner mon ami Katremerde avec ces futilités.
IL N'EN A PAS BESOIN !

Écrit par : Bernard marine Karmitzcouche | jeudi, 12 février 2009 20:06

Ecrit par : Nicks | jeudi, 12 février 2009 20:01

Celui-ci:

http://www.rue89.com/2009/02/11/royaume-uni-la-grande-peur-de-la-lutte-des-classes

Par ailleurs, je me permets de relayer une tribune d'un DR du CNRS, connu pour ces travaux sur la politique en Afrique, et qui ne sera certainement publiée dans aucun média... Elle me semble pourtant aller à l'essentiel, et même bien au-delà :

Jean-François Bayart
Directeur de recherche au CNRS
Le Savoir en colère

Qui veut comprendre le mouvement des chercheurs et universitaires doit visionner l’allocution du président de la République, le 22 janvier. Méprisant, trivial, voire vulgaire dans son propos et ses mimiques, le chef de l’Etat a délibérément avili la profession et multiplié les contrevérités à grand renfort de chiffres spécieux. L’onde de choc a été immédiate dans le milieu. Il ne faut pas voir dans cet épisode l’un des dérapages dont Nicolas Sarkozy est coutumier, une espèce de « Casse toi pôv con » à l’endroit d’une corporation qui aurait le front de ne pas comprendre tout le bien qu’on lui veut. L’historien Peter Brown montre que le pouvoir et la persuasion, dans l’Antiquité, passent par des « styles d’échanges sociaux » d’ordre idéologique, mais aussi esthétique, moral, physique. Le « style d’échange social » des gouvernants néolibéraux avec les scientifiques, c’est ce poujadisme intellectuel dont a fait preuve le chef de l’Etat, et que l’on retrouve chez un Berlusconi ferraillant contre l’Université « communiste » entre deux chansonnettes de karaoké. La forme est adaptée au fond.
Le but des réformes en cours est de soumettre la production et l’enseignement de la connaissance au marché et au pouvoir politique. Dans son discours du 28 janvier 2008, Nicolas Sarkozy avait déjà annoncé sa volonté de donner « à l’exécutif les moyens de fixer les orientations de la recherche à long terme ». Il entend simultanément l’assujettir au new public management grâce à l’étalonnage de ses performances en termes quantitatifs et financiers, selon la logique de l’Espace européen de la recherche et de la stratégie de Lisbonne (mars 2000). Ce double objectif suppose que soit cassée l’autonomie des institutions universitaires et scientifiques. Il veut que le principe de collégialité et d’évaluation par les pairs, sur lesquelles reposent celles-ci, cède la place à l’esprit d’entreprise des chefs d’établissement, promus grands patrons du « capitalisme cognitif ». La loi de 2008, dont la novlangue gouvernementale assure qu’elle consacre l’autonomie de l’Université, acte en réalité l’autonomie des présidents d’Université, désormais dotés de prérogatives discrétionnaires en matière de recrutement, de rémunération, d’évaluation et de définition des services de leur personnel. Dans le même temps le démantèlement des organismes scientifiques, crédités de tous les maux en toute méconnaissance de cause, est décidé parce que ceux-ci consolident l’autonomie du savoir par rapport au pouvoir, à l’administration, à l’entreprise et même, n’en déplaise à une mauvaise légende, au syndicalisme. L’avilissement des chercheurs et enseignants par le président de la République, loin d’être un incident de parcours, est la condition même de la réforme. Seule l’opprobre jetée sur la corporation peut légitimer une transformation aussi brutale. Et c’est la qualité, non la médiocrité, des performances du CNRS qui nécessite son évidement.
La résistance des chercheurs et des universitaires n’est pas corporatiste. Elle défend la liberté de la science, aussi importante que celle de la presse ou de la Justice. Elle rejoint la protestation des personnels de l’hôpital, de la magistrature et de l’Education nationale, eux aussi soumis au new public management néolibéral et révoltés par la destruction de leurs métiers respectifs au nom de la productivité financière. Elle rappelle l’utilité des corps intermédiaires. Le gouvernement sous-estime le risque d’explosion dont est lourde la colère des agents qu’il bafoue dans leur dignité et voue à l’extinction. Humiliant, bling-bling, autoritaire, son « style d’échange social » tient de la provocation. Dans le domaine scientifique, l’on voit mal comment il renouera les fils avec une communauté professionnelle hors d’elle. Le chef de l’Etat s’est lui-même discrédité comme recours.

Écrit par : Oysterhead | jeudi, 12 février 2009 20:30

Le chef de l’Etat s’est lui-même discrédité comme recours.

Ecrit par : Oysterhead | jeudi, 12 février 2009 20:30

Mais ...
IL N'EN A PAS BESOIN !

Écrit par : Bernard marine Karmitzcouche | jeudi, 12 février 2009 20:32

Les réformes de la Nouvelle-Zélande, pays avant-gardiste en matière de "recentrage" de la gauche intelligente (car "market friendly"), donne un aperçu saisissant des effets de la managerialisation de la recherche (que l'on peut évidemment appliquer à bien d'autres domaines : yield management à la SNCF, T2A à l'hôpital, financiarisation du patrimoine culturel, etc.)

http://www.sauvonslarecherche.fr/spip.php?article2512&var_recherche=nouvelle%20z%E9lande

Écrit par : Oysterhead | jeudi, 12 février 2009 20:45

Ecrit par : Oysterhead | jeudi, 12 février 2009 20:30

Je crois qu'il n'a pas que les chercheurs qui sont hors d'eux ...
Les salariés de Mittal
et les tous Manifestants du 29/01
La santé, les enseignants, le privé etc (liste non exhaustive)
Et partout en France
Voire ailleurs

Écrit par : agathe | jeudi, 12 février 2009 21:27

oups il n'y a pas ;-))

Écrit par : agathe | jeudi, 12 février 2009 21:27

Ecrit par : Oysterhead | jeudi, 12 février 2009 20:45

Pendant que je vous tiens, si l'envie vous vient de rédiger un billet ;-))

Écrit par : agathe | jeudi, 12 février 2009 21:28

T'as entendu tête d'huître, ponds nous un article ! Ca sera comptabilisé sur ton compte épargne-enseignement ! :oB

Bon sinon Foursea il est à Mykonos à recevoir son hot d'or du meilleur fétichiste de la concurrence, donc le lien je le mettrai lundi.

Écrit par : Nicks | jeudi, 12 février 2009 22:25

Et ils trouvent quoi tous ces chercheurs ?
Quelle escroquerie !

Écrit par : frère odm | jeudi, 12 février 2009 22:58

Ecrit par : frère odm | jeudi, 12 février 2009 22:58

!!

Écrit par : le meuble du coin | jeudi, 12 février 2009 23:21

Ecrit par : le meuble du coin | jeudi, 12 février 2009 23:21

frère odm est un chercheur d'un autre type.
Il cherche sa voie.
( je lui conseille d'ailleurs "le, lotus bleu")

Écrit par : urbain fuasse couche | jeudi, 12 février 2009 23:29

Mais odm a-t-il bu du Radjaïdjah ?

Écrit par : (ne pas confondre) | vendredi, 13 février 2009 01:25

Ecrit par : agathe | jeudi, 12 février 2009 21:27

Effectivement, et je pense même qu'une grande partie du monde de la recherche a été long à l'allumage : hormis quelques coordinations et syndicats traditionnels, le "corps" enseignant n'a pas pris la mesure de l'impact de la LRU, et, il faut bien l'avouer, les élites de certains syndicats étudiants ont quelque peu noyé le poisson l'été dernier... . Mais profitons en, l'heure est à la désectorisation des causes, et l'on peut dire que le gouvernement nous en fournit le cadre conjoncturel ("face à la crise") et structurel ("continuons les réformes"). Je précise à ce sujet que les mobilisations universitaires ne font pas suffisamment apparaître la précarité du personnel universitaire (en très large majorité féminin), dont le nombre de statutaires, déjà faible, ne cesse de diminuer. Le gouvernement à l'économie, ça suffit !

Ecrit par : Nicks | jeudi, 12 février 2009 22:25

Pour le billet, il me faudrait une formation accélérée... ton auto-entreprise la facture combien ? ;-)

Écrit par : Oysterhead | vendredi, 13 février 2009 08:20

Ecrit par : frère odm | jeudi, 12 février 2009 22:58

Vous comprendrez les limites de votre remarque en matière de sciences humaines et sociales... et sa force intrinsèquement poujadiste qui, pourtant, ne semble pas faire mouche aussi facilement que le souhaiteraient "ceux-qui-veulent-qu'un-chercheur-ne-cherche-pas-mais-trouve" (même les caméramans des télés locales inféodés à leurs édiles plus préoccupés par le service minimum que la fermeture à terme de leurs centres universitaires - ou leur transformation en collèges universitaires - semblent ouverts à la discussion). Mais ici comme ailleurs, il s'agit d'un choix de société : on peut tout à fait décider de rayer Durkheim, Levi-Strauss, Spinoza, etc. (et accessoirement Mme de La Fayette et la série jdanovienne ES) d'un trait de plume... l'histoire (et plus prosaïquement le marché de l'emploi) jugera cette période de floraison des management et business schools à 5 000 euros dans un contexte de dépression économique (le blues du manager sans entreprise)

En ce qui concerne les sciences dures, c'est un peu plus complexe : Albert Fert n'avait pas pour objectif premier (encore heureux) l'extension de la capacité des disques durs... ce qui le rend assez nerveux face à la LRU et toute forme de recherche par projet (mais après tout, ce prix Nobel de physique n'est-il pas "l'arbre qui cache la forêt" pour reprendre les propos de son Eminence - grise - présidentielle). Je vous rappelle par ailleurs que l'Etat distribue généreusement depuis quelques années (et sans l'évaluer) le crédit impôt recherche (CIR), qui a coûté 1,6 milliards au contribuable et n'a contribué qu'à l'augmentation de 500 millions des crédits des entreprises dévolus à la recherche. Il semblerait qu'à l'Assemblée nationale, certains députés commencent à s'interroger sur la labilité de la notion de R & D... Ce CIR doit être porté à 4 milliards d'euros (vive les niches).

Question subsidiaire : vous avez un lien de parenté avec Christophe Barbier ?

Écrit par : Oysterhead | vendredi, 13 février 2009 08:50

Ecrit par : Oysterhead | vendredi, 13 février 2009 08:50

a priori , pas vraiment....
En fait il est plutôt réfractaire à tout ce qui s'apparente à la rationalité ( pas vraiment un domaine ou l'individu que vous citez semble s'être distingué) et à toute vision mécréante de l'eschatologie .
Toute recherche est donc vaine à ses yeux, hormis la sienne propre, qui d'ailleurs semble toujours assez infructueuse ( à mon avis elle manque cruellement de méthode )

Écrit par : urbain fausse couchemerde | vendredi, 13 février 2009 09:21

"Comme les rumeurs l'annonçaient depuis plusieurs jours, Christine Ockrent, 64 ans, a été nommée directrice générale de France 24. L'information a été officialisée aujourd'hui, selon Lepoint.fr. "L'épouse de Bernard Kouchner, ministre des Affaires étrangères, prend ainsi les commandes de la chaîne étatique censée rayonner à l'étranger", affirme le site internet du Point."

Légal, transparent, moral...

Écrit par : Ok - rente | vendredi, 13 février 2009 11:00

http://multitudes.samizdat.net/Dictature-ou-etat-d-exception

De la lecture en perspective :Long mais intéressant.
Merci Frope, lien trouvé chez lui.

Écrit par : agathe | vendredi, 13 février 2009 11:25

Colombani, Attali et Eric Le Bouche en têtes d'affiche, bienvenue à Slate version française !

________________________________________________________

L'ambition de Slate.fr est de devenir l'un des principaux lieux en France d'analyses et de débats dans les domaines politiques, économiques, technologiques et culturels.

Slate.fr a noué un partenariat éditorial exclusif avec Slate.com qui appartient au groupe Washington Post. Slate.com est le cinquième site de presse aux Etats-Unis par l'audience, le premier qui ne soit pas la traduction numérique d'un journal ou d'une chaine de télévision. Slate.com est le magazine d'information en ligne qui possède la plus grande crédibilité outre-Atlantique.

http://www.slate.fr/story/qui-sommes-nous

Écrit par : Syl Stal | vendredi, 13 février 2009 11:25

Ok - rente | vendredi, 13 février 2009 11:00

Trop fort !!! Même quand ch'uis pas là, ch'uis là ;-DDD

Écrit par : OK - magazine | vendredi, 13 février 2009 12:30

Normal...

Écrit par : OK - choral | vendredi, 13 février 2009 12:42

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu