Avertir le modérateur

« LA VIE SUR TERRE | Page d'accueil | Argent trop chair »

lundi, 22 septembre 2008

Parti socialiste, ou comment en finir une bonne fois pour toutes avec la malédiction archaïque du Mythe errant ?

En m’attaquant à l’icône, au Saint Sépulcre - que dis-je ? - au Christ de la gauche historique, je vous avoue m’attendre à recevoir une volée de bois vert, peut être même cette expression n'est elle  probablement qu'un doux euphémisme, bien que je ne fusse qu’un petit plumitif prétentieux, infâme vermisseau sorti de ses faubourgs malodorants et citoyen de troisième zone. Certainement pas un de ceux qui eussent intéressé sa grandiloquente majesté, Mitterrand 1er, et ses sbires prosternés qui sont prêts à s’entre-tuer pour une place au soleil de la renommée et de la félicité !…

messe1.JPGLa rouerie, la ruse, le culot et le cynisme étant considérés de nos jours, comme des vertus cardinales nécessaires à la bonne gouvernance, comment voulez-vous que ce brave Parti socialiste créé par François Mitterrand, le parangon de ces vices puisse connaître un fonctionnement démocratique cohérent et bénéficier de hauts cadres désintéressés, remplis d’abnégation et au service de leurs militants et partisans  ?

Comment Lucifer aurait-il pu créer le Paradis ? Comment la créature du bon docteur Frankenstein aurait elle pu concevoir des maisons de poupées ? Auriez-vous imaginé Barbe-Bleue prendre la tête d'une cellule de soutien psychologique pour enfants battus ? Comment un François Mitterrand, bouffi de vanité, qui se délectait d’être pris pour un homme illustre aurait-il pu construire un Parti de gauche consacré à des idées auxquelles il ne croyait pas lui-même, alors que son PS ne représentait qu'un temple dédié à sa suffisante dévotion et peuplé de courtisans, favoris et autres hiérarques béats, veules et intéressés ?

Le Parti socialiste qui se targue d’être un parti extrêmement démocratique ne s’est jamais si bien porté que lorsqu’il a été conduit par un dirigeant manœuvrier à la poigne d’acier et au narcissisme exacerbé. Une sorte de monarque absolu.

Viergemarie.JPGCe que je veux souligner, c’est que ces pseudos grands hommes dont on nous rabâche les exploits à travers les âges, n’ont jamais été capables, de par leur autorité morale, leur charisme et leur position, de fonder un système démocratique, géré en collectivité voire collégial qui puisse leur survivre et perpétuer la philosophie de leur Parti.

Juste avant le vote des motions de fin septembre, j’ai envie de lancer un appel, probablement ignoré vu le peu de retentissement du Web, devant cette honorable assemblée :

"Militants socialistes : innovez, tentez donc un Parti à direction collégiale, fuyez donc cette vision du Chef suprême, mais je vous en prie, ravalez vos ego et tentez de nous montrer une façon moderne de gouverner, autogestionnaire et plus adaptée à l'évolution du niveau de nos concitoyens, moins naïfs, plus lucides, et bien souvent, réfractaires à toute propagande.

Enterrez donc les vestiges du vieux mitterrandisme en décomposition qui annihile depuis si longtemps votre Parti. Dissolvez ces oligarchies (Gracques et autres horreurs) remplies d’énarques et autres hauts fonctionnaires éloignés des réalités et essentiellement attirés par la promotion de leurs carrières. Retrempez-vous dans le bain populaire que vous n’auriez jamais dû quitter. Recréez de nouveaux concepts de pouvoir, moins personnels et plus participatifs, avec plus de cohésion, moins d’ambitions personnelles, sans mise en avant médiatique des représentants. Rajeunissez vos cadres. Virez vos vieux caciques avides de pouvoir qui vous conduisent depuis onze ans vers une impasse et promouvez les obscurs et les sans grades ! Brûlez les oripeaux de ces permanents et élus qui s'accrochent à leurs fonctions comme des morpions aux poils de culs.

Brisez la malédiction du vieux Mythe errant...

Surprenez nous.

Laissez donc à la vieille droite ce "culte du Chef" désuet et suranné, devenu à notre époque, une aberration qui nous mène à des situations de mal-gouvernance et d’injustice incroyables ainsi qu'à l'élaboration d'un pouvoir personnel complètement coupé des réalités au seul profit d’une clique de profiteurs sans vergogne et sans remords...

Mitt.jpgIl est certain que déjà, même à droite, des voix s'élèvent, comme à gauche, pour comprendre combien nous avons tous été floués depuis une trentaine d'années par des "hommes d'état" au cynisme effronté rongés par l'ambition personnelle, d'une médiocrité alarmante et dont les politiques à court terme de régressions sociales, économiques et des libertés  frisent la provocation et prouvent l'absence patente de dessein et de vision de l'avenir.

Une décentralisation du pouvoir et une certaine collégialité dans l'exécutif s'impose à nous pour des décisions qui réclament débats, démocratie et points de vues variés sans abus d'experts en tous genres : l'élitisme, la pratique de l'oligarchie et les effets du copinage ont fait les preuves de leurs impérities.

Militants socialistes, ne vous laissez ni manipuler ni emberlificoter : l'avenir de la gauche et de l'opposition est entre vos mains, saisissez votre chance...

Ou sabordez-vous pour éclaircir le paysage politique français !

Mais par pitié, épargnez nous la nomenklatura actuelle : le coquelet vaniteux de la Capitale flanqué de son inexpugnable acolyte, socialiste professionnel pour l'éternité, les complices du fumeur de barreaux de chaise à 100 $ et banquier de Wall Street ou la Madone de la bravitude à l'élocution si peu naturelle et à la faconde d'une fine de claire, tous à peu de chose près, autant socialistes et à gauche qu'un  zombie mou du genou comme François Bayrou. Ce qui n'est pas peu dire...

Nous comptons sur vous. Ne nous décevez pas. Tous les citoyens français de toutes opinions, particulièrement les sympathisants de gauche, dont je suis, attendent de vous un ultime sursaut.

Socialistes... Du passé faîtes table rase : osez l'impensable !

Poil au rable...

Évidemment ce billet polémique n'engage qu'une gamme d'opinions, celle de beaucoup de personnes que je côtoie et la mienne ; il n'est aucunement le reflet du sentiment de tous les membres du Village des NRV. Cette précision a au moins le mérite de la clarté...

Cui Cui, l'oiseau lyre qui prêche dans le désert...

 

Commentaires

Virez les tous,
Dieu reconnaitra les siens.

Écrit par : urbain | lundi, 22 septembre 2008 08:16

Incidemment je ne comprends pas quel type de "réveil" tu attends d'un groupe d'individus qui a successivement et majoritairement (et en principe "démocratiquement") décidé de voter pour l'europe de la marchandise et pour la madone des boiiingboiings .
Un suicide collectif ?
Le "prince de l'équivoque" comme disait un de ses plus notoires connaisseurs n'a du qu'à cette disposition "idéologique" sa longévité finalement triomphante.

Écrit par : urbain | lundi, 22 septembre 2008 09:11

Bon, bein, je vais en remettre une petite louche...
Bonne journée ;-)



Congrès du PS

Communiqué de Jean-Luc Mélenchon,
sénateur de l’Essonne, ancien ministre



Enfin la situation se clarifie à la gauche du PS ! Le courant NPS vient de constater l’impossibilité d’une synthèse avec les « Reconstructeurs ». Je n’en suis pas surpris. Dès lors un débat sans faux semblant peut s’engager entre les différentes orientations qui traversent le mouvement socialiste. Pour cela la gauche du PS doit réussir son rassemblement, échoué lors de tous les précédents congrès. Un moment historique est à portée de main.

Alors que la majorité sortante du PS explose, la gauche du Parti peut faire la décision dans ce congrès. Elle doit être à la hauteur de son rôle pour que le mouvement socialiste affronte la crise sans précédent du capitalisme et porte enfin une opposition frontale à Sarkozy.

Dans ce congrès la gauche du Parti doit affirmer avec force :
- une stratégie internationale de paix qui rompe avec l’alignement sur les Etats-Unis et l’OTAN
- la nécessité d’une réorientation radicale de la construction européenne qui commence par l’abandon du Traité de Lisbonne
- la centralité du partage des richesses et la remise en cause du modèle productif dominant et donc l’instauration d’une véritable planification écologique du développement de notre pays
- la refondation républicaine de notre société autour d’une 6ème République parlementaire, fermement laïque et sociale
- des alliances nouées exclusivement à gauche et sans exclusive à l’égard de l’extrême gauche

Écrit par : Sarah7 | lundi, 22 septembre 2008 09:33

Ecrit par : Sarah7 | lundi, 22 septembre 2008 09:33

S'il y a un parti pour ça , ce n'est certainement pas le PS, comme chacun ( y compris au PS) le sait...

Écrit par : urbain | lundi, 22 septembre 2008 09:42

Effectivement, comme le dit Urbain, on peut se demander si le Ps est sauvable et s'il faut le sauver. Pour ma part, mon favori dans ce parti c'est Pierre Larrouturou dont j'apprécie le discours et les propositions et qui est évidemment inaudible dans la bataille des ambitieux.

Sinon, j'ai envoyé une proposition d'article à l'adresse mail du collectif. Comment ça se passe ensuite pour la publication ?

Écrit par : Nicks | lundi, 22 septembre 2008 09:56

merci cuicui, pas encore lu mais je vais m'y plonger jusqu'au cou alors j'espère que l'analyse est béton.
je reviens après vous dire.

Écrit par : raral | lundi, 22 septembre 2008 10:24

Une des dernières phrases du billet :

"Tous les citoyens français de toutes opinions, particulièrement les sympathisants de gauche, dont je suis, attendent de vous un ultime sursaut."
- ???
- !!!

Écrit par : laisse - béton | lundi, 22 septembre 2008 10:33

Le quoi ?



«Un parti politique est une organisation construite de manière à exercer une pression collective sur la pensée des êtres humains qui en sont membres ; un parti politique est une machine à fabriquer de la passion collective ; la première fin, et en dernière analyse, l’unique fin de tout parti politique est sa propre croissance, et cela sans aucune limite».

www.alliance-sociale.org/spip.php?article71

....

Pour info, la motion d'Utopia :

www.utopia-terre.fr/dans-les-partis-politiques/au-parti-socialiste/la-motion-utopia-ps

Écrit par : f | lundi, 22 septembre 2008 10:58

donc j'ai lu et dans l'ensemble je suis d'accord sauf quelques axpressions pas très socialistes!!!
bon, passons, ce n'est pas grave;)))

je ne dirai qu'une chose: faites comme moi,prenez la carte du PS, essayez si vous pouvez de faire bouger les pachydermes en place et après soit vous restez ad vitam aeternam,soit vous fuyez comme je vais bientôt le faire.
j'attends encore un peu, tant que ça me fait bien "rigoler" et puis quand j'aurai ri jusqu'à la nausée, je tirerai ma révérence à tous ces malades du pouvoir.

Écrit par : raral | lundi, 22 septembre 2008 11:07

Ecrit par : raral | lundi, 22 septembre 2008 11:07

Puissent tes compagnons de militance t'entendre et te rejoindre.
Alors la place pour une expression politique de la gauche sera faite ( pour d'autres), et les restes du PS pourront enfin suivre leur tropisme centriste/clientéliste/opportuniste/arriviste et changer de nom, enlever le S ( qui n'a plus d'objet )pour le remplacer on ne sait trop quoi ... L pour libéral sans doute, et D pour démocrate peut-être...

Écrit par : urbain | lundi, 22 septembre 2008 11:34

Les Psaumes 90:12

Enseigne-nous à bien compter nos jours, Afin que nous appliquions notre coeur à la sagesse.

Écrit par : odm | lundi, 22 septembre 2008 11:43

Amen

Écrit par : urbain | lundi, 22 septembre 2008 11:45

Jérémie

9.3
Ils ont la langue tendue comme un arc et lancent le mensonge; Ce n'est pas par la vérité qu'ils sont puissants dans le pays; Car ils vont de méchanceté en méchanceté, Et ils ne me connaissent pas, dit l'Éternel.

Écrit par : odm | lundi, 22 septembre 2008 11:56

La suite colle assez bien également à ces gensses :

Toujours Jérémie :

9.4
Que chacun se tienne en garde contre son ami, Et qu'on ne se fie à aucun de ses frères; Car tout frère cherche à tromper, Et tout ami répand des calomnies.
9.5
Ils se jouent les uns des autres, Et ne disent point la vérité; Ils exercent leur langue à mentir, Ils s'étudient à faire le mal.
9.6
Ta demeure est au sein de la fausseté; C'est par fausseté qu'ils refusent de me connaître, Dit l'Éternel.

Écrit par : odm | lundi, 22 septembre 2008 12:00

La gauche la plus bête du monde, comme en témoigne ce texte révélateur du profond desarroi qui touche les ragochards !

C'est bien. Avec des ennemis comme vous, Sarko n'a pas vraiment besoin d'amis.

"Laissez donc à la vieille droite ce "culte du Chef" désuet et suranné, devenu à notre époque, une aberration qui nous mène à des situations de mal-gouvernance et d’injustice incroyables ainsi qu'à l'élaboration d'un pouvoir personnel complètement coupé des réalités au seul profit d’une clique de profiteurs sans vergogne et sans remords..."

Bien vu ! Laissez donc à la vieille droite le "culte du chef" et donc les victoires aux élections présidentielles. A gauche on vous laisse les débats d'idées, les décisions collégiales, la démocratie participative, tous ces concepts gentillets féconds ... en branlée électorale.

Par contre à l'avenir évitez de vous répandre en pleurnicheries sur les méchants médias ozordres qui font rien qu'avantager les vilains fascistes de droite, alors que vous faites tout pour toujours vous prendre des branlées magistrales.

"It's the 5eme Republique, stupid !"

Écrit par : Patrice Joyeux | lundi, 22 septembre 2008 12:08

Ils sont perdus pat, ne soyez pas trop dur avec eux !
Ils sont contre le nationalisme mais luttent contre l'europe.
Ils sont antimilitaristes mais s'iquiètent de la disparition de nos forces armées...
Il sont mécréants mais se révoltent devant le manque de conviction des citoyens...
bref ils sont les complices objectifs de ce qui se déroule sous leurs yeux larmoyants !

Écrit par : odm | lundi, 22 septembre 2008 12:16

Pendant que les ragochards se débattent dans leurs sinistres guerres picrocholines, un grand chef d'Etat sera salué ce soir à New York par la fondation Elie Wiesel pour l'humanité: Nicolas Sarkozy se verra remettre le prix de l'Homme d'Etat de l'année en reconnaissance pour son action humanitaire.

www.tempsreel.nouvelobs.com/depeches/international/europe/20080922.FAP6997/nicolas_sarkozy_a_new_york_sur_fond_de_crise_economique.html

Écrit par : Patrice Joyeux | lundi, 22 septembre 2008 12:17

c'est ma tata qui doit être fière de son grand homme malade du pouvoir, lui aussi.

Écrit par : raral | lundi, 22 septembre 2008 12:18

Beau texte et vibrant appelle à la reconstruction de la gauche..
Pour moi le PS n'a jamais été le parti de la classe pop, surtout quand il était au pouvoir!!
Le spectacle qu'il nous donne est affligeant, mais on est habitué..Le Ps c'est un peu le PSG; il s'est trouvé une nouvelle madonne, la mère fouettarde de Lille;pour faire pendant à la madone des Marais et on nous sort une thénardier!!
J'ai tenté de militer en 2002, au bout de 2 réunions; j'étais déjà dégoutée (quel labeur,), même si j'admire ceux qui défendent ce parti avec conviction et ferveur (bisous Mathilde P)..

@ ODM Kestudis!!!!!

@P Joyeux> en accord avec la gauche la plus bête du monde et aux très beaux jours de la droite..en 2032 M Valls sera élu Président de la REp

Écrit par : Pamela de Barres | lundi, 22 septembre 2008 12:20

Ecrit par : Patrice Joyeux | lundi, 22 septembre 2008 12:17

Ce prix c'est rien du tout, E Wiesel depuis longtemps a perdu toute crédibilité..

Écrit par : Pamela de Barres | lundi, 22 septembre 2008 12:22

Ecrit par : odm | lundi, 22 septembre 2008 12:16

C'est pas très grave ça ! La droite aussi se trimballe de sacrées contradictions et doit jongler entre divers courants opposés, avec les souverainistes, les pro-européens, ceux en faveur de toujours plus d'immigration, ceux qui veulent au contraire stopper toute immigration, les libéraux, les gaullistes, etc...

Mais à gauche ils sont toujours dans leur mythe de la pureté (révolutionnaire ?) et c'est la raison pour laquelle ils excommunient à tour de bras. Aux yeux de beaucoup, Hollande ne serait pas socialiste, pas plus qu'Aubry, Royal, Valls, Jospin, DSK, Delanoé... Bref ils manquent de pragmatisme, au lieu de voter pour ce qui à leurs yeux pourrait représenter un moindre mal, ils font tout pour laisser le pire se produire.

Et après ils pleurnichent.

Ecrit par : Pamela de Barres | lundi, 22 septembre 2008 12:22

Depuis quand ???

Écrit par : Patrice Joyeux | lundi, 22 septembre 2008 12:43

Ecrit par : odm | lundi, 22 septembre 2008 12:16

Si tout ce que tu as à leur proposer c'est de radoter des extraits bibliques, qui ont déjà beaucoup servi et en général aux pires cons que la terre ait porté ( tu devrais aller faire un tour dans les coins les plus obscurément et sénilement racistes et facisant des U.S. où ce genre de "citations" tient souvent lieu de conversation) , tu les condamne à une éternelle traversée du désert.

Écrit par : urbain | lundi, 22 septembre 2008 13:31

"saisissez votre chance...Ou sabordez-vous pour éclaircir le paysage politique français !"

c'est bizarre .. ça me rappelle une phrase prononcée par une sainte dont j'ai oublié le nom "Aimez-vous les uns les autres ou bien disparaissez".

non.. j'ai rêvé

j'espère cui cui que ce portrait .. " cynisme effronté.. ambition personnelle ..médiocrité alarmante.. absence patente de dessein et de vision de l'avenir." ne correspond pas à Mitterrand sinon faudra revoir tes fiches
mais peut-être ne sais-je pas lire..

non.. je ne sais pas lire!

Écrit par : Maghnia | lundi, 22 septembre 2008 13:44

Ecrit par : Nicks | lundi, 22 septembre 2008 09:56

Excuse-moi Nicks pour cette réponse tardive je vais consulter la boite et je te renvoie immédiatement un mail.

Écrit par : nef | lundi, 22 septembre 2008 14:11

Ecrit par : odm | lundi, 22 septembre 2008 12:16

Et toi tu files du mauvais coton mon garçon !
De croyant tu deviens bigot, d'aiguillon tu deviens aigreur...

Écrit par : nef | lundi, 22 septembre 2008 14:38

Ecrit par : Maghnia | lundi, 22 septembre 2008 13:44

Changes de lunettes ! ;-)))

Écrit par : nef | lundi, 22 septembre 2008 15:10

Vu et répondu Nef ! :)

Écrit par : Nicks | lundi, 22 septembre 2008 16:04

mes lunettes sont à peu près comme ça ♥^♥ ..Pffff!!!pour rien au monde j'en changerais

Écrit par : Maghnia | lundi, 22 septembre 2008 17:01

Ecrit par : Maghnia | lundi, 22 septembre 2008 17:01

A la couleur du PS ?

Écrit par : nef | lundi, 22 septembre 2008 17:40

je vois qu'un au moins se rappelle de la mite

d'autres se rappellent-ils ses autres surnoms ?

le lurron l'appelait "dieu" et c'est vrai que ça lui allait comme un gant

dieu était arrivé au pouvoir par mégarde, presque à l'insu de son plein gré, c'était tellement inespéré qu'il a eu du mal à y croire lui-même pendant 2 ans environ
le temps de gaspiller et de vider les caisses (déjà ...)

ensuite il a fallu rembourser les crédits, les abus de biens, les abus de confiance

c'était tellement énorme qu'il s'est calmé un peu, il faut dire que la liste des "affaires" s'allongeait de semaine en semaine

au bout d'un moment, ça l'a moins fait, la paye diminuait au fur et à mesure que Dieu se payait du bon temps avec ses amis Tapie et compagnie

bon, Dieu est mort, si on passait à autre chose effectivement maintenant ?


VIRONS LES TOUSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSS !!!!!!!

Écrit par : corylus | lundi, 22 septembre 2008 17:52

Mitterrand n'était pas socialiste si?
:-)
m'en fous!.. je dors même avec mes lunettes ainsi je crois tout ce que je rêve

non mes lunettes sont normales.. un peu comme çà
www.capri-shop.com/images/anarchy_flag.jpg

Écrit par : Maghnia | lundi, 22 septembre 2008 18:22

Ben oui, ce billet se veut optimiste ! Bordel !

Pour repartir sur de bonnes bases, il vaut peut être mieux détruire les fondations lépreuses et en construire de nouvelles... J'ai pas raison ?

Merde alors !

Mieux vaut une petite maison saine, qu'une grand bâtiment rempli de courants d'air !

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 22 septembre 2008 18:38

Merci cui cui pour ce portrait "légèrement" vitriolé. Evidemment, le vote imposé sur l'Afghanistan occupe les esprits aujourd'hui bien plus que les agitations vaines des "élites" politiques (le mot est faible).
De toute façon, le spectacle donné est lamentable tous partis confondus. "Petits et gros arrangements entre amis".
Les émerveillés du régime Sarkozyste commencent à profiter de leur augmentation de 172 % aux caisses des supermarchés. Tout va bien dans le meilleur des mondes.
"Candide" a été d'actualité sous Mitterrand et il l'est toujours aujourd'hui. Une perennité.

Écrit par : agathe | lundi, 22 septembre 2008 19:02

Ecrit par : odm | lundi, 22 septembre 2008 12:16

Et toi tu files du mauvais coton mon garçon !
De croyant tu deviens bigot, d'aiguillon tu deviens aigreur...

Ecrit par : nef | lundi, 22 septembre 2008 14:38

Ah ?

Tout cela n'est qu'irritation passagère et prurit accessoire.

Je ne suis pas bigot du tout, mais je crois que le blanc et le noir forment le même pavé !

Quand à l'aigreur je la revendique comme élément de dissolution pour permettre une renaissance véritable.

Sérieusement, les lamentations des larbins privés de chef me font doucement sourire.

Qui est en quête d'idoles ici ?

Pas moi !

Dans tout les cas la nostalgie ne fait pas partie de mon fonctionnement, l'acidité sûrement et la bigoterie jamais !

Écrit par : odm | lundi, 22 septembre 2008 21:00

Qui est en quête d'idoles ici ?
Pas moi !

Ecrit par : odm | lundi, 22 septembre 2008 21:00

Ben non, bien sur : tu es déjà largement pourvu ...
quant à l'acidité il me semble qu'elle est surtout gastrique pour ce qui te concerne.
Pourtant les vins du midi sont ordinairement bien faits, chargés de suc solaire, chaleureux, fruités et très ronds ...

Écrit par : urbain | lundi, 22 septembre 2008 21:20

Mieux vaut une petite maison saine, qu'une grand bâtiment rempli de courants d'air !

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 22 septembre 2008 18:38

Surtout si elle frétille ...

Écrit par : urbain | lundi, 22 septembre 2008 21:21

Qui est en quête d'idoles ici ?
Pas moi !

Ecrit par : odm | lundi, 22 septembre 2008 21:00

Ben tu n'en as pas besoin puisque tu en as déjà, Olivier !

J'attends avec impatience le billet qui décrive ton amour du Seigneur ;-), l'extase que tu ressens lorsque tu pries et l'orgasme que tu éprouves quand tu avales la pastille de pain azyme...

Voilà un beau sujet ! N'est ce pas Urbain ?

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 22 septembre 2008 21:30

Quand à l'aigreur je la revendique comme élément de dissolution pour permettre une renaissance véritable.


Ecrit par : odm | lundi, 22 septembre 2008 21:00

Décidemment tu as plus en commun avec serval que tu veux bien le reconnaître

http://www.mediapart.fr/club/blog/serval/040708/chronique-de-la-recherche-1-segolene-royal-est-elle-soluble-dans-l-acide

Écrit par : nef | lundi, 22 septembre 2008 21:30

Surtout si elle frétille ...

Ecrit par : urbain | lundi, 22 septembre 2008 21:21

Drôle...

Écrit par : "cui cui " fit l'oiseau | lundi, 22 septembre 2008 21:41

Voilà un beau sujet ! N'est ce pas Urbain ?

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 22 septembre 2008 21:30

Besoin de l'approbation du maître ?

Écrit par : odm | lundi, 22 septembre 2008 21:45

Ni dieu ni maître, mon cher Odm !

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 22 septembre 2008 21:48

Un maître qui commence à me courir sur le haricot avec ses allusions fielleuses (c'est dans le thème) sur mon alcoolisme avéré !

Écrit par : odm | lundi, 22 septembre 2008 21:54

Ecrit par : odm | lundi, 22 septembre 2008 21:54

On ne prête qu'aux riches, mon cher Odm...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 22 septembre 2008 22:08

Ecrit par : odm | lundi, 22 septembre 2008 21:54

Sois prudent, mme la marquise, pardon, mme le ministre te l'a bien expliqué :
«Quand on marche au ralenti et qu'on recommence à prendre de la vitesse, on a un élan à prendre, donc forcément le début de l'année sera faible».

Écrit par : urbain | lundi, 22 septembre 2008 22:27

Face au booooiiiinnnngggg boursier qui fait pschiit, notre grandchefdEtatsaluéàNewYorkparlafondationElieWiesel a décidé de repousser son intervention afin de causer économie au 27 mars 2010.
Merci.

Écrit par : f | lundi, 22 septembre 2008 22:36

Mitterrand n'était pas socialiste si?

Ecrit par : Maghnia | lundi, 22 septembre 2008 18:22

J'ai le sentiment que c'est le genre de question qu'il ne se posait pas très souvent .
Comme si tu lui demandais ce que c'était la gauche, il t'aurait répondu un truc du genre "le coté où je suis" .

Écrit par : urbain | lundi, 22 septembre 2008 22:39

Ecrit par : f | lundi, 22 septembre 2008 22:36

Il prend son élan, sans doute... et comme je l'ai rappelé plus haut, Mme lagardienne a bien expliqué :
«Quand on marche au ralenti et qu'on recommence à prendre de la vitesse, on a un élan à prendre, donc forcément le début de l'année sera faible».
Le genre de chose assez profonde pour qu'on la répète, et qu'on la médite.

Écrit par : urbain | lundi, 22 septembre 2008 22:41

Ce mot de Lagarde est définitivement magnifique.
Le Lagarde, c'est un poème. C'est du Van Damme + l'électricité.

Écrit par : f | lundi, 22 septembre 2008 22:45

Attention ; variante :


"C'était important pour le président, parce que même si nous ne sommes pas en première ligne, on pourrait avoir des ricochets", a commenté un proche conseiller de Nicolas Sarkozy à l'issue de la rencontre, qui s'est déroulée dans l'hôtel new-yorkais où réside le président français."

Écrit par : f | lundi, 22 septembre 2008 22:57

Ecrit par : f | lundi, 22 septembre 2008 22:57

C'est clair : face à une situation aussi complexe et mouvante, il faut se donner le temps de l'analyse, de sorte de s'assurer que notre élan initial ne sera pas exposé à de dangereux ricochets.
C'est pas simple l'économie !
Sans un rond dans les caisses, sans la moindre idée, on est sauvé par la finesse de nos analyses, murement et longuement pesées.
Heureusement qu'on a des pointures...

Écrit par : urbain | lundi, 22 septembre 2008 23:41

Pour se détendre avec ce sacré Demorand :

www.dailymotion.com/video/x6u13t_eva-joly-france-inter_news

Écrit par : f | lundi, 22 septembre 2008 23:56

Demorand le matin ? Si je relevais d'une cuite et que j'ai besoin de gerber, peut-être ...

Écrit par : urbain | mardi, 23 septembre 2008 08:16

En revanche, très cocasse : le numéro d'économie "responsable" d'écolo-experts néophytes nouvellement convertis ( Fitoussi, Slama, etc ...) face à l'alter ego en niaiserie in-pertinente sur France cul.
Riesel et Semprun doivent bien se marrer si par extraordinaire ils écoutent ça.

Écrit par : urbain | mardi, 23 septembre 2008 08:22

Ecrit par : urbain | mardi, 23 septembre 2008 08:16

En tout cas vers 7h55, Stéphane Guillon ou Didier Porte c'est du citrate de bétaïne.

Écrit par : l'homme lisse | mardi, 23 septembre 2008 09:46

Ecrit par : l'homme lisse | mardi, 23 septembre 2008 09:46

Des bouffons pour bouffon.
vaines et insignifiantes clowneries.

Écrit par : urbain | mardi, 23 septembre 2008 09:48

Vive les clowns !

Écrit par : l'homme lisse | mardi, 23 septembre 2008 10:01

Ecrit par : l'homme lisse | mardi, 23 septembre 2008 10:01

Ces temps nouveaux doivent te ravir, ils y sont légion.

Écrit par : urbain | mardi, 23 septembre 2008 10:02

je reprends ce com, mis sur le "mauvais fil" ...

Pour ceux qui s'interrogeaient sur le long délai requis par bouffon ( ordinairement plus prompt à réagir et trancher ) pour produire une "analyse" sérieuse et éclairante de la "crise" mondialisée, une cinglante mise au point vient d'être apportée :

« Qui est responsable du désastre ? Que ceux qui sont responsables soient sanctionnés et rendent des comptes et que nous, les chefs d'Etat, assumions nos responsabilités», a poursuivi le président français, sans toutefois identifier les «responsables».

Et vlan, ça c'est envoyé !
Voilà de quoi clouer le bec à tous ces beaux esprits qui se gobergeaient à bon compte, et tournaient sounoisement en ridicule les fines expertises déjà produites par les conseillers vertueux ( voir plus haut les fort belles métaphores de mme la gardienne et autres ).

Là, bouffon a su trouver des accents qui surement sauront toucher le "vieux bon sens" de son public habituel, par ce qu'on croirait entendre mon grand père qui quand une fuite, une panne ou un incident quelconque affectait la vie familiale avait toujours la judicieuse priorité ( avant toute mesure corrective) d'identifier "le responsable" ... seule tache digne du "chef" , tout le reste étant secondaire et relevant des basses oeuvres d'obscurs tacherons.
Trouver et fustiger les responsables ( et coupables ?) , Oui, voilà la prodigieuse innovation, la nouveauté conceptuelle bouleversante et salvatrice que seule une longue et laborieuse méditation, recluse face au poêle à charbon ( de bois) que lui a offert Ushuayayayh, (tandis que madame, un peu en retrait mais toujours disponible, pince les cordes pour accompagner son invocation incantatoire et œcuménique des muses, des bodysatvas et de l'esprit saint) ;
que seule pouvait engendrer en un processus quasi gnostique, cette ascèse longue et extraordinairement silencieuse , fut-ce dans un esprit aussi agile et prompt à bien juger de tout.

Écrit par : urbain | mardi, 23 septembre 2008 10:05

Les temps nouveaux ?
ah autrefois c'est vrai, on riait vrai !

Écrit par : l'homme lisse | mardi, 23 septembre 2008 10:09

"Autrefois" les clowns étaient ( proportionnellement ) moins nombreux, et ne faisaient rire que les enfants ( et encore, pour beaucoup ils faisaient surtout peur ).

Castigat ridendo mores.

Écrit par : urbain | mardi, 23 septembre 2008 10:15

Ecrit par : urbain | mardi, 23 septembre 2008 10:05

Pourquoi vouloir des responsables et des coupables..Je déteste les excès de vertus et les tribunaux populaires; on se portera mieux!!! Sanctionner qui et pourquoi?

HS// hier soir remarquable doc sur France 3 sur la cour d'assises de Beauvais..

Écrit par : Pamela de Barres | mardi, 23 septembre 2008 10:16

Sanctionner qui et pourquoi?

Ecrit par : Pamela de Barres | mardi, 23 septembre 2008 10:16

Peu importe qui ( pour les promoteurs des sanctions de cette sorte), l'important c'est que ça permet de dire et "faire" quelque chose, à peu de frais....
C'est la posture typique (et en l'occurrence caricaturale) de ceux qui face à un désastre ou un incident sont incapables de le comprendre et le corriger, mais étant eux-mêmes dans la situation officielle du "responsable" s'empressent naturellement de refiler la patate chaude.

Écrit par : urbain | mardi, 23 septembre 2008 10:23

Ecrit par : urbain | mardi, 23 septembre 2008 10:15 Castigat ridendo mores

Oh que oui !
Un peu comme le citrate de bétaïne ;-)

Écrit par : l'homme lisse | mardi, 23 septembre 2008 10:23

Ecrit par : f | lundi, 22 septembre 2008 22:57

Cela rappelle les grandes heures de l'amateurisme des leaders indépendantiste en Algérie

"Avant l'indépendance l'Algérie était au bord du précipice. Depuis, elle a fait un grand pas en avant."

"Face à ce problème crucial, le gouvernement va réunir une table ronde qui servira de plate-forme et de ligne de conduite"

Kaid Ahmed


(source Robert Humbley)

Écrit par : nef | mardi, 23 septembre 2008 11:01

Mon analyse préférée de la crise, tabernacle cela déménage...

http://argent.canoe.com/cgi-bin/player/video.cgi?file=20080922-134230&link_nouvelle=&link_archive=/chroniques/feudelaction/&type_archive=Feu

Écrit par : nef | mardi, 23 septembre 2008 11:10

Bien que je sois en accord avec tout ce que tu écris dans ton billet du jour (bonjour !!), je tiens pourtant à faire mon petit commentaire du jour (Bonjour !!)...

Tu écris : "...et plus adaptée à l'évolution du niveau de nos concitoyens, moins naïfs, plus lucides, et bien souvent, réfractaires à toute propagande." Heu, pardon, hein, mais là, je crois que tu te fous le ouad dans l'oeil. La très grande majorité de nos concitoyens n'ont absolument pas un niveau de conscience politique plus élevé qu'autrefois, je crains même que ce ne soit encore moins, mais là c'est mon côté "dipressed" qui cause. La très grande majorité des gensses n'ont aucune propension à réfléchir, tout pourrites qu'ils sont déjà par la vie de merde qu'ils mènent (et ce n'est pas un jugement, c'est un constat). C'est bien là tout le paradoxe du truc : la vie de merde est rondement décidée, orchestrée et tout le tintouin par politiques, mais surtout mondialisation, pression financière des grands groupes (ces immmmmmmmmondes) et, pourtant, rien ne pète, les gensses continuent à voter pour maintenir un fonctionnement qui, il faut bien le dire, est moins pire qu'une dictature. Ca fait vingt ans que j'ai le droit de vote et, foutrebleu, je n'ai quasiment jamais voté POUR, mais CONTRE (mises de côtés quelques élections localo-locales).

C'est tout de même incroyable que le PS ne soit absolument pas capable de tirer les leçons de ce que les citoyens (de gauche) semblent leur signifier, au moins depuis 2002 : y'en a MARRE de vos conneries, on veut une gauche à gauche, une gauche en effet inventive, combative, iconoclaste, une gauche capable d'être à la hauteur des valeurs qu'elle est censée représenter.

Allez, bonne journée quand même... ;-)

Écrit par : Brividi | mardi, 23 septembre 2008 12:32

j'aime bien "foutrebleu" je connaissais pas. Je crois qu'on fait ce qu'on peut mais là on peut peu!

Écrit par : Mathilde P | mardi, 23 septembre 2008 12:48

Ecrit par : Mathilde P | mardi, 23 septembre 2008 12:48

Il y a également cornegidouille que j'aime beaucoup... Pour en connaître plein d'autres, suffit d'écouter La ronde des jurons de l'ami Georges Brassens ;-)

Écrit par : Brividi | mardi, 23 septembre 2008 12:55

le meilleur moyen de sortir d'une bonne crise, c'est de déréguler afin de préparer la suivante...

http://www.lesechos.fr/info/finance/300295176-les-regles-d-investissement-des-fonds-dans-les-banques-vont-etre-assouplies.htm


Préparez vos porte-monnaies bande-de-gros-cons (parce que quand on vous a piqué votre baraque et que l'on se sert de vos impôts pour ne pas payer l'addition de ses propres conneries, on a le droit d'être familier, lui gros-cons alors que vous vous pourrez l'appeler Bernie 1) de pour la prochaine crise qui risquerait d'être systémique donc qu'il faut que l'on "sauve" les cons-qui-s'en sont-foutu-plein-les-fouilles-en-mettant-dans- la-merde-les-particuliers-et-les-petites-entreprises en leur filant 1000 milliards (que c'est pas assez qu'ils leur en faut 2000), que c'est quand même bien plus important que de sauver les petits-nenfants-a-gros-ventre-qui-meurent-de-faim pour 25 milliards 2

1 - http://www.performancebourse.com/actualites/john-paulson-paulson-co-les-sultan-des-subprimes-encaisse-3-milliards-de-dollars,513.html

2 - http://www.lemonde.fr/organisations-internationales/article/2008/09/23/la-lutte-contre-la-pauvrete-en-afrique-menacee_1098405_3220.html

Mais on est rassuré DSK (salut mathilde) a trouvé : la solution doit être globale, ouououououf.

Écrit par : nef | mardi, 23 septembre 2008 13:30

Donc, en résumé, la solution française, conçue en deux coups de cuiller à pot, dans la diversité et dans la réflexion ( pour ne pas dire méditation) au plus haut niveau de l'état, c'est :

Prévoir que l'élan ( du rebond initial )va nous ralentir dans un premier temps, et donc d'être vigilants ( à cause des ricochets qui pourraient en profiter pour nous prendre en traître ), et enfin ( et surtout ) mettre à profit le délai nécessaire à l'identification et punition des responsables pour globaliser le tout ?

ça valait en effet qu'on attende un peu, pour obtenir ces éclaircissements rassurants .

Écrit par : urbain | mardi, 23 septembre 2008 13:39

Bin nef, je sais pas trop je suis moins brillante économiste que lui et que toi aussi manifestement.

Écrit par : Mathilde P | mardi, 23 septembre 2008 14:12

Ecrit par : Mathilde P | mardi, 23 septembre 2008 14:12

Je dois avouer que je suis subjuguée par sa clairvoyance...

"Mais exceptionnels aussi parce que les conséquences prévisibles sur l'ensemble de l'économie, à savoir une récession grave, ne se sont pas manifestées ou du moins pas encore."

En juillet, le nombre de maisons saisies par les banques du fait de l'incapacité des propriétaires à s'acquitter de leurs échéances de prêt a bondi de 55 %.
Les millions d'américains qui se retrouvés à la porte de chez eux apprécieront.

Mais il est vrai que cela n'est plus de l'économie mais du social et DSK est meilleur économiste que socialiste.

Écrit par : nef | mardi, 23 septembre 2008 14:31

Et puis DSK c'est le visionnaire qui a constitué le fonds de réserve des retraites

http://www.vie-publique.fr/cdp/983002709.html

Une vraie réussite

http://www.lesechos.fr/info/france/300295174-retraites-polemique-sur-la-valeur-du-fonds-de-reserve.htm

Écrit par : nef | mardi, 23 septembre 2008 14:55

Un SDF belge tabassé pour cause de ramadan

Ces faits odieux se sont déroulés lundi dernier à Bruxelles, rue Blaes, vers 19h. Un sans-abri s’est fait tabasser avec une violence extrême par un père musulman et son fils devant un dispensaire. Le père a d’abord hurlé à son encontre qu’il n’avait « pas le droit de boire pendant le ramadan », avant de s’en prendre à lui, rejoint ensuite par son fils qui s’est rendu coupable des pires faits de violence. Serge, le sans-abri en question, était effectivement en train de boire une bière.

Rachid, le fils de 21 ans, a été arrêté et placé sous mandat d’arrêt pour coups et blessures ayant entrainé une incapacité de travail, selon le parquet qui confirme les faits. Comme explication devant le juge, les deux fanatiques ont expliqué qu’à leur sens, leur agression relevait de la légitime défense !

Tabassé à coups de barre incrustée de clous, il a échappé de peu à la mort. “Un des clous a frôlé l’artère fémorale”, explique Serge.

Alexandre, 65 ans, qui habite en face, a entendu des cris. “Ce que j’ai vu dépasse tout. Le jeune homme a pris une barre incrustée de clous. Il a frappé la victime qui était à terre”, explique Alexandre. “C’était un vrai lynchage. Il y avait du sang partout. Le père et le fils frappaient.”

Serge a tenté de se défendre en mettant ses bras devant son visage. “J’ai cru mourir. Quand j’ai vu une giclée de sang sortir de ma jambe droite, j’ai cru que c’était fini. J’ai perdu deux litres de sang.”

Sans ressources, Serge, qui a besoin de béquilles pour marcher, n’a pas les moyens de s’en procurer. “Je n’ai rien, même pas de quoi téléphoner. C’est un ami qui m’a prêté des vêtements. Je ne sais pas quand je vais pouvoir sortir de l’hôpital. Le trou dans la jambe est pour l’instant trop profond.”

Écrit par : Patrice Joyeux | mardi, 23 septembre 2008 17:35

Nouveau et en exclusivité !

Parmi les sept nains, Joyeux, Grincheux et Simplet ne seraient qu'une seule et même personne !

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | mardi, 23 septembre 2008 17:55

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | mardi, 23 septembre 2008 17:55

C'est pas vraiment un scoop.

Dans n'importe quelle communauté on trouve un con, la preuve par Joyeux au Village.

Écrit par : nef | mardi, 23 septembre 2008 18:05

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | mardi, 23 septembre 2008 17:55

Source ?

Écrit par : Patrice Joyeux | mardi, 23 septembre 2008 18:05

Les conditions de réaction triomphante, de désillusion et de fatigue des masses, dans une atmosphère politique empoisonnée par la décomposition pernicieuse des organisations traditionnelles de la classe ouvrière, au milieu des difficultés et obstacles accumulés, le développement de la IV° Internationale a forcément procédé lentement. Des tentatives isolées et au premier abord plus amples et plus prometteuses pour l’unification de la gauche ont été plus d'une fois entreprises par des centristes qui méprisaient nos efforts. Toutes ces tentatives prétentieuses, cependant, se sont réduites en poussière avant même que les masses aient eu le temps de se souvenir de leur nom. Seule la IV° Internationale, avec obstination, persistance et un succès grandissant, continue à nager contre le courant.

Écrit par : odm | mardi, 23 septembre 2008 18:10

Ecrit par : nef | mardi, 23 septembre 2008 18:05

En tout cas, c'est le genre de fait divers qui va contribuer à de nouveau jeter le discrédit sur les communautés musulmanes européennes.

Hélas...

En Allemagne aussi, la pilule a du mal à passer:
www.causeur.fr/nous-sommes-tous-des-musulmans-allemands,965

Écrit par : Patrice Joyeux | mardi, 23 septembre 2008 18:15

moi quand je lis des trucs comme ça ..
"Ces faits odieux se sont déroulés lundi dernier à Bruxelles, rue Blaes, vers 19h. Un sans-abri s’est fait tabasser avec une violence extrême par un père musulman et son fils devant un dispensaire. Le père a d’abord hurlé à son encontre qu’il n’avait « pas le droit de boire pendant le ramadan », avant de s’en prendre à lui, rejoint ensuite par son fils qui s’est rendu coupable des pires faits de violence. Serge, le sans-abri en question, était effectivement en train de boire une bière."
je pense doublement n'importe quoi!
n'importe quoi à serge qui doit "oublier" certains détails
et n'importe quoi!! à ceux qui s'engouffrent dans la brèche d'un racisme aussi évident

c'est limite grossier

Écrit par : Maghnia | mardi, 23 septembre 2008 19:06

Ecrit par : Maghnia | mardi, 23 septembre 2008 19:06

Je ne comprend pas ce que vous sous-entendez!!!

Écrit par : Pamela de Barres | mardi, 23 septembre 2008 19:19

je ne sous-entends rien du tout
ces gens se sont battus
(des cons disons le)
pourquoi?.. on n'en sait rien
des anecdotes comme celles-là .. avec des détails sur les races ou sur les religions ou sur les pratiques sexuelles .. on en trouve plein la bouche des frontistes.. ce sont des propos que je trouve grossiers parce que tendancieux
en plus.. ce n'est pas parce que c'est serge qui a été bastonné que sa version des faits est vraie

Écrit par : Maghnia | mardi, 23 septembre 2008 19:50

Source ?

Ecrit par : Patrice Joyeux | mardi, 23 septembre 2008 18:05

La preuve en te lisant.

Des frontistes punks dans ton genres ont beaucoup sévis aussi.

Pardonne moi, Joyeux mais je te trouve de plus en plus con et je te supporte de moins en moins au Village... J'estime que tu n'as plus ta place ici.

Va mettre ce que tu écris sur le blog de Rioufol...

On va enfin voir si tu as des couilles !

Désormais je te censure ici. Et si quelqu'un n'est pas content c'est moi qui me casse !

Je ne te supporte plus, mec.

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | mardi, 23 septembre 2008 20:00

À compter de ce jour et de cette heure, Patrice Joyeux a été banni par moi-même.

Motif : incitation à la haine religieuse, propos à connotations discriminatoires et insultes communautaristes.

Répéter sans cesse en généralisant que les musulmans sont violents, agressifs et intolérants m'est insupportable : je ne veux plus entendre de tels propos ici car les généralisations sont abusives, indignes et bien entendu, complètement fausses.


Du vent !

Monsieur Rioufol n'a qu'à l'accueillir sur son blog !

Joyeux, je t'avais prévenu la dernière fois : désormais il est trop tard.

Je n'ai qu'une parole.

Le problème est que tu ne sais pas t'arrêter, donc c'est moi qui met fin à tes délires.

Je m'excuse auprès de celles ou ceux qui se seraient sentis blessés par ces propos infamants.

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | mardi, 23 septembre 2008 20:10

Je pense qu'on va s'ennuyer sans les inepties périodiques et les provocations débiles du ravi.
De plus il ne me semble pas que son chapitre de roman de gare édifiant ait pour autre résultat que celui de ridiculiser le discours idéologique qu'il est réputé servir.
Une des qualités indéniables du ravi c'est sa faculté spontanée et sans doute involontaire à s'auto-pasticher de manière très convaincante ( des thèses inverses de celles qu'il entend sans doute défendre) .
Mieux vaut ce genre de contradiction ( assez contre-productive pour elle-même) que pas de contradiction du tout, car il est là pour nous rappeler à la réalité du crétinisme et de crédulité démagotrope ambiante.
C'est à proprement parler un "idiot utile".
De mon point de vue, nef lui a très bien répondu et il me semble que cette réponse est bien plus pertinente que la tienne cui-cui.

Écrit par : urbain | mardi, 23 septembre 2008 21:54

Ecrit par : urbain | mardi, 23 septembre 2008 21:54

Il fait un copier-coller d'un fait relater sur un site d'info belge..

"en plus.. ce n'est pas parce que c'est serge qui a été bastonné que sa version des faits est vraie"

Ecrit par : Maghnia | mardi, 23 septembre 2008 19:50

Si je crois à la version de Serge.. je suis une frontiste..et ben on aura tout lu!!

Écrit par : Pamela de Barres | mardi, 23 septembre 2008 22:42

Ecrit par : urbain | mardi, 23 septembre 2008 21:54

Il fait un copier-coller d'un fait relater sur un site d'info belge..

"en plus.. ce n'est pas parce que c'est serge qui a été bastonné que sa version des faits est vraie"

Ecrit par : Maghnia | mardi, 23 septembre 2008 19:50

Si je crois à la version de Serge.. je suis une frontiste..et ben on aura tout lu!!

Écrit par : Pamela de Barres | mardi, 23 septembre 2008 22:43

non si vous croyez à la version de serge.. comme ça.. à priori sans vous poser de question.. c'est que vous êtes mûre
:-)))))
excusez.. c'est une blague

Écrit par : Maghnia | mardi, 23 septembre 2008 22:50

Pas de problème cuicui, tu es ici chez toi, tu accueilles qui tu veux, c'est un principe de base que je ne remettrai pas en cause.

Bon vent à tous.

Écrit par : Patrice Joyeux | mardi, 23 septembre 2008 23:28

Le texte de Joyeux est effectivement un copié/collé (qui ne doit évidemment rien au hasard) d'un texte repris ici ou là et qu'une simple recherche suffit à démythifier :

www.google.fr/search?hl=fr&q=Un+SDF+belge+tabass%C3%A9+pour+cause+de+ramadan&btnG=Recherche+Google&meta=&aq=f&oq=

Écrit par : f | mardi, 23 septembre 2008 23:33

Qu'il copiecolle des âneries où qu'il les produise lui-même à partir de ses lectures , ça reste des âneries assez simples à identifier pour telles;
si ce n'est dans la forme au moins dans le fond;
et je les tiens pour une sorte de palimpseste grotesque, maladroit et pataud d'un Jérôme Bosch skinhead, décrivant, entre deux rots chargés de bière et relâchant provisoirement sa télécommande de radiovision ( où des voitures de course défilent sur fond de réclames pour déodorant masculin et babil excité de débiles légers) les turpitudes terrestres incarnant ses fantasmes et frustrations sur un mode d'autofiction modernisée et journalistique.
Pour autant l'auteur du motif initial et nauséabond de ces copies plus ou moins conformes est presque toujours un médiacrate patenté, exécuteur des basses oeuvres de la propagande démagogique la plus fétide;
et à ce titre la reprise par notre ravi donne toujours manière à éprouver, par aliéné interposé, la manière et l'efficace de ce discours, tel que reçu par les esprits faibles du commun.
De ce point de vue, il me semble qu'il s'agit d'un corpus acceptable pour donner matière au "décryptage" souvent revendiqué ici .
Quant à son pourvoyeur sur ce blog, je le juge "irresponsable", au sens de ne jouissant pas de toutes les facultés requises pour se voir imputé la responsabilité de ses propos, et considère que sa candeur niaise le dédouane du soupçon d'authentique malveillance.

Voici, monsieur le juge, pourquoi je sollicite l'indulgence à l'égard de l'accusé.

Écrit par : urbain | mercredi, 24 septembre 2008 10:05

Ecrit par : Patrice Joyeux | mardi, 23 septembre 2008 23:28

1) Une erreur : déjà sur ce blog, je ne suis pas chez moi, mais nous sommes tous chez nous. C'est ma conception des blogs. Je n'aime pas ceux qui hurlent qu'ils sont chez eux quand ils parlent de leur blog...

2) Si un locataire est indisposé par les tapages d'un passant, il est normalqu'il souhaite l'éviction du chaland...

3) Si tu ne parlais que d'économie, de tes préférences anglo saxonnes, de ton accord profond avec la situation en Irak et en Afghanistan, je n'y verrais pas le moindre inconvénient... Mais le fait que tu distribues ici, des tracts (comme cette histoire de Serge) destinés à favoriser et promulguer une certaine intolérance entre les communautés (religieuses ou autres) : NON, NON et NON !

4) l'acceptation de ton bannissement est à ton honneur. Du coup je t'ai dé-banni.

Ecrit par : urbain | mercredi, 24 septembre 2008 10:05

Je ne suis pas juge, mais j'avais déjà prévenu Joyeux qu'il allait trop loin dans sa haine envers les musulmans (à noter que je suis athée).

Par amitié webienne, par égard et par estime pour toi, je suis revenu sur mon coup de sang, mais arrange toi, qu'il ne parle plus de faits divers et évite la propagande propre à tous les fanatismes religieux ou non.
Surtout plus de stygmatisation des particularismes religieux et originels et non aux haines à l'intérieur de notre société : voilà ce que je lui demande. Les tracts copier/coller à caractères racistes ou religieux ou de propagande me rendent fou...

Rappelle toi les ravages du tract vidéo sur Papy Voise passé et repassé à la télé et qui selon moi a couté une victoire à la gauche aux prédidentielles.

Ce n'est quand même pas faute de l'avoir averti, merde alors !

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | mercredi, 24 septembre 2008 10:50

[...] Jérôme Bosch skinhead [...]

urbain | mercredi, 24 septembre 2008 10:05

Ah ben ça alors !
Si je m'étais attendu à voir cohabiter Bosch et skinhead... Malgré cette faute de goût, le plaidoyer d'urbain est juste.

Écrit par : adrien (de rien) | mercredi, 24 septembre 2008 11:42

"et je les tiens pour une sorte de palimpseste grotesque, maladroit et pataud d'un Jérôme Bosch skinhead, décrivant, entre deux rots chargés de bière et relâchant provisoirement sa télécommande de radiovision ( où des voitures de course défilent sur fond de réclames pour déodorant masculin et babil excité de débiles légers) les turpitudes terrestres incarnant ses fantasmes et frustrations sur un mode d'autofiction modernisée et journalistique."

Désolé Urbain, mais Joyeux me fait l'effet d'un garçon beaucoup plus intelligent et manoeuvrier que celui que tu décris. Déjà, voir la manière dont il s'exprime montre à l'envi qu'il est loin d'être le débile que tu veux nous dépeindre.

Tu as envie d'un effrayant troll gonflable plein de poils et d'excroissances pour assouvir tes pulsions philosophiques et jouer avec lui (alors que lui, a l'impression de jouer avec nous tous), je te comprends mais de là à dire qu'il est inoffensif : je ne te suivrai pas !

Jouer avec lui c'est déjà accorder du crédit à ses idées...

Écrit par : "cui cui" oiseau | mercredi, 24 septembre 2008 11:54

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu