Avertir le modérateur

« Un jour - Ailleurs | Page d'accueil | Obama, quel ringard... »

vendredi, 14 novembre 2008

La gauche assassinée : "LE PS MA TUER"

Rapport de police officieux rédigé par l'officier principal  Lebaveur sur les lieux du crime situés à Reims (Haute Marne) :

 

Lorsque j'ai pénétré sur les lieux du crime, j'ai été frappé par un spectacle insoutenable : des taches de sang maculaient le théâtre des évènements et l'odeur douceâtre du sang flottait dans un air lourd à peine zébré par quelques mouches vertes...

La victime, une jeune femme que je n'ai pas identifiée mais dont l'allure me rappellait quelqu'un, gisait sur le sol, défigurée, un oeil sortant de l'orbite gauche, la langue coupée en pointe et le nez tranché de telle sorte qu'il ressemblait à un groin...

Une fourchette et un couteau de cuisine traînaient à côté du cadavre. En fouillant les poches de la dépouille dont on avait tailladé les mains, j'ai relevé le nom de la victime sur les papiers d'identité qu'elle possédait encore. Il s'agissait de Madame La GAUCHE, agée de 30 ans... Il semble qu'elle ait affreusement souffert vu les multiples contusions et ecchymoses constatées sur son corps, on peut même en conclure qu'elle fut torturée depuis et pendant un certain laps de temps lorsqu'on observe ses multiples cicatrices.

D'après mes premières observations, la sauvagerie de cet assassinat tendrait à prouver qu'il pourrait s'agir d'un meurtre rituel pratiqué en groupe et réalisé dans un état second de démence par des sadiques particulièrement paranoïaques et égocentriques. L'hypothèse d'un crime sectaire n'étant pas à éliminer...

Après quelques minutes mon attention fut attirée par quelques vagissements. Derrière un fauteuil je découvris deux nourrissons assez bizarres : un livret de famille placé entre la peau et la couche de chacun.

Le premier bébé du nom de LA GAUCHE, prénom Social Démocrate, doté de trois petits yeux de différentes couleurs, portait un petit bracelet sur lequel étaient gravés les prénoms de Bertrand, Martine et Ségolène. En otant sa couche je m'aperçus avec surprise qu'il était à la fois garçon et fille, qu'il possédait trois bras droits et un seul bras gauche atrophié...

Le second enfant, très chétif, s'appelait quant à lui, LA GAUCHE Parti de gauche. Son bracelet portait le prénom de Jean-Luc. Il semblait si maigre qu'il tenait entre mon pouce et mon index... Je pense qu'il aura beaucoup de mal à survivre.

J'ai pris quelques clichés de la scène du massacre que je joins à mon présent rapport, notamment un texte qui ressemblait étrangement à une ancienne affaire criminelle : la victime, dans son agonie ayant eu le temps d'écrire sur le bas d'une porte, avec son sang quelques mots désignant peut être son ou ses assassins. Je laisse le soin à ma hiérarchie d'en tirer les conclusions adéquates...

Une enquête particulièrement fouillée faisant appel à la police scientifique me parait toutefois nécessaire vu le manque d'indices...

Voici la photographie d'une des scènes du crime et du dernier texte de  Madame LA GAUCHE, morte dans des circonstances tragiques...

 

portedefi.jpg

Jules LEBAVEUR, officier de police.

NB : un grand merci à Madame Buitoni pour ses excellents produits maquillants ainsi qu'à Monsieur Ajax pour l'efficacité de sa lotion.

Cui cui, scénariste débutant de films d'horreurs et de courts métrages pornographiques...

 

Commentaires

Hello l'oizo!

Est-tu vraiment sûr que la gauche soit morte, ce n'est pas plutôt le Ps qui s'est suicidé?

bonne journée


et comme à la vieille époque:

PREUMS!

Écrit par : skalpa | vendredi, 14 novembre 2008 07:12

Ca devient macabre ici...
Le Parti de Gauche "Je pense qu'il aura beaucoup de mal à survivre."

Mouaih... bein :" qui ne tente rien....."
Bonne journée à tous.

Écrit par : sarah7 | vendredi, 14 novembre 2008 07:45

à gauche?.. le PS?
ah bon!
j'ai dû rater un épisode

Écrit par : le meuble du coin | vendredi, 14 novembre 2008 08:35

Skalpa a justement relevé que le Parti socialiste(?) n'a plus guère de rapport avec ce qu'on avait naguère coutume d'appeler la "gauche".
Il n'a plus de stratégie , car plus d'objectif politique ( sinon celui purement formel d'accéder au pouvoir) qui le distingue de ses concurrents "de droite" ( on n'ose plus parler d'adversaires , sinon à l'intérieur même de ce "parti"), plus de théorie pour orienter cette stratégie et fixer des objectifs , car il "ne pense plus" et ce depuis fort longtemps, plus la moindre idée qui lui soit propre;
et se trouve dans la triste et ridicule situation d'avoir renié les derniers principes qui pouvaient lui donner le vernis d'un parti d'opposition (à la domination, au capitalisme et à son "ordre" social ) en ralliant ce dernier , ses principes et ses finalités, au point d'endosser son "stade ultime" libéral, juste avant que ce système fasse la preuve de son absurdité léthale.
Ces innénarrables "opposants" se trouvent donc dans la situation d'impotence totale, d'incapicité critique absoolue, au moment même où le capitalisme ( de nouveau désigné comme tel , après une longue période de "relookage" libéral) les tend delongues et fermes verges pour se faire battre.
Nullité historique du PS français, sans précédent, sans équivalent, il faut toute la puissance de de déguisement et de falsification du spectacle pour que ce cadavre sur pied continue de se mouvoir et de paraître.
Chers putréfiés , ainsi devraient commencer les lettres échangées avec "ces gens là", sur le modèle que je rappelais hier soir à la fin des commentaires du précédent billet, le modèle de la controverse claire et franche, mise en valeur par les surréalistes, sur le mode de "rhétorique frontale" qui permettrait peut-être de dégager le champ de ruine, de décombres et de cadavres, issus de la longue bataille qu'ils ont perdu en forme de désastre, au terme d'une piteuse retraite de trente ans.

Écrit par : urbain | vendredi, 14 novembre 2008 08:42

erratum : leurs tend de longues et fermes verges pour se faire battre.

Écrit par : urbain | vendredi, 14 novembre 2008 08:43

Sauvons le PDG...

Écrit par : frère odm | vendredi, 14 novembre 2008 08:48

Laissons les plutôt crever , la bouche ouverte pour faire place à l'enflure répugnante de leur langue de bois , gonflée d'ultimes verbiages pâteux, dans un brouhaha général et pitoyable de démagogie creuse et insignifiante.
Bon débarras !

Écrit par : urbain | vendredi, 14 novembre 2008 08:57

Ecrit par : urbain | vendredi, 14 novembre 2008 08:57

Quelle violence !
Que proposes-tu, à part, lire Badiou ?

Le nouveau Parti de Gauche naîtra officiellement le 29 Novembre.
URBAIN LA ( déja) TUER !

Écrit par : Sarah7 | vendredi, 14 novembre 2008 09:53

Le Ps doit mourir pour que la gauche renaisse. Ca peut se passer au congrès si Royal échoue. Voyons ça...

Écrit par : Ideologas Nicks | vendredi, 14 novembre 2008 10:08

Allez rions un peu avec l'ami Lordon :

http://www.dailymotion.com/attac92

Écrit par : Nicks | vendredi, 14 novembre 2008 10:15

URBAIN LA ( déja) TUER !
Ecrit par : Sarah7 | vendredi, 14 novembre 2008 09:53

pas quand même!!
les aiguilles sur les poupées-vaudou n'ont d'effet que sur ceux qui y croient
;-)

Écrit par : le meuble du coin | vendredi, 14 novembre 2008 10:15

Ite missa est!!! Vanitas Vanitatum..ultime soubressaut d'un corps putride; le PS se donne en spectacle et c'est risible. Une madone illuminée, une fille de, aigrie et revancharde, qui fustige l'alliance avec le modem sur le plan national et se vautre dedans à Lille..et monsieur le Maire tellement imbû de lui même qui se rêve un destin à la Chichi, alors qu'il est l'ultime prurit de la Jospinie rance..

"Kill them All" dirait James Alan Hetfield

Écrit par : Pamela de barres | vendredi, 14 novembre 2008 10:31

Bravo à cuicui pour ce texte amusant sur le marasme à gauche. Bizarre quand même vu le boulevard qui s'est ouvert pour les idées de gauche suite à la crise financière.

C'est les larmes aux yeux que j'ai parcouru le magnifique plaidoyer de José Maria Aznar pour George W. Bush - "Ce que nous devons à George W. Bush" - que la jurisprudence Urbain m'interdit de reproduire ici. Je me contenterai des premières lignes et du lien vers l'article. Oui Tonton George manquera au Monde Libre, mais je compte sur Tonton Barack et Tata Hillary pour reprendre le flambeau.

"Un leader politique doit assumer ses responsabilités, en toute loyauté et en faisant preuve de courage, de même qu'il est tenu de faire avancer des causes nobles et justes. C'est précisément la mission qu'a accomplie George W. Bush en tant que président des États-Unis."

http://www.lefigaro.fr/debats/2008/11/17/01005-20081117ARTFIG00001-ce-que-nous-devons-a-george-wbush-.php

Merci José, comme dirait frère odm.

Écrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 14 novembre 2008 10:40

Il est presque aussi rigolo que Lordon, Aznar !

Écrit par : Nicks | vendredi, 14 novembre 2008 10:48

Ecrit par : Sanson | vendredi, 14 novembre 2008 10:48

Retourne à ta guillotine, le devoir t'appelle...

Écrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 14 novembre 2008 10:53

Ca marche en automatique maintenant. Il faut vivre avec son temps ! :oB

Écrit par : Nicks | vendredi, 14 novembre 2008 10:55

Ecrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 14 novembre 2008 10:40

Moi aussi j'en ai la larme à l'oeil; comment peut-on écrire autant de conneries. Doubleiou sera le dirigeant qui a mis le proche-orient à feu et à sang; qui aura fait détesté son pays par une grande partie du monde, et qui a réussi à faire "regretter" Reagan comme républicain; oui c'est un bilan grandiose..et surtout qui aura ruiner son pays..clap!cla!clap!

Écrit par : Pamela de Barres | vendredi, 14 novembre 2008 10:56

Ecrit par : Pamela de Barres | vendredi, 14 novembre 2008 10:56

Désolé mais en tant qu'ennemie de l'Occcident judéo-chrétien, je crains que tu n'aies pas voix au chapitre. Merci quand même, c'était vraiment très intéréssant(©).

Écrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 14 novembre 2008 11:06

Ecrit par : Pamela de Barres | vendredi, 14 novembre 2008 10:56

"détester"; "ruiné"

Ecrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 14 novembre 2008 11:06

En tant que propagandiste du KKK; je devrais te châtrer,mais tu es vraiment trop caricatural, que çà devient amusant..

Écrit par : Pamela de Barres | vendredi, 14 novembre 2008 11:26

Le nouveau Parti de Gauche naîtra officiellement le 29 Novembre.

Ecrit par : Sarah7 | vendredi, 14 novembre 2008 09:53


Parti de gauche ?
Pour arriver où ?
Hors-champ ?

Écrit par : adrien (en ultra-grève) | vendredi, 14 novembre 2008 11:57

"Hors Shamp"/

Hier, Boulevard Saint-Michel. Un membre de l'association Action contre la Faim voulant m'infliger son argumentaire :

- Bonjour.
- Bonjour.
- Vous avez bien deux minutes ?
- Deux minutes. Pas plus.
- Etes-vous sensible à la famine dans le monde ?
- Oui.
- Etes-vous prêt à aider notre association - financièrement ?
- Non.
- Ah bon, pourquoi ?
- Parce que vous êtes... partout !!!
- Je ne vous suis pas...
- Des associations comme les vôtres, il y en a des paquets...
- Vous êtes contre ?
- Non, ce n'est pas ça... C'est surtout que vous vous mettez tous à nous solliciter. Mais, vous ne croyez pas qu'à un moment, le problème, il se situe ailleurs ?
- Non. Nous, on aide les plus nécessiteux.
- Je sais bien. Je ne suis pas contre... sur le principe.
- Et puis, nous menons des actions pour faire pression auprès des pouvoirs publics...
- Oui, justement, vous ne croyez pas que là, ça commence à bien faire ?!!!
- Bon. Vous semblez révolté...
- Euh, non. Enfin, comme il se doit. Mais, vous ne croyez pas qu'il faut régler les problèmes à la racine ?
- Euh, ce n'est pas notre rôle...
- C'est bien ce que je disais...
- Et, alors, vous préconisez quoi ? La révolution ?
- Je n'ai jamais employé ce terme. Non, mais disons que vous parler comme je le fais en ce moment, au risque de vous bousculer, c'est déjà commencer à faire...
- Oui mais, concrètement, sur le terrain, vous faites quoi ? Nous, on récolte des fonds auprès des individus comme vous...
- Oui, je vois bien. Je comprends même. Donc, l'argent vous suffit...
- Oui, parce que l'argent, c'est le nerf... de la paix.
- De la guerre. Si, si !
- ...et, on fait des achats groupés en aliments, en soin, pour pouvoir les répartir et les distribuer, on mène des actions devant les institutions...
- Donc pour vous, il vaut mieux un type qui vous file, allez même ! cent euros, pour se donner bonne conscience, qu'un type comme moi qui vous prend la tête, mais qui prend le temps de vous expliquer des choses...
- Oui.
- Bon. Pour finir, je ne serais pas long alors. Le mal, si on veut appeler ceci le "mal", selon moi, il faut le combattre à la racine. Disons que la société, c'est un arbre, et que cet arbre pousse vraiment mal. Vous, vous ramassez les feuilles et les fruits qui en tombent. Moi, je serais davantage pour scier le tronc... Donc, je suis désolé, je ne peux rien pour vous.

Fin du HS/

Écrit par : tubercules - poireaux | vendredi, 14 novembre 2008 13:49

Ecrit par : Pamela de Barres | vendredi, 14 novembre 2008 11:26

Ils nous ont rendu le Pat rigolo.


@cuicui

Désolée mais je ne sais jamais quoi dire aux enterrements;-))))

Écrit par : nef | vendredi, 14 novembre 2008 15:06

Ecrit par : Pamela de Barres | vendredi, 14 novembre 2008 11:26

Zeymour braille à la télé qu'il existe une race blanche et une race noire, pas besoin d'aller chercher un PKK, si tu veux te faire la main(ou les dents ?)-;;;;

Zeymour "J'ai le sentiment qu'à la sacralisation des races de la période nazie et précédente a succédé la négation des races et c'est d'après moi aussi ridicule l'une que l'autre, qu'est-ce que cela veut dire que cela n'existe pas, on voit bien que cela existe"

Jeune femme : "Je ne comprends pas ce que vous voyez. Et donc la couleur de peau selon vous fait que j'appartiens à une race différente de la votre"

Zeymour : "Bien évidemment, moi j'appartiens à la race blanche et vous vous appartenez à la race noire".

http://www.canalplus.fr/c-infos-documentaires/pid1830-c-zapping.html

Zapping du 14 novembre.

Écrit par : nef | vendredi, 14 novembre 2008 15:30

Ecrit par : tubercules - poireaux | vendredi, 14 novembre 2008 13:49

Monsieur Poireaux j'ai retrouvé votre collecteur de fruits et légumes même tordus (vous aviez oublié son accent portouguèche).

http://tinyurl.com/55gmw3

Écrit par : nef | vendredi, 14 novembre 2008 15:40

Dans la guerre des roses (ou combat des flans),

the winner will be...Pierre Moscovici

...hummmmpff....pfouuuu...hhahahahhaa...mouarff...hihihiiii

Encore un homme de cons-promis (juré craché).
http://bellaciao.org/fr/spip.php?article74390

Écrit par : nef | vendredi, 14 novembre 2008 16:05

Ecrit par : nef | vendredi, 14 novembre 2008 15:30

Sacré Zemmour, qui est forcément du bon côté ; homme, blanc, de droite...

La science ne vaut rien face à son idéologie...

........

Moscovici, miam...

Les commentaires ici, pour les aventuriers qui auraient l'idée d'y jeter un coup d'oeil (juste un), volent très haut dans le ciel de la politique :

www.liberation.fr/politiques/0102266133-reaction-sur-le-petit-dej-du-front-anti-royal

Le feuilleton Le-Congres-du-PS-a-Reims-a-suivre-en-direct-sur-20minutes-fr :

www.20minutes.fr/article/272608/Politique-Le-Congres-du-PS-a-Reims-a-suivre-en-direct-sur-20minutes-fr.php

Écrit par : f | vendredi, 14 novembre 2008 16:20

Rions un peu...

"Si Royal reste au frigo et sort un candidat type Peillon, il y aura consensus et on dira ok. Mais si Royal y va, on sera obligé de sortir dans un premier temps un candidat de la motion A (motion Delanoë) sans doute Moscovici. On l'a fait savoir à Ségolène, pour l'instant pas de réponse. Ce qui est sûr, c'est que Hollande ne veut pas entendre parler d'un accord avec Aubry et Hamon. Delanoë, lui, reste ouvert à Martine et Benoît. En gros, c'est un très beau bordel!".

Écrit par : f | vendredi, 14 novembre 2008 16:24

Eric Zemmour a raison. D'origine nord-africaine (berbère), il est de race blanche selon les critères établis pour le recencement racial et ethnique de la population américaine en 2000.

"White. A person having origins in any of the original peoples of Europe, the Middle East, or North Africa. It includes people who indicate their race as "White" or report entries such as Irish, German, Italian, Lebanese, Near Easterner, Arab, or Polish."

http://en.wikipedia.org/wiki/Race_and_ethnicity_in_the_United_States_Census

Écrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 14 novembre 2008 16:25

Le fait d'avoir à indiquer, lors d'un recensement aux USA, son appartenance « raciale » ne prouve pas pour autant la validité scientifique de la question raciale.
Zemmour a raison dans le sens administratif du terme. Qui semble lui convenir.

La 4e de couverture du livre de Bertrand Jordan
"L'humanité au pluriel : la génétique et la question des races"

"L'humanité est-elle séparée en races différentes ? Vérité scientifique au XIXe siècle et durant une bonne partie du XXe, cette affirmation a été battue en brèche après la Seconde Guerre mondiale. Au cours des dernières décennies, la biologie a nié la pertinence même de la question, au motif que tous les humains auraient en commun 99,9 % de leur patrimoine génétique. Mais les avancées toutes récentes de la génétique nuancent cette affirmation. L'étude fine du génome humain montre l'existence de différenciations héréditaires stables qui, au-delà des seules apparences (couleur de peau, chevelure, etc.), rendent possible de remonter aux origines géographiques lointaines des individus, ou peuvent parfois expliquer leur vulnérabilité à certaines maladies.
Certes, les groupes ainsi repérés ont des limites floues, leur diversité interne est élevée, et aucun classement hiérarchique global ne peut être justifié à partir de ces éléments. Les «races», au sens classique du terme, n'existent effectivement pas. Néanmoins, la pluralité humaine, telle qu'on peut l'appréhender avec les techniques les plus modernes, est plus grande et plus subtile qu'on ne voulait le croire..."

Écrit par : f | vendredi, 14 novembre 2008 16:49

Ecrit par : f | vendredi, 14 novembre 2008 16:24

Benoît est l'ami de Martine qui est l'amie de Bertrand. Mais François est l'ami de Bertrand mais n'aime pas Martine. Bertrand est l'ami de Pierre qui est l'ami de Ségolène mais Ségolène est fachée avec François.

C'est beau comme du Rohmer !

Écrit par : nef | vendredi, 14 novembre 2008 16:55

Le congrès du PS en direct.

http://www.wat.tv/video/video-rayon-vert-bande-annonce-jtd1_ica1_.html

Écrit par : nef | vendredi, 14 novembre 2008 16:55

@ Pat Joy

http://www.exactitudes.com/

Écrit par : nef | vendredi, 14 novembre 2008 17:00

Ecrit par : nef | vendredi, 14 novembre 2008 17:00

The Websense category "Lingerie and Swimsuit" is filtered
:/

Écrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 14 novembre 2008 17:13

Ecrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 14 novembre 2008 17:13

Un enfant né d'un couple mixte (noir et blanc), il est de quelle race ?

Écrit par : polly cromie | vendredi, 14 novembre 2008 17:47

Ecrit par : nef | vendredi, 14 novembre 2008 16:55

Rohmer, c'est mieux.
Là, on est dans le simple spectacle d'un épuisement des configurations. De la fracture à la fractale...

Mais ce spectacle n'est pas si atroce que cela, c'est juste l'expression de la démocratie (dans sa forme neuneu). C'est sans doute moins sexy, plus laborieux, qu'un chef "naturel" qui plane sur son parti. Les alliances, la stratégie, c'est politique. Ce n'est vraiment pas ça qui est le plus pitoyable.
Ce sont les "idées"...

Écrit par : f | vendredi, 14 novembre 2008 18:22

Ecrit par : polly cromie | vendredi, 14 novembre 2008 17:47

Blanche !

Obama est un homme, blanc, de droite. Comme Zemmour.

Écrit par : f | vendredi, 14 novembre 2008 18:24

"Rahm Emanuel, nommé secrétaire général de Barack Obama à la Maison-Blanche, a présenté des excuses à une organisation américaine de défense des droits des arabes après que son père a prononcé des propos anti-arabes dans un quotidien populaire israélien.
Le père du secrétaire général à la Maison-Blanche, Benjamin Emanuel, un docteur israélien, a affirmé le 6 novembre dans le quotidien populaire israélien Maariv, que la nomination de son fils était bonne pour Israël: "Bien sûr qu'il va influer sur le président pour qu'il soit pro-israélien (...) Pourquoi ne le ferait-il pas? Qu'est-ce qu'il y a, il est arabe ? Il ne va pas balayer les parquets de la Maison-Blanche !"

Écrit par : f | vendredi, 14 novembre 2008 18:26

Ecrit par : urbain | vendredi, 14 novembre 2008 08:57

urbain, encore un situationniste ayant basculé dans la violence propre à l'ultra-gauche
http://www.rue89.com/2008/11/13/on-a-retrouve-les-ecrits-du-garde-a-vue-pour-sabotages-a-la-sncf

:-D

Écrit par : (ne pas confondre) | vendredi, 14 novembre 2008 18:50

Ecrit par : (ne pas confondre) | vendredi, 14 novembre 2008 18:50

Dieu, toujours lui, dedans? dehors ?
Pile ou face ?
La chouette dit dedans !
Et Urbain dit dedans.
Et les ignorants disent nul par.
Et les ignorant servent les partisans de dedans.
Défenseurs d'un ordre qu'ils ignorent.
Profanes stupides !

Écrit par : frère odm | vendredi, 14 novembre 2008 19:15

Cui², bravo, ton billet m'a bien fait rire ... Je suis d'accord avec toi sur l'enterrement dans des sacs poubelles. Fatalement ça gicle de partout, c'est assez déguelasse ...

Ecrit par : urbain | vendredi, 14 novembre 2008 08:42

Je partage Urbain ...

Bon, il me reste qu'à aller cliquer sur tous les liens sauf ceux de Pat Joy, la vie est trop difficile pour perdre des précieuses minutes ...

Écrit par : Agathe | vendredi, 14 novembre 2008 19:17

Oups degueulasse ...

Écrit par : Agathe | vendredi, 14 novembre 2008 19:17

Oups degueulasse ...
Ecrit par : Agathe | vendredi, 14 novembre 2008 19:17

Pourquoi s'excuser?
Un reflexe de pauvre.....
A oublier très vite.

Écrit par : frère odm | vendredi, 14 novembre 2008 19:22

Ecrit par : f | vendredi, 14 novembre 2008 18:26

Ravis de l'être "ravi" ...

Écrit par : Agathe | vendredi, 14 novembre 2008 19:59

Encore un homme de cons-promis (juré craché).

Alors là nenef +1
Il le vaut bien ...

Écrit par : Agathe | vendredi, 14 novembre 2008 20:19

Ecrit par : frère odm | vendredi, 14 novembre 2008 19:22

Mouarf ...

L'arrogance ou "décomplexion jusqu'à l'explosion" inné ou génétique ? ;-))

Écrit par : Agathe | vendredi, 14 novembre 2008 20:24

Ecrit par : Sarah7 | vendredi, 14 novembre 2008 09:53

Je propose de lire Marx ...
Faut il nécessairement proposer une alternative pour pouvoir émettre une critique sur une position , une hypothèse ou une action fausse et néfaste ?
C'est ce genre de posture, avec la "sommation" en quelque sorte de proposition "alternative" comme devoir imposé par le "droit" de critique, qui pour une large part a conduit la "gauche de gouvernement" à l'impasse qu'elle connaît actuellement.
Et le plus accablant, dans le constat que chacun peut faire aujourd'hui, c'est que s'affranchissant progressivement de tout effort de théorie, de réflexion sur les fins et les modalités de l'action politique, au nom même des contraintes supposées de cette action ( "il faut bien faire quelque chose" , fut-ce n'importe quoi ), ils se sont privés de toute possibilité concrète d'agir, au point de rester totalement interdits et impotents au moment précis où les circonstances de la situation économico-sociale validaient à un point jamais atteint depuis des décennies le bien fondé des positions les plus déterminées du socialisme et de la lutte contre le capitalisme.
Le silence de ces gens est d'autant plus pitoyables qu'ils se sont eux-mêmes coupé la langue. Ralliés au libéralisme/capitalisme mondialisé dont ils étaieent supposés combattre l'ordre oppressif et la domination, que peuvent ils faire, que prétendent-ils faire désormais, sans la moindre théorie, sans fondement, sans objectif, sans le moindre concept opératoire sinon leur seul "conatus" à continuer d'exister.
Ils n'ont aucune idée de ce qu'ils veulent faire ni pourquoi, ni pour qui, ni comment .
La seule question qu'ils savent encore débattre c'est de désigner le général de cette armée morte, dont la seule capacité stratégique est d'occuper le terrain et la seule force : la force d'inertie.

Qu'ils crèvent donc et "que cent écoles rivalisent , que cent fleurs s'épanouissent".

Écrit par : urbain | vendredi, 14 novembre 2008 23:15

Ecrit par : urbain | vendredi, 14 novembre 2008 23:15

+1

Écrit par : Amen | vendredi, 14 novembre 2008 23:19

Le kestupropose semble recouvrir ici le type d'organisation, d'action politique. On peut déjà parler de suppression des partis politiques et de revitalisation de la démocratie directe. Evidemment, tout cela ne se joue pas dans l'adaptation à une forme instituée par d'autres, dans le militantisme partisan justement. C'est une construction, une invention sans "patron". Sinon, Marx se serait contenter d'écrire de petites comédies bourgeoises, Picasso aurait fait de l'aquarelle, Fritz Lang aurait (mal) filmé son chien.

C'est assez pénible,le conformisme.

Un jour, à la fin du XVIII7me siècle, un instituteur, afin d'avoir la paix, donna cet exercice à ses élèves turbulents : calculer la somme de tous les nombres de 1 à 100. Gauss, agé de 7 ans, ne se lança pas dans le calcul fastidieux. Il regarda le problème et observa une particularité, une symétrie : en ajoutant le premier et le dernier élèments, on tombe sur 101 (1 + 100), en ajoutant le deuxième et l'avant-dernier, on trouve également 101 (2 + 99) etc. Ainsi, pouvait-on trouver rapidement le résultat en faisant 101 X 100/2 = 5050.

.........

En cherchant un peu, je constate qu'il n'existe pas d'enregistrement sonore de Jaurès.

.........

A propos de la "réhabilitation" des mutins, des fusillés de la grande guerre, évoquée par le chef, quid des responsables de ces exécutions ?
Mais, au fait, qui est un des responsables de cette répression durant le printemps 1917 ?

En 2070, le président Mamadou N'diaye-Sarkozy, secondé par son conseiller spécial Ali Guaino, rendra hommage aux raflés des années Sarkozy/Hortefeux, à Chulan Zhang, à Baba Traoré, à Adamou, à Zyed Benna et Bouna Traore.

Non ?

Ha...

Écrit par : f | samedi, 15 novembre 2008 08:09

Quelle différence entre une affichette portant la mention «Casse-toi pov'con» brandie devant la voiture de Nicolas Sarkozy et la déclaration "le comportement homosexuel est inférieur au comportement hétérosexuel", il est "une menace pour la survie de l’humanité", "le développement de l’homosexualité militante va de pair avec un déclin. La vie, c’est l’ordre et la hiérarchie des comportements" ?

Une condamnation et une relaxe.

Écrit par : f | samedi, 15 novembre 2008 08:30

On a déjà évoqué le fait que les français peuvent difficilement se rendre compte de ce que représente l'élection d'obama pour les américains,mais il semble qu'on a déjà oublié à quel point, symétriquement, l'élection de GW Bush a pu être ressentie par tous les américains , non pas "de gauche" ( une infime minorité outre atlantique) mais simplement "non christo-fascistes" et "un tant soit peu éduqués" ( sachant par exemple situer Rome, Istanbul et Barcelone sur une carte du monde ).
Pour ceux-là ( quand même une très forte proportion de la population américaine ), c'est un peu , pour se figurer de notre point de vue l'image de dégradation absurde et ridicule que ça a produit sur eux, comme si en France on avait élu un Nicolas Sarkozy président de la République.
L'avenir, dure longtemps.
Tout ça pour dire que l'agitation brownienne qui "anime" le PS peut être vue comme une péripétie déprimante, mais seulement pour les adeptes nostalgiques de cet organisme déjà cliniquement mort.
En réalité il s'agit simplement d'un processus de dissociation/dégradation cellulaire, affectant tout cadavre d'origine organique : la putréfaction.
Pour faire cesser ses nuisances , il suffit de d'enterrer la dépouille.

Écrit par : urbain | samedi, 15 novembre 2008 08:44

"l'élection de GW Bush a pu être ressentie par tous les américains"

On se souvient par exemple de ceci :

www.sorryeverybody.com/gallery/1/

Écrit par : f | samedi, 15 novembre 2008 08:53

Heureusement, la "presse" est là :

www.lefigaro.fr/economie/2008/11/14/04001-20081114ARTFIG00562-g-comment-sarkozy-a-manuvre-.php

Et ce constat :

Certaines des décisions contenues dans le texte sont «d'une très grande technicité », se félicite la présidence française. « Cela ajoute à la crédibilité du texte car ça montre qu'au-delà des déclarations d'intention, il y a un vrai travail d'accompli.»

C'est compliqué donc il y a du travail.
Ca s'agite donc quelque chose se passe.
Etc.

Écrit par : f | samedi, 15 novembre 2008 09:33

Ecrit par : f | samedi, 15 novembre 2008 08:53

C'est exactement ça ... et cela doit nous éclairer ( et nous désespérer , un peu) en regard de ce que l'élection de bouffon a ( n'a pas ) suscité chez nous ...

Du coup, à défaut d'obama ... on a Rama Yade ... ou Delanoée .

Et le "message" décomplexé devient clair : "homos", "noirs" , minoritaires de tous poils et de toutes obédiences vos pouvez espérer ;
du moment que vous complétez votre "dispositif" personnel de l'arrivisme égocentrique, de la veulerie mondaine et conformiste, d'une bonne pratique de l'entrisme dans les "réseaux", et que vous savez vous vendre "sans complexe";
mais surtout,
surtout abandonnez toute idée de subversion.

C'est une nouvelle version du frontispice de Dante "Voi qu’entrate, lasciate ogni speranza".

Écrit par : urbain | samedi, 15 novembre 2008 09:41

Ségolène Royal s’est décidée - Vincent Peillon est désigné porteur de l’échec du PS
après on dira qu'elle ne pense pas!
Pffff!!
bonne journée

Écrit par : le meuble du coin | samedi, 15 novembre 2008 10:01

Ecrit par : urbain | samedi, 15 novembre 2008 09:41

Cette caricature du vote des minorités!!! on peut ne pas se sentir pris en considération par la représentation nationale ou médiatique sans pour celà demander des quotas; ni avoir de la sympathie pour Rama Yade ou pour le Cran.
Obama n'est pas transposable en France et pas seulement du fait de la droite.

Écrit par : Pamela de Barres | samedi, 15 novembre 2008 10:10

Dada rock'n'roll guerilla spécial cimetière des éléphants :
clic signature.

Écrit par : Dumbo | samedi, 15 novembre 2008 11:03

Trop pressée, une fois de plus , de manifester ton émoi, pour t'assurer qu'il était fondé , autrement dit pour lire et comprendre ...
Tu t'insurges précisément contre ce contre quoi j'écrivais.
Comme tu devrais le savoir, depuis le temps, je ne suis certes pas un adepte de la "démocratie" re-présentative.
Il s'agit simplement de bien voir qu'une minorité ( et ce qui la constitue en tant que minorité ) n'est pas "en soi" subversive ni émancipatrice (par le seul fait de se re-présenter) et les exemples donnés le manifestent cruellement.
La "représentation nationale" ne te représente pas plus qu'elle ne me représente. Nous sommes de ce point de vue tous exclus, et mon fils (métis) ne l'est ni plus ni moins .

Écrit par : urbain | samedi, 15 novembre 2008 11:50

Ecrit par : urbain | samedi, 15 novembre 2008 11:50

Je ne m'insurge pas contre toi enfin!!! tu le sais-;;))
je suis juste allergique à la globalisation!!!
Il n'y a pas plus conservateur et politiquement correct que les revendications des " lobbys minoritaires"...
Mais dire que la seule solution est l'application de la religion républicaine, qui ne fait que perpétuer une reproduction incestueuse des "élites" un systéme d'héritiers..
Phénomème que l'on retrouve dans le chanson et dans le cinéma ( un billet dear My Lord)

Écrit par : Pamela de Barres | samedi, 15 novembre 2008 12:12

Ecrit par : Pamela de Barres | samedi, 15 novembre 2008 12:12

Bon, donc on est (totalement) d'accord ( comme d'hab) ....

Écrit par : urbain | samedi, 15 novembre 2008 12:38

Ecrit par : f | vendredi, 14 novembre 2008 18:22

Ben évidemment Rohmer c'est mieux, mais c'est "l'ami de mon amie" qui m'a donnée envie de faire de l'humour (désolée pas pu me retenir, pas trouvé d'extrait d'où le rayon vert because Ségolène).

Ouais l'histoire du chef-démocratie, connerie, comme dans un cas que nous avons connu, c'est où l'on veut amener le projet qui compte.

Au PS, une majorité de "caciques" (on dit cacique pour le PS et godillots pour les UMP, il fut un temps éloigné où dans un parti qui s'appelait le RPR, on parlait de barons locaux) veut gagner les élections locales tout en maintenant un semblant de façade présidentielle (Royal) qui leur donnent plus de poids en local sans les risques d'avoir un président socialiste dont la politique risquerait de leur faire perdre leurs postes (cf, les dérouillées sous Mimi 1er et les dérouillées locales des UMP au pouvoir).

...et d'autres veulent retrouver(Aubry, Fabius, peut-être DSK) ou commencer leurs carrières dans un gouvernement ou à l'Elysée (car ils le valent bien). Ils sentent bien que si Ségolène était présidente, ils n'auraient aucune chance (ils se détestent). Alors même s'ils ont peu de chances, ils lâchent pas l'affaire, au pire ils seront un passage obligé.

Quand à Delanoe, Sarkozy (Joffrin, Alègre)l'a persuadé qu'il pouvait être un opposant sérieux. Mais il est aussi bourré d'amour propre que Jospin et sent bien qu'il ne sera pas prêt à adapter son image à la course à la présidentielle. Alors il se laisse bercer par Hollande qui fait au fond parti du premier groupe (Guerini, Collomb)de la motion E mais qui n'est pas d'accord sur la façade (on sait jamais, un imprévu, un accident est si vite arrivé, cette conne serait fichue de se faire élire président) et préférerait nommer un non-présidentiable du groupe A (Désir ou Moscovici). Et comme cela Delanoe repousse à plus tard sa décision d'y aller ou pas.

Benoît Hamon, il se dit que dans cette mélasse, s'il tient la barre à gauche, les militants se raccrocheront en désespoir de cause (l'espoir sans cesse crâmé d'être un phénix de l'aile gauche, comme si les fonctionnaires ou élus municipaux qui forment le gros des militants du PS savaient ce que c'est la "cause"). Il se dit qu'il a le temps, sûrement un jour, mais un peu tard, il fera comme Mélenchon.

Rebsamen et Peillon font parti de ceux (ségolâtres) qui pensent que Ségolène sans imprévu ou accident serait fichue de se faire élire président, ainsi que quelques mitterandistes qui détestent Jospin et Fabius qui ont craché dans la soupe de Mimi 1er et pas elle.

Quand à un gros paquet de quadra (Vals, Dray),zauront-tout-essayé-mais-vraiment-le-PS-est-impossible, et pis la retraite approche, alors vive l'ouverture.

Quand au formidable Jack, il soutient à fond les Chtis de Dany Boon et franchement son engagement n'est pas à remettre en cause.


Et on voudrait qu'en plus de tout cela, ils aient des idées !

Écrit par : nef | samedi, 15 novembre 2008 12:44

Ecrit par : Pamela de Barres | samedi, 15 novembre 2008 12:12

Le PS est plus fécond qu'on veut bien le dire, la preuve Ségo et Hollande ont fait un petit.

En 2022, Le fils sarko contre le rejeton Hollande Royal ?

Écrit par : nef | samedi, 15 novembre 2008 13:04

Ecrit par : nef | samedi, 15 novembre 2008 12:44

Excellent commentaire Nef...

J'arrive. Je reviendrai commenter plus tard.

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | samedi, 15 novembre 2008 13:22

Ecrit par : nef | samedi, 15 novembre 2008 13:04

Liquidez les tou(te)s, Dieu reconnaîtra les siens .
( "Feu sur le grand quartier général" )

Écrit par : urbain | samedi, 15 novembre 2008 13:23

Delanoe appelle au con-promis.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/11/15/01011-20081115FILWWW00514-delanoe-appelle-au-compromis.php

Vas-y Mosco, vas-y mosco, vas-y.

L'avantage de Moscovici c'est qu'il fait office de con-promis, de ligne floue et de symbole a-idéologique.
Je propose que le village des NRV se calme et apporte son soutien à Moscovici.

Mosco c'est la flambitude spectrale du parti mou.

Écrit par : nef | samedi, 15 novembre 2008 13:25

Ecrit par : nef | samedi, 15 novembre 2008 13:25

C'est quelle motion ou lotion lubrifiante!!! Delanoé aurait aimé qu'on se regroupe autour de lui!! l'élu, celui sur lequel notre président à fait descendre des langues de feu..

Ecrit par : urbain | samedi, 15 novembre 2008 13:23

Bal tragique à Reims!!!!

Écrit par : Pamela de Barres | samedi, 15 novembre 2008 13:38

Dans ma signature l'affiche de campagne à imprimer afin de soutenir Moscovici comme secrétaire général du PS.

Vas-y Mosco (mais pas trop vite quand même) !

Écrit par : nef | samedi, 15 novembre 2008 13:40

Veni vidi (Mollo)vici.

Une mascotte sympathique (verte pour rallier les écolos).
http://www.web-provence.com/photos/themes/chamallow.jpg

Écrit par : nef | samedi, 15 novembre 2008 13:50

"Ouais l'histoire du chef-démocratie, connerie, comme dans un cas que nous avons connu, c'est où l'on veut amener le projet qui compte."

"Et on voudrait qu'en plus de tout cela, ils aient des idées !"

Il y a comme une contradiction dans les termes. S'il n'y a pas d'idées (ce qui est le cas) donc pas de projet (j'adoore ce mot), il ne reste que la parodie démocratique. Ce qui occupe la majorité des observateurs-analystes-conjoncturistes. Les feux de la (loi de) Moore.

Pour ma part, j'apporte officiellement mon soutien à Harlem Désir.

Écrit par : f | samedi, 15 novembre 2008 13:50

Soutenez financièrement Mollovici.

http://www.joueclub.com/images/produits/G/3802/38024166.jpg

Écrit par : nef | samedi, 15 novembre 2008 13:55

Ecrit par : f | samedi, 15 novembre 2008 13:50

Ainsi, le mot «projet» voulait initialement dire « quelque chose qui vient avant que le reste ne soit fait ».

http://fr.wikipedia.org/wiki/Projet

Écrit par : nef | samedi, 15 novembre 2008 14:00

Ecrit par : f | samedi, 15 novembre 2008 13:50

Ton soutien ne propose aucun produit dérivé (tout le monde a déjà le pin's collector touche pas à mon pote), c'est mort commercialement.

Vas-y mollo !

Écrit par : nef | samedi, 15 novembre 2008 14:01

Le PS de mollovici a inspiré les poètes

Sur la mort d'une rose

Cette rose qui meurt dans un vase d'argile
Attriste mon regard,
Elle paraît souffrir et son fardeau fragile
Sera bientôt épars.

Les pétales tombés dessinent sur la table
Une couronne d'or,
Et pourtant un parfum subtil et palpable
Vient me troubler encor.

J'admire avec ferveur tous les êtres qui donnent
Ce qu'ils ont de plus beau
Et qui, devant la Mort s'inclinent et pardonnent
Aux auteurs de leurs maux,

Et c'est pourquoi penché sur cette rose molle
Qui se fane pour moi,
J'embrasse doucement l'odorante corolle
Une dernière fois.

Raymond Radiguet



Vas-y mollo !

Écrit par : nef | samedi, 15 novembre 2008 14:08

Ecrit par : nef | samedi, 15 novembre 2008 14:00

Et ce quelque chose qui vient avant, c'est quoi ?
Rien. Sans aucun doute.
Rien ne viendra avant rien, tout est déjà là.
Ou presque.
Manque un nom.
Dont on se fout assez.
Ca fait beaucoup de rien.

Hormis celui de Désir. Où il y a du Désir, il y a de la politique (et de la consommation).

Écrit par : f | samedi, 15 novembre 2008 14:15

Ce qui n'empêche pas que ton enthousiasme fait plaisir à voir.
Une question de désir, sans doute...

Écrit par : f | samedi, 15 novembre 2008 14:17

Ecrit par : f | samedi, 15 novembre 2008 14:15

Un slogan, tu tentes de me rallier toi !

Mais je resterai fermement sur ma position molle;-)))

Écrit par : nef | samedi, 15 novembre 2008 14:21

je reconnais bien là, la griffe corrosive du volatile et la créativité perspicace de l'inspecteur Cui- cui

cela dit et au risque de foutre en l'air la dramaturgie et le suspens et sans même recourir aux tests ADN j'ai la certitude qu'il ne s'agit rien d'autre que d'un suicide collectif

Écrit par : tgb-rue-affre | samedi, 15 novembre 2008 14:23

Ecrit par : nef | samedi, 15 novembre 2008 14:21

Mais le Désir peut être également mou.
C'est évidemment moins bien.

..........

René de Lassus, praticien en PNL (programmation neuro linguistique) enseigne cette méthode aux résultats étonnants : Son nom "Le Générateur de Changement Personnel". De quoi avez-vous besoin ?

De vous et de votre index. C'est tout !

Identifiez une mauvaise habitude que vous désirez vraiment changer. Ce doit être pour vous, une détermination. Pas de désir "mou" !

Ensuite, vous allez appliquer ces 7 etapes !

Etape 1 : Prenez contact avec une sensation de capacité personnelle que vous connaissez bien (une chose que vous pouvez dire "ça je sais bien le faire" ).


Etape 2 : Eprouvez la sensation bienfaisante que procure cette pensée (ce que vous savez bien faire).

Etape 3 : Posez votre index sur l'un de vos genoux?

Etape 4 : Choisissez le comportement ou l'habitude nouvelle que vous voulez acquérir.

Etape 5 : Posez-vous la question tout en vous observant ; "de quoi aurai-je l'air en l'adoptant (la nouvelle habitude) ?

Etape 6 : Regardez-vous le faire

Etape 7 : Projetez-vous mentalement dans cette vision et posez à nouveau votre index sur votre genou. Si la sensation éprouvée à l'étape 7 est la même que celle de l'étape 3, le nouveau comportement est intégré neurologiquement. Si ce n'est pas le cas, recommencez !

Écrit par : f | samedi, 15 novembre 2008 14:29

Ecrit par : tgb-rue-affre | samedi, 15 novembre 2008 14:23

Tu crois qu'ils sont parasitoïdes ?
Moi je vois plutôt cela comme un cas de saprophytisme par aspergillus fumigatus.

http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=3009182

Écrit par : nef | samedi, 15 novembre 2008 14:40

Mon choix revient très fort...

Désir + Navarro

"Pour nous, c'est clair, c'est Harlem Désir qui nous a plombé le congrès." Des proches de Hollande sont remontés contre le lieutenant de Delanoë. "Il n'a aucune expérience des congrès, il l'a très mal préparé." Son crime: "Il a braqué contre nous de grosses fédérations, c'est ce qui nous fait perdre aujourd'hui." En cause notamment, la fédération de l'Hérault. Lors des tractations d'avant congrès, Harlem Désir aurait refusé de céder aux exigences de son patron Robert Navarro, qui souhaite se succéder à lui-même à la tête de la fédération. Navarro a finalement rejoint Ségolène Royal."

Et pendant ce temps, Nef teste le générateur de changement personnel...

Écrit par : f | samedi, 15 novembre 2008 14:57

Et dire que Sarko nous avait promis la fin des parachutes dorés.

http://www.lefigaro.fr/politique/2008/11/15/01002-20081115ARTFIG00211-vallini-prochain-ministre-d-ouverture-.php

Écrit par : nef | samedi, 15 novembre 2008 15:00

Face au soap de la Marne, il ne faudrait pas que la re-fon-da-tion soit oubliée...

"Les dirigeants des principaux pays industrialisés et émergents (G20) vont adopter un plan d'action pour relancer l'économie et éviter une nouvelle crise, lors de leur réunion à Washington, a affirmé la chancelière allemande Angela Merkel."




"Votre subconscient est neutre. Votre conscience est sous votre responsabilité. Vos pensées dirigent vos actes. Mais vos pensées sont sous votre contrôle. Il est très important de veiller à la qualité de vos représentations intérieures. L'état de détente (alpha) est propice à la reprogrammation mentale positive.

Détendez-vous !

Pour amorçer un changement dans votre personnalité, vous devez :


- Prendre conscience de ce qu'il faut changer.

- Projeter sur un écran mental (un écran de cinéma par exemple) la situation présente.

- Entourez la scène "négative" par une bordure noire. Regardez cette image comme quelque chose d'extérieur à vous.

- Puis modifiez la couleur du cadre. Du noir au blanc.

-Sur l'écran bordé de blanc, projetez l'image que vous souhaitez obtenir. (par exemple,vous vous imaginez que vous respirez à plein poumons si vous souhaitez vous libérer du tabac).

-Fixez la nouvelle image dans votre esprit ( agrandissez, mettez plus de lumière, de couleurs, de vie, de sensations etc...)

- Renforcez l'effet par des phrases positives.

Puis ressortez de votre niveau de conscience.

Refaites l'exercice pendant 21 jours, et plus quand le programme négatif est plus incrusté. Bravo ! Vous êtes sur la voie du changement."

Écrit par : f | samedi, 15 novembre 2008 15:15

http://ps38-pont-de-claix.parti-socialiste.fr/files/bernard-delanoe.jpg




Un ancrage rappelle l'idée d'ancrer. Ancrer en vous un souvenir ou une expérience positive. Par exemple, vous souhaitez ne plus perdre vos moyens en présence de votre patron.


1 - Vous choisissez un geste qui va servir d'ancrage (attention un geste par ancrage). Par exemple serrer le poing très fort.

2 - Maintenant, vous allez vous rappeler en détail un moment ou vous étiez très a l'aise avec une autre personne. Ce peut être avec votre ami, ou en famille. L'important, c'est que vous « reviviez » ce moment « comme si » vous le viviez MAINTENANT. Mettez-y des détails (couleurs, sons, odeurs, ambiances et ÉMOTIONS etc....)

3 - Pendant ce temps, faîtes votre ancrage (serrer le poing par exemple)

4 - Reproduisez cette expérience 3 fois de suite.

5 - Chaque jour, pendant 5 minutes, vous recommencerez cet exercice jusqu'à réussite.

6 - Visualisez maintenant la situation redoutée en imaginant que tout se passe bien pour vous ; mais en serrant le poing très fort. Reproduisez cela 3 fois.

7 - Quand la situation redoutée se manifeste, vous allez refaire le geste (votre ancrage). Et, ceci tout le temps de l'entretien.

Vous allez constater que votre émotivité (sur le cas choisi) va diminuer ou disparaître.

Explications ! Votre cerveau à créer un "circuit neuronal nouveau" par l'ancrage. Lors de la situation redoutée, votre cerveau va associer le geste (synonyme de bien être avec la fermeture du poing).

Écrit par : f | samedi, 15 novembre 2008 15:19

Oula...

"La motion Utopia (1,25%), écologiste et altermondialiste, menée par Franck Pupunat, a appelé à soutenir la candidature de Benoît Hamon.La motion Hamon (18,46%) va intègrer «cinq points fondamentaux» portés par la motion Utopia : «dépassement du capitalisme avec la perspective d'un nouveau système, l'alterdéveloppement» ; «prise en compte de nouveaux indicateurs de richesse (autres que le PIB)» ; «urgence écologique et crise énergétique»; «défense d'une politique humaniste de migration avec la régularisation de tous les sans papiers» et «accès universel aux soins».

Écrit par : f | samedi, 15 novembre 2008 15:38

Percutant Cui Cui, bravo!

C'est drôle, façon de parler, dans mon billet d'aujourd'hui, il y a aussi du sang sur les murs, mais il était vrai...j'ai cru que tu parlais de la même chose

Écrit par : céleste | samedi, 15 novembre 2008 16:45

Merci à tous pour vos encouragements. Que de commentaires brillantissimes !
Franchement, ça me fait plaisir de voir ici, en plus des habitués du village que j'adore, des tas de gens que j'estime beaucoup et dont la créativité est un modèle pour moi.

Et puis par les temps qui courent, l'humour me parait un remède plutôt salvateur...

C'est toujours mieux que de sombrer dans le désespoir et c'est aussi une manière efficace pour montrer que la dérision est aussi une manière efficace de se moquer des institutions et de refuser de les prendre au sérieux.

Je crois beaucoup à l'indiscipline individuelle et collective...

Enfin le plus triste est de voir que la Gauche a besoin d'un CHEF... Je croyais connement que cette mode du CHEF était l'apanage de la droite...

Je crois que l'idée d'autogestion si chère à l'ancien jeune Rocard concernant le PS est remise aux calendes gre(a)cques ;-)))

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | samedi, 15 novembre 2008 18:50

"Je crois beaucoup à l'indiscipline individuelle et collective"...
moi aussi
merci de la formule
je garde :-)

Écrit par : le meuble du coin | samedi, 15 novembre 2008 19:19

Salut les gens ! Beaucoup d'excellents commentaires aujourd'hui. J'ai apprécié celui d'Urbain sur la critique sans alternative ou l'interdiction d'être contre quand on sait pas quoi faire d'autre, ce qui a pour objet de faire taire toute contestation et tout empirisme du changement (alors qu'on se fait traiter de conservateur à tour de bras quand on renâcle pourtant non au changement, mais aux réformes destinées au contraire à installer toujours plus en profondeur ce qu'on peut appeler grossièrement le néolibéralisme)

Et sinon, le Ps alors, il va éclater ou pas et si oui, en raison de la victoire de Royal ou de sa défaite ? Moi je pencherai pour sa défaite...

Écrit par : Nicks | samedi, 15 novembre 2008 19:29

"Beaucoup d'excellents commentaires aujourd'hui."

C'est vrai ce que dit Nicks

Écrire un billet n'est pas une fin en soi, lire les commentaires est infiniment plus enrichissant...

Merci donc à ceux qui se donnent ce mal et qui ont le talent de donner des analyses si subtiles.

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | samedi, 15 novembre 2008 19:39

Pendant que la france entière regarde les éléphants marcher gaiement vers leur cimetière, le gouvernement nous offre une raison d'espérer :

http://www.e24.fr/entreprises/article16339.ece

Je n'arrivais pas à nourrir mes enfants avec mon salaire, mais maintenant, grâce au poker, tout va bien !

Merci not' bon président !

Écrit par : adrien (de rien) | samedi, 15 novembre 2008 20:00

Aubry remonte : Si ça continue comme ça, je sens qu'on va se retrouver avec 2 candidates socialistes aux présidentielles de 2012...

;-))))

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | samedi, 15 novembre 2008 20:28

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | samedi, 15 novembre 2008 20:28

NON non ils ont tous poussé Bertrand, allez vas-y, il n'exclut pas de se présenter...

Je proteste le mouvainquit était le premier, il ne faudrait pas que des ambitions personnelles viennent atténuer la mollesse de la ligne.

Écrit par : nef | samedi, 15 novembre 2008 22:07

Les chiens aboie, la caravanne Royal passe.
Allais Ségo, rabat le caquais de tout ses phalocrates !

Écrit par : Patrice Joyeux | samedi, 15 novembre 2008 22:24

On est jamais aussi bien servi que par soi-même :


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/11/15/01011-20081115FILWWW00641-la-france-protegee-de-la-recession.php

Écrit par : nef | samedi, 15 novembre 2008 22:25

Joli choix de photos pour ce montage signé 20minutes :

http://cache.20minutes.fr/img/photos/afp/2008-11/2008-11-15/article_photo_1226697094182-3-0.jpg

A l'origine, ils étaient 4. Ils resteront (peut-être) 4 jusqu'à jeudi puis...

1.

La même que lors du premier vote ?
Ils le savent, les bougres, mais c'est comme ça...

Écrit par : f | samedi, 15 novembre 2008 22:30

Ecrit par : nef | samedi, 15 novembre 2008 22:25

Lagarde nous a déjà servi ce même sirop.

La "croissance négative", c'est la faute à la crise.
La croissance légèrement positive, c'est grâce au paquet fiscal.
Air connu.

C'est, je crois, la première fois que je vois une croissance présentée avec 2 chiffres après la virgule. Il a fallu tirer sur les centièmes...
0.1, c'est moche.
0.14, Lagarde réprime un gloussement de bonheur.

Écrit par : f | samedi, 15 novembre 2008 22:34

C'est tout de même assez bête de "penser" aujourd'hui...

"Paul Krugman, le nouveau prix Nobel d'économie, n'est pas tendre avec les constructeurs automobile américains. "C'est vraiment déchirant, ce secteur ne mérite vraiment pas de sauvetage", a déclaré le professeur d'économie à l'Univesité de Princeton, lors d'une conférence de presse vendredi 14 novembre à New York. "Tout indique qu'un sauvetage perpétuerait les mauvaises pratiques qui les ont conduit à cette situation", a-t-il souligné.
"D'un autre côté, on ne veut vraiment pas voir couler les constructeurs automobiles au milieu de cette crise: ce n'est pas le moment où on veut faire ce qu'il faudrait, c'est très dur", a-t-il déclaré, en soulignant que les deux alternatives -les aider ou ne rien faire- "sont vraiment mauvaises."

Ce type de faux dilemme est partout.

Écrit par : f | samedi, 15 novembre 2008 22:44

Ecrit par : f | samedi, 15 novembre 2008 22:44

Quand le G20 en finit avec l'aléa moral :


définition du champ des institutions ayant une "importance systémique" - dont l'effondrement menacerait l'ensemble du système financier mondial et qui nécessiterait donc une action coordonnée pour éviter leur défaillance.

Écrit par : nef des fous | samedi, 15 novembre 2008 22:50

Ecrit par : f | samedi, 15 novembre 2008 22:34

Lagarde, son point d'ancrage : les fesses serrées ...;-))

Écrit par : agathe | samedi, 15 novembre 2008 22:51

Pour répondre de manière un peu plus circonstanciée et "positive" à la question de Sarah7, je trouve opportun de citer le deuxième N° de l'EdN, daté de février 1985 , dans lequel il y a ce passage absolument évident et pourtant si peu considéré, dans l'usage politique tel qu'il s'est calcifié dans le marigot de la "gauche" post-moderne :

" En fait les hommes ne se mettent jamais durablement en mouvement pour abattre une organisation sociale par simple détestation de ce qui existe : il faut que d’une manière ou d’une autre ils possèdent une conception positive de la vie qu’ils veulent vivre. C’est ce qu’a possédé l’ancien mouvement ouvrier révolutionnaire, surtout dans sa fraction anarchiste, qui est justement celle qui a mené le plus loin, lors de la révolution espagnole de 1936, la liquidation de l’ancien ordre des choses. Cette conception positive, les prolétaires peuvent bien sûr l’acquérir dans la lutte même, la communauté qui en est le moyen dessinant les contours du but. Mais encore faut-il que les valeurs pratiques ainsi produites se transmettent dans un langage autonome et s’unifient dans un projet historique. "

Oui , assurément "il faut que d’une manière ou d’une autre ils possèdent une conception positive de la vie qu’ils veulent vivre" , et cette conception positive, exprimée et donc transmissible "dans un langage autonome" et unifiée "dans un projet historique" ...
c'est très précisément ce que la mouvance, le courant socialiste dit "de gouvernement" ( en novlangue on pourrait préciser de "nouvelle gouvernance" ), ont été totalement incapables de produire et d'énoncer.

C'est ce point qu'il me semble essentiel d'éclaircir car le "autre chose à proposer" est en réalité un inhibant décisif quand on prétend ainsi confronter tout contradicteur de la « non pensée » , de la « non critique » à la situation de désastre général ( et mondialisé) et au réquisit impératif, comminatoire, de ne pouvoir porter de jugement sur l’ incompétence, la médiocrité individuelle et collective de pensée et d'imagination, l’ insignifiance théorique qu’il se permet de critiquer qu’à la condition de proposer une solution à ce désastre. Il ne s’éagit donc plus d’argumenter dans un débat , mais de transformer magiquement du plomb en or … comme dans le chaudron des alchimistes.

Naturellement, pas plus qu’un autre, je n’ai cette magie dans mon arsenal rhétorique, et c’est à mon sens une juste critique qui fut faite à Debord et quelques autres situationnistes de s’en remettre à ce « chaudron du négatif » d’où sortirait par cette sorte de magie alchimique une nouvelle positivité pratique et réalisée dans l’ordre social.
Donc, je n’ai rien d’autre à proposer, pour l’heure ( les situations se construisent et évoluent en permanence ) que de participer à l’élaboration d’ « une conception positive de la vie » que nous voulons vivre , partant d’une position de contradiction radicale de celle qui a été ralliée par ceux que j’entends combattre … par la critique, d’abord.

Pour espérer déboucher sur ces idées neuves et juste , on peut déjà, au moins, récuser celles qui de toute évidence sont néfastes et inconsistantes.

Écrit par : urbain | samedi, 15 novembre 2008 22:55

En voilà une proposition, "l’économie participative", d'après les travaux de Robin Hahnel et Michael Albert :

http://classiques.uqac.ca/contemporains/baillargeon_normand/proposition_libertaire/proposition_libertaire_texte.html

Écrit par : f | samedi, 15 novembre 2008 23:15

"Quand le G20 en finit avec l'aléa moral :"

Le G20 , c'est quoi ?

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | samedi, 15 novembre 2008 23:15

Ma proposition pour la nomination du premier secrétaire du Parti Socialiste : le tirage au sort d'un des militants du Parti...

Le seul moyen pour éviter les éléphantes et les éléphants...

La seule véritable démocratie quand on y réfléchit bien...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | samedi, 15 novembre 2008 23:22

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | samedi, 15 novembre 2008 23:22

Ah non ! on risquerait d'avoir un des quatre ! ;-))

Écrit par : agathe | samedi, 15 novembre 2008 23:23

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | samedi, 15 novembre 2008 23:22

Celle qu'avaient adoptée les athéniens. Du coup les partis ne servaient plus à rien ...

Écrit par : urbain | samedi, 15 novembre 2008 23:24

"le tirage au sort d'un des militants du Parti..."

Aristote : "Qui est citoyen ? Est citoyen quelqu'un qui est capable de gouverner et d'être gouverné."

Et, effectivement, les partis n'ont plus lieu d'être.

Écrit par : f | samedi, 15 novembre 2008 23:30

"Mise en examen pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste et placés sous contrôle judiciaire"
Mais
"Les enquêteurs ne disposaient pas de suffisamment d'éléments pour leur imputer une participation aux sabotages de caténaires de la SNCF."

www.liberation.fr/societe/0101266414-sabotage-a-la-sncf-deux-personnes-mises-en-examen

La droite revancharde en action... et médiaction.

Écrit par : f | samedi, 15 novembre 2008 23:36

Au fait les amis, un grand motif de rigolade pour notre grand président qui se vantait de mettre sous l'éteignoir le congrès de Reims du fait de la tenue du G20...

Et bien il s'est planté (une fois de plus) grave de chez Grave !

Toute la presse se fout complètement du G20 où chacun a compris qu'il ne se passera strictement rien, Obama étant absent !

Du coup les Socialistes peuvent pour une fois, se targuer d'avoir fait la nique médiatique à Sarkozy...

Ce pauvre Sarko ne comprend pas que le sang attire beaucoup plus que le brouillard...

Il est de moins en moins clairvoyant ce gars là, vous ne trouvez pas ?

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | samedi, 15 novembre 2008 23:45

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | samedi, 15 novembre 2008 23:45

Sauf que le spectacle donné par le PS est tout bénef pour l'UMP..il doit bien rigoler en effet, c'est pitoyable. On a même ressortit la momie Mauroy pour faire applaudir l'Amer Dellile.

Écrit par : Pamela De Barres | samedi, 15 novembre 2008 23:50

Ecrit par : Pamela De Barres | samedi, 15 novembre 2008 23:50

Vous voyez Pam, que vous vous intéressez davantage au congrès du PS qu'au G20 !

J'ai parlé de "nique médiatique", rien de plus.

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | samedi, 15 novembre 2008 23:54

(la semaine dernière) Hamon : je suis candidat !
(avant-hier) Royal : s'il le faut, eh bien je suis candidate !
(hier) Aubry : il se pourrait que je sois candidate !
(cette nuit) Delanoë : si vous me le demandez gentiment, je n'exclus pas d'être candidat !
(demain matin) Moscovici : au nom des strauss-kahniens, je suis le seul à pouvoir incarner toutes les motions, je suis candidat !
(demain après-midi) Fabius : moi aussi ! moi aussi !
(idem) Bayrou : mais euh, cessez de m'instrumentaliser à la fin, euh !
(demain soir) les 102 candidats au poste de premier secrétaire obtiennent chacun une voix. François Hollande décide de surseoir à la nomination d'une premier secrétaire. Pour éviter une scission du parti, il y aura quatre représentants des différents courants à la tête du PS jusqu'au prochain congrès.

Écrit par : la nuit des longs couteaux | dimanche, 16 novembre 2008 01:37

Il est urgent d'attendre... que Sarkozy ait terminé son deuxième mandat

Écrit par : la nuit des longs cocus | dimanche, 16 novembre 2008 01:38

Et en plus, le PSG a gagné... Tout fout l'camp...

Écrit par : Déçu, déçu, déçu | dimanche, 16 novembre 2008 04:07

Résultat :
http://partisocialiste.blog.lemonde.fr/2008/11/16/en-direct-de-reims-royal-claque-la-porte-de-la-commission-des-resolutions/

Écrit par : la commission des sans-solutions | dimanche, 16 novembre 2008 04:10

02h44. Martine Aubry part elle murée dans un quasi silence, le masque des mauvais jours greffé au visage. Quelques secondes plus tard, loin des journalistes, c'est pourtant une Martine Aubry hilare que Rue89 a aperçu à travers les vitres du Centre des congrès.
Mais la consigne devait être d'afficher cette nuit un air grave. En témoigne la seule phrase lâchée par Arnaud Montebourg, un de ses partisans: "C'est extrêmement difficile à vivre, vous comprendrez que l'on préfère garder le silence."

(lu sur Rue89)

Écrit par : le bal des hypocrites | dimanche, 16 novembre 2008 06:52

vaut mieux en rire qu'en pleurer
congrès de Reims .. tous les détails chez moa
http://piris.unblog.fr/2008/11/16/le-congres-de-reims-image-videos/

Écrit par : le meuble du coin | dimanche, 16 novembre 2008 08:45

Aidons ce site que je ne connaissais pas : http://forestent.free.fr/

La forêt des médias.....la jungle, oui !

Écrit par : frère odm | dimanche, 16 novembre 2008 08:45

Usque tandem sectatores galli socialisti abutere patientia nostra !
LIQUIDEZ LES, TOUS !

Écrit par : urbain | dimanche, 16 novembre 2008 10:07

"C'est extrêmement difficile à vivre, vous comprendrez que l'on préfère garder le silence."

Ecrit par : le bal des hypocrites | dimanche, 16 novembre 2008 06:52

OUI.
Qu'il garde(nt) le silence,
définitivement, scrupuleusement;
nous le comprendrons,
nous l'approuverons,
nous le recommandons.
amen.

Écrit par : urbain | dimanche, 16 novembre 2008 10:12

LIQUIDEZ LES, TOUS !
Ecrit par : urbain | dimanche, 16 novembre 2008 10:07

Vous voulez dire physiquement ? S'agit-il d'un appel au meurtre ?

Écrit par : ? | dimanche, 16 novembre 2008 10:26

Ecrit par : ? | dimanche, 16 novembre 2008 10:26

????

à toutes fins utiles je précise le sens à donner à cette réponse sans doute un peu laconique :
êtes vous sot(te) au point de vous poser sérieusement ce genre de question ?

Écrit par : urbain | dimanche, 16 novembre 2008 10:53

Ecrit par : nef | samedi, 15 novembre 2008 12:44

Play-list d'or du meilleur commentaire décerné à nef.

Écrit par : adrien (de rien) | dimanche, 16 novembre 2008 10:57

PS: l'important, c'est le dialogue
http://images.blog-24.com/360000/364000/364470.jpg

Écrit par : bob | dimanche, 16 novembre 2008 14:40

Apparemment y'a des gens qui veulent "rénover" les P.S. (!!???)
Je viens de découvrir ( sur 20 minutes) cette sorte de secte assez excentrique, dont les motivations des sectateurs me semble à peu près insaisissables, les finalités totalement obscures, et les projets parfaitement nébuleux.
Il semble que cette sorte de gens, modernes illuminés sur le mode néo-franciscain "rénové" ( à prendre dans le sens de "ripoliné" ? ), sans doute bien intentionnés ( quoique encore une fois ces intentions m'échappent) soit d'ailleurs à rapprocher du concert de pleureuses des jocrisses blanchies sous le harnois qui sont cités dans un article du site du monde sous le titre édifiant :
"Les intellectuels jugent le PS".
Renseignement pris : ces "intellectuels" ( bon c'est "Le Monde" faut pas trop leur en demander !) se présentent sous la forme énumérée d'une "belle" brochette emblématique de la nullitude médiacratique, où on dénombre une bonne partie des "inspirateurs" de la doctrine de la secte "mère", crachant d'un même mouvement, on pourrait dire d'un glaviot partagé, dans la soupe ( passablement trouble et fadasse il est vrai) qu'ils ont pourtant préparé avec force mirlitons, depuis quelques décennies.

Écrit par : urbain | dimanche, 16 novembre 2008 15:29

"rénover" LE P.S. ... pardon, mais sans doute s'agit-il d'une coquille freudienne, en quelque sorte anticipative.

Écrit par : urbain | dimanche, 16 novembre 2008 15:41

Tiens, elle n'a plus de bouclettes, ségolène? Quel sens donner à cela? Elle a troqué la robe baba contre un jean et des santiags. Il va falloir demander à Alexandre Adler de nous décrypter tout ça.

Écrit par : etrun | dimanche, 16 novembre 2008 16:39

je n'ai pas le moral après ce congrès pathétique alors je viens vous lire pour trouver quelques remontants amusants.
je vous dirai si ça a marché.

Écrit par : raral | dimanche, 16 novembre 2008 20:40

rien trouvé.
ça va vraiment mal, je suis atteint profond.
bon, il parait qu'il faut se soigner rapidement.
je pars voir ailleurs si je trouve une bonne potion euphorique.

Écrit par : raral | dimanche, 16 novembre 2008 20:53

Ecrit par : raral | dimanche, 16 novembre 2008 20:53

Reviens de temps en temps Raral... Je me demandais ce que tu devenais, d'ailleurs...

Ici, peut être qu'on refait le monde pour de vrai, qui sait ?

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | dimanche, 16 novembre 2008 21:27

Je ne comprends pas vraiment ; il était très bien ce congrédupéhesse.
Pas de synthèse (c'était mal, les synthèses, il y a peu encore), les éléphants sont liquidés ou presque, Royal n'a pas triomphé, des lignes molles se sont dessinées...
Les observateurs-conjoncturistes-éditorialistes attendaient des idées, aussi ?
Aux militants de choisir entre la gauche, le centre et la droite du parti (qui se trouve où on sait).
Tout va bien, on saura bientôt.

Sinon, je suis absolument d'accord avec ça :

"une "belle" brochette emblématique de la nullitude médiacratique, où on dénombre une bonne partie des "inspirateurs" de la doctrine de la secte "mère", crachant d'un même mouvement, on pourrait dire d'un glaviot partagé, dans la soupe ( passablement trouble et fadasse il est vrai) qu'ils ont pourtant préparé avec force mirlitons, depuis quelques décennies."

Écrit par : f | dimanche, 16 novembre 2008 21:46

Ecrit par : f | dimanche, 16 novembre 2008 21:46

Ce qui reste incompréhensible, c'est sans doute que ce vide profite à un autre échec politique. Le néant ou la faillite ...

Écrit par : Amen | dimanche, 16 novembre 2008 21:49

raral

" je n'ai pas le moral après ce congrès pathétique alors je viens vous lire pour trouver quelques remontants amusants.
je vous dirai si ça a marché. "

Prends un peu de recul : ce congrès ne pouvait être que ça et, en ce sens c'était un bon congrès . Quel que soit le prochain leader jeudi ( mais j'en dirais pas autant si ce devait être Benoit Hamon, mais bon... ), je crois que le PS vient de se remettre sur ses rails. Contrairement à tout ce que j'entends ou lis, ici ou là.

Écrit par : patrice | dimanche, 16 novembre 2008 21:54

Et puis l'agitation continue :

"La ministre de l'Economie, Christine Lagarde, a estimé que le sommet du G20 était "un vrai succès pour la France" et pour l'Europe" et un "extraordinaire exemple d'unité et de concertation", mettant en avant le rôle du président de la République Nicolas Sarkozy."

Écrit par : f | dimanche, 16 novembre 2008 22:06

le PS vient de se remettre sur ses rails.

Ecrit par : patrice | dimanche, 16 novembre 2008 21:54

Humour noir ?

Écrit par : urbain | dimanche, 16 novembre 2008 22:09

Ecrit par : f | dimanche, 16 novembre 2008 22:06

J'en déduis qu'elle faisait circuler les petits-fours, et que bouffon n'a pas renversé de champagne.

Écrit par : urbain | dimanche, 16 novembre 2008 22:11

Elle n'allait tout de même pas dire : ce fut une grosse mascarade d'où rien n'est sorti (quelle surprise !), hormis les désaccords (qui n'en sont pas vraiment)...
Comme au congrédupéhesse.
Le seul "événement" fut le vrai/faux malaise de Berlusconi.

Écrit par : f | dimanche, 16 novembre 2008 22:18

urbain

Humour noir ?

Vraiment non, urbain. J'ai dit ma pensée et si je ne lis pas dans le marc de café, je prends quand même rendez vous dans 18 mois/2 ans.


http://www.dailymotion.com/video/x32eo0_le-petit-train-rebus-de-la-memoire

Écrit par : patrice | dimanche, 16 novembre 2008 22:20

Ecrit par : patrice | dimanche, 16 novembre 2008 22:20

Manifestement tu n'as pas compris le sens de mon allusion ...
mais je juge préférable d'éviter de l'expliciter , et préfère te laisser vaticiner au monde merveilleux de ouioui et ses amis.
( et naturellement, "qu'ils crèvent ... tou(te)s", je reste un adepte de la rhétorique "frontale" que regrettais Sollers avant qu'elle ne lui soit appliquée).

Écrit par : urbain | dimanche, 16 novembre 2008 22:24

Et le congrès du KKK, comment s'est-il passé ? Mal
http://dessin.blogs.liberation.fr/eloi_valat/2008/11/dessin-eloi-val.html

Écrit par : infos d'ailleurs | dimanche, 16 novembre 2008 22:25

le vrai/faux malaise de Berlusconi.

Ecrit par : f | dimanche, 16 novembre 2008 22:18

Il en a avalé un ( petit-four) de travers ?

Écrit par : urbain | dimanche, 16 novembre 2008 22:26

Ecrit par : infos d'ailleurs | dimanche, 16 novembre 2008 22:25

Ben on dirait qu'ils se sont drôlement remis sur leurs rails , ceux-là aussi.

Écrit par : urbain | dimanche, 16 novembre 2008 22:28

Manifestement tu n'as pas compris le sens de mon allusion ...



Ecrit par : urbain |

Non, j'ai pas compris l'allusion. Ais-je perdu quelque chose ?

Quant au monde de oui, oui, ça va bien, merci. Je ne cours pas derrière le PS ou l'un quelconque de ses représentants
mais mon jugement est un peu meilleur, je crois, sur ce qui est survenu dans ce congrès, que ce que j'entends, ici ou là, encore une fois.

Écrit par : patrice | dimanche, 16 novembre 2008 22:43

Des nouvelles de nos as de la diplomatie :

Hubert Védrine :

"Ça m'a fait rire de lire que Bernard Kouchner était allé faire une conférence à Washington pour mettre en garde les Etats-Unis contre le risque de parler à l'Iran. Faudrait pas qu'on soit les derniers néo-conservateurs du système. Il faudrait peut-être se projeter dans une autre politique: parler à l'Iran n'est pas plus absurde que de parler à l'URSS à l'époque où celle-ci menaçait l'Occident de l'annihiler"

Et "Vaclav Havel "surpris et inquiet" par les propos de Sarkozy" :

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/europe/20081115.OBS1084/vaclav_havel_surpris_et_inquiet_par_les_propos_de_sarko.html

Écrit par : f | dimanche, 16 novembre 2008 22:45

Le populaire comique Patrick Devedjian , a testé ses sketchs , avec un certain succès, sur des médias périphériques , avant son show de rentrée à l'Olympia :

"Comme tous les Français je n'y comprends rien", a commenté le numéro un de l'UMP lors de "Dimanche soir politique" (I-télé, France Inter, Le Monde).
[on rit]
"C'est une lutte de pouvoir, ce qui écœure tout le monde", a-t-il poursuivi,
[ M.De Villepin, remarqué au premier rang, se tape sur les cuisses, hilare ]
remarquant que le PS français était le "seul de son espèce dans toute l'Europe", car demeurant "sous l'influence intellectuelle de l'extrême gauche".
[ on s'esclaffe, M.Pasqua, trop fatigué pour se lever au milieu des hurlements de rire, brandit une pancarte où on peut lire "LOL" ]

Écrit par : urbain | dimanche, 16 novembre 2008 22:45

Ecrit par : f | dimanche, 16 novembre 2008 22:45

Oui , il se dit qu'il était invité pour la générale de Devedjian mais qu'il a décliné car il trouve Couchemerde bien plus marrant .

Écrit par : urbain | dimanche, 16 novembre 2008 22:49

Un stand-up de C. Lagarde me comblerait d'aise, pour ma part. Assez fan, je l'avoue...

Écrit par : f | dimanche, 16 novembre 2008 22:57

Ecrit par : f | dimanche, 16 novembre 2008 22:57

Ses textes sont excellents, en effet, mais je la trouve un peu guindée et elle manque de présence sur scène .

Écrit par : urbain | dimanche, 16 novembre 2008 23:02

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu