Avertir le modérateur

« REVOLUTION – REALITY CHAUD | Page d'accueil | L'Actualité des NRV II »

lundi, 03 novembre 2008

Entre ici, Casimir !

 

22619_cesar_baldaccini.jpg

 

Cours : Histoire.

Classe : maternelle.

Manuel officiel, visé par la commission Zemmour & Mattel.

Editions Merton & Scholes.

 

 

Il était une fois...

Non, il a toujours été, c’est comme ça, il n’y a jamais rien eu d’autre, c’est comme ça… Un vrai conte, les enfants, sans début ni fin.

Mais respectons les codes.

Il était une fois un géant débonnaire et très beau, le divin Marchos, qui vivait sur la terre avec tous ses enfants et sa femme, Historias. Mais la nature était hostile, les gueugueux fourmillaient sur le sol, se nourrissaient de pourriture, de vase, ils étaient sales et méchants et tout marrons, voire antisémites. Sans les gueugueux, c’est sûr, la terre était le paradis. Alors, Marchos portait tous ces enfants ; il fallait les sauver du danger. Alors, des enfants s’accrochaient à ses pieds, d’autres à ses jambes, d’autres à ses bras, d’autres grimpaient sur ses épaules, d’autres se posaient sur sa tête. Mais plus on était bas et plus c’était dangereux, les gueugueux étaient fourbes et les enfants de Marchos ne voulaient pas tomber ou être attrapés par ces vilaines choses assistées. Alors, Marchos avait dit : « montez plus hauts, les enfants, et vous serez sauvés ! » Alors, les enfants ne faisaient que cela, ils s’agrippaient aux jambes de Marchos, puis sur le ventre, sur la poitrine et sur les épaules, escaladaient le visage du géant, puis, parfois parvenaient au sommet du crâne, en sécurité. Des enfants tombaient quelquefois, ils n’avaient pas été assez forts pour grimper. C'est la vie...

Les enfants de Marchos s’appelaient Arlettechabos, qui n’avait jamais vu les gueugueux mais avait très peur tout de même et se cachait sous les aisselles de son papa ; Spéculos, qui chatouillait Marchos afin que celui-ci le hisse plus rapidement ; Georgesoros, sur la tête de son papa et qui disait que les gueugueux, après tout, ne sont peut-être pas si laids ; Fukuyamos, qui voulait tuer sa maman et épouser son papa ; Rioufolos, qui détestait les gueugueux et se cachait dans le slip – ne ris pas, Kevin, slip, ce n’est pas un gros mot ! – de son père ; Intellectuellos qui grattait le dos de son papa, ça le soulageait ; Dollaros, le plus malin, celui qui était passé par l’appareil digestif de Marchos pour atteindre les sommets… Il y avait beaucoup d’enfants sur Marchos.

La maman, Historias, marchait derrière. Elle suivait et regardait disparaître en pleurant ses enfants qui tombaient du corps de Marchos et étaient engloutis dans la fange gueugueu.

Marchos, en marchant, écrasait beaucoup de gueugueux, ces parasites, mais il y en avait toujours plus, alors les enfants avaient peur, un peu. Marchos, en bon père, disait : « n’ayez pas peur, Marchos est un peu brutal mais il marche. » Hé oui, c'est ça, l'Histoire en marche...

Un jour, le chef des gueugueux, le plus méchant d’entre eux, tout poilu, tout poisseux, Marxouille, dit : « das reicht ! (ça suffit !) » Il dit : « les gueugueux, on va se monter les uns sur les autres, chacun sera solidaire de l’autre, on va monter jusqu’au ciel et se débarrasser de ce Marchos qui nous écrase ! »  Alors, les uns sur les autres, les gueugueux s’agglutinaient, beaucoup étouffaient, beaucoup mouraient, c’était horrible, mais ils s’empilaient, s’empilaient… Un marshmallov affreux, grouillant, dégoulinant grossissait à exploser : Bureaucratouille. Les gueugueux se mangeaient entre eux, mangeaient leurs enfants pour être encore plus gros, puis il n’y avait plus rien à manger.

Puis Bureaucratouille, mené par l’immonde Politburouille, commença à vouloir impressionner Marchos. Il envoya un ouafouaf puis un gueugueu dans l’espace. Il construisit des missiles très dangereux. Il faisait des dessins animés tout pourris et des films très longs et muets.

Mais, peu à peu, les gueugueux, qui avaient faim, qui ne connaissaient ni Gulli, ni les jeux vidéo, ni les hamburgers, ni la liberté d’entreprendre, ni Cocacolos, ni Polnareffos commencèrent à regarder les enfants de Marchos avec envie. Cet amour immense et partagé, ancestral et fondateur prodigué par un père... Alors, Marchos, d’un souffle puissant et suave fit tomber le Marshmallov de la honte. Les gueugueux se répandirent sur la terre et acclamèrent le bon géant. Plus de gueugueux, plus de guéguerrefroide, plus de cornofulgure… La grande unification du monde était enfin là. Marchos avait gagné le combat, car Marchos a toujours raison, et sa commisération était infinie.

Les ex-gueugueux, adoptés généreusement et devenus Chômos, Interimos, Consommatos, semblaient épanouis, leur silence était le signe de leur capacité d’adaptation. Ils allaient de l’avant, à pleines charrettes, savaient rebondir.

Mais, dans ce monde enfin apaisé, sans contrainte, Marchos commençait à s’ennuyer, ses propres enfants dépassaient les bornes, les valeurs étaient bafouées. Marchos était bien le mec for the job, mais sa progéniture, gavée de hedge fondants, de tagada toxiques, commençaient à plomber sa marche vers le soleil. Quelques gueugueux renégats, chantres de tous les immobilismes, de tous les conservatismes, regardaient vaciller avec délectation le géant de l'amour.

Enfin, un enfant de Marchos se leva ; il fallait remettre de l'ordre, sauver les enfants de la Terre, sauver papa. Refaire des gâteaux avec  maman.

Sarkos commença ainsi : « Ma petite maman chérie, mes tout petits frères adorés,  
mon petit papa aimé, Je vais refonder ! Ce que je vous demande, toi, en particulier ma petite maman, c’est d’être courageuse. » Il ne ménagea pas sa peine, il était sur tous les fronts, distribua 5 légumes et 5 fruits à chaque enfant, fit des bisous à Bankos et tança méchamment Kervielos, il endormit Socialos, il sautait sur les épaules de papa Marchos pour embrasser Merkelos puis rebondissait sur le ventre, double axel flip-flap tendu renversé
, pour finir dans les bras transis de Baverezos, le rigolo. Quel spectacle, les enfants...

« Plus rien ne sera comme avant ! » dit-il...

« Coma vend ? J'achète !!! » blagua Warrenbuffetos.

Marchos, refondé, plus musclé, plus bronzé, se devait de repartir vers le progrès ; il n'y a pas d'autres chemins. Historias, abandonnant enfin son rôle de mère tendre et effacée, pouvait fonder son entreprise de services à la personne.

De cette histoire émouvante et universelle, Darcos serait le messager.

http://www.20minutes.fr/article/267820/France-Xavier-Darcos-calme-le-jeu-le-PS-parle-de-manipulation.php

Prochaine leçon : « Les immigrés, des teletubbies pas comme les autres. »

 

 

sherman.jpg

f

Commentaires

distrayant !

Écrit par : frère odomos | lundi, 03 novembre 2008 07:54

Talent, créativité, plus une dose de .... Définitivement j'aime.

Écrit par : agathos | lundi, 03 novembre 2008 08:10

Excellent !

Écrit par : Ideologas Nicks | lundi, 03 novembre 2008 09:30

Zobugabubu.

Écrit par : nefistos | lundi, 03 novembre 2008 09:40

Euh, sur la deuxième photo qui illustre le billet (celle du bas...), s'il s'agit d'une reproduction de la poupée vaudou de Royal Conne, je crois que j'y planterais bien de temps en temps mon aiguille :-)

Écrit par : l'étroit - petit cochon | lundi, 03 novembre 2008 09:54

Erreur : c'est la première photo qui représente ( allégoriquement) l'appareil du parti socialiste français et son évolution dans l'ordre de la production d'idées.
Le plantage d'aiguille y semble assez vain et sans doute peu gratifiant, mais probablement plus facile.

Écrit par : urbain | lundi, 03 novembre 2008 10:17

Ecrit par : l'étroit - petit cochon | lundi, 03 novembre 2008 09:54

Moufqueton, mon valet, donnerai bien dix écuf pour y planter fon petit dard.

Écrit par : l'étroit-mousquetaire | lundi, 03 novembre 2008 10:30

Ecrit par : l'étroit-mousquetaire | lundi, 03 novembre 2008 10:30

Max Linder, ici ?
f, bravissomos !

Écrit par : adrien (de rien) | lundi, 03 novembre 2008 10:41

J'avais dit « Clinton » - c'était « Kennedy ».
Le bloc-notes de Bernard-Henri Lévy

Je peux me tromper.

Mais je ne pense pas qu'il y ait jamais eu, de mémoire d'Américain, campagne si longue, ni si chère, ni si acharnée, que celle qui oppose Barack Obama à John McCain.

Et je ne crois pas que l'on ait vu non plus, depuis très très longtemps, de débat aussi vif, aussi grave, portant sur tant d'enjeux littéralement cruciaux, que celui qui secoue, à cette occasion, les Etats-Unis.

On se souvient de la théorie de Samuel Huntington sur le fameux « clash » des civilisations censé opposer « the West » et « the rest », l'Occident au reste du monde, l'Amérique à l'Islam. Cette théorie est, heureusement, discréditée. Elle est jugée, par tout ce que le monde compte d'esprits raisonnables, sommaire, bêtement guerrière, inattentive aux failles qui traversent les prétendus « blocs » des prétendues « civilisations », réductrice. Mais, à lire la presse des derniers jours, à voir la fièvre qui s'empare des deux électorats, à observer avec quelle ferveur des jeunes gens qui n'avaient jamais, jusqu'ici, songé à s'inscrire sur les listes électorales s'apprêtent, cette fois-ci, à voter, on a le sentiment de voir ladite théorie trouver là, dans cette affaire, un champ d'application aussi exact qu'imprévu : comme si le vrai clash, la vraie querelle, le vrai choc des vraies civilisations, était là-dans l'affrontement entre les partisans d'Obama et ceux d'un McCain qui laisse dire à sa colistière, Sarah Palin, que Moïse était le contemporain des dinosaures, que le créationnisme devrait être enseigné dans les écoles au même titre que le darwinisme ou que les Etats à majorité démocrate ne sont pas tout à fait « américains »...

Non que Barack Obama, de son côté, soit l'homme providentiel dont la seule apparition suffira à effacer cette part maudite de l'idéologie américaine.

Et on ne tardera d'ailleurs pas, s'il est élu, à voir déchanter, en France même, les électeurs par procuration d'un homme politique, exceptionnel certes, mais qui n'est qu'un politique et non l'incarnation d'une humanité nouvelle, citoyenne du monde, métisse-ni, encore moins, je ne sais quel Che Guevara expiant tous les péchés de l'Amérique sur l'autel de la Justice éternelle.

Mais en même temps...

Obama président, ce sera, qu'on le veuille ou non, un autre visage pour un pays ravagé par les années Bush.

Obama président, ce sera, même s'il ne quitte pas tout de suite l'Irak, un vrai virage de sa politique étrangère dans le sens du multilatérisme et de la main tendue au monde.

Obama président, ce sera, sur le plan intérieur, un principe d'unité pour une société qui n'a jamais été si divisée, balkanisée, tribalisée, qu'en ces sombres temps où l'héritage des ségrégations anciennes trouve un paradoxal renfort dans la correction politique propre aux communautarismes postmodernes.

Obama président, ce sera l'épilogue, en ce sens, d'une longue et belle histoire engagée aux lendemains de la guerre de Sécession, poursuivie par les partisans de Martin Luther King et au vu de laquelle les mandats de George W. Bush feront vite figure de parenthèse désenchantée.

Obama président, ce sera, sur le plan social, la mise en route de ce fameux plan de couverture santé universelle dont l'absence était une tache, un incompréhensible déshonneur, pour cette grande démocratie.

Et Obama président, ce sera un programme économique enfin (politique fiscale allant dans le sens d'une relance par la demande, aide aux collectivités locales les plus touchées par la crise immobilière, régulation d'un capitalisme dont l'intelligence quasi diabolique échappe à ses propres acteurs) qui est le seul à pouvoir, lentement mais sûrement, réparer les dégâts commis par des décennies de règne de l'école de Chicago.

C'est tout cela, à n'en pas douter, que sent le peuple américain.

C'est tout cela qu'ont en tête celles et ceux qui voient dans l'élection d'Obama la chance d'un réveil, d'une nouvelle donne-d'une Amérique qui, en un mot, renouerait avec le meilleur de son héritage et de soi.

Et je n'ai, quant à moi, qu'un regret : le titre de ce premier article que j'avais, il y a quatre ans, après notre rencontre, consacré à celui qui n'était encore que le jeune sénateur de l'Illinois.

Cet article, d'abord paru dans Atlantic Monthly , puis repris dans « American Vertigo », j'avais commencé par le titrer : «A Black Kennedy ».

Puis, à la demande des éditeurs de l' Atlantic trouvant que j'en faisais trop pour un illustre inconnu que les commentateurs new-yorkais venaient tout juste de voir surgir dans leurs radars, j'avais fini par atténuer en titrant plus modestement : « A Black Clinton ».

Eh bien je le regrette.

Car « Clinton » n'était, déjà, pas mal vu-mais « Kennedy » était, on s'en rend compte quatre ans plus tard, le vrai nom de l'espérance que ce jeune homme annonçait et qu'il incarne.

Qu'Obama entre à la Maison-Blanche, qu'il devienne, comme je l'annonce, ici, depuis des années, le 44e président des Etats-Unis et ce sera, comme avec Kennedy, le signe de cette renaissance tant morale que sociale, économique que politique, qu'attendent les Etats-Unis et, donc, le monde.

Écrit par : Patrice-Henri Joyeux | lundi, 03 novembre 2008 10:47

Ecrit par : Patrice-Henri Joyeux | lundi, 03 novembre 2008 10:47

Pour une fois Pat n'est pas HS, c'est bien Entre ici Casimir, le bloubiboulga à la BécHameL.

Écrit par : nefistos | lundi, 03 novembre 2008 11:10

Au moins les roufiollades avaient un coté kitsch attendrissant de sottise conformiste, avec ses clichés bourgeois candides et niais à la Labiche...
Là on a la totale , la cuistrerie suffisante en plus et vraiment aucun moyen de s'en amuser tellement c'est bête et gavé de bouffissure égocentrique.
ravi essayez plutôt de nous retrouver de vieux éditoriaux de "aux écoutes" de la bonne période, ça aura au moins une valeur historique, par ce qu'en html ce genre de daube c'est difficile de lire ça ... d'un derrière distrait...

Écrit par : urbain | lundi, 03 novembre 2008 11:14

Ecrit par : urbain | lundi, 03 novembre 2008 11:14

BHL fut le premier homme au monde à comprendre que Barack Obama deviendrait président, et celà bien avant que celui-ci ne se lance dans la course présidentielle. Même si je suis souvent en désaccord avec le porte-parole de la gauche génocidaire, avorteuse, immigrationniste et (donc) anti-française, je dois avouer qu'il a souvent raison sur les questions internationales.

Quand tu auras ne serait-ce que le millième de sa capacité d'analyse, tu pourras la ramener...

Écrit par : Patrice-Henri Joyeux | lundi, 03 novembre 2008 11:22

Asinus, asinum fricat .

Écrit par : urbain | lundi, 03 novembre 2008 12:20

0 millième de zéro = la tête à toto

Écrit par : j'allais le dire | lundi, 03 novembre 2008 12:49

Tu cherche des totos sur la tête du Patou ?

Écrit par : mais je l'ai pas dit | lundi, 03 novembre 2008 12:50

sur et dans : rien trouvé - zéro

Écrit par : ça prouve | lundi, 03 novembre 2008 12:51

Ecrit par : Patrice-Henri Joyeux | lundi, 03 novembre 2008 11:22

Chela me rapelle le temps des nanalyses, une odeur de poire sans doute.

Écrit par : Mâme Chrichtine | lundi, 03 novembre 2008 12:54

de poire pourrie...

Écrit par : madeleine | lundi, 03 novembre 2008 12:59

Flash info spécial de notre envoyé spécial Saint-Pierre

Marie se gavait de programmes télé cochons

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/11/03/01011-20081103FILWWW00441-le-sexe-a-la-tv-augmente-les-grossesses.php

Écrit par : Les enfants du paradis (et de la télé) | lundi, 03 novembre 2008 13:05

Les Femmes soutiennent Nicolas Sarkozy

Poscast de Christine Mame
Christine MAME, conseiller régional d'Ile-de-France, Adjoint au Maire à Neuilly-sur-Seine et Présidente de l'association "Femmes pour la France".

http://parite.typepad.fr/parite_92/2007/04/poscast_de_chri.html

Écrit par : Patrice Joyeux | lundi, 03 novembre 2008 13:05

Ecrit par : Patrice Joyeux | lundi, 03 novembre 2008 13:05

On dirait la baronne Staff...

Écrit par : urbain | lundi, 03 novembre 2008 13:11

Ecrit par : madeleine | lundi, 03 novembre 2008 12:59

les poires d'angoisse

http://www.mon-expression.info/avaler-des-poires-d-angoisse

Écrit par : Marcel à sa petite Madeleine | lundi, 03 novembre 2008 13:20

Ecrit par : Patrice-Henri Joyeux | lundi, 03 novembre 2008 10:47

Je ne vois vraiment pas où il veut en venir.

Écrit par : trompe-(mon)-oeil | lundi, 03 novembre 2008 13:27

Ecrit par : trompe-(mon)-oeil | lundi, 03 novembre 2008 13:27

Il trompe le temps.

Écrit par : chronos | lundi, 03 novembre 2008 13:34

Ecrit par : chronos | lundi, 03 novembre 2008 13:34

j'en dors debout.

Écrit par : historias | lundi, 03 novembre 2008 13:40

Ecrit par : historias | lundi, 03 novembre 2008 13:40

C'est fabriqué de toutes pièces.

Écrit par : bankos | lundi, 03 novembre 2008 13:40

Il trompe le temps.

Ecrit par : chronos | lundi, 03 novembre 2008 13:34

Et il va pouvoir le tromper jusqu'à 70 ans.
Chouette.

Écrit par : adrien (de rien) | lundi, 03 novembre 2008 13:54

Calamiteux de penser que ce billet reproduit fidèlement notre mondeux ....Délicieux

Écrit par : agatheux | lundi, 03 novembre 2008 13:58

Des nouvelles de Kim, il a l'air en forme !
http://www.foxnews.com/story/0,2933,445944,00.html

Écrit par : Patrice Joyeux | lundi, 03 novembre 2008 14:25

Ecrit par : agatheux | lundi, 03 novembre 2008 13:58

"Calamiteux" rimant bien avec... Devine ? ;-)

Écrit par : Sarah7 | lundi, 03 novembre 2008 14:40

Ecrit par : Patrice Joyeux | lundi, 03 novembre 2008 14:25

Les formes plutôt

http://kimkardashian.celebuzz.com/

Écrit par : foxy lady | lundi, 03 novembre 2008 14:50

Ecrit par : Sarah7 | lundi, 03 novembre 2008 14:40

This guy, ce visage pâle, n'a rien à voir avec moi, comme mon nom de jeune fille l'indique je serai plus proche du sieur Cuicui. C'est à cause de gens comme ce Pat Joy que l'ouest tombe dans la mouise et la décadence. Ouaip.

Écrit par : Marthe Jane Canary dite Calamity Jane | lundi, 03 novembre 2008 15:01

Votez Pat Joy !

Écrit par : Rantanplan "Pat Joy for prez" | lundi, 03 novembre 2008 15:04

Pas trop d'humour, SVP, vous allez mécontenter odm :-)

Écrit par : (ne pas confondre) | lundi, 03 novembre 2008 16:06

Lordon, ce matin, sur France Cul :

www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/economie/fiche.php?diffusion_id=67778

........

Deux Kim :

http://fr.youtube.com/watch?v=O-W_C7hNDFA

http://valentinroma.org/wp-content/uploads/2007/10/kim-novak-vertigo.jpg

Écrit par : f | lundi, 03 novembre 2008 16:15

OK couché, gentil le toutou.
Je ne voudrais pas subir le sort de Rommel dans Mon chien stupide;-)))

Écrit par : rat a tat tat "ODM for pope" | lundi, 03 novembre 2008 16:27

Ecrit par : f | lundi, 03 novembre 2008 16:15

Photo plus satisfaisante du chignon de Kim (le "tourniquet" comme dit Chabrol) :
http://i272.photobucket.com/albums/jj200/lordnithorynque/Vertigo.jpg

Écrit par : (ne pas confondre) | lundi, 03 novembre 2008 17:15

La guerre aux sites d'information alternatifs est-elle déclarée ?

Contre Info attaqué
Le site est suspendu à la suite d'une plainte transmise à l'hébergeur, arguant de l'existence de SPAM en provenance de CI. Cette accusation, mensongère faut-il le préciser, vise vraisemblablement à tenter de réduire au silence une source d'information que des centaines de milliers de visiteurs chaque mois apprécient pour sa qualité, son indépendance d'esprit, tout comme sa mesure dans le traitement des évènements. Elle est vouée à l'échec, soyons en sûrs.
Nous travaillons activement avec l'hébergeur pour établir l'absence de fondement de cette plainte et restaurer le service dans les meilleurs délais.

Écrit par : (ne pas confondre) | lundi, 03 novembre 2008 17:29

Ecrit par : (ne pas confondre) | lundi, 03 novembre 2008 17:29

Ca doit être comme pour le Réseau Voltaire de Thierry Meyssan. En proie à de graves difficultés financières, il avait fermé pendant un certain temps et son proprio avait fait courir des rumeurs de censure !

Écrit par : Patrice Joyeux | lundi, 03 novembre 2008 18:15

Change we can believe in !

_________________________________________________________

Un faucon anti-Iran pourrait bien hériter du poste de secrétaire d’Etat dans la future administration Obama si le démocrate est élu le 4 novembre.
http://www.bakchich.info/article5684.html

Brzezinski sur la question russe, et Denis Ross ou Emmanuel Rahm sur le PO, on signe où ???

Écrit par : Patrice Joyeux | lundi, 03 novembre 2008 18:35

Darcos a buté Historia parce qu'elle commençait à trop la ramener depuis qu'elle avait des vélléités d'indépendance et les cours d'Histoire réalisés par Saussezos sont "infusés" aux enfants depuis des écrans géants...

Écrit par : agathos | lundi, 03 novembre 2008 19:35

Mon nom aurait-il inspiré à f cet excellent billet ?

Écrit par : criquetos | lundi, 03 novembre 2008 19:44

Ecrit par : Marthe Jane Canary dite Calamity Jane | lundi, 03 novembre 2008 15:01

Bah, et moi alors ?
http://www.youtube.com/watch?v=eAmnQvMHlRs

Écrit par : Annie Oakley | lundi, 03 novembre 2008 20:00

Ecrit par : ex-écrable | dimanche, 19 octobre 2008 22:25
;-)

Écrit par : le meuble du coin | lundi, 03 novembre 2008 20:46

Ecrit par : Sarah7 | lundi, 03 novembre 2008 14:40

Mouarf ...

HS
Une question chez notre "frère" ;-))

Écrit par : agathos | lundi, 03 novembre 2008 20:50

oup's
je me suis trompée.. c'est la faute à l'autre là
bon! je m'en vais

Écrit par : le meuble du coin | lundi, 03 novembre 2008 20:54

Ecrit par : (ne pas confondre) | lundi, 03 novembre 2008 17:29

Afin de suivre l'évolution de la chose :

http://contreinfo.wordpress.com/

.....
Ecrit par : (ne pas confondre) | lundi, 03 novembre 2008 17:15

Oui, c'est mieux. Tu connais sans doute l'article de Chris. Marker "A free replay" à propos de Vertigo... et son argument "massue" en faveur d'une seconde partie du film onirique...

http://kit.kein.org/files/kit/Chris%20Marker%20Talks%20About%20Hitchcock's%20Vertigo.pdf

Écrit par : f | lundi, 03 novembre 2008 22:25

Y a comme des mouettes ici.....
...Comme le titre de film, que je ne cite pas.....
C'est marrant comme du néant on ne tire que du vide et de niais sourires qui contentent le repus désanchanté, on va se coucher ou on attend que la chouette bohémienne d'Urbain rentre de ses agapes ?

C'est quoi le sens ?

Écrit par : frère odomos | lundi, 03 novembre 2008 22:59

Salut toi, lui, elle, eux, tous... Comme on n'est jamais mieux servi que par soi-même, je le dis tout net, y a une interview (cette fois avec ma vraie voix) sur Lire est un plaisir (the gros site de littérature en Belgique):

http://lireestunplaisir.skynetblogs.be/post/6406699/plus-profond-que-lenfer

J'ai pas d'attaché de presse, alors je me presse toujours de l'attacher partout où j'ai des potos et des moins potos...

Écrit par : Andy Vérol | lundi, 03 novembre 2008 23:00

Coitus interruptus, vite !

Écrit par : frère odomos | lundi, 03 novembre 2008 23:03

Ecrit par : agathos | lundi, 03 novembre 2008 20:50

Veni, vidi... repondi ;-)

Écrit par : Sarah7 | lundi, 03 novembre 2008 23:09

Ecrit par : frère odomos | lundi, 03 novembre 2008 22:59

Frère odomos, la chouette attendra mercredi matin.
Et pour l'heure le sens est celui du "scholè" du loisir studieux ( vacances aidant ) avec fiston qui est en age d'entendre autre chose que les sornettes des prêtres , quelqu'en soit le culte, fussent celles des illuminés dans votre genre.
Je suis d'une génération qui n'a pas connu Casimir ( trop vieux) et toute cette culture m'est étrangère.

Écrit par : urbain | lundi, 03 novembre 2008 23:34

Ecrit par : Andy Vérol | lundi, 03 novembre 2008 23:00

Nefos à l'ouvrage et doit le recenser pour notre édification commune.

Écrit par : urbain | lundi, 03 novembre 2008 23:38

erratumos : fussent elles celles des illuminés dans votre genre.
( le genros de freros odmos )

Écrit par : urbain | lundi, 03 novembre 2008 23:44

Quelques instants avec Casimir Stewart et Candy Novak :

www.youtube.com/watch?v=VIFykRJvk_k

(le film semble complet ici :
www.youtube.com/view_play_list?p=55A1E8A99FB25A51 )

Écrit par : f | mardi, 04 novembre 2008 04:28

L'opportunité de constater que vertigo est un des films ratés de Hitch ...
Pendant ma folle jeunesse de cinéphile il était difficilement visible du fait des droits conservés par le maître sur une partie de sa production. Du coup il avait acquis une aura un peu mythique (auquel des commentaires dévots et mythographiques du type de celui de Marker ont également contribué ). Grosse déception, donc quand je le vois à la cinémathèque, à part le fameux travelling zoom compensé destiné à figurer le handicap de Stewart.
A comparer avec Marnie ... tellement mieux, dans le même genre.

Écrit par : urbain | mardi, 04 novembre 2008 09:24

Le candidat républicain à la Maison Blanche John McCain a annoncé lundi la mort de sa grand-mère, âgée de 132 ans et qui souffrait d'un cancer, à la veille de l'élection présidentielle américaine.

"C'est avec une grande tristesse que nous annonçons que notre grand-mère Madelyn Dunham, s'est éteinte paisiblement après avoir lutté contre un cancer", a déclaré John McCain, dans un communiqué commun avec sa soeur.

"Elle était la pierre angulaire de notre famille", ajoutent le candidat et sa soeur. "Elle était la personne qui nous a encouragés et nous a permis de nous réaliser", ont-ils poursuivi.

"Elle était fière de ses petits-enfants et de ses arrière-petits-enfants et a quitté ce monde en sachant que son oeuvre sur nous tous est significatif et durable. Notre dette envers elle est sans limite", ont-ils dit.

Le mois dernier, John McCain avait interrompu sa campagne pendant un jour et demi, pour se rendre en Egypte, à son chevet.

Écrit par : Patrice Joyeux | mardi, 04 novembre 2008 10:25

Quand le ravi fait de l'humour, l'herbe ne repousse plus ....

Écrit par : urbain | mardi, 04 novembre 2008 10:26

Après les Israéliens et les Géorgiens, les Irakiens voteraient McCain s'ils pouvaient voter, selon l'AFP.

"Les Iraniens disent que si Obama est élu, il n'interviendra pas contre eux malgré leur programme nucléaire, et cela m'inquiète" explique Ali, chargé de cours à l'université.

Mohammed, lui aussi professeur à l'université, apporterait son soutien à McCain parce qu'"Obama veut un retrait rapide des troupes américaines".

"Je soutiens les Républicains, explique Whamith Shadhan, 33 ans. Ce sont eux les plus capables de soutenir la démocratie dans le monde, et spécialement dans les pays arabes. Obama est beaucoup trop à gauche".

Écrit par : Patrice Joyeux | mardi, 04 novembre 2008 10:30

US election: If Iraqis could vote it would be for McCain
http://www.breitbart.com/article.php?id=081030170209.3wcxfwin&show_article=1

For five years Ali and Mohammed have lived alongside US soldiers in their Baghdad neighbourhood near Rasheed Street, a prominent commercial artery running through the heart of the Iraqi capital.
During that time American culture and politics have become familiar to them, and they say that if they could, they would vote for Republican candidate John McCain in next week's US presidential election.

"McCain would be best for Iraq because he would ensure stability," said Ali, 66, an expert on the Sumerian era.

The personal qualities and political platforms of McCain and his Democrat rival Barack Obama are of little import to Ali, however. His focus is on Iraq and its neighbours such as Iran.


"The Iranians believe that if Obama is elected he will not take action against them despite their nuclear ambitions. That worries me," said Ali, sitting on an old bench in Al-Zahawi coffee shop.

"If the Iranians get the bomb they will become the Tarzan of the region," said the former teacher and lecturer at the University of Baghdad, referring to the vine-swinging strongman of the jungle in old Hollywood movies.

Mohammed, also a professor at the university, said he too preferred McCain "because Obama supports a rapid withdrawal of US troops."

"Our army is still too weak and Turkey and Iran are threats. Iran's President (Mahmoud) Ahmadinejad has warned Iran would fill the void left when US troops depart," he said.

Rasheed Street with its 1920s-style buildings is still closed to vehicles, and groups of anti-Al-Qaeda fighters guard the stretch that runs north to south.


The street was the scene of major attacks by insurgents after the fall of Saddam Hussein's regime in 2003 to US-led invading forces. But even before that many business establishments had begun to move away from the thoroughfare.

Today, a few hundred metres (yards) from Al-Zahawi coffee shop, is the famous Al-Mutnabi books market, the only place where Baghdadis can find English books and magazines.

Booksellers display a range of computer publications, periodicals, works of fiction and school textbooks on wooden shelves.

Barack Obama's image peers out between two editions of "Vanity Fair" magazine kept next to the memoirs of former US president Bill Clinton.

But "The Audacity of Hope," one of Obama's books, has yet to find a buyer.


"I have no customer for this book. Iraqis are interested in the campaign, but they prefer to read texts translated into Arabic," said bookseller Shallan Zaidan.

Such Arabic versions, translated and published by Lebanese companies, include "My Year in Iraq" by Paul Bremer, the former US administrator of Iraq, and "Bush at War" by renowned investigative journalist Bob Woodward.

But there are no translations of books on the two candidates bidding to enter the White House.

Iraqis prefer instead to rely on the latest issues of weekly news publications such as Time and Newsweek, said government official Whamith Shadhan, who was browsing through second-hand books and magazines.

"I trust the Republicans more. They're more capable of establishing democracy in the world, especially in Arab countries," said the 33-year-old. "Obama is far too left."


Since the invasion more than five years ago, the Mutanabi market has been twice hit by bombs. The area is predominantly Sunni, and judging by some graffiti on the walls Al-Qaeda is never far away.

"The insurgents aren't bothered by political books sold on the street. They focus on religious ones," said Yasser Ali, an Obama supporter and seller of books for 22 years.

Obama "interrupted his campaign to visit his sick grandmother. That speaks volumes about the man," he said.

Back on Rasheed Street itself, Abu Ahmed waited at a men's hairdresser as his friend got a shave.

"We accept black people more readily in the Middle East. We feel closer to them. We have common sufferings," said the long-time sports coach.

"It would be nice if the Americans elected a black person. And Obama seems less inclined to engage in another war."

Écrit par : Patrice Joyeux | mardi, 04 novembre 2008 10:35

A peine publié début 2008, le Rapport annuel de la direction de la population et des migrations 2006 était retiré de la vente par le Ministère et envoyé au pilon.

Motif ? « Contient des statistiques ethniques » (sanction du Conseil constitutionnel).

Aujourd’hui, le rapport (80 Mo) circule dans son intégralité sur Internet. Le rapport se télécharge
sur Free http://dl.free.fr/getfile.pl?file=/PwaCEWkZ/Rapport_2006_immigration_et_presence.pdf
ou sur MediaFire http://www.mediafire.com/?sharekey=c8efd711d59fb78cab1eab3e9fa335caa7daaa5d135d3cfd

Parmi les principaux enseignements, 40% des naissances en Ile-de-France proviennent de l’immigration. La nationalité française est offerte à 150.000 étrangers chaque année… sur quels motifs ?

Écrit par : Patrice Joyeux | mardi, 04 novembre 2008 10:50

Parmi les principaux enseignements,

Ecrit par : Patrice Joyeux | mardi, 04 novembre 2008 10:50

Cet homme a une capacité d'analyse peu commune.

De 310 pages d'analyse il est capable de sortir une phrase qui n'est en rien dans le rapport (40% des naissances en Ile de France aussi fort que les armes de destructions massives de Saddam).

Savoir démêler le faux du vrai, une capacité que l'on risque de perdre avec le départ de G W Bush (mon ancien maître), c'est pourquoi il faut voter Pat Joy.

Écrit par : rantanplan "Pat Joy for prez" | mardi, 04 novembre 2008 12:08

Ecrit par : Patrice Joyeux | mardi, 04 novembre 2008 10:50

Voilà un jeune et bon français pas comme ces petits salopiaux à qui on a du réapprendre les raffles de Vichy par notre police nationale.

http://www.lemonde.fr/europe/portfolio/2008/11/04/une-trentaine-d-interpellations-a-vichy-en-marge-du-sommet-europeen-sur-l-integration_1114342_3214.html

Écrit par : Hortefos sceptique | mardi, 04 novembre 2008 12:25

Ecrit par : rantanplan "Pat Joy for prez" | mardi, 04 novembre 2008 12:08

XXXX

Commentaire effacé car pas joli joli et incitant au racisme et à la haine.

Signé Nef

Écrit par : Patrice Joyeux | mardi, 04 novembre 2008 12:35

sur quels motifs ?

Ecrit par : Patrice Joyeux | mardi, 04 novembre 2008 10:50

Ben c'est dit dans le rapport.

Écrit par : le petit rapporteur | mardi, 04 novembre 2008 12:40

Ecrit par : le petit rapporteur | mardi, 04 novembre 2008 12:40

Je n'ai pas encore eu le temps de le lire, mais ca m'a l'air extrèmement inquiétant.

Écrit par : Patrice Joyeux | mardi, 04 novembre 2008 12:44

Ecrit par : Patrice Joyeux | mardi, 04 novembre 2008 12:35 Ecrit par : Patrice Joyeux | mardi, 04 novembre 2008 12:44

Considère cela comme un avertissement très sérieux.
Je ne suis pas encore NRVée mais je pourrais le devenir.

Écrit par : Nef | mardi, 04 novembre 2008 12:57

Ecrit par : rantanplan "Pat Joy for prez" | mardi, 04 novembre 2008 12:08

Je crois que la France ne devrait pas perdre sa tradition humaniste de terre d'accueil. Certes, les populations issues des vagues récentes d'immigration posent des problèmes spécifiques, comme en leur temps les immigrés polonais, italiens, portugais ou espagnols, mais la grandeur de la France est de fournir à ces nouveaux français les moyens de leur intégration à la société française et de leur assimilation. Qui plus est, démographiquement il est prouvé que la France, et plus largement l'Europe, aura besoin d'immigration en raison du vieillissement de sa population.

Je rêve d'une société dans laquelle les Pierre, les Simon, les Fatima, les Abdoulaye, les Tran, se tiennent tous par la main, et où le multiculturalisme serait source de fraternité plutôt que de confrontation.

Toute tentative de stigmatisation de ces populations, en surinterprétant des statistiques fantaisistes sur la délinquance, ne fera que retarder leur intégration, et donc ajoutera de la nuit au brouillard.

Attention aux pompiers pyromanes qui veulent couler le bateau France !

Écrit par : Patrice Joyeux | mardi, 04 novembre 2008 13:04

Ecrit par : Patrice Joyeux | mardi, 04 novembre 2008 12:44

Il a fait une faute Nef.
extrêmement et non extrèmement.

Écrit par : le petit rapporteur | mardi, 04 novembre 2008 13:10

Ecrit par : Patrice Joyeux | mardi, 04 novembre 2008 12:44

Fais attention, mec ! On t'avait déjà prévenu...

Y a des instants ou tu ne sais plus te tenir : tu deviens à certains moments une bête immonde avec des réflexions au ras des paquerettes...

Je te soupçonne, mon cher bas du front, de ne pas être le Patrice Joyeux habituel, celui un peu plus futé et intelligent qui tente vainement de convaincre des gens qui ont déjà une éthique politique mûrement construite...

Toi, tu es à la finesse ce que l'haleine d'une hyène est au menthol... Alors demande donc à ton officine de fachos de nous laisser l'abonné.

Merci d'avance !

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | mardi, 04 novembre 2008 13:11

Hélas plutôt que de promouvoir l'intégration des populations issues de l'immigration, les pouvoirs publics ont, dans une optique néo-coloniale, oeuvré à leur ghettoisation, les parquant comme des animaux dans des cités laissées à l'abandon, et où, la nature ayant horreur du vide, les travailleurs sociaux ont laissé la place aux grands frères et parfois hélas aux barbus.

Si l'on rajoute à cette ghettoisation géographique, les discriminations et les brimades policières incessantes d'une société qui n'a pas tiré les leçons du colonialisme, alors on peut comprendre le désespoir qui s'emparent de certains de ses jeunes.

Face à une société qui ne leur offre comme perspective que le racisme institutionnalisé et le chômage de masse, bruler quelques voitures m'apparait comme une violence peut être pas légitime mais somme toute explicable. Elle ne résoudra rien mais doit être perçu comme un signal d'alarme de la part de jeunes gens qui crèvent d'être considérés comme des citoyens de seconde zone.

Écrit par : Patrice Joyeux | mardi, 04 novembre 2008 13:15

Ecrit par : Patrice Joyeux | mardi, 04 novembre 2008 13:15
Ecrit par : Patrice Joyeux | mardi, 04 novembre 2008 13:04

Comme ton repentir semble sincère, tu me signeras quelques pétitions de RESF, du MRAP, du CRIF,de la Ligue des Droits de l'homme et du CRAN en guise d'absolution de tes péchés mon enfant.

Écrit par : nefistos | mardi, 04 novembre 2008 13:19

Ecrit par : nefistos | mardi, 04 novembre 2008 13:19

Désolé mais je ne crois pas en ce genre d'actions mou du genou pour se donner bonne conscience !

Écrit par : Patrice Joyeux | mardi, 04 novembre 2008 13:31

Les petites nouvelles...

Laurence Ferrari : "On est en train de tisser une histoire avec les téléspectateurs."

.....

Mouarf...

"Le leader ultranationaliste russe Vladimir Jirinovski a estimé aujourd'hui que le candidat démocrate à la présidentielle américaine, Barak Obama, était le "Gorbatchev américain" qui détruirait les Etats-Unis."

.....

"Je trouve dégueulasse", a affirmé mardi sur I télé Fadela Amara qui était hier à Vichy, "la politique d'immigration de la France et de l'Europe qui traitent les immigrés comme des pestiférés de notre histoire".

Pardon, suite à quelques coquilles, le message réel était le suivant :

"Je trouve dégueulasse", a affirmé mardi sur I télé Fadela Amara qui était hier à Vichy, "de vouloir rendre la ville de Vichy comme pestiférée de notre histoire".

.....

Bernard, ça vient de loin...

http://afp.google.com/article/ALeqM5jqqzMRlkLno-WnOpw66-aYlZOMfA

Écrit par : f | mardi, 04 novembre 2008 15:10

"qui traite"

Écrit par : f | mardi, 04 novembre 2008 15:11

Premiers sondages sortis des urnes:
McCain 55 Obama 43 Nader 2

Sources: foxnews.com

Écrit par : Patrice Joyeux | mardi, 04 novembre 2008 17:22

"Contre Info attaqué, mais pas défait
Notre bonne foi ayant été reconnue, l'accès aux contenus du site est rétabli. Contre Info remercie chaleureusement tous les lecteurs qui lui ont manifesté leur soutien lors de cette épreuve. Ils sont sa meilleure défense, n'en doutez pas, contre les tentatives de malveillance à notre égard. Nous reviendrons sur cet incident ultèrieurement, mais dans l'immédiat, au travail !"

Donc...

"Comment McCain pourrait l’emporter, par Greg Palast (VO)"

http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2310

Écrit par : f | mardi, 04 novembre 2008 17:45

Ecrit par : f | mardi, 04 novembre 2008 15:10

+1 Une belle coquille ...

Écrit par : agathos | mardi, 04 novembre 2008 19:06

Ecrit par : Patrice Joyeux | mardi, 04 novembre 2008 17:22

Et les autres candidats ? Moi j'ai voté Cynthia McKinney

Écrit par : criquetos | mardi, 04 novembre 2008 19:30

Ecrit par : criquetos | mardi, 04 novembre 2008 19:30

Brian Moore pour moi (malgré son homonyme Michael).
Jim Jarmusch ne s'est pas présenté, et Joey Ramone est mort.

Écrit par : adrien (de rien) | mardi, 04 novembre 2008 19:48

Ecrit par : f | mardi, 04 novembre 2008 15:10

ça explique pas mal de choses, mais pas "tout".

Écrit par : urbain | mardi, 04 novembre 2008 20:08

On dirait que le ravi pétille en ce moment ( sans doute la perspective de la prise du pouvoir par les communistes aux U.S.)

Écrit par : urbain | mardi, 04 novembre 2008 20:11

Kouchner et Castro s'étaient trompé de soeur, la plus intéressante c'était l'autre
http://fr.wikipedia.org/wiki/Marie-France_Pisier

Écrit par : criquetos | mardi, 04 novembre 2008 20:15

SAN FRANCISCO. 11:OO. DEJA DES PEPINS...
Devant ce petit bureau de vote de la Christian Science Reading Room de Polk Street, sur Nob Hill, la queue, qui - vers 8h30 - se prolongeait sur la moitié du pâté de maisons a disparu. Mais les controverses commencent. Car, depuis une heure, la machine censée avaler et compter les votes, ne veut plus prendre de nouvelles enveloppes. Du coup la volontaire de service, Carolyn, une petite grand mère un peu nerveuse les entasse derrière la machine dans un grand sac en tissu. "Ce n'est pas cassé, c'est juste bloqué. On a appelé, ils vont venir réparer...", dit-elle nerveusement aux électeurs.
Ce qui n'est pas vraiment du goût de certains. Mike un costaud barbu en blouson, a décidé de signaler l'incident aux organisations de contrôle du scrutin. En attendant, il fait le pied de grue devant la boutique. "Je veux que mon vote compte. Ce n'est pas tant pour Obama, qui sera élu, que pour le siège local au Congrès", explique-t-il. En effet, la Speaker de la Chambre des Représentants, Nancy Pelosi, voit son siège disputé par Cindy Sheehan, indépendante... La journée promet d'être riche en contestations.
Dominique Nora

source : blog "nuit américaine" du Nouvel Obs

Écrit par : M. Cri Quetos | mardi, 04 novembre 2008 20:19

Ecrit par : M. Cri Quetos | mardi, 04 novembre 2008 20:19

Par injonction du tribunal de Neuilly, vous devez cesser de vous servir de ce pseudonyme.
L'expression "Cri qui tue" et tous ses dérivés, criquetos,cri qui tousse, cric y tu, krick et tasse, etc. cont déposés et reste la propriété de la Bruce Lee Inc.

Merci.

Écrit par : Maître Thierry Herzog | mardi, 04 novembre 2008 20:56

"sont".
désolé.
Je pense que ça peut vous servir en recours.

Écrit par : Maître Thierry Herzog | mardi, 04 novembre 2008 20:57

Un détail curieux : la grand-mère de Barack Obama avait voté par correspondance. Comme on le sait, elle est donc morte avant le scrutin. Néanmoins, son vote sera comptabilisé.
Explications sur le site du magazine Slate :
http://www.slate.com/id/2203745/

Écrit par : (ne pas confondre) | mardi, 04 novembre 2008 21:10

Ecrit par : (ne pas confondre) | mardi, 04 novembre 2008 21:10

Rien de bien neuf...

Écrit par : Jean Tibéri | mardi, 04 novembre 2008 22:04

Ecrit par : Jean Tibéri | mardi, 04 novembre 2008 22:04

Plus calé pour ressusciter que pour la repousse des ongles ... Quoique on ne peut pas être partout.

Écrit par : agathos | mardi, 04 novembre 2008 22:34

Et moi dans tout ça, ma puissance, mon énergie, ma refondation, hein ?
Il a quoi de plus que moi, Obama ?
Moi aussi, je peux le faire :

http://fr.youtube.com/watch?v=qA8g1O1obOI

Écrit par : Votre président | mardi, 04 novembre 2008 22:35

Ecrit par : Votre président | mardi, 04 novembre 2008 22:35

Mais Obama est bien meilleur que vous ...

Écrit par : Le miroir | mardi, 04 novembre 2008 23:27

Costaud :

http://valestderetour.wordpress.com/2008/10/31/freud-reviens-je-vais-devenir-fou/

Écrit par : f | mardi, 04 novembre 2008 23:30

www.liberation.fr/societe/0101167095-une-boite-a-outils-pour-favoriser-l-integration

Mohammed, ceci est un test. Ecris : "Nicolas est le plus beau, Brice est ton héros. Tu les chériras, tu les applaudiras et tu travailleras jusqu'à 80 ans avec des polydiméthylsiloxanes."


Deux "y" à polydiméthylsiloxanes, Mohammed. Dommaaaage...

Écrit par : f | mardi, 04 novembre 2008 23:40

Pour savoir si Tim Robbins, en pleine crise de nerfs, a finalement pu voter :
http://gawker.com/5076076/tim-robbins-makes-a-scene-at-polling-place-cops-called
et
http://gawker.com/5076298/update-tim-robbins-was-only-defending-his-rights-in-his-polling-place-fit
et la vidéo
http://www.tmz.com/videos?autoplay=true&mediaKey=6be97c6d-a8f5-4fbc-8a96-1b354d7d1f85

Écrit par : Susan Sarandon | mercredi, 05 novembre 2008 00:35

Les aventures de Tim Robbins finissent par un happy end
http://cityroom.blogs.nytimes.com/2008/11/04/tim-robbins-encounters-confusion-at-the-polls/

Écrit par : Susan Sarandon | mercredi, 05 novembre 2008 00:50

McCain en tête dans les Carolines...
http://www.joepustizzi.com/images/carolines.jpg
Mais non ! les Carolines :
http://www.gracegalleries.com/images/SE-US/SE-US139.jpg

Écrit par : Susan Sarandon | mercredi, 05 novembre 2008 02:20

Quand on avait demandé à Lincoln comment il se sentait, après une défaite électorale, il avait répondu qu'il se sentait comme un petit garçon qui, dans le noir, se serait cogné l'orteil ; qu'il était trop âgé pour en pleurer, mais que la douleur était trop vive pour en rire.

C'est à peu près ce que devrait dire McCain dans quelques heures, les sondages à la sortie des urnes donnant Obama vainqueur dans l'Ohio, en Pennsylvanie, en Floride, dans le New Hampshire...

Autant pour le pronostic de CuiCui...

Écrit par : Susan Sarandon | mercredi, 05 novembre 2008 02:35

Pour le moment, rien (de rien) sur les votes en faveur de Brian Moore

Écrit par : Susan Sarandon | mercredi, 05 novembre 2008 03:00

Le Village dort paisiblement, tandis qu'au coeur de la nuit, selon les dernières projections, Obama l'emporte dans le Michigan, le Minnesota, l'Etat de New York, le Nouveau Mexique, le Wyoming, Rhode Island, l'Ohio, la Floride : a landslide victory...

Écrit par : Susan Sarandon | mercredi, 05 novembre 2008 03:18

Ce boeuf kenyan peut faire ses prières
http://inthefield.blogs.cnn.com/2008/11/04/if-obama-wins-the-bull-gets-slaughtered/

Slate annonce qu'Obama est le 44e président des Etats-Unis d'Amérique
http://www.slate.com/blogs/blogs/trailhead/archive/2008/11/04/obama-wins-the-presidency.aspx

Écrit par : Susan Sarandon | mercredi, 05 novembre 2008 03:40

Un peu de musique

L'Alabama, comme toujours, a voté pour le candidat du parti Républicain
http://www.youtube.com/watch?v=c7M1Se-p7uk

La Gérogie paraît avoir voté McCain, mais la Géorgie n'est pas l'Amérique
http://www.youtube.com/watch?v=MJRF8xGzvj4

La Floride, au contraire, a semble-t-il basculé dans le camp Démocrate
http://www.youtube.com/watch?v=pl3vxEudif8

Écrit par : Susan Sarandon | mercredi, 05 novembre 2008 04:00

L'Ohio, Iowa et le Nouveau-Mexique avaient voté Bush en 2004 : ils basculent tous dans l'escarcelle d'Obama

A Phoenix, Arizona,
Loin du triomphe d'Obama
un cow-boy fatigué
chante une vieille rengaine
devant le public clairsemé
des partisans de McCain

Écrit par : Susan Sarandon | mercredi, 05 novembre 2008 04:29

Le Huffington Post annonce en une la victoire d'Obama, n'en déplaise à Cui Cui l'oiseau pronostiqueur

À Phoenix, les convives invités par le parti Républicain, désabusés, finissent leur coupe de Champomi sur la pelouse

Écrit par : Susan Sarandon | mercredi, 05 novembre 2008 04:47

BécHameL confie qu'il avait prévu il y a quatre ans qu'Obama deviendrait président

Historique : la Virginie, qui a voté Républicain depuis toujours, donne ses voix à Obama

Au Sénat, la majorité absolue est acquise pour le parti Démocrate

5h00 : les bureaux de vote californiens ferment. Avec les 55 grands électeurs californiens pour Obama, McCain a mathématiquement perdu

Écrit par : Susan Sarandon | mercredi, 05 novembre 2008 05:01

P.S. : à 5h05, John McCain a appelé Obama pour reconnaître sa défaite

Écrit par : Susan Sarandon | mercredi, 05 novembre 2008 05:18

Soyons clairs : même un recomptage des bulletins de vote ne permettra pas à Brian Moore de remporter l'élection

Les téléspectateurs républicains de Fox, qui avaient suivi la série "24", s'étaient habitués à un président de couleur
http://theilian.tripod.com/24/24-08-6.jpg

Sans se bercer d'illusions sur Obama, rien que pour la tête que tirent les bushistes ce matin, ça valait la peine... Allons, merci les NRV de m'avoir laissé squatter ici cette nuit et à dans quatre ans

Écrit par : Susan Sarandon | mercredi, 05 novembre 2008 05:20

Ecrit par : Susan Sarandon | mercredi, 05 novembre 2008 05:20

Metci Susan pour cette nuit de veille élective .... Les sucres lents ça garde en éveil ... ;-))

Écrit par : Le miroir | mercredi, 05 novembre 2008 07:40

Cherche Susan désespérément...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | mercredi, 05 novembre 2008 07:52

Ecrit par : regime gratuit pour maigrir | jeudi, 22 avril 2010 19:54

Si on a dukan dans notre camp , ça promet de l'audience car avec les premiers adoucissements climatiques et journées ensoleillées c'est la ruée sur les régimes minceur .

Écrit par : urbain | jeudi, 22 avril 2010 20:09

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu