Avertir le modérateur

« Hémiplégisme | Page d'accueil | Un jour, je serai criminel »

lundi, 29 septembre 2008

Camarades ultra-libéraux, bienvenue dans l'enfer collectiviste !

Mes amis, très chers camarades ultra-libéraux,

C'est avec une intense jubilation partagée par mes feus camarades Marx, Engels et Lénine que j'ai observé les États Unis d'Amérique devenir la première nation collectiviste, au moins en valeur de ses actifs, de ce 21ème siècle ! Je me suis alors souvenu de la célèbre phrase du regretté président Ronald Reagan, qui doit se consumer à l'heure où je vous parle dans les abysses de l'enfer, je cite : "L'État n'est pas la solution (dans l'économie) mais le problème."

Quel retournement de situation !

Support1.jpg

Bien entendu, se retrouver dans la cale lors du naufrage d'un navire ne prédispose guère à la joie, mais on peut se dire que la possession d'un maigre baluchon devient un avantage et qu'on parviendra toujours à s'en sortir, d'autant que les passagers de 1ère classe, sur le pont supérieur, embarassés par leurs malles de bijoux qu'ils risquent de perdre en totalité, paniquent bien plus que vous. Tout en gardant à l'esprit que les canots de sauvetage se trouvent à proximité des ponts supérieurs...

Forcément.

Quel plaisir, camarades ultra-libéraux, de constater combien vous avez le toupet d'alerter le peuple pour vous sauver d'une hécatombe annoncée, quelle jouissance de vous observer faire appel à l'union nationale derrière votre chef charismatique (ben voyons !) alors que quand vous vous gaviez, vous ne nous laissiez pas un seule miette !

Cet appel à l'union nationale  serait tellement drôle s'il n'était si grotesque !

Ce ne sont que billevesées que de tenter de nous faire gober que le bon capitalisme de papa doit être réhabilité : pour qui possède quelques rudiments d'économie, l'ancien capitalisme  était basé sur la production de marchandises, aujourd'hui, on ne produit presque plus rien en Occident, il est définitivement basé sur une économie mondialisée où les capitaux sont extra territoriaux. Les états n'ont aucune prise sur ces capitaux, il suffit d'ailleurs d'un micro état qui refuse de suivre les consignes pour rendre caduques les régulations des grandes nations concernant les flux de capitaux qui peuvent filer à travers le monde plus rapidement que Speedy Gonzales.

Croyez moi ! M. Sarkozy, qui endosse pour l'occasion la posture du "Père de la Nation", alors qu'il n'a été symboliquemernt élu en 2007 qu'en temps que "grand frère de proximité", a raté son dernier casting à Toulon ! En sus, il  vous raconte des bourres : le capitalisme d'antan n'existera plus jamais parce que le monde a terriblement changé ! Il faudrait vraiment être un âne ou un inculte immature pour croire encore à de telles sornettes !

flafusa.JPGRegardez et écoutez les discours ds dirigeants mondiaux à leurs bons peuples, la main sur le coeur, les mêmes qui ont non seulement laissé la situation empirer depuis des années mais en ont largement profité, et qui déclarent sans rire avec la rouerie et le culot qui les caractérise : "  Oui, ces méchants capitalistes, cupides (comme s’ils ne l’étaient pas eux même), immoraux (sans rire) nous ont floués (avec leur aval) , nous allons les punir sévèrement (mouarff !), nous allons tout réformer (on parie ?) mais donnez-nous 700 milliards de dollars pour éviter la banqueroute, nous nous chargerons le reste... "

Cette harangue a beaucoup de mal à être acceptée chez les congressistes américains mais, selon moi, elle passera, faute de contre-propositions…

Avec l'efficacité d'un cautère sur le pilon en bois d'acajou sculpté du capitaine Crochet, pirate professionnel de réputation internationale...

Camarades spéculateurs, hier vous chantiez ? Et bien, dansez maintenant !

Ce que je viens de vous énumérer, chers lecteurs, était l’endroit du décor, bien dégoulinant de démagogie sirupeuse destinée aux ménagères et aux petits citoyens de tous âges, spectateurs assidus de TF1, fans de Drucker, auditeurs de RTL et Europe 1, lecteurs assidus du Figaro, France Soir, Gala et Match avec un pois chiche en guise de cerveau et une "bornitude" garantie à vie. C'est à dire quelques irréductibles chenus, décimés régulièrement sous le poids des ans et quelques quidams à la conscience politique digne d'un perroquet sourd et bègue.

Mais…

Ne vous réjouissez pas trop vite, citoyens !

maosarko.jpgPassons à l’envers du décor, si vous le voulez bien… Et là, bienvenue dans le vestibule de la chambre des tortures. Âmes sensibles, s’abstenir…

Cette humiliation subie par la nomenklatura de l'élite américaine et européenne, on va vous la faire payer très cher , Français moyens et modestes, car ces gens qui ont tant joué et perdu tiennent solidement tous les rênes de l'ensemble des "fonctions clefs et stratégiques" des sociétés occidentales modernes et mettez vous bien dans le crâne que vous paierez l'addition , faîtes moi confiance ! Et cash.

 Attendez-vous à ce que de grosses entreprises d’assurances boivent le bouillon, des organismes de crédit s’écroulent, des fonds de retraites américains vacillent et qu’une récession sans équivalent recouvre les pays du monde entier…

Sans compter que ces reniements publics et ostensibles envers le " système capitaliste " de la part de politiques sans pudeur et sans parole qui défendaient becs et ongles, il y a 15 jours cette même doctrine, vont s’accompagner d’une énorme recrudescence de chômage, toutes les entreprises profitant de l'alibi de la crise pour licencier à tour de bras…

Cet alarmisme réel mais parfaitement orchestré risque d'être le prétexte pour réaliser ce qu'ils n'osaient pas auparavant : des licenciements massifs, des lois sociales pulvérisées, des salaires écrabouillés… Le nivellement sans précédent des conditions salariales des pays occidentaux.

bush2.jpgCertains dont je suis, ont toujours pensé et dit que le système économique actuel s’écroulerait, suite à une catastrophe financière ou écologique mais le plus inquiétant est l’acharnement fanatique que mettent les élites à défendre ce système contre vents et marées en insufflant toujours plus de libéralisme. Un peu comme les médecins du grand siècle, pratiquant saignée sur saignée, sur des malades de plus en plus faibles jusqu'à les faire passer de vie à trépas.

Les fanatismes religieux, nazis, communistes russes et chinois ont été une calamité pour le 20ème siècle, je crains que le fanatisme intraitable du dogme ultra-libéral ne soit une plaie pour le 21ème siècle et ne conduise aux pires excès : pauvreté, misère, famines et répressions.

Je me rappelle les paroles des doctrinaires anticommunistes américains comme le sinistre sénateur Mac Carthy qui clamait son effrayant slogan : " Plutôt morts que rouges ! " . J’ai bien peur que leurs descendants, ces immondes et inconscients théoriciens, mathématiciens perdus dans l'abstraction, politiques avides et cupides, experts financiers obtus et peu clairvoyants et journalistes dopés à la doctrine du libéralisme dogmatique pur et dur, qui ne cessent depuis 30 ans de se tromper avec le sourire béat d'un idiot du village, nous entraînent vers l'abîme sinon en direction  d'une régression sans fin…

Ils ne lâcheront jamais le moindre morceau de pouvoir et à moins de parvenir à leur glisser une muselière, la tâche s'annonce ardue, mes amis...

Décrypter les manipulations des gouvernants et leurs manoeuvres, contribue déjà à s’en prémunir et aide à trouver une riposte avec nos faibles moyens (les élections, actuellement sans alternative réelle, hélas, pouvant être une solution), c'est également une manière comme une autre de prendre du recul pour un pauvre hère comme moi, qui malgré son air con et sa vue basse, finit souvent par avoir globalement raison, impavide et stoïque au milieu du désert avec toutefois la satisfaction intellectuelle de crever économiquement à petit feu, certes ; mais avec la dignité solitaire d'un vieux sage...

Cambig-6.jpg.jpegarades ménagères bourgeoises de moins de 50 ans, vous êtes autorisées à sortir vos mouchoirs en soie.

En tout cas, je confirme.  L'humour est bien la politesse du désespoir...

À bon entendeur…

Salut !

Billet non actualisé terminé le jeudi 25 au soir

Cui cui, marchand de parapluies (non dorés)

.

Commentaires

Salut l'oiseau,
pas mal ces montages...
Cela me rappelle celui-là qui date un peu!
http://changi.files.wordpress.com/2008/01/sarkozypetitperedupeupljx3.jpg

bonne semaine!

Écrit par : skalpa | lundi, 29 septembre 2008 08:05

Spectaculaire et grotesque "retournement" de veste en effet, mais ce qui me semble le plus ridiculement pathétique c'est la posture des nouveaux "ralliés" du libéralisme , ces adeptes récents de la religion du divin marché qui affichaient volontiers le zèle des néophytes.
Je veux parler évidemment de notre "gauche de gouvernement".
Observez d'ailleurs son silence assourdissant, qui sans doute s'inspire de celui de son veau d'or, fort avare de protestations et de manifestation de sa toute puissance , alors même que les premiers adorateurs déçus se pressent pour le déboulonner.
Pour ces défenseurs du "peuple de gauche", la seule rhétorique, les seules idées qu'ils sont encore capables de produire vise la désignation du chef de la secte, attendant pour le reste un "signe", dans le ciel ou dans les entrailles fumantes du boeuf sacrifié, qui les guidera jusqu'aux verts paturages du libéralisme.
Il leur reste, avec odm, à villipender, flétrir et châtier d'importance ces méprisables convertis à la foi vacillante, saisis de doute devant le moindre évènement contraire, la plus petite difficulté.

Écrit par : urbain | lundi, 29 septembre 2008 08:14

Il me semble qu'on pourrait utilement suggérer un nouveau "nègre" à bouffon ( et ses pairs mondialisés) : Engels, qui leur avait préparé le terrain et que de toute évidence "la gauche " française est prête à lui céder à peu de frais ...

Extrait des"principes du communisme" Friedrich Engels
1847 :

"
XIII. QUELLES SONT LES CONSEQUENCES DE CES CRISES COMMERCIALES SE REPRODUISANT A INTERVALLES REGULIERS?

La première, c'est que la grande industrie, quoiqu'elle ait elle-même, au cours de sa première période de développement, créé la libre concurrence, ne s'accommode déjà plus maintenant de la libre concurrence; que la concurrence et, d'une façon générale, l'exercice de la production industrielle par des personnes isolées sont devenus pour elle une entrave qu'elle doit rompre et qu'elle rompra; que la grande industrie, tant qu'elle sera exercée sur la base actuelle, ne peut subsister sans conduire, tous les cinq ou sept ans, à un chaos général, chaos qui met chaque fois en danger toute la civilisation, et non seulement précipite dans la misère les prolétaires, mais encore ruine une grande quantité de bourgeois; que, par conséquent, la grande industrie ou bien se détruira elle-même, ce qui est une impossibilité absolue, ou bien aboutira à une organisation, complètement nouvelle de la société, dans laquelle la production industrielle ne sera plus dirigée par quelques fabricants se faisant concurrence les uns aux autres, mais par la société tout entière, d'après un plan déterminé et conformément aux besoins de tous les membres de la société.

Deuxièmement, la grande industrie et l'extension de la production à l'infini qu'elle rend possible permettent l'avènement d'un régime social dans lequel on produira une telle quantité de moyens de subsistance que chaque membre de la société aura désormais la possibilité de développer et d'employer librement ses forces et ses facultés particulières; de telle sorte que cette même propriété de la grande industrie qui, dans la société actuelle, crée la misère et toutes les crises commerciales, supprimera dans une autre organisation sociale cette misère et ces crises.

Il est donc clairement prouvé:

l) qu'aujourd'hui tous ces maux n'ont leur cause que dans un ordre social qui ne répond plus aux nécessités;

2) que les moyens existent dès maintenant de supprimer complètement ces maux par la construction d'un nouvel ordre social.
"

Écrit par : urbain | lundi, 29 septembre 2008 08:29

Poutine donne la fessée à Sarko .
http://www.rue89.com/vos-images/2008/09/28/sarkozy-fesse-par-poutine-en-une-dun-magazine-polonais

Écrit par : odm | lundi, 29 septembre 2008 08:30

joli montage ...
Est-ce une représentation de la "punition" des "responsables" ?

Écrit par : urbain | lundi, 29 septembre 2008 08:35

Urbain

Esaïe :

21:11 Oracle sur Duma. On me crie de Séir : Sentinelle, que dis-tu de la nuit ? Sentinelle, que dis-tu de la nuit ?

21:12 La sentinelle répond : Le matin vient, et la nuit aussi. Si vous voulez interroger, interrogez ; Convertissez-vous, et revenez.

Écrit par : odm | lundi, 29 septembre 2008 08:38

odm,
je te conseille "Elmer Gantry, le charlatan" , avec Burt lancaster ... jeune,
depuis largement dépassé par les sémillants ( et prospères) télévangélistes dont le mode de "pensée" est exactement celui que tu adoptes : une "herméneutique" biblique de bazar, à l'usage des pires crétins du middlewest, consistant à citer des fragments de bible à tout bon de champ, suggérant une profondeur prémonitoire , assez obscure de prime abord, mais qu'ils se chargent naturellement d'éclairer ( l'esprit saint les y aide beaucoup, naturellement).
Il y avait aussi cet excellent sketch de Jango Edwards : "Jesus saves", peut-être Skalpa te trouvera-t-il des extraits sur la toile.

Écrit par : urbain | lundi, 29 septembre 2008 08:55

Ecrit par : odm | lundi, 29 septembre 2008 08:38

mouaih... et à la vigie keski disent ? ;-)

Écrit par : sarah7 | lundi, 29 septembre 2008 09:36

Bonjour à tous

La création monétaire nous appartient:
http://www.bankster.tv/

Écrit par : l'homme lisse | lundi, 29 septembre 2008 09:45

Ecrit par : l'homme lisse | lundi, 29 septembre 2008 09:45

Belle illustration du "caractère fétiche" de la marchandise , critique de la "valeur" par marx (livre 1 du Capital), qui inspira "la société du spectacle" de Debord , et qui commence ainsi :

"Une marchandise paraît au premier coup d’oeil quelque chose de trivial et qui se comprend de soi-même. Notre analyse a montré au contraire que c'est une chose très complexe, pleine de subtilités métaphysiques et d'arguties théologiques.
En tant que valeur d'usage, il n'y a en elle rien de mystérieux, soit qu'elle satisfasse les besoins de l'homme par ses propriétés, soit que ses propriétés soient produites par le travail humain. Il est évident que l'activité de l'homme transforme les matières fournies par la nature de façon à les rendre utiles. La forme du bois, par exemple, est changée, si l'on en fait une table. Néanmoins, la table reste bois, une chose ordinaire et qui tombe sous les sens. Mais dès qu'elle se présente comme marchandise, c'est une tout autre affaire. A la fois saisissable et insaisissable, il ne lui suffit pas de poser ses pieds sur le sol ; elle se dresse, pour ainsi dire, sur sa tête de bois en face des autres marchandises et se livre à des caprices plus bizarres que si elle se mettait à danser1*."

la note ironique de marx, en fin de ce premier paragraphe a des accents prémonitoires :
"
1. On se souvient que la Chine et les tables commencèrent à danser, lorsque tout le reste du monde semblait ne pas bouger - pour encourager les autres.
"

Écrit par : urbain | lundi, 29 septembre 2008 10:02

Le "Free-market socialist" du FMI en appelle à la régulation et passe en tête dans les sondages des présidentiable du PS.

Camarades de gauche, encore un peu de vaseline ?

Une valeur sûre avec une production en augmentation constante.

Quand au discours de Sarko et la France de Sarko, c'est pas de la vodka, c'est de la vichy.

Écrit par : nef | lundi, 29 septembre 2008 10:40

Retour du catholicisme (La loi de 1904 qui interdisait aux religieux d'enseigner dans le public est abrogée en septembre 19, l'enseignement privé confessionnel reçoit des subventions de l'État), société de l'ordre et des fichiers, camps de rétention...

"La coordination par l'Etat des activités privées doit briser la puissance des trusts et leur pouvoir de corruption" (message au peuple français, 11octobre 1940)."

Le parti soi disant gaulliste est en pleine révolution nationale pétainiste.

Écrit par : nef | lundi, 29 septembre 2008 10:52

"Retour du catholicisme"

Bravo Sarko ! La crise actuelle est en grande partie du à la décadence des athées et des franc-maçons.
Un exemple parmi tant d'autres, lors des entretiens d'embauche chez Goldman Sachs les recruteurs demandaient aux candidates si elles étaient prêtes à avorter pour avancer dans leur carrière.

"société de l'ordre et des fichiers"

Qui s'en plaindra à part les délinquants et leurs traditionnels soutiens de gauche ?

"camps de rétention..."

Là je te rejoins. Je trouve ça tout à fait limite de retenir les immigrés clandestins sur notre territoire. L'humanisme nous l'impose.



Le parti soi disant gaulliste est en pleine révolution nationale pétainiste.

Ecrit par : nef | lundi, 29 septembre 2008 10:52

Effectivement, Sarkozy se gauchise beaucoup en ce moment.

Écrit par : Patrice Joyeux | lundi, 29 septembre 2008 11:08

Quand au discours de Sarko et la France de Sarko, c'est pas de la vodka, c'est de la vichy.

Ecrit par : nef | lundi, 29 septembre 2008 10:40

Qu'attendez-vous pour prendre le maquis ?
Lacheté ou manque de conviction ???
Collabos !!!

Écrit par : Patrice Joyeux | lundi, 29 septembre 2008 11:10

Salauds de curés, responsables de tous les malheurs du peuple !
Ridicule !
Tiens pour les aveugles, le ramadan se finit ce soir, mais qui cela interresse, ces millions de Français qui se perdent dans de stupides superstitions ?
Hein ?

Écrit par : odm | lundi, 29 septembre 2008 11:14

Sarko a-til jamais évoqué une cause nationale ?
Jamais, cela discrédite totalement l'analogie Pétainiste, DSK en proposant son FMI comme autorité régulatrice des marchés ouvre la voie à un pouvoir transnational et non démocratique surpuissant auquel cette crise ouvre un boulevard, alors cessons d'agiter des spectres !

Écrit par : odm | lundi, 29 septembre 2008 11:23

Merci ravi pour ces rafraîchissantes humeurs matinales et "humanistes".
Je pense que tu pourras bientôt faire toi-même, et avantageusement, l'expérience du déracinement et de l'émigration : l'autriche nouvelle te tend les bras et à tout le moins elle t'accueillera sans doute avec bienveillance pour quelques conférences à donner aux nombreux nostalgiques qui prospèrent en ces terres non encore dénazifiées ( cf "le rapport de brodeck").

Écrit par : urbain | lundi, 29 septembre 2008 11:27

M'enfin !!! il faut quand même bien faire passer la pilule !!!

Écrit par : pastilles - vichy | lundi, 29 septembre 2008 11:30

Ecrit par : odm | lundi, 29 septembre 2008 11:23

j'ai l'impression que tu n'as pas encore lu "De quoi sarkozy est-il le nom ?" , une lacune à combler d'urgence et tu comprendras alors, peut-être, ce qui se passe "près de chez toi".
Cela dit j'ai l'impression que tu n'as pas non plus compris "de quoi Pétain était-il le nom ...", c'est un pré-requis ( tu as donc du pain sur la planche). Là encore la lecture de Badiou te sera d'un plus grand secours que celle de l'ancien testament.

Écrit par : urbain | lundi, 29 septembre 2008 11:32

Si les aveugles ouvraient les yeux, ils auraient vu le nouveau visage du capitalisme qui renaît de ses cendres en Chine et en Russie !

Écrit par : odm | lundi, 29 septembre 2008 11:34

Ecrit par : odm | lundi, 29 septembre 2008 11:34

C'est une des futures paraboles du nouveau nouveau testament ?

Écrit par : urbain | lundi, 29 septembre 2008 11:36

Ecrit par : urbain | lundi, 29 septembre 2008 11:27

Je n'ai pas attendu tes amicales recommandations pour émigrer (pas en Autriche néanmoins !). La France c'est agréable en vacances ou en week-end, pas plus !

Écrit par : Patrice Joyeux | lundi, 29 septembre 2008 11:38

Ecrit par : Patrice Joyeux | lundi, 29 septembre 2008 11:38

En Alaska ?

Écrit par : urbain | lundi, 29 septembre 2008 11:41

Joyeux vous êtes un crétin inutile !

Écrit par : odm | lundi, 29 septembre 2008 11:43

Bizarrerie des évènements :

Patrice Joyeux, qui me semble bien nerveux en ce moment, a rédigé le 10.000 ème commentaire du blog du Village des NRV créé, il y a 9 mois...

Belle performance quand on voit le niveau de ces commentaires et le peu de publicité dont on bénéficie en général...

Mais bon, ne remuons pas le couteau dans la plaie ! Laissons les chouchous actuels se faire chouchouter par la rédaction de 20 minutes et taisons nous... Jusqu'à ce qu'on éclate.

Au moins un de ces montages aurait mérité une mise en avant...

@ Skalpa,

Tu peux prendre tous les montages que tu veux (en tout cas les miens qui sont tous inédits). Je me rappelle comment tu nous a aidé dans le passé et merci pour tes visites et pour ton lien dans ton blog.

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 29 septembre 2008 11:43

Ecrit par : urbain | lundi, 29 septembre 2008 11:41

J'en rêve.

Écrit par : Patrice Joyeux | lundi, 29 septembre 2008 11:44

Si je l'ai lu, Urbain.
Je l'ai même acheté dans ton échoppe !
Mais je ne suis pas d'accord avec lui, et sa maladroite analyse de l'amour m'a convaincu de son impuissance à englober la réalité de ce que nous vivons !
Il a montré les limites d'un rationalisme mal compris.

Il analyse les résultats d'une magouille électorale mais ne fait aucune analyse de fond de la réalité de sarkosy !

Écrit par : odm | lundi, 29 septembre 2008 11:45

Ecrit par : urbain | lundi, 29 septembre 2008 11:27

C'est indigne de toi ce procès; ce n'est pas parce que Patou est de droite qu'il est supporter de Jorg Haider et de ces amis; il est dommage que la gauche n'est toujours pas compris que de diaboliser les élécteurs d'extrême droite était une mauvaise tactique; pourquoi les autrichiens ont voté à 30% pour l'extrême droite?

@Odm> Qui dit fin du Ramadan, dit délicieux gateaux offerts par les collègues.

@Cui-cui> il n'y a pas plus interventionniste que l'état américain lorsqu'il s'agit de sauver le sytème et les entreprises nationales..cf la loi des faillites pour les compagnies aériennes

Écrit par : Pamela de Barres | lundi, 29 septembre 2008 11:47

Badiou n'est que l'inutile analyste de la surface des choses, il est comme une étoiles dont la lumière nous parviens malgré sa disparition depuis des millions d'années !

Écrit par : odm | lundi, 29 septembre 2008 11:47

pourquoi les autrichiens ont voté à 30% pour l'extrême droite?
Ecrit par : Pamela de Barres | lundi, 29 septembre 2008 11:47

Il me semble que contrairement à l'Allemagne, aucun travail de dénazification du pays n'a été entrepris après la guerre. Beaucoup d'anciens nazis y ont trouvé refuge et un de leurs anciens présidents était membre des SS...

Écrit par : Patrice Joyeux | lundi, 29 septembre 2008 11:56

Ecrit par : odm | lundi, 29 septembre 2008 11:23

Fillon appelle à l'unité nationale.

Écrit par : nef | lundi, 29 septembre 2008 11:59

Ecrit par : Patrice Joyeux | lundi, 29 septembre 2008 11:38

Et une journée de travail en France cela peut permettre à une jeune golden boy de toucher les 6600 euros mensuels de chômage.

Ecrit par : odm | lundi, 29 septembre 2008 11:34

Suffit de lire Zola.

Écrit par : nef | lundi, 29 septembre 2008 12:02

Ecrit par : Patrice Joyeux | lundi, 29 septembre 2008 11:56

Oui Waldheim!!!
Sauf que beaucoup de d'anciens nazis doivent être morts et qu'une partie non négligeable de la jeunesse vote à droite et extrême droite..C'est une tendance lourde en Europe centrale et Europe de l'Est..

Écrit par : Pamela de Barres | lundi, 29 septembre 2008 12:06

Ecrit par : odm | lundi, 29 septembre 2008 11:47

Fais gaffe au retour de big bang;-)))

Écrit par : nef | lundi, 29 septembre 2008 12:12

Ecrit par : Patrice Joyeux | lundi, 29 septembre 2008 11:56

Il est vrai que la dénazification par le reclassement en Amérique du sud par les Etats-Unis a été éfficace.

Écrit par : nef | lundi, 29 septembre 2008 12:14

Ecrit par : Pamela de Barres | lundi, 29 septembre 2008 12:06

C'est le revival années 30 qui est à la mode.

Écrit par : nef | lundi, 29 septembre 2008 12:16

Je suis convaincu que le mal est profond et qu’il faut remettre à plat tout le système
financier et monétaire mondial, comme on le fit à Bretton-Woods après la Seconde
Guerre Mondiale, afin de créer les outils d’une régulation mondiale que la globalisation et la
Seul le prononcé fait foi 6/12
mondialisation des échanges rendent désormais nécessaires. On ne peut pas continuer de gérer
l’économie du XXIème siècle avec les instruments de l’économie du XXème. On ne peut pas
davantage penser le monde de demain avec les idées d’hier.

Extrait du discours de Toulon de Sarko.....
Le nouvel ordre mondial est en route et la comparaison avec Pétain n'a
aucun sens Nef, c'est même une erreur majeure !

Les accords de Bretton Woods sont des accords économiques ayant dessiné les grandes lignes du système financier international de l'après-guerre. Leur objectif principal fut de mettre en place les bases de la politique monétaire mondiale et de favoriser la reconstruction et le développement économique des pays touchés par la Seconde Guerre mondiale.

Ces même accords, cités par Sarko, sont à l'origine de la crise actuelle, notamment en désindexant le dollar de l'étalon or !

Écrit par : odm | lundi, 29 septembre 2008 12:17

Un bien sympathique exemple umpiste de ce revival de vieux concept

http://umpsinges.blogmilitant.com/index.php?post/2006/06/21/fete-de-la-culture-degeneree

Écrit par : nef | lundi, 29 septembre 2008 12:20

Tous les éléments sont présents et pourtant personne ne voit !

Écrit par : odm | lundi, 29 septembre 2008 12:21

j'adore le titre et les photos.
maintenant, je vais passer aux choses sérieuses: me substanter agréablement puis me nourrir de votre prose que j'espère légère, mon cher cuicui.
à++++

Écrit par : raral | lundi, 29 septembre 2008 12:27

Ecrit par : odm | lundi, 29 septembre 2008 12:17

Ecume médiatique, politiquement au niveau national on n'est pas responsable, il faut un accord mondial, bla bla bla, juste le petit jeu politique "de base".

Tous les conservatismes de droite ont leur particularité et celui de Sarko s'inscrit dans la tradition pétainiste, l'américain dans le puritanisme, l'autrichien dans le nazisme, le russe dans l'Etat-Dictature tsariste et soviétique...

Et même à l'intérieur de ces droites dures, il y a des courants minoritaires et majoritaires.

Ceci dit je suis d'accord avec toi, sur le fait que le libéralisme va utiliser ce "choc" pour faire avancer sa machine et pas dans un sens démocratique. Il n'y a rien de tel pour faire avancer la globalisation des marchés, que des régimes forts qui s'opposent. Les guerres mondiales, coloniales ou froides ont favorisé la globalisation financière.

Écrit par : nef | lundi, 29 septembre 2008 12:30

yo c'est la grande forme camarade cui cui -
analyse pertinente et acidulée que je partage mais est ce un scoop ?

quant au camarade Sarko en commissaire du peuple il est assez peu crédible quoique ne manquant pas de souffle (et d'air)

le drapeau est trop trop bien waouh je m'en empare aussi sec

On peut peu mais faisons quand même - mordre - même aux mollets sans lâcher , accrochés aux pattes d'eph...

Écrit par : tgb-rue-affre | lundi, 29 septembre 2008 12:38

yo c'est la grande forme camarade cui cui -
analyse pertinente et acidulée que je partage mais est ce un scoop ?

quant au camarade Sarko en commissaire du peuple il est assez peu crédible quoique ne manquant pas de souffle (et d'air)

le drapeau est trop trop bien waouh je m'en empare aussi sec

On peut peu mais faisons quand même - mordre - même aux mollets sans lâcher , accrochés aux pattes d'eph...

Écrit par : tgb-rue-affre | lundi, 29 septembre 2008 12:38

Ecrit par : nef | lundi, 29 septembre 2008 12:14

Pour être tout à fait exact, les pays qui ont le plus accueilli de nazis après WW2 sont les pays arabes (particulièrement l'Egypte et la Syrie) où ils ont été reclassés dans les services de renseignement et à la propagande antisioniste.

Une liste ici:
www.tinyurl.com/3ssahj

Un autre nazi célèbre fut Amin Al-Husseini, grand mufti de Jérusalem, grand-père de l'inénarrable Leila Shahid - ancienne représentante de l'OLP en France.

Il fut à l'origine de la création d'une compagnie SS en Bosnie et de nombreuses pressions auprès des autorités allemandes pour que les Juifs de Hongrie ne soient pas envoyés en Palestine, comme il le craignait, mais exterminés.

Recherché et emprisonné par les Alliés pour complicité de crime contre l'Humanité, il fut exfiltré vers l'Egypte suite aux pressions du Foreign Office et des gaullistes, soucieux de ne pas mettre en péril leur politique arabe.
Il devint par la suite une grande figure de la "cause palestinienne"...

Jamais à cours d'euphémisme quand il s'agit de qualifier les errements des palestiniens, Le Monde avait décrit ce sinistre personnage comme quelqu'un de "controversé".

Écrit par : Patrice Joyeux | lundi, 29 septembre 2008 12:45

Ecrit par : Pamela de Barres | lundi, 29 septembre 2008 11:47

Loin de moi l'idée de "diaboliser" le ravi !
Comme tu peux le vérifier j'ai même plaidé en sa faveur.
D'ailleurs, à l'inverse d'odm (qui se noie de plus en plus dans son vin de messe et patauge dans les flots d'eau bénite), le ravi joue un rôle que je juge assez stimulant.
Je songe à lui organiser un week-end torride avec Jelinek dans un chalet tyrolien , mais il préfèrera peut-être Sarah Palin dans une cabane de trappeur au fin fond du Yukon.

Écrit par : urbain | lundi, 29 septembre 2008 12:48

Je songe à lui organiser un week-end torride avec Jelinek dans un chalet tyrolien , mais il préfèrera peut-être Sarah Palin dans une cabane de trappeur au fin fond du Yukon.

Ecrit par : urbain | lundi, 29 septembre 2008 12:48

Je confirme, sauf s'il s'agit de Karina Jelinek ...

Écrit par : Patrice Joyeux | lundi, 29 septembre 2008 12:56

La différence entre gaullisme et pétainisme, où tu verras que le pétainisme ne s"oppose pas au nouvel ordre mondial, n'oublie pas que le pétainisme fut un régime de collaboration.

"Les premiers [gaullistes] incitaient les Français à ne pas se haïr eux-mêmes, à ne pas renoncer à ce qui avait longtemps fait et leur exception et leur grandeur. Les seconds, au contraire, les invitaient à battre leur coulpe, à ressasser l'évidence de leur échec, de leur petitesse, de leur nullité. Les premiers les appelaient à refuser un nouvel ordre mondial inique et oppresseur, les seconds leur expliquaient qu'à fallait s'y résoudre, au nom de la « modernité » , s'y intégrer et en accepter les incontournables lois.

Écrit par : nef | lundi, 29 septembre 2008 12:58

Ecrit par : Patrice Joyeux | lundi, 29 septembre 2008 12:45

Alors là vous faites fort; donner en lien un site de propagande du Mossad..j'aime pas les extrémistes de gauche ou de droite..En plus c'est totalement faux, une bonne partie des nazis sont partis au USA et en Argentine où ils bénéficièrent d'un régime de faveur. Votre prosélitysme israelien vous fait dire n'importe quoi!!

Écrit par : Pamela de Barres | lundi, 29 septembre 2008 13:20

Salut à tous !

Bon encore une fois Nef, tu dis tout. Donc j'acquiesce et je m'en vais bosser (on a mis en doute mon assiduité au boulot chez monsieur Jean alors faut que je file droit dorénavant :oB)

Écrit par : Nicks | lundi, 29 septembre 2008 13:23

Ecrit par : Patrice Joyeux | lundi, 29 septembre 2008 12:45

La route des rats vers l'Argentine, plus de 7000 nazis "reclassés".

http://ukinet.com/lemonde.htm

Écrit par : nef | lundi, 29 septembre 2008 13:35

Votre prosélitysme israelien vous fait dire n'importe quoi!!

Ecrit par : Pamela de Barres | lundi, 29 septembre 2008 13:20

Avec lui tu aurais tort de t'embarrasser de circonlocutions, il ne se vexe pas du tout (bien au contraire) si on lui objecte son sionisme primaire (et fascisant) et son islamophobie avérée.
Pour autant je me garderai bien de le diabolier ( je laisse ça à odm).

Écrit par : urbain | lundi, 29 septembre 2008 14:06

diaboliser, pardon...

Écrit par : urbain | lundi, 29 septembre 2008 14:07

Aucun retournement de veste ici mais juste une pratique bien connue mais présentement s'exerçant à une échelle inouïe. Tout ceci nous rappelle que parler de "libéralisme" est un raccourci alors que c'est un pragmatisme orienté qui est à l'oeuvre.

Les libéraux, les vrais, ceux qui ne font que suivre l'évolution de leur portefeuille, diront qu'il ne s'agit absolument pas de la faillite d'une "pensée" (la leur) mais seulement, une fois de plus, de la conséquence de l'interventionnisme d'Etat. On pourra parler du Community Reinvestment Act qui oblige les banques à prêter, quelque soit la solvabilité des emprunteurs (sans pour autant instituer les prêts hypothécaires).

http://dsp-psd.tpsgc.gc.ca/Collection-R/LoPBdP/BP/bp464-f.htm

Un autre article du même acabit conviant Freddie Mac et Fannie Mae :

http://www.objectifliberte.fr/2008/08/subprimes.html

J'invite d'ailleurs Nicolas Princen à agir dans le sens d'une suppression de cette page (ce qui, c'est vrai, pourrait passer pour un aveu) :

http://www.u-m-p.org/propositions/index.php?id=credit_hypothecaire

Parler de "régulation", de "politique de gauche", tout cela est risible. Nous resterons dans un pragmatisme du taux de profit. On peut parier que nous irons vers plus de libéralisme. Et, théoriquement, une nouvelle période d'accumulation après cette purge nécessaire...

A ce propos, la (re)lecture de la "Loi tendancielle de la baisse du taux de profit" ne peut pas faire de mal...

http://www.marxists.org/francais/marx/works/1867/Capital-III/kmcap3_12.htm

Mais on peut s'attendre, durant cette période (en principe) transitoire, à quelques violences (des émeutes aux USA et aileurs ?).

....

Concernant l'Autriche, (re)lire Thomas Bernhard...

Écrit par : f | lundi, 29 septembre 2008 14:45

Nous n'assistons pas hélas à une guerre capitalisme/anticapitalisme mais seulement à une bataille de la communication.

A ce titre, l'annonce de la hausse de 40000 demandeurs d'emploi au mois d'août peut paraître suspecte... Faire coïncider la baisse de l'intérim (résultant des heures sup') et la fin des emplois aidés avec la "crise" est un joli tour de passe-passe...

Écrit par : f | lundi, 29 septembre 2008 14:51

Mais on peut rire un peu :

www.liberation.fr/medias/0101119233-bollore-veut-lancer-un-quotidien-generaliste-payant

..........

"Il s'en est fallu de peu. L'avion qui transportait dimanche François Fillon à destination de l'aéroport militaire de Villacoublay (Yvelines) a suivi une procédure d'urgence pour éviter de justesse une collision avec un avion de tourisme égaré."

Unité nationale, pas fusion...

Écrit par : f | lundi, 29 septembre 2008 15:02

Et n'oubliez pas de voter pour votre blog politique préféré :

www.20minutes-listes.fr/listes-top-50-perso-et-politique%2C-version-2008-541

Écrit par : f | lundi, 29 septembre 2008 15:11

Ecrit par : Pamela de Barres | lundi, 29 septembre 2008 13:20

Un site du Mossad ?
Pas vraiment non. A l'origine de cette liste, une enquête d'une association italienne - l'Union Internationale des Résistants et Déportés, confirmée ensuite par de nombreuses investigations.

Pour Amin Al Husseini, de nombreux documents d'époque, des photos, des correspondances, prouvent son implication directe dans les crimes nazis.

Concernant les USA, ils ont comme beaucoup de pays (France, UK, Russie) accueilli des scientifiques allemands qui avaient collaboré avec les nazis. A ma connaissance, il s'agit du seul pays à avoir ouvert rapidement et totalement ses archives sur ce sujet, ce qui est tout à leur honneur.
Contrairement à l'Argentine, où Peron, comme Allende au Chili, était proche des idées nationales-socialistes, et aux pays arabes, ils n'ont pas été accueillis aux USA par proximité idéologique, mais par opportunisme afin de profiter de leur excellence scientifique, au service d'une cause juste. Une fois les transferts de technologie effectués, le plan fut stoppé.

Écrit par : Patrice Joyeux | lundi, 29 septembre 2008 16:08

La différence entre gaullisme et pétainisme, où tu verras que le pétainisme ne s"oppose pas au nouvel ordre mondial, n'oublie pas que le pétainisme fut un régime de collaboration
Ecrit par : nef | lundi, 29 septembre 2008 12:58

Tu peux me rappeler qui a remis la Légion d'Honneur à Maurice Papon ?
Très certainement un pétainiste transcendantal ;)

Écrit par : Patrice Joyeux | lundi, 29 septembre 2008 16:11

Sur le principe des cours de cuisine d'un grand chef pour néophytes, les cours de rattrapage en socialisme de l'UMP :

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/09/29/01011-20080929FILWWW00550-capitalisme-l-ump-lance-des-ateliers.php

Écrit par : nef | lundi, 29 septembre 2008 16:20

Ecrit par : Patrice Joyeux | lundi, 29 septembre 2008 16:08

Et aucune influence des réseaux américains néo-cons en Argentine et au Chili comme chacun sait.

Quand à la proximité idéologique des néo-cons avec les idées fascistes il y aurait beaucoup à dire, anti-communisme, stérilisation, torture, discrimination raciale...

Écrit par : nef | lundi, 29 septembre 2008 16:27

Ecrit par : f | lundi, 29 septembre 2008 14:45

+1 pour Thomas Bernhardt, notamment le sublime Le naufragé (faut-il pas que je l'aime pour promouvoir un tel titre!)

Écrit par : nef | lundi, 29 septembre 2008 16:45

Ecrit par : Patrice Joyeux | lundi, 29 septembre 2008 16:08

Allende proche des idées nationales socialistes vous délirez!!!

L'idéologie américaine d'avant les années 60, c'est l'apartheid..

Écrit par : Pamela de Barres | lundi, 29 septembre 2008 16:47

Ecrit par : Pamela de Barres | lundi, 29 septembre 2008 16:47

Il est très drôle le Patrice Joyeux qu'ils nous ont envoyé aujourd'hui.

Écrit par : nef | lundi, 29 septembre 2008 17:02

Nouvelle hémorragie sur les marchés qui réclament plus de sang et de douleur.

Écrit par : nef | lundi, 29 septembre 2008 17:49

Hey les copines et les copains, je viens de suivre les recommandations de f !

Votez pour défendre et promouvoir notre liberté de ton qui doit en faire chier plus d'un à la rédaction de "20 minutes".

À voir la mièvrerie de la page de présentation des blogs sur 20 minutes, nos montages ont autrement plus d'intérêt, de portée et de drôlerie... Sauf bien entendu si on roule à fond pour le libéralisme et la starac : ce qui est possible voire probable !

C'est aussi une manière de leur crier qu'on existe et qu'on mérite au moins autant que les autres d'être mis en avant. La variété des sujets, la qualité et la diversité des commentateurs méritent plus que ce qu'ils font (le strict minimum).

Un petit clic sur le lien et un petit 5 et hop, c'est pas compliqué et ça risque un peu de rompre un cercle un peu trop vicieux à mon goût... !

Merci d'avance :

Le lien si vous estimez qu'on le vaut bien : http://www.20minutes-listes.fr/listes-top-50-perso-et-politique%2C-version-2008-541

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 29 septembre 2008 18:00

Nouvelle hémorragie sur les marchés.
Ecrit par : nef | lundi, 29 septembre 2008 17:49

Encore un coup de cuicui.

Pour Pamela, voir Victor Farias - Allende, la face cachée.

Écrit par : Patrice Joyeux | lundi, 29 septembre 2008 18:08

À voir la mièvrerie de la page de présentation des blogs sur 20 minutes, nos montages ont autrement plus d'intérêt, de portée et de drôlerie... Sauf bien entendu si on roule à fond pour le libéralisme et la starac : ce qui est possible voire probable !

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 29 septembre 2008 18:00

Ben non, nous ne roulons pas pour le libéralisme et la starac, mais pour le libertarisme et le patatrac !

Écrit par : adrien (de rien) | lundi, 29 septembre 2008 18:35

(Ceci ne vous a pas empêchés de gagner 5 points de ma part ! Malheureusement play-list n'est dans aucune de leurs listes...)

Écrit par : adrien (de rien) | lundi, 29 septembre 2008 18:38

Ecrit par : Patrice Joyeux | lundi, 29 septembre 2008 18:08

Une source sûre...

Victor Farias a basé sa thèse (eugénisme, antisémitisme...) sur un extrait de la thèse d'Allende qui lui-même citait des passages de thèses scientistes.

Il est d'ailleurs en procès actuellement.

Mais quand on est morveux...

Sur la stérilisation et l'eugénisme pourquoi tu ne nous parles pas des campagnes de stérilisations d'USAID en Amérique du Sud et dans les pays pauvres. Pour les néo-con c'est non à l'avortement, mais vive la stérilisation pour éviter les flux migratoires du sud vers leur pays.
http://risal.collectifs.net/spip.php?article1000

Écrit par : nef | lundi, 29 septembre 2008 18:45

J'ai mis le dernier article sur mon blog.
Les libéraux rebondiront peut-être - si nous restons comme des cons à regarder passer la révolution possible - mais en tout cas, pour le moment, ça fait du bien !
Salut & fraternité

Écrit par : Michel DEBRAY | lundi, 29 septembre 2008 18:54

mais qu'est-ce qu'USAID ?

http://www.granma.cu/frances/2008/septiembre/mar23/usaid.html

Écrit par : nef | lundi, 29 septembre 2008 18:55

Ecrit par : nef | lundi, 29 septembre 2008 18:45

Voilà qui prouve que l'enfer est pavé de bonnes intentions. Ce scandale met en lumière les limites de l'action humanitaire: de l'argent a été envoyé par générosité au Perou, dans le but louable de participer aux efforts de santé publique, mais l'utilisation de ces fonds n'a pas été assez surveillée pour éviter de telles dérives. Même l'ONU et l'OMS se sont laissé piéger.

L'arrivée de tonton George a abouti à la fin de ces douloureuses pratiques.

Écrit par : Patrice Joyeux | lundi, 29 septembre 2008 19:01

Ben non, nous ne roulons pas pour le libéralisme et la starac, mais pour le libertarisme et le patatrac !

Ecrit par : adrien (de rien) | lundi, 29 septembre 2008 18:35

Je ne parlais pas pour Play-List, évidemment ! Nous sommes des blogs fraternels depuis toujours...

Of course !

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 29 septembre 2008 19:06

Joyeux confond pinochet et allende, mais il n'est pas à ce genre de détail près, d'autant qu'il a des sources autrement pointues que les banals historiens "traditionnels"...
ça me rappelle la traductrice de Zoé valdès qui m'a refait un jour , de vive voix, l'histoire de Cuba , version CIA (avec un Che Guevara quasiment nazi, lui aussi ), en affirmant que ses thèses étaient basées sur des travaux très "sérieux"
[on rit]
et des "documents incontestables"
[on rit encore]

Écrit par : urbain | lundi, 29 septembre 2008 19:44

Ecrit par : Patrice Joyeux | lundi, 29 septembre 2008 19:01

[on rit, on s'esclaffe, on en redemande, la salle est pliée de rire ]

Écrit par : urbain | lundi, 29 septembre 2008 19:47

Ecrit par : Patrice Joyeux | lundi, 29 septembre 2008 19:01

Pourtant papy Bush, le banquier des nazis, il organisait des petits raouts eugénistes dans les années 30.

Écrit par : nef | lundi, 29 septembre 2008 19:58

On pourrait "s'amuser" à retourner toute à logorrhée déversée à l'endroit des pauvres et autres paresseux à base "d'assistanat" sur le "marché".
Tout cela est effectivement de l'assistanat.

....

"Victor Farias", je l'avais oublié celui là...
Ce qui renvoie à "Heidegger et le nazisme" et finalement aux pages de 'Maîtres anciens" de Bernhard évoquant Heidegger ; absolument tordantes...

(La flemme de chercher des extraits sur le Net)

Écrit par : f | lundi, 29 septembre 2008 20:09

"La Chambre des représentants américains a rejeté le plan de sauvetage des banques de 700 milliards de dollars."

Mouarf...

Écrit par : f | lundi, 29 septembre 2008 20:22

Ecrit par : f | lundi, 29 septembre 2008 20:09

Sur heidegger et le nazisme, le moins qu'on puisse dire c'est que les faits sont avérés et incontestés .
Je ne sais pas ce qu'en raconte le Farias, mais Heidegger a bel et bien été nazi, ce qui devrait suffire a déconsidérer sa "production" ... par ce qu'un "philosophe" qui adhère au parti nazi, et ce au pire moment, ça fait quand même pas très sérieux .
Pourtant il semble qu'on le prenne toujours au sérieux...

Écrit par : urbain | lundi, 29 septembre 2008 20:24

"Sur heidegger et le nazisme, le moins qu'on puisse dire c'est que les faits sont avérés et incontestés."

Oui. Bernhard ne disait pas le contraire, ni récemment Faye (qui a eu à subir les attaques virulentes des heideggeriens transis)...

......

Petit travail qui ne mange pas de pain...

www.20minutes.fr/article/257610/Economie-Crise-financiere-Christine-Lagarde-un-an-de-methode-Coue.php

Écrit par : f | lundi, 29 septembre 2008 20:28

C'est vrai, Heidegger a, parmi nos inénarrables "Nietzschéens de gauche", a peu près le même statut de "transparence" que Céline .
Ils sont frappés d'une étrange "cécité partielle".
Heidegger pour eux est comme Dracula dans le miroir, il devient invisible quand on aborde les questions sur lesquels ils sont d'ordinaire si "pointilleux" ( antihumanisme, antisémitisme, racisme etc ..).
Seulement dans le cas d'heidegger dont le "metier" était en principe , précisément de produire une "vérité" sur le monde, une manière "juste" de le penser ... on est quand même un peu effaré que ce simple fait : voter pour adhérer au parti nazi, au moment le plus révélateur de la nature abjecte de cette organisation et de ses desseins ;
ce fait parfaitement connu et reconnu demeure complètement "in-signifiant" aux yeux de ces zélotes transis !

Écrit par : urbain | lundi, 29 septembre 2008 20:37

voter pour ensuite adhérer au parti nazi,
pardon...

Écrit par : urbain | lundi, 29 septembre 2008 20:39

La merveilleuse éloquence des chefs d'Etats en situation de crise, France, USA etc, l'aplomb de leurs communications respectives les autorisent à imposer tous les sacrifices, à exploiter totalement la situation avec la larme à l'oeil voire l'indignation ... La comedia delle Arte. Bien vu cui cui.

Écrit par : agathe | lundi, 29 septembre 2008 21:03

Oups faute "autorise" mais j'ai un mot d'excuse, il est tard ...

Écrit par : agathe | lundi, 29 septembre 2008 21:04

Un morceau de "Maîtres anciens" mais c'est bête ; c'est un bloc, un souffle (pour un tuberculeux...) :

”En fait, Stifter me fait tout le temps penser à Heidegger, à ce ridicule petit-bourgeois national-socialiste en culotte de golf. Si Stifter a totalement kitschifié la grande littérature de la façon la plus éhontée, Heidegger, le philosophe de la Forêt-Noire Heidegger, a kitschifié la philosophie, Heidegger et Stifter ont, chacun pour soi, à sa manière, désastreusement kitschifié la philosophie et la littérature. Heidegger, après qui ont couru les générations de la guerre et de l’après-guerre, qui, déjà de son vivant, ont déversé sur lui une avalanche de thèses de doctorat répugnantes et stupides, je le vois toujours assis sur le banc de sa maison de la Forêt-Noire, à côté de sa femme qui, dans son enthousiasme pervers pour le tricot, lui tricote sans arrêt des mi-bas d’hiver avec la laine, tondue par elle-même, de leurs propres moutons heideggeriens. Heidegger, je ne peux pas le voir autrement qu’assis sur le banc devant sa maison de la Forêt-Noire, à côté de lui sa femme qui, toute sa vie, l’a complètement dominé et qui lui a confectionné tous ses mi-bas au tricot et tous ses bonnets au crochet, et qui lui a cuit son pain et tissé ses draps et qui lui a même fabriqué ses sandales. Heidegger était une tête kitsch, a dit Reger, tout comme Stifter, mais tout de même encore plus ridicule que Stifter qui était, en fait, un personnage tragique, contrairement à Heidegger qui n’a jamais été que comique, tout aussi petit-bourgeois que Stifter, tout aussi effroyablement mégalomane, un faible penseur pré-alpin, selon moi, tout juste fait pour la potée philosophique allemande. Ce Heidegger, ils l’ont tous avalé gloutonnement pendant des décennies, plus que tout autre, et ils en ont bourré leur estomac allemand de germanistes et de philosophes. Heidegger avait une figure ordinaire, pas une figure marquée par l’esprit, a dit Reger, c’était un homme tout à fait dépourvu d’esprit, dénué de toute imagination, dénué de toute sensibilité, un ruminant philosophique foncièrement allemand, une vache philosophique continuellement pleine, a dit Reger, qui paissait sur la philosophie allemande et qui, pendant des décennies, a lâché sur elle ses bouses coquettes dans la Forêt-Noire.”

Maîtres anciens, trad. Gilberte Lambrichs, Folio n°2276)

Tordant...

Écrit par : f | lundi, 29 septembre 2008 22:00

Ecrit par : f | lundi, 29 septembre 2008 22:00

Pas mal en effet, mais hélas ça n'a pas bourré que les estomacs de germanistes et philosophes ... allemands ...
bien que le "maître" ait posément édicté qu'on ne pouvait philosopher qu'en allemand ( ou en grec ... ancien).
Ils ont donc appris l'allemand ces légions d'amateurs de "bouses coquettes", longuement ruminées ; mais au fond on se demande pourquoi... puisque "le maître" avait également légiféré sur le fait que « se rendre intelligible est suicide pour la philosophie. »

Écrit par : urbain | lundi, 29 septembre 2008 22:53

Des bouses coquettes, longuement ruminées, par un nazi, chaussé de mi-bas tricotés main , en lisière de forêt noire ... oui, un assez bon résumé de l'ontologie heidegerrienne .

Écrit par : urbain | lundi, 29 septembre 2008 23:00

"Les marchés ont cédé à la panique après le rejet du plan de sauvetage des banques par la Chambre des Représentants. Le Dow Jones perd 6,71% et le Nasdaq Composite 9,14%."



Et de la lucidité chez Eric Dupin :

www.marianne2.fr/Nicolas-Sarkozy,-l-illusionniste-mis-a-nu_a91770.html?PHPSESSID=35cc16084ee6958be2466396cd62377c

Sans avoir cherché longtemps, juste cette note de juin 2007 :

http://ericdupin.blogs.com/murmures/2007/06/anti-chirac.html

Il doit y en avoir d'autres...

Écrit par : f | lundi, 29 septembre 2008 23:35

Ecrit par : f | lundi, 29 septembre 2008 23:35

+1

Écrit par : agathe | lundi, 29 septembre 2008 23:39

A noter certains commentaires de fins analystes chez Dupin, en juin 2007, de grande puissance.

C'est beau un sarkozyste, il y a un an.

Écrit par : f | lundi, 29 septembre 2008 23:48

Si on se remémore les échanges ici même , il y a un an, je ne crois pas qu'on puisse dire que le "bilan" de bouffon soit une surprise, pas davantage la nullité absolue de ses "concurrents" et leur incapacité commune à comprendre ou "penser" ce qui se passe, a fortiori peser d'une manière quelconque sur les évènements.
Pour "ces gens là" ( rêvons un peu) le divin marché serait-il en train de jouer le vilain tour du dieu de Bergman dans "le silence" ?

Écrit par : urbain | mardi, 30 septembre 2008 08:44

Le directeur de la Banque de France rassure :
«Il faut avoir une confiance totale dans la sécurité du système bancaire français».
[on rit]
Quand je lis ça, je me dis qu'il y doit y en avoir quelques uns qui ne sont pas franchement "rassurés".
Et je me demande si le ravi a placé ses sous dans une banque française (avant d'émigrer pour l'alaska).

Écrit par : urbain | mardi, 30 septembre 2008 09:29

Cela dit Urbain, le fait que la France soit un des pays les moins formatés au néolibéralisme va peut-être un peu limiter les dégats (un peu seulement). Si le psychopathe était là depuis cinq ans on serait au seuil d'une catastrophe similaire à celle des USA.

Voilà. Nous avions prévu ce qui est en train de se passer depuis des années, nous avons dénoncé les mesures aburdes qui ont été prises, le tout libéral et la course au fric. Les faits nous donnent raison avec un éclat dont finalement je me passerais bien. Parce que le plus dur est maintenant devant nous...

Écrit par : Nicks | mardi, 30 septembre 2008 09:45

L'oracle Nouriel Roubini nous parle :

http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2211


"Si le psychopathe était là depuis cinq ans"

Absolument. Ce qui était il y a encore 6 mois un gros défaut de la France qu'il fallait rapidement corriger (à savoir une relative fermeture de ce pays) devient miraculeusement une vertu. Mais le défaut de liquidité et la crise de "confiance" (j'adoooore ce terme) sont partout et l'économie "réelle" touchée. Et quand on voit le prix des matières premières...

Mais si tout cela devait reboooooiiiinnnnngdir et une nouvelle période d'accumulation s'enclencher brusquement, nous pouvons compter sur notre machin élyséen pour platronner sur un fond de lever de soleil...

Écrit par : f | mardi, 30 septembre 2008 10:05

Ecrit par : Nicks | mardi, 30 septembre 2008 09:45

Parfaitement d'accord.
Les derniers ( et ultimes ?) effets de la sagesse gaulliste, héritière de notre vieux fond jacobin comme de notre très vieille (et très fondée) méfiance à l'égard des anglo-américains et de leurs vilaines manières, nous épargnerons peut-être le plus dur de la punition promise aux adeptes les plus anciennement convaincus de la "prédestination" capitaliste( tels les anglais, le benelux etc ...).
On notera cependant que, par exemple, les "réformés" d'outre quiévrain ont, quant à eux, déjà pris des "mesures concrètes" à l'encontre des salaires pharaoniques, des parachutes dorés, stoquoptionnes et autres oripeaux fastueux et obscènes du culte, alors mêmes que les prêtres et récipiendaires y sont deux fois moins couverts d'or que "chez nous, qu'au monde merveilleux des caddies, gondoles et parkings bétonnés de Michel Edouard Leclerc et des lois de modernisation de l'économie ...
Le paradoxe, cruel, est que , si ce nuage funeste s'arrête à nos frontières par l'effet des derniers souffles de vents contraires exhalés "in articulum mortis" par "la france éternelle" ( mais moribonde) , et en dépit des paravents grotesques et dispendieux répandus par nos décomplexés,
non seulement bouffon en tirera un profit égotique et personnel, mais la seule leçon que ses rats continueront d'en tirer c'est : "approfondissons, accélérons les réformes", ces mêmes réformes qui, si elles avaient été plus précoces et plus rondement menées nous promettraient désormais, avec une bien plus grande certitude, une situation d'absolu désastre social et économique.
Il est très symbolique et très symptomatiques que le "cri du coeur" des républicains américains qui ont récusé le "plan de sauvetage" de bush , au motif de son "socialisme" épouvantable , ait été : "nous allons devenir comme la France" ( car chez eux , qui ne se tiennent pas très au fait des choses du monde, on ignore encore que cette France là est hélas "history" ...).

Écrit par : urbain | mardi, 30 septembre 2008 10:34

Violent soubressaut et réajustement d'un système qui tourne seul et sans aucune directive; c'est pour celà que la recherche des responsables est idiote..Tout le monde et personne n'est responsable, les chefs d'états, les banquiers, les spéculateurs comme l'individu lambda qui lui est absout.Il faudrait être plus sérieux dans la délivrance des crédits; ce qui éviterait nombre de drames particuliers..

Écrit par : Pamela de Barres | mardi, 30 septembre 2008 10:39

Et je me demande si le ravi a placé ses sous dans une banque française (avant d'émigrer pour l'alaska).
Ecrit par : urbain | mardi, 30 septembre 2008 09:29

Suite à la diffusion par nef d'articles apocalyptiques sur la situation bancaire française, j'ai sagement décidé de retirer tous mes fonds et de les convertir immédiatement dans un portefeuille d'ouvrages de Badiou, qui constitue une sacrée valeur refuge étant donné la justesse de son diagnostic sur la crise actuelle.

Écrit par : Patrice Joyeux | mardi, 30 septembre 2008 10:45

@Urbain

Rien à ajouter...

Ou alors si : c'est quand qu'on le vire le nain ?

Écrit par : Nicks | mardi, 30 septembre 2008 10:47

Il est très symbolique et très symptomatiques que le "cri du coeur" des républicains américains qui ont récusé le "plan de sauvetage" de bush , au motif de son "socialisme" épouvantable , ait été : "nous allons devenir comme la France" ( car chez eux , qui ne se tiennent pas très au fait des choses du monde, on ignore encore que cette France là est hélas "history" ...).
Ecrit par : urbain | mardi, 30 septembre 2008 10:34

Si le plan est extrèmement impopulaire auprès de l'électorat américain, c'est qu'il donne l'impression que c'est les classes moyennes de Main Street qui doivent payer pour les extravagances et les dérives des golden boys de Wall Street.

Bref la démagogie la plus populiste l'a emporté et les représentants républicains ont fait preuve d'irresponsabilité en donnant trop de crédit aux pleurnicheries revanchardes des "petites gens".

Écrit par : Patrice Joyeux | mardi, 30 septembre 2008 10:53

Ecrit par : Nicks | mardi, 30 septembre 2008 10:47

A priori, pas avant 2017.

Écrit par : Patrice Joyeux | mardi, 30 septembre 2008 10:53

La destitution, par cette voie-là, ce n'est pas gagné :

www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/institutions/fonctionnement/president-republique/role/quoi-consiste-procedure-destitution.html

Ecrit par : Patrice Joyeux | mardi, 30 septembre 2008 10:53

Tout cela couplé aux élections à venir...

Écrit par : f | mardi, 30 septembre 2008 10:58

Ecrit par : Nicks | mardi, 30 septembre 2008 10:47

Oui et vous mettez qui à la place...Pat a raison sur ce coups; pas avant 2017; et si c'est pour mettre le ventripotent DSK..

Écrit par : Pamela de Barres | mardi, 30 septembre 2008 10:59

Ecrit par : Nicks | mardi, 30 septembre 2008 10:47

En cas d'effondrement du système bancaires américain, britannique, suisse... zéro frontière suffisante.

Le réajustement vers les pays émergents sera brutal pour les USA et pour l'Europe, qui risquent de trouver une parade tout aussi brutale, pas tout de suite mais cela viendra. Plusieurs siècles d'hégémonie ne s'oublient pas si vite, surtout lorsque l'on dispose de l'armement le plus sophistiqué de la planète. Le nouvel espace vital, le way of life devra être maintenu.

Écrit par : nef | mardi, 30 septembre 2008 11:07

J'y mettrais bien le peuple :oB Mais alors DSK, plutôt crever. De toutes façons il est mouillé jusqu'au cou dans la crise en tant que libéral assumé.

De toutes façons, si la crise atteint l'ampleur que je soupçonne, il est fort probable que les prochaines années voient certains bouleversements idoines : totalitarismes, révolutions, guerres diverses. Vive la crise !

Écrit par : Nicks | mardi, 30 septembre 2008 11:09

Oui nef, j'y venais...

Écrit par : Nicks | mardi, 30 septembre 2008 11:10

Ecrit par : f | mardi, 30 septembre 2008 10:58

Dans les années 30 à la suite de la crise, beaucoup de pays ont connu des embellies plus à gauche, puis un retour de baton dictatorial, les démocrates américains et les sociaux libéraux européens ont-ils mieux à proposer idéologiquement que le Front populaire, les républicains espagnols ou même Rossevelt ?

Malheureusement je ne le crois pas.

Écrit par : nef | mardi, 30 septembre 2008 11:12

C'est là que l'on s'apperçoit que la décolonisation fut une erreur politique et économique majeure, tout ça au nom de vagues considérations lacrymo-humanistes.

Écrit par : Patrice Joyeux | mardi, 30 septembre 2008 11:13

Ecrit par : Patrice Joyeux | mardi, 30 septembre 2008 10:53

Mais mon bon ravi les "petites gens" ont quelques sérieux motifs, aux U.S. comme ailleurs, de "pleurnicher" et de considérer qu'ils sont les dindons d'une très mauvaise farce.
On ne peut certes pas leur en vouloir d'exiger des "élites" qu'ils ont mandaté pour défendre le principe de "le problème c'est l'état", qu'elles assument leurs conneries ...
Tuez les tous ! le divin marché reconnaitra les siens.
Le darwinisme social ( et économique) , déterminisme fondamental, sous jacent et permanent de l'idéologie capitaliste anglo saxonne impose ce type d'attitude s'il veut être constant avec lui-même.
On est donc bien face à une contradiction, dans le plus pur jus marxiste, car ses thuriféraires et ses théoriciens constatent que cela conduit le libéral/capitalisme au suicide collectif ( voir plus haut le vieux texte d'Engels).

Écrit par : urbain | mardi, 30 septembre 2008 11:14

Patou a enclenché le mode hyper troll aujourd'hui. Ca rit dur dans les chaumières !

Écrit par : Nicks | mardi, 30 septembre 2008 11:16

Ecrit par : Nicks | mardi, 30 septembre 2008 11:09

" Quand le lion est mort, les chacals se disputent l'empire. on ne peut pas en demander plus à DSK, Royal, Aubry et Delanoe qu'aux fils de charlemagne."

Le free-market socialist est à l'image des autres membres de son parti.

Écrit par : nef | mardi, 30 septembre 2008 11:17

Ecrit par : Patrice Joyeux | mardi, 30 septembre 2008 11:13

Comme si les pays occidentaux avaient eu le choix.

Tu vas finir chez les vieux de l'Algérie Française du FN, si tu continues...et devenir Pat-hétique.

Écrit par : nef | mardi, 30 septembre 2008 11:21

Ecrit par : nef | mardi, 30 septembre 2008 11:21

Ok, fin du moment nostalgie de l'empire colonial.

Écrit par : Patrice Joyeux | mardi, 30 septembre 2008 11:26

Ecrit par : nef | mardi, 30 septembre 2008 11:12

Je parlais évidemment des élections américaines de novembre et le poids de cette échéance dans le choix de voter ou non le "plan de sauvetage" eu égard à la démagogie inhérente à tout processus électoral.

.....

Qui a dit ?

"La vérité, c'est que nous sommes en train de vivre une révolution radicale."
"Le centre de gravité de la richesse, de la puissance et même des valeurs est en train de se déplacer : il quitte peu à peu (...) le monde occidental (...) pour s'installer sur l'Asie, notamment en Chinindia."
"Un gigantesque transfert de ressources s'opère entre pays consommateurs et pays producteurs de combustibles fossiles et de matières premières".

Écrit par : f | mardi, 30 septembre 2008 11:28

Ecrit par : f | mardi, 30 septembre 2008 11:28

Alain Juppé.

Écrit par : nef | mardi, 30 septembre 2008 11:34

Tu as gagné un week-end avec Marc Touati.

Écrit par : f | mardi, 30 septembre 2008 11:35

Ecrit par : f | mardi, 30 septembre 2008 11:35

Je peux échanger avec le plus gothique et plus cérébral Dessertine ?
(en ces temps de promos à gogo, cela ne coûte rien d'essayer)

Écrit par : nef | mardi, 30 septembre 2008 11:37

Ecrit par : Nicks | mardi, 30 septembre 2008 11:09

Le peuple au pouvoir!!! c'est à dire, car là j'ai du mal a imaginer, sinon un immense bordel.


Ecrit par : Patrice Joyeux | mardi, 30 septembre 2008 11:13

Quel est le rapport avec la crise actuelle!!!!

Écrit par : Pamela de Barres | mardi, 30 septembre 2008 11:51

@Pam

Ca a un rapport avec la démocratie...

Écrit par : Nicks | mardi, 30 septembre 2008 11:56

Le peuple est déja au pouvoir via l'élection au suffrage universel direct du président de la République et des députés.
Que demander de plus ???

Écrit par : Patrice Joyeux | mardi, 30 septembre 2008 11:59

Ben ça alors !

http://www.lesechos.fr/info/inter/300297155-allemagne-forte-baisse-du-nombre-de-chomeurs.htm

Écrit par : nef | mardi, 30 septembre 2008 12:15

Ecrit par : nef | mardi, 30 septembre 2008 11:37

Non. C'est Touati ou moi. Mais je recommande plutôt Touati ; il a des chèques-vacances...

........

La démagogie tourne à plein régime. Elle ne crée pas beaucoup de richesse mais épargne les neurones...

"L'une des porte-parole de UMP, Chantal Brunel, a dénoncé aujourd'hui "l'hérésie fiscale" que sont, selon elle, les paradis fiscaux et a demandé que l'on "s'attaque" au secret bancaire pratiqué dans certains pays de l'Union européenne.
"Les paradis fiscaux sont une hérésie fiscale et les petites enclaves qui pratiquent ce dumping fiscal insupportable sont des cailloux dans la chaussure européenne qui empêchent la concurrence normale entre les Etats de l'UE", a écrit la députée de Seine-et-Marne."

..........

La question n'est pas "qui" pour remplacer machin mais "quoi"...

Écrit par : f | mardi, 30 septembre 2008 13:38

Et machin est reparti dans son agitation. Si ça bouge, c'est qu'il doit bien se passer quelque chose.
Ce type est une illusion d'optique.

Écrit par : f | mardi, 30 septembre 2008 13:42

Ecrit par : f | mardi, 30 septembre 2008 13:42

Bon si je ne peux avoir Dessertine en San Sebastian, ni je suppose Elie Cohen ou Marseille dans un remake de Délivrance, je me contenterais de l'agité Touati en petit manchon de caniche, j'ai beaucoup trop de considération pour vous.

Il court il court

http://nrv.20minutes-blogs.fr/archive/2007/09/17/%C3%A0-r%C3%A9action.html

Écrit par : nef | mardi, 30 septembre 2008 14:05

Il monte il monte

http://www.20minutes-listes.fr/?do=show&id=541&c=1222773637

Écrit par : nef | mardi, 30 septembre 2008 14:10

Patou, encore faudrait il que la représentativité soit assurée, ce qui n'a, je le crois, jamais été moins le cas pendant la cinquième qu'aujourd'hui (crise de confiance dans les élites, abstention, vote contestataire, votre contre etc)

Écrit par : Nicks | mardi, 30 septembre 2008 14:15

[HS]
play-list a semble-t-il été rajouté sur une de ces étranges listes où l'on peut voter à IP non-secrète... Si un clic vous tente, c'est là :
http://www.20minutes-listes.fr/listes-votre-top-des-blogs-545
Et hop, vous avez gagné 5 points de plus grâce à ma connexion du boulot ;-)
[/HS]

Écrit par : adrien (de rien) | mardi, 30 septembre 2008 14:55

Ecrit par : Nicks | mardi, 30 septembre 2008 14:15

Proportionnelle intégrale= chambre à dominante bleue sombre. Il ne faut pas se bercer d'illusion la France est de droite..Ah oui l'extrême gauche aurait quelques sièges et what'else..Elle propose quoi au fait!!!

Écrit par : Pamela de Barres | mardi, 30 septembre 2008 15:06

@Pam

Il suffit de savoir lire pour le savoir. Cela dit, je ne me considère pas comme un sympathisant d'extrème gauche. Je suis de gauche c'est tout.En revanche, le constat posé par un Besancenot sur la situation est le bon. Ses réponses sont un peu jusqu'au boutistes mais quand on voit le désert qui s'étend maintenant au Ps, je préfère encore l'excès au néant. Cependant, je me sens plus proche en ce moment de Larrouturou et de ses propositions.

Il a toujours été un fervent partisan du partage du travail par exemple, un partage que n'importe qui possédant un soupçon de matière grise devrait admettre comme inéluctable au vu des gains faramineux de productivité des dernières décennies. Or, ce partage tant vilipendé par les néolib existe dans les faits en terre libérale : la moyenne est d'un peu plus de 33h hebdo aux USA par exemple (un peu plus de 36h en France). La différence avec notre pays, c'est que ce partage a été inégalitaire et anarchique : des temps pleins de 40-42h pour des salaires complets avec assurance santé et une masse de temps partiels, précaires et sous-payés. Mais en pratique, il s'agit bien d'un partage du travail.

C'est juste un exemple que je lance comme un soufflet aux arrogants qui cachent leur incapacité à prospectiver derrière leur cynisme. Des propositions censées, il y en a. Qu'elles ne vous plaisent pas, c'est une chose, que vous ne vouliez pas les voir une autre...

Sur la représentativité, la proportionnelle ne résoudra pas grand chose tant que la politique sera vécue comme une profession. Pour autant, je serais curieux de voir le résultat d'élections anticipées. Il y aurait peut-être des surprises...

Écrit par : Nicks | mardi, 30 septembre 2008 15:25

Pour autant, je serais curieux de voir le résultat d'élections anticipées. Il y aurait peut-être des surprises...

Ecrit par : Nicks | mardi, 30 septembre 2008 15:25

C'est bien pour ça qu'il n'y en aura pas (pas d'élections - des surprises, on ne sait pas, sinon ce ne sont pas des surprises).

Écrit par : adrien (de rien) | mardi, 30 septembre 2008 15:29

"Elle propose quoi au fait!!!"

La droite ?

(blague)

Pas grand chose hormis son propre asservissement au taux de profit. Rien de bien neuf.

L'extrême-gauche, du moins une forme desindexée de la doxa droite/gauche, propose(rait) d'avantage en faisant réellement de la politique.

........

"Larrouturou"

Il a rejoint la motion "Hamon", je crois...

.........

Nouveau jeu du "qui a dit ?" :

"On va de réunion de crise en réunion de crise, de "plan com" en "plan com", avec les plus grands experts (...) mais ce n'est pas ce qui nous permet de trouver des recettes miracles pour faire face à la situation."

Croisière de 3 jours sur le fleuve Amour avec Michel Godet à gagner.

Écrit par : f | mardi, 30 septembre 2008 15:30

Ecrit par : f | mardi, 30 septembre 2008 15:30

Christine Lagarde ?

Écrit par : Patrice Joyeux | mardi, 30 septembre 2008 15:36

Bernard van Craeynest, président de la CFE-CGC.

En guise de consolation :

www.cnam.fr/lipsor/lips/conferences/data/mgodet.jpg

(Peut-être un peu trop barbu, non ?)

Écrit par : f | mardi, 30 septembre 2008 15:43

Ecrit par : f | mardi, 30 septembre 2008 15:30

Bernard van Craeynest.
Mais je pars seul ou rien.

Écrit par : adrien (de rien) | mardi, 30 septembre 2008 15:43

Damnit.

f avait donné la réponse.

Je file m'inscrire à "Qui veut gagner des millions (de roubles)".

Écrit par : adrien (de rien) | mardi, 30 septembre 2008 15:45

Morbleu, Godet c'est mon punching ball rêvé ! :oB Mais quel c...... ce mec. Du genre haut-fonctionnaire payé grassement pour détruire la fonction publique, apôtre du management donc doctrinaire de base sous les apparences habituelles du pragmatique de bon sens. Je l'exècre !

Écrit par : Nicks | mardi, 30 septembre 2008 15:48

Beaucoup de haine dans tes propos Nicks.

Écrit par : Patrice Joyeux | mardi, 30 septembre 2008 16:10

Ecrit par : adrien (de rien) | mardi, 30 septembre 2008 14:55

Voili voila.

Écrit par : nef | mardi, 30 septembre 2008 16:12

Oui oui Patou, c'est une détestation assumée ! :)

Écrit par : Nicks | mardi, 30 septembre 2008 16:14

Ecrit par : adrien (de rien) | mardi, 30 septembre 2008 15:45

Tu nous dois un petit billet (pas de banque cela ne vaudra bientôt plus rien de rien.

Écrit par : nef | mardi, 30 septembre 2008 16:20

Ecrit par : Nicks | mardi, 30 septembre 2008 16:14

Chez nous, on dit "décomplexé".

Écrit par : Patrice Joyeux | mardi, 30 septembre 2008 16:30

Michel Godet qui prétend parler au nom du "bon sens"..non il n'est pas décomplexé, il est étatiste et poujadiste. Le "bon sens" populaire, pas plus démago..L'entendre à ORLM est jouissif, mais le plus tordant est PPDA. qui ose s'appeller le journaliste déchainé!!!!!

Écrit par : Pamela de Barres | mardi, 30 septembre 2008 17:20

Si une déclaration de Bush fait remonter les cours de la bourse, c'est que des nerfs lâchent, ce n'est plus bouing c'est zouing.

Écrit par : nef | mardi, 30 septembre 2008 17:47

L'avenir n'est pas écrit d'avance !
Mais pour ma part, je suis un peu dans le flou...

Écrit par : Michel Godet | mardi, 30 septembre 2008 17:51

Ecrit par : nef | mardi, 30 septembre 2008 16:20

Euh... L'actualité ne m'inspire pas beaucoup ces temps-ci, comme tu as pu t'en rendre compte en lisant nos derniers billets... Mais promis juré (et là, même si tu ne me vois pas, je crache par terre) j'y réfléchis !

Écrit par : adrien (de rien) | mardi, 30 septembre 2008 17:52

Je vous envoie mon meilleur sourire.
Vous pouvez m'écrire ici :
michel.godet@laprospective.fr

Écrit par : Michel Godet | mardi, 30 septembre 2008 17:58

Dans cette vidéo, je souhaite qu'on puisse travailler jusqu'à au moins 75 ans, car comme le dit le bon sens populaire, "le travail c'est la santé" !
http://video.google.com/videosearch?q=michel+godet&hl=fr&emb=0&aq=f#

Écrit par : Michel Godet | mardi, 30 septembre 2008 18:05

(pour ceux qui me lisent depuis la province, sur la photo on peut voir la Tour Eiffel derrière moi)

Écrit par : Michel Godet | mardi, 30 septembre 2008 18:06

Ecrit par : Michel Godet | mardi, 30 septembre 2008 17:58

Bonjour M.Godet
J'aime beaucoup ce que vous faites et je vous admire car vous êtes un des rares à avoir le courage du bon sens. N'en déplaisent à certaines mauvaises langues nourries depuis le berceau aux mamelles de l'assistanat et de l'état providence...

Écrit par : Patrice Joyeux | mardi, 30 septembre 2008 18:06

Mes amitiés à Patrice Joyeux, dont j'apprécie beaucoup les commentaires. Il représente un apport inestimable au Village des NRV.

Écrit par : Michel Godet | mardi, 30 septembre 2008 18:08

Ecrit par : Michel Godet | mardi, 30 septembre 2008 17:51

inscris toi dans ma master class camarade.

Écrit par : docteur doom | mardi, 30 septembre 2008 18:10

Merci Michel !
C'est parfois difficile ici car 99.99% des intervenants sont soit gauchistes soit marxistes-léninistes.

Écrit par : Patrice Joyeux | mardi, 30 septembre 2008 18:11

Ecrit par : Patrice Joyeux | mardi, 30 septembre 2008 18:06

Après les anciens combattants du FN, un week-end avec Michel Godet, dans cette crise les néo-cons sont en train de perdre tout leur sex-appeal.

Écrit par : nef | mardi, 30 septembre 2008 18:14

Ecrit par : docteur doom | mardi, 30 septembre 2008 18:10

Cher Docteur Fatalis, la seule question qui vaille la peine d'être posée, comme le fait Lewis Carroll dans son chef-d'oeuvre "Alice au pays des merveilles libérales", est "who is the master ?". Et donc, la seule master class que je connaisse, c'est la mienne !

Écrit par : Michel Godet | mardi, 30 septembre 2008 18:15

Ecrit par : Patrice Joyeux | mardi, 30 septembre 2008 18:11

Courage Patrice Joyeux, nous sommes deux désormais !

Écrit par : Michel Godet | mardi, 30 septembre 2008 18:16

Ecrit par : Michel Godet | mardi, 30 septembre 2008 18:16

Je vous laisse Urbain, un libraire bougon, parfois grossier, qui parle bizarremment avec beaucoup de guillemets. Le bon sens et lui, ça fait deux.

Écrit par : Patrice Joyeux | mardi, 30 septembre 2008 18:22

Et moi alors ?

Écrit par : Jacques Marseille | mardi, 30 septembre 2008 18:25

Ecrit par : Patrice Joyeux | mardi, 30 septembre 2008 18:22

Je vais m'occuper de cet Urbain. Nul doute qu'il sera sensible à mes arguments tirés du bon sens populaire.

Écrit par : Michel Godet | mardi, 30 septembre 2008 18:27

Ecrit par : Jacques Marseille | mardi, 30 septembre 2008 18:25

Bonjour M.Marseille
Je me rappelle avec émotion avoir passé une épreuve orale d'histoire et géographie économique avec vous dans la belle ville de Jouy en Josas en juillet 2002 ! Enfin, je pouvais rencontrer mon idole.

Écrit par : Patrice Joyeux | mardi, 30 septembre 2008 18:35

Ecrit par : Michel Godet | mardi, 30 septembre 2008 18:27

Bonne chance. L'animal est corriace et ne se sépare jamais du couteau qu'il a entre les dents.

Écrit par : Patrice Joyeux | mardi, 30 septembre 2008 18:40

Bande d'ignorants !

Vous ne voyez donc pas que cette petite crise est bien trop surestimée par une presse tenue par les communistes ?

Écrit par : Alain Minc | mardi, 30 septembre 2008 19:10

Sornettes : il faut toujours plus de libéralisme !

Encore du libéralisme, toujours du libéralisme !

Et surtout la priorité : résorption du déficit public : les petites gens ont trop souvent vécu au dessus de leurs moyens... Ils doivent se serrer la ceinture !

J'en appelle à Saint Trichet, gourou mondial !

Écrit par : Jean michel Haphathie | mardi, 30 septembre 2008 19:15

Ah ouais, entre Godet (qui est un infâme girondin et pas un étatiste), Marseille (ex coco qui a pris le chemin de la rédemption néolib comme beaucoup), Minc l'omni incompétent et Aphatie l'indigné avec accent, il y a match c'est vrai...

Écrit par : Nicks | mardi, 30 septembre 2008 20:00

chépakicé ce godet, ni si c'est du lard ou du cochon ( ou du gros rouge), mais si le ravi a trouvé un compère en pitreries conceptuelles j'en suis fort aise, ça nous changera de ses roufiolades habituelles ( et un peu lourdingues).
Pour le bon sens , comme chacun sait : c'est "la chose du monde la mieux partagée" puisque personne ne se plaint d'en manquer.
Pour moi j'aurai juste à rappeler que pour ce bon René (pré-cité) il s'agit quand même de la faculté de "bien juger" et surtout de "distinguer le vrai du faux" , ce qui ne me semble pas caractériser les saillies du ravi, souvent comiques , il est vrai, mais témoignant encore plus souvent d'une connaissance très approximative des sujets qu'il aborde, avec une forte propension induite à prendre les vessies journalistiques pour les lanternes éclairant son cheminement intellectuel.

Écrit par : urbain | mardi, 30 septembre 2008 20:35

Il ne faudrait pas oublier Philippe Manière...

Le "bon sens" de nos jours serait ce qui est énoncé par le locuteur comme étant justement du "bon sens" et partant comme chose simple et vraie. Plus la "logique" est épaisse, plus le "bon sens" est implacable. C'est associé en général à un "parler vrai", à un ton à la fois péremptoire et chaleureux.
Distinguer le vrai du faux, le "bon sens" s'en moque, il se veut performatif et "intelligible" par tous.

........

Les neurones chauffent au sommet de l'Etat..

"L'Etat pourrait utiliser les recettes de privatisation d'EDF, destinées à être investies dans l'immobilier universitaire, pour financer le renflouement de Dexia, ont affirmé ce mardi des membres de la commission des Finances du Sénat."

www.20minutes.fr/article/258060/France-L-argent-du-plan-Universites-utilise-pour-renflouer-Dexia.php

Et aussi :

"Parmi les idées évoquées mardi matin à l'Elysée sur le financement de l'économie par le système bancaire, la plus spectaculaire consisterait à utiliser une partie des fonds du livret A."

www.lefigaro.fr/economie/2008/09/30/04001-20080930ARTFIG00742-crise-financiere-la-piste-du-livret-a-.php

Écrit par : f | mardi, 30 septembre 2008 21:39

Si ils en sont déjà à utiliser les recettes de privatisation d'EDF (Bercy dément), les brainstormings quand il s'agira de "sauver" les Caisses d'Epargne et autres seront des plus acrobatiques.

Entendu Huertas interviewer Vévé Morin ce soir. Vévé peinait (comme d'habitude) à justifier la continuation des "réformes" (considérées par lui-même comme un ajustement à "cequis'estdéjàfaitdanslesautrespays")...

Écrit par : f | mardi, 30 septembre 2008 22:01

Vont être contents les français qui avaient placé leur épargne sûre chez l'Ecureuil et à la poste de la voir jouer au grand jeu de massacre des sauvetages de banques, d'entreprises et d'assurances.

A côté les actions et la bourse c'était de la rente Pinay.

Écrit par : nef | mardi, 30 septembre 2008 22:02

Et ça ne passera sans doute pas par un vote à l'assemblée...

Écrit par : f | mardi, 30 septembre 2008 22:05

Le consultant andersen en vacation au ministère du budget nous a expliqué que ce n'était vraiment pas le moment pour privatiser, combien de temps pourra t'il tenir ?

Écrit par : nef | mardi, 30 septembre 2008 22:09

En ces temps de grand chomâge (j'ai dit graaaand chomâge), est-ce bien le moment de ne pas embaucher des fonctionnaires ?

Le consultant andersen n'a rien dit, faut dire qu'apathique ne lui a pas posé la question aussi.

Quand à Tricheur, même quand on lui pose des questions, il ne répond pas, secret finance. Mais il paraît qu'on (les 360 millions d'européens de la zone euro) lui a demandé de surveiller l'inflation (et surtout nos salaires).

Écrit par : nef | mardi, 30 septembre 2008 22:14

Tout cela couplé à l'effondrement possible de l'industrie automobile américaine ; un régal.

Les chinois sont à nos portes...

Écrit par : f | mardi, 30 septembre 2008 22:24

Dans ma TSF ce soir, tandis que la DCA au loin crépitait et que les topinambours sur le maigre feu finissaient de cuire, cette voix a surgi, brouillée, étouffée :

"L'UMP appelle à la raison l'opposition à l'heure où notre pays vit une crise d'une gravité sans précédent, où le Président de la République a fait preuve de sa réactivité et a engagé une démarche de vérité.
Le devoir de tout élu de la République est de respecter le devoir d'unité de notre pays."

Écrit par : f | mardi, 30 septembre 2008 23:28

Ecrit par : f | mardi, 30 septembre 2008 23:28

Ah les topinambours... Toute une époque !

Écrit par : Guy Môquet | mercredi, 01 octobre 2008 00:10

Jean-Pierre Pernaut dans Télé 7 Jours de cette semaine :
"Je n'exprime pas d'opinions politiques à l'antenne, seulement des réactions de bon sens."

Pernaut, un adepte de Michel Godet.

Écrit par : Le bon sens près de chez vous | mercredi, 01 octobre 2008 02:50

Ecrit par : Le bon sens près de chez vous | mercredi, 01 octobre 2008 02:50

Et Pernaut nous a dit, hier, vers 13h00 et des poussières, que les banques françaises étaient solides.
Une réaction de bon sens.
Donc tout va bien.

Écrit par : adrien (de rien) | mercredi, 01 octobre 2008 08:03

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu