Avertir le modérateur

« Doit-on s’en émouvoir ? (II) | Page d'accueil | Ancre - Sympathique »

vendredi, 28 novembre 2008

Réforme de l'audiovisuel public : massacre à la tronçonneuse...

Mes amis, je vais vous raconter une histoire…

J’avais un cousin qui ne cessait de se faire harceler par un gros rat gris  particulièrement envahissant et hideux. N’en pouvant plus de le supporter, il parsema le sol de grains empoisonnés. Le rat se laissa tenter et périt dans d’atroces convulsions ; mon cousin qui était un garçon particulièrement méfiant et méticuleux, alla chercher sa hache et le sectionna en deux puis toujours inquiet, méthodique et soigneux, l’emballa dans un sac en plastique hermétique lesté d’une grosse pierre et le jeta dans le fleuve le plus proche. Par prudence, car il est Corse, il se posta sur une chaise avec son fusil pendant 24 h pour observer si le paquet ne remontait pas à la surface. Enfin rassuré, ce brave homme partit faire une sieste bien méritée...

pageblanc2.JPGEt bien que croyez vous qu’il arrivât, mes chers amis ? Je vous le donne en mille…

On ne revit jamais ce rat !

Et bien vous prenez l’histoire précédente, vous remplacez le rat gris par la télévision publique, mon cousin par le gouvernement et vous assistez devant vos yeux ébahis à l’assassinat en direct du service public audiovisuel !

Premier châtiment, le poison : un PDG nommé par le Président de la République, forcément à sa solde, probablement un fayot de chez Fayot, ou incompétent ou les 3 à la fois… Deuxième châtiment, la hache : une absence de ressources financières fiables, juste de vagues promesses. Troisième châtiment, la noyade : une programmation épouvantable destinée à faire fuir les téléspectateurs vers des chaînes privées…

Avec ces trois handicaps, si le service public télévisuel s'en sort indemne, je mange ma casquette ! Inutile d'attendre avec un tromblon que le service public audiovisuel remonte à la surface, chers lecteurs !


Rex1.JPGCar figurez vous que je viens de prendre connaissance grâce à "ASI" d’un amendement d’un député, Yanick Paternotte, qui, pour éviter que les spectateurs ne quittent les chaînes privées, tente de proposer un amendement obligeant les télévisions publiques à passer des spots " citoyens " (mon cul) concernant des sujets passionnants tels la promotion de l’Europe, l’éducation civique, la défense de la nature, l’éducation de nos amies les bêtes et tous autres sujets passionnants à 20h30 sur les chaînes publiques qui feront vite fuir vers la publicité des télés privées le maigre public, attiré par des programmes miséreux, hormis les sourds les aveugles et les paralytiques !

Aussi dans le souci de seconder efficacement nos deux experts UMProclamés, Jean-François Copé et Frédéric Lefebvre, et devant la décrépitude de l'opposition, qui ne sera plus au pouvoir avant au moins 2017 voire 2022, je me propose d’élaborer pour les chaînes publiques un programme quasimment IN-RE-GAR-DA-BLE.

Bien sûr, vous allez me traiter de vendu et vous aurez raison ! Mais sachez que j’en ai marre de vendre des parapluies à 3 € sur les marchés par des températures polaires et balayé par des  blizzards glaciaux ! Moi aussi j’ai le droit de m’éclater dans les lambris dorés et de péter dans la soie ! Merde alors !

Voici donc un programme type pour chaîne publique à partir de 2009. Aucun brevet ne protège cette page et tous les députés UMP peuvent sans aucun problème s’y référer pour des idées d'amendements ! Taux d’audience cumulée prévue pour une journée type sur France 2 : 2,67 % (les sourds, les aveugles, les malades qui n’ont pas de télécommande, les télévisions qui restent bloquées sur une seule chaîne) :

  1. Que diriez vous d’une petite messe en latin pour vous réveiller à 8 heures, suivi, d’un prêche musulman dûment contrôlé et d’un entretien pour les juifs de France.
  2. À 9 heures : que pensez vous d’un exposé sur un bouquin pendant une demie heure, présenté par quelqu’un dans le genre de Stéphane Bern ?
  3. 9h30 à 10h30 une bonne émission sur l’orthographe et la grammaire par Bernard Pivot
  4. 10h30 à 11h30, jardinage et cuisine par Michel Drucker et Maïté
  5. 11h30 à 12h30, cours d’éducation politique et historique par Éric Zemmour en alternance avec des cours d'économie par Jean Marc Sylvestre et Jacques Marseille.
  6. 12h30 à 13h un jeu avec des prix intéressants allant du livre d’histoire relié jusqu’au dictionnaire Larousse.
  7. 13 à 13h30 les infos par David Pujadas (narcotique, inodore, incolore et sans saveur)
  8. 13h30 à 16h30, pas de changement : une rediffusion de Derrick, Le Renard et Rex.
  9. 16h30 à 17h30 une version remasterisée et rallongée des chiffres et des lettres présentée par Pierre Bellemare.
  10. 17h30 è 19h un débat avec Jean Claude Delarue uniquement consacré au 3ème âge (genre ça se discute avec comme sujet la sexualité, les cannes, les prothèses, les appareils auditifs, l'arthrose, etc...).
  11. 19h è 20 h un jeu de scabble télévisé avec Evelyne Thomas et des cadeaux somptueux ; une bicyclette, un cyclo rameur, des patinettes, des déambulateurs !
  12. 20h à 20h20 le journal de Dominique Baudis.
  13. 20h30 à 21h15 les spots citoyens (voir plus haut).
  14. 21h à 22h les fourberies de Scapin par les petits paroissiens de l’église Saint Paul. Attention ! cela pourrait aussi bien être Othello de Shakespeare par les élèves du lycée Jean Baptiste Say ou même le malade imaginaire avec Christian Clavier et Anne Marie Chazel !
  15. 22h à 24h programme culturel présenté par Christophe Hondelatte avec karaoke.

À partir de minuit rediffusion des programmes de la journée.

Derrick.jpgQu'en pensez vous ? Ce  programme n'est guère susceptible de faire trop d’ombre aux chaînes privées, n'est ce pas ?

Je suis convaincu que vous avez d’autres idées et à cette occasion le Village des NRV a pris l’initiative de créer une boîte à idée pour achever définitivement le service public audiovisuel : blogueurs, dans vos commentaires, nous comptons sur vous pour imaginer les programmes les plus saugrenus et les plus ringards possibles afin que nos bons amis, patrons de TF1, M6, Canal+ et quelques chaînes privées de la TNT puissent enfin dormir tranquilles...

Dès 2013, je vous flanque mon billet qu'une vente monstre d"entreprises de télévision publique à la découpe aura lieu : les hyènes ont déjà réservé leurs places et choisi leurs victimes...

Le Village des NRV a donc décidé de devenir le lien citoyen et militant entre nos braves et désintéressés gouvernants et législateurs et le bon peuple de France.

france tél.JPGPDG de chaînes privées, milliardaires du PAF, journalistes "embedded", patrons de grands groupes, élites technocratiques, profiteurs du système, Gracques collabos, politiques ambitieux, fayots de tous acabits, socialistes libéraux, Strauss Kahniens, Jospinistes, chevaliers, officiers, commandeurs de la légion d'honneur et détenteurs d'autres hochets dérisoires, porteurs de diverses médailles en chocolat pour gamins attardés et complaisants, députés, sénateurs, ministres n'hésitez pas à piocher dans nos suggestions pour nous pondre une foule d'amendements aussi pertinents et subtils que ceux de notre père spirituel, M. Paternotte afin de massacrer encore plus radicalement nos télévisions publiques : nous sommes là !

Derrière vous, pour vous faire avancer...

Mais je me permets un conseil provenant d'un ami qui vous veut du bien : évitez de trébucher...

 

Billet rédigé le mardi 25/11/2008

Cui cui, merle moqueur…

BOÎTE À IDÉES DESTINÉE AUX DÉPUTÉS UMP EN MAL D’IMAGINATION POUR ANÉANTIR ET DÉMANTELER LE SERVICE PUBLIC DE L’AUDIOVISUEL.

Commentaires

Salut l'oiseau et les nrvé(e)s, une petite image en passant:
http://images4.hiboox.com/images/2808/b65a9b9568dba2760742cbf92c5eda3a.jpg

see ya!

Écrit par : skalpa | vendredi, 28 novembre 2008 07:15

Merci cui², de ce que tu dis si bien, cette mainmise dans l'urgence prouve les priorités du gouvernement. Les sondages commandés remontent et les médias quasi unanimement se taisent voire justifient. Quelques emplois en moins, oui, mais c'est la crise ... Tout s'explique, il faut agir. C'est pour le bien de tous.

Écrit par : Agathe | vendredi, 28 novembre 2008 07:51

Dans ce descriptif, présenté comme "apocalyptique", je ne vois pas trop la différence avec ce qui existe "déjà".
Nul ici ne surpris d'apprendre que je me félicite de cette réforme "clarificatrice" si elle a au moins cet effet essentiel ( et essentiellement émancipateur ) :
ne (plus) jamais regarder la télé.

La vrai question qui se pose , et qui doit nous préoccuper ( nous émouvoir ) c'est dans l'ordre de la domination, celle qui va s'exercer, de plus en plus,
non pas sur ceux qui "regardent" la télé ( ceux là on s'en fout et tant pis pour eux , rien ne les contraint à s'abrutir) ,
ni sur ce qu'ils regardent ( y'a tant d'autre choses à faire ),
mais sur ceux qui la "font", les employés/salariés qui fabriquent cette daube répugnante, malgré qu'ils en aient ( du moins pour ceux qui ont un minimum de conscience de ce qu'ils font ).

Écrit par : urbain | vendredi, 28 novembre 2008 08:14

Nul ici ne sera surpris ....
(oups)

Écrit par : urbain | vendredi, 28 novembre 2008 08:15

Salut Cui Cui et tout le village

La grande foire aux jambons publics est ouverte avec TF1 comme principal client.

Le plus "amusant" en fait dans cette histoire est de voir comment elle manque de préparation malgré l'idée qui vient de loin.

Vite, une idée pour forcer les cochons de cerveaux disponibles à venir regarder des jolies pubs privées.

Ta programmation Cui Cui est bien.
Il manque cependant une émission de prévention sur les dangers d'internet, cet autre concurrent d'une saine utilisation de temps de cerveau disponible devant TF1.

Je propose donc :
- "Kommandantur Internet" présenté par Philippe Val(etaille) qui nous justifiera les mesures gouvernementales de contrôle des internautes et d'interdiction des sites et blogs séditieux d'ultra-gôche comme ici.

Arf !

Zgur

Écrit par : Zgur | vendredi, 28 novembre 2008 08:20

Du moment que l'on ne touche pas aux émissions du dimanche matin sur France 2, je m'en tape.

Pourquoi pleurnicher sur la télé publique qui a toujours été le relais naturel du pouvoir et de sa propagande ?

Pourquoi pleurnicher sur la télé publique qui nous gave de programmes débiles payés par nos impôts qu'on peut voir gratos sur les chaines privées.

Il faut dénoncer le manque de pluralité politique sur les chaines publiques mais pas le financement....

De plus aujourd'hui, créer une tv citoyenne sur internet est facile techniquement.... Chiche ?

Just do it !

Écrit par : frère odm | vendredi, 28 novembre 2008 08:41

Ce billet ressemble à un appel à la médiocrité télévisuelle,n'y a-t-il pas assez de chaines pour ça ?

Écrit par : frère odm | vendredi, 28 novembre 2008 08:44

Pour une fois qu'il est clair et à jeun, je dois reconnaître que frère odm me semble témoigner de plus de discernement que d 'autres, notamment l'auteur du billet.

Écrit par : urbain | vendredi, 28 novembre 2008 08:49

Je relativiserai cependant le propos de frère odm quant aux aspects "économiques", où ses vues sont un peu sommaires ( rien n'est "gratuit" en ce monde, sauf parfois la méchanceté ).

Écrit par : urbain | vendredi, 28 novembre 2008 08:52

J'ajoute et conclue qu'il est naturellement illusoire, au monde spectaculaire du marché mondialisé, de prétendre dissocier le "financement" du "contenu" ( et singulièrement revendiquer une pluralité "d'opinion" en regard d'un monopole privé de financement ).
L'appareil idéologique a simplement un tropisme naturel qui l'apparente à l'état, ce tropisme estplus ou moins manifeste selon les périodes.
Nous sommes en phase de ré-instrumentation de l'état ( capitaliste ) et de ses "courroies de transmission", au profit du marché, et pour ceux qui en douteraient voilà un "signe" parfaitement clair.
Pour autant "d'un mal peut sortir un bien" ( voir mon commentaire plus haut ), c'est ça la dialectique ...

Écrit par : urbain | vendredi, 28 novembre 2008 08:59

Bravo Coui Coui pour cetté grille de programmes, hi hi hi, qui réssemble à ce qui existe déjà, hi hi hi.
Mais dans votré grille, il n'y a pas de case pour les films de cinéma, hi hi.

Bon, hier Mandrake le magicien, hi hi, attiré par un extrait de film de Kubrick, est vénou ici faire un tour avec ses deux lapins Elie Cohen et Elie Cohen, hi hi hi.
À mon tour aujourd'hui, hi hi.

Alors voici un acteur, hi hi hi.
http://www.poster.net/mcqueen-steve/mcqueen-steve-photo-xl-steve-mcqueen-6211574.jpg
Attention... Regardez bien, les enfants, hi hi hi.
Pof ! Ah bah ça marché pas ! Abracadabra ! Ah bah si, ça marche ! Hi hi hi !
J'ai transformé le Steve McQueen !
http://www.channel4.com/film/media/film/2l/H/hunger_xxl_02.jpg
Et en plous, il a réalisé un film remarquable sorti mercredi dernier, à ne pas manquer, hi hi hi.
http://www.youtube.com/watch?v=VS7Vt1vWjPE

Écrit par : José Garcimore le magicien | vendredi, 28 novembre 2008 09:05

Merci José, ma qui sé souvient dé toa ?
Tou est remplacé un pé partout par des clones interchangeables dé gérard majaxxe.
Cé sont seulément les "nouveaux philosophes" et les "anti-philosophes" qui maintiennent ta tradition bouffonnante, mais il semblérait qué ça soye dé manière involontaire ...

Écrit par : urbain | vendredi, 28 novembre 2008 09:14

Ya pas de client ds la boutique ?
Le patron surf pendant que les employés corvent ?

Écrit par : frère odm | vendredi, 28 novembre 2008 09:48

Tu devrais pourtant savoir qu'on ouvre à 11 H...(et qu'on ferme à 19 h 30 ).
Le matin ( en attendant les employés et les chalands ) je mate le merle ( très discret en cette saison) et j'oeuvre, de toutes sortes de manières.
Bon , justement voilà une montagne de paperasse.
à ce soir.

Écrit par : urbain | vendredi, 28 novembre 2008 10:07

Te vexe pas pour si peu urbain, kes kon va faire juska ce ke tu reviennes

Écrit par : Konkombre maské | vendredi, 28 novembre 2008 10:29

Bon billet de l'oiseau monté sur ses ergots...mais la télévision publique ne peut pas être pire qu'actuellement; il n'y a aucune diffèrence avec TF1, alors qu'elle disparaisse n'est pas dramatique..Il y a assez de chaines pour sélectionner, ne pas regarder le robinet continu..

Ecrit par : frère odm | vendredi, 28 novembre 2008 08:41

+ 1

Écrit par : Pamela de Barres | vendredi, 28 novembre 2008 10:36

Ecrit par : José Garcimore le magicien | vendredi, 28 novembre 2008 09:05

Vous n'êtes qu'un imposteur !!!
Vous n'avez pas montré vos petites souris, vous n'avez pas dit "décontrasté" ni "Y m'énerve" !!!

Je retourne à la mairie, Christian m'attend.

Écrit par : Denise Fabre | vendredi, 28 novembre 2008 10:38

malgré qu'ils en aient
Ecrit par : urbain | vendredi, 28 novembre 2008 08:14

Selon l'Académie, "malgré que" est incorrect sauf avec "avoir" pris absolument (Malgré qu'il en ait).

De plus en plus, "malgré que" pénètre dans l'usage littéraire et il devient difficile de l'interdire absolument ou de le condamner sévèrement. Si vous l'employez, le subjonctif est obligatoire.

Impeccable Urbain.

Écrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 28 novembre 2008 10:39

Ecrit par : Denise Fabre | vendredi, 28 novembre 2008 10:38

J'avoue...

Écrit par : (ne pas confondre) | vendredi, 28 novembre 2008 11:01

"... il parsema le sol de grains empoisonnés. Le rat se laissa tenter et périt dans d’atroces convulsions ..."

Pour info:
Le rat est un animal "intelligent". Des études ont constaté qu'il était ( entre autres) apte à faire le rapprochement entre la mort ( par convulsions : donc poison à effet rapide) de ses congénères et ce qu'ils avaient absorbé, auparavant.
Ayant eu cette expérience, le rat ne touchera plus à ce type "d'alimentation".
Donc, on a recours, désormais,à des types de poison contenant des anti-coagulants...
C'est une mort lente, qui l'attend...

C'est HS ?... p't'être pas...

Écrit par : sarah7 | vendredi, 28 novembre 2008 11:02

Pourquoi en voulez-vous tant à mes amis Frédéric Lefebvre et Christian Estrosi? Ils ne font que leur devoir, vous savez.
Je sais bien que cette réforme de l'audiovisuel n'a pas été évoquée pendant la campagne de notre bon maître, et qu'elle va coûter très cher au budget de l'Etat, mais ce n'est rien comparé à notre politique sur les heures supplémentaires! Non seulement ça nous coûte les yeux de la tête, mais en plus ça a un effet boeuf sur l'emploi.
Non! S'il vous plaît, gens de ce Village, ne le dîtes pas à notre bon maître, depuis qu'il a fait un séjour accéléré à Bercy, il se croit doué en économie...

Écrit par : Singe de cour | vendredi, 28 novembre 2008 11:07

Voilà ...

http://www.bakchich.info/article5982.html

Écrit par : agathe | vendredi, 28 novembre 2008 13:45

Ecrit par : Singe de cour | vendredi, 28 novembre 2008 11:07

Nanolovitch ?

Écrit par : nef des fous | vendredi, 28 novembre 2008 14:05

Ecrit par : Singe de cour | vendredi, 28 novembre 2008 11:07

Poujadas ?

Écrit par : nef des fous | vendredi, 28 novembre 2008 14:07

Ecrit par : Singe de cour | vendredi, 28 novembre 2008 11:07

Joufflin ?

Écrit par : nef des fous | vendredi, 28 novembre 2008 14:09

Ecrit par : Singe de cour | vendredi, 28 novembre 2008 11:07

Bé-à-tout ?

Écrit par : nef des fous | vendredi, 28 novembre 2008 14:13

Ecrit par : nef des fous | vendredi, 28 novembre 2008 14:13

Jean Apathie ?

Écrit par : nef des fous | vendredi, 28 novembre 2008 14:15

Ecrit par : Singe de cour | vendredi, 28 novembre 2008 11:07

Jean Esperanicolas ?

Écrit par : nef des fous | vendredi, 28 novembre 2008 14:17

Ecrit par : Singe de cour | vendredi, 28 novembre 2008 11:07

Denise Sot ?

Écrit par : nef des fous | vendredi, 28 novembre 2008 14:18

Ecrit par : Singe de cour | vendredi, 28 novembre 2008 11:07

Etienne Mijotte ?

Écrit par : nef des fous | vendredi, 28 novembre 2008 14:21

Tiens un spammeur qui se fait passer pour nef

Écrit par : Vishnou | vendredi, 28 novembre 2008 14:23

Ecrit par : Singe de cour | vendredi, 28 novembre 2008 11:07

Boris Razoir ?

Écrit par : nef des fous | vendredi, 28 novembre 2008 14:25

J'adore :

"La cour d'appel de Paris a autorisé aujourd'hui la poursuite de la commercialisation d'une poupée vaudou à l'effigie de Nicolas Sarkozy, mais ordonné à la société qui la commercialise d'apposer un bandeau indiquant que piquer la poupée porte atteinte à la dignité du président."

"Piquer la poupée porte atteinte à la dignité du président" ; vite, il m'en faut une.

Et un bandeau : "Piquer la poupée fait mal au président" ?

Succès garanti...

Écrit par : f | vendredi, 28 novembre 2008 14:40

Ecrit par : Vishnou | vendredi, 28 novembre 2008 14:23

Non non je cherche car les possibilités sont quasi infinies et je n'en suis qu'aux journalistes...;-)))

Il y a également les collaborateurs et ministres...

Rachida Daté, Henri Guano, Claude Bêlant...(liste non exhaustive)

la partie civile...

Claude A l'aigre, Bernard Tapis, Max Galleux...(liste non exhaustive)

les (hum) stars...

Christian Glaviot, Mireille M'a tuer, Didier Barbebien, Enrico Machiasse, Fauderche... (liste non exhaustive)

les (hum) sportifs

Gregory Couperet, Alain Probsterné...(liste non exhaustive)

Écrit par : nef des fous | vendredi, 28 novembre 2008 14:42

Ecrit par : f | vendredi, 28 novembre 2008 14:40

Je réserve également.

(Urbain, commande please)

Écrit par : nef des fous | vendredi, 28 novembre 2008 14:43

Ecrit par : f | vendredi, 28 novembre 2008 14:40

La commercialisation de la poupée est autorisée (alors que les avocats de Sarkozy demandaient son retrait de la vente), mais ça n'empêche pas Le Monde de titrer "Poupée vaudoue : Sarkozy gagne en appel".

Écrit par : (ne pas confondre) | vendredi, 28 novembre 2008 14:50

Bon, jurisprudence Urbain oblige et étant donnée la mauvaise humeur régulière de nef à mon égard, j'ai fait un best-of du Rioufol du vendredi. L'article en entier sur le site du Figaucho...

_________________________________________________________

L’imposture socialiste rend complices ses soutiens, nombreux dans l’Éducation nationale et les médias. Ce sont ces belles âmes qui ont donné son envergure à la gauche dogmatique et manipulatrice, incapable de se frotter à la vie des gens. Ce sont ces faiseurs d’opinion qui ont avalisé la police de la pensée et son panurgisme. Une majorité d’enseignants et de journalistes ont cautionné ce qui était une tromperie, un abus de confiance. S’en rendent-ils compte, au moins ?

Aussi faut-il espérer que les socialistes sauront rapidement rebâtir une assise populaire et une doctrine en phase avec le XXIe siècle, son capitalisme, son conservatisme.

Toutefois, les observateurs ont négligé, dans le tumulte du Parti suicidaire, le long entretien accordé par Dominique Strauss-Kahn au Parisien, vendredi dernier. Le patron du Fonds monétaire international y exposait ses vues sur la crise et sa confiance dans l’économie de marché. Un début de programme présidentiel pour 2012. DSK, l’homme à suivre ?

Il est temps de libérer les paroles étouffées par les maîtres-censeurs, qui se mobilisent cette semaine contre la réforme de l’audiovisuel public vue comme une atteinte à leur fief. Le politiquement correct qui revient à la charge (mercredi, c’était l’écrivain Kléber Haedens, dont un collège devrait porter son nom, qui était la cible du MoDem), est l’enfant de ces pharisiens.

Le déni du choc des cultures, que les islamistes viennent à nouveau de contredire en attaquant Bombay (Inde), fait partie de ces mensonges officiels qui n’ont pas de sens.

Et qui écoute les militantes de Ni putes ni soumises, qui dénoncent, au nom de la laïcité, les violences machistes faites aux femmes des cités ? Mardi, elles ont envoyé une lettre à Nicolas Sarkozy. Elles y décrivent « la persistance en France de traditions patriarcales imposant par la violence le contrôle des corps, des consciences (…)» .

Écrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 28 novembre 2008 14:50

Ecrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 28 novembre 2008 14:50

Un lien aurait suffit. Tu sais clic avec un doigt...

Écrit par : nef des fous | vendredi, 28 novembre 2008 15:18

Comme d'hab n'importe quoi; victimes et bourreaux sont indiens..
Ecrit par : Pamela de Barres | jeudi, 27 novembre 2008 11:12

Oui, oui...

Vilasrao Deshmukh, the chief minister of Mumbai, was reported to have said that two British-born Pakistanis were among eight gunmen seized by Indian commandos who stormed buildings to free hostages.

http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/asia/india/3533472/Mumbai-attack-British-men-among-terrorists.html

Écrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 28 novembre 2008 15:20

étant donnée la mauvaise humeur régulière de nef à mon égard
Ecrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 28 novembre 2008 14:50

Un lien aurait suffit. Tu sais clic avec un doigt...
Ecrit par : nef des fous | vendredi, 28 novembre 2008 15:18

CQFD ;-(

Écrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 28 novembre 2008 15:22

Ecrit par : (ne pas confondre) | vendredi, 28 novembre 2008 14:50

Oui, j'ai vu...

La justice qui vient garantir l'efficacité de la poupée, c'est superbe.
Ca pourrait être un argument de vente, un slogan prêt à l'emploi.
"La poupée vaudou(e), porte atteinte à la dignité du président à 100% !"

Écrit par : f | vendredi, 28 novembre 2008 15:33

En haut de cette page :
"Le Village des NRV porte atteinte à la dignité du président à 100% !"

Écrit par : Agence conseil en publicité | vendredi, 28 novembre 2008 15:49

Pour la poupée vaudou , j'en avais 50 en commande, "suspendues" jusqu'ici à la décision du tribunal, elles seront donc chez votre libraire favori ... mais elles ne sont annoncées pour la mi-décembre .

Merci Bouffon pour ce merveilleux cadeau de Noël, aux libraires et aux adeptes de la "démocratie directe" ( voir "doit-on s'en émouvoir I" ) .

Écrit par : urbain | vendredi, 28 novembre 2008 16:08

annoncées que pour la mi-décembre ... oups
( les petits poupées citoyennes)

Écrit par : urbain | vendredi, 28 novembre 2008 16:09

à quand le punching-ball Sarkozy ?

Écrit par : Cassius Clay | vendredi, 28 novembre 2008 16:18

Christian Salmon et la madone des Escalator
http://www.lemonde.fr/opinions/article/2008/11/28/segolene-la-madone-des-escalator-par-christian-salmon_1124496_3232.html

Écrit par : (ne pas confondre) | vendredi, 28 novembre 2008 16:25

"Piquer la poupée porte atteinte à la dignité du président" ; vite, il m'en faut une.

Ecrit par : f | vendredi, 28 novembre 2008 14:40

En effet ... on croit rêver ...
j'ai l'impression que le président du tribunal est un pince sans rire , qui a bien du s'amuser .
Vous pouvez compter que l'avertissement sera très visible ,
et dès lors que c'est certifié par la justice française,
on peut y croire !
Vite Noël !

Écrit par : urbain | vendredi, 28 novembre 2008 16:51

Ecrit par : Agence conseil en publicité | vendredi, 28 novembre 2008 15:49

Publicité mensongère ou alors vous êtes bien présomptueux !

Ecrit par : urbain | vendredi, 28 novembre 2008 16:08

Voilà qui fera le régal des rebelles sans cause et des paumés de l'anti-Sarkozie (les mêmes qui se plaignent d'une prétendue baisse de leur pouvoir d'achat... mais qui n'hésitent jamais à investir dans le dernier gadget débile, allez comprendre !). Si en plus, votre "libraire préféré" l'enrobe d'un joli paquet cadeau "citoyen", ça va se vendre comme des petits pains.

Écrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 28 novembre 2008 16:57

Ecrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 28 novembre 2008 16:57

Ma petite entreprise ne connaît pas la crise.

Écrit par : nef | vendredi, 28 novembre 2008 17:11

Ecrit par : nef | vendredi, 28 novembre 2008 17:11

Je préfère le Cantique des Cantiques !

Écrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 28 novembre 2008 18:12

Sur que ça risque pas de "porter atteinte à la dignité du président", ni d'ailleurs d'avoir le moindre effet sur quoique ce soit (pas même sur tes neurones , pour autant qu'ils te servent à quelque chose, et qui pourtant, dans cette hypothèse, auraient bien besoin d'être un peu ventilés ).

Écrit par : urbain | vendredi, 28 novembre 2008 18:24

Cela dit, j'ai également ( à ta disposition) la bible, le coran, les psaumes ( y compris ceux de Claudel) , le tao te king, et tout le toutim du bricabrac simplet de l'opium des peuples.

Écrit par : urbain | vendredi, 28 novembre 2008 18:27

Merci j'ai déjà tout ce qu'il faut.

Et puis ca fait un bail que la religion n'est plus l'opium des peuples de la vieille Europe. L'article de ce jour illustre bien ce qui constitue le nouvel opium. La bagnole, la télé, le tiercé comme disait Renaud avant que la sobriété lui ôte le peu de talent qui lui restait !

Écrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 28 novembre 2008 19:01

Ecrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 28 novembre 2008 19:01

l'un n'empêche pas l'autre,
la preuve ...

Écrit par : urbain | vendredi, 28 novembre 2008 19:51

Monsieur Joyeux, s'il vous plaît fermez-la.
Vous êtes si déprimé que vous allez faire passer notre bon maître pour le ringard-réactionnaire à la Estrosi qu'il essaye de toutes ses forces de ne pas être.Comprenez-vous qu'il risque, sinon, d'y perdre sa nouvelle épousée? N'oubliez pas qu'il se veut un homme de rupture, de mouvement, de tournicoton, que diable! Si vous êtes tristes, sortez donc, recevez, portez sa parole,ou.....écoutez donc un des disques de madâme Bruni-Sarkozy! Et s'il vous plaît, je vous en prie: cessez donc de recopier bêtement les écrits de ce rioufol qui déporte à l'extrême-droite le sarkozysme et nous oblige ensuite à publier démentis sur démentis.
Bien le bonsoir, monsieur Joyeux. N'oubliez pas d'éteindre en sortant!

Écrit par : singe de cour | vendredi, 28 novembre 2008 19:55

Je propose de payer un billet d'avion à Pat Joy pour la Mongolie. Il passera quelques années là-bas, et en nous revenant il sera un homme neuf et pourra nous traduire les vidéos des internautes mongols comme celle-ci postée hier (dans la signature)

Écrit par : un voyageur passant par le village nrv | vendredi, 28 novembre 2008 20:20

Ecrit par : un voyageur passant par le village nrv | vendredi, 28 novembre 2008 20:20

ça a l'air bien.
j'ai hâte d'avoir les sous-titres (mais le mongol sonne bien , ça devrait lui plaire).
En attendant je lui recommande, pour se préparer : "GUIDE DE MONGOLIE" de SVETISLAV BASARA .

Écrit par : urbain | vendredi, 28 novembre 2008 20:48

Ah ces stals et leurs reves de goulag !
Profitez donc du we, que je vous souhaite bon malgré tout, pour retirer le couteau d'entre vos dents...

Écrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 28 novembre 2008 21:04

Au lendemain de la fête de Thanksgiving, la tradition veut que les grands magasins américains ouvrent leurs portes à cinq heures du matin pour lancer la saison des achats de Noël. Attirés par des soldes alléchants, les consommateurs se pressent aux portes pour pouvoir se ruer à l'intérieur lorsque celles-ci ouvrent. Ce matin, la ruée annuelle a causé la mort d'un travailleur d'un Wal-Mart à Long Island, en banlieue de New York. Une femme aurait également fait une fausse couche. Extrait d'un reportage du Daily News :

Des témoins affirment que l'assaut de la foule a fait trébucher l'homme. Il est tombé et s'est fait piétiner. Alors qu'il cherchait à retrouver son souffle, des clients lui courraient sur le dos et tout autour de lui.

"Il était bousculé en tous sens par 200 personnes," déclare un collègue, Jimmy Overby, 43 ans. "Ils ont sorti les portes de leurs gonds. Il a été piétiné et tué sous mes yeux. Ils m'ont également fait tomber… J'ai dû me battre littéralement pour empêcher les gens de me piler dessus."

La police du comté de Nassau enquête encore sur l'affaire et n'a pas voulu confirmer les témoignages. Le coroner déterminera la cause du décès. La police a tout de même dit, sans plus de précisions, qu'il y avait eu plusieurs blessés.

Jessica Keyes était une de ces consommatrices. Elle a affirmé au Daily News qu'elle a vu une femme se faire pousser par terre à quelques pieds de l'employé moribond.

"Lorsque l'équipe para-médicale est arrivée, elle leur a dit "Je suis enceinte"", relate Keyes.

Les ambulanciers ont traité la femme sur place puis, selon Keyes, ils ont dit à la femme:

"Il n'y a plus rien que nous puissions faire. Le bébé est mort."

http://www.nydailynews.com/ny_local/2008/11/28/2008-11-28_worker_dies_at_long_island_walmart_after.html

Écrit par : patrice | vendredi, 28 novembre 2008 21:15

Merci à tous !

Pas beaucoup de propositions mais il est vrai qu'on peut difficilement faire pire qu'aujourd'hui !

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | vendredi, 28 novembre 2008 21:15

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | vendredi, 28 novembre 2008 21:15

Il est toujours possible de faire pire, mais il est douteux que ça change grand chose.

Une seule conclusion :
NE REGARDEZ PAS LA TELE !

Écrit par : urbain | vendredi, 28 novembre 2008 21:54

Une seule conclusion :
NE REGARDEZ PAS LA TELE !

Ecrit par : urbain | vendredi, 28 novembre 2008 21:54

Inutile de nier la réalité Urbain !

Quelle portéee ont tes appels désespérés au boycott de la télé ? Même ta femme ne t'écoute pas !

Qu'Internet remplace la télé est toutefois une bonne chose...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | vendredi, 28 novembre 2008 22:00

Je ne vois pas très bien ce que cette tévé-là a à voir avec un quelconque service publique. Comme en convient très bien C² : "on peut difficilement faire pire qu'aujourd'hui !" Alors voilà où se situe le niveau du "débat", rapporté une fois de plus à un faux dilemme ; défendre ce machin-là ou liquider. On sait très bien le poids de ce média dans la vie de (presque) chacun, son pouvoir, son intrusion dans la sphère privée des individus, ce lavage de cerveau soft et ludique, cette puissance de feu "dépolitisante", fabriquant des réflexes, du consentement, du bongrobonsenspopulaire, des stars communes, des "évènements" communs, du sens commun et pas grand chose de ce qui fait un "ensemble"... Et forcément le bénéfice qu'il y a à en tirer le meilleur profit.
Passons rapidement sur le fameux "financement". Un "service public" est financé par le public pour ce service, sans médiation. Ca se règle par la fiscalité, "sans tabou" comme on dit. Les explorations de fond de tiroirs actuelles sont là pour nous dire, déjà, que ça n'est pas très important et que ça ne durera pas. Que c'est une question seconde qui pèse à tous et que le pouvoir politico-médiatique tient ce "service public" dans sa main.
L'indépendance : un collectif d'associations de téléspectateurs, de producteurs, de créateurs pourrait se charger de ça, des nominations, des grands choix etc.
L'audience : décorréler la création du fameux audimat. Partir du principe que "si c'est bon, ça sera vu." Sortir des schémas industriels craintifs. Faire le pari qu'une forme peut s'imposer peu à peu, avec du temps, qu'il n'y a pas que le travail de sape, la négativité, qui sont opératoires.
Les contenus : Simplement faire de la télévision. Penser un peu ce dispositif particulier (devant lequel on a la tête baissée et non levée comme dans une salle de cinéma (cf JLG)), ses singularités (bonnes et mauvaises) : le direct, la modestie, le temps...

Oui-oui a dit ce qui ne sera pas.

........

On se souvient de l'épatant travail récent de journaliste-reporter-éclaireur du sieur Askolovitch qui, au péril de sa vie, n'hésita pas à frotter son bas-ventre au galbe délicat de la cuisse élyséenne... La "rédaction" du JDD, n'ayant visiblement rien compris à la puissance du verbe askolovitchien qui rayonne dans le monde, conjointement à la voix de son maître, semble se "rebiffer". Oulala :

www.liberation.fr/medias/0101269506-sarkozy-le-jdd-se-rebiffe

Écrit par : f | vendredi, 28 novembre 2008 22:05

Maréchal, nous voila !

Les titres du "monde" rappellent de plus en plus furieusement ceux de la presse d'occupation, non pas tant du fait de leur orientation rédactionnelle que du contenu de l'actualité elle-même :

"Sarkozy veut gracier 40 prisonniers "méritants" pour Noël"

et la teneur des informations ( toutà fait officielles) contenues dans l'article "ne déçoit pas":

M. Sarkozy souligne que son "attention a été appelée à plusieurs reprises sur la situation de condamnés dont le comportement en prison était décrit comme particulièrement digne d'intérêt".
Il évoque notamment des détenus ayant fait des efforts particuliers "en vue de se réinsérer", ayant "une détermination hors du commun à suivre une formation professionnelle, à rechercher un emploi ou à suivre des soins pour que leur sortie se déroule dans les meilleures conditions". D'autres ont "fait la preuve d'un courage ou d'une solidarité exemplaire", ou "se sont attachés à indemniser significativement leurs victimes".

Pétainisme transcendantal, quand tu nous tiens ...

Alors ? Bientôt Radio Paris "newlook" ?

Écrit par : urbain | vendredi, 28 novembre 2008 22:07

f et Urbain

Une télévision insolente, impertinente, drôle, culturelle sans être chiante, éducative en s'amusant, informative sans tabous, avec des gens différents de ceux qu'on voit à chaque promo...

Vous pariez qu'une telle télévision cartonnerait à mort ?

Je m'étonne même qu'une télévision commerciale ne reprenne pas le concept car ce serait le gage d'une réussite absolue et d'un bénéfice substantiel...

Comme quoi, dans notre beau pays, l'idéologie est plus importante que le profit.

La radio ou la télé privée qui s'engouffrerait dans le créneau de l'opposition politique et de la satire serait presque certaine d'écraser tous les autres médias privés actuels politiquement corrects. J'en suis certain.

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | vendredi, 28 novembre 2008 22:15

Ecrit par : f | vendredi, 28 novembre 2008 22:05

et en conclusion, cet ultime commentaire :
"Joints par Libération, ni Claude Askolovitch ni le groupe Lagardère n’ont souhaité s’exprimer."

J'en déduis que les intéressés préparent un bouquin, ( au besoin avec Rouellebec et Béchamelle ) pour manifester au monde entier leur dépit et leur dégout commun ( d'esthètes et intellectuels brillants et anticonformistes) devant les odieuses cabales et le complot répugnant ourdis contre eux par les médias...( orchestré naturellement par les islamistes, les judéophobes, quelques maoïstes archaïques attardés, etc., réunis par la main souterraine du "ressentiment" , de la frustration morbide et de la haineuse jalousie.

Bouquin qui sera tiré à 140 000 exemplaires et dont la campagne presse saturera tous les médias pendant deux semaines.

Écrit par : urbain | vendredi, 28 novembre 2008 22:19

Ecrit par : urbain | vendredi, 28 novembre 2008 22:07

Ca devient (un peu plus chaque jour) atroce.

Écrit par : f | vendredi, 28 novembre 2008 22:22

"l'idéologie est plus importante que le profit."

Pour l'instant, ils ont les deux. Et quand le profit patine un peu (Internet, le (relatif) désintérêt, les recettes publicitaires qui déclinent, la criiiise etc.), l'idéologie vient à la rescousse pour reconquérir la seconde moitié du dispositif, le profit.

Écrit par : f | vendredi, 28 novembre 2008 22:30

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | vendredi, 28 novembre 2008 22:15

Absolument illusoire comme d'innombrables exemples , y compris en ce moment même le démontrent à l'envi.
Le contenu diffusé est essentiellement marchand ( propagande et idéologie incluses), déterminé par le principe de valeur et de maximisation du profit qui subsume toute détermination idéologique.
C'est la "nature" marchande de ce qui est produit, des rapports de production sous-jacent, et de la "consommation" de cette "valeur" qui déterminent tout le reste (et notamment les orientations idéologiques) , et non pas l'inverse.
En bon marxiste situationniste je te rappelle que la domination ( et l'aliénation induite) sont redevables des modes de production eux-mêmes et non de la seule propriété des modes de production.

Écrit par : urbain | vendredi, 28 novembre 2008 22:40

Pour l'instant, ils ont les deux.

Ecrit par : f | vendredi, 28 novembre 2008 22:30

Parce que la loi du marché est tronquée ! En fait le véritable capitalisme que ces jocrisses vantent n'existe pas.

Les Français de droite qui font l'apologie du capitalisme me font marrer !
En effet des tas de créneau ( dont celui de l'opposition) qui restent libres ne sont pas occupés car ils sont bloqués par l'oligarchie.

En fait le capitalisme à la française cumule tous les inconvénients du libéralisme anglo-saxon (précarité, salaires bas, couverture sociale de plus en plus rudimentaire) et l'étatisme soviétique (cooptation des élites, blocage de l'innovation, mainmise sur tous les rouages de la société, oligarchie mixte entre hauts fonctionnaires et grands patrons du privé, entre politiques et dirigeants économiques)...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | vendredi, 28 novembre 2008 22:42

Mes excuses cui cui, aucune idée sur la télé.

Les huissiers pouvant débarquer chez moi à tous instants pour saisir tout ce qui leur chante, en considération de la colossale dette en contraventions de stationnement que je dois à l'état depuis des années, et que je ne pourrais jamais payer, j'ai, il y a belle lurette, abandonné la dernière télé que j'avais ( et qui avait déjà fait un long bout de chemin chez d'autres ) lorsque le tube a expiré. Du coup, c'est un mode de représentation qui s'est peu à peu éloigné de mon entendement, si je reste consommateur d'images fixes ou animées ailleurs.

Mais quand même : sur mon souvenir, un truc qui démarrerait avec interlude le matin sur toutes les stations, et enchainerait sur des programmes,jusqu'au soir, voire jusqu'aux heures avancées de la nuit, tous dédiés à ...interlude, tout autant, n'animerait pas de réel de ressentiment de ma part.

Voilà ma proposition. Je sais aussi qu'elle peut déplaire et bousculer quelque peu.

Ce peut d'ailleurs n'être qu'une mesure en forme de moratoire que je serais prêt à accepter.

Après disons...une vingtaine d'années, on pourrait reconsidérer la question.

Écrit par : patrice | vendredi, 28 novembre 2008 22:47

Je précise et complète : dans un contexte de "marché" , une télé qui "cartonnerait à mort" c'est celle qui irait le plus loin dans la logique de l'abrutissement et de l'assujétissement aliéné , car telle est la loi d'airain de l'appareil idéologique ( dont les médias font partie ).

C'est d'ailleurs une pente absolument constante suivie depuis des lustres par les médias, et singulièrement le plus "populaire" : la TV.

Écrit par : urbain | vendredi, 28 novembre 2008 22:51

Ecrit par : urbain | vendredi, 28 novembre 2008 22:40

Écoute Urbain, sans t'insulter, tu me gonfles avec tes slogans tout faits et ton discours marxo situationnisto maoïsto gauchisto krivino badiouseux...

La marchandisation, j'en fais toute la journée et toi aussi, alors je t'en prie, tout ça est trop compliqué pour moi...

Oense que tu causes à une sorte de primate (moi même) inculte comme à peu près 97 % de la population.

Et si tu comptes convaincre ces 97 % avec de tels arguments, tu te mets le doigt dans l'oeil. Sauf ton respect.

Je n'ai pas attendu de lire Badiou pour comprendre que le Sarkozisme (comme me pompidolisme et beaucoup de giscardiens)était une réminiscence du Pétainisme

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | vendredi, 28 novembre 2008 22:52

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | vendredi, 28 novembre 2008 22:42

Il n'y a pas de "capitalisme à la française" , moins que jamais.
Il y a , il y avait juste , pour des raisons historiques de situation de la lutte des classes et de superstructure culturelle, une bien plus grande résistance à la domination capitaliste.
C'est (presque) du passé .

Écrit par : urbain | vendredi, 28 novembre 2008 22:56

Et si tu comptes convaincre ces 97 % avec de tels arguments, tu te mets le doigt dans l'oeil.

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | vendredi, 28 novembre 2008 22:52

Rassure toi je n'ai pas , et personne n'a jamais eu de prétention aussi sotte ( à part toi?).

Écrit par : urbain | vendredi, 28 novembre 2008 22:59

Un documentaire sous forme de longue animation que je découvre, sorte de b-a ba sur le thème de l'argent, "L'Argent Dette" de Paul Grignon, ici :

http://www.vimeo.com/1711304

"La dette des gouvernements, des entreprises et des ménages a atteint des proportions astronomiques et enfle de plus en plus démesurément de jour en jour.

D'ou vient tout cet argent ?

Comment peut-il y avoir TANT d'argent à prêter ?

La réponse est... qu'il n'y en a pas."

Écrit par : patrice | vendredi, 28 novembre 2008 23:00

La marchandisation, j'en fais toute la journée et toi aussi, alors je t'en prie, tout ça est trop compliqué pour moi..

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | vendredi, 28 novembre 2008 22:52

Ce qui compte ce n'est pas la "marchandise" que tu "fais", c'est celle que tu "deviens";
en n'ayant aucun pouvoir, aucune autonomie sur celle que tu "fais" et qui par le fait même te "domine" .
C'est "trop compliqué" ça ?

Écrit par : urbain | vendredi, 28 novembre 2008 23:01

Je précise et complète : dans un contexte de "marché" , une télé qui "cartonnerait à mort" c'est celle qui irait le plus loin dans la logique de l'abrutissement et de l'assujétissement aliéné

NON URBAIN ! JE SUIS MÊME CERTAIN DU CONTRAIRE !

Ce qui me fait marrer grave, vous autres les marxistes situationistes, c'est le mépris absolus dans lequel vous tenez le peuple comme un groupe d'abrutis qui est toujours attiré par la merde.

Le peuple a d'ailleurs compris depuis longtemps ; vous êtes crâmés.

La preuve du contraire de ce que tu affirmes : la part grandissante de l'audience d'internet qui rogne sur les marges de la TV...

Autre piste mais personnelle : les statistiques complètement bidons concernant l'audimat... Et là je fais référence à mon ancien job qui était le marketing. Mais je ne peux rien prouver... C'est une intuition que j'ai depuis longtemps.

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | vendredi, 28 novembre 2008 23:03

cui-cui :

http://infokiosques.net/IMG/pdf/Marx-CaractFeticheMarchandise.pdf

et bonne nuit

Écrit par : urbain | vendredi, 28 novembre 2008 23:05

et personne n'a jamais eu de prétention aussi sotte ( à part toi?).

Ecrit par : urbain | vendredi, 28 novembre 2008 22:59

Ben oui ! Tu n'as jamais compris que j'étais un con prétentieux ?

Désormais tu le sais.

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | vendredi, 28 novembre 2008 23:06

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | vendredi, 28 novembre 2008 23:03

Encore une terrible illusion ...
Incidemment l'essentiel de l'internet est encombré par les pubs, les spams et les sites pornos ou plus débiles encore que les "bonnes vielles TV" .
Et, oui en effet, le "spectateur" , en tant que tel est massivement et profondément abruti.

Écrit par : urbain | vendredi, 28 novembre 2008 23:07

Bon , je vais me coucher ( avec un bouquin)
va donc regarder la télé .
à +

Écrit par : urbain | vendredi, 28 novembre 2008 23:08

Bonne nuit Urbain et fais de beaux rêves marxistes !

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | vendredi, 28 novembre 2008 23:10

T'enflammes pas cui cui et surtout avec un truc comme "vous autres les marxistes situationistes" qui donne du contenant à quelque chose qui vu de ma fenêtre reste surement bien imprécis.

Outre que urbain est peut être, je suppose, le seul dénommé marxiste situationiste avec lequel tu as échangé des propos.

Mais je peux me tromper.

Écrit par : patrice | vendredi, 28 novembre 2008 23:15

Ecrit par : patrice | vendredi, 28 novembre 2008 23:15

De même que tu sois le seul membre du Klu Klux Klan que je connaisse.

Décidémment ce blog est bien singulier... C'est un lieu de mixité particulier et probablement inédit dans la blogosphère ! En en plus on a plein de femmes qui y rédigent.

Quel blog pourrait se targuer d'avoir une telle diversité dans les commentaires mais surtout dans la rédaction de billets ?

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | vendredi, 28 novembre 2008 23:27

Décidémment ce blog est bien singulier...C'est un lieu de mixité particulier...

Y a des jours ou c'est plutôt java; des fois, jazz...

Écrit par : patrice | samedi, 29 novembre 2008 00:29

L'effet poupée vaudou, commence a fonctionner...

Lors d’un discours prononcé à l’occasion du congrès des maires de France, Nicolas Sarkozy a tenu d’étranges propos concernant le réseau ferroviaire strasbourgeois.

Alors qu’il parlait des retards et des incohérences français, le chef de l’État s’étonne "30 ans après que la France se soit battue pour que Strasbourg soit la capitale de l’Union Européene, le TGV n’arrive pas toujours à Strasbourg." "Voilà un exemple parfait d’incohérence française ", ajoute t-il.

Sauf que... Le TGV reliant Paris à Strasbourg existe depuis plus d’un an (il a été inauguré le 10 juin 2007) ! Et que lorsqu’il était ministre de l’Intérieur et de l’aménagement du territoire, il avait affirmé trouver’"invraisemblable" le fait que le TGV Est européen "n’ait pas été fait plus tôt".

Voir pseudo

Écrit par : frère odm | samedi, 29 novembre 2008 08:25

http://www.agoravox.tv/article.php3?id_article=21266

L'effet poupée vaudou ?

Écrit par : frère odm | samedi, 29 novembre 2008 08:30

l'effet poupée encore , Medvedev se fout de la poire de puppet one...

pseudo

Écrit par : frère odm | samedi, 29 novembre 2008 08:36

Ou vont mes posts ?

Écrit par : frère odm | samedi, 29 novembre 2008 08:36

Ou vont mes posts ?
Ecrit par : frère odm | samedi, 29 novembre 2008 08:36

Doit être un complot contre toi...;-))

Écrit par : sarah7 | samedi, 29 novembre 2008 09:26

De même que tu sois le seul membre du Klu Klux Klan que je connaisse.

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | vendredi, 28 novembre 2008 23:27

Euh, cui-cui, je mense que tu confonds patrice et Patrice J. !!!
Celui-ci me semble plus proche du PS que du KKK !!!

Écrit par : adrien ramone | samedi, 29 novembre 2008 10:10

Ecrit par : patrice | vendredi, 28 novembre 2008 23:15

Personnellement , et j'ai pas mal fréquenté et "investigué" ce courant de pensée, je ne connais pas de situ qui ne soient pas d'abord marxistes ( cf . le commentaire de Debord en préambule à la société du spectacle , en conséquence de quoi j'ai communiqué à cui-cui le lien avec le texte de marx que debord est réputé commenter).
Mais si tu préfères ( la "gauche morale" s'offusque volontiers de toute référence au marxisme) disons qu'il s'agit d'une position de "gauche radicale", anti-réformiste ( le genre de catégories qui pour moi n'ont guère de sens mais qui semblent généralement "comprises" ).

Écrit par : urbain | samedi, 29 novembre 2008 10:32

Ecrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 28 novembre 2008 18:12

Tes volontés seront respectées, je prends note.

Écrit par : nef imprimeur de deuil | samedi, 29 novembre 2008 10:33

Ecrit par : f | vendredi, 28 novembre 2008 22:22

+1

Écrit par : nef | samedi, 29 novembre 2008 10:37

Ecrit par : patrice | vendredi, 28 novembre 2008 23:00

Pour remplacer l'argent qui n'existe pas, on (les Etats) emprunte de l'argent qui n'existe pas mais que certains sont prêts à acheter pour des intérêts que des citoyens seront obligés de payer. Dans cet histoire tout est intérêt(s).

Quel est notre intérêt (à court terme, à moyen terme et à long terme) et quels sont leurs intérêts (à court terme, à moyen terme et à long terme) ?

Écrit par : nef | samedi, 29 novembre 2008 10:47

cette oups

Écrit par : nef | samedi, 29 novembre 2008 10:47

Leurs intérêts sont de plus en plus intéressants à long terme

http://www.lemonde.fr/la-crise-financiere/article/2008/11/28/les-etats-vont-devoir-emprunter-massivement_1124444_1101386.html

Et le nôtre ?

Écrit par : nef | samedi, 29 novembre 2008 11:00

Les chiffres de la semaine ; 12, -6.

12 ans, enfermement. Prison. Viols (les pédophiles (et d'autres) incarcérés et non soignés trouveront là de quoi les satisfaire). Déshumanisation. Sortie. Re. Longues peines. Rétention de sûreté. Une vie.

-6°. Froid. Au dessus, ça va. Enfermement. Vol, violence.

12, -6 ; cachés, pas filmés, morts. Les rues de nos villes sont calmes, kärchérisées. Les soldes commencent dans quelques jours. Des élections bientôt. La France n'a plus peur, enfermée dans son atrocité, son aliénation. Des murs anti-bruits s'élèvent autour des prisons. Les cris des gosses qu'on violent, des bêtes que l'on fabriquent, couvrent le son des télévisions. Un nouveau tsunami, il faut donner.

Écrit par : f | samedi, 29 novembre 2008 11:48

Oulala

On viole, on fabrique...

Écrit par : f | samedi, 29 novembre 2008 11:50

pour en revenir au billet ...

Le plus amusant, me semble-t-il, dans ce billet, c'est que cui-cui ne semble pas mesurer le caractère contradictoire (et même aporétique) de son contenu en rapport avec son propre aveu que, au fond, ce qu'il semble redouter des évolutions en cours à l'instigation de bouffon et sa clique n'est finalement pas pire que ce qui existe.

Donc que s'agit-il de défendre ?

la publicité à la télévision publique ?
Le moins qu'on puisse dire c'est qu'aucun "spectateur" ne devrait "logiquement" la regretter, sans même qu'il soit requis de sa part une appartenance à un courant "marxiste" quelconque , ni même qu'il ait à conchier la société du spectacle marchandisé à l'instar de nombres de contributeurs et lecteurs de ce blog, s'agissant (au pire et "a minima" ) d'un simple confort d"usage.

La mainmise de "l'état partial" sur la télévision publique ?
( c'est à dire l'influence tyrannique de bouffon et de sa clique, et l'instrumentalisation du "média public" par les mêmes aux fins de propagande "pro domo")
Cela oui assurément est une perspective néfaste ( pas nouvelle, mais sans doute aggravée), et on peut "s'en émouvoir", mais la critique est à porter sur ce point, par sur une hypothétique dégradation de "contenu" qui est déjà "en actes" et même accomplie de très longue date.

Pour dire les choses « brièvement » et expliciter mon « jargon » : du point de vue de la logique marchandisée, et de la contribution au « spectacle » que constitue la production et la consommation de « la télé », toute critique consistante ne peut s’appuyer que sur ces modes , précisément, de production ET de consommation, comme pour toute marchandise.

Cela posé, je tente d’éclairer ici la critique « situ » : ce n’est pas la propriété du moyen de production, comme chacun a déjà eu quelques décennies pour le constater, qui va changer grand chose , tant à la « chose produite » qu’à sa valeur d’usage ( de « consommation ») ou en l’occurrence de « contenu » . Et il n’est même pas nécessaire pour faire ce constat d’évidence de convoquer les déterminations « éthiques », « déontologiques », « morales », « démocratiques » revendiquées ici où là, singulièrement par les jocrisses qui pour les uns produisent en toute « bonne conscience » la soupe répugnante dénoncée dans le billet du jour, et pour les autres se livrent à sa consommation quotidienne dans une posture qui a tout de la « délectation morose ».

En conclusion de ce constat : ce qu’il faut affronter c’est la question « pratique » de la consommation de cette « marchandise » répugnante, en tant précisément que production aliénante, intrinsèquement telle par ce que sa nature aliénante lui vient précisément des modalités de sa production, parfaitement « adaptée » à sa consommation et, pourrait-on dire, « réciproquement » .
Plus explicitement : cette production suit les contraintes « ontologiques » du marché ( de la manière dont cette marchandise est consommée ) : loi de l’offre et de la « demande », règle de mesure ( valorisation) par le « taux d’audience » propre à ce type de marchandise, impératif idéologique de valorisation « positive » ( anti-subversive) globalisée, etc…. mais la véritable règle « morale » ( idéologique), qui dans une économie de production de ce type surdétermine tout le processus, c’est que la marchandise, de facto, détermine le consommateur de marchandise. Elle est « lui », selon un processus d’identification « libéral », qui peut se dire ainsi : ce que vous consommez est « bon pour vous » puisque vous l’avez « choisi » « librement » , en quelque sorte « à votre image ». Et, sous-entendu : « votre image en vaut bien une autre ».

Sans même avoir à débattre de la problématique du « libre choix », ou de notions telles que celles de hiérarchie de valorisation ( de valeur autre que la valeur d’usage consommé, de valeur relative de la qualité ou de la liberté du choix, etc…), on voit bien que dans le processus même , dans le mode de production de la télévision, dans une économie de marché, il est parfaitement illusoire de vouloir sortir de cette dialectique de « maître et esclave ».

La nature de la chose produite, elle même déterminée par son mode de valorisation, ne peut être qu’aliénante car fruit d’un processus explicite d’aliénation, où le concept de « liberté » est réduit à l’effacement des contraintes apparentes ( spectaculaires), pour rendre possible la contrainte proprement essentielle d’auto-justification de la domination : il ne s’agit pas de s’émanciper, de « devenir autonome », mais de manière radicalement inverse de s’enfermer dans un statut de dépendance infantile, qui lui même garantit la pérennité de la domination.

Pour reprendre , encore une fois, un slogan de 68 qui m’est particulièrement cher : « la publicité vous prend pour des cons, la publicité vous rend cons ».
Cessez d’accepter d’être pris pour des cons. Regarder la télé c’est l’acceptation de ce même type de sujétion, de dégradation.

Écrit par : urbain | samedi, 29 novembre 2008 11:53

Ecrit par : patrice | vendredi, 28 novembre 2008 23:00

Le documentaire de Paul Grignon comporte hélas des passages douteux mettants en scène des Shylock cupides en guise de banquiers

Écrit par : oui mais un bémol | samedi, 29 novembre 2008 12:06

Ecrit par : urbain | samedi, 29 novembre 2008 11:53

Je suis d'accord avec toi, mais Cuicui pose également une autre question moins théorique et beaucoup plus triviale, quelle est la finalité (le fondement qui a plus à voir avec ce que l'on va nous mettre dans le cul qu'avec un quelconque fonds idéologique) de cette "réforme" ?

Vendre un jour à la découpe et à bas prix la télévision de service public (à Bolloré ou Lagardère) ?

Donner encore plus de poids à Nicolas sarkozy si cela est encore possible dans son rapport de force et de charme avec les journalistes.

Il ne t'a pas échappé que celui-ci a connu une petite baisse de forme dans les sondages et que l'annonce de cette réforme fut concomitante avec cela.

Écrit par : nef | samedi, 29 novembre 2008 12:40

Ecrit par : oui mais un bémol | samedi, 29 novembre 2008 12:06

Nous savons, mais quand même cette vidéo apporte des éléments de perception de la finance novateurs et pédagogiques, qui nous changent un peu de l'explication : "dilution du pourri" communément diffusée.

Écrit par : nef | samedi, 29 novembre 2008 12:45

Ecrit par : urbain | samedi, 29 novembre 2008 11:53

Cela va dans le sens du refus d'un ordre nouveau qui s'est exprimé dans la tribune du Monde.

http://www.lemonde.fr/opinions/article/2008/11/27/non-a-l-ordre-nouveau_1123915_3232.html

Dans ordre nouveau, il y a "ordre" et également "nouveau".

Je crois que nous sommes quand même face à un élément (re)nouveau dans le spectacle, car si nous sommes bien dans cet exemple dans "un monde moderne dominé par les intérêts matériels" (Marx), dans cette réforme on voit s'ébaucher un retour vers un pouvoir spectaculaire concentré avec Sarkozy.

" La place prédominante qu’ont tenue la Russie et l’Allemagne dans la formation du spectaculaire concentré, et les États-Unis dans celle du spectaculaire diffus, semble avoir appartenu à la France et à l’Italie au moment de la mise en place du spectaculaire intégré, par le jeu d’une série de facteurs historiques communs : rôle important des parti et syndicat staliniens dans la vie politique et intellectuelle, faible tradition démocratique, longue monopolisation du pouvoir par un seul parti de gouvernement, nécessité d’en finir avec une contestation révolutionnaire apparue par surprise.

Le spectaculaire intégré se manifeste à la fois comme concentré et comme diffus, et depuis cette unification fructueuse il a su employer plus grandement l’une et l’autre qualités. Leur mode d’application antérieur a beaucoup changé. À considérer le côté concentré, le centre directeur en est maintenant devenu occulte : on n’y place jamais plus un chef connu, ni une idéologie claire."

Commentaires à la société du spectacle, Guy Debord.

Écrit par : nef | samedi, 29 novembre 2008 13:05

Quand Guy Debord parle en 1988 de spectaculaire diffus aux States, on voit bien, sous les deux mandats du Junior et avec les lois Patriot Act et autres mesures anti-terroristes, qu'une évolution s'est produite dans le spectacle, avec des journalistes "embedded"(intégrés) sous la menace d'exprimer des sentiments anti-patriotiques. Pendant les guerres en Irak et en Afghanistan, on est très loin de la médiatisation quasi-quotidienne de la guerre du Vietnam, qui avait donnée plus que les défaites armées, l'impression aux américains qu'il perdaient la guerre.

Tout en restant dans la théorie du spectacle de Guy Debord, rien n'empêche d'observer les oscillations de ce spectacle entre diffus, intégré et concentré.

Écrit par : nef | samedi, 29 novembre 2008 13:23

urbain | samedi, 29 novembre 2008 10:32

Dis comme ça...

Écrit par : patrice | samedi, 29 novembre 2008 13:54

nef | samedi, 29 novembre 2008 10:47

Vu de loin, notre intérêt...? Juste mon sentiment qu'on est attaché par le cou au machin et, de par le fait, plutôt contraints d'avancer à son rythme. Le truc de l'assiette au beurre, d'une autre façon. Mais qui cependant n'a d'usage, de perennité - l'assiette -, que tant qu'il en reste au moins un accroché.

Pour dire: nous nous tenons par la barbichette et le premier qui rira aura une tapette.

Écrit par : patrice | samedi, 29 novembre 2008 13:57

"Le plus amusant, me semble-t-il, dans ce billet, c'est que cui-cui ne semble pas mesurer le caractère contradictoire (et même aporétique) de son contenu en rapport avec son propre aveu que, au fond, ce qu'il semble redouter des évolutions en cours à l'instigation de bouffon et sa clique n'est finalement pas pire que ce qui existe."

déclare Urbain...

MAIS ; s'est il aperçu (bien sûr que non puisqu'il ne ragarde pas la télévision) que toutes les émissions et les animateurs que j'ai cités sont déjà sur la grillre de France 2 ?

Il faudrait peut être un jour me considérer comme un type un peu plus fin et subtil que le gros beauf "titi parisien" amateur de Star Académy et de télé franchouillarde, signal que semble recevoir (avec beaucoup de brouillage) Urbain...

@ Adrien et Patrice

Je suis vraiment confus, mon cher Patrice de vous avoir confondu avec Joyeux ! Je vous prie de m'excuser et comprends l'émotion légitime qui a pu vous étreindre...

Pour en revenir au billet je cherchais surtout à montrer la mainmise politique, culturelle et rédactionnelle du gouvernement sur la télé qu'il juge (bien à tort selon moi) stratégique. D'autant qu'en cas de changement de majorité, Sarkozy se retrouvera connement le bec dans l'eau ! Ben oui : l'arroseur arrosé !

À terme, Internet représente une menace bien plus dangereuse pour le pouvoir établi!

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | samedi, 29 novembre 2008 13:59

"cui cui" fit l'oiseau | samedi, 29 novembre 2008 13:59

J'avais bien vu cette confusion. Plus généralement: il m'en faut beaucoup pour m'émouvoir. Après tout, d'après la théorie des 6 je sais pas quoi, j'ai certainement dû serrer la main à un membre au moins du KKK dans ma vie. Ceci dans la mesure ou d'après le même théorème, je découvrais hier soir que j'avais sans doute sérré celle, notamment, de bon nombre de chefs d'état par, à minima, l'intermédiaire de not'pres ( au seul niveau 3 !).

Et puis mes excuses à urbain, nef, cui cui de mes réponses bien vides ce matin. Je vais momentanément mettre ça sur l'effet du constat qui précède.

Écrit par : patrice | samedi, 29 novembre 2008 14:14

Tout en restant dans la théorie du spectacle de Guy Debord, rien n'empêche d'observer les oscillations de ce spectacle entre diffus, intégré et concentré.

Ecrit par : nef | samedi, 29 novembre 2008 13:23

Assurément, d'autant que ce fut une théorie féconde et assez largement validée par les faits ( et du reste assez unanimement admise et reprise un peu partout), mais que pour le demeurer, comme toute théorie de ce type ( elle même actualisation de la théorie marxiste), elle doit être constamment confrontée au "devenir" du réel, quand bien même ce réel "actuel" semble la confirmer au delà de tout ce qui semblait possible à l'époque de sa conception.

Écrit par : urbain | samedi, 29 novembre 2008 15:15

http://onsefechier-anatic6.blogspot.com/2008/11/les-sdf-victimes-dune-vaste-attaque.html

Assez bien vu.
Même très bien vu.

Écrit par : adrien (de rien) | samedi, 29 novembre 2008 15:45

Il faudrait peut être un jour me considérer comme un type un peu plus fin et subtil que le gros beauf "titi parisien" amateur de Star Académy et de télé franchouillarde, signal que semble recevoir (avec beaucoup de brouillage) Urbain...

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | samedi, 29 novembre 2008 13:59

Il y a bien longtemps que c'est fait.
Et mes objections à tes thèse sur la télévision ne reflètent aucunement les jugements que tu me prètes ( tout à fait faussement ) sur ta personne.
Il faudra chercher ailleurs des justifications à ta néfaste addiction.

Écrit par : urbain | samedi, 29 novembre 2008 15:52

Ecrit par : adrien (de rien) | samedi, 29 novembre 2008 15:45

Ils sont cinq pour rédiger les billets de ce blog génial. On se dit que si on réunissait les nrv du Village, ces cinq-là et quelques autres sur un même site collectif ambitieux, ça aurait de la gueule plutôt que de crier chacun dans son coin

Écrit par : non à l'ordre nouveau | samedi, 29 novembre 2008 16:20

Chouette ! bientôt Noël !
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/ameriques/20081129.OBS3285/deux_personnes_abattues_dans_un_magasin_de_jouets.html

Écrit par : (ne pas confondre) | samedi, 29 novembre 2008 16:50

Il faudra chercher ailleurs des justifications à ta néfaste addiction.

Ecrit par : urbain | samedi, 29 novembre 2008 15:52

Merde alors tu crois Urbain ? Il va me falloir consulter un psy ! Un manque d'affection dans ma prime enfance, peut-être ?

les psys commis d'office, ça existe ? ;-))

@ oerdre nouveau...

C'est gentil ce que vous dites mais un peu exagéré non ? Et puis dans notre contestation, je préfère mille petites lumières à un gros feu aveuglant... Et enfin quand la police de la pensée fera, un jour prochain, une rafle, ce sera plus difficile pour elle d'attraper des milliers de petites puces qu'un gros éléphant, non ?

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | samedi, 29 novembre 2008 18:03

Le père noël serait largement inspiré du dieu scandinave ODIN.

Ceux qui suivent reconnaitront Freyja, qui récupère la moitié des morts pour en faire je ne sais quoi.

Odin (ou Óðinn, ou encore Odhinn en vieux norrois, ou Jolnir, ou Wotan ou Wodan ou uuodan en langue germanique) était considéré comme le roi des dieux.

Il accueille les âmes de la moitié des guerriers morts au combat, Freyja accueillant la seconde moitié. Ceux-ci combattent entre eux le jour pour se préparer au Ragnarök. La nuit ils sont conviés au Banquet d'Odin.
Il est aussi dieu de la sagesse et de l'inspiration poétique. Il est aussi un guerrier. Il est dieu de la rage, dieu de la ruse, dieu de la victoire.
C'est un dieu sage, courageux et généreux, mais aussi sombre, fourbe, sévère et craint.

Le Père Noël est l'équivalent français du Santa Claus américain dont le nom est lui-même déformation du Sinter Klaas néerlandais. Il est aussi largement inspiré de Julenisse, un lutin nordique qui apporte des cadeaux, à la fête du milieu de l'hiver, la Midtvintersblot, ainsi que du dieu celte Gargan, (qui inspira le Gargantua de Rabelais) et du dieu viking Odin, qui descendait sur terre pour offrir des cadeaux aux enfants scandinaves. De Julenisse, le Père Noël a gardé la barbe blanche, le bonnet et les vêtements en fourrure rouge.

Écrit par : frère odm mythologue. | samedi, 29 novembre 2008 18:09

Et voici frère odm portant un toast à Odin, avec autour de lui les habitants du Village des NRV.
http://www.youtube.com/watch?v=A11UgzyaeoU

Écrit par : Lord Nithorynque | samedi, 29 novembre 2008 18:30

Ecrit par : frère odm mythologue. | samedi, 29 novembre 2008 18:09

A l'époque des "Chevaliers du Zodiaque" vous étiez déjà trop âgé cher frère!!

Écrit par : Pamela de Barres | samedi, 29 novembre 2008 18:36

Pour Nithorynque et les désenchantés du blog, une poignante supplique au nouvel ordre du monde et à la démocratie de notre bon Chaplin....

http://www.youtube.com/watch?v=9nw1YR36NQw

Écrit par : frère odm mythologue. | samedi, 29 novembre 2008 18:50

Ecrit par : Lord Nithorynque | samedi, 29 novembre 2008 18:30

Excellent ! ;-)

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | samedi, 29 novembre 2008 18:50

Ecrit par : frère odm mythologue. | samedi, 29 novembre 2008 18:09

Dans ton pensum généalogique ( qui ressemble quand même un peu à un papier de circonstance, un peu capilotracté ) tu oublies deux contributions essentielles à cette belle histoire : Saint Nicolas et Coca-Cola ...

Écrit par : urbain | samedi, 29 novembre 2008 20:12

les psys commis d'office, ça existe ? ;-))

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | samedi, 29 novembre 2008 18:03

hélas ... oui.

Écrit par : urbain | samedi, 29 novembre 2008 20:13

Désastreux centenaire ...

Au quai Branly :

"Il faut jouer des coudes et vite passer devant les vitrines pour s'asseoir par terre dans les coins-lecture imaginés par le metteur en scène Daniel Mesguisch.

Du côté des Amériques, le chroniqueur Alexandre Adler lit un extrait de Tristes tropiques (sic).
En bas, à l'entrée de l'auditorium qui porte déjà le nom de Lévi-Strauss, deux ministres, Christine Albanel (culture et communication) et Valérie Pécresse (enseignement supérieur et recherche) dévoilent une plaque offerte au centenaire, retenu chez lui par son grand âge. Valérie Pécresse annonce que, à l'heure où elle s'exprime, Nicolas Sarkozy est en train de rendre visite à l'anthropologue, explorateur des "peuples sans écriture".

Fallait-il attendre cent ans pour en arriver là ...

Écrit par : urbain | samedi, 29 novembre 2008 21:32

Euh... pour revenir à la télévision...

Il y a aussi récemment le débauchage des animateurs-vedettes sur les chaînes publiques. Significativement, Courbette sur France D'Oeufs et PPDA sur [T]arte. Manquent plus que Cauet et Arthur !!!

Et, par conséquent, on attend vivement ce que TF Huns (ça, c'est pour odm et Ni Thor Inc. !) concocte pour les jolies têtes... blondes :-D

Soit : endemoleries, jeux d'argent déguisés, soirées foutcheballistiques, pipolitisme (CB&NS en guest stars), les "meilleures" séries US, les feuilletons de l'été, entrelardés de pubs...

Conclusion :

T[out] VA - bien.

Écrit par : bouygues - deal | samedi, 29 novembre 2008 21:35

On n'a pas fini de rire

"Challenges croit savoir que Nicolas Sarkozy réfléchit à confier le ministère de la Culture à Rachida Dati lors du prochain remaniement gouvernemental.

Dati exfiltrée à la Culture
L’Elysée réfléchit au meilleur moyen d’exfiltrer Rachida Dati du ministère de la Justice tout en la conservant au gouvernement, à un poste moins difficile mais aussi visible. D’où l’idée qui fait son chemin de la nommer au ministère de la Culture, où elle pourrait à la fois jouer de son glamour et incarner la culture populaire réclamée par le chef de l’Etat."

http://sarkofrance.20minutes-blogs.fr/

Écrit par : la reine des Nornes | samedi, 29 novembre 2008 22:05

http://sarkofrance.blogspot.com/2008/11/82me-semaine-de-sarkofrance-et-sarkozy.html

Écrit par : et ça continue... | samedi, 29 novembre 2008 22:20

En attendant voici le commentaire "par anticipation" de Jean Lebrun ( pour les nostalgiques de culture matin), dans son petit bouquin de souvenirs, paru ces derniers jours :
"Si on veut mesurer à quel point sont faussés notre vocabulaire et, en conséquence, nos argumentaires, il n’est qu’à considérer la manière dont s’organise la polémique autour de la transformation du service public audiovisuel décidée par Nicolas Sarkozy. Il est vrai que le président de la République a brouillé son message d’adaptation en suggérant la restauration de Thierry la Fronde et du Grand Échiquier, ainsi que la résurrection des frères Bogdanoff. Mais, en ce domaine comme dans les autres, le souverain n’est que le reflet d’un peuple qui se complaît dans les effets de manche répétitifs : d’un côté la mise en accusation automatique des corporatismes et, de l’autre, le rejet ritualisé de la course à l’audience au nom des nobles ambitions du service public...
C’est sûr : en rapatriant à l’Elysée la nomination des présidents de France Télévisions et de Radio France, on revient à plus de clarté, peut-être, mais au passé, nettement. Pourtant, l’essentiel ne se passe pas dans les
antichambres du pouvoir qu’on dénonce paresseusement.
Vont se recréer, c’est vrai, des ORTF non parce que la décision politique l’impose mais parce que la convergence numérique dispose. "

Au fait, toujours pour les nostalgiques du culture matin, il signera son livre et en débattra , samedi 13, le soir, là où vous savez...

Écrit par : urbain | samedi, 29 novembre 2008 23:36

samedi 13, le soir, là où vous savez...

Ecrit par : urbain | samedi, 29 novembre 2008 23:36

je me demande si albin didon, freya et Odin y seront

Écrit par : krokodil | dimanche, 30 novembre 2008 00:25

Ecrit par : adrien (de rien) | samedi, 29 novembre 2008 15:45

Les Socialistes n'ont pas d'idée, alors ils prennent celles des autres :

http://iledere.parti-socialiste.fr/2008/11/29/les-sdf-victimes-dune-vaste-attaque-terroriste/

Écrit par : (ne pas confondre) | dimanche, 30 novembre 2008 00:46

HS//
c'est quoi être Français chez moa
(tout particulièrement pour toa cuicui l'oiseau boudeur)

Écrit par : le meuble du coin | dimanche, 30 novembre 2008 09:44

Ecrit par : (ne pas confondre) | dimanche, 30 novembre 2008 00:46

Faut pas se biler "faut pas confondre", nous avons déjà eu vent de plagiats récurrents de ce type, y compris du contenu de ce blog ci, par de nombreux niaiseux bloguants, assez largement répartis sur le spectre politicon.
Malgré que nous en ayons, c'est une démonstration de plus de l'influence grandissante des idées que nous défendons.

La taupe creuse les galeries souterraines ... tandis qu'au dessus les rats s'agitent autour des poubelles.

Cela dit cette piteuse manipulation est un nouveau témoignage de la posture de nullitude désormais consubstantielle à la "gauche morale".

Écrit par : urbain | dimanche, 30 novembre 2008 10:51

Ecrit par : urbain | dimanche, 30 novembre 2008 10:51

Ah, la gauche morale, celle qui dégaine des antisémites xénophobes rouge-brun à chaque fois qu'on essaye de parler social. C'est assez impressionnant d'ailleurs car il s'avère qu'il ne s'agit même plus de différence de conception de la gauche politique, mais d'une incompréhension totale de tout vocabulaire "socialiste", considéré comme liberticide a priori (quelle liberté leur dis-je souvent mais avec eux c'est la Liberté, une et indivisible).

Ma dernière expérience en date chez Quatremer est édifiante, puisqu'ayant voulu questionner un intervenant rêvant d'organiser la mobilité des travailleurs dans l'Union, à propos des conséquences sur la structuration sociale de ce genre de déplacements quand ils sont contraints et fréquents, je me suis fait stigmatiser de fil en aiguille comme national-socialiste ni plus, ni moins. Non seulement la question sociale n'est plus pertinente pour ces gens qui se disent de gauche, mais elle en a perdu tout contenu sémantique de gauche (ils lisent social, il pensent par réflexe terrorisme intellectuel sinon plus) (je ne sais pas si l'intervenant était de gauche, mais Quatremer lui s'en réclame encore et a été le plus virulent, selon la méthode Glucksmanno-valienne).

Je me félicite de les énerver par mon statut de manant inculte qui ose questionner les constructeurs experts du bien universel européen mais cela prend parfois des proportions surréalistes.

Cette gauche fait plus peur que la droite finalement.

Écrit par : Nicks | dimanche, 30 novembre 2008 12:07

Cette gauche fait plus peur que la droite finalement.

Ecrit par : Nicks | dimanche, 30 novembre 2008 12:07

ejusdem farinae .

Écrit par : urbain | dimanche, 30 novembre 2008 13:54

Ecrit par : Nicks | dimanche, 30 novembre 2008 12:07

Badiou a fort bien analysé ça ( lors de son passage vidéocapté à la librairie ) :
http://www.dailymotion.com/widget/jukebox?list=%2Fplaylist%2Fxg0k5_urbain_glandier_dialectique-chez-tropiques&skin=default
c'est le processus de "pathologisation" qu’il associe au «raidissement » induit « des catégories du jugement »
voir : Dialectique chez tropiques 13 :
http://www.dailymotion.com/urbain_glandier/video/x51a0w_dialectique-chez-tropiques-13_news
Un processus a l'oeuvre : le remplacement des catégories politiques (et dialectiques) par des catégories morales , sans contredit .
Où il est enfin clair que la dialectique peut en effet casser des briques ... et à ce titre est congédiée par adeptes du divin marché.
( notamment la « gauche morale » de couchemerde et béchamelle à renegatalli, en passant par la vaste troupe du parti socialiste français, la madone des calmés, les flanbies et ivanhoé, on-fraye et et toute la clique germanopratine des nietzschéens de gauche ... ça fait du monde ... )

Écrit par : urbain | dimanche, 30 novembre 2008 14:40

C'est tout à fait ça. Mes contradicteurs ne reconnaissent pas le combat politique et mon attitude est psychologisée, avec le sous-entendu maladif en effet.

De plus la dialectique instinctive que j'utilise les déstabilise (l'opposition théorique n'a pas lieu d'être, tout se mesure à la capacité au compromis, mais sans s'apercevoir qu'une médiane passe au milieu de deux opposés, sinon elle n'existe pas. Il faut donc produire l'opposition avant d'accéder à un éventuel compromis) et les agace fortement car ils ne peuvent utiliser à plein leur supériorité technique et culturelle, qui est réelle. Ils sont d'ailleurs tentés par naturel et par position, de me renvoyer à ma campagne bouseuse, ce qui bien entendu me sert pour illustrer encore plus la pauvreté de leur dialectique et de leur fair-play au passage.

Le consensus en politique porte en lui la mort de la démocratie...

Écrit par : Nicks | dimanche, 30 novembre 2008 17:22

Ecrit par : (ne pas confondre) | dimanche, 30 novembre 2008 00:46

Ecrit par : urbain | dimanche, 30 novembre 2008 10:51

Salut les potes !

Allez voir ici : http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EkkZllkuEAYnHteSwT.shtml

Là : http://www.niouzes.org/soc-politique/330929-reforme-de-laudiovisuel-public-massacre-la-tronconneuse.html

ou encore ici : http://groups.google.fr/group/fr.soc.politique/browse_thread/thread/8596c0e2c6b3c470?fwc=1

Et on va nous dire que nous ne pesons rien !

Ils prennent nos idées et notre vision du monde dans tout l'échiquier politique !

Qui dit mieux ?

Manque plus que Carla nous lise... Et la France devient marxiste situationniste !

Écrit par : "cui cui" l'oiseau | dimanche, 30 novembre 2008 18:30

HS//
http://www.mediapart.fr/club/blog/velveth/271108/miasmes-d-ordre-nouveau
(info/mail de jpd de chez héron Gris)

Écrit par : le meuble du coin | dimanche, 30 novembre 2008 19:15

C'est amusant de remarquer que vous êtes repris par toutsaufsarkozy.com, site antisémite tenu par un ancien des Jeunesses Identitaires, et sur fr.soc.politique ( fsp pour les initiés), newsgroup unanimement qualifié de "poubelle" de l'usenet français pour avoir longtemps été la tribune des negationnistes et où sont vénus s'échouer les naufragés de Liberty Web !

Écrit par : Joyeux | dimanche, 30 novembre 2008 19:37

Ecrit par : Joyeux | dimanche, 30 novembre 2008 19:37

Amusant n'est pas le mot. Mais c'est vrai...

Écrit par : adrien (de rien) | dimanche, 30 novembre 2008 20:05

Ecrit par : Joyeux | dimanche, 30 novembre 2008 19:37

Amusant n'est pas le mot. Mais c'est vrai...

Ecrit par : adrien (de rien) | dimanche, 30 novembre 2008 20:05

Joyeux n'est pas le mot non plus.

Écrit par : Agathe | dimanche, 30 novembre 2008 20:18

j'ai déjà évoqué les "nombreux niaiseux bloguants, assez largement répartis sur le spectre politicon."
qui reprennent ou plagient.
Aucun intérêt,
total mépris.

Écrit par : urbain | dimanche, 30 novembre 2008 20:19

Ecrit par : "cui cui" l'oiseau | dimanche, 30 novembre 2008 18:30

C'est ce qui s'appelle tendre des verges pour se faire battre, et par le ravi en plus ...
De même que d'arrêter de regarder la télé, tu devrais cesser de vainement te préoccuper de "l'audience", tu peux faire l'amer constat de ce à quoi ça mène.

Écrit par : urbain | dimanche, 30 novembre 2008 20:48

Nouveau papier de Lordon :

http://blog.mondediplo.net/2008-11-30-Cette-Europe-la-est-irreparable

Bruxelles, la concurrence, recapitalisation, Lisbonne etc.

Avec, en vedette américaine, Quatremer en commentateur expert.

Un peu de sport à venir ?

Écrit par : f | dimanche, 30 novembre 2008 20:50

Et hop :

http://bruxelles.blogs.liberation.fr/coulisses/2008/11/limposture-frdr.html

Écrit par : f | dimanche, 30 novembre 2008 21:00

Je suis TOMBE PAR HASARD sur le blog de Frédéric Lordon, "la pompe à phynance", un économiste très à la mode en ce moment au sein de l'ULTRA GAUCHE.

Mouarf et re-mouarf !

"Pas besoin d'aller plus loin, fidèles lecteurs" nous dit Quatremer : Lordon est un terroriste.

Écrit par : (ne pas confondre) | dimanche, 30 novembre 2008 21:28

... Alors qu'il a juste commis l'erreur de sortir de son domaine de compétence pour le droit européen de la concurrence, qu'il maîtrise semble-t-il insuffisamment.

Écrit par : (ne pas confondre) | dimanche, 30 novembre 2008 21:37

Frédéric Lordon et Jean Quatremer dans :
http://www.youtube.com/watch?v=UlbiNuT7EDI

Écrit par : (ne pas confondre) | dimanche, 30 novembre 2008 21:40

Ce dont il est question, Barroso en parlait justement ce soir :

www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/11/30/01011-20081130FILWWW00155-plan-bancaire-barroso-met-en-garde.php

Evidemment, tout cela se fait mollement, dans la "discussion", il n'y a pas d'un côté une chose et de l'autre son refus brutal, on y met les formes. Mais, dans l'esprit, ça se heurte aux "règles".

Écrit par : f | dimanche, 30 novembre 2008 21:57

Je vois que les quatremériens s'en donnent à coeur joie, trop contents de se farcir un économiste de l'ultra-gauche (brrrrr), par la médiation de leur chouchou, forcément...
Ce truc de la horde des mous qui se radine quand il y a un peu de sang reste, quoiqu'il arrive, détestable.

Écrit par : f | dimanche, 30 novembre 2008 22:07

Ne jamais regarder la télé,
et ne jamais perdre votre temps à lire de vaines conneries, comme par exemple les blogs de la "gauche" morale, autrement dit les bruits de chiottes de la nullitude.

à quoi bon ?
je ne sais pas qui est ce quatremerdes , et je m'en contrefous, tout le monde s'en fout, et Lordon est bien assez grand pour se défendre tout seul.
Et s'il vous défrise envoyez le moi.

Écrit par : urbain | dimanche, 30 novembre 2008 22:23

Et s'il vous défrise envoyez le moi.
Ecrit par : urbain | dimanche, 30 novembre 2008 22:23

:-)

Écrit par : (ne pas confondre) | dimanche, 30 novembre 2008 22:30

Ecrit par : (ne pas confondre) | dimanche, 30 novembre 2008 22:30

Oui, mais des fois qu'il "tomberait là, par hasard" ...
prévenez le avant.

Écrit par : urbain | dimanche, 30 novembre 2008 22:36

Il me semble avoir lu M. Rynque (ou bien était-ce M. Fondre) dire du bien de "Hunger"... Ai-je déraillé ?

Écrit par : f | dimanche, 30 novembre 2008 22:52

Heu, je crois que modestement, j'ai un peu organisé cette rencontre, vu le nombre de fois où j'ai cité Lordon sur le blog de Quatremer. Mais comme je n'y étais pas allé depuis hier, je n'étais pas au courant encore :oB

Écrit par : Nicks | dimanche, 30 novembre 2008 22:55

Ecrit par : Nicks | dimanche, 30 novembre 2008 22:55

Eh bien t'a plus qu'à le racoler et le ramener ici ton quatremerdes, ça nous changera du ravi et de ses copier/coller .

Écrit par : urbain | dimanche, 30 novembre 2008 23:19

Je ne sais pas s'il viendrai. Tu pourrais l'apater, moi je suis grillé. Je suis curieux de savoir si Lordon va lui répondre. Ca pourrait donner quelques étincelles...

Écrit par : Nicks | dimanche, 30 novembre 2008 23:39

Ecrit par : Nicks | dimanche, 30 novembre 2008 23:39

Rien à foutre.
Je me suis consacré à des rédactions plus gratifiantes, qui vous seront proposées prochainement.
bonne nuit.

Écrit par : urbain | dimanche, 30 novembre 2008 23:44

J'essaie de porter la contestation au coeur de la domination, ça me paraît nécessaire. Il faut occuper le terrain. Mais à l'arrière il est tout aussi utile d'élaborer ce qui sera la gauche de demain.

Bonne nuit !

Écrit par : Nicks | lundi, 01 décembre 2008 00:21

Ecrit par : f | dimanche, 30 novembre 2008 22:52

S'il ne l'a pas fait, je le fais.

Écrit par : adrien (de rien) | lundi, 01 décembre 2008 01:05

http://www.youtube.com/watch?v=7gZxUvZjHF0

Écrit par : dix minutes d'extraits de Hunger | lundi, 01 décembre 2008 04:20

Ecrit par : Nicks | lundi, 01 décembre 2008 00:21

L'intention est louable mais la méthode est vaine.
C'est une perte de temps.
Ce ne sont pas les rats de la domination qu'il faut "éclairer". Ils sont parfaitement satisfaits de la situation, de LEUR situation.
Cette situation est "saine" , elle est même bonne ( pour eux) et a juste une certaine marge d'amélioration.

"En fait les hommes ne se mettent jamais durablement en mouvement pour abattre une organisation sociale par simple détestation de ce qui existe : il faut que d’une manière ou d’une autre ils possèdent une conception positive de la vie qu’ils veulent vivre. "
Ils n'ont pas besoin "
(Encyclopédie des nuisances)

Cette "conception positive de la vie qu’ils veulent vivre. "
ils l'ont déjà : c'est ce qui est là, maintenant, pour eux.

Quand
La ministre de la Culture et de la Communication, Christine Albanel, symboliquement ( et ès qualité, car "officiellement" elle assure leur "tutelle" ) exprime leur schéma général de "pensée" quand elle affirme qu'elle "souhaite que toute la lumière soit faite"
elle ajoute, pour éviter tout malentendu, qu'elle formule cette demande "sans se prononcer sur le fond de l'affaire".

Le "fond de l'affaire" pour la "gauche" morale (c'est à dire la droite molle et/car refoulée), c'est ce qui ne fait pas débat, c'est un pré-supposé, un acquis inaliénable "non négociable".
Pour "ces gens là" il ne faut surtout pas essayer "d'éclairer le fond", de toute façon ils n'essaieront pas de se pencher pour voir.
Ils ont par avance le vertige.

Écrit par : urbain | lundi, 01 décembre 2008 08:42

@Urbain

Son blog est très fréquenté et très lu. Ce n'est certes pas lui ou ses "amis" que je veux éclairer...

Écrit par : Nicks | lundi, 01 décembre 2008 09:23

Ecrit par : urbain | samedi, 29 novembre 2008 23:36

J'avais rencontré le très bourru Jean Lebrun, lors d'une émission enregistrée dans un musée que je dirigeais, j'aimerais bien le revoir c'est un "bon vivant".

Pour les nostalgiques de culture matin, la cloche que l'on entend dans l'émission était une prestation de bibi.

Tout le monde ne peut pas se vanter d'être la cloche de France Culture (à part peut-être Laure Adler) !

Écrit par : nef blonde | lundi, 01 décembre 2008 09:38

Ecrit par : Nicks | lundi, 01 décembre 2008 09:23

Ejusdem farinae.
Même commentaire pour les "spectateurs", et "je dirai même plus", a fortiori pour ceux-là.

Écrit par : urbain | lundi, 01 décembre 2008 09:39

Ecrit par : nef blonde | lundi, 01 décembre 2008 09:38

Donc, le 13 décembre à 19h30 où tu sais ...

Écrit par : urbain | lundi, 01 décembre 2008 09:40

Ecrit par : f | dimanche, 30 novembre 2008 22:52

S'il ne l'a pas fait, je le fais.

Écrit par : adrien (de rien) | lundi, 01 décembre 2008 09:55

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu