Avertir le modérateur

« ... LA SUITE INTERMINABLE | Page d'accueil | L'ANNEE 2008 EN FRANCE »

mardi, 30 décembre 2008

Marre de l’année 2008… Vivement l'onirique et taciturne 2009 !

Cadre2a.jpg

Nous conduit invariablement à la précarité

Cadre3.jpg

 

Et inexorablement à l'affrontement

cadre4.jpg

Ne sommes nous pas ?

Découragés de voir des gens crever de faim en 2008, épuisés de travailler toujours davantage pour vivre de moins en moins bien, excédés de voir les oligarchies financières, administratives et politique s'accrocher désespérément  à leurs privilèges exorbitants, las de constater que les inégalités dans notre pays se creusent, lassés d'avoir à supporter chaque jour plus de devoirs et de bénéficier de moins en moins de droits,  usés par cette Europe dogmatique qu'on nous impose aux forceps. Dégoûtés par les discours des fanatiques religieux et idéologiques, abattus par cette guerre au Proche Orient qui porte en  elle tous les germes des conflits mondiaux et qui déclenche une telle passion dévastatrice et irrationnelle dans les sociétés qu'il participe de plus en plus à la construction de communautarismes agressifs et renfermés sur eux même.

Désolés, nous petits citoyens, de nous sentir si impuissants !

Doute devant les restrictions permanentes des libertés publiques. Désarroi devant le comportement des démocraties occidentales : drôle de conception qui consiste désormais à voter quatre jours (2 pour les présidentielles, 2 pour les législatives en 5 ans) et à fermer sa gueule pendant  les 1822 jours suivants.  Balourdise des experts auto-proclamés, des économistes pédants et des cuistres philosophes. Absence d'empathie, de cohésion et de chaleur humaine entre les groupes sociaux. Détresse devant le manque d'autocritique et la déresponsabilisation des cadres de la Nation. Désespoir devant le manque absolu d'honneur, de courage et d'exemplarité de beaucoup de  dirigeants politiques, administratifs et économiques...

Que dire d'autre ?

 

Marre de 2008…

Que souhaiter pour l'année 2009 ?

Que  2009 soit à l'instar de ce que fut l'année 1989 pour le communisme totalitaire : le début de la déchéance progressive de l'ultra-libéralisme doctrinaire qui est en train de réduire nos sociétés et nos civilisations en une bouillie molle et aseptisée, sous l'emprise du mode marchand et matérialiste américain.

Qu'un homme, Barack Obama, qui a réveillé les espérances de centaines de millions d'individus, s'attaque sans tabous aux causes d'un monde instable : les problèmes économiques, la crise du Proche Orient.  Il est le seul à pouvoir peser mais en a t-il la volonté ou la capacité ? Nous le saurons très vite...

Obama ? Espoir véritable ou produit marketing placebo ? Réponse cette année !

Le souhait que l'effondrement d'un monde dépourvu d'issues débouche sans déchaînements ni soubresauts trop violents vers la raison et qu'un changement profond dans les priorités économiques laisse un espace aux hommes de bonne volonté.

Que l'économie soit enfin au service de l'Homme et non le contraire.

Qu'enfin les problèmes de famines qui réclament des sommes dérisoires à l'échelle du monde financier soient définitivement résolus.

Que l'anti-sémitisme, la haine de l'Islam, la détestation des Américains cessent leurs ravages. Les généralisations stupides sont les outils de la propagande d'exclusion, du communautarisme frileux et une des plaies de l'Histoire.

Que l'art, la créativité et les nouveaux moyens de communication trouvent des ressources nouvelles  pour transcender cette crise et surtout lutter contre ces tyrannies politiques et ces empires périclitants  qui risquent à cause de leur cynisme et leur avidité de mettre la planète à feu et à sang....

Autant demander la lune, n'est ce pas ? Alors forçons nos dirigeants à rêver avec nous !

 

Que la providence veille sur vous pour l’année à venir !


2009 : année maudite, tragique, sombre,

poétique  ?

Augmentez le volume de vos haut-parleurs et appréciez les vibrations du silence qui clotureront à la fois le superbe billet précédent d'Agathe, ce texte dérisoire et cette année 2008 dont les évènements ont enfin posé les vraies questions. Quelle meilleure fin pour exprimer nos espoirs, nos incertitudes et nos réponses ?

Pardon à tous d'avoir été un peu trop grave et peut être pompeux.

Pour une fois.

Musique Maestros !

Cui cui, le verbeux errant, burlesque  pathétique…


 

Commentaires

Ridicule.

Aucune des conditions nécéssaires ne sont réunies pour qu'une révolte ait lieu, sauf à faire quelques manifs dénuées de sens, comme celles de grèce, conduites par des jeunes gens qui veulent leur part du gâteau.

"Obama". Que les gens puisse placer le moindre espoir en un président américain me passe au dessus de la tête (comme on dit en anglais). L'élection d'Obama a été une catastrophe. Il aurait bien mieux valu, pour l'histoire du monde, qu'un débile profond comme Mac-Cain soit élu, pour pousser les USA au fond du gouffre. Une des problèmes majeurs du monde moderne, est l'hégémonie américaine. La dite "crise" actuelle, par exemple, ne peut être réduite que par une refonte du système financier remettant les USA à leur place dans le monde, c'est-à-dire n'utilisant pas les dollar américain comme monnaie de référence. Avec Obama, c'est repartit pour 10 ans d'hégémonie, et donc, comme dise les économistes, pour une reprise en "L". Le pire qui puisse se passer.

Enfin, tu démontres une fois de plus que tu n'est qu'un bien-pensant ordinaire qui n'a rien a dire.

Écrit par : Betov | mardi, 30 décembre 2008 08:24

Réfléchissant à un titre pour mon/mes article/s de fin d'année, je venais de penser à:

Rêves, ayons!


Cet article tombe à pic, et j'ai tout suite su qu'il y a avait du cui² dans les parages...

Et tant pis pour l'exclu de mon titre....

Un an plus tôt:
http://kprodukt.blogspot.com/2007/12/marron-niais-bonne-anne-2008.html

Écrit par : skalpa | mardi, 30 décembre 2008 08:45

Ecrit par : Betov | mardi, 30 décembre 2008 08:24

Assez d'accord, sur le fond ( sauf sur l'élection d'obama , évènement symboliquement positif en dépit de toutes tes réserves fondées, que d'ailleurs beaucoup d'entre nous ont manifesté ici) et sur les conséquences prévisibles des péripéties vécues cette année, en regard du caractère totalement improbable de celles qu'augure notre billetiste du jour .
Mais cui-cui n'est pas un "analyste" il produit comme on dit des "billets d'humeur", sa manière d'être un humoriste.
cela dit, je ne vois guère de raison d'imaginer à bref délai un bouleversement quelconque, au pays de la nullitude en actes et en paroles, au moment ou un conformisme de plus accablant et la déculturation radicale pèsent de plus en plus lourdement, au point de nous voir gratifiés "en prime" de niaiseries lénifiantes à la simon et garfunkel !!!!
( symbole en effet , mais du "peace and love" de l'époque du "graduate" et de la "révolte" petite bourgeoise américaine de la fin des années 60, qui comme on peut le vérifier en visionnant le film, n'avait pas grand chose à voir avec le contenu que semble vouloir lui donner cui-cui ...)

Écrit par : urbain | mardi, 30 décembre 2008 09:22

un conformisme de plus en plus accablant [...]

Écrit par : urbain | mardi, 30 décembre 2008 09:27

Il est d'ailleurs très symptomatique que Mike Nichols ait repris garfunkel pour incarner le personnage "idéaliste" de "carnal knowledge", en quelque sorte le "deuxième volet" beaucoup plus "sombre" mais authentique que "the graduate" sur la "problématique sociétale" américaine de l'époque ( de toujours ?) : le cul dans un pays de culs-bénis , les rapports hommes/femmes au pays du surmâle surgonflé et du matriarcat castrateur, bref le refoulement névrotique absolu ( sublimé dans la consommation sans entrave)... sans la moindre considération pour ce qui pourrait ressembler à une émancipation ou un progrès social.

Écrit par : urbain | mardi, 30 décembre 2008 10:21

Bravo cuicui, excellent texte !

Écrit par : Patrice Joyeux | mardi, 30 décembre 2008 10:29

Ah! c'est celui-là le "Pat Joy" d'Agathe (j'attéris). Les grands esprits se rencontrent.

Écrit par : Betov | mardi, 30 décembre 2008 10:33

Ecrit par : Betov | mardi, 30 décembre 2008 10:33

Je me demande en quels termes élogieux la sympathique Agathe a bien pu me présenter ?!

Écrit par : Patrice Joyeux | mardi, 30 décembre 2008 10:39

Elle n'a pas besoin de te présenter: Tout le monde sait ce que c'est qu'un pilote de chasse israélo-américain: Juste en dessous du vomi de mac-Do et de coca-cola. Faut juste ne pas marcher dedans.

Écrit par : Betov | mardi, 30 décembre 2008 10:51

Ecrit par : Betov | mardi, 30 décembre 2008 10:51

Charmant personnage... Ton antisémitisme et ton antiaméricanisme sont cohérents avec la ligne éditoriale de ce blog !

Écrit par : Patrice Joyeux | mardi, 30 décembre 2008 10:57

Déja plus de 300 activistes du Hamas liquidés !

_________________________________________________________

A l’issue de la deuxième journée de l’opération israélienne à Gaza, les Palestiniens comptent près de 300 morts et le double de blessés. Tous appartiennent au Hamas.

Après avoir effectué des raids sur le nord de Gaza, les forces aériennes israéliennes ont aussi attaqué le sud, dimanche 28 décembre. Seuls des « objectifs militaires » sont pris pour cible. Le gouvernement israélien ne poursuit pas d’autre objectif que d’éliminer les tirs de Qassams et d’obus de mortiers.


Parmi les cibles prioritaires de Tsahal : les infrastructures qui fabriquent et stockent des missiles qui depuis huit ans tuent, blessent et terrorisent les habitants du Néguev. L’aviation israélienne a également bombardé un réseau de 40 tunnels de contrebande le long de l’axe de Philadelphie. Et Tsahal a indiqué que toute habitation abritant armes et roquettes serait découverte.

Le Premier ministre israélien a rappelé qu’Israël ne mène pas une guerre contre les Palestiniens. Des convois humanitaires ont d’ailleurs été autorisés à passer à Gaza : ambulances, médicaments, vivres sont distribués aux habitants de Gaza, appelés à se désolidariser du Hamas. Ehoud Barak a donné à nouveau son accord pour qu’une centaine de camions chargés de nourriture et de médicaments passe à Gaza lundi 29 décembre.

Le Hamas, plus que jamais enfoncé dans sa stratégie victimaire, a reconnu qu’il avait été pris par surprise par les raids de Tsahal. Malgré le choc des premières frappes israéliennes qui ont mené plus de 250 raids, le Hamas a répondu en tirant 150 missiles sur Israël depuis samedi matin. Dimanche 28 décembre, ils sont tombés sur Sdei Nitzan, Gvoulot, Sheitoulim, Bnei Darom, Gan Yavneh, Sdot Néguev, Ein Hashlosha où une personne a été blessée et onze autres commotionnées, dans les kibboutz de Zikim et Aloumim, et dans la ville d’Ashqelon.

Les équipes de Guysen sillonnent en permanence la région du Néguev occidental et la pointe côtière, au Nord de Gaza. Souvent premiers témoins d’une action, ils multiplient les points d’information, parfois quelques minutes avant ou après les déflagrations provoquées par les tirs ; nos équipes alimentent aussi le fil d’information de Guysen. Il se passe rarement plus d’une minute entre un tir de roquette et la rédaction d’une nouvelle dépêche.

Il faut également constater que peu de journalistes de la presse étrangère sont en mission dans la région. Peu de reportages sont diffusés sur la situation des Israéliens dans le sud du pays. La défense civile est pourtant sur le qui vive. Les casernes de pompiers et les ambulanciers du Maguen David Adom, les services de secours ambulanciers israéliens, sont en état d’alerte maximum.

C’est une sorte d’état d’urgence qui est mis en place dans les communes limitrophes de la bande de Gaza, jusqu’au 31 mars, ce qu’on appelle en Israël le « système Melah » : des mesures économiques prises pour assurer un minimum vital pour tous ceux qui sont directement inquiétés par les tirs du Hamas.
Les agriculteurs du Shaar Hanéguev ont été priés de cesser leur travail. Les établissements scolaires situés dans un rayon de 20 kilomètres autour de la bande de Gaza ne rouvriront pas leurs portes mardi 30 décembre, au terme des congés de Hanoukka. Les habitants des villes de Yavneh, Guédéra et Beer Sheva ont été appelés à se préparer à descendre dans les abris.
La déclaration solennelle du Président israélien Shimon Pérès sonne comme un appel au rassemblement pour soutenir une opération qui risque de durer : Le peuple est uni autour de l’opération à Gaza car elle est justifiée, et parce que nous n’avons pas d’autre alternative ».

Sur le plan des opérations militaires, la Commission parlementaire des affaires étrangères et de la défense a approuvé la demande du ministre de la Défense de mobiliser les réservistes pour une éventuelle offensive terrestre, confirmant l’ordre du gouvernement de mobiliser 6500 réservistes supplémentaires, tandis que des milliers d’autres ont déjà été appelés sous les drapeaux.
Soulignons que pour la première fois depuis un an, Tsahal a déployé une batterie d’artillerie près de la bande de Gaza, qui appuiera l’infanterie au moment de l’offensive terrestre.

La riposte du Hamas à la riposte d’Israël porte désormais un nom : « opération tâche d’huile », c’est-à-dire l’ouverture d’autres fronts, voire le déclenchement de nouvelles opérations suicides qui répandraient à nouveau la terreur dans les zones urbaines principalement, une « troisième Intifada » qu’appelle de ses vœux le chef politique du Hamas, Khaled Mechaal depuis son exode syrien.

Le « cercle de feu » du Hamas pourrait aussi s’étendre dans les quartiers arabes de Jérusalem, en Judée et en Samarie. La rédaction de Guysen a dénombré, dimanche 29 décembre, pas moins de quinze agressions et autant de tentatives d’actes terroristes, en réaction aux raids de l’aviation israélienne sur la bande de Gaza.
Jets de pierres et de pneus enflammés à Wadi Ara, à Dir El Assad en Galilée, à Wadi Joz ou dans le quartier de Shouafat à Jérusalem, Hébron, Kiryat Arba. Emeutes et affrontements au barrage militaire de Kalandya près de Ramallah ou à Oum el-Fahem. Il n’y a pas que des Palestiniens qui sont tentés par la violence. Par la violence, des Arabes israéliens ont aussi affirmé leur solidarité avec les Palestiniens de Gaza.

Si la rue arabe en Syrie ou au Yémen s’enflamme, si des manifestations ont été organisées à Dubaï ou à Paris, si les rituels de la démonisation d’Israël et de l’Amérique ont été respectés, il est difficile de dire que le monde arabe se mobilise fortement contre l’opération israélienne à Gaza.
Certains pays, comme l’Egypte, ont des comptes à régler avec le Hamas et les extrémistes palestiniens en général. A Beyrouth, dans les zones palestiniennes, Hosni Moubarak est qualifié de traitre, l’ambassade égyptienne a été caillassée, obligeant l’intervention des forces de la police libanaise.Le Hamas affirme que l’opération militaire a été orchestrée en bonne intelligence avec Israël.
L’Arabie Saoudite et la Jordanie soutiennent ouvertement la politique de Mahmoud Abbas, qualifié de « traitre de la Mouqata » par Fati Hamad, le chef du Hamas pour le nord de la bande de Gaza.

Les pays arabes modérés exhorteront certainement Israël à cesser les opérations ; le leader du Fatah a même qualifié l’offensive israélienne de « lâche », en attribuant toutefois la responsabilité de l’escalade de la violence au Hamas qui « aurait pu éviter le massacre à Gaza ». Il n’en reste pas moins que pour ces pays modérés, Gaza représente un syndrome. L’ensemble des leaders arabes modérés craignent que dans leurs pays, des organisations terroristes et islamistes déploient à l’instar du Hamas une véritable stratégie de conquête du pouvoir.

L’ONU n’a pas condamné l’opération lancée par l’Etat d’Israël. C’est un simple communiqué qui appelle les deux parties à la retenue. L’ambassadeur américain à l’ONU a même indiqué que le Hamas était seul responsable des violences à Gaza.
Dénoncée officiellement par tous, deux jours après le début des opérations, l’offensive militaire israélienne dans la bande de Gaza semble être, pour une fois, comprise.

Écrit par : Patrice Joyeux | mardi, 30 décembre 2008 11:05

Pour Tonton Barack le Hamas est seul responsable.

_________________________________________________________

Dans le contexte régional actuel, plus que délicat, Barack Obama a tenu à rappeler, en toute discrétion, qu'il suivait avec attention la situation.

Le futur président américain travaillera étroitement avec Israéliens et Palestiniens pour « promouvoir la cause de la paix », c'est ce qu'a déclaré l'un de ses proches conseillers.

« Le président-élu, actuellement en vacances à Hawaï, reste en contact avec le président George Bush et la secrétaire d'Etat Condoleezza Rice. Il suit la situation dans la bande de Gaza mais se garde de tout commentaire pour l'instant », a expliqué le stratège en chef de la campagne démocrate, qui devrait devenir un des principaux conseillers de la Maison Blanche.

Les Etats-Unis ont une « relation spéciale » avec Israël; c'est un « lien important », a-t-il par ailleurs souligné. Avant de conclure : Israël est « notre allié le plus important dans la région ».
« C'est un principe fondamental à partir duquel Barack Obama travaillera. »

De son côté, le président G.Bush par la voix de différents conseillers manifeste son soutien sans faille à Israël, convaincu qu'Israël agit pour se défendre, sans chercher pas à reprendre Gaza.

Écrit par : Patrice Joyeux | mardi, 30 décembre 2008 11:05

Tonton George c'est le meilleur !

_________________________________________________________
On much of the world stage, President Bush has been widely reviled as one of the worst U.S. leaders of modern times, and it is hard to think of an American president who has received a worse press since Richard Nixon.

To his critics, who are legion on both sides of the Atlantic, the war in Iraq has been a monumental disaster, at a cost of more than 4,000 American lives and at least $500 billion. They see the war on terror, with the notorious Guantanamo prison camp as its symbol, as a catalyst for radicalizing tens of millions of Muslims that has made the United States a pariah in the Middle East.

The war in Afghanistan, they argue, is going badly in the face of a resurgent Taliban, the cost of Washington pouring most of its resources into Iraq. Bush, the theory goes, failed to keep his eye on the ball, weakening the fight against al-Qaeda through his supposed obsession with Iraq. He is also accused of undermining America's standing in the world, adopting a unilateralist foreign policy and refusing to work with its Allies.

Some of the criticism of Bush's foreign policy is fair. The early stages of the occupation of Iraq were poorly handled and there was a distinct lack of post-war planning. America's public diplomacy efforts have been poor or even non-existent, with little serious attempt to combat the stunning rise of anti-Americanism. More recently, Washington's failure to stand up more aggressively to Moscow after its invasion of Georgia projected weakness and indecision.

Much of the condemnation of his policies though is driven by a venomous hatred of Bush's personality and leadership style, rather than an objective assessment of his achievements. Ten or twenty years from now, historians will view Bush's actions on the world stage in a more favourable light. America's 43rd president did after all directly liberate more people (over 60 million) from tyranny than any leader since Winston Churchill and Franklin D. Roosevelt.

Widely seen as his biggest foreign policy error, the decision to invade Iraq could ultimately prove to have been a masterstroke. Today the world is witnessing the birth of the first truly democratic state in the Middle East outside of Israel. Over eight million voted in Iraq's parliamentary elections in 2005, and the region's first free Muslim society may become a reality. Iraq might not be Turkey, but it is a powerful demonstration that freedom can flourish in the embers of the most brutal and barbaric of dictatorships.

The success of the surge in Iraq will go down in history as a turning point in the war against al-Qaeda. The stunning defeat of the insurgency was a major blow both militarily and psychologically for the terror network. The West's most feared enemy suffered thousands of losses in Iraq, including many of their most senior commanders, such as Abu Musab al-Zarqawi and Abu Qaswarah. It was the most successful counter-insurgency operation anywhere in the world since the British victory in Malaya in 1960.

The broader war against Islamist terrorism has also been a success. There has not been a single terrorist attack on U.S. soil since 9/11, and for all the global condemnation of pre-emptive strikes, Guantanamo and the use of rendition against terror suspects, the fact remains that Bush's aggressive strategy actually worked.

Significantly, there have been no successful terrorist attacks in Europe since the July 2005 London bombings, in large part due to the cooperation between U.S., British and other Western intelligence agencies. American intelligence has proved vital in helping prevent an array of planned terror attacks in the UK, a striking demonstration of the value to Britain of its close ties to Washington.

President Bush, in contrast to both his father, George H.W. Bush, and Bill Clinton before him, had a crystal clear, instinctive understanding of the importance of the Anglo-American Special Relationship. Tony Blair may well have been labeled Bush's "poodle" over his support for the war in Iraq, but his partnership with George W. Bush marked the high point of the Anglo-American alliance since the heady days of Margaret Thatcher and Ronald Reagan.

The decision by Bush, with Blair's support, to sweep the Taliban out of Afghanistan was a brilliant move, one that not all U.S. presidents would have taken. A weaker leader would have gone to the United Nations Security Council and sought a negotiated settlement with Kabul. It was a risky gambit that was vindicated by a stunning military victory in the space of a month, with a small number of U.S. ground forces involved.

Bush also made a firm commitment to defending the fledgling Afghan government, and succeeded in building a 41-nation NATO-led coalition. The notion that the resurgence of the Taliban is America's failure is nonsense. The U.S. has more than 30,000 troops in the country under U.S. or NATO command, making up over half of all Allied forces there. Continental European allies have simply failed to step up to the plate with more troops, with almost the entire war-fighting burden placed on the U.S., UK and other English-speaking countries. Afghanistan is not a failure of American leadership, it is a damning indictment of an increasingly pacifist Europe that simply will not fight.

President Bush also recognized the importance of re-shaping the NATO alliance for the 21st Century, backing an ambitious program of NATO expansion, culminating in the addition of seven new members in 2004. He also had the foresight to support the development of a missile defence system in Europe, successfully negotiating deals with both Poland and the Czech Republic. Bush was right to back the eventual inclusion of Georgia and Ukraine in NATO, and both would be well on their way to membership today were it not for the feckless decision of France and Germany to side with Russia in blocking their path to entry.

Bush began his presidency primarily as a domestic leader. He ends it as a war leader who has left a huge imprint internationally. His greatest legacy, the global war against Islamist terror, has left the world a safer place, and his decision to project global power and military might against America's enemies has made it harder for Islamist terrorists to strike against London, Paris or Berlin.

Bush's decision to remove Saddam Hussein from power will make it less likely that rogue regimes, Iran and North Korea included, will seek to militarily challenge American power. The memory of the invasion of Iraq and the unequivocal message that sent is by far the most effective deterrent to Tehran developing a nuclear weapon.

If superpowers do not demonstrate an ability and a willingness to wield power (as Britain did on numerous occasions at the height of the Empire) their hegemony will be increasingly challenged. President Bush exercised U.S. military power to stunning effect in both Iraq and Afghanistan, an important reminder that America was still a force to be reckoned with after the 1990s humiliation of Somalia and the half-hearted missile strikes against Bin Laden in Sudan. In an age of growing threats and challenges, the projection of hard power matters, and America's next president would be wise to take heed.

Nile Gardiner is Director of the Margaret Thatcher Centre for Freedom at the Heritage Foundation in Washington, DC.

Écrit par : Patrice Joyeux | mardi, 30 décembre 2008 11:15

Angela Merkel condamne vivement les exactions du Hamas.

_________________________________________________________
La chancelière Angela Merkel tient le mouvement palestinien Hamas pour seul responsable de l'escalade de la violence à Gaza, a annoncé lundi le porte-parole du gouvernement. Lors d'une conversation téléphonique dimanche soir, Mme Merkel et le Premier ministre israélien Ehud Olmert "sont tombés d'accord pour dire que la responsabilité de l'évolution de la situation dans la région incombe clairement et exclusivement au Hamas", a déclaré Thomas Steg lors d'un point de presse régulier.

Écrit par : Patrice Joyeux | mardi, 30 décembre 2008 11:15

On dirait que le ravi tient a finir l'année "en fanfare", je serai quand même partisan de zapper les ordures ménagères qu'il a régulièrement l'amabilité de déverser sur notre trottoir ...

En prime ( et pas seulement pour le ravi ) , petit jeu pour : trouver, puis reconnaître votre libraire du coin sur le site de l'express ( un site régulièrement visité par le ravi, depuis qu'il considère le figaro comme un organe de l'ultra gauche).
Un indice il est question "d'offrir la crise à noël" ...

Écrit par : urbain | mardi, 30 décembre 2008 11:23

betov : tu peux remercier le ravi qui apporte pas mal d'eau à ton moulin , ce matin , sur une tonalité et des modalités qui lui sont coutumières.
( c'est notre "troll officiel" mais parfois il juge bon d'en rajouter un peu )

Écrit par : urbain | mardi, 30 décembre 2008 11:26

"Nombreuses perturbations dues à la neige et au verglas". :)

Écrit par : Betov | mardi, 30 décembre 2008 11:32

Ashdod touché, le Hamas et ses amis devront payer de leur vie.

_________________________________________________________

Les terroristes du Hamas ont lancé ce soir un missile « Grads » sur la ville de Nahal Oz et la ville côtière d’Ashdod à 30 km de Tel-Aviv, l’attaque a fait 2 mort et 8 blessés dont 1 fillette très grièvement, le missile a atterrit sur un arrêt d’autobus ou des civils attendaient le bus. Dans la ville d’Ofakim, 2 personnes ont été blessées par une roquette. Un porte parole de l’armée a annoncé que Tsahal va durcir ses attaques contre le Hamas. C’est la 2ème fois que cette ville situé à plus de 45km de Gaza est touchée. Pour Israël il ne fait aucun doute que l’opération « Plomb durci » doit se poursuivre jusqu’à l’éradication de ce mouvement terroriste.

Écrit par : Le sable et le soldat | mardi, 30 décembre 2008 11:36

Oui. Mille excuses d'avoir été assez stupide pour lui répondre. J'ai mes moments d'égarement. L'Alzheimer qui vient?

Écrit par : Betov | mardi, 30 décembre 2008 11:37

Les européens moins anti-israéliens que leurs médias ?!

Saluons la déclaration d'Angela Merkel, Chancelière allemande :

« La responsabilité de l'évolution de la situation dans la région incombe clairement et exclusivement au Hamas », a déclaré Thomas Steg, son porte-parole, lors d'un point de presse.

Une grande première en Europe.

Saluons aussi les lecteurs du Figaro qui ont participé, très nombreux, à un sondage internet (23 000 votants) : à plus de 58%, ils déclarent comprendre l'intervention israélienne !

Pourtant les journalistes ont fait leur "travail" habituel. Un petit exemple parmi des centaines, signé Associated Press et relevé dans le Nouvel Observateur. Sous le titre "Chaos sous les bombes dans la Bande de Gaza". On y sort le grand jeu ; qu'on en juge par quelques extraits :



Des femmes courant dans les rues, leur enfant dans les bras, des étudiants poussant des hurlements, ou des automobilistes paniqués tentant de s'enfuir au milieu de voitures se percutant les unes après les autres.
Scènes de peur, de souffrance et d'horreur.
A travers tout le territoire palestinien, des familles éplorées ont dressé les traditionnelles tentes de deuil devant les maisons.
Des gens portent des couvertures contenant des morceaux de corps. "J'ai une tête ici", hurle un homme en arrivant à la réception de l'hôpital Al-Chifa.
Mes enfants "pleurent quand ils entendent les avions", confie Amal Hassan, une Palestinienne de 38 ans, mère de trois enfants. "Il se peut que la prochaine bombe tombe ici, il se peut que la prochaine personne tuée soit l'un d'entre nous".
Comme l'article n'est pas signé on ne pourra jamais savoir si celui qui l'a écrit est sur place, ou s’il travaille "selon son inspiration". Ce qui est certain c'est qu'on n’a jamais entendu le quart de la moitié de cela pour les victimes juives du terrorisme.

A contrario, rares sont les journalistes qui veulent bien reconnaître que Tsahal a effectué des frappes très difficiles, pour détruire des équipements du Hamas en provoquant un taux très faible de victimes civiles, malgré le fait que les terroristes s'abritent au sein de cette population, la mettant ainsi directement en péril.

Écrit par : Le sable et le soldat | mardi, 30 décembre 2008 11:40

Mensonges islamo-gauchistes...

_________________________________________________________

Gauchiste n° 1 : Le vrai but du bombardement de Gaza par Israël, c’est de perpétrer un génocide du peuple palestinien et de réduire à néant leur droit à un Etat souverain.

Le véritable intérêt d’Israël dans cette campagne est remarquablement similaire à l’intérêt qu’a le Hamas à tirer des quantités de missiles contre les agglomérations israéliennes : imposer un cessez-le-feu à de meilleures conditions que celui qui vient juste de prendre fin.

Pour le Hamas, cela signifie principalement un allègement des sanctions économiques contre les habitants de Gaza. Pour Israël, le point essentiel est la fin des tirs de missiles Qassam et Grad et d’obus de mortiers. Pour les deux parties, cela signifie un échange de prisonniers, centré sur Gilad Shalit et les centaines de membres du Hamas détenus en Israël.


Gauchiste n° 2 : Les Palestiniens n’ont pas d’autre recours que de se défendre, et les fusées artisanales qu’ils tirent ne sont rien en comparaison des avions de guerre et de l’armement le plus sophistiqué du monde que Tsahal utilise contre eux.

L’organisation Human Rights Watch a condamné sans équivoque l’utilisation de missiles Qassam, qui constitue une violation directe du droit humanitaire international et des lois de la guerre. Les tirs de Qassam et de mortiers contre des populations civiles constituent également une punition collective à l’encontre de centaines et de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants israéliens.

De plus, les tirs de Qassam n’ont pas eu pour origine le siège de Gaza, mais la célébration d’un marathon par des groupes de fondamentalistes islamiques armés, suite au retrait des troupes et des colons de la bande de Gaza. Et pour combler la mesure, le Jihad Islamique et d’autres organisations ont utilisé les ruines des implantations comme pas de tir de missiles.



Gauchiste n° 3 : Tout ce que demande le Hamas, c’est d’être reconnu comme le gouvernement démocratiquement élu de Gaza, et la fin de l’embargo économique israélien. S’ils atteignent ces objectifs, le calme régnera des deux côtés de la frontière.

Il est à la fois irréaliste et dangereux de croire que le Hamas a renoncé à son objectif, clairement exprimé et maintes fois réitéré, de créer un Etat islamique palestinien dans toute la Terre Sainte, y compris dans tous les territoires revendiqués, annexés, ou occupés de quelque manière par Israël.

De plus, le Hamas a de fortes alliances avec le mouvement d’opposition égyptien des Frères musulmans, ainsi que des partenariats avec le Hezbollah d’obédience iranienne et le Jihad Islamique.

La retenue israélienne, quand elle s’est exercée, a été accueillie avec mépris et par des frappes supplémentaires exécutées ou tolérées par le Hamas, contre les populations civiles.



Gauchiste n° 4 : L’embargo israélien contre le Hamas est du terrorisme d’Etat et tous les moyens mis en œuvre pour le combattre sont légitimes.

Il y a toutes les raisons de croire que le siège économique imposé par Israël à Gaza est peu judicieux, non en raison de sa cruauté intrinsèque, mais plutôt parce que les taxes imposées par le Hamas sur les flux de marchandises importées d’Egypte par les tunnels ont subventionné et renforcé le régime du Hamas.



Gauchiste n° 5 : Le monde fait preuve d’une sympathie massive pour les Palestiniens et appuie sans réserve leur combat pour l’indépendance.

A une époque de répugnance mondiale à l’égard du terrorisme islamique radical, le programme incessant d’explosions-suicide, de meurtres au véhicule-bélier et de bombardements de populations civiles, conjugué au refus du Hamas de renoncer à la violence, de reconnaître Israël, ou d’accepter les accords de paix passés, ont réduit drastiquement la sympathie internationale envers les Palestiniens et ont, en fait, légitimé les arguments israéliens d’autodéfense militaire.

Rien n’a davantage contribué à endommager la cause de l’indépendance palestinienne que le Hamas, avec sa brutale prise de contrôle de Gaza, qui l’a conduit à combattre ses concitoyens Palestiniens, et ses efforts visibles visant à édifier une force armée régulière de grande envergure dans la bande de Gaza.

Écrit par : Patrice Joyeux | mardi, 30 décembre 2008 11:44

Vingt ans après sa création, le Hamas palestinien demeure très mal connu en Occident. Alors qu’il est évoqué presque quotidiennement par les médias, il fait l’objet d’un nombre très réduit d’ouvrages sérieux et demeure un sujet mystérieux pour le public occidental.

Le présent article aborde un aspect essentiel et peu souvent étudié du mouvement islamiste palestinien.

L'erreur la plus répandue lorsque l'on parle des mouvements islamistes contemporains, et notamment du Hamas, consiste à les envisager à l’aide des concepts et des manières de penser propres à l'Occident. La plupart des analyses occidentales du phénomène islamiste ont souvent tendance à sous-estimer, voire à occulter un aspect fondamental, que l'on retrouve dans toutes les différentes mouvances et organisations islamistes : celui des croyances religieuses musulmanes, et plus précisément de l'eschatologie musulmane.

C'est ainsi qu'un islamologue français réputé, auteur d'ouvrages importants sur l'islamisme contemporain, peut expliquer la révolution islamique iranienne de 1979 par "l'alliance de la bourgeoisie pieuse et de la jeunesse urbaine pauvre ", et que de nombreux journalistes continuent à décrire les auteurs - palestiniens et autres - des attentats-suicides comme des "désespérés" et des laissés pour compte, alors même que toutes les recherches entreprises sur le sujet démontrent que cette grille de lecture sociologique ou marxisante ne correspond pas à la réalité.

Il est impossible de comprendre les succès remportés par le Hamas, depuis les élections palestiniennes il y a presque deux ans, et la persistance de l'islamisme - dont de nombreux observateurs occidentaux annoncent régulièrement l'essoufflement ou même la prochaine disparition - si l'on fait abstraction des croyances des acteurs des mouvements islamistes ou si l'on en diminue l'importance, en les considérant comme des balivernes moyenâgeuses dénuées de signification concrète.


Il faut écouter ce que disent les islamistes et accorder du poids à leur discours, si l'on veut tenter de comprendre leurs motivations et leurs stratégies. Il est significatif à cet égard de constater que les médias occidentaux, qui parlent régulièrement des événements du Proche-Orient et de la rivalité entre le Hamas et le Fatah, ne mentionnent presque jamais la Charte du mouvement islamiste.



Que veut le Hamas?

Une analyse courante du mouvement islamiste palestinien consiste à en faire un clone du Fatah, dont il ne différerait que par l'habillage religieux donné à son combat contre Israël. Selon cette conception, répandue dans les chancelleries occidentales, il suffirait d'attendre patiemment pour que le Hamas modère ses ambitions et accepte d'entrer dans le jeu des négociations afin de parvenir à une coexistence avec Israël.

Le préambule de la Charte du Hamas affirme pourtant de manière claire la centralité du "combat contre les Juifs", qui doit être mené "jusqu'à ce que [les] ennemis soient vaincus et que la victoire d'Allah soit établie". Pour saisir la conception de l'islam qui est celle du Hamas, il faut accepter de mettre de côté l’idée occidentale de la religion, conçue comme une sphère bien délimitée de l'existence. L'histoire de l'Occident chrétien est en effet celle d'une relégation toujours plus poussée de la part du religieux dans l'existence. C'est pourquoi il est difficile pour un occidental de se représenter la manière dont un Musulman non occidentalisé peut concevoir l'islam.



L'eschatologie, au coeur du conflit entre l'islam et l'Occident

Un des aspects essentiels - et méconnus - de l'islamisme contemporain est celui des croyances eschatologiques. La dimension eschatologique de l'islam a souvent été minimisée, parfois pour des raisons polémiques, le christianisme se présentant comme la seule religion tournée vers l'au-delà, en rejetant l'islam dans le domaine des seules préoccupations terrestres.

Cette dimension oubliée est fondamentale dans la résurgence actuelle d'un islam conquérant, car elle traverse tous les clivages du monde musulman - entre sunnisme et chiisme, entre islam traditionnel et islamisme contemporain - et permet de comprendre de très nombreux aspects du réveil de l'islam.

Comme l'explique un historien français , "l'eschatologie représente un des traits fondamentaux de la religion musulmane. L'imminence de la fin des temps et du Jugement dernier est l'un des thèmes coraniques les plus anciens et les plus constants, qui parcourt l'ensemble du texte sacré de l'islam". Mohammed étant le dernier prophète (le "sceau de la prophétie"), sa venue inaugure la dernière période de l'histoire universelle, c'est-à-dire la période eschatologique.


Dans son recueil de Hadith intitulé "Les grands signes de la fin du monde depuis la mission du prophète jusqu'au retour de Jésus", Abdallah al-Hajjaj cite une parole du prophète, affirmant en levant sa main que sa mission et l'Heure dernière étaient rapprochées comme son majeur de son index. Cette croyance à l'imminence de la fin des temps est un aspect fondamental du réveil de l'islam dans le monde actuel, sous ses formes pacifiques et guerrières.

L'islam chiite est parfois présenté comme étant le seul à accorder une importance aux considérations eschatologiques. Il est vrai que le thème du retour de l'Imam caché, élément central des croyances de l'islam chiite, se prête facilement aux interprétations eschatologiques. Depuis la révolution islamique iranienne, en 1979, les aspirations eschatologiques occupent le devant de la scène au sein du monde musulman chiite. La croyance en l'imminence du Jugement dernier permet d'expliquer tant les comportements suicidaires, qui se sont multipliés depuis les années 1980, lors de la guerre Iran-Irak, que l’attitude actuelle du dirigeant iranien Ahmadinejad.



La dimension eschatologique du mouvement islamiste sunnite

Mais l'eschatologie est tout autant présente dans l'islam sunnite, et elle joue un rôle central dans le développement des mouvements islamistes sunnites. Toutes les composantes de la mouvance islamiste contemporaine, depuis les Frères musulmans jusqu'au Hamas et à la nébuleuse Al-Qaida, partagent en effet l'espoir de voir le Califat islamique reconstitué et considèrent le "renouveau de l'islam" comme le signe manifeste de la véracité des prophéties concernant la victoire finale de l'islam et sa propagation dans le monde entier.

On peut citer à titre d'exemple cette fatwa du cheikh Qaradawi, idéologue important du mouvement islamiste et organisateur de l'islam européen :

On posa au prophète Mahomet la question suivante : 'Quelle ville sera conquise en premier, Constantinople ou Romiyya?' Il répondit : 'La ville d'Héraklès sera conquise en premier', c'est-à-dire Constantinople... Romiyya est aujourd'hui la ville appelée 'Rome', capitale italienne. La ville d'Héraklès fut conquise en 1453 par Mohammed Ben Morad, jeune Ottoman de 23 ans connu sous le nom de Mohammed le Conquérant. L'autre ville, Romiyya, reste à conquérir, et nous espérons et croyons qu'elle le sera.

Cela signifie que l'islam retournera en Europe en conquérant et en vainqueur, après en avoir été expulsé deux fois : une fois d'Andalousie, au Sud, l'autre fois à l'Est, après qu'il eut frappé aux portes d'Athènes...


Il est facile bien entendu d’écarter du revers de la main cette prophétie relative à la conquête de Rome, en la considérant comme n'étant pas plus digne de foi que celles de Nostradamus. Mais cela serait une grave erreur d'appréciation. L'essentiel n'est pas en effet d'apporter foi aux prophéties de Mohammed, rapportées dans les Hadith, mais de prendre conscience de l'importance que les Musulmans eux-mêmes leur accordent.

Ce sont en effet les croyances des acteurs des mouvements islamistes qui permettent de comprendre leurs motivations et leurs aspirations : l'organisation des Frères musulmans est ainsi persuadée - depuis sa création en 1928 - qu'elle incarne le renouveau de l'islam, et que son rôle est de faire flotter l'étendard de l'islam sur les cinq continents. Présenter les Frères musulmans comme l'incarnation d'un "islamisme modéré" revient donc à faire mentir les convictions les plus ancrées de leurs membres...

La Charte du Hamas, un document à forte connotation apocalyptique

La même erreur de perspective se retrouve dans l'analyse des objectifs du Hamas, que l'on présente régulièrement comme étant en voie de "modération" et sur le point de reconnaître le droit à l'existence d'Israël. Un des passages clés de la Charte du Hamas, qui éclaire la vision du monde du mouvement islamiste palestinien, est le Hadith cité dans l'article 7 :

L'Heure ne viendra pas avant que les Musulmans ne combattent les Juifs et les tuent ; jusqu'à ce que les Juifs se cachent derrière des rochers et des arbres, et ceux-ci appelleront : O Musulman, il y a un Juif qui se cache derrière moi, viens et tue-le !

Ce Hadith, cité sur d'innombrables sites Internet musulmans, signifie que le "combat contre les juifs" constitue pour le Hamas un impératif non seulement politique, mais eschatologique. L'affrontement avec les Juifs n'est pas seulement le moyen de récupérer la terre de Palestine, qui constitue un Waqf musulman inaliénable, mais il est la condition sine qua non à la venue de la Fin des temps.

Les observateurs occidentaux, souvent ignorants de la vision du monde islamiste en général, et de leurs croyances eschatologiques en particulier, sont enclins à croire que l'islamisme n'est qu'un extrémisme de façade, et qu'il suffit qu'il soit confronté au pouvoir pour qu'il devienne plus "réaliste" et pragmatique... Un exemple récent de cette erreur d'appréciation nous a été fourni par l'interprétation abusive donnée d'une interview du chef du bureau politique du Hamas, Khaled Mashal. Il aura suffi que le dirigeant du Hamas prononce quelques mots soigneusement calculés, dans une interview à l'agence Reuters , pour que les médias du monde entier se mettent à en tirer des conclusions hâtives et abusives, sur la "reconnaissance d'Israël par le Hamas".

Une analyse succincte de l'idéologie et des principes qui guident l'action du mouvement islamiste palestinien montre cependant qu'il ne saurait être question pour le Hamas de reconnaître le droit d'Israël sur la terre comprise entre la Méditerranée et le Jourdain, ni de renoncer à la lutte armée. Au-delà des discours destinés aux oreilles occidentales - toujours à l'affût de signes d'une "évolution" et d'un "assouplissement" du Hamas – celui-ci reste fidèle à sa raison d'être et à son idéologie, qui est exprimée dans sa Charte.



Un antisémitisme apocalyptique et rédempteur

Le Hamas demeure un mouvement islamiste radical, dont l'idéologie exprime une vision du monde marquée par les thèmes de l'eschatologie musulmane, dans lesquels les Juifs occupent une place centrale. Sa vision apocalyptique de l’affrontement ultime avec Israël exclut toute possibilité de coexistence ou de modération, et elle est identique à celle des mouvements djihadistes les plus radicaux.

Loin d’être un épiphénomène, l’antisémitisme du Hamas constitue le coeur de sa doctrine politico-religieuse. La haine des Juifs exprimée dans la Charte du Hamas et véhiculée dans les discours de ses dirigeants n’est pas un simple antijudaïsme religieux ou un antisémitisme importé d’origine européenne : il s’agit d’un antisémitisme apocalyptique et rédempteur, pour reprendre la qualification de Pierre-André Taguieff qui compare la judéophobie islamiste radicale - pour laquelle « le monde musulman ne peut être sauvé que par l’extermination des Juifs » - à l’antisémitisme raciste hitlérien.

Il est troublant de voir que l’Occident, loin de condamner le discours apocalyptique du Hamas, l’encourage, comme le faisait remarquer récemment le professeur Richard Landes. Cette attitude s’explique sans doute par le fait que la conviction exprimée par les dirigeants du Hamas, de la disparition prochaine d’Israël, est partagée par certains diplomates et dirigeants européens.

Paul Landau *

* Ecrivain et chercheur, vient de publier Pour Allah jusqu'a la mort, Enquete sur les convertis a l'islam radical (Ed. du Rocher).

Écrit par : Le sable et le soldat | mardi, 30 décembre 2008 11:45

C'est tout.

Écrit par : Patrice Joyeux | mardi, 30 décembre 2008 11:48

Il n'y a aucun "modérateur, ici?

Non que je sois en faveur d'une quelconque limitation du droit d'expression, mais quand même, lorsque des criminels contre l'humanité utilise la technique de l'"overflow"...

Écrit par : Betov | mardi, 30 décembre 2008 11:54

Ecrit par : Betov | mardi, 30 décembre 2008 11:54

Non, et c'est un des intérêts de ce blog...
j'ai demandé à plusieurs reprises à agathe de nettoyer les ordures que le ravi laisse régulièrement derrière lui, avec ce fumet si particulier qu'on aurait tendance à passer avec du déodorant, mais il semble qu'elle s'y refuse , ainsi que nef.
je renouvelle donc cette demande , à celles et ceux qui ont les codes d'accès à l'admin du blog : merci de virer les copier/coller du ravi, SVP ...

Écrit par : urbain | mardi, 30 décembre 2008 12:20

Ecrit par : urbain | mardi, 30 décembre 2008 12:20

Merci de virer aussi les propos antisémites..

Écrit par : Pamela de Barres | mardi, 30 décembre 2008 12:23

"Lol" !

Écrit par : Patrice Joyeux | mardi, 30 décembre 2008 12:28

Moi aussi, Urbain, sur mon forum, j'ai une politique de liberté de parole absolue. Il n'empêche que j'ai, une fois, été dans l'obligation d'exclure un personnage qui utilisait la technique de l'owerflow. On peut venir "chez moi" me traiter de con, ou de n'importe quoi d'autre, mais l'utilisation d'une suite massive de messages propagandistes est un moyen inacceptable de pourrir un fil de discussion, que même cui-cui ne devrait pas tolérer.

Je ne suis pas pour l'exclusion des criminels contre l'humanité. Je suis pour l'interdiction de la technique de l'overflow.

Écrit par : Betov | mardi, 30 décembre 2008 12:36

Je suis pour l'interdiction de la technique de l'overflow.
Ecrit par : Betov | mardi, 30 décembre 2008 12:36

La fameuse "technique de l'overflow" ! (insupportable anglomanie...)

Écrit par : Information blitz | mardi, 30 décembre 2008 12:49

Guilty, my lord.

Écrit par : Betov | mardi, 30 décembre 2008 12:57

Bah,
si on vire les copiés/collés de Pat Joy
+
les engueulades Mégalo/Poujado/sophistes/etdéfoimêmepiristes entre cui-cui et Urbain
+
les foudroyances d'ODM

Y reste quoi?

Écrit par : rep ban | mardi, 30 décembre 2008 13:24

Rep, si le mode d'expression de certains est le copié-collé (on les comprend...), ils peuvent tout aussi bien poster des liens, au lieu de tenter de submerger un fil de discussion par une succession d'insanités interminables, et d'appeler à la rescousse tous les pro-israéliens du coin, pour faire de même.

Écrit par : Betov | mardi, 30 décembre 2008 13:38

Tiens, une petite réponse en forme de lien, aux merdes de simon et garfunkel, pour que Cui-cui puisse, éventuellement, comprendre ce que c'est que l'art, lorsqu'il est travaillé dans le cadre d'une race et d'une culture, si son cas n'est pas désespéré:

< http://fr.youtube.com/watch?v=Kp4K-DLv4oQ&feature=related >

Écrit par : Betov | mardi, 30 décembre 2008 14:20

Ecrit par : rep ban | mardi, 30 décembre 2008 13:24

pour ce qui me concerne, je n'y verrai pas d'inconvénient ( c'est surtout cuicui que ça préoccupe ), quant aux "illuminations" de frère odm , je pense qu'elles ne dérangent personne ...
en revanche les copier/coller répugnants ou au mieux insignifiants dont nous gratifie le ravi ( faute d'avoir quelque chose à dire ) , ceux que ça intéresse savent très bien consulter "l'original".
enfin pour répondre à paméla,je ne vois pas qu'il y ait eu quoique ce soit à censurer ici, sinon ce dont il vient d'être question ( des copier/coller interminables repris "d'ailleurs " ), sinon ça n'est plus le lieu d'un débat : encore une fois,ça ne sont pas les saillies ineptes mais parfois drôles du ravi que je récuse;
même profondément racistes ( parfois ) elles sont l'occasion de le remettre à sa place, ce à quoi nous ne manquons jamais, et d'en profiter pour ridiculiser ses thèses infantiles et fascisantes .
les propos antisémites de betov ont été reçus de même et abondamment commentés, utilement me semble-t-il.

Écrit par : urbain | mardi, 30 décembre 2008 14:35

http://www.youtube.com/watch?v=MgafofMfBFM
Ecrit par : Betov | mardi, 30 décembre 2008 14:20

Moi aussi j'aime beaucoup Amadou et Mariam, merci pour cette vidéo !

Écrit par : Patrice Joyeux | mardi, 30 décembre 2008 14:40

Un peu d'espoir mon cuicui. Courageux moineau !
Reve ayons comme dit skalpa.

Quand aux copiécollants de Pat, j'ai une technique infaillible, un on cligne (les paupières), deux on les maintient fermées, trois on déroule astucieusement et habilement le dérouleur vers le bas, d'un mouvement hardi de la souris, de temps en temps il est nécessaire de rouvrir les paupières mais on a pas le temps de lire, de toutes façons si c'est long c'est du Pat (ou éventuellement un évangile d'odm) voili voilà,

...bonne année à tous.

Écrit par : nef des fous | mardi, 30 décembre 2008 15:28

Ecrit par : nef des fous | mardi, 30 décembre 2008 15:28

Le problème c'est que ça encombre et que ça reste, comme des sortes de réclames pour débiles , insérées dans le fil de discussion.
Je persiste à penser qu'il faut virer ces tas de merde.

Écrit par : urbain | mardi, 30 décembre 2008 15:40

Ecrit par : urbain | mardi, 30 décembre 2008 14:35

Tu sais parfaitement que je suis contre toute forme de censure; mais censurer Pat et laisser les "quotas de juifs à la télé"; est-ce normal..!!!!

Écrit par : Pamela de Barres | mardi, 30 décembre 2008 15:41

Ecrit par : urbain | mardi, 30 décembre 2008 15:40

J'assume pleinement la responsabilité de cette colère et j'en tire les conclusions en me retirant provisoirement de la vie copiée-collante.

Écrit par : Patrice Joyeux | mardi, 30 décembre 2008 15:56

Non Pamela, laisser un quota de juifs à la télé ne serait pas normal. Ils ont déjà les Etats Unis, le gouvernement Obama, L'union Européenne, la finance internationale et les bien-pensants. En plus, un pourcentage des télés françaises, se serait décidément trop. Mais, bon, il faut bien leur laisser un quota représentatif pour qu'ils puissent expliquer en quoi le génocide de Gaza ne valide pas celui du géto de Varsovie. Entre nazis, ils devraient bien arriver à savoir à qui revient la palme, avant que leurs pères, morts sans n'y pouvoir mais, ne se retrouvent à l'endroit, à force de se retourner dans leur tombes, non?.

Écrit par : Betov | mardi, 30 décembre 2008 15:58

Moi aussi j'aime beaucoup Amadou et Mariam, merci pour cette vidéo !

Ecrit par : Patrice Joyeux | mardi, 30 décembre 2008 14:40

C'est l'époque des chansons niaiseuses...

Écrit par : Santa Claus | mardi, 30 décembre 2008 16:00

Raaaahhh!!! "ghetto". (Comme ça se prononce en tzigane).

Écrit par : Betov | mardi, 30 décembre 2008 16:11

Ecrit par : Pamela de Barres | mardi, 30 décembre 2008 15:41

Encore une fois il s'agit de ne RIEN censurer, ni personne, mais de limiter les commentaires à de "vrais" commentaires, écrits (et assumés) en tant que commentaires sur ce blog, apr ceux qui les "signent", au besoin avec des "citations" si le propos le justifie, mais pas des copier/coller de billets ou chroniques (plus ou moins débiles, mais ça n'est pas le fond du problème) que chacun peut aller lire sur leurs sites "d'origine", s'il s'y intéresse, sans encombrer le fil de discussion pour ça.

Écrit par : urbain | mardi, 30 décembre 2008 16:29

Personnelement je crois qu'il faut laisser mes messages en l'état et censurer ceux de Betov qui pourraient exposer les propriétaires de ce blog à des poursuites judiciaires.

_________________________________________________________

La finalité du Blog est de faire partager un contenu aux internautes. Ce faisant, le caractère public du Blog ne fait aucun doute et la loi de la presse de 1881 peut trouver à s'appliquer. Il faut noter que si le créateur du blog permet à d'autres personnes de répondre à ses messages, il pourra être tenu responsable des propos tenus par ces personnes. Dans l'affaire Domexpo, le juge a estimé que celui qui a pris l'initiative de créer le site est responsable du contenu du site qu'il a créer lui seul ayant le pouvoir réel de contrôler les informations ou diffusions (TGI ord. Référé 5 juin 2002).

La Jurisprudence laisse transparaître une constante: quiconque édite, exerce un contrôle sur le contenu publié ou a pris l'initiative de créer un service dans lequel des contenus peuvent se placer pourra voir sa responsabilité engagée que ce soit au titre d'auteur, de directeur de publication ( lorsque les messages des visiteurs ont été filtrés ), ou au titre de producteur du Blog. Dans ce dernier cas, sa responsabilité pourra être engagée en raison des propos tenus sur son site sans qu'il puisse opposer un défaut de surveillance des messages incriminés (voir Crim 8 Déc.1998 ).

Ainsi, le droit dispose d'un arsenal pour réprimer une trop grande liberté prise avec le droit de libre expression. Le Blogger devra donc veiller à ce que son Blog ne contienne pas de propos diffamatoires ou infamants.

http://www.net-iris.fr/veille-juridique/doctrine/7542/la-responsabilite-de-editeur-de-blog-ou-weblog.php

Écrit par : Patrice Joyeux | mardi, 30 décembre 2008 16:40

Ché ben vrllrai chaaa, Pat Joy, d'ailleurs, même les plus nunuches vont finir par prendre conscience de la police de la pensée juive:

< http://jeanmarcmorandini.tele7.fr/article-22176.html >

:)

Écrit par : Betov | mardi, 30 décembre 2008 16:50

Ecrit par : Betov | mardi, 30 décembre 2008 16:50

Tu t'enfonces message après message.

Écrit par : Patrice Joyeux | mardi, 30 décembre 2008 16:56

Pour un criminel de guerre déclaré, je trouve que ne manque pas de souffle, La-Joy.

Remarque, au vu des progrès spectaculaires que l'art de la propagande a fait depuis Goebbels, tu aurais tort de t'en priver.

Écrit par : Betov | mardi, 30 décembre 2008 17:09

M. Betov seriez vous un provocareur ?
vous donnez à le chose, PJ (des initiales bien portées), toutes les raisons de continuer de tartiner sa propagnade.
Mais suis-je bête, vous êtes raisonnable!

Écrit par : frère odm | mardi, 30 décembre 2008 20:16

Ben oui, ODM, je sais, je ne devrait pas, mais devant tant d'infamie, je n'arrive pas à me modérer. Par ailleurs, est-ce vraiment raisonnable de garder le silence au moment où les missiles pleuvent sur un camp de prisonniers, que la télé nous présente sa propagande officielle, au sujet des malheureux... bourreaux, contre lesquels d'odieux "terroristes" (sic) osent se défendre, et où l'Union Européenne (qui vient de signer un accord de réhaussement des relations avec Israel -et donc 100% responsable et coupable-), se permet l'outrage hallucinant de faire une proposition de cesser un feu, alors qu'elle a contribué à créer la situation délibérément.

Joyeux 2009: L'année où il n'y a plus de limite à rien, et surtout pas à l'indescence. Je m'en remet à vous pour prier votre dieu, pour les victimes. Après tout, n'est-il pas le "dieu d'Israel"? :(

Écrit par : Betov | mardi, 30 décembre 2008 20:45

C'est le mal qui s'exerce, mais vous n'y pouvez rien, vous ne savez même pas le nommer !

Écrit par : frère odm | mardi, 30 décembre 2008 20:53

euh.. j'ai pas lu
ça va sinon?
désolée .. j'ai la tête qui tourne un peu
ce doit être HS

Écrit par : le meuble du coin | mardi, 30 décembre 2008 21:01

Merci cui². A lire les commentaires, je pensais avoir mal lu ton billet. Non, en aucun cas tu ne fais l'apologie hystérique et infondée du nouveau Président Américain. Ton texte exprime plutôt le doute et le désespoir contre toute attente ... Tes voeux resteront lettre morte, hélas. Tu as parfaitement dressé de ta plume alerte ce qu'il convient de nommer "le dépôt de bilan"...

Écrit par : agathe | mardi, 30 décembre 2008 21:15

Ecrit par : Patrice Joyeux | mardi, 30 décembre 2008 16:40

C'est pour cette raison que j'ai effacé tes commentaires à plusieurs reprises, justement.

Écrit par : agathe | mardi, 30 décembre 2008 21:20

Je commence à en avoir marre de tous les extrêmismes qui règnent ici...

Le dénommé Betov qui a un blog perso où les thèses négationnistes sur le 11 septembre pullulent, sa haine anti-sémite et anti-américaine...

Pat Joy avec sa haine anti-palestinienne abjecte...

Urbain qui flirte dangereusement avec l'idéologie de Betov...

Ce n'est pas ma conception d'un espace de liberté serein...

Devant le malaise palpable de certain(e)s habitué(e)s,
je me demande s'il ne va pas falloir remettre les pendules à l'heure.

Je le dis comme je pense. Qu'on chie sur mon billet est tout à fait naturel mais les propos odieux qui sont tenus ici sur le peuple palestiniens ou sur, je cite " les quotas de juifs" à la télévision me consternent d'autant qu'ils sont plus ou moins tolérés voire avalisés par certains habitués...

Quand je vois ce que j'ai lu aujourd'hui, je suis vraiment fier d'être ce que je suis et de penser ce que je pense.

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | mardi, 30 décembre 2008 21:25

Ecrit par : frère odm | mardi, 30 décembre 2008 20:53

Mais si, mas si cher frère odm, il est assez aisé de le nommer, même s'il est légion comme tu sais, et a donc bien des noms.
En la circonstance il est assez facile de voir qui domine et qui souffre, qui est "du bon coté du canon" , comme tu dis si bien, et qui en prend plein la gueule , qui produit et qui subit l'injustice ...
et il est également assez facile de mesurer le temps que ça dure, depuis quand ça dure, et qui fait tout pour que ça dure, et qui ne fait surtout rien pour que ça cesse.

Tu vois bien que c'est facile de le nommer "le mal".
Et à partir de là sans doute qu'on ne peut pas faire grand chose d'autre, mais on peut faire au moins ça : le nommer, et c'est déjà beaucoup plus que ne font la plupart, par chez nous....

Écrit par : urbain | mardi, 30 décembre 2008 21:30

je suis vraiment fier d'être ce que je suis et de penser ce que je pense.

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | mardi, 30 décembre 2008 21:26

C'est plus cui-cui c'est coué-coué ?

Pour que tout soit bien clair, je n'ai pas le sentiment que quiconque ici ait avalisé " les quotas de juifs" à la télévision éructé par betov, mais il est très clair que dans les circonstances présentes c'est le judicieux rappel de frère odm sur le "néo-négationnisme" généralisé qui me semble le vrai sujet en débat.

Écrit par : urbain | mardi, 30 décembre 2008 21:31

Donc, les propos racistes, antisémites, homophobes sont interdits ici ainsi que les déjections de copiés collés. Nous vous remercions par avance de veille à éviter de nous "obliger" (on aime pas) à nous servir de la gomme magique en respectant ces principes élémentaires (je n'en reviens pas d'être contrainte de rappeler cela).

Écrit par : agathe | mardi, 30 décembre 2008 21:37

de veiller Oups !

Écrit par : agathe | mardi, 30 décembre 2008 21:38

Ecrit par : agathe | mardi, 30 décembre 2008 21:37

Donc n'oublie pas toutes les déjections copiées/collées du ravi qui polluent encore ce fil...

Écrit par : urbain | mardi, 30 décembre 2008 21:42

Ecrit par : urbain | mardi, 30 décembre 2008 21:31

C'était d'ailleurs une réflexion de Paméla de Barre d'aujourd'hui ici : Ecrit par : Pamela de Barres | mardi, 30 décembre 2008 15:41

D'autre part j'ai lu certains échanges, hier, avec Betov et je me suis senti vraiment mal à l'aise... Je suis presque parsuadé que ce betov est le gestionnaire de toussaufsarkozy et te voir, mon cher Urbain, flirter avec ça, en dit long sur tes convictions profondes...

Il ne faut pas manger avec le Diable, même avec une longue cuillère...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | mardi, 30 décembre 2008 21:50

on pauvre Urbain, mangé tout cru par la clic des mécréants, allons mon ami une pièce n'a que deux cotés, de quelle coté tombera-t-elle ?
On s'en fout un peu, ce n'est qu'une pièce.

Écrit par : frère odm | mardi, 30 décembre 2008 22:01

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | mardi, 30 décembre 2008 21:52

On dirait que tu n'as vraiment pas envi de parler de ce qui se passe en palestine , mon bon cui-cui.
Cesse donc ces procès d'intention ridicules , relis mes commentaires à betov, dont j'ignore tout, dont je conchie naturellement tout ce qui pourrait l'assimiler à un raciste antisémite, mais j'ai surtout l'impression que tu ne lui pardonnes pas de ne pas te tresser des louanges sur la qualité et l'opportunité de tes choix musicaux .
Et je reconnais que là-dessus (seulement) je partage son point de vue (voir plus haut), de même que je partage celui d'odm sur ce qui se passe en ce moment, et depuis 60 ans en palestine, et qu'enfin je conchie les délires sionistes fascistes du ravi, mais certes pas avec les mêmes arguments que ceux de betov.
Est-ce clair , quant à mes "convictions profondes" ?

Écrit par : urbain | mardi, 30 décembre 2008 22:02

Ecrit par : frère odm | mardi, 30 décembre 2008 22:01

Gigondas ?

Écrit par : urbain | mardi, 30 décembre 2008 22:03

clic, clic....

Écrit par : frère odm | mardi, 30 décembre 2008 22:05

Ecrit par : frère odm | mardi, 30 décembre 2008 22:05

? ?

Écrit par : urbain | mardi, 30 décembre 2008 22:06

J'assume pleinement la responsabilité de cette colère et j'en tire les conclusions en me retirant provisoirement de la vie copiée-collante.

Ecrit par : Patrice Joyeux | mardi, 30 décembre 2008 15:56

ça c'était amusant, en revanche

Écrit par : dépité ou amusé | mardi, 30 décembre 2008 22:07

Non, cubi de vin (picrate) de l'hérault, le sang du prolétaire que je lui donne comme nom!

Écrit par : frère odm | mardi, 30 décembre 2008 22:09

Ecrit par : frère odm | mardi, 30 décembre 2008 22:09

Fiston m'a offert une belle bouteille de chateauneuf pour Noël, pas mal mais un peu jeune hélas...
J'ai bien dormi quand même, et pas de gueule de bois !

Écrit par : urbain | mardi, 30 décembre 2008 22:13

Urbain, la qualité n'attend pas le nombre des années...
Par contre le mien de cubi, au dela de 3 litres, j'ai la tête comme un activiste du hamas, éclatée !

Écrit par : frère odm | mardi, 30 décembre 2008 22:16

J'aime bien ce terme de novlangue, activiste, c'est un terme neutre pas terroriste, pas résistant, pas père de famille, pas fils, pas humain simplement activiste...

Écrit par : frère odm | mardi, 30 décembre 2008 22:19

Ecrit par : frère odm | mardi, 30 décembre 2008 22:16

jamais atteint ces doses !
Comment fais-tu, tu prie en même temps ?

Écrit par : urbain | mardi, 30 décembre 2008 22:20

Ecrit par : frère odm | mardi, 30 décembre 2008 22:19

+1

( on pourrait dire aussi "actif, mais pas pour longtemps" )

Écrit par : urbain | mardi, 30 décembre 2008 22:21

Remarquez, je préfère un activiste au passiviste qui hantent les blog révolutionnaires, oû ai je donc mis mes charentaises ?

Écrit par : frère odm | mardi, 30 décembre 2008 22:22

Enfin chacun son job !

Écrit par : frère odm | mardi, 30 décembre 2008 22:25

Ecrit par : frère odm | mardi, 30 décembre 2008 22:25

Tu l'as dit.
Bonne nuit.

Écrit par : urbain | mardi, 30 décembre 2008 22:54

Ce que j'ai fait pour l'Europe, je le ferai pour la France.

Bonne année (bande d'aliénés).

Écrit par : Votre Nicolas | mercredi, 31 décembre 2008 08:04

Communiqués de l'UJFP | Gaza : la responsabilité directe de la France et de l’Union Européenne

www.ujfp.org/modules/news/article.php?storyid=448

Je vois que certains ici se réjouissent de la mort de gosses à Gaza. On ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs, n'est-ce pas...
Des petits corps dans des sacs en plastique, enterrés dans la poussière, ce n'est pas grand chose...

Ecoutons plutôt Elias Sanbar.

Écrit par : Notre histoire | mercredi, 31 décembre 2008 08:39

Désolé de te décevoir, Cui-cui, mais je ne suis pas le responsable de toutsaufsarkosi. J'ai assez avec la gestion de mon site, avec les Mégas de mon logiciel informatique, et avec mon Forum. A mon âge, c'est déjà trop.

Quand à mon "Blog anti-sémite", je pense qu'il est à l'abris de toute suspicion, puisque je n'ai aucun blog. J'ai bien un forum dévolu à la programmation en assembleur, mais même s'il comporte un onglet "Le café politique", il se trouve que personne n'y a jamais abordé la question juive (pas vraiment au centre des préoccupations des programmeurs, semble-t-il).

Enfin, vous m'excuserez de refuser de me justifier de mon "non-anti-sémitisme", à l'heure où des racistes forcenés (juifs, ceux-là) tuent. Je n'ai aucune dette envers la police de le pensée juive.

Agathe, s'il te plait, ne tombe pas dans la trape, qui consisterait à penser que, puisque je refuse de me justifier face à une insulte, je relève de la qalification.

Écrit par : Betov | mercredi, 31 décembre 2008 08:51

Je vois que certains ici se réjouissent de la mort de gosses à Gaza.

Ecrit par : Notre histoire | mercredi, 31 décembre 2008 08:39

Merci de rectifier le pluriel est de trop ( à "certains se réjouissent") , et ce "certain" est parfaitement identifié ... et conspué.

Écrit par : urbain | mercredi, 31 décembre 2008 08:58

tous les Palestiniens ne sont pas musulmans!
tous le Israéliens ne sont pas juifs!
cessons de nous référer à un dieu hypothétique pour justifier les crimes de guerre!
tout n'est qu'une question de gros sous!

Écrit par : le meuble du coin | mercredi, 31 décembre 2008 09:06

tout n'est qu'une question de gros sous!

Ecrit par : le meuble du coin | mercredi, 31 décembre 2008 09:06

C'est juste , mais pour le masquer l'idéologie dominante doit avoir retour à des médiations compliquées :
"la société du spectacle" y pourvoit,
les religions , sectes et dogmes crédules en tous genres y participent,
la médiacratie radiovisée les produisent.

Écrit par : urbain | mercredi, 31 décembre 2008 09:22

doit avoir RECOURS à des médiations compliquées...
pardon

Écrit par : urbain | mercredi, 31 décembre 2008 09:23

Ecrit par : urbain | mercredi, 31 décembre 2008 08:58

Exact. Les faits auront rectifié d'eux-même.
Ce "certains" visait le bain poisseux (et partagé) dans lequel baigne cet individu "conspué".

Les images du Zénith applaudissant Faurisson sont également glaçantes.
Que la libertédexpression, qui peut se discuter, devienne absolution, qui ne peut pas se discuter, dit bien qu'il n'est aucunement question de "liberté" dans tout ça. La tentative de glissement vers un sujet (la liberté) qui n'est pas le sujet peut hélas en leurrer quelque uns... Ou du moins leur servir d'argumentaire.

Écrit par : Quelle histoire... | mercredi, 31 décembre 2008 09:24

Ecrit par : Quelle histoire... | mercredi, 31 décembre 2008 09:24

C'est tellement surjoué tout cela, on dirait de l'enfumage sarkozien. Même les extrémistes font des coups publicitaires (baptême au parrain borgne...).

Il faut arrêter de véhiculer ce genre d'histoire sinon elle sera sans fin.

C'est un peu comme betov et pat, un pas de deux, avec une prise en otage de la liberté d'expression et deux cons qui nous donnent des cours sur la legalité de leurs propos au lieu d'aller éprouver leur solides convictions guerrières au feu du combat.

Ignorons les et ils disparaissent les extrémistes de salons qui ont la radicalité légale.

Écrit par : nef des fous | mercredi, 31 décembre 2008 09:48

Après l'agit propre la saleté s'agite...

Écrit par : nef des fous | mercredi, 31 décembre 2008 09:50

Ecrit par : Notre histoire | mercredi, 31 décembre 2008 08:39

Des victimes... faisons une nouvelle loi.

Le président Sarkozy recevra les parents israéliens et les parents palestiniens, lundi à l'Elysée.

Une politique compassionnelle qui paralyse la politique, la reléguant au simulacre.

On simule la recherche d'une solution politique et ce depuis 60 ans. Et au paroxysme de ce simulacre, certains réclament encore plus de simulacre.

C'est ça notre musique.

Écrit par : nef des fous | mercredi, 31 décembre 2008 10:03

Ecrit par : Betov | mercredi, 31 décembre 2008 08:51

C'est un mensonge Monsieur Betov. Dans votre café politique j'y ai vu etalées les théuries conspirationistes.

Pat Joy, il serait mieux pour vous de prendre des distances avec notre blog.

Monsieur Betov, je vous poserais quelques questions simples : que pensez vous personnellement de cette thèses conspirationistes du 11 septembre ? Que pensez vous des thèses de Faurisson ?

Vous seriez bien aimable de répondre à ces questions ?

Par quelle coïncidence ce site Toussaufsarkozy qui plagie nos billets pense strictement la même chose que vous ?

Pourquoi, comme Pat Joy, changez vous d' IP, chaque jour ? J'appelle ceci des méthodes de Troll... Qu'en pensez vous ?

Que certains sur ce blog collaborent à des discussions avec des gens aussi dangereux me navre et me chagrine car ils ont fait rentrer les loups sont dans la bergerie.

Le Village ne mérite pas ça.

Je répète : tant que je serais sur ce blog, je combattrais pied à pied tous les extrêmismes qu'ils soient sionistes (y compris issus du gouvernement israélien, palestiniens car il en existe malheureusement et c'est le pauvre peuple qui prend, d'extrême droite, de Dieudonné etc... JE NE LAISSERAI DÉSORMAIS PLUS RIEN PASSER !

Et je demande solennellement à Urbain de prendre ses responsabilités une bonne fois pour toutes en ne dialoguant plus avec les tenants de l'indicible...

Les lecteurs du Village pourront apprécier certaines attitudes ici...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | mercredi, 31 décembre 2008 10:08

La "nef des fous"! C'est le cas de le dire. Au cas où tu ne l'ai pas remarqué, j'ai déjà dit que j'avais préféré aller en prison, quand j'étais jeune, plutôit que de participer au service militaire obligatoire de l'époque. Merci pour les "convictions guerriére"...

Egalement, contrairement à la totalité des intervenants, qui font des critiques et des analyses valables de la situation, mais qui se gardent bien de faire la moindre propostition de nature à modifier la situation, j'ai avancé l'idée que le budjet militaire (en totalité), soit réaffecté à la recherche et à l'éducation. Une armée comme l'armée française, ne sert rigoureusement à rien.

Ensuite, en matière d'extrémisme, je pense avoir été assez clair, en disant que je ne croyais pas au concept de révolution, mais à celui de changement par l'intérieur du système (par la "Loi". Mot clef de 1789). Extrème folie révolutionaire, en effet... que de considérer que le "problème", n'est pas un problème de "système"!!!

Écrit par : Betov | mercredi, 31 décembre 2008 10:18

Pas en forme cuicui ce matin, il nous fait une crise de stalinisme aiguë. De toute façon, ma première bonne résolution pour l'année 2009 - et appliquée dès aujourd'hui - sera de moins parler du conflit israélo-arabe dont manifestement vous ignorez tout, gavés que vous êtes, depuis longtemps, par la propagande "palestinienne" et antisémite.

_________________________________________________________

Sagnol de retour à Monaco ?

Willy Sagnol (31 ans) pourrait prochainement effectuer son retour à l'AS Monaco. Non comme joueur mais comme dirigeant. Le président de l'ASM, Jérôme de Bontin aurait déjà rencontré l'international tricolore afin de lui proposer un poste à responsabilités au sein du club princier.

Le président de l'AS Monaco, Jérôme de Bontin songerait à faire revenir sur le Rocher un glorieux ancien : Willy Sagnol (31 ans). Mais il ne s'agit pas là d'une nouvelle rumeur du mercato d'hiver. Selon L'Equipe, le latéral droit du Bayern Munich se verrait bientôt proposer un poste à responsabilités au sein du club princier, dont il porta les couleurs de 1997 à 2000, devenant champion de France avant son départ pour la Bundesliga. Opéré du tendon d'Achille en août, l'international tricolore (58 sélections) est depuis freiné par des douleurs. Un retour sur les terrains semble aujourd'hui lié à un nouveau passage sur le billard. La perspective d'une nouvelle convalescence n'enchante pas Sagnol, qui se pose plus que jamais des questions sur la suite de sa carrière.

Fin de contrat anticipée ?

Sous contrat avec le Bayern jusqu'en juin 2010, le latéral droit serait même sur le point d'engager des discussions avec le club bavarois pour mettre un terme à cet engagement. Un poste dans l'encadrement monégasque satisferait son goût des responsabilités, déjà exprimé au sein des Bleus, dont Sagnol était devenu un cadre incontournable.


Sa grande expérience du football international et sa connaissance du club princier plaident également en sa faveur. Lors d'un récent voyage en Bavière à l'invitation de son ami Jürgen Klinsmann, autre ancien de la maison monégasque, Jérôme de Bontin aurait rencontré Willy Sagnol et lui aurait mis le marché en main. Le président de l'ASM reconnaît qu'il a passé une longue soirée à discuter avec l'international tricolore mais préfère ne pas s'avancer davantage. Déjà copropriétaire d'un bar et d'une villa sur la Côte d'Azur, Sagnol pourrait être intéressé par une telle proposition.

Écrit par : Patrice Joyeux | mercredi, 31 décembre 2008 10:39

"
C'est un mensonge Monsieur Betov. Dans votre café politique j'y ai vu etalées les théuries conspirationistes.
"

Possible. Ce forum existe depuis une dizaine d'années, et est entiérement libre d'opinions. je ne peux donc pas me souvenir de tout. Pour ma part, j'ai longtemps hésité entre conspiration et ordre naturel des choses. je suis maintenant dans l'opinion qu'à la fois, le système "marche tout seul" et a sa logique interne, et, également, est sujet à des manipulations, comme l'évidence en est faite avec les dévelopements de l'Union Européenne, sur un mode purement anti-démocratique.

"
Monsieur Betov, je vous poserais quelques questions simples : que pensez vous personnellement de cette thèses conspirationistes du 11 septembre ? Que pensez vous des thèses de Faurisson ?
"

Le 11-9 m'indiffère et je ne suis pas historien. Faurisson a soit raison, soit tort.

"
Par quelle coïncidence ce site Toussaufsarkozy qui plagie nos billets pense strictement la même chose que vous ?
"

Faudrait savoir si toutsaufsarkozi plagie vos billets (ce qui m'étonnerait un peu - tu dois confondre avec backchich-), ou si j'ai le droit de penser comme eux, ou comme "vous", et/ou son contraire. Pour ma part, s'il y avait un groupement quelconque qui pense "comme moi", je suppose que je l'aurais trouvé.

"
Pourquoi, comme Pat Joy, changez vous d' IP, chaque jour ? J'appelle ceci des méthodes de Troll... Qu'en pensez vous ?
"

???!!!... Je tourne sous Linux (évidemment). Je ne vois pas que cela puisse créer des changements d'IP et je vois encore moins pourquoi je m'amuserais à le faire.

Ceci dit, je ne vois pas ce qui t'autorise à me demander des comptes.

Écrit par : Betov | mercredi, 31 décembre 2008 10:44

Et je demande solennellement à Urbain de prendre ses responsabilités une bonne fois pour toutes en ne dialoguant plus avec les tenants de l'indicible...

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | mercredi, 31 décembre 2008 10:08

C'est même plus coué-coué , c'est Torcuimada ?
Tu vas nous donner des leçons ("solennelles" ), de "morale" et du reste , et pas seulement nous dire ce qu'on doit faire ou pas, dire ou pas, mais même penser... ou pas .
Tu te prends pour qui mon bon cui-cui ?
L'intérêt de débattre c'est précisément de confronter des opinions divergentes, voire contraire, c'est l'échange et au besoin l'affrontement d'idées.
L'autocongratulation à usage personnel ou mutualisé comme tu sembles la pratiquer ( de manière élective il est vrai) n'est assurément pas un mode de fonctionnement unanimement souhaité ici, et ne l'a jamais été .
Tu te fais moucher par betov , c'est la sanction de tes excès de de confiance dans ton infaillible discernement "populaire" qui te conduisent à des spéculations pour le moins hasardeuses et des procès ( d'intention ) qui semblent essentiellement des manifestations de dépit et de ressentiment.
Je ne suis pas plus d'accord avec betov qu'avec le ravi, voire odm, ça ne nous empêche pas de débattre et d'alimenter une controverse qui nous semble loin d'être dénuée de sens , a fortiori "indicible".
ça n'est pas par ce que tu n'a pas "les mots pour le dire" que c'est "indicible", ça n'est pas par ce que tu "ne comprends pas" que c'est "incompréhensible", ça n'est pas par ce que ça ne te "convient" pas que ça te confère quelque autorité pour t'instituer en censeur borné des opinions "recevables" et "dignes" d'être débattues.
agathe a rappelé plus haut la "charte" implicite qui est d'usage général et appliquée ici .

Écrit par : urbain | mercredi, 31 décembre 2008 10:54

À Ryad, le ministère de l'Intérieur a rendu publique la décapitation au sabre de deux Saoudiens, le 26 décembre. Condamnés à mort pour le viol d'un homme, ces deux homosexuels ont vu leurs noms publiés dans la presse du Royaume wahhabite. Ils ont été accusés d'être entrés dans la chambre d'un homme alors qu'il dormait, de l'avoir battu, attaché puis violé. Des informations qui n'ont pas pu être vérifiées: une campagne de répression dans la communauté homosexuelle, semblable à celle engagée par l'Iran en 2007, tarit les sources d'information en Arabie saoudite.

Depuis mars 2008, en effet, des centaines de présumés homosexuels ont été arrêtés lors de soirées. Cet été, 55 jeunes hommes ont été interpellés par le Comité pour la propagation de la vertu et la prévention du vice, sorte de police des moeurs, lors d'une «soirée dansante homosexuelle» (lire article du 5 août). Aucune information ne filtre depuis sur leur sort. Le 11 août, deux prostitués philippins illégaux étaient interpellés; selon leur ambassade, ils faisaient l'objet d'accusations de sodomie. Fin 2007, deux hommes ont été condamnés à 7.000 coups de fouet (lire article du 8 octobre).

Le crime de sodomie est passible de peine de mort en Arabie saoudite. Mais, face aux protestations d'une partie de la communauté internationale, le royaume a déclaré n'appliquer la sentence suprême, à partir de 2002, qu'en cas de condamnation pour pédophilie, viol, agression sexuelle ou meurtre. Or on sait qu'en Iran voisin, les condamnations à mort pour viol masquent de fait une répression sanglante de l'homosexualité.

Écrit par : Cheikh Abou Vanneste | mercredi, 31 décembre 2008 10:55

Ceci dit, je ne vois pas ce qui t'autorise à me demander des comptes.

Ecrit par : Betov | mercredi, 31 décembre 2008 10:44


Monsieur Betov, on est ici chez nous. Pas chez vous.

Compris ?
Si vous avez besoin de public, utilisez votre blog !

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | mercredi, 31 décembre 2008 10:56

Et d’ailleurs s’il y en a que ça gène d’être ici, je le dis avec le sourire mais avec fermeté, qu’ils ne se gênent pas pour quitter un blog qu’ils n'aiment pas.

Écrit par : "sarkozy" fit l'oiseau | mercredi, 31 décembre 2008 11:04

"mais qui se gardent bien de faire la moindre proposition de nature à modifier la situation"


Une : instauration d'un "revenu universel" ou "revenu minimum garanti" (ou tout autre appellation).

Le droit pour chacun de recevoir, sans condition aucune, un revenu à vie (décent, permettant de pourvoir au minimum vital). Ce revenu serait financé par un redéploiement des aides et pensions actuelles, un plafonnement des salaires et des retraites, un impôt unique (faible pourcentage sur les avoirs de l'individu, de l'entité (revenus, biens, patrimoine etc.)). En contrepartie, libéralisation totale du marché du travail. Le rapport de force serait alors inversé ; l'individu pouvant choisir, refuser, négocier et au monde de l'entreprise de savoir se faire attractif.

.......

Pour les (bonnes) résolutions :

www.stickk.com/

Écrit par : Notre funk | mercredi, 31 décembre 2008 11:05

Ecrit par : urbain | mercredi, 31 décembre 2008 10:54

Très bien. je considère donc que tu es dans le camp de Betov...

Je suis sûr que beaucoup apprécieront.

Urbain veut la faillite de ce blog. Cela va mieux en le disant. Je vous laisse l'espace de commentaires de ce blog car j'ai beaucoup de travail : je ne puis être au four et au moulin...

Extrémisme sioniste de Joyeux, national socialisme de Betov et marxisme totalitaire d'Urbain. Je vous laisse à votre fange.

Mon pauvre Urbain je crains que tu ne sois devenu un pauvre type ...
La haine est mauvaise conseillère et ta détestation du mec que je suis te conduit à l'abjection.
Je laisse les Villageois juger et par esprit de tolérance je me retire des comms jusqu'à nouvel ordre...

Je laisse 3 crocodiles dans ce cloaque. Gageons qu'ils s'entendront comme larrons en foire.

J'appelle ceux qui réprouvent ces types à ne plus intervenir dans les comms...

Les 3 nouveaux propriétaires pourront juger ainsi de la portée et de l'audience de leurs idéologies nauséabondes.

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | mercredi, 31 décembre 2008 11:10

Ecrit par : urbain | mercredi, 31 décembre 2008 10:54

magathe cuicui et moi c'est tout du même.

La charte c'est que tout le monde soit assez grand pour ne pas polluer cet espace.

Que Pat aille déposer ses crottes ailleurs, ou alors qu'il les emballe dans un lien pour que l'on est pas à se taper ses pavés conchiéscollés.

Que Betov garde ses quotas dans sa poche ou les déverse ailleurs.

Et que tu arrêtes de t'en prendre à cuicui systématiquement comme tu le fais.

Car tout le monde a le droit de venir discuter et confronter ses idées encore faut-il laisser un peu d'espace et de convivialité dans ce lieu.

Et laisse moi te dire que cet endroit devient effrayant.
Soit on s'enquille une de tes réflexions acerbes, soit on est sommé de censurer, j'ai vraiment l'impression de devenir mon pseudo et de porter dans ma petite barque le village des Timbrés.

Un peu de calme et de modération devrait redonner envie à certains de commenter.

Écrit par : nef des fous | mercredi, 31 décembre 2008 11:24

Pas d'accord, cui², commenter n'est pas cautionner.

En tout cas, les déjections habituelles de Pat Joy ne soulèvent quasi jamais (jamais d'ailleurs)l'indignation.

Dont acte.

Écrit par : agathe | mercredi, 31 décembre 2008 11:28

Dont acte.

Ecrit par : agathe | mercredi, 31 décembre 2008 11:28

Mais parce que tout le monde s'en fout de ses conchiés collés;-))))

D'ailleurs il est prié de mettre des liens dorénavant, ainsi ceux qui veulent en savoir plus n'auront qu'à cliquer et crois-moi ils ne seront pas nombreux;-)))

Écrit par : nef des fous | mercredi, 31 décembre 2008 11:39

ait pas à se taper sorry

Écrit par : nef des fous | mercredi, 31 décembre 2008 11:42

oui, Funk, l'instauration d'un revenu universel fait également partie de mes thèmes de prédilection, mais il ne faut surtout pas le faire avant le plafonnement des salaires et des avoirs.

Le danger, c'est de créer une dissociation entre le monde actif et celui des laissés pour compte, si la dominance sociale n'est pas préalablement muselée. Le pire, c'est que lorsque les pays émergeants vont cesser de fournir des esclaves gratuits, on passera nécessairement au développement réel de la productique qui, pour l'heure, est limitée par le fait qu'un robot industriel coûte beaucoup plus cher qu'un esclave gratuit. Si ce basculement technomogique inévitable se produit avant le plafonnement de salaires et des avoirs, on va directement à l'horreur de science fiction, d'ici un siécle.

Écrit par : Betov | mercredi, 31 décembre 2008 11:42

"Au moins 25% des Palestiniens tués depuis le début de l'offensive militaire d'Israël sur la bande de Gaza sont des civils, selon l'Agence de l'ONU pour l'aide aux réfugiés palestiniens (Unrwa)."

Écrit par : Notre mort | mercredi, 31 décembre 2008 11:42

D'ailleurs il est prié de mettre des liens dorénavant
Ecrit par : nef des fous | mercredi, 31 décembre 2008 11:39

L'inconvénient c'est que la plupart de mes messages passent à la trappe quand je met des liens ! Je sais très bien que la majorité silencieuse de ce blog est de mon côté (ce qui m'a d'ailleurs été confirmé par des gens qui savent), sinon elle le ferait savoir je pense.

Écrit par : Patrice Joyeux | mercredi, 31 décembre 2008 11:44

Nef, je parle de ses quelques coms très personnalisés effacés du coup (pas nombreux, certes, mais toujours de haute volée)

Écrit par : agathe | mercredi, 31 décembre 2008 11:44

Ecrit par : Notre mort | mercredi, 31 décembre 2008 11:42

100% des victimes israéliennes sont des civils...

Écrit par : Patrice Joyeux | mercredi, 31 décembre 2008 11:45

Ecrit par : Notre mort | mercredi, 31 décembre 2008 11:42

Les mêmes frappes ciblées et chirurgicales qu'en Irak.

Écrit par : agathe | mercredi, 31 décembre 2008 11:47

Ecrit par : Patrice Joyeux | mercredi, 31 décembre 2008 11:44

Tu as reçu le message je vois, tu as raison la majorité silencieuse sera surement de ton côté, du moment que l'on ne se tape plus tes pavés de conneries.

Écrit par : nef des fous | mercredi, 31 décembre 2008 11:51

Ecrit par : Patrice Joyeux | mercredi, 31 décembre 2008 11:45

Peut-on se faire une idée précise de la situation, en terme de méchants et de gentils, avec une simple règle de 3..?

Donc 100% de 4, ça fait 4. Et 25% de 400, ça fait 100.
Prendrons-nous en compte plutôt la quotité ou la valeur absolue ?

Suite de l'iiréconciliable des points de vue partisans...

Écrit par : Notre calcul | mercredi, 31 décembre 2008 11:52

Ecrit par : Patrice Joyeux | mercredi, 31 décembre 2008 11:44

Tu as compris Pat ?

Écrit par : nef des fous | mercredi, 31 décembre 2008 11:54

Prendrons-nous en compte plutôt la quotité ou la valeur absolue ?
Ecrit par : Notre calcul | mercredi, 31 décembre 2008 11:52

Pour cette excellent question, adresse-toi plutôt à celui qui a écrit le message auquel je répondais !

Écrit par : Patrice Joyeux | mercredi, 31 décembre 2008 11:54

Ecrit par : Notre calcul | mercredi, 31 décembre 2008 11:52

+1

Écrit par : agathe | mercredi, 31 décembre 2008 11:54

Brrrr !

Attaque de trolls ici...

Même à moi, ils me foutent les miches

Bon courage.

Écrit par : Belzébuth | mercredi, 31 décembre 2008 11:55

Ecrit par : Belzébuth | mercredi, 31 décembre 2008 11:55

Merci

Écrit par : nefisto | mercredi, 31 décembre 2008 11:56

Ecrit par : Patrice Joyeux | mercredi, 31 décembre 2008 11:54

Est-ce bien compris Pat ?

Écrit par : nefisto | mercredi, 31 décembre 2008 11:56

Ecrit par : nef des fous | mercredi, 31 décembre 2008 11:54

Reçu 5/5 chef.

Écrit par : Patrice Joyeux | mercredi, 31 décembre 2008 11:57

Ce soir à minuit, pensez à décaler votre Rolex d'une seconde.

Juju

Écrit par : Julien Dray | mercredi, 31 décembre 2008 12:09

Ecrit par : Patrice Joyeux | mercredi, 31 décembre 2008 11:54

Saurez-vous dénicher le sophisme dans le "raisonnement" ?

(Il faut avouer que la pensée dominante s'est fait une spécialité du sophisme, énoncé en général péremptoirement).

Écrit par : Notre logique | mercredi, 31 décembre 2008 12:11

Ecrit par : Julien Dray | mercredi, 31 décembre 2008 12:09

J'adore

Écrit par : agathe | mercredi, 31 décembre 2008 12:13

Après le "rebond", "l'amortissement" :

"En mobilisant tous les leviers de la politique de l'emploi, on peut amortir la crise. A condition d'être à 150% d'efficacité", explique-t-il (Lolo Wauquiez) au Parisien/Aujourd'hui en France.

Écrit par : Notre ressort | mercredi, 31 décembre 2008 12:15

@betov

Certaines de tes pensées sont pertinentes mais je ne m'explique pas ton obsession anti-juif, qui suffit pour te décrédibiliser. Communautariser une domination, c'est le début de la catastrophe, tu dois bien le savoir. En outre l'Histoire ne se met pas sous le tapis comme si de rien n'était.

@autres

Un petit lien pour finir l'année avec une gauche un peu plus intelligente que la moyenne et un peu de mesure après la succession de commentaires assez désespérants qui ont précédé :

http://www.nouvellegauche.fr/blog/2008/12/21/le-bon-et-le-mauvais-protectionnisme/

Bon réveillon et bonne année ! (ah ah ah, bonne année !...)

Écrit par : Nicks | mercredi, 31 décembre 2008 12:55

Et que tu arrêtes de t'en prendre à cuicui systématiquement comme tu le fais.

Ecrit par : nef des fous | mercredi, 31 décembre 2008 11:24

C'est à peu près l'inverse que chacun peut facilement observer et vérifier, mais quoiqu'il en soit tu sais parfaitement ce que j'en pense, et encore une fois il suffit si on veut débattre, de répondre et si possible contredire, avec des arguments plus convaincants.
Vexé de se retrouver "piraté" par des sites d'extrême droite alors qu'il se glorifiait de "l'audience" du blog (et surtout que ce soit le ravi qui le lui fasse observer ) , Cui-cui nous a déjà fait le coup des adieux à la maurice chevalier, il va pas nous la jouer stalinienne ce coup là ( sur le mode "exclusion" ou "normalisation" ) ...
Qu'on ai fini par admettre de censurer la seule chose qui à mon avis devait l'être, c'est à dire non pas l'expression des idées mais les procédés dilatoires et d'obstruction, du type de ceux utilisés par le ravi ( et quelques autres avant lui dans les périodes "historiques" successives des NRV ),
eh bien je m'en félicite et je dis : restons en là .

Écrit par : urbain | mercredi, 31 décembre 2008 13:16

Aucune des conditions nécéssaires ne sont réunies pour qu'une révolte ait lieu, sauf à faire quelques manifs dénuées de sens, comme celles de grèce, conduites par des jeunes gens qui veulent leur part du gâteau.

Ecrit par : Betov | mardi, 30 décembre 2008 08:24

Je l'avais pas vu celui-là.
Comme disait l'ouvrier de Saint-Brieuc dans le fond de l'air est rouge de Chris Marker, on se souviendra de mai 1967;-)))))

Écrit par : nefisto | mercredi, 31 décembre 2008 13:28

Ecrit par : urbain | mercredi, 31 décembre 2008 13:16

Pauvre petite victime ! Petit agneau de lait tendre et innocent...

C'est que le moineau, il est drôlement méchant...

;-)))))))))))))))))))))))))))

Écrit par : Et l'oeil regardait Caïn | mercredi, 31 décembre 2008 13:29

Je sais très bien que la majorité silencieuse de ce blog est de mon côté (ce qui m'a d'ailleurs été confirmé par des gens qui savent), sinon elle le ferait savoir je pense.

Ecrit par : Patrice Joyeux | mercredi, 31 décembre 2008 11:44

J'aime assez ce genre de rhétorique, invoquant la manifestation hypothétique d'une "majorité qui pour demeurer ce qu'elle est supposée être ( "silencieuse") ne peut naturellement pas exprimer quoique ce soit, et qui condamnée, par sa nature même, à être "silencieuse" se gardera bien de faire entendre quelque démenti( ou confirmation ) que ce soit.

Écrit par : urbain | mercredi, 31 décembre 2008 13:33

tu sais parfaitement ce que j'en pense
Ecrit par : urbain | mercredi, 31 décembre 2008 13:16

Ce n'est pas ce que tu en penses qui m'interesse (je n'ai pas vocation à devenir une police de la pensée), mais que tu prennes la peine de mettre un peu de pommade sur tes reflexions à notre emplumé favori.

Tu sais aussi ce que je pense de ceux qui s'en prennent à des cibles proches plus faciles à atteindre que d'autres cibles politiques infiniment nuisibles mais plus éloignées.

Alors restons en là mais groupés.

Écrit par : nefisto | mercredi, 31 décembre 2008 13:35

Pauvre cuicui !

- Oh ! dit Grandgousier, que tu es plein de bon sens, mon petit bonhomme, un de ces jours je te ferai passer docteur en gai savoir, pardieu ! Car tu es bien en avance pour ton âge. Allez, je t'en prie, poursuis ce propos torcheculatif ...

- Après, dit Gargantua, je me torchai avec un couvre-chef, un oreiller, une pantoufle, une gibecière, un panier ( mais quel désagréable torche-cul ! ), puis avec un chapeau. Remarquez que parmi les chapeaux, les uns sont de feutre rasé, d'autres à poil, d'autres de velours, d'autres de taffetas. Le meilleur d'entre tous, c'est celui à poil, car il absterge excellemment la matière fécale. Puis, je me torchai avec une poule, un coq, un poulet, la peau d'un veau, un lièvre, un pigeon, un cormoran, un sac d'avocat, une cagoule, une coiffe, un leurre.

Mais pour conclure, je dis et je maintiens qu'il n'y a pas de meilleur torche-cul qu'un oison bien duveteux, pourvu qu'on lui tienne la tête entre les jambes. Croyez-m'en sur l'honneur, vous ressentez au trou du cul une volupté mirifique, tant à cause de la douceur de ce duvet qu'à cause de la bonne chaleur de l'oison qui se communique facilement du boyau du cul et des autres intestins jusqu'à la région du coeur et à celle du cerveau. Ne croyez pas que la béatitude des héros et des demis-dieux qui sont aux Champs Elysées tienne à leur asphodèle, à leur ambroisie ou à leur nectar comme disent les vieilles de par ici. Elle tient, à mon avis, à ce qu'ils se torchent le cul avec un oison; ...

Écrit par : Patrice Joyeux | mercredi, 31 décembre 2008 13:35

Ecrit par : Et l'oeil regardait Caïn | mercredi, 31 décembre 2008 13:29

Il est même assez inoffensif, mais ça n'enlève rien à sa vindicte , et au fait que c'est toujours lui qui me cherche ( et naturellement ... me trouve ).

Écrit par : urbain | mercredi, 31 décembre 2008 13:35

Nicks, ce que tu devrais relever, c'est l'hallucinant déchaînement de délires qui suit une simple remarque sur fait que la propagande officielle est tenue en main, au premier chef, par des juifs, et que, pour commencer par le commencement des causes de la situation que nous connaissons tous, il faut considérer la propagande.

A quoi sert-il de critiquer les dérives spectaculaires d'un système aux ficelles éculées, s'il est impossible d'évoquer le crochet (la propagande) qui les tient au plafond des dominances sociales?

C'est pourtant bien ce que font la majorité des bien-pensants billetistes, alors qu'il sont l'une des causes de la situation qu'ils dénoncent, et que tout le monde sait parfaitement qu'à la prochaine élection, l'immense majorité continuera à voter pour le système Sego-Sarko (ou autre... peu importe la marionette, du moment que rien ne change). Peut-on dire que la propagande officielle est aux mains d'une mafia? Il semble que non.

Je n'ai aucune obsession "anti-juif". Si j'ai une obsession, c'est celle de l'anti-propagande, de l'anti-mafia, et de l'anti-sionisme. Ne tombe pas dans l'énorme piège des bien-pensants, qui tentent d'interdire aux autres de penser.

Il y en a plus que marre du classique coup du "anti-sioniste donc anti-sémite". Sans doute que les derniers palestiniens qui s'accrochent aux restants de conféttis de leurs pays martirisé et dépecé depuis 1946, pendant qu'on les expulse et qu'on les bombarde, doivent étre mis au ban de l'humanité, s'ils sont anti-sionistes?

Non, non, s'écrient en coeur les bien-pensants, avec un air attristé, en signant leur chèque de soutien à tzahal pour dédommagement des frais occasionnés.

Écrit par : Betov | mercredi, 31 décembre 2008 13:36

Ecrit par : Et l'oeil regardait Caïn | mercredi, 31 décembre 2008 13:29

je te le répète, nef, : restons en là.

Écrit par : urbain | mercredi, 31 décembre 2008 13:36

Ecrit par : urbain | mercredi, 31 décembre 2008 13:33

C'est bon maintenant, Pat a compris, il a dit OK.
Fin de la discussion.

Écrit par : nefisto | mercredi, 31 décembre 2008 13:37

Ecrit par : Patrice Joyeux | mercredi, 31 décembre 2008 13:35

assez minable, dans la mesure où il vient d'annoncer qu'il ne répondrait pas ( et en l'occurrence il aurait bien tort de le faire , eu égard à la médiocrité du procédé) .
mon bon ravi,je te le dis à toi aussi, sur cette question de "l'intersubjectivité" parfois fort susceptible de ce blog : restons en là.
le débat sur la palestine , son calvaire de 60 ans et les responsabilités de l'axe tel-aviv washington dans le nouveau merdier mondialisé, me semble bien plus intéressant.

Écrit par : urbain | mercredi, 31 décembre 2008 13:43

assez minable, dans la mesure où il vient d'annoncer qu'il ne répondrait pas
Ecrit par : urbain | mercredi, 31 décembre 2008 13:43

Ca n'attendait aucune réponse, c'était juste un petit clin d'oeil. Je sais très bien (enfin j'espère) que le vrai cuicui n'est pas un oiseau. Pff....
_________________________________________________________

le débat sur la palestine , son calvaire de 60 ans et les responsabilités de l'axe tel-aviv washington dans le nouveau merdier mondialisé, me semble bien plus intéressant.
Ecrit par : urbain | mercredi, 31 décembre 2008 13:43

J'attend la fin de la crise actuelle pour m'exprimer de nouveau sur le sujet, là c'est trop passionnel, et je m'apperçois que vous n'y connaissez pas grand chose en fait. Combien sont déjà allés sur place ici ? Hum !

Écrit par : Patrice Joyeux | mercredi, 31 décembre 2008 13:51

Ecrit par : Betov | mercredi, 31 décembre 2008 13:36

En ce qui concerne le vote UMPS tu devrais relire quelques billets du Village. Comme quoi on peut être radicalement de gauche sans promouvoir les conspirations et appels à l'antisémitisme.

Quand à ta théorie "la propagande tenue par des juifs", personnellement je lui préfère la lecture de Marcuse, Karl Krauss ou Debord et je préfère relire l'espèce humaine de Robert Antelme, ce qui est toujours plus sain que d'aller s'abreuver aux vieux concepts nazis du complot israélite qui domine la banque, le commerce et le spectacle.

Quand à tes pitoyables appels à la culpabilisation idéologique...

Écrit par : nefisto | mercredi, 31 décembre 2008 13:52

Ecrit par : Patrice Joyeux | mercredi, 31 décembre 2008 13:51

Justement Patacaisse, ceux qui en ont eu marre de cette politique qui va droit dans le mur, se sont tirés. C'est pour cela qu'il ne reste plus beaucoup de gens de gauche en Israël;-)))

Car il faut bien le dire ce sont les extrémistes religieux et l'extrême-droite qui tient les manettes, les autres ses sont barrés, ceux qui refusaient de se battre sont emprisonnés, quand aux opposants majeurs aux va t'en guerre on les a supprimés.

Écrit par : nefisto | mercredi, 31 décembre 2008 13:57

le débat sur la palestine , son calvaire de 60 ans et les responsabilités de l'axe tel-aviv washington dans le nouveau merdier mondialisé, me semble bien plus intéressant.

Ecrit par : urbain | mercredi, 31 décembre 2008 13:43

Oh oui c'est sûr, avec Betov et Pat je sens que l'on ne va pas avoir des propos attendus.

Écrit par : nef | mercredi, 31 décembre 2008 14:04

Petit rappel.

http://positiver.unblog.fr/2008/03/29/concert-israelo-palestinien/

Écrit par : nef | mercredi, 31 décembre 2008 14:05

Autre rappel.

http://observers.france24.com/fr/content/20080215-vrai-israelien-%E2%80%99evite-pas-%E2%80%99armee

Écrit par : nef | mercredi, 31 décembre 2008 14:15

"
En ce qui concerne le vote UMPS tu devrais relire quelques billets du Village. Comme quoi on peut être radicalement de gauche sans promouvoir les conspirations et appels à l'antisémitisme.
"

UMPS: Désolé, je ne fais pas partie de l'Unité Mobile de Premiers Secours.

Etre radicalement de gauche: Désolé, je ne savais pas qu'une "gauche" existait. J'attend que Besancenot dise quelque chose depuis assez longtemps, et je ne l'ai jamais rien entendu dire qui puisse concerner quelque réalité que ce soit. Idem pour les "Verts". J'attend toujours que quelqu'un, chez eux, comprenne ce que c'est que l'écologie politique...

Promouvoir les conspirations: Désolé, je connais bien quelques conspirations, mais je ne sais pas à laquelle tu fais allusion, et je ne vois pas comment associer le verbe "promouvoir" au mot "conspiration".

Appels à l'antisémitisme: Désolé, je ne vois pas à quoi tu fais allusion.

Écrit par : Betov | mercredi, 31 décembre 2008 14:16

Ecrit par : Betov | mercredi, 31 décembre 2008 14:16

Tu fais pourtant bien souvent appel à l'émotion,aux victimes et à la culpabilisation pour quelqu'un qui rejette les bien-pensants.

Écrit par : nef | mercredi, 31 décembre 2008 14:26

Ecrit par : urbain | mercredi, 31 décembre 2008 13:36

J'ai deux yeux bleux ce n'est donc pas moi.

Écrit par : nef blonde | mercredi, 31 décembre 2008 14:28

Justement Patacaisse, ceux qui en ont eu marre de cette politique qui va droit dans le mur, se sont tirés.
Ecrit par : nefisto | mercredi, 31 décembre 2008 13:57

Ah bon, tu as des statistiques sur le sujet ? Certains partent quelques mois se défoncer en Inde après leur service militaire mais c'est somme toute assez marginal, et puis ils reviennent au bercail.

Pourtant malgré le ralentissement de l'immigration en Israel, le solde migratoire est toujours positif:
http://www.jewishagency.org/JewishAgency/English/Home/About/Press+Room/Aliyah+Statistics/jun17.htm

_________________________________________________________

Car il faut bien le dire ce sont les extrémistes religieux et l'extrême-droite qui tient les manettes, les autres ses sont barrés,
Ecrit par : nefisto | mercredi, 31 décembre 2008 13:57

Le gouvernement actuel est formé essentiellement de ministres travaillistes, donc de gauche israélienne, et de ministres de Kadima, donc le centre-droit.

Le président israélien même s'il a un pouvoir limité est une figure historique de la gauche israélienne, non ? Impliqué dans les accords d'Oslo également !

Le ministre de la Défense est de quel bord politique ?
Idem pour le vice-premier ministre !

Écrit par : Patrice Joyeux | mercredi, 31 décembre 2008 14:30

J'ai deux yeux
Ecrit par : nef blonde | mercredi, 31 décembre 2008 14:28

Enfin quelqu'un de normal ici !

Écrit par : Patrice Joyeux | mercredi, 31 décembre 2008 14:30

Ecrit par : Patrice Joyeux | mercredi, 31 décembre 2008 14:30

Israël est un pays dirigé par l'armée.

http://bibliobs.nouvelobs.com/2008/03/14/igal-sarna-la-democratie-israelienne-a-ete-kidnappee-par-larmee

Écrit par : nef blonde | mercredi, 31 décembre 2008 14:45

"Enfin quelqu'un de normal ici !"


"Plus de quatre-vingt-dix ans après l'opération, un photographe bordelais, Richard Zéboulon, passionné par sa ville et les histoires insolites, vient de retrouver la jambe droite de la célèbre actrice, amputée à Bordeaux le 12 mars 1915."

http://blog.france3.fr/cabinet-de-curiosites/index.php/2008/12/28/94339-la-reine-de-sara

Écrit par : Notre membre | mercredi, 31 décembre 2008 14:50

D'autres voix...

http://bibliobs.nouvelobs.com/2008/03/13/ron-leshem-lhomme-aux-mains-dor

Écrit par : nef blonde | mercredi, 31 décembre 2008 14:50

Je reviendrai après les fêtes, en espérant que Patrice Joyeux et Betov auront succombé à une indigestion.
Bonne année donc à cui-cui, nef, agathe, urbain, odm, le Lord, f et ses avatars, maghnia, albin-didon, bob, pamela, et à tous ceux que j'oublie !

Écrit par : adrien (de rien) | mercredi, 31 décembre 2008 14:55

Israël est un pays dirigé par l'armée.
Ecrit par : nef blonde | mercredi, 31 décembre 2008 14:45

Tiens tu changes de version maintenant, tout à l'heure Israel était dirigée par l'extrème-droite maintenant c'est l'Armée ! A moins que tu ne fasses l'amalgame Armée/Extrème-Droite ?!

Bon l'interview de ce post-sioniste capitulard est intéressante, mais bon il faut quand même constater que le chef de l'éxécutif israélien - le PM Olmert - n'est pas issu de l'Armée. Pas plus que ne le sont ceux qui pourraient lui succéder - Bibi et Livni. Livni vient des services secrets, Bibi du business.

Rabbin était un ancien général, ça ne l'a pas empêché de participer aux accords d'Oslo avec l'Autorité Palestinienne. Où est le problème ?

Écrit par : Pat Joy | mercredi, 31 décembre 2008 15:04

Ecrit par : adrien (de rien) | mercredi, 31 décembre 2008 14:55

Merci adrien, bonne année à toi et à l'homme lisse.

En attendant que pat et betov s'intoxiquent en se mordant leur propre langue, je vais rattrapper mon retard d'écoute de Play-list.

Écrit par : nef blonde | mercredi, 31 décembre 2008 15:07

Ecrit par : Pat Joy | mercredi, 31 décembre 2008 15:04

Les avocats véreux comme Olmert on sait que cela sert de cache-sexe à d'autres intérêts, regarde Sarko

Écrit par : nef blonde | mercredi, 31 décembre 2008 15:13

Les avocats véreux comme Olmert on sait que cela sert de cache-sexe à d'autres intérêts,
Ecrit par : nef blonde | mercredi, 31 décembre 2008 15:13

Bah oui des intérêts financiers notamment, il n'est pas inculpé pour rien le filou ! Enfin tout ça pour dire qu'il est issu de la sphère civile et pas militaire, comme ses probables successeurs, ce qui tort un peu le cou à la théorie exposée supra d'un pays "kidnappé" par l'Armée.

(à ce sujet je voulais saluer la vigueur de la démocratie israélienne et de sa Justice qui n'hésite pas à enquêter et à inculper des hommes politiques encore en activité, Olmert récemment et l'ancien président Kassav)

Écrit par : Patrice Joyeux | mercredi, 31 décembre 2008 15:23

Ecrit par : Patrice Joyeux | mercredi, 31 décembre 2008 14:30

Et puis cela ouvre la porte à la branche la plus dure du Likoud : Netanyahu, la justice démocratique israélienne est bien faite.

http://www.netanyahu.org.il/

avec lui, les accords d'Oslo seront définitivement enterrés et les morts israéliennes et palestiniennes seront garanties.

Écrit par : nef blonde | mercredi, 31 décembre 2008 15:30

Je dirais même plus : bonne année donc à cui-cui, nef, agathe, urbain, odm, adrien (de rien), l'homme lisse, f et ses avatars, maghnia, albin-didon, bob, pamela, et à tous ceux que j'oublie !

Écrit par : Lord Nithorynque | mercredi, 31 décembre 2008 15:32

Ecrit par : Patrice Joyeux | mercredi, 31 décembre 2008 15:23

Le site de N. c'était pour te souhaiter une bonne année Pat (meilleure pour toi visiblement que celle qui a vu l'élection d'Obama plutôt que mac Cain et sa dinde), pendant que tu décryptes l'hébreu moi je vais aller m'écouter de la musique chez Play List.

Écrit par : nef blonde | mercredi, 31 décembre 2008 15:38

Donc ce soir (à la place des voeux élyséens (poursuite des réformes, "ce que j'ai fait pour l'Europe, je le ferai pour la France", construire un "monde nouveau")) ou maintenant ou toujours, voir :

"Stranded in canton" de William Eggleston

http://fr.youtube.com/watch?v=M1eDzz5fKio

Déjà, la première minute ; magnifique.

(Merci à CdZ pour le lien)

Écrit par : Nos images | mercredi, 31 décembre 2008 15:45

Ecrit par : nef blonde | mercredi, 31 décembre 2008 15:38

Merci bonne année, au fait pas besoin d'oulpan le site est aussi disponible en version anglaise.
Je n'aime pas trop Bibi, qui est un affairiste peu charismatique... Comme beaucoup ici, je suis un nostalgique de Sharon - l'Abel au bois dormant.

Écrit par : Pat Joy | mercredi, 31 décembre 2008 15:45

Ecrit par : Nos images | mercredi, 31 décembre 2008 15:45

Merci beaucoup ! et bonne année...

Écrit par : nef blonde | mercredi, 31 décembre 2008 17:12

cessons de tourner autour du pot.

http://www.dailymotion.com/video/x7v32z_analyse-de-propagande-adler-sur-ope_news

Ah, vivement 2009 !

A ta santé PJ, passe une mauvaise année .

Écrit par : frère odm | mercredi, 31 décembre 2008 18:50

L'année 2009 : ça promet !

http://fr.youtube.com/watch?v=LB6P8Q7KfKM

Écrit par : Môônik | mercredi, 31 décembre 2008 18:50

bonne soirée de fin d'année à tous même aux meilleurs du village
l'année 2009 sera ce qu'on en fera.. on verra

Écrit par : le meuble du coin | mercredi, 31 décembre 2008 19:07

Pensée pour vous tous et toutes, ceux là-bas et ici, sous les bombes, les roquettes, les matraques, en prison, dans la rue, au boulot, perdus, cachés, masqués, bientôt morts, pas encore morts, pas encore vivants, toujours vivants, contre, sans, avec, ni, rien, pas grand chose, un peu de temps, (re)tournés, debouts, courbés, un ou un million, bougés/bougeants, dans un tuyau ou sur la grève, sous le béton, remués, acteurs, actants, actionnant, acculés, si, ou, bien, 10 doigts, avec.

Écrit par : Notre temps | mercredi, 31 décembre 2008 19:09

Alors, les révolutionnaires ?
Le 31 décembre, vous festoyez ?
comme tous ces bourges que vous critiquez toute l'année?

Ne seriez vous que des bobos ?
http://fr.youtube.com/watch?v=Omx94meg8cg

Mouarf !!!

Écrit par : Aubade | mercredi, 31 décembre 2008 23:50

Tous mes voeux à Lord, f, urbain, cui², nef,odm,sarah7, nicks, maghnia, Albin Didon, adrien et l'homme lisse ...(déjà souhaité chez playlist mais quand on aime, on ne compte pas).

Écrit par : agathe | jeudi, 01 janvier 2009 04:35

Oups, bonne année à Bob ...

Écrit par : agathe | jeudi, 01 janvier 2009 04:42

J'ai suivi Emmanuel Todd, hier sur la chaîne juive. Je l'aime bien Olivier Todd. Il a un grand-père juif, ce qui lui permet d'avoir accès au système de propagande malgré la justesse et la fulgurance de ses analyses.

Passant outre la présence de l'immonde Thierry Guerrier, qui, à son habitude, faisait de son mieux pour tirer vers le bas et pour empêcher son invité de s'exprimer, il a réussit à aligner quelques notions lumineuses.

L'une d'elles m'a fait penser qu'il n'avait pas été répondu à je ne sais plus quel message ci-dessus, qui posait la question du danger de la renaissance des religions, et particulièrement, de l'islam.

Non, en dépit de la multiplication de crimes insensés, comme la création de mosquées en France, l'islam n'a évidemment aucun avenir, et aucune force de nuisance réelle face au siècle où nous entrons. L'islam est la religion la plus "pure" qui puisse exister. C'est-à-dire que, contrairement au catholicisme, qui ploie sous la richesse de sa culture, l'islam est pour ainsi dire, une religion "vide". L'islam aurait donc une reélle possibilité d'adaptation au monde moderne. Mais, comme le dit Olivier Todd, l'accroissement des richesses, l'augmentation régulière de l'éducation et de l'individualisme, dans les régions concernée, produiront imanquablement leurs effets, et l'islam disparaitra nécessairement, comme le catholicisme a disparu, sous la progression de l'individualisme.

J'ai longtemps douté de cette thèse, au vu de la situation aux USA. Mais maintenant, il me semble que c'est juste une question de temps. Avec l'effrondement des Etats Unis, -qui prendra sans doute un demi-siècle-, on assistera probablement à un effrondrement des mythes associés (mythe du héro social, de la réussite, etc...), et donc, par contre coup, de l'idéologie religieuse qui les sous-tend.

L'actuelle poussée islamique dans certains pays n'est rien d'autre qu'une défense identitaire, de la part de victimes de l'agression occidentale, qui n'ont pas grand'chose d'autre à opposer à cette agression. L'agression occidentale, elle même, aura forcément une fin, lorsque les énergies alternatives prendront le dessus, en dépit du fait que les gouvernements ne savent pas comment faire payer de l'énergie gratuite (principal frein au développement de l'alternatif, à mon humble avis, malgré les dires contraires des spécialistes) à leurs populations. Ils trouveront bien comment faire (pour faire payer, ils trouvent toujours).

Écrit par : Betov | jeudi, 01 janvier 2009 10:00

"Olivier Todd"!!! Désolé. "Emmanuel Todd", bien sur.

Écrit par : Betov | jeudi, 01 janvier 2009 10:10

Olivier.. Emmanuel.. vous êtes sûr que ce n'était pas Sweeney Todd lui-même qui était sur le plateau?
parce que votre comm' .. à couper les cheveux en quatre il est un peu délire.. non?

au fait.. votre grand-père.. il pratiquait quoi comme religion?
non c'est pour dire que pour les gargarismes.. si vous n'avez plus de juif vous pouvez aussi consulter http://www.beekeeping.com/articles/fr/donadieu/maux_hiver.htm

Écrit par : le meuble du coin | jeudi, 01 janvier 2009 10:40

betov, c'est quoi ça:

"mythe du héro social"

"héro":un nouveau truc pour ouvrir l'année?

Écrit par : ??? | jeudi, 01 janvier 2009 10:40

Ecrit par : Betov | jeudi, 01 janvier 2009 10:00

Sur Todd : c'est l'exemple même de "non-pensée" et d'élucubrations mondaines sans la moindre analyse sérieuse, s'appuyant sur les idées préconçues, des poncifs en vogue et une totale confusion idéologique.
La religion, les religions, les croyances en général, ont bien l'avenir que les intégristes de tous poils leur promettent , tout simplement par ce qu'elles occupent et remplissent les vides extensifs que creusent , dans le domaine social, le processus de "libéralisation" de l'économie capitaliste et son cortège d'injustices et de souffrances accompagnant l'accumulation oligarchique de richesses.
Comme pas mal de penseurs "sérieux" l'ont fait observer ( depuis Marx "La question juive" il y a u siècle et demi, et jusqu'à Bouveresse l'année dernière "peut-on ne pas croire?") le recul du processus d'émancipation produit nécessairement le reflux vers les "valeurs refuge" du dogmatisme moral. C'est ce que Badiou appelle le remplacement des catégories politiques par des catégories morales (et par "extension" le domaine des religion dès lors que ces dernières se considèrent les "mieux placées" pour décider des questions de morale), dont chacun peut constater la "mondialisation" actuelle, exactement coextensive à la propagation de la mondialisation "économique".
Quant à la hiérarchie de "pureté" ou de "pertinence adaptative" que tu postules entre les religions , tu me fais vraiment rigoler ...

"L'homme ne fut donc pas émancipé de la religion; il reçut la liberté religieuse. Il ne fut pas émancipé de la propriété; il reçut la liberté de la propriété. Il ne fut pas émancipé de l'égoïsme de l'industrie; il reçut la liberté de l'industrie."
K.Marx "La question juive"

Bonne année.

Écrit par : urbain | jeudi, 01 janvier 2009 10:48

Oui, je sais, j'écris mal. Je ne cherche pas le succès littéraire non plus... "héros". Bon, faudra que j'installe un correcteur orthographique pour m'éviter de faire trois fautes à chaque mot...

Écrit par : Betov | jeudi, 01 janvier 2009 10:52

Pour tes étrennes , betov, un lien qui te changera des Todd, Roufiolle, et autres béchamelles, onfraye , ratzinger, rinpotche et compagnie :
www.marxists.org/francais/marx/works/1843/00/km18430001c.htm
c'est pas "facile" et pas du tout "démagogique", je l'admets.
à lire, comprendre et méditer , cependant.

Écrit par : urbain | jeudi, 01 janvier 2009 10:57

Je te trouve bien sévère avec Todd, Urbain. Si l'on considère l'ensemble des prestations possible au travers du système propagande, il me semble que c'est l'un des très rares qui ont quelque chose à dire. D'autre part, il ne me vient pas à l'esprit quelque cas où je pourrais dire qu'il s'est vraiment planté.

Pour le reste, il ne me semble pas évident que la fin du politique, ni la disparition de la démocratique, soit automatiquement en relation inverse de l'évolution des religions. Je ne vois pas de raison logique à ce que tu stipule. Et d'autant moins que l'histoire nous les a toujours montré imbriqués, plutôt qu'opposés dans une symétrie en balance de roberval.

Je ne vois pas que l'appel du vide puisse suffir. Pourquoi pas la méditation boudhiste (qui n'est en rien une religion, magré quelque dérives populaires) dans ce vide, plutôt qu'une religion? Qui sait ce qu'un vide peut capter? Moi, je n'en sais rien.

Écrit par : Betov | jeudi, 01 janvier 2009 11:12

Ecrit par : Betov | jeudi, 01 janvier 2009 11:12

manifestement tu n'as pas lu, donc ...
(re)lis marx ( en commençant par le lien gracieusement offert) et on en recausera "en connaissance de cause".
J'adhère totalement au thèses de Marx et à ses analyses ( plus que jamais actuelles) telles qu'énoncées dans le texte évoqué plus haut (et à beaucoup d'autres, bien postérieures et cruellement réactualisées ces derniers temps).
C'est de cela que je souhaite débattre pas des insignifiances Toddiennes (et tant d'autres) qui, comme tu le dis toi-même relèvent "des prestations possible au travers du système propagande", et sur lesquelles je maintiens mon jugement, en dépit de l'hommage qui lui est rendu par pas mal de "bien pensants" ( eh oui, te voilà "rattrapé" par cette peste ) dont certains très estimables comme Jean Lebrun que vous pourrez prochainement entendre évoquer ces questions (de "propagande" ) , totalement en dehors de tout dispositif ("de propagande" )

Écrit par : urbain | jeudi, 01 janvier 2009 11:40

"Vous pouvez compter sur moi !"

Écrit par : Texas Instrument | jeudi, 01 janvier 2009 11:50

décidément l'année 2009 me vois fort prodigue , aux seules fins de ramener les brebis égarées .
Voici un lien pour "éclairer" ta lecture ( aimablement fourni par le libraire ) :
www.dailymotion.com/urbain_glandier/video/x51a0w_dialectique-chez-tropiques-13_news
et pour bien comprendre le contexte tu pourras aussi utilement visionner ce qui précède et ce qui suit ...
badiou, ce soir là a su trouver "les mots pour le dire" clairement et avec toute la distinction des rationnalistes.
Autrement moi "spéculatif, arbitraire et confus" que les ratiocinations conformistes de Todd et compagnie.
Sur "les juifs" je te recommande d'ailleur un ouvrage précédent de badiou (dont il fut question ce soir là ) : "Circonstances 3 : portées du mot "juif" ",
où Badiou ( taxé d'antisémite par les "bien pensants" , comme Marx le fut en son temps, et aux mêmes motifs) fait l'analyse parfaite de l'instrumentalisation "du mot juif" et des différentes dérives et travers induits, dont ceux dont tu attestes.

Écrit par : urbain | jeudi, 01 janvier 2009 11:50

Autrement MOINS "spéculatif, arbitraire et confus"{...}
(oups)
à +

Écrit par : urbain | jeudi, 01 janvier 2009 11:53

Je repasse par là et constate que betov est sans doute en train de méditer "la question juive" ( à la lumière de badiou), donc, toujours soucieux de "bien commencer" l'année je fournis un dernier lien, le complémant obligé du précédent texte de Marx , celui où figure le célèbre paragraphe :

"Le fondement de la critique irréligieuse est celui-ci : L'homme fait la religion, ce n'est pas la religion qui fait l'homme. La religion est en réalité la conscience et le sentiment propre de l'homme qui, ou bien ne s'est pas encore trouvé, ou bien s'est déjà reperdu. mais l'homme n'est pas un être abstrait, extérieur au monde réel. L'homme, c'est le monde de l'homme, l'Etat, la société. Cet Etat, cette société produisent la religion, une conscience erronée du monde, parce qu'ils constituent eux-mêmes un monde faux. La religion est la théorie générale de ce monde, son compendium encyclopédique, sa logique sous une forme populaire, son point d'honneur spiritualiste, son enthousiasme, sa sanction morale, son complément solennel, sa raison générale de consolation et de justification. C'est la réalisation fantastique de l'essence humaine, parce que l'essence humaine n'a pas de réalité véritable. La lutte contre la religion est donc par ricochet la lutte contre ce monde, dont la religion est l’arôme spirituel.

La misère religieuse est, d'une part, l'expression de la misère réelle, et, d'autre part, la protestation contre la misère réelle. La religion est le soupir de la créature accablée par le malheur, l'âme d'un monde sans cœur, de même qu'elle est l'esprit d'une époque sans esprit. C'est l'opium du peuple. "

donc dans :

L'Introduction à la Contribution à la critique de La philosophie du droit de Hegel ( deuxième texte fondateur de l'émancipation de la philosophie de Marx) :
www.marxists.org/francais/marx/works/1843/00/km18430000.htm

Pages magnifiques, toujours parfaitement "actuelles", et qui je l'espère te reconcilieront avec la philosophie ( et le "grand style" de Marx )et permettent de mesurer l'insignifiances de nos "modernes" zélateur de l'athéisme , qu'ils réduisent pourtant à une minable position moral(isant)e..

Écrit par : urbain | jeudi, 01 janvier 2009 13:54

À mon ami Urbain :

pour cette année 2009, je te souhaite, moins arrogant, moins pédant, moins conseilleur, plus humble, moins sectaire, moins péremptoire, et enfin que tu cesses de croire que tu es le dépositaire de la Vérité absolue...

Rien que cela te rendrait sympathique à mes yeux et aux yeux de beaucoup...

Je ne supporte plus tes leçons. Alors je te propose un deal : Tu t'abstiens de tes commentaires dévalorisants, désobligeants et stupides à mon encontre (c'est à dire que tu peux argumenter mes assertions sans m'insulter ou tenter de me ridiculiser connement ou encore de dénigrer mon intégrité intellectuelle et je te fous la paix.

J'ai lu autant que toi la question juive, et même plusieurs bouquins de Badiou. Malgré certaines affirmations de ces philosophes, je ne prends pas tout ce qui est écrit comme argent comptant : ce qui est mon droit.

Discuter avec un mec comme Betov, prosélyte d'Alain Soral, et descendant du national socialisme initial de 1920 dont je connais aussi parfaitement les thèses car je suis un féru d'Histoire, et penser le convaincre de lire Marx montre vraiment que, soit tu te prends pour un Messie intellectuel, auquel cas tu es d'une prétention inouie, soit que tu ne connais pas l'Histoire et tu es d'une naïveté navrante...

Je pense que dans notre intérêt réciproque, il vaut mieux faire la paix pour 2009...

À toi de voir...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | jeudi, 01 janvier 2009 14:56

le vent est silence, seuls son action sur le monde est bruyante.

Écrit par : frère odm | jeudi, 01 janvier 2009 15:25

BONNE ANNÉE À TOUS les villageois,

A toi aussi odm..

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | jeudi, 01 janvier 2009 16:05

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | jeudi, 01 janvier 2009 14:56

Je te remercie de tes "almicaux conseils", mais je crains qu'il n'aient pas plus d'usage que de fondement.
Par ailleurs , je me contrefiche totalement de "paraître" quoique ce soit fut-ce "sympathique", je me contrefiche également de "l'audience" , de la "majorité silencieuse" et de toutes ces chimériques illusions qui semblent tant te préoccuper, mais c'est naturellement ton droit d'y accorder l'importance que tu juges appropriée ... pour toi.

Personne ne te demande de débattre avec betov ou quiconque , ou de produire une critique informée de la philosophie de Marx, Descartes ou Hegel, ou d'argumenter autrement que par des propos de zinc de bistro sur les analyses produites par badiou et d'autres que je cite parfois, si ça ne t'intéresse pas ...
ça ne t'autorise pas pour autant à exiger que chacun en fasse autant.
Pour le reste, je l'ai déjà répété plusieurs fois, ici :
restons en là ( voir commentaires précédents, tout ça n'a aucun intérêt à mes yeux, pas davantage ta logorrhée anti-intellectualiste insignifiante, et je ne vais donc pas, par surcroit , me répéter davantage).

Écrit par : urbain | jeudi, 01 janvier 2009 16:26

Ecrit par : frère odm | jeudi, 01 janvier 2009 15:25

Tu commences l'année au Mei kwai lu ?

Écrit par : urbain | jeudi, 01 janvier 2009 16:36

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | jeudi, 01 janvier 2009 14:56
mouais!

pourquoi mouais?
parce que je trouve urbain ni arrogant.. ni pédant.. ni conseilleur .. ni sectaire .. ni péremptoire

ni humble d'ailleurs et c'est tant mieux!

je crois que vous avez tous les deux (et tous ici dont moi) une qualité/défaut assez sympathique d'ailleurs c'est que vous croyez ferme en ce que vous énoncez

qu'est-ce que ça fait? .. tout le monde peut se tromper
;-))))))

Écrit par : le meuble du coin | jeudi, 01 janvier 2009 16:51

Multiples provocations d'Urbain, ripostes disproportionnées de cuicui, le village des NRV est une nouvelle fois plongé dans la spirale de la violence, pour l'instant verbale. Nef, en émissaire de l'OBU (organisation des blogs unis) et spécialiste des conflits entre contributeurs libres, a tenté une médiation. Pour l'instant sans effet tant les esprits sont echauffes et les rancoeurs tenaces.
La paix, maintenant ! vite !

Écrit par : Le Mahatma Joyeux | jeudi, 01 janvier 2009 17:09

Simplement...

www.liberation.fr/monde/0101308678-la-multiplicite-de-mes-indignations

Et Sanbar, et Brauman...

Mais on peut préférer Frédéric Ancel.

Écrit par : """ | jeudi, 01 janvier 2009 17:16

Ecrit par : urbain | jeudi, 01 janvier 2009 16:26

C'est ça. Comme tu le souhaites, restons dans le mépris absolu et réciproque...

Si cela est conforme à ta vision des relations humaines, je t'accorde cette privauté.

Mais je t'interdis de dire que je possède une "logorrhée anti-intellectualiste"... C'est évidemment absurde et déplacé.

Je déteste simplement le jargon philosophico-politique, le sectarisme doctrinal idéologique et la rigidité des dogmes politico-sociaux qui ont conduit à tant de crimes.

J'admets mal que tu préfères discuter avec un idéologue politique totalitaire issu des pires années du siècle dernier qu'avec moi... Mais peut être te sens tu plus proche de lui ?
Mais je comprends aussi que l'intellectualisme exacerbé, la théorisation fanatique et la rigidité des idées tuent sans hésitation l'humanisme, les relations entre les êtres et la chaleur humaine.

C'est la raison majeure pour laquelle nous resterons opposés.

Je le regette, crois le bien, mais restons en là en prenant bien garde de ne plus émettre de jugements de valeurs blessants. Je m'en abstiendrai mais je serai également intraitable sur ce qui sera dit à mon sujet.

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | jeudi, 01 janvier 2009 17:17

Bon si on parlait des massacres à gaza ?

Écrit par : frère odm | jeudi, 01 janvier 2009 17:19

Bonne année à vous tous. Paix, harmonie et méditation.

Écrit par : Lama Patrice Rinpotche | jeudi, 01 janvier 2009 17:19

Bon si on parlait des massacres au Darfour ?

Écrit par : Pat Joy | jeudi, 01 janvier 2009 17:23

Bon si on parlait des massacres en Tchetchenie ?

Écrit par : Pat Joy | jeudi, 01 janvier 2009 17:25

Il n'y a plus de massacre. Mon président s'y était engagé. Et si je ne dis rien, c'est qu'il ne se passe plus rien.

Écrit par : André Glucksmann | jeudi, 01 janvier 2009 17:27

Bon si on parlait des massacres à gaza ?

Ecrit par : frère odm | jeudi, 01 janvier 2009 17:19

Bien d'accord.
à toi la parole.

Écrit par : urbain | jeudi, 01 janvier 2009 17:28

marre de l'année 2009!

Écrit par : molotov | jeudi, 01 janvier 2009 17:29

Bon si on parlait des massacres à gaza ?

Ecrit par : frère odm | jeudi, 01 janvier 2009 17:19

Oui bien sûr ! Mais tu comptes les arrêter en en parlant ?

Tout le monde est unanime pour condamner ces horreurs de bombardements et cette débauche de pauvres victimes civiles palestiniennes mais à quoi, ça sert ? Hein ?

À montrer notre impuissance ? Qu'on sert à rien ? À convaincre qui ?

Puisqu'en politique on ne convainc jamais les fanatiques idéologiques qui tuent et agissent mais les indécis qui ne sont jamais violents...

Que faire ? S'indigner ? On n'arrête pas ici ! Et après ?

HS/
Bonne année Maghnia. Je t'aime bien même si parfois tu m'agace... ;-)
HS//

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | jeudi, 01 janvier 2009 17:30

Et le Tibet, les bonzes birmans, ça intéresse plus personne ?
Quid de la disparition des ours polaires et des neoconservateurs ?

Écrit par : Pat Joy | jeudi, 01 janvier 2009 17:31

Hein ?

Écrit par : Robert Ménard | jeudi, 01 janvier 2009 17:32

Quid de la disparition des ours polaires et des neoconservateurs ?

Ecrit par : Pat Joy | jeudi, 01 janvier 2009 17:31

Sans doute ce à quoi pensait bouffon quand il t'a expliqué que :
«Les difficultés qui nous attendent sont grandes» .

Écrit par : urbain | jeudi, 01 janvier 2009 17:38

Urbain, lorsque j'étais ado, il ya... une cinquantaine d'années, j'ai lu (pas les 1,20 m. linéaires, rassure toi) de Marx, de Hegel, et autres...

J'ai même pris ma carte au PCF... une semaine. Le dimanche suivant, j'ai acheté l'humanité, et je suis tombé sur la page des sports. J'ai donc rendu immédiatement ma carte, puisqu'un tel détail montre clairement à quel point l'idéologie de cette mouvance peut être de pure façade. J'avais à l'époque, environ 18 ans, mais je n'étais déjà plus complètement débile. J'ai ensuite cherché ma voie dans l'ombre du mouvement surréaliste, que j'ai finalement rejeté, à la mort de Breton, pour des raisons assez voisine: Tout dans la forme et dans le pédantisme, et pas grand'chose dans le fond...

Pour le peu que j'ai lu de Marx (et tes liens n'y changent rien, désolé), Marx est un penseur aux petits pieds. Ta citation de lui sur la religion montre clairement à quel point cet auteur pouvait tout ignorer du phénomène religieux.

Quand à ton lien précèdent (la vidéo), je n'y vois qu'une réaction primaire aux récentes attaques du nain qui pue contre la laïcité, et particulièrement à ses déclaration comiques sur la béquille moraliste de la sphère religieuse. En un mot, répondre à Sarko, c'est se mettre à son niveau. ça ne m'intéresse pas plus que de disserter sur les formules de l'autre conne de vierge marie.

Il ne suffit pas d'employer de grand mots et des concepts compliqués pour faire une pensée. Je serais même plutôt adepte du contraire: La simplicité et l'authenticité d'abord. Le monde est assez complexe comme ça, sans y rajouter des théories fumeuses qui, si peu que l'on fouille derrière les expressions, ne dévoilent que des rois nus.

Il existe assez de raisons (justifiées) de se faire peur (méthane, maladies inconnues, mondialisme, pollution généralisée, disparition massive des espèces, etc, etc...), sans, en plus, s'inventer des dangers de renaissance religieuse, qui ne résistent pas à l'analyse objective.

Le religion (comme la révolution), requière des conditions sociales. Ces conditions ne sont pas réunies en occident, et ne le seront probablement jamais plus. Nous n'allons évidemment pas revenir à 1900.

Les médias et les soi-disant politiques feront évidemment de leur mieux pour répandre cette peste, mais c'est sans espoir (pour eux), dans la mesure ou rien ne peux faire le poids en face de la liberté individuelle. Cette liberté subit, bien évidemment, un détricottage systématique par les pouvoirs actuels, mais je suis convaincu que cela restera sans effet significatif sur l'idéologie inconsciente (celle que nous partageons tous): Le christianisme nous a vacciné pour une éternité ou deux, et contre cela, ils ne pourrons jamais rien faire, tout particulièrement, en France.

Enfin, la religion porte en son propre sein son ennemi définitif, s'il en était besoin: La mystique. Celle-ci, par contre, est parfaitement adaptée à une vigoureuse explosion dans le monde moderne, pour la très simple raison qu'elle concerne... l'individu. Mais ceci est une autre histoire, qui ne t'intéresse probablement pas.

Écrit par : Betov | jeudi, 01 janvier 2009 17:40

http://img90.imageshack.us/img90/9352/activeetmilitante2009bv2.jpg

SEE YA LES NRV(E)S!

Écrit par : skalpa | jeudi, 01 janvier 2009 17:45

J'étais sûre que ce serait 'The sound of silence"

Cui cui je t'adore :-)

et évidemment je partage ce que tu as écrit...

n'oublions pas cette sage parole des Hopis : "nous sommes ceux que nous attendions"

Écrit par : céleste | jeudi, 01 janvier 2009 17:48

Le principal bourreau des civils palestiniens est bien entendu le Hamas qui par ses provocations incessantes et ses tirs de roquettes et de missiles sur les villes israéliennes a rendu inéluctable la riposte israélienne. Qui a rompu la trêve ? Le Hamas... Les courageux du Hamas se servent des civils comme boucliers humains ce qui a pour effet, comme avec le Hezbollah au Liban, d'augmenter les dommages collateraux. Et comme d'habitude, les médias occidentaux relayent avec complaisance la propagande palestinienne...
Si on ajoute à ça l'amateurisme et le court-termisme absurde des dirigeants politiques israéliens, on se dit qu'on ne reverra pas de sitôt le lait et le miel couler dans cette région. Pour l'instant c'est du sang hélas.

Écrit par : Pat Joy | jeudi, 01 janvier 2009 17:51

Ecrit par : Betov | jeudi, 01 janvier 2009 17:40

Lire Marx plutôt que l'huma,
et répondre ou critiquer ses thèses de manière un peu plus "consistante" .

"Le véritable bonheur du peuple exige que la religion soit supprimée en tant que bonheur illusoire du peuple. Exiger qu'il soit renoncé aux illusions concernant notre propre situation, c'est exiger qu'il soit renoncé a une situation qui a besoin d'illusions. La critique de la religion est donc, en germe, la critique de cette vallée de larmes, dont la religion est l'auréole.

La critique a effeuillé les fleurs imaginaires qui couvraient la chaîne, non pas pour que l'homme porte la chaîne prosaïque et désolante, mais pour qu'il secoue la chaîne et cueille la fleur vivante. La critique de la religion désillusionne l'homme, pour qu'il pense, agisse, forme sa réalité comme un homme désillusionné, devenu raisonnable, pour qu'il se meuve autour de lui et par suite autour de son véritable soleil. La religion n'est que le soleil illusoire qui se meut autour de l'homme, tant qu'il ne se meut pas autour de lui-même.

L'histoire a donc la mission, une fois que la vie future de la vérité s'est évanouie, d'établir la vérité de la vie présente. Et la première tâche de la philosophie, qui est au service de l'histoire, consiste, une fois démasquée l'image sainte qui représentait la renonciation de l'homme a lui-même, à démasquer cette renonciation sous ses formes profanes. La critique du ciel se transforme ainsi en critique de la terre, la critique de la religion en critique du droit, la critique de la théologie en critique de la politique."

"un penseur aux petits pieds" nous disais tu ?
Dis donc , tu es donc d'une sacrée trempe !

pour la vidéo , qui me semblait pourtant très explicite et accessible, tu verras ( si tu visionne le contexte préalable) qu'il ne s'agit(e) absolument pas de ce que tu as "vu" , mais d'une critique bien plus générale de la "démocratie élective" et de ses dernières péripéties en date ( notamment l'épiphanie bouffonne).
Et sans doute lire Marx sur la question juive ou badiou ( Corconstances 3) t'aidera, peut-être, si tu fais l'effort de mettre en doute tes "convictions" calcifiées,
à ne plus être, à l'instar de Dieudoné, "l'allié objectif" de l'oppression sioniste.

Écrit par : urbain | jeudi, 01 janvier 2009 17:56

"nous sommes ceux que nous attendions"

Ecrit par : céleste | jeudi, 01 janvier 2009 17:48

Il y a aussi "deviens ce que tu es" ...

Écrit par : urbain | jeudi, 01 janvier 2009 17:58

Ecrit par : Betov | jeudi, 01 janvier 2009 17:40

Tout ça pour aboutir chez Alain Soral...

Mes aïeux !...

HS/
Merci Céleste, tu me fais chaud au coeur, moi aussi j'adore ta perception des hommes, ta générosité, ta conception des échanges entre les habitants pauvres de cette planète, de la vanité des idéologies et fanatismes et surtout les actions concrètes que tu mènes en Inde.

Merci encore. C'est vrai que notre conception intellectuelle et notre comprèhension du mondesont proches, on l'a souvent observé.
HS//

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | jeudi, 01 janvier 2009 18:06

Soral est un ancien coco et comme il dit il a suivi les électeurs communistes au FN... Pourquoi ? Parce qu'il considére que le retour à la nation protégera le petit peuple, face à la mondialisation libérale, à l'europeisme, aux delocalisations. Donc sur ce sujet il est plutôt proche de Todd et de son retour au protectionnisme. Sauf que son discours est parasite par toutes sortes de provocations, antisemites, misogynes, homophobes.

@ bebetov

Les prophéties de Todd ne se réalisent pas toujours. Notamment celle de l'effondrement de l'euro prévu pour 2005 je crois !

Écrit par : Pat Joy | jeudi, 01 janvier 2009 18:24

C'est quand même bizarre, Urbain, que dès qu'on dit ne pas être impressionné par les textes de Marx, tu en conclue que, forcément, c'est qu'on ne comprend pas. Je ne vais pas te faire la lecture explicative en entier, mais limitons nous au premier paragraphe de ta dernière citation:

"Le véritable bonheur du peuple exige que la religion soit supprimée en tant que bonheur illusoire du peuple".

Donc la religion serait une histoire de "bonheur" et "d'illusion". Totalement faux. Que mon voisin soit heureux de croire aux soucoupes volantes ne fait en rien de cette croyance une religion. Le religion est, rigoureusement, un phénomène social. Sans collectivisation du mythe, il ne peux pas y avoir de religion. Le but d'une religion n'a jamais été de produire aucune sorte de bonheur, mais de créer une communauté de croyances. Si certains individus ont un réel besoin de ce genre de béquilles intellectuelles, cela peut évidemment être en raison d'une souffrance préalable, mais en aucun cas cela ne peut être une méthode d'accès à un bonheur illusoire. D'ailleurs, qu'est que l'illusion vient faire là dedans? Nous sommes tous le produit d'une illusion, à un niveau ou à un autre.

"Exiger qu'il soit renoncé aux illusions concernant notre propre situation, c'est exiger qu'il soit renoncé a une situation qui a besoin d'illusions".

Comme dirait Coluche, pour les moches, noirs, pauvres, et unijambistes... ça sera très, très, très dur. Le mieux serait qu'il renonce à la vie. Simplement absurde, ou comique, au choix.

"La critique de la religion est donc, en germe, la critique de cette vallée de larmes, dont la religion est l'auréole".

En germe? Parce que, à la base, elle ne le serait pas? Et en quoi l'abolition d'une illusion serait-elle un remède à cette vallée de larme? C'est une critique du boudhisme pur, ou un gag?

Vraiment, si ça ce n'est n'est pas de la pensée à la petite semaine, je ne sais pas ce que c'est que la pensée. Rien de tout cela ne tient la route une seconde, si ce n'est le style et la quantité. Désolé, le style, la quantité et la réputation ne m'ont jamais impressionné.

Écrit par : Betov | jeudi, 01 janvier 2009 18:34

Ecrit par : Betov | jeudi, 01 janvier 2009 18:34

Je ne vois pas qui vous convaincrez ici ? Même en utilisant des circonvolutions sémantiques et tarabiscotées pour nous faire avaler votre idéologie perverse.

Écrire pour écrire ? Pourquoi pas ? Ça vous laisse l'illusion pendant quelques minutes d'être un type important et profond...

Si vous souhaitez perdre votre temps !

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | jeudi, 01 janvier 2009 18:43

"Nouvel an : moins de monde sur les Champs Elysées, 1147 véhicules incendiés en France

Ce bilan définitif fait apparaître une augmentation du nombre de véhicules brûlés de 30,64%."

Encore une jolie réussite du pouvoir en place depuis... longtemps.

Écrit par : Ad vitam æterMAM | jeudi, 01 janvier 2009 18:48

Article R1
La Légion d'honneur est la plus élevée des distinctions nationales. Elle est la récompense de mérites éminents acquis au service de la nation soit à titre civil, soit sous les armes.

www.20minutes.fr/article/285165/People-Quel-est-le-rapport-entre-Simone-Veil-Zinedine-Zidane-Alain-Bashung-et-Michel-Leeb.php

Écrit par : L'Afrance | jeudi, 01 janvier 2009 18:56

1147 véhicules seulement!!.. 10 nouveaux chômeurs par voiture!! ils ont vraiment chômé!

Écrit par : le meuble du coin | jeudi, 01 janvier 2009 19:04

du travail de pro:

"Scène surréaliste, mercredi après-midi au magasin Monoprix de la rue du Faubourg Saint-Antoine: à l'heure des dernières emplettes pour le réveillon, une cinquantaine de personnes bloquent les caisses.

Leurs chariots sont plein à craquer de victuailles: saumons, foie gras, mais aussi pâtes, huile et pommes de terre. Ils refusent de payer en se justifiant ainsi, comme le raconte Le Parisien :

"C'est une autoréquisition qui est juste en ces temps de crise et qui permet aux précaires de fêter aussi le Nouvel An dignement."

bravo les petits

http://www.rue89.com/2009/01/01/autoreduction-au-monoprix-pour-redistribuer-partir-sans-payer

Écrit par : cornichon | jeudi, 01 janvier 2009 19:20

Ecrit par : cornichon | jeudi, 01 janvier 2009 19:20

Excellent.

Écrit par : agathe | jeudi, 01 janvier 2009 19:27

Ecrit par : """ | jeudi, 01 janvier 2009 17:16

+1

Écrit par : agathe | jeudi, 01 janvier 2009 19:32

Ecrit par : cornichon | jeudi, 01 janvier 2009 19:20

+2

Écrit par : urbain | jeudi, 01 janvier 2009 20:02

Ecrit par : Betov | jeudi, 01 janvier 2009 18:34

C'est déjà un peu plus "consistant", mais guère plus "pertinent", puisque tu commentes simplement … tes contre-sens ,
ou au mieux tes propres conceptions.
Ce qu'il faudrait (pour produire un critique, au sens philosophique) c'est naturellement que tu lises, entièrement les deux textes ( pas très longs) et que sur cette base, tu établisses d'abord leur sens, non pas "selon toi" mais sur la base des intentions de l'auteur (qu'il conviendrait d'établir à partir du texte), d'autant que les intentions de Marx manifestement divergent assez nettement de ton "interprétation" .
En bref ne pas faire la critique de "ce que betov croit comprendre dans le texte de Marx" , mais celle des idées exprimées par Marx.
Une tout autre histoire …
Mais , admettons qu'on puisse faire ce genre de chose (critiquer un bout d'une phrase d'un texte de marx) et que cela ait un sens.
Même dans un contexte aussi peu convaincant, il faut quand même faire l'effort d'avoir un discours à peu près cohérent et de ne pas le fonder sur un déni :
quand betov infère :
"Le but d'une religion n'a jamais été de produire aucune sorte de bonheur, mais de créer une communauté de croyances."
et indépendamment de la qualité de vérité ou de plausibilité de cette proposition/ affirmation "de betov" ( cet exégète qui "ne s'en laisse pas compter" ) ,
on ne voit pas bien en quoi elle constituerait un argument contre le propos de Marx, qui est assez explicite sur ce point, et qui , si on lit entièrement le texte, revient ( pour faire très bref ) à différencier deux concepts : liberté et émancipation , à l’intérieur de sa propre philosophie de l’histoire , et en explicitant son propos par une critique initiale de la religion ( et l'illusion que constitue non pas "la religion" mais "la liberté religieuse" ).

Ainsi, quand ensuite betov infère ou plutôt conclut :
« Donc la religion serait une histoire de "bonheur" et "d'illusion" »
naturellement on pourrait lui rétorquer que Marx n’écrit ni ne dit rien de tel ( et donc que toute sa "critique" est de ce fait sans objet et invalidée).
Le (très fameux) paragraphe qui précède immédiatement les phrases commentées par betov indiquent, sans ambigüité, le sens que veut leur donner marx ( et non betov) :
D’abord
« Le fondement de la critique irréligieuse est celui-ci : L'homme fait la religion, ce n'est pas la religion qui fait l'homme. La religion est en réalité la conscience et le sentiment propre de l'homme qui, ou bien ne s'est pas encore trouvé, ou bien s'est déjà reperdu. mais l'homme n'est pas un être abstrait, extérieur au monde réel. »
Il poursuit, pour que ça soit bien clair :
« L'homme, c'est le monde de l'homme, l'Etat, la société. Cet Etat, cette société produisent la religion, une conscience erronée du monde, parce qu'ils constituent eux-mêmes un monde faux. »
Nous sommes biens dans ce qu’un siècle plus tard , (avec Levy-strauss : encore un juif !) , on commencera a appeler une « anthropologie » et dans une critique de la forme sociale « Etat » à l’intérieur d’une philosophie de la connaissance ( la « conscience du monde »).
Marx nous indique ensuite comment il fait la liaison entre cette « conscience du monde » et la religion :
« La religion est la théorie générale de ce monde, son compendium encyclopédique, sa logique sous une forme populaire, son point d'honneur spiritualiste, son enthousiasme, sa sanction morale, son complément solennel, sa raison générale de consolation et de justification. C'est la réalisation fantastique de l'essence humaine, parce que l'essence humaine n'a pas de réalité véritable. La lutte contre la religion est donc par ricochet la lutte contre ce monde, dont la religion est l’arôme spirituel »
Si betov « lisait bien » il lirait que Marx dit exactement le contraire de ce qu’il lui fait dire : la religion n’est pas une « illusion » ( nécessaire au « bonheur » des hommes) , elle est bien au contraire la « forme parfaite » de perception « juste » de ce « monde faux ». Marx ici ne fait pas de philosophie morale (il n’en fera jamais), il fait de la métaphysique, il pose les principes de l’ontologie ( « l’essence humaine » ) de son système philosophique ( de la même manière qu’il les posera également à propos de la « marchandise » et de la « valeur » dans le texte que Debord a commenté dans « la société du spectacle »).
Marx, a pour objet, dans sa critique des formes «sociales » de critiquer « in fine » : l’Etat (bourgeois) produit par l’histoire ( qui comme chacun sait est pour lui l’histoire de la lutte des classes), et de démontrer que cet état n’a rien de « spontané » ou naturel, mais qu’il est « contingent » et singulièrement dans la forme prise lors de la période qui verra l’épanouissement de la forme économique capitaliste. Marx établi donc un lien explicite entre la « forme Etat » et la « forme religion » : l’un comme l’autre produisent (dans leur forme propre) la « séparation » , autrement dit « l’aliénation » dont ils sont donc deux formes « conjointes », séparation qu'il attribue en propre au capitalisme forme économique de l'état "bourgeois" (issu de la révolution).
Quand enfin ( je conclus) il précède la phrase commentée par betov de celles-ci :
« La misère religieuse est, d'une part, l'expression de la misère réelle, et, d'autre part, la protestation contre la misère réelle. La religion est le soupir de la créature accablée par le malheur, l'âme d'un monde sans cœur, de même qu'elle est l'esprit d'une époque sans esprit. C'est l'opium du peuple. »
On voit bien que le « bonheur » dont il s’agit à la phrase suivante n’est pas à comprendre au sens de betov ( le bonheur comme opposé au « malheur » , l’objet de la quête des adeptes du développement personnel, des philosophies de café philo, des adeptes de la « vie bonne » et autres sectataires de gurus en tous genres), il s’agit de l’opposer à … "misère", une misère bien concrète, aussi bien matérielle que spirituelle.
Ce dont parle Marx, c’est de la même chose que ce dont "parle" Melville dans Moby Dick, et jusqu’à McCathy dans « Un enfant de dieu » :
la déréliction de la créature devant le silence du créateur ;
c’est bien ça pour marx ce que betov appelle « le sentiment religieux ».

Écrit par : urbain | jeudi, 01 janvier 2009 20:05

cornichon ?
C'est bibi?
voir son site sur le post
Bonne année bibi !

Écrit par : frère odm | jeudi, 01 janvier 2009 20:10

Je regarde et je vois.
Je vois que les mécréants ne sont jamais d'accord entre eux.....

Écrit par : frère odm | jeudi, 01 janvier 2009 20:46

Ecrit par : frère odm | jeudi, 01 janvier 2009 20:46

Accorde "aux mécréants" (vraiment moche ce terme) que les religieux non plus...

Les Hommes donc.

Écrit par : agathe | jeudi, 01 janvier 2009 20:58

Remarque, ODM, les mécréants discutent entre eux quand ils ne sont pas d'accord... pendant que les religieux s'entretuent. :)

Écrit par : Betov | jeudi, 01 janvier 2009 21:03

Mais, Urbain, il est inutile de me faire la pub de Marx. Je l'ai lu, compris (ne t'en déplaise), et pas beaucoup aimé. Mon type d'analyse du texte ne te plaît pas, ça je le comprend bien, mais ce que je ne comprend pas, c'est que tu penses me faire changer d'avis sur lui, en en remettant une couche. Je pourrais reprendre n'importe lequel des nouveaux paragraphes que tu viens de citer et recommencer le même type d'analyse, retombant toujours sur la même conclusion: Verbiage pédant à faible contenu, et logique à gros sabots, quelque soit le niveau d'échelle à laquelle tu souhaiterais que je le considère.

Au cas où tu m'imagine dans cette erreur, non, je ne confond pas le Karl Marx théoricien, avec sa vie lamentable, ni avec les dérives stupides du communisme. Je sais faire la part des choses, même lorsqu'elles semblent, au premier regard, totalement liées: Ce n'est pas parce que ses idées ont totalement échoué que je m'en écarte. C'est parce que ses idées, en elles mêmes, sont de peu de poids. Pour le communisme, je considère qu'il est mort-né, en 1917. C'est dire si je ne confond pas tout. Le massacre de l'armée noire, dans les plaines d'Ukraine, n'a été, malgré tout, que pure logique marxiste. En rien, une erreur d'interprétation.

Les idées de Marx auraient aussi bien pu réussir, à plus long terme, dans leurs applications. Elles auraient abouti à une situation finale assez voisine de ce nous vivons en ce moment. Toujours le même problème: La dominance sociale. En fait, capitalisme et communisme sont deux formes d'une même sociéte. La fin de L'URSS a été le début de la fin du capitalisme. La seule différence, c'est que le capitalisme mettra beaucoup plus longtemps (probablement un siècle) à mourir, que le communisme (parce que plus robuste)... jusqu'à ce que les générations futures finissent par comprendre que le problème central de toute forme de société, c'est la dominance sociale, et non pas la structure sociale en elle-même.

Une autre solution à la problématique sociale, serait que jamais l'humanité n'aborde jamais le problème de la dominance. Très possible aussi. Dans ce cas, on atteindra les sommets de l'horreur de science fiction, dans un monde où le progrès technique fermera la porte à tout échappatoire.

Écrit par : Betov | jeudi, 01 janvier 2009 21:05

Ecrit par : frère odm | jeudi, 01 janvier 2009 20:10

Tu vois Guy signer "cornichon"...

Tu n'es pas un peu ouf ? Depuis quand as tu vu Guy Birenbaum pratiquer l'autodérision ?

Et puis tu commences à me casser les couilles avec tes mots de fanatique religieux dont le terme "mécréant" est le symbole !

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | jeudi, 01 janvier 2009 21:23

Ecrit par : Betov | jeudi, 01 janvier 2009 21:03

Vous méritez un +1

Écrit par : agathe | jeudi, 01 janvier 2009 21:26

"aux mécréants" (vraiment moche ce terme)

Ecrit par : agathe | jeudi, 01 janvier 2009 20:58

Toujours mieux qu'impies ...

Écrit par : urbain | jeudi, 01 janvier 2009 21:27

Oups, méritez, j'efface ce mot de mon vocabulaire, je suis sarkopolluée ;-))

Écrit par : agathe | jeudi, 01 janvier 2009 21:27

Ecrit par : urbain | jeudi, 01 janvier 2009 21:27

C'est la même merde stigmatisante ... On en sort pas.

Écrit par : agathe | jeudi, 01 janvier 2009 21:29

Je me revendique comme mécréant "étymologique" (malgré qu'en aient certains) et ça ne me gène pas du tout que des calotins ( du genre d'odm) me qualifient ainsi, du moment qu'il n'ont pas le projet de me faire subir la "question" avant que de me purifier par le feu .

Écrit par : urbain | jeudi, 01 janvier 2009 21:30

Dans la gaudriole, 2009 commence fort. Déjà, un must de l'année (en plus d'être un joli écran de fumée (si j'ose dire)) :

"Le président souhaite empêcher les incendiaires de voitures de passer le permis «aussi longtemps que la victime des faits ou le fonds de garantie n'a pas été indemnisé en totalité».

Il est également prévu l'interdiction d'approcher Jeff Goldblum et de faire une croisière touristique sur la Seine à tous les enculeurs de mouches.

Écrit par : Bernard Darniche | jeudi, 01 janvier 2009 21:35

Ecrit par : urbain | jeudi, 01 janvier 2009 21:30

Je sais de quelle façon odm le dit, je n'ai pas de souci avec cela. Je n'aime pas ce mot, je persiste et je signe ;-))

Écrit par : agathe | jeudi, 01 janvier 2009 21:35

Index des noms cités dans les comm :

Obama / Mac Cain / Bush
Angela Merkel
Amadou & Myriam
Simon & Garfunkel
Gigondas & Mei Kuai Lu
Grandgousier & Gargantua
Rouffiolle & Béchamelle
Hamas
Emmanuel Todd
André Glucksmann
Badiou
Dieudonné
Coluche
Marx / Hegel
Melville / Moby Dick

Etc., etc...

-----

Bonnes révisions pour 2009... et meilleurs voeux à tous

Écrit par : indy - gestes | jeudi, 01 janvier 2009 21:42

Ecrit par : Betov | jeudi, 01 janvier 2009 21:05

Qu'à dieu ne plaise, mon bon betov, fais comme bon te semble, je te corrigerai, inlassablement et toujours aussi efficacement , mais un peu plus tard ( quelques obligations familiales pour l'heure).
Sache quand même que les ventes d'ouvrages de Marx et de ses éxégètes "sérieux" ( dont pour l'heure tu ne sembles pas faire partie) ont décuplé ces derniers mois, en France , en Allemagne et un peu partout ...
Quand à ses continuateurs "situationnistes" de l'ultra gauche, il semblent qu'ils recrutent pas mal ces derniers temps ...
Juste un passage de l'avant dernier article de Jean-jacques Marie dans la quinzaine littéraire , pas vraiment un organe de l'ultra gauche( à propos des livres de peillon et Ruffin , article intitulé d'alphonse allais à karl marx , je te laisse deviner qui pose pour le comique de service ) :
"Qui veut comprendre les raisons de cette tornade doit s'adresser à Marx et Engels. Dès 1848 les deux hommes soulignent dans le Manifeste du parti communiste : « Une épidémie qui à toute autre époque eut semblé une absurdité s’abat sur la société l'épidémie de la surproduction. Chaque crise détruit régulièrement non seulement une masse de produits déjà créés, mais encore une grande partie des forces productives déjà existantes elles-mêmes. » Et pour comprendre la crise actuelle plutôt que les économistes renommés et titrés en tout genre dont on ne peut lire ce qu'ils écrivaient il y a deux ans ou moins encore sans se tenir les côtes, mieux vaut se plonger dans les chapitres de Marx consacrés au crédit dans le Livre III du Capital sur « Crédit et capital fictif».
Quelques lignes suffisent à en suggérer l'orientation générale : « le système de
crédit apparaît comme le levier principal de la surproduction et de la surspéculation
commerciale (...). Il tend à développer l'élément moteur de la production capitaliste - l'enrichissement par l'exploitation du travail d'autrui -pour l'ériger en un pur et colossal
système de jeux et de tripotages ». Depuis lors ce système a connu un développement
exponentiel, mais le mécanisme en est fondamentalement celui que Marx analysait il y
150 ans. Ce constat impose une conclusion: ceux qui prétendent « réguler », voire, audace suprême, « réglementer » ce « système colossal de jeux et tripotages » aux gigantesques conséquences destructrices, s'en font par là même les avocats et les défenseurs : prétendre réguler le tripotage c'est le valider et tromper les innombrables victimes du système.

Écrit par : urbain | jeudi, 01 janvier 2009 21:49

le problème central de toute forme de société, c'est la dominance sociale, et non pas la structure sociale en elle-même.
Ecrit par : Betov | jeudi, 01 janvier 2009 21:05

Ce n'est pas au vieux singe qu'on apprend à faire des grimaces...

Vous devriez terminer votre phrase si vous aviez un peu de courage : "la dominance sociale est tenue par les ..."

Je connais votre théorie par coeur et je suis probablement un des rares à pouvoir la démonter ici car votre idéologie de gauche est, disons le, parfaitement séduisante. C'est le reste qui est remplacé par les pointillés ci-dessus qui est effrayant !

Le mélange des 2 donne le national socialisme qui est une variante du marxisme non international ou seulement européen voir russo-européen dans le cas d'aujourd'hui avec surtout en toile de fondcette peste qu'est l'antisémitisme.

Les tenants actuels de la doctrine portée par Monsieur Betov considérant que l'Amérique est aux mains des gens figurés par les pointillés plus haut.

Donc ces conspirationistes sont persuadés que le 11 septembre a été perpétré par un complot américano-sioniste, que Faurisson a raison et ils voient d'un oeil très amical Dieudonné.

CQFD...

Voilà ce que représente Betov pour ceux qui auraient loupé la station.
C'est la démonstration d'un inculte, cela va sans dire...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | jeudi, 01 janvier 2009 22:00

BONNE ANNEE, villageois, villageoises!!! et PatJoy;-)))

Écrit par : Paméla de Barres | jeudi, 01 janvier 2009 22:14

Bonne année Paméla

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | jeudi, 01 janvier 2009 22:16

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | jeudi, 01 janvier 2009 22:00

J'ajoute que les gens de cette obédience pleurent de grosses larmes de crocodile sur ces pauvres Palestiniens pour la seule et unique raison qu'ils haïssent Israël...

Sinon, si vous saviez ce qu'ils pensent réellement des Arabes, les amis !

Bon j'arrête là sinon on va finir par dire que je connais trop ces gens et que c'est suspect !

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | jeudi, 01 janvier 2009 22:35

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | jeudi, 01 janvier 2009 22:00

Tout le monde a pu lire, plus haut :

"Faurisson a soit raison, soit tort."

Écrit par : f | jeudi, 01 janvier 2009 22:36

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | jeudi, 01 janvier 2009 22:35

Les bouquins c'est bien, je le concède, mais la vraie vie avec des tranches de témoignages et de vécus dedans, ça fait parfois froid dans le dos !
Et le pire, 'est quand ces groupuscules s'appuient sur des livres.

Là on frôle parfois l'Enfer.

Salut à tous Et encore tous mes voeux !

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | jeudi, 01 janvier 2009 22:46

Ecrit par : f | jeudi, 01 janvier 2009 22:36

Merci f.

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | jeudi, 01 janvier 2009 22:48

Ecrit par : f | jeudi, 01 janvier 2009 22:36

Ceux qui soutiennent les thèses de Faurisson s'expriment souvent ainsi...

Le fait d'émettre des doutes sur une vérité historique admise par la très grande majorité des historiens de tous pays n'est il pas quand même une preuve de contestation de la thèse officielle ? Non ?

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | jeudi, 01 janvier 2009 23:00

C'est bien pour cela qu'ils s'affublent plutôt du nom de "révisionniste", revoir une thèse communément admise, travail légitime de l'historien et qui a à voir avec la recherche de la vérité.
Là, ça n'a pas grand chose à voir avec la vérité, c'est une idéologie (qui relève de l'antisémitisme, d'une accointance avec "l'idéologie" nazie, d'un procédé juridique etc.)

Écrit par : f | jeudi, 01 janvier 2009 23:47

Un Premier Ministre israélien confirme qu'Israël crée volontairement des ennemis.

Moshé Sharett fut le premier Ministre israélien des Affaires Etrangères de 1948 à 1956, et Premier Ministre de 1954 à 1956. Ci-dessous un extrait de son Journal, dans lequel il dit qu'Israël doit continuellement créer des "ennemis" pour pouvoir contrôler les masses juives et réussir l'expansion sioniste. Le gouvernement israélien et les sionistes américains ont essayé d'empêcher la publication du Journal, mais sont finalement revenus sur cette décision, jugeant qu'une action en justice ferait encore plus de publicité au Journal.


Extraits de la préface du Journal, par Livia Rikach

Le mouvement sioniste ne peut plus cacher ses véritables intentions. Sa "relation spéciale" avec les Etats-Unis le propulse comme un poids lourd à la poursuite des projets impérialistes.

Les Accords de Camp David, et le Plan Reagan ultérieur introduit en septembre 1982, étaient basés sur les mensonges des "besoins sécuritaires" d'Israël et les soi-disant menaces arabes à cette sécurité.

L'administration Reagan a approuvé à l'avance l'invasion de 1982 d'Israël. Lors de sa démission, en mai 1985, l'Ambassadeur US en Israël, Samuel Lewis, a révélé qu'en décembre 1981, le Ministre israélien de la Défense Ariel Sharon a expliqué les grandes lignes de ses plans d'une invasion imminente à l'envoyé US Philip Habib (Washington Post, 24 mai 1985).

L'administration Reagan et le gouvernement israélien du Likud avaient trois objectifs :
- la destruction des Palestiniens au Liban,
- la reconfiguration des frontières du Liban,
- et la réduction de la Syrie à des proportions "raisonnables".

L'invasion fut nommée "Opération Paix en Galilée". Elle faisait partie – avec l'"Opération Litani" de 1978 – de la stratégie sioniste pour le Liban et la Palestine formulée dans les années 1950, et elle est toujours en cours. Le point clé de cette stratégie est de voler l'eau des états voisins.

Le 6 novembre 1918, un comité de responsables du mandat britannique et de dirigeants sionistes suggéra une frontière nord pour la Palestine juive " de la rivière Litani du LIBAN au nord jusqu'à Banias."

En 1919, à la Conférence de Paix de Paris, le mouvement sioniste demanda que les frontières de l'Etat juif incluent du secteur libanais de Bint Jubayl, plus tous les territoires au-dessus, incluant la Rivière Litani.

Les forces militaires sionistes qui ont envahi la Palestine en 1948 occupèrent aussi une partie de la région de Marjayun et de Bint Jubayl, au Liban, et atteignirent la rivière Litani.

Voir carte du Liban.

En 1954, l'envoyé du Président Eisenhower, Eric Johnston, a proposé une formule de partage des eaux du Litani entre le Liban, la Syrie et Israël. L'idée de partage a rendu les dirigeants israéliens fous de rage. Ils renouvelèrent leurs demandes des eaux libanaises, et menacèrent d'utiliser la force contre le Liban si les eaux du Litani servaient à développer le Sud Liban.

La guerre d'Israël de 1967 a permis aux Juifs de voler les sources des fleuves Jourdain et Manias. Israël a également détruit le Canal du Ghor jordanien et le barrage Khaled, sur le fleuve Yarmuk, qui se déverse dans le bassin Nahariya d'Israël.

Lors de l'"Opération Litani" (1978, Israël a perdu le fleuve Litani, mais il a établi un contrôle ferme sur la rivière Wazzani, qui se déverse dans le Jourdain, ainsi que presque toute la longueur de la rivière Hasbani.

Pendant l'invasion israélienne de 1982, la totalité de la rivière Litani est tombée sous contrôle israélien.

Le journal de Sharret montre que la politique israélienne met l'accent sur des actes délibérés d'agression, destinés à générer l'hostilité arabe et à créer ainsi les prétextes d'une expansion territoriale armée.

Le massacre de Deir Yassin, en 1948, et le bombardement du 2 juin 1980, sont les produits de ce que les Israéliens appellent "terrorisme sacré".

Plus le monde essaie de comprendre la situation au Moyen Orient et plus les organisations sionistes aux Etats Unies, agissant de concert avec Israël, tentent de la brouiller.

Les guerres d'Israël contre les Arabes en 1967 et en 1982 ont oblitéré l'image de David, et ont confirmé qu'il était le Goliath du Moyen Orient.

Écrit par : enfant palestinien | jeudi, 01 janvier 2009 23:54

Un Premier Ministre israélien confirme qu'Israël crée volontairement des ennemis.

Moshé Sharett fut le premier Ministre israélien des Affaires Etrangères de 1948 à 1956, et Premier Ministre de 1954 à 1956. Ci-dessous un extrait de son Journal, dans lequel il dit qu'Israël doit continuellement créer des "ennemis" pour pouvoir contrôler les masses juives et réussir l'expansion sioniste. Le gouvernement israélien et les sionistes américains ont essayé d'empêcher la publication du Journal, mais sont finalement revenus sur cette décision, jugeant qu'une action en justice ferait encore plus de publicité au Journal.


Extraits de la préface du Journal, par Livia Rikach

Le mouvement sioniste ne peut plus cacher ses véritables intentions. Sa "relation spéciale" avec les Etats-Unis le propulse comme un poids lourd à la poursuite des projets impérialistes.

Les Accords de Camp David, et le Plan Reagan ultérieur introduit en septembre 1982, étaient basés sur les mensonges des "besoins sécuritaires" d'Israël et les soi-disant menaces arabes à cette sécurité.

L'administration Reagan a approuvé à l'avance l'invasion de 1982 d'Israël. Lors de sa démission, en mai 1985, l'Ambassadeur US en Israël, Samuel Lewis, a révélé qu'en décembre 1981, le Ministre israélien de la Défense Ariel Sharon a expliqué les grandes lignes de ses plans d'une invasion imminente à l'envoyé US Philip Habib (Washington Post, 24 mai 1985).

L'administration Reagan et le gouvernement israélien du Likud avaient trois objectifs :
- la destruction des Palestiniens au Liban,
- la reconfiguration des frontières du Liban,
- et la réduction de la Syrie à des proportions "raisonnables".

L'invasion fut nommée "Opération Paix en Galilée". Elle faisait partie – avec l'"Opération Litani" de 1978 – de la stratégie sioniste pour le Liban et la Palestine formulée dans les années 1950, et elle est toujours en cours. Le point clé de cette stratégie est de voler l'eau des états voisins.

Le 6 novembre 1918, un comité de responsables du mandat britannique et de dirigeants sionistes suggéra une frontière nord pour la Palestine juive " de la rivière Litani du LIBAN au nord jusqu'à Banias."

En 1919, à la Conférence de Paix de Paris, le mouvement sioniste demanda que les frontières de l'Etat juif incluent du secteur libanais de Bint Jubayl, plus tous les territoires au-dessus, incluant la Rivière Litani.

Les forces militaires sionistes qui ont envahi la Palestine en 1948 occupèrent aussi une partie de la région de Marjayun et de Bint Jubayl, au Liban, et atteignirent la rivière Litani.

Voir carte du Liban.

En 1954, l'envoyé du Président Eisenhower, Eric Johnston, a proposé une formule de partage des eaux du Litani entre le Liban, la Syrie et Israël. L'idée de partage a rendu les dirigeants israéliens fous de rage. Ils renouvelèrent leurs demandes des eaux libanaises, et menacèrent d'utiliser la force contre le Liban si les eaux du Litani servaient à développer le Sud Liban.

La guerre d'Israël de 1967 a permis aux Juifs de voler les sources des fleuves Jourdain et Manias. Israël a également détruit le Canal du Ghor jordanien et le barrage Khaled, sur le fleuve Yarmuk, qui se déverse dans le bassin Nahariya d'Israël.

Lors de l'"Opération Litani" (1978, Israël a perdu le fleuve Litani, mais il a établi un contrôle ferme sur la rivière Wazzani, qui se déverse dans le Jourdain, ainsi que presque toute la longueur de la rivière Hasbani.

Pendant l'invasion israélienne de 1982, la totalité de la rivière Litani est tombée sous contrôle israélien.

Le journal de Sharret montre que la politique israélienne met l'accent sur des actes délibérés d'agression, destinés à générer l'hostilité arabe et à créer ainsi les prétextes d'une expansion territoriale armée.

Le massacre de Deir Yassin, en 1948, et le bombardement du 2 juin 1980, sont les produits de ce que les Israéliens appellent "terrorisme sacré".

Plus le monde essaie de comprendre la situation au Moyen Orient et plus les organisations sionistes aux Etats Unies, agissant de concert avec Israël, tentent de la brouiller.

Les guerres d'Israël contre les Arabes en 1967 et en 1982 ont oblitéré l'image de David, et ont confirmé qu'il était le Goliath du Moyen Orient.

Écrit par : enfant palestinien | jeudi, 01 janvier 2009 23:54

Ecrit par : f | jeudi, 01 janvier 2009 23:47

Oui. Je comprends, f, tu as raison.

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | vendredi, 02 janvier 2009 00:03

À lire absolument par les hommes de bonne volonté :


http://www.liberation.fr/monde/0101308678-la-multiplicite-de-mes-indignations

On est tellement nombreux à penser la même chose !

Merci Zgur.

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | vendredi, 02 janvier 2009 00:20

Toujours cette confusion entre réalité et vérité qui revient un peu partout sur les sites qui commentent l'actualité...

Et pourtant la nuance est essentielle dans l'élaboration d'une opinion.

D'où l'on peut comprendre que les commentaires les plus judicieux sont ceux qui commentent le réel, le vécu. Les autres n'étant que prospective, ne reflètent qu'une idéologie ou l'une de ses caricatures telles que la religion, la foi ou la mystique.

Toutes ces dernières expressions du délire (au sens propre) humain ne sont qu'un camouflage de l'incapacité à interagir envers son alter-ego. En construisant une cause commune fédératrice à des différents peuples au delà des frontières, leurs tenants s'exonèrent d'aider leur voisin.

Untel réclamant un "quota de non-juifs" dans les téléviseurs se défend être anti-sémite mais assume son anti-sionisme. Pourquoi ainsi n'a-t-il pas réclamé un quota d'anti-sionistes ?

Un autre citant à tout rompre Marx, Debord et sa société du spectacle se met en scène tel le vieux sage sentencieux qui a tout lu mais se retrouve incapable d'exprimer sa propre pensée qui, dès lors qu'elle est sollicitée, se résume à des questions insignifiantes (dans le sens où elles n'ont aucune signification, non pas dans celui où elles méritent débat) telles que "Et si nous débattions de ce ce qui se passe à Ghaza" ?

Son prochain qui, du haut de sa prétendue foi souveraine, prétend tout expliquer par une parole divine qui ne l'a jamais été puisqu'apocryphe, contrairement à celle du Coran qui est absolue car émanant de Dieu lui-même.

Tout ceci mène à des débats entre détenteurs de vérités, révélées ou réputées telles à certains élus soi-disant épargnés par la médiocrité populaire. Cette illusion de la vérité conduit à de tels affrontements.

Tous ces gens dont je viens de traiter ne relèvent que de l'illusion dans le sens où ils ne construisent leur raisonnement que sur des vérités et non sur des réalités.

"Faurisson a soit raison soit tort" : encore une preuve de l'emprise absolue de la vérité sur la réalité. Cette phrase est absolument vraie puisqu'elle ne peut être contredite. En ce dernier sens, elle est juste. Est-elle réelle ? L'Histoire, où la description que l'on en a, n'a eu de cesse d'évoluer sous les coups de boutoir d'historiens rebelles. Est-il moral de remettre en cause le génocide des Juifs par les nazis ? Absolument pas. Pourquoi ? Parce que les témoignages nous sont parvenus, y compris contradictoires. Cela a été jugé publiquement. C'est donc devenu une réalité. Dont acte non négociable.

C'est ce sur quoi il faudrait s'arrêter.

La vérité n'est qu'une simple et personnelle interprétation de la réalité.

Et la réalité, c'est que près de 3000 personnes sont mortes lors des attentats du 11 septembre, qu'à l'heure où j'écris environ 400 morts palestiniens sont recensés et que l'ONU débat pour savoir s'il s'agit de civils ou de combattants (ce qui dans ce dernier cas justifierait les dégâts collatéraux).

En seconde réalité, ce que j'ai émis dans le précédent paragraphe n'a pas de lien. Et pourtant, dans la vérité de chacun tout le monde le fera.

Prétendre à la raison, non à la rationalité, revient à dissocier les deux.

Mais qui en est encore capable, à l'heure de la société du spectacle qui n'est qu'une heure fantasmée ?

Écrit par : Rien de rien | vendredi, 02 janvier 2009 00:33

"
Untel réclamant un "quota de non-juifs" dans les téléviseurs se défend être anti-sémite mais assume son anti-sionisme. Pourquoi ainsi n'a-t-il pas réclamé un quota d'anti-sionistes ?
"

Deux raisons:

1) Un juif anti-sioniste (ça existe. Si, si) n'a pratiquement aucune chance d'accéder au système de propagande, ou alors le présentateur ferait de son mieux pour ruiner sa parole.

2) A la louche, il y a environ 1% de juifs en France, et 50% de juifs à la télé (beaucoup plus si l'on ne considère que les émissions "où l'on cause"). C'est clairement un cas de main-mise mafieuse, totalement incompatible avec une démocratie, même de façade.

A noter que je ne me défend pas d'être anti-sémite. Je conchie ceux qui m'insultent et je ne leur répond généralement pas: Je ne parle pas avec des SS.

Écrit par : Betov | vendredi, 02 janvier 2009 08:38

Ecrit par : Rien de rien | vendredi, 02 janvier 2009 00:33

Habile rhétorique qui revient à dire : circulez, ya rien à voir avec en pont d'orgue cette magnifique phrase : "Cela a été jugé publiquement. C'est donc devenu une réalité. Dont acte non négociable."

Bein, voyons !

Ce que le 11 septembre vient faire ici on se demande ? mais la confusion des genres indique la provenance de cette communication.

Le 11 septembre a-t-il été jugé ? Une enquête criminelle ouverte ? NON.

Des millions de gens ont des doutes sur le 11 septembre et sur d'autres vérités énoncées et toujours utilisées au profit de certains.

La réalité,c'est qu'un corrompu comme Olmert se paye un petit massacre pour les fêtes,cela discrédite totalement ceux qui parlent de démocratie.....

C'est comme l'élection de Bush, les 2 élections, elles sont plus que suspectes, mais de cela Monsieur le donneur de leçon n'en parle pas.



Sur ce thème, la mort ( execution ?) d'un certain Mike Connell nous éclaire sur la politique américaine... :

Lire les 3 articles sur le sujet, édifiant :

La disparition de Mike Connell, vendredi dernier est lourde de sens, je vous expliquais hier. C’était un homme-clé pour l’équipe au pouvoir, aux USA, car c’est celui qui permis à l’administration américaine d’entrer dans l’ère informatique... à sa façon, à savoir en utilisant la faculté qu’ont certains ordinateurs de cacher certaines choses. Apparu en 1999 lors de la préparation des élections de Floride, où ses talents semblent avoir donné un coup de main sérieux à la carrière de Jeb, le frère de W. Bush, notre homme détenait, vous disais-je, de lourds secrets. En réalité, il était le pivot informatique de l’élection volée de 2004, dans le fief républicain de l’Ohio, l’Etat qui a permis à W. Bush d’obtenir de justesse un second mandat. Revenons aujourd’hui sur les méthodes de Connell, qui, sans nul doute, expliquent aujourd’hui sa disparition précoce.

http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=49239

Écrit par : frère odm | vendredi, 02 janvier 2009 09:20

Urbain:

"
« le système de
crédit apparaît comme le levier principal de la surproduction et de la surspéculation
commerciale (...). Il tend à développer l'élément moteur de la production capitaliste - l'enrichissement par l'exploitation du travail d'autrui -pour l'ériger en un pur et colossal
système de jeux et de tripotages ». Depuis lors ce système a connu un développement
exponentiel, mais le mécanisme en est fondamentalement celui que Marx analysait il y
150 ans. Ce constat impose une conclusion: ceux qui prétendent « réguler », voire, audace suprême, « réglementer » ce « système colossal de jeux et tripotages » aux gigantesques conséquences destructrices, s'en font par là même les avocats et les défenseurs : prétendre réguler le tripotage c'est le valider et tromper les innombrables victimes du système.
"

Parfaitement exact, mais tout le monde le sait. Même un analyste financier comme Marc Fiorentino (qui est peu suspect d'ultra-gauchiisme) le dit (de mémoire: "On peut bien mettre autant de réglementation que l'on veut. Les réglementations seront toujours contournées").

Platitude, donc.

Aussi haïssable que soit le système capitaliste, dans ses fondements, il est, comme tout autre système, viable. La notion de capital elle-même n'est pas un problème s'il est plafonné, disons, à 5 millions d'euros, par un simple texte de loi.

Il ne faut pas se laisser aveugler par la soi-disant "crise" actuelle. La "crise" est un mode de fonctionnement normal du capitalisme. Ce n'est, par exemple, pas la crise qui dessine la courbe du CAC-40, mais l'inverse: C'est la courbe qui crée la réalité, d'un façon très "technique" (comme on dit en analyse boursière)...

En un sens, la crise n'existe simplement pas. Les choses suivent leur cours normal. La seule difficulté, dans le crise actuelle, c'est l'élection d'Obama, qui va prolonger inutilement l'hégémonie des USA, et donc leur agonie et les souffrances du monde. Au lieu d'avoir une reprise en "V", on aura une reprise en "L". Pas de quoi, non plus, en faire un fromage.

Écrit par : Betov | vendredi, 02 janvier 2009 09:25

Platitude, donc.

Ecrit par : Betov | vendredi, 02 janvier 2009 09:25

Oui, en effet, de ta part, doublée d'un ridicule anachronisme.
C'est à peu près comme si tu taxais de platitude les affirmations qui menèrent Galilée à l'inquisition, en constatant que chacun aujourd'hui a admis ses thèses.
Pour le reste, je constate, en effet que tu es (devenu?) un vieux réactionnaire ( anar d'extrème droite) figé dans ses frustrations, calcifié dans ses haines rancies au fil des années, revenu (pense-t-il) de tout, et rejoignant finalement dans la haine de soi et des autres, mais pour des motifs inversés, les yuppies satisfaits du genre "ravi".
Donc difficile assurément de lui faire renoncer à l'appareil de refoulements qu'il semble s'être construit pour se supporter lui-même.
C'est sans doute plus d'une psychanalyse que vous avez besoin ( que de débat), le ravi et toi. Reste à vérifier si ce blog sera une bonne thérapie de groupe pour deux "beaux cas" comme les votres.

Écrit par : urbain | vendredi, 02 janvier 2009 09:45

?Tu as mal passé les fêtes, Urbain?

Écrit par : Betov | vendredi, 02 janvier 2009 09:58

Merci de ta sollicitude, mais le billet du jour, te rassurera sur ce point et sur la pertinence renouvelée de mon discernement.
à ton égard il est d'ailleurs désormais bien informé ( voir plus haut).
je demeure cependant dans le doute quand aux possibilités de cure de ton type de névrose (aggravée par l'age et le ressentiment accumulé).
Je mise tout dans la confrontation avec ton janus rajeuni, autre facette ( inversée )des mêmes néfastes inhibitions refoulées mais , me semble-t-il, moins profondément enracinées que les tiennes.

Écrit par : urbain | vendredi, 02 janvier 2009 10:45

Impitoyable docteur Urbain !

Ecrit par : Paméla de Barres | jeudi, 01 janvier 2009 22:14

Merci ! bonne année !

Écrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 02 janvier 2009 10:50

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu