Avertir le modérateur

vendredi, 28 novembre 2008

Réforme de l'audiovisuel public : massacre à la tronçonneuse...

Mes amis, je vais vous raconter une histoire…

J’avais un cousin qui ne cessait de se faire harceler par un gros rat gris  particulièrement envahissant et hideux. N’en pouvant plus de le supporter, il parsema le sol de grains empoisonnés. Le rat se laissa tenter et périt dans d’atroces convulsions ; mon cousin qui était un garçon particulièrement méfiant et méticuleux, alla chercher sa hache et le sectionna en deux puis toujours inquiet, méthodique et soigneux, l’emballa dans un sac en plastique hermétique lesté d’une grosse pierre et le jeta dans le fleuve le plus proche. Par prudence, car il est Corse, il se posta sur une chaise avec son fusil pendant 24 h pour observer si le paquet ne remontait pas à la surface. Enfin rassuré, ce brave homme partit faire une sieste bien méritée...

pageblanc2.JPGEt bien que croyez vous qu’il arrivât, mes chers amis ? Je vous le donne en mille…

On ne revit jamais ce rat !

Et bien vous prenez l’histoire précédente, vous remplacez le rat gris par la télévision publique, mon cousin par le gouvernement et vous assistez devant vos yeux ébahis à l’assassinat en direct du service public audiovisuel !

Premier châtiment, le poison : un PDG nommé par le Président de la République, forcément à sa solde, probablement un fayot de chez Fayot, ou incompétent ou les 3 à la fois… Deuxième châtiment, la hache : une absence de ressources financières fiables, juste de vagues promesses. Troisième châtiment, la noyade : une programmation épouvantable destinée à faire fuir les téléspectateurs vers des chaînes privées…

Avec ces trois handicaps, si le service public télévisuel s'en sort indemne, je mange ma casquette ! Inutile d'attendre avec un tromblon que le service public audiovisuel remonte à la surface, chers lecteurs !


Rex1.JPGCar figurez vous que je viens de prendre connaissance grâce à "ASI" d’un amendement d’un député, Yanick Paternotte, qui, pour éviter que les spectateurs ne quittent les chaînes privées, tente de proposer un amendement obligeant les télévisions publiques à passer des spots " citoyens " (mon cul) concernant des sujets passionnants tels la promotion de l’Europe, l’éducation civique, la défense de la nature, l’éducation de nos amies les bêtes et tous autres sujets passionnants à 20h30 sur les chaînes publiques qui feront vite fuir vers la publicité des télés privées le maigre public, attiré par des programmes miséreux, hormis les sourds les aveugles et les paralytiques !

Aussi dans le souci de seconder efficacement nos deux experts UMProclamés, Jean-François Copé et Frédéric Lefebvre, et devant la décrépitude de l'opposition, qui ne sera plus au pouvoir avant au moins 2017 voire 2022, je me propose d’élaborer pour les chaînes publiques un programme quasimment IN-RE-GAR-DA-BLE.

Bien sûr, vous allez me traiter de vendu et vous aurez raison ! Mais sachez que j’en ai marre de vendre des parapluies à 3 € sur les marchés par des températures polaires et balayé par des  blizzards glaciaux ! Moi aussi j’ai le droit de m’éclater dans les lambris dorés et de péter dans la soie ! Merde alors !

Voici donc un programme type pour chaîne publique à partir de 2009. Aucun brevet ne protège cette page et tous les députés UMP peuvent sans aucun problème s’y référer pour des idées d'amendements ! Taux d’audience cumulée prévue pour une journée type sur France 2 : 2,67 % (les sourds, les aveugles, les malades qui n’ont pas de télécommande, les télévisions qui restent bloquées sur une seule chaîne) :

  1. Que diriez vous d’une petite messe en latin pour vous réveiller à 8 heures, suivi, d’un prêche musulman dûment contrôlé et d’un entretien pour les juifs de France.
  2. À 9 heures : que pensez vous d’un exposé sur un bouquin pendant une demie heure, présenté par quelqu’un dans le genre de Stéphane Bern ?
  3. 9h30 à 10h30 une bonne émission sur l’orthographe et la grammaire par Bernard Pivot
  4. 10h30 à 11h30, jardinage et cuisine par Michel Drucker et Maïté
  5. 11h30 à 12h30, cours d’éducation politique et historique par Éric Zemmour en alternance avec des cours d'économie par Jean Marc Sylvestre et Jacques Marseille.
  6. 12h30 à 13h un jeu avec des prix intéressants allant du livre d’histoire relié jusqu’au dictionnaire Larousse.
  7. 13 à 13h30 les infos par David Pujadas (narcotique, inodore, incolore et sans saveur)
  8. 13h30 à 16h30, pas de changement : une rediffusion de Derrick, Le Renard et Rex.
  9. 16h30 à 17h30 une version remasterisée et rallongée des chiffres et des lettres présentée par Pierre Bellemare.
  10. 17h30 è 19h un débat avec Jean Claude Delarue uniquement consacré au 3ème âge (genre ça se discute avec comme sujet la sexualité, les cannes, les prothèses, les appareils auditifs, l'arthrose, etc...).
  11. 19h è 20 h un jeu de scabble télévisé avec Evelyne Thomas et des cadeaux somptueux ; une bicyclette, un cyclo rameur, des patinettes, des déambulateurs !
  12. 20h à 20h20 le journal de Dominique Baudis.
  13. 20h30 à 21h15 les spots citoyens (voir plus haut).
  14. 21h à 22h les fourberies de Scapin par les petits paroissiens de l’église Saint Paul. Attention ! cela pourrait aussi bien être Othello de Shakespeare par les élèves du lycée Jean Baptiste Say ou même le malade imaginaire avec Christian Clavier et Anne Marie Chazel !
  15. 22h à 24h programme culturel présenté par Christophe Hondelatte avec karaoke.

À partir de minuit rediffusion des programmes de la journée.

Derrick.jpgQu'en pensez vous ? Ce  programme n'est guère susceptible de faire trop d’ombre aux chaînes privées, n'est ce pas ?

Je suis convaincu que vous avez d’autres idées et à cette occasion le Village des NRV a pris l’initiative de créer une boîte à idée pour achever définitivement le service public audiovisuel : blogueurs, dans vos commentaires, nous comptons sur vous pour imaginer les programmes les plus saugrenus et les plus ringards possibles afin que nos bons amis, patrons de TF1, M6, Canal+ et quelques chaînes privées de la TNT puissent enfin dormir tranquilles...

Dès 2013, je vous flanque mon billet qu'une vente monstre d"entreprises de télévision publique à la découpe aura lieu : les hyènes ont déjà réservé leurs places et choisi leurs victimes...

Le Village des NRV a donc décidé de devenir le lien citoyen et militant entre nos braves et désintéressés gouvernants et législateurs et le bon peuple de France.

france tél.JPGPDG de chaînes privées, milliardaires du PAF, journalistes "embedded", patrons de grands groupes, élites technocratiques, profiteurs du système, Gracques collabos, politiques ambitieux, fayots de tous acabits, socialistes libéraux, Strauss Kahniens, Jospinistes, chevaliers, officiers, commandeurs de la légion d'honneur et détenteurs d'autres hochets dérisoires, porteurs de diverses médailles en chocolat pour gamins attardés et complaisants, députés, sénateurs, ministres n'hésitez pas à piocher dans nos suggestions pour nous pondre une foule d'amendements aussi pertinents et subtils que ceux de notre père spirituel, M. Paternotte afin de massacrer encore plus radicalement nos télévisions publiques : nous sommes là !

Derrière vous, pour vous faire avancer...

Mais je me permets un conseil provenant d'un ami qui vous veut du bien : évitez de trébucher...

 

Billet rédigé le mardi 25/11/2008

Cui cui, merle moqueur…

BOÎTE À IDÉES DESTINÉE AUX DÉPUTÉS UMP EN MAL D’IMAGINATION POUR ANÉANTIR ET DÉMANTELER LE SERVICE PUBLIC DE L’AUDIOVISUEL.

mercredi, 26 novembre 2008

Doit-on s’en émouvoir ? (II)

La dégradation des moeurs a atteint un niveau inquiétant. Ainsi pouvait-on lire en titre de rubrique d’un organe (de presse) qui pourtant jusqu’ici ne s’était pas particulèrement signalé par ses écarts licencieux (Le Monde pour ne pas le nommer), le « scoop » suivant :

 Les craintes de déflation font plonger les bourses.

Sans titre.JPG A la lecture, le contenu de l’article ainsi intitulé se révèle, de prime abord, assez éloigné de cette « accroche » passablement scabreuse et de ce fait bien de nature à susciter l’intérêt de personnes préoccupées par ces perspectives, à bien des égards redoutables.

 Disons le tout net à ces honnêtes lecteurs : ils seront déçus !

 Et on peut même aller jusqu’à affirmer qu’ils pourront se sentir grugés.

 Dans le jargon puéril et sommaire des journalistes spécialisés, on y évoque les déboires de riches nippons, au fil d’allusions à peine voilées aux craintes incapacitantes que leur inspire la « déflation.» Foin de monographie érudite et informée sur les effets physiologiques affectant le métabolisme viril. Ceux qu’un âge déjà respectable a rendu sensibles à ces questions douloureusement intimes en seront pour leurs frais. Une longue et besogneuse métaphore continuée, voilà tout ce qu’ils auront. Filée sur le modèle de la spéculation mondialisée, prompte à s’effaroucher à la moindre alerte. D’incompréhensibles graphiques pseudo scientifiques, en lieu et place des honnêtes et illustratives planches anatomiques qu’on aurait été en droit d’attendre, complètent la supercherie.

 Au final on comprend que la déflation est néfaste pour les bourses. La belle nouvelle ! 

Sans titre2.JPG

 La démonstration est faite, de la veulerie démagogique de cette presse, réputée « de référence », qui, pour masquer la vacuité et la pauvreté de ses contenus, n’hésite plus à recourir au plus médiocres procédés, tels ces titres racoleurs , au risque de plonger dans une profonde confusion et un trouble lourdement incapacitant la population déjà très fragilisée dont elle brigue le lectorat, sans la moindre vergogne quant aux méthodes de chalandise rédactionnelle.

 Ce scandale doit cesser !

 Ces mêmes escrocs médiatisés sont en effet des récidivistes. Il y a peu,  ils nous servaient le même contenu insignifiant camouflé de confusion pédante, sous un intitulé inversé : Les craintes d’inflation  font plonger les bourses.

De qui se moque-t’on ?

 Ces gens n’ont pas plus de respect pour le discernement de leur lecteur qu’ils n’en ont pour eux-mêmes, et pour la consistance de leur fumeuse expertise.

 Espère-t-on nous faire gober ce prétendu tropisme déprimant de nos bourses comme une fatalité inéluctable et finalement insensible à toute stimulation du contexte où elles ont à assurer leurs fonctions essentielles ?

 Non, décidément, messieurs les rédacteurs du monde, comme disait le capitaine : le cirque Hipparque n’a pas besoin de clowns et par conséquent vous ne pourrez pas faire l’affaire.

slip2b.jpg

Urbain

lundi, 24 novembre 2008

Sexe, socialisme et religion...

manchette1.jpg

 

EN EXCLUSIVITÉ PLANÉTAIRE

 

La photo du Père Noël sans sa barbe un mois avant les fêtes :

 

Père noël.JPG

 

Rome le 24 novembre 2008

De notre envoyé spécial Papa Razi

Nos reporters ont surpris le Père Noël, incognito, sans barbe, en villégiature à Rome accompagné d'une mystérieuse inconnue.

Une enquête est en cours pour déterminer l'identité de cette femme énigmatique...

Nos reporters traquent nuits et jours le couple qui utilise tous les subterfuges pour échapper aux journalistes.

Outrés par l'attitude du Père Noël en ces temps de crise où les jouets distribués aux petits enfants risquent d'être chichement distribués, certains observateurs se sont émus du comportement désinvolte du plus haut personnage des fêtes de fin d'année.

 

SCOOP DE DERNIÉRE MINUTE

La belle inconnue enfin identifiée !

 

benoi1.jpg

 De notre envoyé spécial à Rome Papa Razi

Malgré des déguisements subtils et particulièrement discrets, le Père Noël et sa compagne Marie Ségolène Royal, n'ont pas échappé à la vigilance de notre équipe de journalistes.

Les deux tourtereaux, surpris pendant une tendre démonstration d'affection se sont décidés à nous confier leur première déclaration en exclusivité pour la gazette du Village des NRV.

Ségolène s'est dite, je cite : "dépitée par son échec injuste mais déterminée à lutter becs et ongles pour gagner la tête du Secrétariat du PS malgré la funeste et perverse coalition  qui s'est levée contre l'innocence et la pureté que j'incarne", dût elle laisser un tombereau d'aigris désarticulés derrière elle et quitte à  mettre 25 ans pour y parvenir.

Elle a décidée de s'accrocher , s'agripper et se cramponner à un poste que Dieu lui a personnellement promis , "mais je me consacrerai loyalement à mon futur époux afin qu'il m'emmène sur son traineau volant tiré par ses rennes : plus haut je voyagerai dans le ciel plus près du Seigneur, je me trouverai et plus je puiserai mon inspiration dans la parole divine et socialiste" .

Elle a ajouté : "les quatre principales missions de mon existence sont le poste de premier secrétaire du PS, la Présidence de la République, le Père Noël et Dieu mais jamais je ne trahirai l'un au détriment des autres. Le PS n'a pas voulu de moi mais  j'entends par delà les étoiles, l'appel de Dieu qui me somme de refonder le Parti ! Qui oserait désobéir à notre Créateur ? Sûrement pas les vrais socialistes !"

J'ai appris par le biais de certaines confidences de personnalités bien informées que devant l'effrayante détermination de Mme Royal, observée sur TF1 samedi dernier à 20h, certains caciques du Parti avaient loué les services de gardes du corps spécialement entraînés au tir, au combat rapproché, au déminage et aux animaux venimeux.

Selon des sources autorisées, il ne serait pas étonnant que 43 électeurs de Mme Aubry soient portés disparus durant ce week end...

______________________________________________________________________________

Le pouvoir rend raide dingue ; une bonne partie des dirigeants est à moitié chtarbée et caractérielle...

Et vous vous étonnez que le monde aille si mal ?

 

Cui cui l'oiseau iconoclaste et terrorisé par les ravages des ambitions personnelles...

vendredi, 21 novembre 2008

Doit-on s’en émouvoir ?

 

prost.jpgC’est officiel :

Il n'est pas (plus) diffamatoire d'être qualifié(e) de pute à Puteaux.

Du moins pour les acteurs de la politique locale.

«Et oui, la maire de Puteaux fait sa pute. Elle se vend, offre des cadeaux, promet tout et son contraire et prévoit tout pour se faire réélire en 2007 et 2008».

La députée-maire UMP de Puteaux (Hauts-de-Seine), Joëlle Ceccaldi-Raynaud, avait en effet porté plainte pour diffamation.

Injurieux, sans doute, mais pas diffamatoire, admet la doxa médiatique, avec les juges.

D'où on ne doit pas conclure que Puteaux devrait sa toponymie à l'activité majeure de sa population, réputée mise en valeur par ses édiles municipaux (allant jusqu’à payer de leur personne ) , car tel n'est pas l'argument sur lequel les juges ont motivé leur décision.

Selon le tribunal, il s’agit «d'une libre critique des promesses d'un candidat dans un contexte de campagne électorale, en vue des élections législatives de juin 2007, puis des municipales de mars 2008.»

On déplorera que les juges, dans leur louable effort de dire le droit en des termes frappés au coin de la clarté et du bon sens, n'aient pas été jusqu'au bout de cette salutaire démarche et rappelé que ce que le bloggeur accusé avait dénoncé n'était somme toute que la description factuelle de la pratique politique la plus commune, désormais généralisée et exemplifiée jusqu'au sommet de l'état (avec le talent que l’on sait), et jusqu’aux instances des organisations politiques les plus notoires ( comme les cadres du PS l’ont brillamment démontré ces derniers jours).

Au fond on se demande bien pourquoi Mme le maire s'est considérée diffamée.

Le libre jeu de la politique ne s'organise plus, comme elle est pourtant bien placée pour le savoir, autour d'un affrontement d'idées ou de convictions relatives à l'organisation et l'économie de la vie sociale, de "choix de société" comme on disait encore naguère.

Longtemps que tous ces archaïsmes poussiéreux de la « politique de papa » ont été remisés au placard à vieilleries.

Mme le Maire ferait mieux de s'inquiéter de consulter (voire recruter)  un féticheur pour se protéger des probables envoûtements que ses adversaires s'appliqueront sans doute prochainement à concocter et populariser parmi une clientèle de citoyens désormais plus séduits par les poupées vaudous et les aiguilles que par les bulletins de vote. Cet engouement récent s'expliquant assez sûrement par le caractère bien plus ludique et divertissant de ce nouveau mode d'exercice citoyen, avec une efficacité « prouvée » au moins équivalente à celle des pratiques électives traditionnelles jusqu'ici en usage .

On notera enfin qu'il s'agit de l’exemple très concret d'un possible et notable "coup de pouce" aux librairies et éditeurs indépendants ( difficile à télécharger illégalement )., que Mme le ministre de la culture ferait bien d'inclure dans le « panel » des  « nouvelles pratiques » culturelles qu'elle prétend vouloir inciter pour promouvoir ces acteurs essentiels de l’indispensable « diversité » qu’il s’agit de maintenir .

poupee2.JPG

 

Urbain

mercredi, 19 novembre 2008

Sciences : les singes décideurs sont ils l’avenir du libéralisme économique ?

Juste après la tenue du G20, je désire vous entretenir d’une expérience sociologique et comportementale passée quasiment inaperçue, terminée il y a à peine quelques jours à l’Université du Wisconsin-Madison aux USA. Les résultats obtenus se sont montrés particulièrement prometteurs et ont ouvert la porte à des perspectives magistrales dans la gestion économique et politique de notre planète.

neutre2.jpgBut de l’expérience :

Étudier le comportement de trois primates de races différente en lieu et place d’être humains placés aux sommets de la hiérarchie et comparer leurs performances finales.

Description du protocole :
 
Le professeur Woodworth assisté d’une petite centaine de collaborateurs, a sélectionné trois singes pris au hasard, il les a placé dans les conditions quasiment identiques à celles des décisionnaires humains qu’il souhaitait tester dans trois domaines différents : la conduite d'un grand pays, le management d’une banque et la gestion d'un parti politique. Ces primates se prénommant Nicky's, un petit babouin mâle un peu agité et narcissique de 53 ans, Bouton's un sévère et avide ouistiti adulte de 58 ans toujours suivi de Kervy son inséparable compagnon jeune et impulsif, enfin  Holldy, un macaque malicieux et bon vivant mais un peu mou et myope de 54 ans fraîchement séparé de Princess, son ex compagne.

Chaque singe devait choisir sa réponse parmi quatre propositions soumises par un staff de brillantes persionnalités grâce à quatre manettes placées devant lui. Un ordinateur géant analysait aussitôt, en temps réel, le retentissement de ses arbitrages en macro économie ainsi que les répercussions sur la politique mondiale, le management bancaire et la gestion du Parti. Le computer comparait alors les résultats entre les mesures prises par les titulaires humains et celles choisies par nos singes sélectionnés.

neutre1.jpg

Je vous livre donc les résultats bruts de l'expérience que j'ai pu obtenir grâce à un ami dont je tairai le nom pour éviter d'entraver sa carrière prometteuse.

Résultats de l'expérimentation :

Pour faire vite, disons que Nicky's a fait mieux que le dirigeant actuel du pays testé (non communiqué pour ménager les susceptibilités), avec des performances supérieures dans le domaine social et l'emploi. Au niveau internationnal le G20 a bien eu lieu et a donné lieu à autant de résultats, c'est à dire à des déclarations d'intentions qui ne mèneront jamais à rien comme les G8, G13, G156, etc... Enfin la situation financière n'a que peu varié. On peut donc déclarer la primauté sensible du babouin sur l'homme dans ce cas particulier de gouvernance d'un pays moderne.

Pour le management de la banque le résultat a été très spectaculaire : Bouton's et Kervy n'ont perdu pendant la crise que trois cent millions d'euros à la place des cinq milliards gaspillés par l'équipe actuelle, toujours en charge rappelons le. Un détail amusant : quand Kervy appuyait en cachette sur les manettes , Bouton's faisait semblant de ne pas le voir. Le staff a du intervenir sévèrement... Pour ce cas, il est indéniable que le bilan de la gestion de l'organisme financier (que nous ne nommerons pas par pudeur) par les ouistitis a été largement supérieure à celle des deux hommes.

Fonds.JPG

Mais le cas d'Holldy fut probablement le plus pathétique. Quelles qu'aient pu être ses décisions, la déliquescence du Parti (dont nous tairons le nom par délicatesse) ne faisait que s'accroître. Le pauvre Holldy, bizarrement, s'était beaucoup attaché aux humains qu'il observait sur d'énormes écrans. Au début il prit très à coeur la mission dont il ne comprenait pas grand chose. Pourtant à la fin de l'expérience, il a terriblement ému les expérimentateurs lorsqu'ils ont vu des larmes jaillir de ses petits yeux myopes devant le spectacle d'un parti ravagé par les haines et les ressentiments... Ce fut le moment le plus poignant de cette expérience. Nombreux furent les expérimentateurs se résoudre à consulter un psychologue pour se remettre de ce sress intense...

Conclusion :

J'avais préparé une conclusion hyper argumentée et puis en me relisant, je me suis dit que dans cette modeste parabole tout était dit : l'Homme et la Femme providentiels n'existent pas, l'essentiel dans une société, ce ne sont pas les "Chefs et dirigeants" qui prennent les arbitrages sans aucun risque et avec de larges gratifications morales et financières mais ceux qui dans leurs entourages préparent véritablement les mesures. Que le pouvoir personnel est un leurre et que le peuple est bien con de croire que celui ou celle qu'il élira est une sorte de demi-dieu capable de tout résoudre et que ses uniques motivations sont le bien de la collectivité. L'époque de de la monarbig-6.jpg.jpegchie absolue me semble révolue. N'est il pas l'heure d'apprendre à raisonner différemment ? N'est il pas temps de rechercher une nouvelle méthode de gouvernance plutôt que s'en remettre aveuglément à un seul individu ?

Qu'une grande partie de citoyens âgés, de droite, par un réflexe tribal naturel face à l'inconnu, croit à ces sornettes et réclame un chef pour la sauver me parait (presque) naturel, quoique nous ne soyions plus au paléolitique... 

Mais, mes amis : le Parti socialiste asphyxié par le mythe et des combats de "chefs" en 2008 ?

Comment dire ?

Comme  Holldy, j'en pleurerais...

NB : La dernière photo a été empruntée en partie à "20 minutes.fr" que je remercie.

Cui cui scientifique déjanté et scénariste fêlé...

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu