Avertir le modérateur

« Sarah Palin : À un battement de cœur près… | Page d'accueil | Moi, Roger Contant, spectateur assidu du journal télévisé de Laurence Ferrari sur TF1 à 20 h. »

lundi, 13 octobre 2008

LE SPECULATEUR EST UN GRIS ...

dessiner-un-visage.jpg

 

Essayer d’expliquer ou de comprendre l’autre alors que nous avons toutes les peines à nous expliquer ou à nous comprendre nous-même.

 

Les petits gris sont parmi nous.

 

Les gentils petits gris sont repartis.

 

Alors des méchants petits gris se seraient infiltrés.

 

A quoi les reconnaît-on ?

 

A leur attaché-case. Ce sont des businessmen. Les petits gris se seraient adaptés à la seule chose qui intéresse les terriens, le fric.

 

Quantité de films font état de ces fameux accords entre les dirigeants des pays avec « un gouvernement extraterrestre. » Des forces supérieures de l’espace dirigeraient le monde.

 

Pour faire ça, ce n’est pas la peine de venir de si loin. (Si j’ose dire …)

 

Cette croyance tente d’expliquer l’inexplicable. Une sorte de religion futuriste adaptée à la modernité de notre siècle. (Sic)

 

Je me souviens avoir vu ces thèses particulièrement développées en parcourant les sites Internet des atlantistes pur jus.

 

Tout le monde (ou presque) se pose des questions sur le pourquoi de l’homme et de son passage sur terre.

 

La démarche est compréhensible.

 

Comment ne pas s’étonner de l’horreur de la situation sans y voir une main orchestrant des châtiments suprêmes aux vilenies des humains ?

Ou des puissances extérieures à la planète dont le maléfisme serait la cause de tout ?

 

Bon, je vous avoue que ces petits gris ont surgi lors d’une soirée arrosée.

 

Et justement en rentrant chez moi, j’étais grise…

 

Tout ça pour dire :

 

Pratique de prêter à une suprématie nos pires actes, notre incapacité à nous améliorer.

 

« La barbarie est humaine. »

 

 Une connotation tragique de la couleur grise.

 

 

teletubbies.jpg

Agathe

Commentaires

Les saines lectures, agathe, voilà ce qui peut calmer les accès de grisaille .
( or de ce point de vue tu as eu de quoi te "dé-griser" et faire de "la vie sur terre" un séjour supportable sans besoin d'une herméneutique de ses fins).
Soumis aux effets de l'art et de la beauté, le gris lui-même en devient une nuance.
Il n'y a ni dieu jaloux ni extra-terrestres, ni diable, ni malédiction, ni chatiment à craindre ou espérer.
Nulle force extérieure ne vient obérer ou orienter le destin ... les dieux des anciens étaient le destin.

Puisqu'en fin du billet précédent f a rappelé le commentaire de Macherey sur le "Pour Marx" d'Althusser, emblématique d'une certaine "impasse" de la théorie révolutionnaire, il me semble bon d'en extraire ceci :

"Si la théorie de Marx est révolutionnaire, c’est-à-dire pratiquement engagée dans le mouvement de transformation du monde, c’est précisément parce qu’elle ne se réduit pas à une “vue”, fût-elle visionnaire; elle ne se réduit pas à un ensemble d’idées sur le monde ou à son propos, mais tout simplement fait partie du monde dont elle produit la théorie, sous forme, non d’une doctrine définitivement achevée, mais d’ébauches en devenir, issues d’un travail d’élaboration, ce travail de la théorie indispensable pour que la théorie se mît elle-même en travail du monde en vue de le transformer en lui imprimant sa marque. "

Écrit par : urbain | lundi, 13 octobre 2008 07:59

Absolue nullité confuse de Negri ce matin sur france culture...
"la capitalisme est terminé par ce que son "âme" est morte " ... nous v'la bien !
Décidément cette "crise" est surtout celle de la "pensée" obscure et confuse, de fait bancale et vaine, aussi bien celle des décomplexés que celle des alter-mondialistes.
Ils sont partis pour un nouveau cycle de contradictions et d'incohérences, en commençant par celles du discours.

Écrit par : urbain | lundi, 13 octobre 2008 08:30

Les gris...
Pour l'extrême-droite, le terme "gris" désigne une catégorie de personnes bien précise.
http://209.85.135.104/search?q=cache:LTstg-cVsUIJ:www.mrap.fr/dossiers/doc-94.pdf+gris+racisme+arabe&hl=fr&ct=clnk&cd=1&gl=fr
[extrait de ce rapport du MRAP : "on peut s’interroger sur l’ambiguïté du terme « les gris ». En effet, dans la terminologie propre à l’extrême-droite raciste, le terme « les gris » constitue un ersatz sémantique de « bougnoules » « ratons » et autres qualificatifs plus condamnables pénalement."]

...

Sur le site LePost.fr, il est possible de s'inscrire (on est alors titulaire d'un "compte" et d'un avatar coloré) ou non (le pseudonyme des commentateurs anonymes s'inscrivant en grisé). Certains "inscrits" ont mené campagne pour contraindre les internautes anonymes, qualifiés de "gris", à s'inscrire, sous peine d'exclusion... La rédaction du site n'a pas donné de suite favorable à leur requête.

On est toujours le gris de quelqu'un...

Écrit par : (ne pas confondre) | lundi, 13 octobre 2008 08:40

Ecrit par : (ne pas confondre) | lundi, 13 octobre 2008 08:40

Le gris ? un mélange de noir et de blanc, non ?

La nuit tous les chats sont gris...

Méfions nous des couleurs pour désigner des gens... Jaunes, rouges, kakis, noirs, verts, blancs(je parlais des idées pas des asiatiques, des vrais américains, des africains ou des européens mais de la signification symbolique de ces couleurs...

À propos de la crise et en parcourant la presse et Internet, c'est à qui hurlera qu'il a eu raison sur la crise et de donner des interprétations loufoques sur le futur et sur toutes les radios, c'est à qui hurle que l'Europe grâce à Sarkozy a sauvé le monde...

Hé hé hé hé !

Avant Internet était constellé de journalistes contrariés et de pythies de Delphes !

Hé hé hé !

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 13 octobre 2008 09:30

merci Agathe.. merci

et parce que l'actualité me gonfle grave .. et parce qu'on est effectivement toujours le gris de quelqu'un.. Antonin Artaud
www://piris.unblog.fr/2008/10/13/antonin-artaud/

Écrit par : le meuble du coin | lundi, 13 octobre 2008 09:30

L'imagination humaine sur la vie extraterrestre est encore plus pauvre que sa capacité à se créer un dieu, encore plus anthropomorphique. Quelle déprime d'imaginer que le capitalisme serait une loi de la nature terrestre mais également extraterrestre ! Et que finalement tous les extraterrestre ne seraient que des clones de Mickael Jackson.

Effectivement il y a de quoi voir la vie en gris

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 13 octobre 2008 09:30

Il faut voir Joffrin pour le croire. Son numéro "nous la gauche on vous l'avez bien dit" ou "c'est l'histoire d'un mec qui récupère à tout va" est particulièrement comique (troupier).

Écrit par : nef | lundi, 13 octobre 2008 10:04

@Nef

T'as vu hein, c'est sidérant, même si prévisible ! Et ce matin, on les voit tous la mine réjouie parce que Sydney à gagné 5% et là, c'est les orgasmes multiples, Paris gagne 6.5 %. Et demain, ça va geindre et demander à l'Etat de rajouter. Et il pourra plus...J'en peux plus de ces cons ! :oB

Écrit par : Nicks | lundi, 13 octobre 2008 10:12

Le plus "curieux" et assurément symptomatique, de la part de "ces gens là", c'est qu'au moment où, sans que personne ne conteste ce fait :
Le capitalisme, par le seul effet du libre jeu de la concurrence et du marché enfin désentravé, a détruit en quelques jours plus du tiers de la "richesse" produite par le dit marché.
Il ne s'en trouve aucun pour se poser de véritable question sur la "valeur" de cette richesse, de la "marchandise" associée ( fort évanescente il est vrai) et le système d'échanges qui produit ce genre d'effets et de situation ...
En regard nous avons un "soulagement unanime" devant le "sauvetage" de ce système, espéré sinon effectif, par l'effet attendu de "mesures" (mobilisant les ressources publiques au profit de la circulation des marchandises et des intérêts privés qui en tireront profit ) prises par les gouvernants les plus incapables et impécunieux qu'on ait jamais connu ...

Écrit par : urbain | lundi, 13 octobre 2008 10:20

Ecrit par : urbain | lundi, 13 octobre 2008 10:20

Mon cher Urbain,comme les sommes gigantesques dont tu parles ne représentaient en fait que des montants dématérialisés, fruits de spéculations sans objets et absurdes, qui n'ont strictement rien à voir avec la richesse réelle des bien terrestres, il est en effet assez comique de voir ces déficits abstraits être renfloués par l'argent du contribuable, argent bien concret celui là !

Je me demande parfois en lisant les chroniqueurs, les analystes et les journalistes financiers s'ils s'y connaissent vraiment en économie : je commence à avoir des doutes...

À la vitesse ou ça va, dans 2 jours, les amis, la presse va vous annoncer que tout ceci en'est simplement qu'une péripétie sans importance.

Après la dramatisation extrême, le déni absolu d'une crise ?

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 13 octobre 2008 10:55

@Urbain

Tout à fait. De plus, je crois vraiment que le mal est cette fois-ci très profond et si éventuellement, la crise financière a trouvé sa fin avec la laborieuse et finalement assez peu profonde série de mesures des chefs d'Etats de l'euroland, la crise économique "réelle" elle, va bientôt démarrer pour de bon.

Écrit par : Nicks | lundi, 13 octobre 2008 10:57

L'extraterrestre, c'est celui qui est hors de mon lopin de terre et qui n'a pas vocation à y pénétrer. Il y a une lutte de classes.

"nous avons un "soulagement unanime" devant le "sauvetage" de ce système"

"Sauvetage" qui, par le mécanisme et la "philosophie" même de son effectuation, garantit la continuation du système.
Mais ce n'est pas fini... Ce qui semble sauvé, pour l'instant, c'est la légitimité du système : croissance, accumulation, marché...
Il ne serait déjà pas mal de se débarrasser de ce vrai/faux schisme ; économie virtuelle/réelle. La "crise" vient du réel, et non du virtuel, plaisant tour de passe-passe.

"nous la gauche on vous l'avez bien dit"

Olala, oui. Nous sommes hors de cette sphère-là (critique) et dedans (rétablissement de la confiaaaaaance). Joffrin est un faux nomade.

Le marché ne crée pas de théorie alternative, il n'a pas d'imagination.

Tout cela coïncide avec le petit moule fictionnel en vogue, qui marche avec Petrella, l'équipe de France de foot etc. Les ppppppp, pyromanes/pompiers/pyromanes/pompiers...

Écrit par : f | lundi, 13 octobre 2008 11:08

la crise financière a trouvé sa fin

: Nicks | lundi, 13 octobre 2008 10:57


En es tu si sûr, Nicks ? Je te réponds modestement que je suis presque certain que non !

Attends quelques jours et tu verras si la crise financère est terminée...

Peut être que les monnaies et les États eux mêmes risquent l'embolie car il est quand même bon de rappeler que la création monétaire n'est pas le tonneau des Danaïde ! Et les Nations modernes sont déjà extrêmement endettées...
Cela risque de se calmer... Avant la tempête. Avez vous remarqué que les monnaies n'ont pas encore trop souffert , bizarre, non ?

Et puis pour donner l'impression que tout va mieux, les institutionnels européens achètent à tout va pour faire monter artificiellement les cours des Bourses : rien que de bien classique et méthode traditionnelle pour restaurer artificiellement la confiance. Vieux comme le monde...

Quel investisseur privé un peu intelligent achèterait des actions en ce moment ? Allons donc !


Mais je ne suis pas madame Irma.

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 13 octobre 2008 11:15

C'est amusant le "retour de l'Etat"...
La "crise" comme facilitateur des contre-réformes, plutôt ; Ce qui avait commencé avant.
Il va bien falloir financer ce grand sauvetage.
Le moteur de tout ça ne change pas ; juste le combustible qui s'enrichit d'huile de friture. La finance écologisée.

Écrit par : f | lundi, 13 octobre 2008 11:16

@Cui cui

Tu m'as mal lu. ce n'est pas bien de se quatremériser comme ça ! :oB

J'ai dit la crise financière trouve "éventuellement" sa fin. Donc non moi je n'en suis pas sûr du tout.

De plus, la crise éconmique bien concrète pour tout le monde va elle s'accélérer.

sinon ce petit lien pour rire :

http://www.boursorama.com/international/detail_actu_intern.phtml?&news=5965640

Le marché retrouve le goût du risque...garanti par l'Etat. Le goût du risque fonctionnarisé en quelque sorte. Après le retour de l'Etat, le retour du fonctionnaire ? :oB

Écrit par : Nicks | lundi, 13 octobre 2008 11:35

Manif' devant l'Elysée pour protester contre la décision du socialiste Sarkozy et de sa pouf ritale de libérer la terroriste gaucho-macaroni Marina Petrella.

www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/10/13/01011-20081013FILWWW00341-petrella-une-manif-devant-l-elysee.php

Écrit par : Patrice Joyeux | lundi, 13 octobre 2008 11:36

Ecrit par : Patrice Joyeux | lundi, 13 octobre 2008 11:36

Haider a refusé de te prendre en stop, apparemment...

Écrit par : f | lundi, 13 octobre 2008 11:38

@Cui cui

Tu m'as mal lu. ce n'est pas bien de se quatremériser comme ça ! :oB
Ecrit par : Nicks | lundi, 13 octobre 2008 11:35

Bigre ! Tout de suite les insultes ! ;)

@ Agathe

Au fait il est très bien ton texte avec les petits gris ! Moi je ne les aime qu'avec de l'ail et du persil...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 13 octobre 2008 11:41

Dommage ?

Écrit par : urbain | lundi, 13 octobre 2008 11:42

Précision : le dommage ?
c'était une question faisant suite au commentaire de f ...

Écrit par : urbain | lundi, 13 octobre 2008 11:43

"Dommage ?"

Il ne faut pas souhaiter la mort des gens, ça les fait vivre plus longtemps...

Écrit par : f | lundi, 13 octobre 2008 11:43

http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2242

«La gestion de la crise n’implique pas seulement une volonté politique, qui n’est pas toujours pleinement présente ou toujours cohérente... elle nécessite aussi une transformation radicale et fondamentale du cadre théorique.»

Transformation radicale et fondamentale du cadre théorique... pour la gestion de la crise...

Un système exponentiel qui "n'exponentialise" plus est en crise.

Écrit par : f | lundi, 13 octobre 2008 11:45

"pouf ritale"
ritale!! ..
c'est quoi rital? du vieux français ou du vieux frontais?

Écrit par : le meuble du coin | lundi, 13 octobre 2008 11:45

Haider a refusé de te prendre en stop, apparemment...

Ecrit par : f | lundi, 13 octobre 2008 11:38

Tu parles ! Il roulait à 142 km/h à la place de 70 km/h !

Pour un représentant de la doctrine de l'Ordre, ça me laisse rêveur...

J'ai souvent remarqué : chez les tenants de "l'Ordre nouveau", le proverbe le plus en cours, c'est "faites ce que je vous dis mais ne faites pas ce que je fais".

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 13 octobre 2008 11:50

Ecrit par : Patrice Joyeux | lundi, 13 octobre 2008 11:36

MERCI DE NE PAS INSULTER LES ITALIENS!!!!! là vous dépassez les bornes..

Écrit par : Pamela de Barres | lundi, 13 octobre 2008 11:57

allez.. que ce soit contre les uns ou contre les autres.. masqué ou à peine maquillé .. avec ou sans déodorant.. en grattant un peu ou même sans gratter.. un facho reste un facho

Écrit par : le meuble du coin | lundi, 13 octobre 2008 11:59

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 13 octobre 2008 11:50

Comme quoi, tous ces décideurs qui enfreignent les lois qu'ils ont eux-même promulgués en appellent directement au jugement de Dieu. Pas d'intermédiaire.

Écrit par : f | lundi, 13 octobre 2008 12:00

"là" vous dépassez les bornes..

Ecrit par : Pamela de Barres | lundi, 13 octobre 2008 11:57


"Lorsqu'ils sont venus chercher les communistes
Je me suis tu, je n'étais pas communiste.
Lorsqu'ils sont venus chercher les syndicalistes
Je me suis tu, je n'étais pas syndicaliste.
Lorsqu'ils sont venus chercher les sociaux-démocrates
Je me suis tu, je n'étais pas social-démocrate.
Lorsqu'ils sont venus chercher les juifs
Je me suis tu, je n'étais pas juif.
Puis ils sont venus me chercher
Et il ne restait plus personne pour protester."

Écrit par : le meuble du coin | lundi, 13 octobre 2008 12:05

Ecrit par : le meuble du coin | lundi, 13 octobre 2008 11:59

Je ne vois pas Pat Joyeux comme un facho; d'ailleurs çà me gêne un peu de réduire ces opposants au silence d'un simple "facho"..C'est un provocateur qui s'amuse des réactions qu'il suscite..

Écrit par : Pamela de Barres | lundi, 13 octobre 2008 12:12

Liem Hoang-Ngoc, économiste "socialiste", parlait, sur France Cul, de "grand soir". Grand soir car il faudrait tout mettre sur la table, fiscalité, échange etc.
Enfin un "grand soir" acceptable.
Dans "Lorsqu'ils sont venus chercher les communistes", l'important est de faire partie des "ils". Dans "le grand soir", l'important est d'être ce "ils" qui va activer la "Transformation radicale et fondamentale du cadre théorique." Dans un sens radicalement opposé...

Écrit par : f | lundi, 13 octobre 2008 12:22

Je me souviens ...
d'un président de la république affirmant, hautement et sans que quiconque ose le démentir, que :
"la politique de la France ne se fait pas à la corbeille" ...
O tempora, o mores !

Écrit par : urbain | lundi, 13 octobre 2008 12:27

Ecrit par : urbain | lundi, 13 octobre 2008 12:27

Oui et à Alger il avait également lancé "Je vous ai compris" aux français d'Algérie....

Écrit par : Patrice Joyeux | lundi, 13 octobre 2008 12:31

Je ne vois pas Pat Joyeux comme un facho
Ecrit par : Pamela de Barres | lundi, 13 octobre 2008 12:12

Et une bonne paire de loupe pour Pam, une !

Comme j'en vends sur les marchés, je réserve une paire de lunettes loupes pour Paméla. Du 4.00, celles qui grossissent le mieux... Cadeau pour Paméla !

Parce que je veux bien entendre tout ce qu'on veut mais ne pas voir que Pat Joy évoque sans cesse des jugements tendancieux sur la suprématie de la culture blanche judéo chrétienne c'est soit avoir des problèmes de vue, soit faire de la provoc à 2 balles... Je n'ose penser à la 3ème hypothèse...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 13 octobre 2008 12:31

Le Figaroooooo :

"Petrella : l'engagement décisif des soeurs Bruni"

Celui qui fait le mal est le seul habilité à le défaire et il en tirera toute la gloire.

......

DSK : "Le pic de la crise est PEUT-ETRE derrière nous"...

Mouarf...

......

"Irrationnel", on entend beaucoup ce mot, également...

Irrationnel, vraiment ?

Écrit par : f | lundi, 13 octobre 2008 12:33

On est rassurés ( si besoin était), et encore une fois par un économiste "socialiste" :
"le pic de la crise est peut-être (sic) derrière nous".
bravo DSK .

Écrit par : urbain | lundi, 13 octobre 2008 12:34

Zut , f a été plus rapide , mais c'est le genre de sentence tellement chargée de profondeur et de sens qu'il convient de la marteler.

Écrit par : urbain | lundi, 13 octobre 2008 12:35

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 13 octobre 2008 12:31

Ne faisant pas partie de la race blanche, ce type de propos j'en ai entendu des plus corsés et je m'en fous royalement..c'est facile de les écrire sur les forums; mais beaucoup moins en face de la personne!!!
Merci pour les loupes!!! mais j'ai une collection de lunettes griffées..

Écrit par : Pamela de Barres | lundi, 13 octobre 2008 12:38

f | lundi, 13 octobre 2008 12:22

J'ai bien peur que beaucoup de gens de gauche se fassent beaucoup d'illusions sur les répercussions de la crise !

Tous les gens de droite (pouvoir, patronat, presse, justice, institutions) cadenassent les sociétés occidentales !

Et ils vont se rendre comme ça ? Arf ! Calembredaines !

Ce n'est pas parce qu'ils nationalisent momentanément leurs banques qu'ils perdent la partie !

Bien au contraire ! Cela va accentuer les concentrations bancaires et économiques avec des groupes pantagruéliques et une société qui se rapprochera de plus en plus de celle de big brother que j'appelle par dérision "big father"...

Je pense qu'au contraire, la crise intervient dans le pire contexte politique pour les gens de gauche puisqu'il n'y a aucune alternative politique cohérente en face "du tout capitalisme" mondial !

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 13 octobre 2008 12:40

Ecrit par : urbain | lundi, 13 octobre 2008 12:35

Le pic seulement, n'est-ce pas....

On entend des choses assez amusantes.
Tu as sans doute entendu l'évocation de la NEP...

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 13 octobre 2008 12:43

Je ne dis pas le contraire. Il n'est aucunement question de renoncer à la valorisation du taux de profit et c'est cette même classe qui tient les deux bouts de la chaîne.
Donc, une seule solution,...

Écrit par : f | lundi, 13 octobre 2008 12:52

Ecrit par : Pamela de Barres | lundi, 13 octobre 2008 12:38

J'ai déjà rencontré des Français qui détestent les Français, des Corses qui haïssent les Corses, des saoudiens arabes qui vomissent sur les Algériens et inversement, des noirs racistes etc etc ! Alors s'il vous plait, de grâce, pas de leçons de morale, Paméla.

Les provocs à deux balles pour se faire remarquer, c'est peut être bon pour épater les copines mais quant à moi, je dis tout haut et tout fort ce que j'écris et pas rue de la Boétie, alors vos leçons, hein...

Pat Joy est effectivement quelqu'un d'extrême droite. Point final.
Et si ça ne vous plait pas, créez un comité de soutien aux thèses de Joyeux ! Arf !
hé hé hé hé !

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 13 octobre 2008 12:55

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 13 octobre 2008 12:55

Je ne me permettrais pas de vous faire des leçons et encore moins de morale (je déteste celà)..J'exprimais juste mon ressenti par rapport aux propos de Pat. Moi aussi j'écris haut et fort mon ressenti mais s'il ne vous convient pas je m'abstiendrais..

Écrit par : Pamela de Barres | lundi, 13 octobre 2008 13:06

La Fayette, nous voilà !

Le président de la République, Nicolas Sarkozy, signe la préface d'un ouvrage intitulé La Fayette nous voilà (éditions Italiques) : un gros livre, sous la direction de Jean-Pierre Turbergue, consacré à l'effort américain aux côtés des troupes françaises et britanniques à partir de 1917 : 2 000 photos superbes de l'engagement d'un million de jeunes Américains, scellant, de part et d'autre de l'Atlantique, un pacte de solidarité qui ne sera jamais pris en défaut.

...

Toujours aussi à l'ouest et pétainiste, quel manque d'à-propos il aurait mieux fait de préfacer "La faillitte nous voilà !"

Écrit par : nef | lundi, 13 octobre 2008 13:06

La faillite oups

Écrit par : Nef | lundi, 13 octobre 2008 13:08

Donc, une seule solution,...

Ecrit par : f | lundi, 13 octobre 2008 12:52

Ouais mais qui veut se faire flinguer pour ça en France, hein ? Je n'en connais pas un et pourtant, certains n'ont pas grand chose à perdre !

Ni à gagner d'ailleurs...

L'expérience historique montre qu'il y a souvent deux catégories dans une révolution : ceux qui font la révolution et qui sont rapidement matés, voire éliminés et ceux qui gèrent la situation révolutionnaire qui sortent fréquemment vainqueurs...
Le résultat est souvent décevant.

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 13 octobre 2008 13:12

Pat Joy est effectivement quelqu'un d'extrême droite. Point final.
Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 13 octobre 2008 12:55

Si l'on parle de l'extrème-droite française lepéniste, antisémite, antiaméricaine et pro-Saddam (beaucoup de points communs avec l'extrème gauche d'où le ralliement de Soral et de la dieudonnie), alors c'est non !

Écrit par : Patrice Joyeux | lundi, 13 octobre 2008 13:17

Ecrit par : Pamela de Barres | lundi, 13 octobre 2008 13:06

Mais non ! Vous avez autant le droit de l'ouvrir que moi !

Je ne comprends vraiment pas que vous soyez toujours aussi pète-sec avec moi alors qu'on se connait depuis plus d'un an et qu'à chaque fois vous m'allumez grave !

Jamais un mot gentil ou agréable à mon endroit... Rien que des retours de flammes et des jets d'acide !

Par contre Joyeux ? Arffff ! Vous n'avez pas assez de qualificatifs pour l'encenser !

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 13 octobre 2008 13:19

Krugman, nobel d'économie.

Des articles ici :

http://contreinfo.info/recherche.php3?recherche=krugman

Écrit par : f | lundi, 13 octobre 2008 13:20

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 13 octobre 2008 13:19

Jalouse ! :-D

Écrit par : Patrice Joyeux | lundi, 13 octobre 2008 13:21

C'est un provocateur qui s'amuse des réactions qu'il suscite..
Ecrit par : Pamela de Barres | lundi, 13 octobre 2008 12:12

totalement vrai.. je vous prie de m'excuser
là par exemple
www.syti.net/Kiosque/Images/TorturesIrak_Chien.jpg
je n'ai même pas réalisé que ce n'était que franche rigolade .. juste un petit jeu pas méchant pour voir les réactions ..

Pfff!! je n'ai aucun humour

Écrit par : le meuble du coin | lundi, 13 octobre 2008 13:25

Ecrit par : Patrice Joyeux | lundi, 13 octobre 2008 13:17

Non ! La tienne c'est l'extrême droite des néo cons, à la lisière du KKK et apôtre du créationnisme, si j'ai bien compris. Celle de la défense de la race blanche catholique et protestante face aux soit disant "barbares" qui poussent aux portes...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 13 octobre 2008 13:28

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 13 octobre 2008 13:28

faisons la grève de réponse de commentaires, jusqu'à ce qu'ils nous renvoient le troll de droite rigolo et qui a de la répartie. Celui-ci est très dévalué surement la crise américaine ;-))))

Écrit par : Nef | lundi, 13 octobre 2008 13:38

/HS

Echange "Notre route commence à Bagdad" de Kristol et Kaplan (version dédicacée par Guy Millière) contre le dernier Badiou.

Écrit par : Patrice Joyeux | lundi, 13 octobre 2008 13:48

Patrice, cesse donc d'importuner les NRV.
Les playlisters t'accueillent de bon cœur et te dédient leur dernier billet :
http://play-list.20minutes-blogs.fr/archive/2008/10/13/volkswagen-uber-alles.html

Écrit par : adrien (de rien) | lundi, 13 octobre 2008 14:00

Si l'on parle de l'extrème-droite française lepéniste, antisémite, antiaméricaine et pro-Saddam (beaucoup de points communs avec l'extrème gauche d'où le ralliement de Soral et de la dieudonnie), alors c'est non !

Ecrit par : Patrice Joyeux | lundi, 13 octobre 2008 13:17

Cette "extrême" droite là n'existe plus , pour l'essentiel elle a été absorbée par la "droite classique". Non tu es bien partie prenante d'une "certaine droite" , pas forcément extrème, simplement réactionnaire, raciste, sioniste, fasciste, obscurantiste et ... fière de l'être.

Écrit par : urbain | lundi, 13 octobre 2008 14:01

[9è phrase du billet]

Quantité de films font état de ces fameux accords entre les dirigeants des pays avec « un gouvernement extraterrestre. »
- They live, de John Carpenter (1988) - notamment...

+

[phrase suivante]

"Des forces supérieures de l’espace dirigeraient le monde."
- "de l'espace" ? Cf. Collateral, de Michael Mann (2003)...

Écrit par : misty - gris | lundi, 13 octobre 2008 14:16

Certains par contre sont grisés

http://www.europe1.fr/Radio/chroniques/(id)/1348/(nom)/L-edito-politique---Claude-ASKOLOVITCH/(date)/13/10/2008

Écrit par : Pamela de Barres | lundi, 13 octobre 2008 14:40

Ecrit par : Patrice Joyeux | lundi, 13 octobre 2008 12:31

D'accord avec cui-cui, Pam! Ce genre de réponse émane de l'extrême-droite, qui a toujours eu une dent contre le gaullisme.Les amis de Pat Joy' auraient préféré une France affaiblie avec un Salan à la tête, qui aurait obéi à l'Otan au doigt et à l'oeil, comme Nombril Ier aujourd'hui.

Écrit par : etrun | lundi, 13 octobre 2008 14:53

Hé, gentil Pat Joy'! Comment dit-on "Nombril", chez tes copains néo-cons? Navel? Alors, Nombril Ier, ça donne....


.....Navel the First?

Écrit par : etrun | lundi, 13 octobre 2008 14:55

l'extrême-droite, qui a toujours eu une dent contre le gaullisme.

Ecrit par : etrun | lundi, 13 octobre 2008 14:53

C'est le moins qu'on puisse dire ... ils ont essayé de d'assassiner De Gaulle au moins trois fois !

Écrit par : urbain | lundi, 13 octobre 2008 15:02

Ecrit par : Pamela de Barres | lundi, 13 octobre 2008 14:40

Métaphore footbalistique, sarkozy le maestro, le volontariste, effectivement du pur alcolovitch à 90° : du tord boyau.

Écrit par : Nef | lundi, 13 octobre 2008 15:04

Il y a aussi Umbilic Irst....

Ou bien Belly Button the little?

Écrit par : etrun | lundi, 13 octobre 2008 15:09

@urbain
de mémoire, en exergue du "Il faut qu'il parte", de Lapaque, cette phrase de de Gaulle:

"Je n'aime pas les communistes, parce qu'ils sont communistes; je n'aime pas les socialistes, parce qu'ils ne sont pas socialistes; je n'aime pas les miens, parce qu'ils aiment trop l'argent".

ça a du tousser dans sa tombe, à Colombey, ce week-end....

Écrit par : etrun | lundi, 13 octobre 2008 15:18

On est rassurés ( si besoin était), et encore une fois par un économiste "socialiste" :
"le pic de la crise est peut-être (sic) derrière nous".
bravo DSK . Urbain.

Meuhh non Urbain...

DSK a tout...vrai.

C'est quand on va l'avoir bien planté entre les deux omoplates qu'on verra qu'il avait raison...DSK.

Écrit par : patrice | lundi, 13 octobre 2008 15:23

Ecrit par : etrun | lundi, 13 octobre 2008 14:53

Extrème droite - 68ards: même combat !

Écrit par : Patrice Joyeux | lundi, 13 octobre 2008 15:27

Ecrit par : Patrice Joyeux | lundi, 13 octobre 2008 15:27

désolé, je crois qu'en France il y a surtout des liens entre l'extrême droite et les libéraux atlantistes: tu sais, bien, derrière Ponia, les Longuet, Madelin, Devedjian,Balkany, tous les petits serviteurs de Balladur qui ont, avec Nombril Ier (Minibush, si tu préfères, trahi Chirac pour enterrer le gaullisme?

Écrit par : etrun | lundi, 13 octobre 2008 15:45

Ecrit par : etrun | lundi, 13 octobre 2008 15:45

Les NRVs ont trouvé leur veau d'or avec ce bon vieux général...

Écrit par : Patrice Joyeux | lundi, 13 octobre 2008 16:00

Ecrit par : Nef | lundi, 13 octobre 2008 15:04

Quelle surprise...

Alors que c'est évidemment faux. La France s'aligne, suit le mouvement impulsé par les autres Etats de façon à ne pas voir une concurrence s'établir entre les pays et les capitaux s'échapper.

Écrit par : f | lundi, 13 octobre 2008 16:00

Ecrit par : etrun | lundi, 13 octobre 2008 15:45

Chirac a trahi le gaullisme tout seul, il n'est pas gaulliste mais pompidolien..Les derniers gaullistes sont les Debré!! et çà ne donne pas envie. Tu es nostalgique du gaullisme toi!!!

Écrit par : Pamela de Barres | lundi, 13 octobre 2008 16:03

Ecrit par : Pamela de Barres | lundi, 13 octobre 2008 16:03

C'est un village peuplé d'irréductibles gaullistes ici...

Écrit par : Patrice Joyeux | lundi, 13 octobre 2008 16:12

Je ne suis pas ( je n'ai jamais été ) gaulliste, mais le général ne l'étais pas non plus.
Nostalgique de De Gaulle, oui absolument ! forcément comme dirait l'autre : je ne vois pas comment on pourrait ne pas l'être en considérant ce qui a suivi ...
Notre seul saint laïc ( Jeanne d'arc la sainte vierge en moins ) .
C'est d'ailleurs pourquoi la droite le détestait ( et le déteste encore).

Écrit par : urbain | lundi, 13 octobre 2008 16:47

Les NRVs ont trouvé leur veau d'or avec ce bon vieux général...

Ecrit par : Patrice Joyeux | lundi, 13 octobre 2008 16:00

Tout à fait le genre ... du général qui payait de sa poche ses factures d'électricité à l'Elysée !

Écrit par : urbain | lundi, 13 octobre 2008 16:51

Tout à fait le genre ... du général qui payait de sa poche ses factures d'électricité à l'Elysée !
Ecrit par : urbain | lundi, 13 octobre 2008 16:51


Légende... urbaine !

Écrit par : Patrice Joyeux | lundi, 13 octobre 2008 17:22

Impardonnable dérapage raciste de John McHaine qui promet de "fouetter le vous-savez-quoi" lors de son prochain débat avec Obama. Triste conclusion d'une semaine complètement ratée par McHaine qui donne l'impression d'avoir complètement pété les plombs et de ne plus contrôler ses supporters les plus virulents...

www.electionsus.blogs.liberation.fr/2008/2008/10/le-coup-de-foue.html

C'est là qu'on regrette le fair play de Tonton George qui n'avait pas besoin de remarques de caniveau pour l'emporter face à ses concurrents.

Écrit par : Patrice Joyeux | lundi, 13 octobre 2008 17:33

Ecrit par : Patrice Joyeux | lundi, 13 octobre 2008 17:22

Ton ignorance coutumière va jusqu'à méconnaître des choses pourtant bien connues et historiquement avérées : la défiance qu'entretenait le général vis à vis des puissance d'argent est archi connue, ainsi que la distance à laquelle il tenait tous ceux qui en avaient ... de l'argent. Le général, quant à lui n'en avait guère, et son souci d'impartialité laïque allait de payer ses factures , y compris à l'élysée, jusqu'à ne pas communier à la messe ( alors qu'il était très croyant) par souci de respect des principes de laïcité républicaine.

Écrit par : urbain | lundi, 13 octobre 2008 20:03

"Notre" Président n'est pas un gris, il veut le bien de la planète, tout lui réussit. Quel homme ...

Écrit par : agathe | lundi, 13 octobre 2008 20:07

Ecrit par : urbain | lundi, 13 octobre 2008 20:03

Effectivement, le comportement est hors politique et unique. Evidemment, vu les personnes admirées "Bush et son fair play", l'échelle de valeurs a tous les barreaux manquants.

Écrit par : agathe | lundi, 13 octobre 2008 20:13

"Quel homme ..."

Les observateurs-conjoncturistes-analystes sarkocompatibles reprennent des couleurs, enfin...
Ils jubilent mais avec dignité.
Peu importe tout le reste ; la crise, l'austérité, la souffrance, les mensonges : le chef les fait tripper...

Pour la 3 ou 4ème fois, la crise financière s'est achevée ce soir.
Qu'on se le dise...

Écrit par : f | lundi, 13 octobre 2008 21:25

Amusant :

www.philosophie.blogs.liberation.fr/noudelmann/2008/10/quel-avenir-pou.html

Écrit par : f | lundi, 13 octobre 2008 22:10

Ecrit par : Patrice Joyeux | lundi, 13 octobre 2008 17:33

Mcain perd ses nerfs et lâche la bride à ses partisans les plus virulents; les bas-instincts sont de retour. Prendre modèle sur le couple Balkany y'a mieux à faire

Écrit par : Pamela de Barres | lundi, 13 octobre 2008 22:11

Obama sera le Gorbatchev du capitalisme.

Écrit par : f | lundi, 13 octobre 2008 22:32

Ecrit par : f | lundi, 13 octobre 2008 22:10

Oui Surya ( l'éditeur de Circonstances 4 ) ironise à juste titre et juste cible.
Il me semble pourtant qu'il y a déjà plein d'enseignements fort intéressants et plus prometteurs à tirer de ce qui se passe.
Tous les commentaires actuels me semblent prématurés, mais celui-ci pointe une chose déjà "achevée" , il est donc consistant( et amusant en effet).

Écrit par : urbain | lundi, 13 octobre 2008 22:54

Je retourne et je regarde si le pic de la crise est derrière moi ( on ne sait jamais ).

Écrit par : urbain | lundi, 13 octobre 2008 23:03

"Tous les commentaires actuels me semblent prématurés"

C'est le cas, oui.
La théorie sait déjà plus ou moins tout ça et le conjoncturel, ça passe....

Le nobélisé Le Clézio semble avoir viré Badiou de "à voix nue"...

Écrit par : f | lundi, 13 octobre 2008 23:08

Je ME retourne (pardon) ...

et pour poursuivre :
il fait nuit je ne distingue pas bien les pics et ne saurai dire où se trouve celui de la crise.
Naguère un premier ministre se plaisait à nous parler du bout du tunnel ( toujours la crise, mais une autre ), celui-là était devant nous, tout proche ...
De pics en tunnels au moins on voit du paysage .

Écrit par : urbain | lundi, 13 octobre 2008 23:12

tristes nouvelles:
Guillaume Depardieu est mort.
Sarah Palin est toujours vivante.

Écrit par : Valdo | mardi, 14 octobre 2008 01:18

Alors c'est fini ?
La "crise" est terminée, nous sommes sauvés, finalement rien ne va se passer, rien ne s'est passé, le capitalisme s'est ressourcé ... ?
Le TGV de l'histoire est passé devant les "intellectuels de gauche" qui l'ont regardé d'un oeil morne et vide, en ruminant placidement leur incompréhension et leur vacuité nombriliste .
On peut dores et déjà guetter les bouses coquettes que ne manquera pas de produire cette rumination, ou conduire ce troupeau des vaches sacrées à l'abattoir.

Écrit par : urbain | mardi, 14 octobre 2008 08:28

@Urbain

Ce n'est pas fini.

Mais on ne peut rien attendre aujourd'hui de ce qui fut la gauche, c'est un fait.

Ce qui se passe depuis hier n'est juste que la reprise du boursicotage spéculatif. L'économie productive va recevoir un peu de crédit mais ça ne change rien au fait que le néolibéralisme est agonisant (il tenait sur le crédit, maintenant il tient sur les dernières réserves de l'Etat) et ça va aller mal dans les années qui viennent. Voyons ce qui va le remplacer...

Je suis persuadé que le renouvellement de la gauche se fera par la base. Il faut être patient. C'est dur mais la force des convictions fera que nous gagnerons, quelques soient les épreuves à endurer.

Écrit par : Nicks | mardi, 14 octobre 2008 09:29

Ecrit par : f | lundi, 13 octobre 2008 22:32

;-))))

Écrit par : Nef | mardi, 14 octobre 2008 09:41

Ecrit par : urbain | mardi, 14 octobre 2008 08:28

le réveil va être brutal!! on ferait bien de mettre quelques journalistes thuriféraires dans des cellules de dégrisement..
Le systéme a été sauvé parce que ceux qui détiennent les pouvoirs économiques, politiques et médiatiques sont de farouches partisans du capitalisme, en le sauvant ils se sauvent eux-mêmes..
Quand à la gauche par charité chrétienne je m'abstiendrais..

Écrit par : Pamela de Barres | mardi, 14 octobre 2008 10:04

Le systéme a été sauvé
Ecrit par : Pamela de Barres | mardi, 14 octobre 2008 10:04

Hourra !

Écrit par : Patrice Joyeux | mardi, 14 octobre 2008 10:16

Oui, nous en sommes là :

www.boursorama.com/includes/news/attachement_news.phtml?num=85fffd5cf27e7e92f1e77bf202c30ed4&num_photo=1

Le petit cirque/cycle artificiel semble reprendre. Le contraire serait étonnant. Mais tout cela est effectivement temporaire. On nous montre le côté sexy des choses. La période de détumescence, déjà entamée avant, va se prolonger ; croissance molle comme on dit. Il va bien falloir trouver un moyen de capter l'énergie déclinante du système, accumuler ce qui peut être encore accumulé, et contourner cette crise du crédit. Ca pourra se faire sur le dos de la croissance, du travail (chômage, pression salariale accrue), de la liquidation des dernières instances de mutualisation (sécu, retraites....), par l'appropriation des ressources, par de nouvelles concentrations etc.
Et tout cela saupoudré d'agitation régulatrice, de moralisation, n'est-ce pas...
Plus le temps passe et plus on voit que tout cela a à voir avec l'écologie : les ressources, l'énergie contenue dans un système fini, "l'artificialisation" du monde, l'entropie.
C'est, à mon sens, l'unique plan de sauvetage valide pour la "gauche" ; une radicalité "écologiste".

Écrit par : f | mardi, 14 octobre 2008 10:35

www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/suite_idees/fiche.php?diffusion_id=67116

"Devant nous, depuis quelques années et même quelques décennies, ce fait politique global sans doute irréversible : la démocratie libérale, comme forme sociale et historique, est en train de mourir. Et elle se meurt sous les coups de deux mouvements a priori antagonistes : le néolibéralisme et le néo-conservatisme. Dans ce livre, Wendy Brown montre que le premier fonctionne d'abord comme une rationalité politique, un mode de régulation générale des comportements, et que le second lui est devenu nécessaire. Car si le néolibéralisme est l'ensemble des techniques de contrôle d'autrui et de soi par accroissement plutôt que par diminution de la liberté, la liberté y sera d'autant plus sûrement autolimitée qu'elle se trouvera moralisée - c'est là la fonction du néo-conservatisme. Au-delà d'une telle analyse, Wendy Brown pose la question d'un avenir pour la gauche, qui passe selon elle par un travail de deuil : deuil d'une conception du pouvoir comme souveraineté, deuil d'un horizon de rupture politique défini dans la logique démocratique-libérale, mais aussi deuil d'une radicalité qui prend trop souvent la forme d'un désir de purification morale."

Écrit par : f | mardi, 14 octobre 2008 11:38

Ecrit par : f | mardi, 14 octobre 2008 10:35

Tout cela a à voir avec l'écologie car tout le capitalisme des Temps Modernes a à voir avec les énergies fossiles et les matières premières minérales. Les bourses de valeurs furent créé pour favoriser l'industrialisation et les transports.

Acier, charbon, armement, industrie automobile, engrais

Peut-être enfin une réconciliation peut elle avoir lieu entre classes moyennes (libertaires, qui ont le choix disponibles à la manipulation de la stratégie politique et marchande du libéralisme libertaire) et classes ouvrières (vertueuses, condamnées à identifier niveau de vie et genre de vie ainsi qu'aux maladies du travail et au chômage), réunies autour du statut de minorités, minorités soumises aux pressions de ce système "fini" et à ses convulsions finales.

Écrit par : Nef | mardi, 14 octobre 2008 11:57

Ecrit par : Nicks | mardi, 14 octobre 2008 09:29

évidemment que ça n'est pas fini !
d'autant que quand c'est fini, N-I-NI-NI , ça recommence...
Et la lutte continue, y compris pendant la "re-capitalisation".
Naturellement je parlai par antiphrases et il s'est bien passé quelque chose, et on n'a pas fini d'en causer, mais pour l'heure les faits sont encore à l'oeuvre et j'attends le retour de ma chouette.

Pour l'heure, on se contentera d'observer les incohérences compulsivement accumulées par les "décideurs" et leurs larbins, dans une frénésie "d'action" et de "décisions" contraires, s'annulant les unes les autres, tant il est vrai qu'au siècle de la circulation effrénée de la marchandise :
"faire , défaire, c'est toujours travailler (plus)".
Le néo-libéralisme capitaliste en effervescence contrainte, comme un mouvement brownien planétaire.

Écrit par : urbain | mardi, 14 octobre 2008 12:16

HS/ mais énorme et désopilant:

http://tinyurl.com/3vtp85

Écrit par : Valdo | mardi, 14 octobre 2008 12:25

La "science économique" trouve raisonnables les mesures rationnelles destructrices d'êtres humains. Dans la réflexion actuelle, on voit apparaître la question finale "Pourquoi ne pas laisser disparaître une partie de la population mondiale, la fraction non utile de la population ?". On fait un choix raisonnable sauver les banques, on ne sauve pas les classes populaires américaines qui se retrouvent sans toit, on ne sauve pas les enfants qui meurent de faim toutes les 5 secondes (cf ziegler), on ne sauve pas l'écosystème planétaire.

On applaudit alternativement Gordon Brown ou Sarkozy, comme de nouveaux Ghandi, non pour une action pacifique, écologique ou humanitaire de grande ampleur, mais pour de petits arrangements entre amis pour perfuser un système libéral en fin de vie. Ainsi le plan fin de vie de Sarkozy connaît un débouché international, la journée mondiale des soins palliatifs du 11 octobre 2008 qui doit promouvoir et soutenir les soins palliatifs dans le monde entier connaît une apothéose inespérée.

Écrit par : Nef | mardi, 14 octobre 2008 12:43

Islande : la Bourse de Reykjavik ouvre en baisse de 76%

Écrit par : f | mardi, 14 octobre 2008 13:40

Ecrit par : Nef | mardi, 14 octobre 2008 11:57

Là, on parle de la Nature. Je parle d'une "politique de la nature", selon la formule de Latour.

http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/suite_idees/fiche.php?diffusion_id=66987

http://tinyurl.com/4b5prt

.....

La vie continue...

http://ministeredelacrise.blogs.liberation.fr/logement/2008/10/je-lai-dit-votr.html

Écrit par : f | mardi, 14 octobre 2008 14:15

Ecrit par : f | mardi, 14 octobre 2008 13:40

Nom de Guð ! Tout notre peningur s'est envolé. La aðfangadagur jóla va être triste cette année... Bon, það gerir ekkert til...

Écrit par : ðaða | mardi, 14 octobre 2008 14:27

Bill Kristol sur la campagne de Tonton John:

www.nytimes.com/2008/10/13/opinion/13kristol.html?_r=3&oref=slogin&partner=rssnyt&emc=rss&pagewanted=print&oref=slogin&oref=slogin

Écrit par : Patrice Joyeux | mardi, 14 octobre 2008 14:29

"L'assurance chômage prévoit désormais une hausse de 46.000 du nombre de chômeurs cette année par rapport à 2007, sur la base d'une prévision de croissance de 1%, alors qu'elle tablait encore sur une baisse de 80.000 en juin, selon une note publiée aujourd'hui par l'Unedic."

Écrit par : f | mardi, 14 octobre 2008 14:45

Un vilain gauchiste nous cause :

http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2246

Écrit par : f | mardi, 14 octobre 2008 15:05

[Islande : la Bourse de Reykjavik ouvre en baisse de 76%]

Selon un porte-parole de la Bourse, la baisse n'est en fait que de 0,57% car le nouvel indice ne comprend plus les valeurs financières.

Écrit par : ðaða | mardi, 14 octobre 2008 15:30

Ecrit par : ðaða | mardi, 14 octobre 2008 15:30

já.

www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_marches.phtml?&news=5971310

Écrit par : f | mardi, 14 octobre 2008 15:43

Ho ho, le rebooooiiinnnng s'amooooortit...

Écrit par : f | mardi, 14 octobre 2008 16:00

Ecrit par : f | mardi, 14 octobre 2008 14:15

Il ramène sa science Latour;-))))

Écrit par : Nef | mardi, 14 octobre 2008 16:07

Ecrit par : Valdo | mardi, 14 octobre 2008 12:25
pourquoi désopilant?

Écrit par : le meuble du coin | mardi, 14 octobre 2008 16:39

Non je dit cela parce que le Marx de la politique de la nature qui commence un de ses articles par

L'écologie politique existe t'elle ou passera t'elle comme le café ? N'est-elle au mieux qu'une mode au pire une réaction criminelle ? [alors là je commence à plus du tout pouvoir le prendre au sérieux] Luc Ferry rend un immense service à l'écologie politique en la forçant à poser sérieusement [je m'arrête car j'ai craché la moitié de ma tasse de café sur mon clavier] la question de son originalité. Son livre marque bien les avantages de la philosophie universitaire [merde cela me coule par le nez, c'est dégueulasse mais je ne peux me retenir] et ses limites. Contrairement à beaucoup de philosophes [je reéssuie, je vais surement faire des fautes car là j'en chiale], à Serres en particulier, il accepte de lire, d'argumenter, de citer et ne dédaigne pas de descendre dans les détails empiriques, qu'il s'agisse de la corrida, du droit des arbres ou de l'écoféminisme [grand mouarf final, je reprend mon souffle]...

http://www.bruno-latour.fr/poparticles/poparticle/P-44-FERRY.pdf

Écrit par : nef | mardi, 14 octobre 2008 17:05

Ecrit par : Pamela de Barres | lundi, 13 octobre 2008 16:03
D'accord avec toi, Chirac n'était pas vraiment gaulliste. mais quand même un peu plus que Navel the First.
Désolé, oui, j'ai une grande admiration pour le général. Tout à fait d'accord avec urbain, sur ce coup là! Tu sais ce qu'a dit de Gaulle à sa première rencontre avec des patrons (ce devait être avec ceux du CNPF: " Messieurs, vous n'étiez pas nombreux, à Londres!"

Écrit par : etrun | mardi, 14 octobre 2008 17:21

Ecrit par : f | mardi, 14 octobre 2008 15:0

Une pluie de hallebardes de trolls va déferler ...

Écrit par : agathe | mardi, 14 octobre 2008 17:40

D'après les nombreux récits des témoins et plus particulièrement des abductés (personnes ayant été enlevées par les Gris), les Gris sont divisés en 3 grandes races principales :

1- Les Petits Gris: Ce sont les plus connus car les plus fréquemment rencontrés. Ils sont très petits (environ 1 m 20 en moyenne). Ils sont très disciplinés et sans aucune émotion. Ce sont eux qui agissent sur le terrain. Ce sont eux qui mutilent les animaux pour en extraire les substances nutritives dont ils ont besoin pour vivre. Ce sont eux aussi qui enlèvent les humains pour les examiner, placer des implants dans diverses parties de leur corps et prélever des échantillons de sperme (hommes) et d'ovules (femmes) afin de créer des hybrides mi-gris mi-humains (de nombreux témoins sérieux affirment avoir subi ces prélèvements traumatisants). Certains portent une combinaison gris clair mais la plupart sont nus.

2- Les Petits Gris clonés : Ce sont des créatures issues de manipulations génétiques et destinées aux plus basses oeuvres. Ce sont les serviteurs, les esclaves des Gris. Des témoins abductés en ont vu à l'intérieur de leurs vaisseaux spatiaux. Ils ne sont pas nus comme les autres, ils ont toujours le corps recouvert d'un uniforme collant.

3- Les Grands Gris: Ce sont les moins connus car les moins fréquemment rencontrés. Ils sont très grands (environ 2 m 10) et extrêmement intelligents. Ils représentent la race supérieure et originelle des Gris. Certains témoins abductés affirment qu'il se dégage de leur personne un air de majesté ... Ils se marchent avec une grande légèreté.
Ce sont eux qui dirigent les Petits Gris (des témoins ont assisté à des scènes où un Grand Gris donnait des ordres assez rudes à plusieurs Petits Gris) et qui supervisent les opérations très délicates sur le cerveau des humains.
Aucun Grand Gris n'a jamais été capturé, n'a jamais été capturé mort ou blessé dans un crash d'OVNI et donc aucun d'eux n'a jamais été autopsié et analysé. On ne connaît donc rien sur leur anatomie interne ni sur leur physiologie. Ils n'ont pas d'organes sexuels externes mais ils ont peut-être des glandes sexuelles internes en état de fonctionnement. Ils sont probablement plus ou moins semblables aux Petits Gris mais rien ne le prouve.


D'autres races ont été signalées par divers témoins à travers le monde. Il est fort possible qu'il s'agisse de groupes ayant évolué différemment sur d'autres planètes où ils se sont installés.
Nous citerons ainsi, parmi d'autres :

- Les Gris Insectiformes (dont l'aspect rappelle celui des insectes - à ne pas confondre avec les Insectoïdes qui sont des Insectes Humains, c'est-à-dire des Insectes ayant évolués vers l'état Humain, et qui sont des super-intellectuels alliés des Reptiliens et des Gris)

- Les Gris Blancs (leur peau est blanche, ils portent souvent des vêtements blancs, ils sont doués d'émotions et sont plutôt agréables avec les humains)

- Les Gris Oranges (leur peau est de couleur orange, ils semblent moins hostiles que les autres envers les humains)

- Les Gris Velus (qui possèdent une forte pilosité sur tout le corps mais aussi un nez, des oreilles et de fines lèvres)

Plus d'infos et de photos de gris: www.gerald.over-blog.org/article-3943841.html

Écrit par : Patrice Joyeux | mardi, 14 octobre 2008 18:35

Que dit Urbain ?
Que dit-il sur l'homme ?
Il dépouille le vieil homme.

Écrit par : frère odm | mardi, 14 octobre 2008 18:55

Le président de l'Unedic Geoffroy Roux de Bézieux était l'invité du Talk Orange-Le Figaro mardi soir.

«Il n'y a pas de meilleur système que le capitalisme, système qui a sorti 600 millions de personnes de la pauvreté en Asie. Il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain !»

www.lefigaro.fr/le-talk/2008/10/14/01021-20081014ARTFIG00657-il-n-y-a-pas-de-meilleur-systeme-que-le-capitalisme-.php

Écrit par : Patrice Joyeux | mardi, 14 octobre 2008 19:00

Ecrit par : nef | mardi, 14 octobre 2008 17:05

Qu'est ce que Marx viens faire dans ce merdier ?

Écrit par : urbain | mardi, 14 octobre 2008 20:10

Ecrit par : Patrice Joyeux | mardi, 14 octobre 2008 19:00

Comme disait Dog Bull , le Talk Orange-Le Figaro "on s'en brosse le nombril avec le pinceau de l'indifférence" ...

Écrit par : urbain | mardi, 14 octobre 2008 20:54

Ecrit par : frère odm | mardi, 14 octobre 2008 18:55

Pourrais-tu être plus clair et disctinct ?
je saurai alors si j'ai quelque chose à te dire en rapport.
Sinon, de manière assez générale, je dirai que "le style c'est l'homme" .

Écrit par : urbain | mardi, 14 octobre 2008 20:57

Ecrit par : Patrice Joyeux | mardi, 14 octobre 2008 18:35

Et les gri-gris ?

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | mardi, 14 octobre 2008 21:01

Le style c'est l'homme ?
Vision reductrice s'il en est.

Écrit par : frère odm | mardi, 14 octobre 2008 21:02

Et les gri-gris ?
Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | mardi, 14 octobre 2008 21:01

Et les petits gris, sauce tomate + pincée d'ail et persil? :-))
euh...désolée...

Écrit par : sarah7 | mardi, 14 octobre 2008 21:13

Mais les questions que se posent en boucles les intervenants de ce blog n'ont elles aucunes réponses ?
Bien sûr qu'elles en ont une.
mais la fausse distinction droite / gauche obscurcit les esprits !
Seul le débat qui à lieu entre Urbain et moi peut éclairer les aveugles.
je ne peux pas être plus clair.

Écrit par : frère odm | mardi, 14 octobre 2008 21:16

Et mon nouveau pseudo est une clef !

Écrit par : frère odm | mardi, 14 octobre 2008 21:18

Hips ! (pour rassurer les fans du libraire !)

Écrit par : frère odm | mardi, 14 octobre 2008 21:21

Et même une double clef (mon pseudo) .

Écrit par : frère odm | mardi, 14 octobre 2008 21:24

Cher frère odm, je veux bien tenter d'éclairer les aveugles, mais j'ai pas encore compris la nature ni l'objet de notre débat de ce soir.
D'autant que pour une fois j'aurai tendance à opiner : en effet on voit bien que la catégorie droite/gauche désormais ( et depuis quelques temps déjà) ne détermine ni ne qualifie plus rien, mais ça ... c'est du Badiou ...

Écrit par : urbain | mardi, 14 octobre 2008 22:22

Ecrit par : urbain | mardi, 14 octobre 2008 20:10

Latour disait récemment avoir eu pour projet d'être "le Marx de l'écologie" et constatait son échec. Nous le constaterons avec lui.

Ils sont peu à avoir pu élaborer un système complet, une machine de guerre théorique...

Ecrit par : nef | mardi, 14 octobre 2008 17:05

Ca, on s'en moque... Ce qui importe, ce sont les notions de politique(s) de la nature, d'émancipation et d'attachement, d'artificialisation du monde, d'acteurs-réseaux, de sciences etc...

.........

"la catégorie droite/gauche"

De Badiou, de Brossat, du personnel politique lui-même.

.........

La chouette de Minerve n'a pas fini de voleter... La "bulle" des produits dérivés (et leur fameux levier) éclatera-t-elle ?

..........

Qui a dit ?

"Mais aujourd’hui, la "France des assistés", c’est celle des géants de la finance qui privatisent les profits et souhaiteraient nationaliser les pertes."

Écrit par : f | mardi, 14 octobre 2008 22:50

Ecrit par : etrun | mardi, 14 octobre 2008 17:21

Oui je le savais!!! et what else? les français et le culte du chef, des grands hommes voire des badernes glorieuses..

@frère odm> As tu regardé le documentaire sur Arte " Que Dieu bénisse l'Amérique" édifiant.

@Pat> Riouffol a trouvé les coupables de la crise actuelle=les subprime crées par Bill Clinton, afin de permettre aux hispaniques et aux noirs, d'accéder à la propriété..

Écrit par : Pamela de Barres | mardi, 14 octobre 2008 22:51

bianco

Écrit par : le meuble du coin | mardi, 14 octobre 2008 22:56

"Riouffol a trouvé les coupables de la crise actuelle=les subprime crées par Bill Clinton"

Ha, enfin, Rioufol a cherché un peu et a trouvé le coupable (qui circule déjà depuis longtemps chez les libéraux pur jus) ; La reforme Clinton, en 1995, du Community Reinvestment Act (CRA)...
Le reste, c'est la Rioufol's touch...

.......

Ecrit par : le meuble du coin | mardi, 14 octobre 2008 22:56

Bravo. Deux places de cinéma gagnées pour aller voir le prochain Megan Fox avec (ne pas confondre).

Écrit par : f | mardi, 14 octobre 2008 23:02

Latour..ne en rond depuis que son mentor Bourdieu n'est plus là pour le "coacher".
Bon, droite/gauche n'est plus, mais l'émancipation reste à faire et la domination ne s'est pas le moins du monde atténuée.
Je veux bien qu'on appelle "anti-capitalistes" ceusses qui entendent promouvoir l'autonomie et l'émancipation en ce bas monde, mais je trouve que c'est un peu trop "réactif".
Soyons "affirmationnistes" et réapproprions nous les catégories "historiques" de la révolution.
Je causera demain à un ennemi déclaré et très constant des nuisances de la société industrielle. Je lui demanderai conseil en la matière.

Écrit par : urbain | mardi, 14 octobre 2008 23:06

Je causerai ...

Écrit par : urbain | mardi, 14 octobre 2008 23:06

"anti-capitalistes"

Et la transmutation marketing en "alter-capitalistes" ne marche pas.

.....

Une autre affaire de CRA :

"Le ministre de l’Immigration voulait faire taire la Cimade (service oecuménique d’entraide) en la chassant des centres de rétention administrative (CRA) où elle est la seule association autorisée à entrer pour assister les étrangers en instance d’expulsion. Or, le tribunal administratif de Paris lui a infligé ce mardi matin un sacré camouflet."

www.liberation.fr/societe/0101124285-hortefeux-deboute

Car tout cela évidemment continue.

Écrit par : f | mardi, 14 octobre 2008 23:20

Pour finir sur une information réconfortante : il semble bien que le Nobel soit plus efficace pour promouvoir un écrivain qu'un plan média mégalomaniaque saturant l'espace médiatique pour vendre deux cuistres insignifiants pétants de suffisance rancie.
"La possibilité d'un bide" ©pamela est expérimentée factuellement dans mon périmètre.

Écrit par : urbain | mardi, 14 octobre 2008 23:25

Keynes se refait (encore) une petite santé :

www.liberation.fr/tribune/0101124181-keynes-et-le-temps-des-crises

Écrit par : f | mardi, 14 octobre 2008 23:27

Et pour "rire" un peu, rien de tel qu'un nouveau stal :

www.lemonde.fr/opinions/article/2008/10/14/le-liberalisme-remede-a-la-crise-par-nicolas-baverez_1106721_3232.html

Écrit par : f | mardi, 14 octobre 2008 23:42

chiche!

Écrit par : le meuble du coin | mardi, 14 octobre 2008 23:58

Ecrit par : f | mardi, 14 octobre 2008 23:02

"Deux places de cinéma gagnées pour aller voir le prochain Megan Fox avec (ne pas confondre)."
- Pardon ? "Megan Fox avec (ne pas confondre)" ?!!! Ah ça ! je veux bien payer pour voir ;-DDD

Écrit par : fox - trotte | mercredi, 15 octobre 2008 11:30

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu