Avertir le modérateur

« Bienvenue à Tagada | Page d'accueil | Avant que l'accord ne m'use... »

lundi, 15 septembre 2008

D'jeuns enseignant(e)s, la Révolution peut commencer avec vous

 

20070906_FIG000000240_30280_1.jpg

Bon, en fait, tout bien pensé, ça me saoûle de devoir mettre des (e) partout pour ces dames - et pourtant Dieu (qui n'existe pas) sait que je suis une fille femme ! - donc - et je ne m'excuse même pas - je vais écrire cette lettre aux d'jeun's enseignants, en englobant dans ce masculin grammatical les donzelles, fâââmes, filles, nénettes, les brunes, les blondes et même les rouquines...

Très chers (mouarf) d'jeun's enseignants de France,

vous le savez maintenant (au moins parce que, en cette période de rentrée scolaire, vous avez du essuyer les ronchoneries, noeillades obliques et autres petites réflexions d'humeur de vos colllllllllègues moins d'jeun's), vous allez recevoir sur votre compte en banque, à la fin du mois de novembre, la somme de 1.500 euros (au fait, net ou brut ?) pour vous acheter féliciter d'avoir choisi cette noble voix voie de l'Enseignement.

Il paraît que vous êtes 20.000, répartis sur le territoire de notre beau pays en récession, à avoir su lire en eux-mêmes l'appel de la jungle du savoir à transmettre, l'appel d'une vocation qui va les conduire vers tout ces enfants en quête de connaissances, de "aide-moi, ô toi instituteur, à devenir un être pensant et donc libre". Môa je dis, c'est beau, ça n'a pas de prix... Et ben si, PAM, le prix de toussa, Messieurs-Dames, est de 1.500 euros...

Très chers d'jeun's enseignants de France, mes amis, mes frères (ouèp, avec des géniteurs profs, j'aurais tout aussi bien pu faire partie de votre bande, mais, à l'heure qu'il est, je n'aurais pas décroché le pactole Darcossien... C'est dire si j'ai bien fait de résister à la névrose vocation familiale), vous qui avez fait votre première rentrée, fébriles, anxieux, angoissés même - allez savoir - sous les feux des projecteurs, sachez que je vous respecte, que je vous admire parce que je sais que vous êtes plein d'espoir, de volonté de "faire bouger les choses" ; vous n'êtes pas de ceux qui choisissent de devenir enseignants pour profiter des nombreuses semaines de congés (nan, nan, nan, tsssss aux mauvaises langues), ni même pour être assurés d'avoir un emploi stable et indéboulonnable. J'ai foi en vous. Je sais que mes enfants peuvent compter (un, deux, trois) sur vous. Je suis convaincue (en tant que femme, ce mot me fera toujours rire) que sommeille en vous une âme de dissident, oui, l'âme de celles et ceux qui, parce qu'ils ont un cerveau et qu'ils/elles s'en servent, refusent la folie de ce monde, les mesquineries méprisantes des Pouvoirs Publics. Vous n'êtes pas de ceux que l'on achètent, vous n'êtes pas de ceux qui placent leur rêve en-dessous de l'argent, vous n'êtes pas de ceux qui acceptent d'être humiliés...

Je vous connais, je vous espère et, chaque matin, en ouvrant les journaux qui tombent mollement sur mon burlingue, j'attends de lire ces lignes : "Jeté de gant à la face du gouvernement : les d'jeun's enseignants lui ont tous renvoyé leurs 1.500 euros avec un mot manuscrit dans chaque enveloppe : NOUS NE SOMMES PAS À VENDRE ! ou encore VAS-Y XAVIER, TROIS ZÉROS DE PLUS, COMME EN 1998 ! ou encore T'AS VOULU NOUS MUSELER XAVIER, ON VAUT MIEUX QUE çA !"

Ma foi, ça aurait de la gueule. Pas de manifestation, pas de descente dans la rue, pas de heurts, les cours seraient assurés, les enfants préservés, les anciens auraient la larme à l'oeil et, au lieu de gagner 1.500 euros - certes un mois de salaire en plus ce n'est pas du luxe en ces temps rudes etc'estpasfini - vous gagneriez bien plus, oui, vous gagneriez d'être à la hauteur de ce que nous devrions tous être : des individus libres qui refusent l'asservissement au profit de ceux-là mêmes qui nous poignardent chaque jour un peu plus.

C'est donc un appel vibrant que je lance vers vos consciences encore d'jeun's et donc, j'ose le croire, pas encore complètement détruites par la honte, le découragement, les désillusions, la peur vissée au ventre (liste non exhaustive) : Cet argent ne vous manquera pas, vous ne savez que vous allez l'avoir que depuis peu de temps. Ne laissez pas vos cerveaux croire que ces 1.500 euros vous apporteront quoique ce soit de plus alors qu'ils ne vous sont versés que dans un désir de vous emmener vers le moins. Libérez-vous et donnez l'exemple... C'est aussi pour cette raison que l'on devient prof... Montrez que l'instituteur peut fort bien remplacer le curé !

Brividi

72doqrt0.gif

Commentaires

C'est qui celui-la ?

Écrit par : odm | lundi, 15 septembre 2008 08:05

à mon avis c'est celle-là ...
( et m'est avis que je la connais )
décidémant odm, toujours aussi dépourvu de finesse et de discernement ...
Ce style, bon sang ... le style c'est la femme !

Écrit par : urbain | lundi, 15 septembre 2008 08:21

décidément ...

Écrit par : urbain | lundi, 15 septembre 2008 08:21

tiens une nouvelle!

Écrit par : raral | lundi, 15 septembre 2008 08:25

@ odm : Pffffff ;-)

@ urbain : Touchée ;-))

@ raral : Bonjour, vous dites ça rapport aux 1500 euros que les d'jeun's enseignants vont renvoyer ou rapport à ouam ? Nan, parce que si ça me concerne, je suis loin d'être "nouvelle" (hélas, trois fois hélas !! :-D).

Écrit par : brividi | lundi, 15 septembre 2008 08:54

Je viens de me rendre compte avec horreur qu'une fôte d'orthographe s'était malencontreusement glisée dans ce texte. Je ne remercierai jamais assez l'un des tauliers de la corriger ("la larme" sans "s").

Écrit par : brividi | lundi, 15 septembre 2008 08:57

je suis loin d'être "nouvelle" (hélas, trois fois hélas !! :-D).

Ecrit par : brividi | lundi, 15 septembre 2008 08:54

Pas nouvelle, si on veut, mais toujours d'jeune ...

Écrit par : urbain | lundi, 15 septembre 2008 09:17

à défaut de restitution des fonds, et dans le cadre de leur usage édifiant,je songe à une souscription , dans le cadre d'une fondation dont l'objet serait la réalisation et l'attribution , à l'occasion d'une cérémonie grandiose ( l'académie française pourrait opportunément l'accuiellir ) , d'un bonnet d'âne en or à Xavier Darcos.
Cette "récompense" pourrait être renouvelée chaque année , et le bénéficiaire de l'année précédente transmettrai le bonnet d'âne à son successeur ( éventuellement le même, car certains ontune redoutable persistance dans ce domaine).
L'abondance de candidats à cette suprême distinction ( déjà dans la seule population de la représentation et des caciques politiques) exigerait naturellement un scrutin national auquel chacun serait invité à participer.

Écrit par : urbain | lundi, 15 septembre 2008 09:25

Le problème est qu'en bon régime brejnevien, celui de Darcos a besoin de jeunes pionniers incarnant l'avant garde. Muté à 1000 km de chez lui, le jeune pionnier de l'Education nationale sera peu enclin a laissé passer l'aubaine qui lui permettra de se trouver un baraquement dans sa nouvelle sibérie.
Je développe ça ici: http://sauvonsnosdgh.20minutes-blogs.fr/
Vous y êtes les bienvenus.
M.

Écrit par : max | lundi, 15 septembre 2008 09:30

@ urbain : Heu, d'jeun ? Hum, c'est gentil, faux, mais gentil ;-) Sinon, pour le bonnet d'âne en or, t'es pas un peu dingue, il serait capable de le revendre et de garder le pognon dans sa popoche.

@ Max : La menace ? (Je sais, elle est facile, mais tentante et, ce lundi morninge, je lui cède !). Parfois, c'est pas plus mal que d'être muté à 1000 bornes de chez soi.

Écrit par : brividi | lundi, 15 septembre 2008 09:35

@Brividi

C'est vrai. Une fois qu'on a fait les 1000 bornes, on y reste. Les 1500 euros c'est une fois et une seule. Donc on n'a plus les moyens de revenir dans son cher pays où on mangeait du foie gras tous les jours...

Ce que je veux dire c'est que ce serait plutôt aux anciens de refuser les heures sup qu'on leur propose (une seule par semaine est obligatoire) et qui précarisent les nouveaux. Un peu de solidarité dans les salles de profs ne seraient pas superflue...

M.

Écrit par : max | lundi, 15 septembre 2008 09:51

Ecrit par : max | lundi, 15 septembre 2008 09:51

+1 pour max et également + 1 pour Brividi. Les deux mon capitaine.

Écrit par : nef | lundi, 15 septembre 2008 09:58

Ecrit par : nef | lundi, 15 septembre 2008 09:58

Ma poule, oui, la solidarité dans la salle des profs... Et la solidarité tout court aussi serait pas mal, nan ? ;-)
Mais, mais, mais, je rêve d'un acte fort, qui en foute plein le nez au gouvernement d'Imperator ; j'étais même prête à envoyer, moi aussi, un chèque de 1500 euros (je te dis pas la tronche de mon homme !) alors que je ne suis ni jeune (!) ni prof.

Écrit par : brividi | lundi, 15 septembre 2008 10:16

Sarko ne s'est pas caché d'ailleurs d'obtenir des réductions de postes en échange d'une "revalorisation" des carrières. Et puis une fois les postes supprimés, les classes surchargées, les enseignants dans la mélasse , adieu revalorisation... Il trouvera que le privé est plus performant (et puis c'est bien connu, depuis Latran et la venue de notre bon pape, dans le privé confessionnel l'apprentissage de la morale est bien meilleure que chez l'instit laïque, morale religieuse seule à même de brider les instincts génétiquement déliquants de la racaille, pas nos têtes blondes, les autres ceuces qui veulent pas travailler). Mais pour pas qu'il y ait de grosses manifs dans la rue (que l'on se rendrait compte qu'il y en a pour une fois), il faut d'abord pouvoir balancer aux profs (en multiplex dans tous les médias) qu'il défendent seulement leurs petits intérêts privilégiés (ex régimes spéciaux)et non notre école de la République, en prenant en otage l'avenir de nos tits nenfants (et leurs parents qui eux veulent travailler), par leur attitude archaïque qui n'est pas digne d'une démocratie moderne.

Écrit par : nef | lundi, 15 septembre 2008 10:18

Ecrit par : nef | lundi, 15 septembre 2008 10:18

Alors là ma belle, entièrement d'accord avec toi. Pas mal de profs me font bien rire ; ils sont arqueboutés sur leurs privilèges (et ils en ont bordel de merde), ronchonnent en permanence et ne sont plus le fer de lance de changements sociaux dont nous aurions tant besoin. L'école ne se porterait pas plus mal de quelques changements (bon, pas vraiment ceux proposés à l'heure actuelle) de fond, mais quand j'entends le discours de quelques jeunôt(e)s qui entrent dans l'Enseignement, brrrr, ça fout les miquettes tant de manque d'engagement politique (au sens noble du terme).

Tiens, je viens de recevoir un mail d'une potesse dont le mari est prof en lycée... Elle me dit qu'il va afficher ce texte dans la salle des profs et qu'elle me tiendra au jus des commentaires éventuelles. Je sens que ça va être saignant :-}

Écrit par : brividi | lundi, 15 septembre 2008 10:33

Ecrit par : urbain | lundi, 15 septembre 2008 08:21

J'adore qu'on me prenne pour un con....
Tu veux voir ma tour Eiffel en allumettes ?

Écrit par : odm | lundi, 15 septembre 2008 10:35

Sinon, pour le bonnet d'âne en or, t'es pas un peu dingue, il serait capable de le revendre et de garder le pognon dans sa popoche.

Ecrit par : brividi | lundi, 15 septembre 2008 09:35

Bon alors, disons en zinc ,
mais de toute façon ce serait comme la coupe de France : chaque année remise en jeu ( et c'est pas les prétendants qui feront défaut).

Écrit par : urbain | lundi, 15 septembre 2008 10:36

Tu veux voir ma tour Eiffel en allumettes ?

Ecrit par : odm | lundi, 15 septembre 2008 10:35

j'en rêve !

Écrit par : urbain | lundi, 15 septembre 2008 10:37

Je pense en effet que les jeunes profs seraient bien inspiré d'envoyer les 1500 euros ici : http://www.eglise.catholique.fr/ressources-annuaires/soutenir-leglise/le-denier-de-leglise.html

Écrit par : odm | lundi, 15 septembre 2008 10:40

Ecrit par : odm | lundi, 15 septembre 2008 10:40

Très spirituel tout cela.

Écrit par : nef | lundi, 15 septembre 2008 10:45

Ecrit par : brividi | lundi, 15 septembre 2008 10:33

Ils vont se faire tondre comme des moutons.
Ils n'ont pas encore compris que l'"on" était en guerre contre eux.

Écrit par : nef | lundi, 15 septembre 2008 10:46

@ odm : Je suis certaine que ta tour en allumettes est bien moins réussie que la mienne ;-)

@ urbain : Ouais, en zinc, ça c'est bien. Bon, le seul truc qui me chiffonne, c'est que ton idée va dans le sens de ce que Dark'ose propose avec sa nouvelle (mouahahahaha) idée de récompenser les bacheliers avec une zoulie médaille (comme aux JO). La récompense, je ne sais pas vous, mais moi ça me fait instantanément penser au susucre que l'on donne au chienchien quand il fait le beau. :-(

Écrit par : brividi | lundi, 15 septembre 2008 10:49

Ecrit par : nef | lundi, 15 septembre 2008 10:46

Mais globalement, beaucoup de gensses n'ont pas encore pigé qu'ils avaient voté pour leur bourreau (je pense, entre autres, aux agriculteurs).

Écrit par : brividi | lundi, 15 septembre 2008 10:50

odm est un fieffé pince sans rire , nous le savions, mais on est toujours contents qu'à l'instar du ravi, il vienne régulièrement émailler ce blog ( si austère) de ses sympathiques galéjades .

Écrit par : urbain | lundi, 15 septembre 2008 10:53

Ecrit par : brividi | lundi, 15 septembre 2008 10:49

Le rêve américain, la remise de diplôme façon hollywood, mais on remplace l'ascenseur social en carton pâte par du laiton.

Écrit par : nef | lundi, 15 septembre 2008 10:54

Ecrit par : brividi | lundi, 15 septembre 2008 10:49

C'est en effet pour compléter ( voire couronner ) son ingénieux dispositif d'émulation ( si merveilleusement novateur et "moderne") , par une suprême récompense du même tonneau, que , dans l'enthousiasme du moment, j'ai imaginé cette fondation hier ...

Écrit par : urbain | lundi, 15 septembre 2008 10:56

Encore le rêve américain, le contrôle social par les religions, cela aussi sarko ne s'en était pas caché. Dans son bureau du Ministère de l'intérieur, il incitait les jeunes des cités à se détacher de "cette République qui n'avait rien fait pour eux" et à affirmer "leurs revendications à travers de communautés fortes".

Écrit par : nef | lundi, 15 septembre 2008 10:57

Bien d'accord nef, et ce "rêve américain" c'est assurément celui du communautarisme exalté et encouragé ( toutes les annonces, mesures et "réformes" annoncées ces derniers temps vont dans ce sens ), au détriment de tout ce qui fait "l'exception française" depuis la révolution : laïcité , égalité, solidarité, universaux et valorisation de l'émancipation et de la raison au détriment des religions et autres dominations.

Écrit par : urbain | lundi, 15 septembre 2008 11:06

Très bien ce billet! Et pour alourdir la barque, j'ajouterai qu'on n'a pas beaucoup entendu de protestations enseignantes à Paris, lorsque le gouvernement leur a "offert" le passage à la semaine de 4 jours (suppression des cours le samedi matin) sans contrepartie, alors que tous les experts et pédagogues disent que ce sera un handicap de plus pour ceux qui n'ont pas la chance d'avoir des parents éduqués...Bien évidemment, beaucoup de parents bobos n'ont pas mouffeté non plus, ravis d'avoir la grasse mat' du samedi. Et voilà comment on accroit les inégalités sans que les instits' protestent!

La pétition est là:

http://www.cahiers-pedagogiques.com/article.php3?id_article=3794

Écrit par : etrun | lundi, 15 septembre 2008 11:45

Tu veux voir ma tour Eiffel en allumettes ?
Ecrit par : odm | lundi, 15 septembre 2008 10:35

Ah !
T'as pas fait le Sacré-Coeur ? ;-}

Écrit par : Sarah7 | lundi, 15 septembre 2008 11:51

Ecrit par : Sarah7 | lundi, 15 septembre 2008 11:51

Laisse odm se concentrer sur ND de Paris fraîchement honorée de la visite de Benoit4x4 :-}

Écrit par : brividi | lundi, 15 septembre 2008 11:58

Ecrit par : brividi | lundi, 15 septembre 2008 11:58

Non en ce moment il est sur la grotte de Lourdes ( depuis que je lui ai envoyé le modèle :
http://tempsreel.nouvelobs.com/file/562544.jpg )

, et c'est pas fastoche !

( mais quel plaisir ensuite d'ajouter les santons de Ratzinger et toute la troupe ...)

Écrit par : urbain | lundi, 15 septembre 2008 12:10

Actes de piraterie sur les thoniers français et espagnols dans l'Océan Indien.

Michel Barnier propose «une action diplomatique vis-à-vis des pays qui sont riverains de ces mers et où se réfugient à coup sûr ces pirates», «une action européenne»,

Mais pourquoi nos thoniers pêchent (pillent) dans les eaux internationales de l'Océan Indien ?

Écrit par : nef | lundi, 15 septembre 2008 12:22

'est vrai que le communautarisme c'est l'enfer, c'est comme la famille, quelle horreur !!
La liberté, la vraie c'est de refuser l'argent que l'on vous donne, en échange d'un boulot, pour bien montrer son mépris !
tant qu'on y ést avec ce genre de raisonnement pervers je propose de demander au RMiste de décliner l'aumone qu'on leur fait.....
ça ne tient pas debout !

Écrit par : odm | lundi, 15 septembre 2008 12:29

Ecrit par : etrun | lundi, 15 septembre 2008 11:45

faux etrun
les enseignants sont tenus de faire des heures de soutien à des enfants qui déjà en ont raz le bol de l'école:1/2h. de plus /jour
le soutien commence en octobre
durant le mois de septembre, c'est 8 h. de réunion pour préparer "les projets"!!!!!!

le problème c'est qu'ils font cela en général durant la journée scolaire alors que nous avons déjà la journée la plus longue en europe

DU GROS N'IMPORTE QUOI
c'est sûr

Écrit par : instit | lundi, 15 septembre 2008 12:41

En passant ; Darcos pète la forme :

www.20minutes.fr/article/253088/France-Apres-les-medailles-Darcos-veut-un-code-de-la-paix-scolaire.php

«Recherche systématique de la responsabilité civile lorsque des dégradations sont commises, en particulier celles des parents: qui casse rembourse».

"Qu'il puisse, par des travaux d'intérêt collectif à l'intérieur de l'établissement, retrouver un comportement d'utilité collective».

«Il faut une commission disciplinaire qui permette à tous les représentants de la communauté éducative de réagir beaucoup plus vite qu'un conseil de discipline formel.»

Visiblement, les médailles qui seront décernées aux ministres-bons-élèves privilégieront l'agitation, l'esbroufe et le père-fouettardisme...

Écrit par : f | lundi, 15 septembre 2008 12:43

Ecrit par : nef | lundi, 15 septembre 2008 12:22

Je sens que Kouchemerde va encore devoir se fader d'un "texte fort" ...

Écrit par : urbain | lundi, 15 septembre 2008 12:46

ça ne tient pas debout !

Ecrit par : odm | lundi, 15 septembre 2008 12:29

Contrairement au mystère de la sainte trinité, sans parler de l'immaculée conception !
Purgez vous de quelques grains d'ellébore, mon cher odm;
et mesurez le peu de rapport entre vos objections (qui en effet ne tiennent pas tellement, debout ou autrement ) et ce à quoi elles répondent.
Mais pour reprendre ton "coup de gueule" ( parfaitement hors de propos, j'observe un virage ( un saut épistémologique ?) : travail, famille , patrie ... ton nouveau credo ?

Écrit par : urbain | lundi, 15 septembre 2008 12:51

Visiblement, les médailles qui seront décernées aux ministres-bons-élèves privilégieront l'agitation, l'esbroufe et le père-fouettardisme...

Ecrit par : f | lundi, 15 septembre 2008 12:43

"Maréchal, nous voilà!"

Écrit par : urbain | lundi, 15 septembre 2008 12:53

On va finir par se demander si l'idée de "transcendantal pétainiste" n'est pas une figure un chouia polie...

Il faudrait commencer à penser à se défaire (après réunion d'une sous-commission visant à établir la faisabilité d'une commission susceptible de...) de cette chienlit (et des variantes afférentes)...

Écrit par : f | lundi, 15 septembre 2008 13:06

Il faudrait plutôt donner une médaille à ceux qui réussissent l'exploit d'échouer au Bac.

Écrit par : Patrice Joyeux | lundi, 15 septembre 2008 13:34

Vlang, badaboum, scratch,

Les bourses "dévissent".

Écrit par : nef | lundi, 15 septembre 2008 13:34

Dans la tourmente, on parle et l'on apprend en catimini

"la spéculation est l’unique responsable de la flambée de matières premières"

Écrit par : nef | lundi, 15 septembre 2008 13:40

Il faudrait plutôt donner une médaille à ceux qui réussissent l'exploit d'échouer au Bac.

Ecrit par : Patrice Joyeux | lundi, 15 septembre 2008 13:34

Aaah, on commençait à s'inquiéter ...
On est rassurés : il est fidèle au poste et égal à lui-même.
Un mot peut-être sur la crise financière ( histoire d'assurer la diversité propre à ce blog )?

Écrit par : urbain | lundi, 15 septembre 2008 13:49

Un mot peut-être sur la crise financière ( histoire d'assurer la diversité propre à ce blog )?
Ecrit par : urbain | lundi, 15 septembre 2008 13:49

Je suis très inquiet.

Écrit par : Patrice Joyeux | lundi, 15 septembre 2008 13:54

tout le monde n'est pas inquiet

"Les ventes d’armes américaines à l’étranger sont passées de 12 milliards de dollars en 2005 à plus de 32 milliards de dollars cette année, selon le New York Times. Une forte augmentation liée à des contrats principalement au Moyen Orient, mais aussi en Afrique du nord, en Asie et en Amérique latine."

c'est pour quand la bagarre général?

Écrit par : raral | lundi, 15 septembre 2008 14:07

pourvu que darcos ne lise pas cet article, il pourrait encore avoir de mauvaises idées.

www.rue89.com/california-dreamin/sarah-palin-et-les-pta-moms-lecole-sous-surveillance

Écrit par : raral | lundi, 15 septembre 2008 14:15

Ecrit par : odm | lundi, 15 septembre 2008 12:29

Ton "Ca ne tient pas debout" m'évoque là maintenant tout de suite la chanson de Michel Berger... :-}

Tu dis n'importe quoi, réclamer aux RMIstes de rendre le peu de fric qui leur ait donné pour survivre (et je ne suis même pas certaine que l'on puisse survivre avec ce qu'on leur donne) n'a RIEN à voir avec le contenu de mon billet du jour.
Tu me consternes sur ce coup.
Je ne vois pas en quoi ces putains de 1500 euros que les jeunes enseignants vont toucher en novembre vont changer dans leur vie. Une fois sur l'année, faut arrêter, les instit's ne sont pas non plus des travailleurs pauvres. Certes, ils n'ont pas le salaire que l'on serait en droit (et devoir) d'attendre quand on se tape 30 (minimum) merdouzettes par jour - déjà une journée entière avec les deux miennes, j'ai mal à la tronche ! - mais ça commence à me courrir sur le haricot ces geignitudes stériles qu'ils ont coutume de pousser (pas tous hein, mais beaucoup). Qu'ils mènent des actions retentissantes bordel, qu'ils se servent de leur cerveau, du contenu de celui-ci ! Ils sont censés (je sais bien que ce n'est pas la réalité, mais j'aime rêver) élever l'esprit de nos nains, ent ous les cas participer à l'élévation (ce terme devrait te plaire odm, non ?) de ces nainbus... Ouh, c'que je suis agacée.

Écrit par : brividi | lundi, 15 septembre 2008 14:19

Ecrit par : raral | lundi, 15 septembre 2008 14:15

Mais Xavier ne sait pas lire ;-)

Écrit par : brividi | lundi, 15 septembre 2008 14:22

Ecrit par : brividi | lundi, 15 septembre 2008 14:19

faut pas trop prendre ses éructations au sérieux.
Il est un peu gêné en ce moment avec la retape conjointe bouffon/papeton , il sait pas trop quoi en dire et ça le met de mauvais poil.
je lui conseille de relire un peu de léon BLOY ... ( ou du Bernanos ), c'est assez différent du style (positif) Guano/Ratzinger.

Écrit par : urbain | lundi, 15 septembre 2008 14:31

Ecrit par : brividi | lundi, 15 septembre 2008 14:22

C'est pour cela que Xavier triche ?

http://sauvonslaterre.hautetfort.com/tag/tricherie

Le clic sur ce blog devrait ramener Odm à des considérations moins spirituelles mais autrement plus positives pour son mental (enfin mental, je me comprends).

Écrit par : nef | lundi, 15 septembre 2008 14:40

Je suis très inquiet.
Ecrit par : Patrice Joyeux | lundi, 15 septembre 2008 13:54

Nan, sans blague? Les petits chéris de chez Lehman et Merrill vont devoir aller pointer avec ceux de Bear Stearns? Tu vas nous faire pleurer, Joyeux! J'attends juste de voir combien de jours vont passer avant que les banques françaises ne découvre des cadavres dans leurs comptes pour pouvoir les faire endosser par ce couillon de contribuable? Après? Ils mettront leurs traders à la porte...et Paris découvrira peut être à nouveau un Gauguin!!!

Écrit par : etrun | lundi, 15 septembre 2008 14:44

Ding dong !

La cloche sonne à Wall Street...

Écrit par : nef | lundi, 15 septembre 2008 15:37

Les séraphiques bardes du divin Marché ont sonné un drôle de petit air : LALALI, LALALI, LALALI

Écrit par : nef | lundi, 15 septembre 2008 15:51

Les séraphiques bardes du divin Marché ont sonné un drôle de petit air : LALALI, LALALI, LALALI

Ecrit par : nef | lundi, 15 septembre 2008 15:51


La marche funèbre ?

Bien Brividi ! Mais avec ton style si particulier et inimitable, j'ai tout compris !

À noter que mes parents qui étaient instits dans les années 1950, vivaient des fins de mois difficiles tellements ils étaient mal payés...

Il a fallu une grosse grève pour faire évoluer les choses.

Ce qui est marrant c'est que les instits de l'époque bénéficiaient d'un petit salaire et d'une belle réputation, alors que maintenant on observe l'effet inverse (quoique les salaires ne soit pas mirobolants).

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 15 septembre 2008 16:08

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 15 septembre 2008 16:08

La curée, mais chut odm pourrait croire...

Écrit par : nef | lundi, 15 septembre 2008 16:20

Sacrée claque de la main invisible !

Écrit par : Patrice Joyeux | lundi, 15 septembre 2008 16:28

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 15 septembre 2008 16:08

Une bonne grève ? Tu veux dire de celles dont on perçoit l'existence ? :-]

Écrit par : brividi | lundi, 15 septembre 2008 16:37

À noter que mes parents qui étaient instits dans les années 1950, vivaient des fins de mois difficiles tellements ils étaient mal payés...
Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 15 septembre 2008 16:08

@Brividi :
Oui, je sais... je sais... ce que tu en penses... mmmh :-}
N'empêche que c'est toujours d'actualité " ça ", parfois !

Quant à odm | lundi, 15 septembre 2008 12:29 :

Pour une fois, qu'il ne plane pas avec son "tout-puissant"...

Écrit par : Sarah7 | lundi, 15 septembre 2008 16:38

Sacrée claque de la main invisible !

Ecrit par : Patrice Joyeux | lundi, 15 septembre 2008 16:28


"Au secours !" dit le marché

"Allez vous faire foutre, on va pas se ruiner alors que vous ne faîtes que des conneries, on en a déjà sauvé 2, ça suffit !" répond l'État américain

Vous n'avez qu'à appeler "AIG direct" qui va s'écrouler comme le vieux de la pub télé qui fait mine de téléphoner avec son pouce et son petit doigt écartés en rigolant sur son lit d'hopital !

Maintenant c'est "AIG direct" qui est quasiment dans son cercueil en train de faire mine de téléphoner à tous les fonds souverains pour avoir du secours !

Trop tard, "AIG direct" !

J'aimerais pas être un de vos clients...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 15 septembre 2008 16:39

Ecrit par : Patrice Joyeux | lundi, 15 septembre 2008 16:28

C'est la "taupe" ( qui sape et mine souterrainement le capitalisme ).

Écrit par : urbain | lundi, 15 septembre 2008 16:45

Un conseil aux assurés d' "AIG direct"

ÉVITEZ DE VOUS CASSER LA GUEULE DANS L'ESCALIER PAR LES TEMPS QUI COURENT !

;-))))

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 15 septembre 2008 16:47

Une bonne grève ? Tu veux dire de celles dont on perçoit l'existence ? :-]
Ecrit par : brividi | lundi, 15 septembre 2008 16:37

Non, ma poule, je ne t'agresse pas !
Mais, à part une " bonne grève" qui te laisse apparemment dubitative...
Que proposes tu comme alternative ?
J'me demande...c'est tout !

Écrit par : Sarah7 | lundi, 15 septembre 2008 16:50

Ecrit par : Sarah7 | lundi, 15 septembre 2008 16:50

Oui, les mouvements de grève me laissent dubitative... Ca défoule, mais ensuite quoi ? Ou alors, il faut que ledit mouvement s'amplifie, prenne de la force, mette les dirigeants à mal pendant des jours et des jours. Mais, en général, lorsqu'il cède sur un point, on s'en prend 50 autres sur la gueule. Aujourd'hui, il y a tant de choses qui ne tournent pas rond, qui merdoient, qui sont scandaleuses que je dois dire que je ploie sous le poids d'une certaine forme de renoncement. Et, à part écrire des âneries sur des blogs, histoire de laisser libre cours à des rêves qui ne se produiront jamais, je ne fais pas grand chose pour changer les choses. En fait, j'ai une sensation d'isolement extrême (malgré toute l'amitié dont certain(es) ici ou là peuvent témoigner à mon égard), comme si je hurlais dans le vide intersidéral d'un gouffre noir, noir, noir... Il n'y a plus d'espoir ?

Écrit par : brividi | lundi, 15 septembre 2008 16:56

Une bonne grève ? Tu veux dire de celles dont on perçoit l'existence ? :-]

Ecrit par : brividi | lundi, 15 septembre 2008 16:37


Tiens Briv, si ça t'intéresse... Vu le confort matériel et les conditions du niveau de vie de l'époque une grève de 15 jours ou une semaine ça représentait de ne pas manger tous les jours à sa faim...

Un lien :
http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=CDLE_019_0031

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 15 septembre 2008 17:00

Non, non, non. Tapie n'est, paraît-il, pas allé à l'Elysée, vendredi. C'est comme Nombril Ier qui n'a pas demandé la peau de son flic corse.

Écrit par : etrun | lundi, 15 septembre 2008 17:00

Ecrit par : etrun | lundi, 15 septembre 2008 17:00

Aux journalistes de donner des preuves de la présence de Tapie à l'Elysée.
Les journaleux gauchistes sont capables des pires mensonges (cf. le coup du sms à Cécilia) donc méfiance.

Écrit par : Patrice Joyeux | lundi, 15 septembre 2008 17:04

Ecrit par : Patrice Joyeux | lundi, 15 septembre 2008 17:04

Cecilia vient de réaffirmer dans une interview à la tribune de Genève : que le Nouvel Observateur était un journal sérieux (vlan dans les coucougnettes au Ptit Nic). Quelle gauchiste celle-là depuis qu'elle est partie vivre à Dubaï !

Je sais, je sais, parfois je vais sur la plage de Trouville lire la presse féminine;-)))

Écrit par : nef | lundi, 15 septembre 2008 17:10

Désolé de te décevoir, Joyeux Grincheux.
Les journalistes affirment ce qu'ils pensent devoir affirmer. Si quelqu'un s'estime diffamé ou injustement mis en cause, qu'il porte plainte. Et c'est alors au journaliste de prouver ses dires.(Mais s'il l'a écrit, c'est sans doute qu'il (ou elle) a, ou des témoins, ou une photo...).

Les "pires mensonges": tu veux sans doute parler des "armes de destruction massive" qu'ont inventé tes amis (ou employeurs???) bushistes ?

Écrit par : etrun | lundi, 15 septembre 2008 17:12

Si Cécilia précise parmi toute la presse française, que le Nouvel Observateur (SMS) est un périodique sérieux, à mon avis, c'est une grosse pierre dans le jardinet de son ex.

Écrit par : nef | lundi, 15 septembre 2008 17:15

"une grève de 15 jours ou une semaine ça représentait de ne pas manger tous les jours à sa faim..."

Et ça a amené quand même du progrès, non ?

La preuve.

Tu me parait trop désespérée, Brividi...

Regarde autour de toi : le système économique du néo libéralisme moribond s'écroule par pans entiers !

C'est nous qui avions raison et non ces politiques vaseux et ces journalistes mal informés et sectaires "doués" d'une vision absurde de l'économie !

N'est il plus beau spectacle que de voir ces fortunes artificielles se défaire ?

Sauf que le chômage va frapper dur, certes !

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 15 septembre 2008 17:18

Ecrit par : nef | lundi, 15 septembre 2008 17:10

Je ne fais pas confiance à ce que peut dire Cécilia Attias... qui est manifestement, elle ou son entourage, à l'origine de la rumeur sur le sms. Que personne n'a jamais vu pourtant !

Ecrit par : etrun | lundi, 15 septembre 2008 17:12

Bah oui mais pour l'instant ni témoin (à part le journaliste de Bakchich) ni photo. C'est louche !

La principale arme de destruction massive en Irak c'était Saddam himself. Menace éliminée.

Écrit par : Patrice Joyeux | lundi, 15 septembre 2008 17:20

Ecrit par : nef | lundi, 15 septembre 2008 17:15

Et pan dans ta trombinette Nicky... Ceci dit, elle dit AUSSI du bien du Canard enchaîné (;-] private message). Tu vas voir que la Cécilia va réussir à donner à Dubaï l'étiquette "vous êtes de gauche, venez donc lutter avec moi sur des plages de sable fin, rien de tel pour réfléchir et préparer une bonne révolution".

Écrit par : brividi | lundi, 15 septembre 2008 17:20

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 15 septembre 2008 17:18

ca, pour être deseperate (mais pas housewife), je le suis. Pour l'heure, je ne vois rien s'effondrer du tout si ce n'est le pouvoir d'achat (enfin, de payer serait-il plus juste d'écrire), le moral des gensses, mes seins (mais Nicky n'y est pour rien !)...

Quant au pouvoir des grèves, oui, il fut un temps où, bordel de pompe à crottes, elles servaient à cake chôse, mais dans le contexte actuel, je ne sais pas pourquoi, mais j'ai la sensation qu'il faudrait y aller plus franco. Quoiqu'ilm en soit, nous allons nous taper Nickyetsabande pendant encore un peu moins (pour être positive) de quatre putains d'années et ce n'est pas nos agitations blogesques qui y changeront quoique ce soit. Hélas. Mais je vous aime quand même !

Écrit par : brividi | lundi, 15 septembre 2008 17:24

Ecrit par : brividi | lundi, 15 septembre 2008 17:20

Elle a créé une association de droit des femmes avec les femmes de Schwartzie et de Blair. Les droits de femmes par les (ex)femmes de;-)))

Écrit par : nef | lundi, 15 septembre 2008 17:26

Ecrit par : Patrice Joyeux | lundi, 15 septembre 2008 17:20

Tu mélanges tout, joyeux. On parlait de mensonge. Et tu étais obligé d'admettre que tes amis ricains sont des experts en la matière.Tu veux aussi parler des "lieux noirs" où ils torturent, peut être?

Écrit par : etrun | lundi, 15 septembre 2008 17:28

Et challenges qui confirme, ce sont aussi des gauchistes, joyeux???

Écrit par : etrun | lundi, 15 septembre 2008 17:30

Pour Urbain

Pour que la télévision vive,

ce petit film d'animation sympa.

Ce soir à Paris réunion... ADAMI, SNJ FR3 etc...

http://www.dailymotion.com/video/k2mowzetB4oXbNLEUQ

Salut...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 15 septembre 2008 17:30

Merci Bri !!

Les divisions créent des petites sommes. Il faut une addition de profs, ou l'addition des primes renvoyées comme le propose Bri. Et l'opinion se divisera sans doute sur les profs qui refusent de l'argent à un Etat victimisé par une main tendue garnie de piècettes.

Allez, si je résume vos commentaires du jour :
Crise internationale, ventes d'armes en hausse, religions, morale éducative, médaille au méritant, un corps sain ... Ca, c'est une addition morbide.

Écrit par : agathe | lundi, 15 septembre 2008 17:31

Ecrit par : etrun | lundi, 15 septembre 2008 17:28

Tu regardes trop 24 heures chrono ...

Écrit par : Patrice Joyeux | lundi, 15 septembre 2008 17:31

Ecrit par : Patrice Joyeux | lundi, 15 septembre 2008 17:31
ça, c'est plus lent que la vitesse de Mellick sur autoroute, joyeux...

Écrit par : etrun | lundi, 15 septembre 2008 17:33

Ecrit par : etrun | lundi, 15 septembre 2008 17:30

Oui, Groupe Nouvel Obs
On tourne en rond là !

Écrit par : Patrice Joyeux | lundi, 15 septembre 2008 17:34

Ecrit par : Patrice Joyeux | lundi, 15 septembre 2008 17:20

Pas de chances, joyeux! Challenges confirme! Et même des gens de Matignon qui l'ont vu....
http://www.challenges.fr/politique_economique/20080915.CHA6355/bernard_tapie_a_bien_ete_recu_a_lelysee.html

Écrit par : etrun | lundi, 15 septembre 2008 17:35

brividi | lundi, 15 septembre 2008 17:24

Vois le côté positif des choses Bri, on accrochera ta médaille de ton sein à ton épaule. Merci Xavier !

Écrit par : agathe | lundi, 15 septembre 2008 17:35

Ecrit par : etrun | lundi, 15 septembre 2008 17:35

C'est inquiétant de savoir que des gauchistes bossent à Matignon.

Écrit par : Patrice Joyeux | lundi, 15 septembre 2008 17:36

Que faisait donc Tapie à L'Elysée, selon toi joyeux? Il venait dire merci? Ou peut être était-ce pour préparer la pièce de théâtre dans laquelle sa fille devait jouer avec le fiston du (Nanoprésident) Minibush?

Écrit par : etrun | lundi, 15 septembre 2008 17:36

Joyeux, peux tu imaginer que certains de tes amis de droite ne souhaitent pas précisément "travailler" (négocier, "dealer" comme tu dis) avec Tapie? Fais un effort, quoi... Ils sont plus nombreux que tu ne crois.

Écrit par : etrun | lundi, 15 septembre 2008 17:40

Ah oui ! j'avais oublié : j'adore la petite Micquette à la fin de ton billet, Briv !

Essaie de garder le moral et puis si tu n'es pas assurée chez AIG, je ne vois pas de motif de le perdre...

Je ne crois pas que les politiques aient beaucoup plus de pouvoir que nous sur les évènements... Contrairement à ce qu'on imagine.

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 15 septembre 2008 17:43

J'ai l'impression que le fritage entre le Nanoprésident et son Fillon est en train de démarrer...
Après tout, si le petit a lancé un texte de loi pour assurer les arrières des ministres en exercice (en permettant qu'ils retrouvent leurs sièges de parlementaires), c'est bien un efaçon de faire savoir qu'un remaniement est à l'ordre du jour, nan? Alors, du coup, à Matignon, on commence à astiquer le bilan. Et, forcément, bons mais pas cons, si on veut devenir maire de Paris un jour, on ne veut endosser, ni le dérapage budgétaire et fiscal actuel, ni les gesticulations intempestives, ni les fariboles bling bling, ni les amitiés troubles. Tout cela est logique, joyeux.

Écrit par : etrun | lundi, 15 septembre 2008 17:47

Ecrit par : etrun | lundi, 15 septembre 2008 17:40

Je saisis mal l'interêt d'aider Tapie, ou même de s'afficher avec lui en ce moment. Ce type est radio-actif, non ?

Écrit par : Patrice Joyeux | lundi, 15 septembre 2008 17:47

Ecrit par : agathe | lundi, 15 septembre 2008 17:35

Excelllllllllent ;-D

Écrit par : brividi | lundi, 15 septembre 2008 17:51

Agathe, Brividi, j'en ai marre de vos bavardages hors sujet !

Ça ne peut plus durer !

Écrit par : José | lundi, 15 septembre 2008 17:58

Tu fais semblant ou bien, Joyeux? Tapie a appelé à voter pour le NanoPrésident en 2007. Et il essaie de favoriser un rapprochement Borloo-radicaux de gauche, favorable à Nombril Ier, à la droite du PS.Ca vaut bien qu'on cherche à se le concilier.

Écrit par : etrun | lundi, 15 septembre 2008 18:01

Ecrit par : José | lundi, 15 septembre 2008 17:58

Heu, koitesse ? (Et puis, môa, j'ai le droit de bavarder sur ce que je veux avec qui je veux, c'est MON billet !).

Écrit par : brividi | lundi, 15 septembre 2008 18:01

Oui ! c'est assez !

Commentez le sujet; rien que le sujet !

Écrit par : Gaëlle | lundi, 15 septembre 2008 18:05

Ecrit par : etrun | lundi, 15 septembre 2008 18:01

Aussi machiavélique et roué que Mitterrand!!!

Écrit par : Pamela de Barres | lundi, 15 septembre 2008 18:08

Ecrit par : etrun | lundi, 15 septembre 2008 18:01

Semblant de quoi ???

Parce que tu crois vraiment que Nanard a rapporté des voix à Sarko ? Perso j'ai plutôt l'impression qu'un soutien de ce type est un cadeau empoisonné. Tapie n'a plus aucun poids politique, a pas mal de casseroles au cul, et a le mérite pour la droite de représenter la figure par excellence du "pourri" de gauche. Comme je te le dis, il est radioactif, les événements récents sont là pour en témoigner.

Tu me fais marrer avec ton histoire d'alliance Borloo - Radicaux de gauche ! Combien de divisions ??? Et puis pour torpiller le PS, il suffit de réunir tout leurs dirigeants pendant une vacancelle, pas besoin de Tapie !

Écrit par : Patrice Joyeux | lundi, 15 septembre 2008 18:11

Ecrit par : José | lundi, 15 septembre 2008 17:58

Les médailles ne sont pas hors sujet... Toi, par contre, tu l'es, comme d'hab ;-))

Écrit par : agathe | lundi, 15 septembre 2008 18:22

Attention, un individu se fait passer pour moi alors que ce n'est pas moi, ni ma femme ...

Écrit par : José le vrai | lundi, 15 septembre 2008 18:26

Semblant....d'être con? Tapie répète à qui veut l'entendre qu'il a fait un million de voix aux européennes. Certes, c'était il y a 20 ans, mais ça épate le Nanoprésident. Et puis, le Nanard, il peut se balader sur la dalle d'Argenteuil ou à la Courneuve sans craindre de recevoir un frigidaire, un pot de goudron ou une clef à molettes. Et ça, ça l'épate, le Nombril Ier. Car il en a plus que marre d'être tricard en banlieue et il voudrait bien essayer de reconquérir une partie des ouvriers qui avaient voté pour lui et ne peuvent plus le voir depuis qu'il a joué les bling bling et que leur porte-monnaie est vide. Et ça, c'est pas des bourges comme la mère Lagarde ou NKM qui vont l'y aider! A part Morano et Fadela (même si elle a un peu mauvais genre et qu'on ne la voit plus, d'ailleurs), ça court pas les représentants du peuple, dans ce gouvernement. Même la mère Rachida, elle fait plus shopping dans le 7ème arrondissement de Paris qu'apéro au Balto de Créteil (surtout si le géniteur du polichinelle est de la haute)!
Tapie, au moins, est un des rares à "faire peuple" (comme ils disent à TF1)...et à accepter de lui serrer la louche (mais à condition que...)! Nan, tu as raison, il y a aussi Bigard, mais bon....
Tu es marrant, Joyeux, il prend ce qu'il trouve, le Nombril Ier! Et c'est pas les Besson et Bockel qui vont déplacer les lignes, ça se saurait!

Écrit par : etrun | lundi, 15 septembre 2008 18:30

Ecrit par : Pamela de Barres | lundi, 15 septembre 2008 18:08

Mitterrand? Tu crois pas si bien dire: un des rares que Nombril admire, tiens!

Écrit par : etrun | lundi, 15 septembre 2008 18:31

Ecrit par : José le vrai | lundi, 15 septembre 2008 18:26

Attention ! celui qui se fait passer pour José le vrai n'est pas le vrai José : le vrai José, c'est José AOC !

Méfiez vous des imitations...

Monsieur Etrun, un peu de tenue, s'il vous plait !

Écrit par : José AOC | lundi, 15 septembre 2008 18:41

Sauf mon respect etrun, ta théorie me semble un peu capillotractée !

Sarko a en partie capté l'électorat populaire en faisant du Le Pen light (identité nationale, immigration choisie, racailles, karcher, etc...) pas en s'affichant avec Tapie. Il le récupèrera avec les mêmes recettes car on ne peut pas sérieusement faire confiance à la gauche sur ses questions ô combien capitales.

Bref Tapie ça représente que dalle d'Argenteuil, nada. Vouloir s'en faire un ami, c'est comme miser 50 dol pour ramasser un pot à 20, le jeu n'en vaut pas la chandelle ! Sarko a déja Besancenot pour pas mal syphoner les voix du PS.

Par ailleurs, il n'en a rien à cirer de recevoir des pierres par les jeunes gouapes de banlieue, chaque pierre reçue c'est un point en plus dans les sondages et un bisou de Carla pour cicatriser !

Écrit par : Patrice Joyeux | lundi, 15 septembre 2008 18:49

Ecrit par : Patrice Joyeux | lundi, 15 septembre 2008 18:49

Ton libéralisme, mon cher Joyeux, il me fait penser aux réactions de la banquise dans l'antarctique au moment du réchauffement de la planète !

On va voir si ton Sarkozy sait nager et s'il se noie Carla aura beau lui faire du bouche à bouche, je ne pense pas qu'elle le sauvera...

Alors tes leçons de stratégie politique...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 15 septembre 2008 19:03

Ecrit par : Patrice Joyeux | lundi, 15 septembre 2008 18:4
Peut être, mais alors...pourquoi Nombril Ier a-t-il tout fait pour que Tapie soit indemnisé, d'abord quand il était ministre de l'Economie, puis maintenant? Il suffisait qu'il laisse faire la justice! Mais non, il a choisi l'arbitrage a la demande de Tapie.
Et il semble qu'ils aient beaucoup à se raconter, puisqu'il est reçu à l'Elysée.Mais c'est comme pour les "armes de destruction massives", je ne te convaincrai pas, parce que tu aimes croire aux mensonges.

Écrit par : etrun | lundi, 15 septembre 2008 19:13

Ecrit par : etrun | lundi, 15 septembre 2008 19:13

+1

Écrit par : agathe | lundi, 15 septembre 2008 19:27

Ecrit par : brividi | lundi, 15 septembre 2008 16:56

Il faudrait... une gréve générale qui en soit une ! vraiment, en effet.
Il faudrait... mais ce monde est devenu égoïste, l'ère du
" chacun pour soi".
Il est loin, le temps de "Germinal", et pourtant, nous y retournons... à grand pas.

Euh... ces discussions blogesques me semblent bien stériles aussi ;-)...mais bon...

"noir c'est noir...il n'y a plus d'espoir ?" ;-}
Mèèèèèh si ! Tant qu'il y a de la vie...

Écrit par : Sarah7 | lundi, 15 septembre 2008 19:45

Ecrit par : Patrice Joyeux | lundi, 15 septembre 2008 18:49

Il a quand même rendu quelques services sur les plateaux télé le Nanard.

Dans le populisme, "il est sympa comme moi Nicolas et puis pas bégueule". Il sait parler au populo.

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/politique/20080914.OBS1243/fadela_amara_prend_la_defense_de_bernard_tapie.html

Écrit par : nef | lundi, 15 septembre 2008 19:50

Ecrit par : Sarah7 | lundi, 15 septem

C'est sûr les discussion au PS ou à la fête de l'Huma (Bockel, Kahn, Hulot), cela vole beaucoup plus haut et puis je t'assure que cela a l'air archi fécond.

Les billets ou analyses de merde des journalistes également moi.

Il faudrait peut-être que l'on se méprise moins, pour pouvoir être moins stérile.

Écrit par : nef | lundi, 15 septembre 2008 19:54

Ce qui devrait pourtant convaincre notre ravi , sur les bases du discernement qu'est supposé lui procurer son "solide bon sens ( "la chose du monde la mieux partagée" comme nous savons ) et moyennant un ( très modeste ) effort de réflexion logique , c'est qui si tapinette et bouffon se sont ingéniés à dénier leur discrète "entrevue" nocturne c'est bien qu'ils avaient des raisons de souhaiter que ça ne sache pas ...
D'autre part les circonstances de l'actualité, les évidents tropismes qui les associent "naturellement" ( veulerie, arrivisme, cliquant médiatique, absence de scrupules, médiocrité bruyante, démagogie populiste et vulgarité affichées ) et les gros intérêts financiers en jeu ( tu devrais te renseigner sur l'affaire des fonds de l'UMP, "volatilisés" et qu'il faut bien renflouer ...) te fournissent de nombreux et évidents motifs à ces complots nocturnes , où dans la pénombre propice des couloirs des palais, des traitres de comédie rencontrent sous cape des vizirs d'opérette.

Écrit par : urbain | lundi, 15 septembre 2008 20:02

J'ai renvoyé mon salaire de septembre pour leur montrer qu'on ne m'achète pas..
NA !
Et j'ai déchiré mes tickets restau, j'ai droit à la médaille de la lutte ?
Ha oui j'ai demandé à mes collègues de faire la même chose, il m'ont viré de la salle de pause à coup de pompes dans le cul.....Brividi, tourne toi...!

Écrit par : odm | lundi, 15 septembre 2008 20:41

Ecrit par : urbain | lundi, 15 septembre 2008 20:02

Mais enfin Urbain, voyons tssss, il est allé déposer une enveloppe avec à l'intérieur la météo de demain. C'est pas facile de savoir comment s'habiller en ce moment. Ah, ces marxistes, ils voient le mal partout !

Écrit par : agathe | lundi, 15 septembre 2008 20:41

Ecouter la forêt qui pousse plutôt que l'arbre qui tombe.
[Friedrich Hegel]

Écrit par : odm | lundi, 15 septembre 2008 20:46

Et la forêt elle était aux invalides ce week end....

Écrit par : odm | lundi, 15 septembre 2008 20:48

Ecrit par : odm | lundi, 15 septembre 2008 20:46

Je fais les deux pour ne pas me prendre un chêne sur la tête ... ;-))

Écrit par : agathe | lundi, 15 septembre 2008 20:49

Ou un gland, Agathe, ou un gland....

Écrit par : odm | lundi, 15 septembre 2008 20:51

@ odm : Je ne me retourne jamais.

Écrit par : brividi | lundi, 15 septembre 2008 20:54

Ah ?
Dommage !

Écrit par : odm | lundi, 15 septembre 2008 21:00

Ecrit par : nef | lundi, 15 septembre 2008 19:54

Marrant comme, cela passe venant de Brividi, mais de moi, par contre ( inconnue au bataillon )... non !
Je crois que tu m'as dans le pif, toi, non ?
pas grave...
Sache, quand même, que loin de moi, cette notion de mépris à l'égard des personnes écrivant sur ce blog, comme tu sembles le penser.
Au contraire, il est enrichissant de vous lire ( hormis quelques brebis galeuses...), mais il est vrai que, pour moi, la vie n'est pas devant un écran.
Ces discussions virtuelles vont-elles changer le monde ?
Je n'en suis pas certaine, peut-être suis je dans l'erreur...
Mes coms sont rares, par manque de temps, mais si ma "présence" te dérange, nef, je peux très bien garder le silence, aucun problème !

Écrit par : Sarah7 | lundi, 15 septembre 2008 21:03

Il faudrait peut-être que l'on se méprise moins, pour pouvoir être moins stérile.
Ecrit par : nef | lundi, 15 septembre 2008 19:54

+1 :)

Écrit par : Patrice Joyeux | lundi, 15 septembre 2008 21:07

@ Sarah7 : Je ne parlerai pas pour nef (qui est une grande fille !), mas pour ma part, je dirai que je suis plutôt d'accord avec toi.
Juste un bémol, en effet le Net n'est pas toute la vie et je ne pense pas non plus que nos billets peuvent changer les choses ; néanmoins, ils peuvent contribuer à une certaine forme de prise de conscience, ne serait-ce que pour nous rendre pleinement compte qu'il est vain de penser qu'un jour le monde pourrait aller mieux ;-)
Vus les étripages réguliers dans les commentaires, plus ou moins avec humour et/ou violents, je ne vois pas bien ce que nous avons de plus que d'autres qui tentent vaguement de nous gouverner.

Écrit par : brividi | lundi, 15 septembre 2008 21:11

Mes coms sont rares, par manque de temps, mais si ma "présence" te dérange, nef, je peux très bien garder le silence, aucun problème !

Ecrit par : Sarah7 | lundi, 15 septembre 2008 21:03

Mais non ! Tout le monde a sa place ici !

Ne soit pas si susceptible Sarah, Nef a toujours été contre la censure, alors le bannissement ou l'expulsion...

Reste avec nous. On voit bien que tu apprécies d'être ici. On n'est jamais de trop pour se tenir les coudes...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 15 septembre 2008 21:14

Ces discussions virtuelles vont-elles changer le monde ?

Ecrit par : Sarah7 | lundi, 15 septembre 2008 21:03

Sans doute pas, mais c'est un constat qu'on peut étendre à la plupart de nos autres activités, y compris les moins futiles ...
doit-on s'en abstenir pour autant ( au motif qu'elles ne sont pas de nature à changer le monde ) ?

Écrit par : urbain | lundi, 15 septembre 2008 21:16

Reste avec nous. On voit bien que tu apprécies d'être ici. On n'est jamais de trop pour se tenir les coudes...

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 15 septembre 2008 21:14

serrer les coudes voulais je dire, et non tenir les coudes...

Lever le coude c'est encore une autre signification...

;-))

Écrit par : "cui cui fit l'oiseau | lundi, 15 septembre 2008 21:20

Mais oui sarah, tu as ta place, nom de Dieu, plus que moi...

Écrit par : odm | lundi, 15 septembre 2008 21:23

Ces discussions virtuelles vont-elles changer le monde ?

Ecrit par : Sarah7 | lundi, 15 septembre 2008 21:03

Notre existence va t-elle changer le monde ?

Benoît XVI va t-il changer le monde ?

Sarkozy va t-il changer le monde ?

Dieu va t-il changer le monde ?

La réponse est évidemment non !

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 15 septembre 2008 21:25

Ecrit par : odm | lundi, 15 septembre 2008 20:51

Mouarf, les glands sont partout autour ... Le chêne pas loin de tomber ...

Écrit par : agathe | lundi, 15 septembre 2008 21:26

C'est une chose terrible qu'avec les femmes il n'y ait jamais moyen de placer un mot.


Friedrich Hegel

Sacré bonhomme..

Écrit par : odm | lundi, 15 septembre 2008 21:49

@ odm : C'est que les hommes ont souvent de placer autre chose que des mots mon bon odm ;-)

Écrit par : brividi | lundi, 15 septembre 2008 22:01

envie, j'ai oublié de taper le mot envie... C'est grave docteur ? :-D

Écrit par : brividi | lundi, 15 septembre 2008 22:02

Ecrit par : brividi | lundi, 15 septembre 2008 21:11
je suis en accord avec ton "bémol" ;-)

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 15 septembre 2008 21:14
" susceptible " T'as remarqué ? :-]
Merci, joli oiseau...;-))

Ecrit par : urbain | lundi, 15 septembre 2008 21:16
En effet...

Écrit par : Sarah7 | lundi, 15 septembre 2008 22:03

@odm :
"plus que moi ".... ???

Dieu va t-il changer le monde ?
Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 15 septembre 2008 21:25

Tu m'inquiètes, là...;-))

Écrit par : sarah7 | lundi, 15 septembre 2008 22:09

Ecrit par : odm | lundi, 15 septembre 2008 21:49

Heureusement pour sa postérité philsophique, G.F.W.H. a produit d'autres percées conceptuelles que celle-là ...

Écrit par : urbain | lundi, 15 septembre 2008 22:25

C'est marrant Urbain, quand tu t'adresses à moi j'ai l'impression de suivre la messe en latin, c'est beau mais j'y comprends rien !

Écrit par : odm | lundi, 15 septembre 2008 22:34

France Cul a eu le "bon goût" de nous gratifier, cet après-midi, du discours de Ratzinger aux Bernardins...

L'histoire et la genèse de la loi de 1905 est assez passionnante à suivre. Des ressources (débats, histoire, textes de loi etc.) :

http://clioweb.free.fr/dossiers/1905/1905.htm#loi
Qui aboutit, entre autres, ici :
http://www.eglise-etat.org/Guide.html
http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/eglise-etat/sommaire.asp#loi
http://www.laicite-laligue.org/index.php?option=com_content&task=category§ionid=20&id=280&Itemid=321

Plus tôt, ceci :

Face à la Loi Falloux, Victor Hugo (1850)

"Ah ! nous vous connaissons ! nous connaissons le parti clérical. C'est un vieux parti qui a des états de services. (On rit.) C'est lui qui monte la garde à la porte de l'orthodoxie. (On rit.) C'est lui qui a trouvé pour la vérité ces deux étais merveilleux, l'ignorance et l'erreur. C'est lui qui fait défense à la science et au génie d'aller au-delà du missel et qui veut cloîtrer la pensée dans le dogme. Tous les pas qu'a faits l'intelligence de l'Europe, elle les a faits malgré lui. Son histoire est écrite dans l'histoire du progrès humain, mais elle est écrite au verso. (Sensation.) Il s'est opposé à tout. (On rit.)"

Quant aux velléités actuelles (que Ratzinger a développé avec moins d'atermoiements que le soi-disant garant de la dite loi), on parle, à nouveau, de "modernisation". Forcément.

Écrit par : f | lundi, 15 septembre 2008 22:40

HS /

Dans une interview donnée à la chaîne américaine Fox News, Philippe Val fait sa promo.

clic

Écrit par : (ne pas confondre) | lundi, 15 septembre 2008 22:40

Pourtant la messe en latin avait bien plus de sens que la liturgie actuelle, comme Brassens l'avait si justement chanté :

Georges Brassens
Tempête dans un bénitier

Tempête dans un bénitier
Le souverain pontife avecque
Les évêques, les archevêques
Nous font un satané chantier

Ils ne savent pas ce qu'ils perdent
Tous ces fichus calotins
Sans le latin, sans le latin
La messe nous emmerde
A la fête liturgique
Plus de grand's pompes, soudain
Sans le latin, sans le latin
Plus de mystère magique
Le rite qui nous envoûte
S'avère alors anodin
Sans le latin, sans le latin
Et les fidèl's s'en foutent
O très Sainte Marie mèr' de
Dieu, dites à ces putains
De moines qu'ils nous emmerdent
Sans le latin

Je ne suis pas le seul, morbleu
Depuis que ces règles sévissent
A ne plus me rendre à l'office
Dominical que quand il pleut

Il ne savent pas ce qu'ils perdent
Tous ces fichus calotins
Sans le latin, sans le latin
La messe nous emmerde
En renonçant à l'occulte
Faudra qu'ils fassent tintin
Sans le latin, sans le latin
Pour le denier du culte
A la saison printanière
Suisse, bedeau, sacristain
Sans le latin, sans le latin
F'ront l'églis' buissonnière
O très Sainte Marie mèr' de
Dieu, dites à ces putains
De moines qu'ils nous emmerdent
Sans le latin.

Ces oiseaux sont des enragés
Ces corbeaux qui scient, rognent, tranchent
La saine et bonne vieille branche
De la croix où ils sont perchés

Ils ne savent pas ce qu'ils perdent
Tous ces fichus calotins
Sans le latin, sans le latin
La messe nous emmerde
Le vin du sacré calice
Se change en eau de boudin
Sans le latin, sans le latin
Et ses vertus faiblissent
A Lourdes, Sète ou bien Parme
Comme à Quimper Corentin
Le presbytère sans le latin
A perdu de son charme
O très Sainte Marie mèr' de
Dieu, dites à ces putains
De moines qu'ils nous emmerdent
Sans le latin

Écrit par : urbain | lundi, 15 septembre 2008 22:41

Oui mon odm, la messe en latin convenait bien mieux avec son mystère et son rituel occulte, au maintien dans la sujétion crédule et superstitieuse de la foule des croyants.

Écrit par : urbain | lundi, 15 septembre 2008 22:44

En plus elle était véritablement catholique ( universelle) puisqu'elle était la même partout ...

Écrit par : urbain | lundi, 15 septembre 2008 22:47

C'est pas de l'urbainlangue ça, tu dois donc comprendre , non ?

Écrit par : urbain | lundi, 15 septembre 2008 22:47

Ecrit par : (ne pas confondre) | lundi, 15 septembre 2008 22:40

Le bruit court que devant le naufrage annoncé de Charlie hebdo, il essaierait de se recycler dans l'édition ...

Écrit par : urbain | lundi, 15 septembre 2008 22:49

Ecrit par : f | lundi, 15 septembre 2008 22:40

+1 pour les parenthèses

Ecrit par : (ne pas confondre) | lundi, 15 septembre 2008 22:40

Et hop +1 Excellent ce lien ... ;-))

Écrit par : agathe | lundi, 15 septembre 2008 22:51

Le latin reste une langue morte...

Écrit par : odm | lundi, 15 septembre 2008 22:51

Le latin reste une langue morte...

Ecrit par : odm | lundi, 15 septembre 2008 22:51

à l'image du rituel que la langue vulgaire aurait ranimé ?
C'est exactement le contraire qu'on a observé, comme tu sais .

Écrit par : urbain | lundi, 15 septembre 2008 22:55

Ce que j'observe c'est que la religion est l'ultime rempart contre les totalitarisme qui en ont peur, soutenus en cela par toutes une clique d'idiots utiles qui croient tout savoir des mystères de l'univers !

Écrit par : odm | lundi, 15 septembre 2008 23:01

Il y a plus d'une analogie entre le clergé catholique et le PS français, mais l'absence totale de projet et d'idée, et la perte complète de sens et d'identité sous couvert de modernisation, et d'adaptation au "siècle", est la plus notoire.

Pour les pères iconodules Christ était l' "economein" de Dieu.
à méditer mon bon.

Écrit par : urbain | lundi, 15 septembre 2008 23:01

Ecrit par : (ne pas confondre) | lundi, 15 septembre 2008 22:40

La gauche communautariste fait payer cher à Val sa publication des caricatures de Mahomet !

Écrit par : Patrice Joyeux | lundi, 15 septembre 2008 23:05

Que bouffon tente de ranimer la moribonde religion catholique ne m'étonne pas du tout...
Lui est ses patrons ont besoin de ça pour diviser le peuple afin de créer les conditions des chocs !
Choc des musulmans contre les cathos et choc des précédents avec les laïcards de ton acabit, cher libraire !

Écrit par : odm | lundi, 15 septembre 2008 23:07

Et chaque jour de ce XXIème siècle "religieux" nous démontre en effet les dommages et les désastres de la sujétion produite par cet omniprésent religieux ( qui n'a pas grand chose à voir avec une foi quelconque ) .
Réduction à l'absurde et aux superstitions les plus archaïques, et au nom duquel toutes les inepties les plus obscures sont justifiées , toute idée de progrès et d'émancipation abolie, toutes les guerres suscitées et encouragées, les pires conneries et humiliations discriminatoires érigées en principes moraux, le droit des femmes, des individus autonomes, des minorités ... bafoué, et au final ... la domination du profit sacralisée , car ces deux-là font bon ménage.

Écrit par : urbain | lundi, 15 septembre 2008 23:12

car ce qu'il faut lire dans cette visite et les débats qui s'ensuivent, c'est l'affolement des oligarchies face à la place occupée par les musulmans dans ce pays.....et ça c'est "le problème" pour nos chers oligarques et les libres penseurs....qui se rejoignent bien souvent, comme les deux faces d'une même médaille....

Écrit par : odm | lundi, 15 septembre 2008 23:15

Ecrit par : odm | lundi, 15 septembre 2008 23:15

Sur ce point là, au moins, nous pouvons tomber d'accord .

Écrit par : urbain | lundi, 15 septembre 2008 23:16

Il y a plus d'une analogie entre le clergé catholique et le PS français,
Ecrit par : urbain | lundi, 15 septembre 2008 23:01

Ferait plaisir à Mélenchon, ça, tiens !
( même si tu as raison, sur la suite...)

Écrit par : Sarah7 | lundi, 15 septembre 2008 23:17

Ecrit par : Sarah7 | lundi, 15 septembre 2008 23:17

Il a été séminariste ?

Écrit par : urbain | lundi, 15 septembre 2008 23:30

Ecrit par : urbain | lundi, 15 septembre 2008 23:30

:-)))

Écrit par : Sarah7 | lundi, 15 septembre 2008 23:44

La vrai modernité serait de réconcilier la foi et la raison....et ne plus lire les puérils et sempiternels débats qui troublent le silence indispensable pour entendre nos coeurs battrent !

Écrit par : odm | lundi, 15 septembre 2008 23:45

et ne plus lire les puérils et sempiternels débats qui troublent le silence indispensable pour entendre nos coeurs battrent !

Ecrit par : odm | lundi, 15 septembre 2008 23:45

(sans le début)
comme c'est beau, ça...
Tu vois quand tu veux :-}

Écrit par : Sarah7 | lundi, 15 septembre 2008 23:54

La vrai modernité serait de réconcilier la foi et la raison....

Ecrit par : odm | lundi, 15 septembre 2008 23:45

C'était déjà le comble de la modernité il y a 600 ans ... Saint Thomas s'y est beaucoup employé, sans grand résultat.
Après Augustin et quelques autres, les plus "raisonnables" ont fini par en convenir : "credo quia absurdum" .
La croyance religieuse est à l'exact opposé de la disposition d'esprit rationnelle. Elle a pour objet de combler l'incapacité commune ( au sens de vulgaire) de penser par soi-même, et singulièrement de penser la finitude de la raison, limite que la raison quant à elle n'a aucun mal à assumer rationnellement ( sans le secours de bondieuseries, anges, démons, fétiches, saintes vierges, gurus, karma, grand tout,esprits et poudres de perlinpinpin en tous genres ).

Écrit par : urbain | mardi, 16 septembre 2008 08:21

Ecrit par : Sarah7 | lundi, 15 septembre 2008 21:03

Le fait de m'inclure dans le "nous" n'était pas une façon de te mettre en accusation. Je t'exortais et je nous exortais à ne plus sans arrêt nous poser en victimes.

Regarde comme Joyeux parfaitement baigné dans les mythes de droite, lui, a tout de suite réagi. Quand on sera aussi décomplexé que la droite on aura déjà avancé.

Je ne disais pas autre chose.

Écrit par : nef | mardi, 16 septembre 2008 09:30

Je proteste !
Joyeux n'est pas plus "à droite" que Manuel Valls ...

Écrit par : urbain | mardi, 16 septembre 2008 09:32

Full Metal Jacket (Stanley Kubrick)

« Le colonel : Marine c'est quoi ce badge que vous avez là ?

Guignol : Un symbole de paix, mon colonel. (...)

Le colonel : Sur votre casque, quelle est cette inscription ?

Guignol : Né pour tuer, mon colonel.

Le colonel : Alors, né pour tuer sur votre casque et symbole de paix sur la poitrine. Ca veut dire quoi exactement ? C'est une blague ou quoi ? (...)

Guignol : Disons que pour moi c'est quelque chose comme la dualité de l'homme, mon colonel.

Le colonel : La quoi ?

Guignol : La dualité de l'homme, le truc de Carl Jung, mon colonel. »

Écrit par : odm | mardi, 16 septembre 2008 09:34

Ecrit par : odm | mardi, 16 septembre 2008 09:34

Ce qui montre bien la stupidité ignare de Guignol, qui "croit" que le dualisme est un truc de ( cet abruti de ) Jung .

Écrit par : urbain | mardi, 16 septembre 2008 09:40

Bijour tout le monde... Fichtre, j'ai été réveillée avec la nouvelle du retrait de Notre Dame des Marais de la coucourse au poste de 1er secrétaire du PS(ssss). Well, well, well, presque ça égayerait ma journée dis donc ;-]

Écrit par : brividi | mardi, 16 septembre 2008 09:49

Ecrit par : urbain | mardi, 16 septembre 2008 09:32

Ce n'est pas contradictoire avec ce que j'ai dit;-)))
Etre décomplexé ne veut pas forcément dire trouver que fondamentalement la droite a raison, comme Valls;-)))

Et être créatifs ce n'est effectivement pas faire un beau billet bien torché sur internet, mais bien mettre un pied devant l'autre, ou à un moment effectivement renvoyer un chèque et éventuellement risquer de se faire foutre sur la margoulette, parce que une manif où l'on n'est plus en danger physiquement, c'est juste un bruit de fond et des embouteillages à gérer. Il faudra bien remettre en jeu notre sécurité et nos acquis si l'on veut faire avancer les choses.

Aucun des grands changements et améliorations fondamentales dans notre pays ne se feront grâce l'opinion ou au vote. Car de toutes façons aucun agent du monde politico-médiatique ne posera réellement sur la table les questions fondamentales, ce sont les spécialistes du détournement et de l'enfumage...Le réchauffement planétaire : la taxe piquenique, le nucléaire : la transparence, les inégalités qui se creusent entre plus riches et plus pauvres : le pouvoir d'achat...

Écrit par : nef | mardi, 16 septembre 2008 09:55

La crise : la régulation financière, le taser : la dangerosité, le football : Raymond Domenech, l'immigration : les conditions et la durée de rétention...

Écrit par : nef | mardi, 16 septembre 2008 10:25

Aucun des grands changements et améliorations fondamentales dans notre pays ne se feront grâce l'opinion ou au vote.

Ecrit par : nef | mardi, 16 septembre 2008 09:55

Sans doute, dans l'état actuel des choses, mais il ne faut jamais dire jamais...
Je suis d'accord sur la contradiction intime qui oppose les notions de changement et d'opinion, dès lors que la doxa ( l'opinion "commune" ) est fondamentalement la reconnaissance de ce qui est, et de surcroit en tant que c'est ce qui est "admis" ( y compris comme "communément admis").
En quoi les sondages, et autres "enquêtes" ( j'observe qu'en grec ce mot, enquête, se disait ... historia ) n'ont évidemment pas d'autre objet que de conforter ce qui est "déjà là", et surtout pas celui d'imaginer en quoi ou comment on pourrait le changer.
Le vote, c'est autre chose. Il suffirait de peu d'efforts pour lui restituer un sens, par exemple celui que les athéniens de l'époque classique lui avaient attribué dans le cadre formel de leur vision de la démocratie, qui je le rappelle était une démocratie non représentative ( donc une démocratie au sens strict ) : c'étaient les lois elle-mêmes qui étaient soumises à l'approbation des citoyens, un peu comme dans un referendum permanent.
On a bien vu dernièrement à quel point ces deux types de "votation" des lois pouvaient diverger , avec les décisions contraires prises par "le peuple" puis ses "représentants" à l'occasion du traité/constitution européenne.
Récemment une passionnante émission de france cul :
http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions_ete/bateau_ulysse/fiche.php?diffusion_id=63456

a permis aux auteurs de ce texte :
http://www.liberation.fr/rebonds/314673.FR.php

de revenir sur quelques idées "archaïques"( 2500 ans ) mais qui, venant des initiateurs ( et utilisateurs conséquents) du concept de démocratie, pourraient pourtant nous être bien utiles, ayant été totalement "oubliées" ...

Écrit par : urbain | mardi, 16 septembre 2008 10:35

L’adjectif démocratique est lui aussi d’un usage courant. Si des étudiants bloquent leur université, certains leur rétorquent que ces pratiques ne sont pas démocratiques : la ministre les accuse même de vouloir construire un mouvement politique.

+1


D'où l'on voit bien que le "mouvement" politique est bien ce qui est craint;-)))

Écrit par : nef | mardi, 16 septembre 2008 10:52

ouais

Écrit par : isidor | mardi, 16 septembre 2008 11:06

heu nan!

Écrit par : isidor | mardi, 16 septembre 2008 11:06

errata oupss

Écrit par : isidor | mardi, 16 septembre 2008 11:07

ça depend en fait

Écrit par : isidor | mardi, 16 septembre 2008 11:07

D'où l'on voit bien que le "mouvement" politique est bien ce qui est craint;-)))

Ecrit par : nef | mardi, 16 septembre 2008 10:52

Oui da !
Et refaire une démocratie digne de ce nom ( et non plus le concept vide , pandémique, global et univoque que c'est devenu ) consisterait à ré approprier la politique aux citoyens, à faire en sorte que concrètement ils se (re)mettent à "faire" de la politique .
La faillite pathétique et ridicule de leurs "truchements", et singulièrement de la "représentation" nationale, devrait les y contraindre, un jour ou l'autre .

Écrit par : urbain | mardi, 16 septembre 2008 11:21

http://www.viennale.at/english/index.shtml

Écrit par : nef | mardi, 16 septembre 2008 11:35

Ecrit par : brividi | mardi, 16 septembre 2008 09:49
Que veux tu, Pimprenelle a piaffé tout le week end, parce qu'elle n'osait rien dire sur le Pape...Fallait ben qu'elle trouve quelque chose pour qu'on parle d'elle. En fait, elle ressemble beaucoup à Nombril Ier, question ego!

Écrit par : etrun | mardi, 16 septembre 2008 11:37

ecrit par untrun

mouarf

Écrit par : isidor | mardi, 16 septembre 2008 12:06

Tiens, elle s'a encore gourré...

Écrit par : etrun | mardi, 16 septembre 2008 12:24

Selon l'AIEA, l’Iran n’a pas cessé ses activités d’enrichissement d’uranium

«Contrairement à la décision du Conseil de sécurité de l’ONU, l’Iran n’a pas suspendu ses activités liées à l’enrichissement de l’uranium.» L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) pouvait difficilement s’exprimer de façon plus claire ce lundi dans son dernier rapport sur le programme nucléaire controversé de Téhéran. Selon le texte, l’Iran a, en outre, poursuivi l’installation de nouvelles centrifugeuses.

L’agence onusienne admet par ailleurs ne toujours pas être en mesure d’établir la véritable nature du programme nucléaire iranien. Raison pour laquelle elle a une nouvelle fois enjoint Téhéran de fournir toutes les informations nécessaires. L’AIEA «regrette de n’avoir pas pu faire de progrès substantiels sur les prétendues études (sur la militarisation du programme nucléaire iranien) et sur les autres sujets clés associés à ce problème qui continuent de l’inquiéter sérieusement».

«Nous avons abouti à une impasse»


Quant aux prétendues études réalisées par Téhéran en vue de la fabrication d’armes nucléaires, «nous avons abouti à une impasse», a indiqué sous couvert d’anonymat un haut responsable, proche de l’AIEA. Ces études controversées sur la militarisation du programme atomique de Téhéran ont été révélées en février dernier mais l’Iran a toujours nié qu’il s’agissait de poursuivre des objectifs militaires. Les dirigeants affirment en effet que le programme a pour but la production d’électricité et assurent que les «études» en question, sont «fabriquées» de toutes pièces.

Comme on pouvait s’y attendre, Washington a de son côté réagi en montrant les muscles ce lundi. Un porte-parole de la Maison Blanche, Gordon Johndroe, a menacé l’Iran de nouvelles sanctions s’il ne suspendait pas ses activités nucléaires les plus sensibles mais il n’a pas dit clairement s’il parlait de nouvelles mesures de rétorsion internationales ou américaines.

Le Conseil de sécurité a déjà imposé trois trains de sanctions


Depuis fin 2007, le régime iranien est accusé d’avoir mené des études sur une militarisation de son programme nucléaire. Ces études portent notamment, selon l’AIEA, sur la confection d’ogives, la possible conversion du missile Shahab-3 en missile nucléaire ou encore des installations pour des essais nucléaires souterrains.

Le Conseil de sécurité a imposé trois trains de sanctions à l’Iran pour son refus de suspendre l’enrichissement. Les Etats-Unis ont pris des mesures de rétorsion supplémentaires contre les entités iraniennes contribuant selon eux aux activités nucléaires.

Écrit par : Patrice Joyeux | mardi, 16 septembre 2008 12:27

Ben ouais, joyeux. C'est ce qui risque aussi d'arriver en Irak, car dès que tes copains auront mis les voiles, il y a des chances qu'il y ait une belle petite nouvelle dictature chiite, en Irak. On dit merci qui?

Écrit par : etrun | mardi, 16 septembre 2008 12:39

Vous rigolez, mais Maffif, f'est preffque pareil que Camif.
F'est d'ailleurs comme canif, f'est preffque pareil que caniffe (oui, le fien, quoi!)

Écrit par : franfois fillon | mardi, 16 septembre 2008 12:50

Ecrit par : nef | mardi, 16 septembre 2008 09:30

Ah... erreur d'interprétation...
Pour la gauche décomplexée, adoptons la "positivitude"... c'est de saison ;-)

Ecrit par : brividi | mardi, 16 septembre 2008 09:49

Ah toi aussi! Voila une journée qui commence bien, me suis-je dit ! P't'être qu'en voyant le pape, elle....;-))
Oui...mais!...elle attend le vote sur les motions des militants ( et, tu sais bien que les militants, parfois...:-((
Ne serait-ce pas que stratégie de sa part, ça ?
j'me demande...


Je trouve étonnant que personne ne parle de N.S. et Benoit, qui s'accrochent toujours à leur "laïcité positive"... positive! Ah bon! était-il besoin d'y rajouter un adjectif ? Le concept, en lui même, me suffisait, mais.....
Je ne peux pas m'empêcher de rajouter ce copier/coller de Mélenchon...
Séparation de l'église et de l'état : 1905 ...


La visite de Benoît XVI nous faire vivre un mélange des genres entre religion et politique très significatif. La débauche ostentatoire des moyens officiels mis à disposition, l’occupation agressive de l’espace public, le harcèlement médiatique télévisuel, tout fait sens. Ici le moyen c’est le but. Le pape et le président ont en commun une stratégie de reconfessionalisation institutionnelle de la société française. Les deux hommes s’inscrivent dans la théorie du choc des civilisations de Samuel Huntington, bréviaire de la diplomatie étatsunienne. Ils tirent de la religion la légitimité à agir pour la domination d’un prétendu « Occident ». Dans cette perspective la République laïque fait obstacle. Un changement de cap est nécessaire.Le discours de Latran de Nicolas Sarkozy l’a proclamé sous le nom d’une « laïcité positive ». Cela devrait se traduire par une pseudo « modernisation » de la loi de 1905. Des lors, juste avant la visite du pape, son premier ministre, le cardinal Bertone, s’est réjoui: «certains éléments font espérer une évolution de cette laïcité rigide qui fit de la France de la 3e République un modèle de comportements antireligieux ». Qu’est-ce que cette « laïcité positive » ? Une reformulation par Benoît XVI de la revendication de l’église romaine à être reconnue comme acteur officiel de l’espace public ! Voici le postulat du cardinal Ratzinger : « La foi n’est pas une chose purement privée et subjective. Elle est une grande force spirituelle qui doit toucher et illuminer la vie publique. » Nicolas Sarkozy l’a officialisé: « j’appelle de mes vœux l’avènement d’une laïcité positive, c’est-à-dire une laïcité (…) qui ne considère pas les religions sont un danger mais plutôt un atout ». C’est ce que demandait le pape :« Un Etat sainement laïc devra logiquement reconnaître un espace dans sa législation à cette dimension fondamentale de l’esprit humain. Il s’agit en réalité d’une “laïcité positive” qui garantisse à tout citoyen le droit de vivre sa foi religieuse avec une liberté authentique y compris dans le domaine public ». Le domaine public, voila l’enjeu pour le pape : « L’hostilité à toute forme d’importance politique et culturelle accordée à la religion, et à la présence, en particulier, de tout symbole religieux dans les institutions publiques, n’est certainement pas une expression de la laïcité, mais de sa dégénérescence en laïcisme.» Ratzinger avait prévenu : « Une telle séparation, que je qualifierais de "profanité" absolue, serait certainement un danger pour la physionomie spirituelle, morale et humaine de l’Europe. » Car pour le pape, «l’Europe est un continent culturel et non pas géographique. C’est sa culture qui lui donne une identité commune. Les racines qui ont formé et permis la formation de ce continent sont celles du christianisme. » Lavision est plus large encore. C’est l’occident qui est en cause. « L’Occident est menacé depuis longtemps par le rejet des questions fondamentales de la raison et ne peut en cela que courir un grand danger » déclare le pape. Nicolas Sarkozy partage ce credo. Le « premier risque » dans le monde, a-t-il déclaré trois mois après son élection, c’est celui d’une « confrontation entre l’Islam et l’occident ». Foin de la réalité étatique de l’ordre international, et tant pis pour cinq millions de musulmans français. Bien sûr, cette vision ne proclame une identité que pour mieux désigner des adversaires. L’Islam d’abord. Cette lecture d’un occident menacé par l’Islam, Benoît XVI l’a aussi exprimée de manière particulièrement provocante dans son discours de Ratisbonne en 2006. Au prétexte d’une réflexion sur la foi et la raison, le Pape utilisait un dialogue entre l’empereur byzantin Manuel II Paléologue et un savant perse sur « le christianisme et l’Islam, et leur vérité respective ». Il citait ainsi l’empereur chrétien : « Montre-moi donc ce que Mohammed a apporté de neuf, et alors tu ne trouveras sans doute rien que de mauvais et d’inhumain, par exemple le fait qu’il a prescrit que la foi qu’il prêchait, il fallait la répandre par le glaive. » Cette référence très douteuse prononcée au lendemain de l’anniversaire de l’attentat du 11 septembre 2001 est un programme politique. Et une mystification. Elle fait en effet l’impasse sur les siècles de violence impulsée par l’Eglise, des croisades à l’Inquisition en passant par les dragonnades, la chouannerie et la résistance à la loi de 1905. Face au tollé soulevé par ce discours, Benoît XVI en avait minimisé la portée prétextant d’une réflexion anodine. Pourtant son secrétaire particulier, l’abbé Gaenswein, en confirmait un an plus tard la portée très politique : « Je tiens le discours de Ratisbonne, tel qu’il a été prononcé, comme prophétique. On ne peut pas éluder les tentatives d’islamisation de l’occident. Et le danger pour l’identité de l’Europe, qui y est lié, ne doit pas être ignoré. » Tel est l’arrière plan de la croisade du pape dans la France de Sarkozy. Le pape est bien un chef politique autant qu’un chef religieux. Toute l’Amérique latine progressiste en fait l’expérience amère dans sa lutte pour le droit au divorce ou à l’avortement et par la mise au ban de la théologie de la libération. L’Italie, l’Espagne et la Pologne le paient d’intrusions permanentes dans leurs élections. La France ne sera pas épargnée si l’hébétude du spectacle clérical éteint la vigilance laïque. La laïcité soit disant positive est une tromperie. Elle rétablirait les privilèges de préconisation publique et de pressions privées de l’église. C’est d’une laïcité étendue à de nouveaux domaines de l’espace public (hôpitaux, services publics etc.) dont la France a besoin. Plus que jamais : l’Etat chez lui, l’Eglise chez elle !

Écrit par : Sarah7 | mardi, 16 septembre 2008 13:43

En feuilleton, ce serait peut être plus digeste...M'en fout, Marseille est capitale européenne de la culture 2013. C'est pas grâce à Gaudin, mais tant mieux pour la Cannebière!

Écrit par : etrun | mardi, 16 septembre 2008 18:12

Ecrit par : Sarah7 | mardi, 16 septembre 2008 13:43

Evidemment que c'est stratégique. Qui peut croire une seule seconde au "renoncement" de Notre Dame des Marais vis à vis de la conquête de la tête (et la queue ?) du Parti Saucisse ? M'enfin, sarah7, la naïveté n'est plus de mise quand on a un peu fréquenté cet univers là.

Écrit par : brividi | mardi, 16 septembre 2008 18:20

Ecrit par : etrun | mardi, 16 septembre 2008 18:12

Quelle est la première ville africaine traversée par le Paris Dakar ?

Écrit par : Joyeux | mardi, 16 septembre 2008 18:41

Joyeux, le Lehman Brothers de la blague !

Écrit par : odm | mardi, 16 septembre 2008 18:55

Ecrit par : brividi | mardi, 16 septembre 2008 18:20

Bein oui ! ;-))
Mais tu ne savais pas que j'étais désespérément naïve, non ? :-]

Écrit par : Sarah7 | mardi, 16 septembre 2008 19:50

Brividi, que j'aime beaucoup, ton billet c'est de la merde et tu ne sembles pas t'en rendre compte.

Écrit par : odm | mardi, 16 septembre 2008 20:11

Ecrit par : odm | mardi, 16 septembre 2008 20:11

Le genre d'appréciation qui laisse peu de place à l'argumentation .

Écrit par : urbain | mardi, 16 septembre 2008 20:17

Nicolas Sarkozy s'offre un nouveau joujou : son 'Air Force One' à lui !

Et vous bande de caves, travaillez plus et fermez votre gueule : y a plus d'argent dans les caisses !

grrrrrruuuuuummmmmmmpppppphhhhhhh !

Virons le bordel !

Depuis l'histoire du yacht à Bolloré, à mon avis la plus grosse faute politique qu'il fasse...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | mardi, 16 septembre 2008 20:36

Urbain, j'emmerde l'argumentation, c'est mon privilège à moi !

Écrit par : odm | mardi, 16 septembre 2008 21:02

Je ne suis pas prisonnier de la raison, camisole efficace pour faire taire les pauvres !

Écrit par : odm | mardi, 16 septembre 2008 21:10

mais quand je lis les divagations des nantis, je frémis !

Écrit par : odm | mardi, 16 septembre 2008 21:12

Ecrit par : odm | mardi, 16 septembre 2008 21:02

Loin du tiers Etat, proche d'un état second;-)))

Écrit par : nef | mardi, 16 septembre 2008 21:12

j'emmerde l'argumentation

Ecrit par : odm | mardi, 16 septembre 2008 21:02

J'ai comme l'impression qu'elle te le rend bien .
Au fait Rivages vient de sortir en poche "Le symbolisme de l'apparition" ( de L.Bloy).
(pas son meilleur, mais bien de circonstances et ...8 €)

Écrit par : urbain | mardi, 16 septembre 2008 21:15

Oh non, nef, je ne crois pas, bien que ta tentative rationnelle soit crédible !

Écrit par : odm | mardi, 16 septembre 2008 21:16

quand je lis les divagations des nantis, je frémis !

Ecrit par : odm | mardi, 16 septembre 2008 21:12

Faut arrêter de lire la presse alors, sinon tu vas droit vers l'épilepsie .

Écrit par : urbain | mardi, 16 septembre 2008 21:17

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | mardi, 16 septembre 2008 20:36

Il va faire refaire l'intérieur à son goût ... Après tout, il aurait tort de se gêner, la croissance "avec les dents", il est allée la chercher pour lui. Personne ne l'avait compris, il n'a pas menti ... (Voilà, je positive, je décomplexe, je deviens de droite ;-))

Écrit par : agathe | mardi, 16 septembre 2008 21:17

Oh, sois sans crainte, je ne te jetterais pas la première pierre !

Écrit par : nef bateau ivre | mardi, 16 septembre 2008 21:19

camisole efficace pour faire taire les pauvres !

Ecrit par : odm | mardi, 16 septembre 2008 21:10

Là on est plus dans Champignac que dans Léon Bloy ... ( ou alors c'est un nouveau modèle de camisole ).

Écrit par : urbain | mardi, 16 septembre 2008 21:19

Allons donc, Urbain, allons donc !
ce vieil alcoolique de Léon, qui vivait au crochet de la bourgeoisie bien pensante, ne sera jamais un exemple !
Tout juste un divertissement !
Comme pour toi !

Écrit par : odm | mardi, 16 septembre 2008 21:39

Allons donc, Urbain, allons donc !
ce vieil alcoolique de Léon, qui vivait au crochet de la bourgeoisie bien pensante, ne sera jamais un exemple !
Tout juste un divertissement !
Comme pour toi !

Écrit par : odm | mardi, 16 septembre 2008 21:39

Quant à Freud, qu'il aille au diable avec ses théories scientistes et primaires !
jung avait tout compris !

Écrit par : odm | mardi, 16 septembre 2008 21:45

Et weber aussi !

Écrit par : odm | mardi, 16 septembre 2008 21:46

Ecrit par : odm | mardi, 16 septembre 2008 21:39

Bis repetita placent ?
Quoiqu'il en soit je faisais allusion au style, odm,
le style "c'est l'homme" ... et de ce point de vue, dans tes dernières "sentences", tu penches davantage vers le maire de Champignac que vers Léon Bloy, ou Bernanos si tu préfères ( moins allumé que Bloy, moins fulminant aussi).
Jung, Weber, Ratzinger, il en manque ... mais c'est déjà une belle triplette, cependant tu dois être leur seul point commun ( en dehors de leur commune indigence conceptuelle).

Écrit par : urbain | mardi, 16 septembre 2008 22:13

Cher Urbain, si le libraire de Losserand l'affirme, cela doit être vrai, pour lui au moins.
Mais l'assurance de détenir la vérité doit sûrement être le propre de la raison.....

Écrit par : odm | mardi, 16 septembre 2008 22:32

l'assurance de détenir la vérité doit sûrement être le propre de la raison.....

Ecrit par : odm | mardi, 16 septembre 2008 22:32

Non hélas, la raison doute au contraire , toujours, et continuellement sur le métier de la conviction assurée elle remet son ouvrage démonstratif.
Ce sont les croyants qui tiennent pour assuré l'objet de leur foi, dès lors qu'elle se passe de toute justification ou démonstration : la grâce est nécessaire et suffisante pour l'alimenter et la protéger des affres du doute.

Écrit par : urbain | mardi, 16 septembre 2008 23:04

``Tout ces'' ? :-) Quoiqu'il en soit, je n'ai pas eu le courage de lire cet article jusqu'au bout. Autant il est bien ecrit, autant j'aurais prefere l'ecouter ; a quand une chronique audio ?

Écrit par : Micha | mercredi, 17 septembre 2008 06:20

Ecrit par : Micha | mercredi, 17 septembre 2008 06:20

T'as du boulot à me proposer en radio ? Je prends :-)

Écrit par : brividi | mercredi, 17 septembre 2008 09:17

Vive la révolution ! non aux cadences infernales !
23 heures par semaine et 3 mois de vacances !et une prime de 1500 euros , y en a mare !

Écrit par : jp2 | mercredi, 17 septembre 2008 09:39

Rêver d'action citoyenne il y a longtemps que je n'y crois plus. Au-delà des hommes en place aujourd'hui il y a un nouveau système de gouvernance à trouver, que je desespère de voir. Peut être qu'il n'existe pas tout simplement, peut être que le propre de l'homme est d'être un loup pour son frère, son fils, sa femme.... Peut être que nous irons jusqu'à la destruction de la vie en continuant à prétendre qu'il faut absolument le dernier téléphone portable pour exister....

Écrit par : Marc | mercredi, 17 septembre 2008 10:12

Bonjour Urbain,

La réponse d'Alain Badiou à Maurice Szafran (qui l'avait traité de "pro-Siné" et de stalinien) dans le dernier "Marianne" me donne envie de me plonger dans l'oeuvre de ton auteur fétiche. Pourrais-tu me donner une bibliographie raisonnée ou un lien vers une telle chose, sachant que je devrais commencer par du "facile" (le seul Bourdieu avec lequel j'ai accroché est "la misère du monde", pour prendre un exemple qui n'a rien à voir sauf montrer que je ne suis pas un intellectuel, si tu l'avais oublié depuis que je suis moins actif sur ce blog...) ?

Bref, par quoi commencer ?

Écrit par : Armand | jeudi, 18 septembre 2008 03:27

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu