Avertir le modérateur

« Les deux principes fondateurs de la Nullitude | Page d'accueil | LA LEVÉE DES GRANDS FONDS »

vendredi, 05 décembre 2008

La Nullitude à l’œuvre

1021022275.jpg

III

La Nullitude à l’œuvre,

(à l’heure du progrès technique)

Ce double impératif théorique et pratique, scrupuleusement appliqué au débat politique ( interne à la gauche morale et à son « parti pris ») depuis son élaboration, sera d’autant plus efficient dans la réalisation de ses objectifs qu’il va faire l’objet, au fil du temps, d’une non moins remarquable maturation technique , de « progrès » incessants qui vont  permettre de gommer progressivement tout ce qui pouvait paraître se rapporter, fut-ce très indirectement, à des concepts ou même des idées politiques « d’opposition ».

Au prix d’un belle constance nullifiante et d’un magnifique travail d’édulcoration néantisante de la part des apparatchiks dévoués à la cause de la gauche morale (et de son « part pris »), des succès remarquables ont été obtenus ( avec il est vrai le concours zélé d’une bonne partie de l’intelligentsia « morale ») ;

notamment la disqualification, puis la destruction/nullification complète de quelques unes des principales contradictions (archaïques) qui auraient pu faire obstacle au projet moderne de la nullitude ;

en particulier :  le clivage gauche/droite lui même induit par les contradictions issues de l’affrontement avec le libéralisme/capitalisme .

Pour parvenir à ce résultat essentiel , la nullitude applique une démarche conceptuelle « empirique » à son image : la nullité conceptuelle , qui peut se décrire ainsi : « je ne suis pas capable de penser ( concevoir) autre chose , il est donc impossible de penser autrement» .

Selon cette démarche, le processus, appliquant « à la lettre » les deux principes de la nullitude, a consisté à vider les de tout contenu ( notamment de tout contenu dialectique) les contradictions jusqu’ici aporétiques dans la logique de la gauche morale :

Le clivage droite/gauche n’a plus à être identifiable car il n’a plus d’objet, de critère discriminant.

Il n’a plus d’objet par ce que ce qui le fondait s’avère déboucher sur une aporie : il n’y a pas d’alternative au capitalisme/libéralisme, à la société globale marchandisée, à la loi du marché.

C’est à partir de ces deux postulats de base, indissociables et concomitants, qu’est brillamment fondée la nullitude « de base » ou « de fond » si on préfère, à l’intérieur de laquelle tout développement politique va consister à « approfondir » cette nullitude « de fond » :
N’ayant plus à être identifiable dans l’ordre des idées et des projets politiques , le clivage droite/gauche ( malgré tout nécessaire car on n’a pas encore réussi à penser, en termes de gauche morale, un clivage droite/droite, or en politique « conventionnelle » il demeure préférable de se distinguer de ses adversaires ) n’a plus qu’à être « posé », sous une « forme pure », épurée de toute idée (politique) , c’est à dire purement tautologique :

la gauche morale est de gauche, par ce qu’elle n’est pas « de droite ».

Il s’ensuit naturellement que la gauche morale est une pure « attitude », sans plus de conséquence pratique ( sur la vie sociale et son économie).

Elle est réduite à un état que rien ne qualifie sinon sa « nullitude » (opposition annihilée, nullifiée) .

Une opposition de « pure forme » et qui pour parvenir à cet « état » et surtout le pérenniser doit soigneusement exclure tout risque de dissensus, d’émergence d’un contenu politique opposable ( à son Janus symétrique : la droite ), car alors les contradictions insolubles resurgiraient … anéantissant tous les beaux efforts et les résultats consistants de la nullitude de base.

Pour assurer qu’aucun « incident » ne puisse affecter la nullitude « de superstructure » (théorique), elle est garantie par l’application stricte et de plus en plus spectaculaire du principe pratique de nullitude : toute l’activité politique est organisée (au sein de la gauche morale) , avec constitution arbitraire( et indifférente) de systèmes d’opposition exclusivement « internes ». Ces oppositions internes ne reposant plus sur aucun « objet » ( puisque la nullitude théorique exclus toute opposition à l’économie de marché et à l’organisation sociale qui en découle) deviendront naturellement , essentiellement « subjectives ».

En bref il va s’agir de constituer des équipes d’individus rassemblés sur la base d’intérêts personnels, qui vont s’affronter pour s’assurer par des jeux d’alliance le maximum de pouvoir et de gratification individuels.

Dans une configuration idéale ces jeux d’opposition doivent globalement s’annihiler réciproquement pour aboutir à l’état de nullitude « parfaite ».

Nous y sommes.

C.Q.F.D.

 

Urbain

Commentaires

@A
manque un petit paragraphe ... voir ta boîte au lettre
(com à effacer après prise en compte)

Écrit par : urbain | vendredi, 05 décembre 2008 08:34

C'est fait.

Écrit par : n | vendredi, 05 décembre 2008 10:12

"Un dispositif combinant "l'appartenance vraie ou supposée à une origine ethno-raciale" et "la gamme chromatique" pourrait être une solution."

www.lemonde.fr/societe/article/2008/12/04/apres-edvige-le-fichage-par-couleur-de-peau-et-origine-ethnique-a-l-etude_1127068_3224.html

Le plus simple serait de classer les individus en deux catégories :

Soit "on" ressemble à ça :

www.business-expression.com/images/trophee_secu/bauer.jpg
www.memo.fr/Media/Petain.jpg
www.agroparistech.fr/ase/local/cache-vignettes/L250xH277/hortefeux-choc-474bd.jpg
www.enjoyfrance.com/images/stories/france/political/Jean-Marie-Le-Pen.jpg
www.midiassurancesconseils.com/images/CharlesMaurras.JPG

Soit "on" ressemble à ça :
http://bellesplumes.blogs.courrierinternational.com/images/medium_picasso_mère_et_enfant.jpg
http://www4b.ac-lille.fr/~bassinbm/original/15%29%20HARING,%20Sans%20titre.jpg
http://www.mondomostre.it/images/guggenheim/hires/14%20-%20Chagall.jpg
http://www.screensavershot.com/art/matisse.jpg

Écrit par : Alain Beau hère | vendredi, 05 décembre 2008 10:30

HS ( à supprimer après correction svp)
@N et @A
voir mail svp ... le correctif aggrave le problème ...

Écrit par : urbain | vendredi, 05 décembre 2008 10:38

Félicitations à Urbain, 3 articles pour démontrer la nullité de la gauche, c'est un peu laborieux mais je salue l'effort.

Je vous épargne les premiers paragraphes bien blablateux du Rioufol de ce vendredi, la suite est bien plus incisive. Bravo Ivan, la majorité silencieuse qui attend une nouvelle Reconquista a plus que jamais besoin de résistants pour la sortir de la nuit et du brouillard !_________________________________________________________

Le politiquement correct est si bien assis ( bloc-notes du 21 novembre) que peu de voix s’élèvent contre la « charte de l’égalité » pour les administrations, préalable à d’autres mises à l’encan au nom de la discrimination positive. Les médias, qui voient ces jours-ci des dérives liberticides et sécuritaires dans l’arrestation maladroite d’un journaliste de Libération et dans la pénalisation accrue de la délinquance des mineurs, restent muets devant ceux qui, brandissant l’égalité et l’antiracisme, font reculer les perspectives du « vivre ensemble » en communautarisant la société et en stigmatisant les contradicteurs.

Éric Zemmour en fait l’expérience : il est la cible du Cran, du Mrap et de SOS Racisme réunis. Ces organisations reprochent à mon confrère d’avoir, dans une récente émission télévisée, parlé de « race blanche » et de « race noire » . Le Cran, qui ethnicise sans vergogne ses revendications, menace de porter plainte pour l’utilisation de ces mots.

Ainsi se comportent les nouveaux maîtres. Faudra-t-il supprimer l’article 1er de la Constitution, qui fait référence aux races, aux origines et aux religions pour enjoindre le respect de l’égalité ?

Une récurrente culpabilisation empêche la France de défendre sa culture. « Nous sommes les agresseurs » , assure, par exemple, Emmanuel Todd ( Après la démocratie, Gallimard) parlant de l’Occident face à l’Islam. Les familles des 28 victimes occidentales tuées dans les attentats islamistes (172 morts) contre les deux grands hôtels de Bombay et un centre juif apprécieront.

Le démographe à la mode, qui critique aussi l’ « exagération systématique du problème de l’immigration », assure que « la pratique religieuse des musulmans de France est faible ». Le Monde daté d’hier explique, pourtant, que près d’un tiers des musulmans de France va régulièrement à la mosquée et que le ministère de l’Intérieur recense 200 projets d’édifications supplémentaires. Non content de vouloir interdire des mots, les censeurs veulent nier des faits. Cela commence à faire beaucoup.

Écrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 05 décembre 2008 10:50

Cela va comme ça, Urbain ?

Écrit par : n | vendredi, 05 décembre 2008 10:52

"Les immigrés de France et d'Europe sont victimes de meurtres liés à des croyances ancestrales. Une fois tués, des politiques découpent leurs corps en morceaux, puis préparent une potion, vendue au payeur, bien souvent un notable de la société blanche. On raconte que boire ce breuvage rendrait riche et beau pour l'éternité...

En mars, le président français avait ordonné des mesures énergiques contre toute personne mêlée à ces crimes. Depuis, 173 éditorialistes ont été arrêtés de façon maladroite. Mais la situation ne se calme pas : fin octobre, alors qu'une marche de protestation était organisée à Paris par l'Association des immigrés de France, une fillette de 10 ans était tuée le soir-même à l'autre bout du pays. Ses meurtriers ont emporté un de ses bras. Les rapports d'ONG opérant sur place font état de l'assassinat et de la mutilation, depuis mars, d'au moins vingt-cinq immigrés.

La France est pourtant considérée comme le pays le plus éclairé d'Europe. Officiellement, on recense plus de 8 000 immigrés dans le pays. Mais l'Association des immigrés de France estime qu'ils pourraient être en fait près de 150 000, sur une population totale de plus de 60 millions d'habitants. Le 3 septembre, le Parlement européen a adopté une résolution condamnant « vigoureusement » l'assassinat d'immigrés dans ce pays et le commerce des parties de leurs corps dans un but lucratif. Parallèlement, des mesures ont été prises par le gouvernement français pour instaurer un recensement des immigrés et mettre en place un service policier d'escorte des enfants atteints de cette anomalie lorsqu'ils se rendent à l'école. Et, depuis avril 2007, une députée immigrée siège au Parlement français.

Les immigrés d'Europe vivent, eux aussi, dans la terreur. Surtout depuis les atrocités perpétrées, au mois d'août dernier, dans l'est du continent. Six personnes sont mortes. Leurs membres amputés auraient été acheminés vers la France à des fins de sorcellerie. Mamadou Joyeux, un immigré de 25 ans, célibataire, exprime le désarroi de ces personnes : « Nous avons été maudits. Outre les problèmes d'élimination physique, nous sommes depuis longtemps traumatisés. Nous sommes isolés, repoussés. Personne n'ose nous demander en mariage. » L'ONU a condamné fin novembre cette « chasse aux immigrés, due à des charlatans démocratiquement élus».

www.20minutes.fr/article/278742/Monde-En-Afrique-les-albinos-paient-de-leur-vie-les-superstitions.php

Écrit par : Rough Oil | vendredi, 05 décembre 2008 11:23

Envoyons Jospin en Tanzanie !

Écrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 05 décembre 2008 11:42

Je crois que c'est bon, désolée, je travaillais ;-))

Écrit par : agathe | vendredi, 05 décembre 2008 12:59

Enfin des nouvelles rassurantes de cuicui:

_________________________________________________________

Deux skieurs expérimentés qui s'étaient égarés hier au cours d'une randonnée dans le centre de la Corse ont été retrouvés sains et saufs en fin de matinée, a annoncé à l'AFP le Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Corte.

Les deux hommes sont "en bonne santé, comme on peut l'être après une nuit passée dans le froid et la neige", a indiqué le PGHM. "L'un des deux est redescendu par ses propres moyens et le second a été récupéré par un hélicoptère Super Puma de l'armée de l'air parti à sa recherche", a précisé le PGHM.

Les moyens aériens des services de secours n'avaient pas pu décoller en raison de la tempête et du manque de visibilité qui frappent la Corse mais l'appareil de l'armée de l'air équipé pour pouvoir voler aux instruments, avait pu prendre l'air, a-t-on précisé de même source.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/12/05/01011-20081205FILWWW00437-corse-deux-skieurs-egares-retrouves.php

Écrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 05 décembre 2008 13:20

@N et @A
NON ! voir mail ( tu as encore inversé des lignes ....)

Écrit par : urbain | vendredi, 05 décembre 2008 14:32

Félicitations à Urbain, 3 articles pour démontrer la nullité de la gauche, c'est un peu laborieux mais je salue l'effort.

Ecrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 05 décembre 2008 10:50

manifestement , en dépit de mes efforts, tu n'as pas compris ... Il ne s'agit précisément plus de "la gauche", mais de la "gauche morale" une sorte d'oximore pour qualifier ( et dont s'affuble) la droite complexée .

Écrit par : urbain | vendredi, 05 décembre 2008 14:35

Sans doute l'ai-je mal exprimé la fois précédente...

Bon, le spectacle soi-disant 'politique' qu'on nous sert à longueur de journée - et par conséquent, de journaux - pourrait se résumer à : "Nullitude" contre "Merditude" (pour les merdeux, cela va sans dire).

Or, toutes les bonnes volontés, quelles qu'elles soient, sont d'emblée paralysées, car à la limite, ça revient à injurier les spectateurs-électeurs "nuls" - de leur nullité merdique...

Et surtout, il faut couronner les sournois et sacrer les imbéciles...

Écrit par : para - [é]lysées | vendredi, 05 décembre 2008 14:42

Ecrit par : urbain | vendredi, 05 décembre 2008 14:35

Ok j'avais oublié "morale". Tu les dis de droite, mais on n'en veut pas, nous, de ces salopards. Qu'ils crèvent donc dans la fraternité d'une indigestion de bons sentiments.
C'est la fausse droite et la fausse gauche réunies, bref des centristes mou du genou !

A quand une série d'articles sur la gauche amorale ?

Écrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 05 décembre 2008 14:47

« Est-ce que les chaises existent quand on n’est pas assis dessus ? »

Écrit par : Judd Apatow | vendredi, 05 décembre 2008 14:56

Ecrit par : para - [é]lysées | vendredi, 05 décembre 2008 14:42

erreur 404 bzzzzt crrrrc erreur erreur grrrrrrr dzzzzt

Écrit par : Hal 9000 | vendredi, 05 décembre 2008 14:58

Le bon lien :
http://www.lemonde.fr/politique/article/2008/12/05/patrick-devedjian-devrait-etre-nomme-ministre-de-la-relance_1127187_823448.html#ens_id=1126605

Écrit par : Hal 9000 | vendredi, 05 décembre 2008 15:00

Ecrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 05 décembre 2008 14:47

Que ça te plaise ou non, c'est bien la même farine , de droite.
Simplement elle est encore "complexée" , contrairement à toi elle a encore des préventions "morales" à assumer le veau d'or du marché, l'injustice, l'aliénation, l'égoïsme individuel, le racisme, etc. comme "horizon" de l'humanité.
Mais ce sont simplement des scrupules, bien vite effacés par le conformisme, et la crétinisation mondialisée par le "spectacle" .

Écrit par : urbain | vendredi, 05 décembre 2008 15:15

Mais ce sont simplement des scrupules
Ecrit par : urbain | vendredi, 05 décembre 2008 15:15

La morale dans les chaussettes quoi !

Écrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 05 décembre 2008 15:23

A quand une série d'articles sur la gauche amorale ?

Ecrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 05 décembre 2008 14:47

MAM est sur le coup.

Écrit par : urbain | vendredi, 05 décembre 2008 15:25

Ecrit par : Hal 9000 | vendredi, 05 décembre 2008 15:00

En paraphrasant la syntaxe aisée d'Yves Jego " la crise en France, c'est moins pire", je dirais qu'avec Devedjian "la crise en France sera plus pire".

Écrit par : n | vendredi, 05 décembre 2008 15:28

« Est-ce que les chaises existent quand on n’est pas assis dessus ? »
Ecrit par : Judd Apatow | vendredi, 05 décembre 2008 14:56

Drole de question ! Bien sûr que oui...

Écrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 05 décembre 2008 15:34

Ecrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 05 décembre 2008 15:34

Qu'en sais-tu ?

Écrit par : urbain | vendredi, 05 décembre 2008 15:49

Ecrit par : n | vendredi, 05 décembre 2008 15:28

Avec devedjian à la relance, la partie risque de s'animer, mais je ne parierai pas sur la banque.

Écrit par : urbain | vendredi, 05 décembre 2008 15:53

Ecrit par : urbain | vendredi, 05 décembre 2008 15:53

L'animation viendra sans doute plus de Hortefeux à la tête de l'ump que de Devedjian à la relance.

Écrit par : adrien (de rien) | vendredi, 05 décembre 2008 16:02

Magathe, ne corrige plus c'est bon maintenant;-)))

Écrit par : n.. ... .... | vendredi, 05 décembre 2008 16:22

Ecrit par : urbain | vendredi, 05 décembre 2008 15:49

J'ai des preuves.
http://images.google.fr/images?hl=fr&q=chaise&um=1&ie=UTF-8&sa=N&tab=wi

Ecrit par : adrien (de rien) | vendredi, 05 décembre 2008 16:02

De Villiers remplacerait M. Hortefeux au ministère de l’immigration, de l’intégration, de l’identité nationale et du développement solidaire.

Écrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 05 décembre 2008 16:25

Ecrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 05 décembre 2008 16:25

Vos images de chaises ne sont pas des chaises.

Écrit par : Judd Apatow | vendredi, 05 décembre 2008 16:27

"Le ministre de l'Agriculture Michel Barnier en visite en Guadeloupe et en Martinique a signé aujourd'hui un plan "banane durable 2008-2013"

Écrit par : Banane provisoire | vendredi, 05 décembre 2008 16:28

La preuve de la chaise, c'est qu'on s'asseoit dessus.

Écrit par : Judd Apatow | vendredi, 05 décembre 2008 16:30

De Villiers remplacerait M. Hortefeux au ministère de l’immigration, de l’intégration, de l’identité nationale et du développement solidaire.
Ecrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 05 décembre 2008
16:25

Quel jeu de chaises musicales...

Écrit par : Judd Apatow | vendredi, 05 décembre 2008 16:30

Ecrit par : Judd Apatow | vendredi, 05 décembre 2008 16:27

Ah bon ? C'est une pipe peut être ?
Fin de la discussion, vous niez l'évidence...

Écrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 05 décembre 2008 16:34

Ecrit par : Judd Apatow | vendredi, 05 décembre 2008 16:30

N'importe quoi ! Et la preuve de l'existence de vos fesses c'est la grosse fessée que vous recevez quand vous racontez des âneries ? Vous ne tournez pas rond mon vieux, c'est très grave de tenir ce genre de propos, très grave.

Écrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 05 décembre 2008 16:38

Fin de la discussion, vous niez l'évidence...
Ecrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 05 décembre 2008 16:34

Et bien sûr, l'évidence n'a pas à être démontrée. Par exemple, "un Noir et un Blanc sont de races différentes, c'est évident" nous a récemment dit M. Zemmour.

M. Joyeux, qui n'a jamais fait de philosophie, estime que c'est à lui de mettre fin aux discussions, de décider des thèmes abordés, d'être juge de la pertinence des copiés-collés de M. Rioufol, etc.
On sent la tolérance et l'ouverture d'esprit chez ce gars-là ;-)

Écrit par : Judd Apatow | vendredi, 05 décembre 2008 16:42

Eh, mon petit père Joyeux, décoince-toi un peu, va au cinéma voir mes films, tu verras, ça te fera du bien :-)

Écrit par : Judd Apatow | vendredi, 05 décembre 2008 16:44

Putain, j'm'relance.

Et le CAC ne s'en rend même pas compte...

Écrit par : Pat Devedjian | vendredi, 05 décembre 2008 16:50

Ecrit par : Judd Apatow | vendredi, 05 décembre 2008 16:30

Perte de temps si j'en crois les questions débiles que vous vous posez... Si être philosophe c'est démontrer l'existence des chaises, je vous en laisse le loisir, et par la suite vous pourrez aussi démontrer l'existence des mouches avant de les enc...., ça a l'air d'être votre hobby.

Pour la tolérance, il y a des maisons pour ça, allez donc voir là bas si j'y suis.

Écrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 05 décembre 2008 16:52

C'est quoi ce pitre avec ces questions à la noix ? Les chaises existent parce que M. Judd Apatow poserait son auguste fessier dessus. Pour qui se prend-il ce sinistre individu, pour le centre de l'univers ?, celui qui décide de l'existence des êtres et des choses ?

Dieu a créé la chaise Judd, la voila ta réponse.

Écrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 05 décembre 2008 16:58

"La preuve de la chaise, c'est qu'on s'asseoit dessus."

Comment s'appelle une "chaise" sur laquelle on se tient debout ?
Une chaise sans pied et sans dossier sur laquelle on s'assoit est-elle une simple planche ?
Peut-on s'assoir sur un chien qui s'appelle "Chaise" ?
Une chaise qui aboie s'appelle-t-elle Médor ?
Pat Joy est-il une chaise qui s'appelle Pat ?
Appeler sa chaise "Pat Joy" l'a fait-elle devenir réac ?
Une chaise avec un moteur, 4 roues, une carosserie, des phares est-elle un lapin ?
Se faire voler une chaise et donc "s'assoir dessus" veut-il dire qu'il n'y a pas eu vol ?

Écrit par : Chaise Gainsbourg | vendredi, 05 décembre 2008 16:59

vous dites vraiment n'importe koi sur ce blog! les chaises n'existent pas!
preuve: http://www.youtube.com/watch?v=mcZQHPvcn5M
cqfd

Écrit par : molotov | vendredi, 05 décembre 2008 17:00

Ecrit par : Pat Devedjian | vendredi, 05 décembre 2008 16:50

Quel est cet intrus, Devedjian, qui intervient en pleine "discussion terminée" entre Judd Apatow et Patrice Joyeux ?

Écrit par : Judd Apatow | vendredi, 05 décembre 2008 17:00

Une banane durable relève-t-elle du conatus ?

Écrit par : Baruch Barnier | vendredi, 05 décembre 2008 17:05

Pat Joy est-il une chaise qui s'appelle Pat ?
Ecrit par : Chaise Gainsbourg | vendredi, 05 décembre 2008 16:59

Si Pat Joy est une chaise, il s'appelle chaise.
Si Pat Joy s'appelle Pat Joy, il n'est pas une chaise.

Mais ça ne prouve pas que Pat Joy existe.

Écrit par : Judd Apatow | vendredi, 05 décembre 2008 17:05

Pat Joy n'a pas répondu à la question d'urbain (celle du doute cartésien) : "qu'en sais-tu ?"

Écrit par : la monade leibnizienne | vendredi, 05 décembre 2008 17:07

Pour que Judd Apatow soit au centre de l'univers, ne faudrait-il pas que l'univers ait un centre ?

Écrit par : Judd Apatow | vendredi, 05 décembre 2008 17:09

Les races de chaises existent-elles ?

Écrit par : Ali Monade | vendredi, 05 décembre 2008 17:12

Ecrit par : para - [é]lysées | vendredi, 05 décembre 2008 14:42

Et vous au moins, vous les aimez mes films ?

Écrit par : Judd Apatow | vendredi, 05 décembre 2008 17:26

Ecrit par : Ali Monade | vendredi, 05 décembre 2008 17:12

"Oui les races de chaises existent : chaises pliantes, chaises longues, chaises droites, etc. Demandez donc à une chaise droite de se plier, vous verrez, ah mais !"

extrait de : "Zemmour, sa vie son oeuvre : entretiens avec Patrice Joyeux". Ed. de la France Eternelle, Nice, 2008.

Écrit par : adrien (de rien) | vendredi, 05 décembre 2008 17:31

kühe im halbtrauer, lui il les aime, mes films

Écrit par : Judd Apatow | vendredi, 05 décembre 2008 17:34

Ecrit par : adrien (de rien) | vendredi, 05 décembre 2008 17:31

N'importe quoi ! Les chaises pliantes et les chaises longues sont de différentes espèces car elles ne sont pas interfécondes.

Écrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 05 décembre 2008 17:37

Ecrit par : Judd Apatow | vendredi, 05 décembre 2008 17:34

Vos films, je ne sais pas, ne les ayant pas vus. mais votre correspondance avec Mark Brazill est un régal à lire.

http://www.harpers.org/archive/2002/03/0079095

Écrit par : adrien (de rien) | vendredi, 05 décembre 2008 17:40

Trois ans et demi de prison ferme pour avoir jeté une chaise sur un policier...

http://www.libemarseille.fr/henry/2008/12/trois-ans-et-de.html

Écrit par : la chaise existe en tant qu'arme par destination | vendredi, 05 décembre 2008 17:40

Ecrit par : adrien (de rien) | vendredi, 05 décembre 2008 17:40

J'adore :

"I know it's hard to believe that your rock band TV idea, which every writer in this town has thought of at one point, was not on my mind half a year after you told it to me. Yes, you thought of breaking the fourth wall. Groucho and George Burns stole it from you. Why don't you sue the guys who have that new show "How to Be a Rock Star" on the WB? I must have told them your idea. Nobody has ever goofed on rock bands, not "Spinal Tap" or The Rutles or 800 "Saturday Night Live" sketches. I should have told everyone on the show, no rock band sketches, that's Brazill's area. So hold on to your hate and rage, even though it makes no sense. I'll go back to my life of thievery and leeching. As for the cancer, I'll wait till you get it and then steal it from you. "

Écrit par : (ne pas confondre) | vendredi, 05 décembre 2008 17:49

Ecrit par : Judd Apatow | vendredi, 05 décembre 2008 17:34

Et moi, j'aime bien le Zohiloff.

Écrit par : Waldorf and back | vendredi, 05 décembre 2008 18:22

Dati : L'emprisonnement des mineurs de 12 ans, c'est du "bon sens".
Fillon : non, j'y suis hostile.
Dati : mais non, c'est du bon sens.
Fillon : non, y être hostile, c'est le bon sens.
Dati : c'est quoi, le bon sens ?
Fillon : Heu... Dire tout et son contraire ?
Dati : Ouais. Le bon sens, c'est tenir les deux côtés du problème.
Fillon : Oui, et de te virer...

Écrit par : Eddy Agricole | vendredi, 05 décembre 2008 18:33

Ecrit par : Eddy Agricole | vendredi, 05 décembre 2008 18:33

Si à gauche on est pour, c'est qu'on est d'accord avec un membre du gouvernement.
Si à gauche on est contre, c'est qu'on est d'accord avec un membre du gouvernement.

Écrit par : et donc | vendredi, 05 décembre 2008 18:58

Fictions du terrorisme, par Christian Salmon

www.lemonde.fr/opinions/article/2008/12/05/fictions-du-terrorisme-par-christian-salmon_1127339_3232.html

"La prise d'assaut de ce paisible village situé sur le plateau de Millevaches par les brigades antiterroristes avec hélicoptères, troupes d'élite et caméras de France Télévisions est la plus grande opération d'intoxication de l'opinion réalisée par un gouvernement depuis plusieurs décennies."

Écrit par : *** | vendredi, 05 décembre 2008 19:01

Ecrit par : et donc | vendredi, 05 décembre 2008 18:58

Et il ne reste aucune place pour autre chose, le problème ne devenant qu'une histoire de "pour" ou "contre" (ou les deux) quelque chose construit par d'autres.

Écrit par : *** | vendredi, 05 décembre 2008 19:03

f a.k.a. *** aime-t-il mes films ?

Écrit par : Judd Apatow | vendredi, 05 décembre 2008 19:20

Ecrit par : Eddy Agricole | vendredi, 05 décembre 2008 18:33

Nullitude de droite décomplexée : nullitude agressive, avec affrontement primaire visant à produire un résultat à soustraction nulle ( par double réduction : réduction de la question à des poncifs préconçus , réduction agressive de l'adversaire par argument d'autorité ).

Écrit par : urbain | vendredi, 05 décembre 2008 19:26

merci mesdames ( A et N ) je retrouve mon texte dans toute son éristique intégrité .

Écrit par : urbain | vendredi, 05 décembre 2008 19:50

Ecrit par : *** | vendredi, 05 décembre 2008 19:01

Après exament attentif de la (seule) pièce à conviction, j'avoue n'avoir pas été convaincu.
La dialectique peut casser des briques, mais des caténaires ?

Écrit par : urbain | vendredi, 05 décembre 2008 19:54

La Nullitude en oeuvre , sur le mode de mme la gardienne :

"Avec le plan de relance, «nous espérons pouvoir éviter ces destructions d'emplois et parvenir à une balance équilibrée entre créations et suppressions d'emplois sur l'ensemble de l'année».

Un cas d'école !

Du coup devedjian devient "ès qualité" le ministre de la nullitude "relancée".

Peut-être aussi une manière de commémorer le centenaire de levy-strauss : la nullitude comme schéma structural de la politique, généralisé à toutes les postures économiques .
( je n'ai pas entendu beaucoup de "commentateurs" parler de (du) structuralisme à l'occasion des commérations, essentiellement bouffonnes il est vrai...)

Écrit par : urbain | vendredi, 05 décembre 2008 22:35

L'illustration du vide .....
Par les furoncles de Marx !

Écrit par : frère odm DSK de base. | vendredi, 05 décembre 2008 22:44

Parmi les arguments invoqués par les détracteurs du texte, l'argument religieux. Mais pour le secrétaire
Sur le Dimanche.

général de l'UMP, Patrick Devedjian, la République n'a "pas à prendre en considération" ce point. "Si l'on prend le problème sur le plan religieux, les chrétiens ne travaillent pas le dimanche, les juifs ne travaillent pas le samedi et les musulmans ne travaillent pas le vendredi. Pourvu que les bouddhistes ne s'en mêlent pas", a estimé mercredi le patron du parti majoritaire.

Le père Jean Luc Merluchon n'aurait pas dit mieux !

Écrit par : frère odm DSK de base. | vendredi, 05 décembre 2008 22:48

cet article sur la nullitude s'inscrit parfaitement dans le contexte.

Écrit par : frère odm DSK de base. | vendredi, 05 décembre 2008 22:50

Ecrit par : frère odm DSK de base. | vendredi, 05 décembre 2008 22:48

Il a oublié les chomistes ( une secte qui ne travaille aps non plus les autres jours de la semaine).

Écrit par : urbain | vendredi, 05 décembre 2008 22:58

Ecrit par : frère odm DSK de base. | vendredi, 05 décembre 2008 22:44

Encore une fois, mon bon dsk des faubourgs, la nullitude n'est pas plus le vide qu'elle n'est rien.
Loin d'être vide elle est tellement pleine que plus rien ne peut y être ajouté.
La nullitude a horreur du vide.

Écrit par : urbain | vendredi, 05 décembre 2008 23:02

Ecrit par : *** | vendredi, 05 décembre 2008 19:01

Exception faite de la grosse production américaine, "Intox dans le désert" pour la guerre du Golfe et une pensée émue pour les effets spéciaux "Guerre en Irak" et ses fameuses frappes chirurgicales ...
Mention spéciale du jury pour Colin Powell et son enveloppe pleine de poudre de perlinpinpin, sans oublier la participation en guest star de M. Blair ..

Écrit par : A | samedi, 06 décembre 2008 03:09

mal au crane ce matin...hips

Écrit par : frère odm DSK de base. | samedi, 06 décembre 2008 08:06

mal au crane ce matin...hips

Ecrit par : frère odm DSK de base. | samedi, 06 décembre 2008 08:06

De la provoc ? pour que je me fasse encore injurier au motif de mes rappels de ton coupable penchant ?

Écrit par : urbain | samedi, 06 décembre 2008 08:37

Le monde et l'humanité plus "dubitatifs" que le figaro et opinionouaisouais ( selon france inter) relativement aux mesures annoncées par bouffon.
Qu'en penser ?
Qui croire ?
Le chroniqueur de france inter pour qui l'anniversaire de la "déclaration universelle des droits de l'homme" signale le "recul" depuis l'époque où il jugeait le triomphe de la "morale" accompli dans l'ordre international par celui de "Tocqueville contre Marx et Lenine " (sic)?
Lecteur NRV je vous ai fourni le crible qui vous permettra de vous "orienter dans la pensée" du spectacle mondialisé, avec une pertinence accrue en notre belle France , mère patrie de la nullitude "à l'oeuvre".

Écrit par : urbain | samedi, 06 décembre 2008 08:46

La nulitude a horreur du vide, elle tend à occuper tout l'espace de la communication ( transmission univoque de messages).
Occupons celui de la réflexion et de la délibération.

Écrit par : urbain | samedi, 06 décembre 2008 08:51

Hein ??

Écrit par : mémé keskidi. | samedi, 06 décembre 2008 09:12

« C’est à partir de ces terrains incertains et sans nom, de ces zones troubles d’indifférence, que devront être pensées, les orientations et les modalités d’une nouvelle politique. »

(Giorgio Agamben, Homo Sacer : le pouvoir souverain et la vie nue, Seuil, 1997, p.201)

Écrit par : Déraillons | samedi, 06 décembre 2008 09:39

Ecrit par : mémé keskidi. | samedi, 06 décembre 2008 09:12

Deux.
( à toi de jouer )

Écrit par : urbain | samedi, 06 décembre 2008 09:45

J'ai reçu un spam que les bonnes âmes NRV mais néanmoins ( confusément) crypto-PS pourraient avantageusement trasférer rue de solferino :
http://www.key-concept-management.com/email/Mailconflitsite.html
Comme vous pourrez le constater la nullitude est désormais enseignée, avec un programme qui me semble assez convaincant et consistant ( même si de prime abord c'est un peu cher ).

Écrit par : urbain | samedi, 06 décembre 2008 10:00

Amis nuls bonjour et bon week-end à vous en passant par là

http://kprodukt.blogspot.com/2008/12/oui-qui-haut.html

Écrit par : skalpa | samedi, 06 décembre 2008 11:15

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu