Avertir le modérateur

« Pour faire lire (et causer) mon canari | Page d'accueil | D'jeuns enseignant(e)s, la Révolution peut commencer avec vous »

vendredi, 12 septembre 2008

Bienvenue à Tagada

 

1176643756.jpg

« Les Experts » ; Miami, Las Vegas, Manhattan…

Et puis Chicago, Philadelphie, Des Moines, El Paso, Waco ?

Le programme de télévision le plus regardé au monde, paraît-il.

Les Experts Monde.

Voici donc trois séries américaines, assez similaires entre elles, qui se proposent de nous narrer le travail de la police scientifique dépêchée sur des crimes au modus operandi assez alambiqué. Nos sympathiques équipes, hyper compétentes, suréquipées, sont alors montrées dans leur recours aux technologies les plus pointues, où l’à-peu-près, l’arbitraire, les biais sont exclus.

Les écrans, les microscopes, les appareillages les plus divers, les capteurs, centrifugeuses, détecteurs, oscillateurs, spectromètres, mallettes intégrées, tout y est montré, répandu. La technique se laisse filmer, s’étale longuement, elle se laisse démythifier. Mais elle ne tombe pas pour autant dans la trivialité ; elle a la froideur de la vérité.

Tout récemment, une affaire relançant encore le débat sur l’influence de ce type de programmes sur les comportements était exploitée.

Avec, inévitablement, l’avis éclairé et nuancé de l’expert psychologue, criminologue, chercheur, «profiler» de service.

Mais la question ne se limite pas à un « qu’est-ce que cette série, parmi d’autres, peut nous inciter à commettre ? » ; existe aussi, prégnante, l’idée d’un « qu’est-ce qu’elles nous intiment de ne pas faire ? ». « Les Experts », par le spectacle-même de l’infaillibilité de la technique en œuvre, délivre, par la preuve, le message de la Loi souveraine, infalsifiable, sous peine d’avoir à subir en retour, inévitablement, la Loi elle-même.

Dans cette série, la Loi n’est jamais discutée, ce n’est pas son objet ; la Loi est la Loi. Les appareillages clignotants de nos héros se posent comme garants de cette limite. Ils sont la Loi.

Et tout, dans le filmage de ces machines, leur ergonomie, la clarté de leur interface, la simplicité de leur principe (souvent explicité par nos héros), nous dit que la Loi ne pourra être enfreinte. Pas enfreinte car justice sera rendue, plus jamais enfreinte si vous avez bien compris la divertissante injonction. Ces séries produisent de la norme, mais de manière revitalisée par les technosciences apprivoisées et efficientes (et fantasmées).

La machine ne ment pas, il n’y a aucune falsification ; il n’y a pas de spectacle. Alors que nous sommes dans une petite manifestation spectaculaire de plus.

Il n’est pas rare, dans « Les Experts », de voir les intrigues tomber dans l’incohérence, les facilités, la surenchère, comme s’il fallait que, le canevas technique posé, le déroulement du scénario se force à adhérer, qu’il se torde pour tenir. Il est parfois amusant de voir, face à la (pseudo) rigueur des procédures rationnelles d’apparition de la vérité, un relâchement flagrant dans la construction scénaristique. Mais l’essentiel est de montrer que de ce fatras, nul ne pourra s’extirper, que nos héros démêlent l’indémaillable.

Une séquence nous montre un cambrioleur dérober un agenda. Ce cambrioleur, à son insu, est filmé. Notre équipe de techno-limiers analyse le film, « défloute » le visage, compare ce visage à une base de données et le cambrioleur est identifié. (Le type avait pourtant opéré sans gants, laissant sans doute quantité d’empreintes mais peu importe…) Voilà donc que s’avance vers nous une technologie de reconnaissance et de comparaison des faciès des plus magiques. De plus, comme souvent, l’interface logicielle est d’une lisibilité parfaite, compréhensible par tous, « intuitive » comme on dit, avec de gros caractères qui disent ce qu’il fallait démont(r)er.

Que nous dit cet écran coloré, sans équivoque ?

Qu’il n’y a aucune possibilité d’échapper à la vérité (et donc à la Loi). On aura beau faire, contourner, préméditer, la vérité surgira. Pas moyen d’échapper à l’œil global et objectif de la machine. Tout acte délictueux porte, a priori, la résolution de son hypothétique mystère et, par extension, sa réparation.

Rien d’étonnant à ce que ce machin soit une production Jerry Bruckheimer…

Qu’est-ce qui pourrait, finalement, prendre à défaut le système ?

Il existe (au moins) quatre facteurs : la corruption, les limites de la technologie, le défaut de données de référence à comparer avec les échantillons prélevés, l’absence de traces laissées sur les lieux.

La corruption, évidemment, ça n’existe pas. Et, si elle existe (simple hypothèse, n’est-ce pas), la science appliquée saura également la révéler.

La technologie est mystérieuse, fantasmatique, partout.

Les données de référence relèvent des bases de données, de la collecte et de l’indexation de prélèvements et d’informations factuelles. C'est ce qui est, quantifiable, comparable et en demande de tendre vers l’exhaustivité afin que l’indice retrouve son semblable fiché.

La pureté du délit, sans trace, quant à elle, peut être contrecarrée par la connaissance exhaustive du potentiel de chaque individu à agir dans un sens prohibé. « La possibilité de… » requiert évidemment une connaissance suffisante des orientations réelles et subséquemment potentielles de l’individu. C'est ce qui pourrait être, ce qui a des chances de tendre vers la limite, ce qui se montre « susceptible de porter atteinte à l'ordre public. »

L’ordre public sera garanti parce que la « science » prouve tous les jours, sans faillir (puisque c’est la science), que c’est comme ça. Rien de politique dans tout ça, disent-ils. « Les faits montrent que… » et « du point de vue scientifique… » et aussi « en toute objectivité… »

Il en va de la sécurité de nos concitoyens. Elle ne se discute pas et ce qui ne se discute pas relève des faits (et inversement). Le reste n’est que préjugés et illusions…

Air connu.

On ne s'étonnera pas d'entendre un Balkany narrer, à la radio, l'expérimentation sur son propre corps du Taser dont il veut équiper sa police municipale. Balkany, en consciencieux opérateur (possiblement fantasmé, lui aussi), a expérimenté ; pas de douleur, juste une paralysie. C'est sans danger. Balkany est toujours vivant. Balkany propose un énoncé scientifique : le Taser, c'est trop d'la balle.

Finissons avec un extrait du préambule de « Sciences et pouvoirs », de Isabelle Stengers :

« Et si cette répartition entre sciences et décision politique était une vaste et redoutable fumisterie ? Et si l’on pouvait dire, au contraire, que la fiabilité et l’intérêts des savoirs qu’une société est susceptible de produire traduisent la qualité de son fonctionnement démocratique ? En ce cas, tous les arguments qui invoquent la science seraient des arguments de pouvoir, nuisibles tout aussi bien aux sciences qu’aux exigences d’une démocratie qui ne se réduirait pas à une version sophistiquée du vieil art de conduire un troupeau. »


Il faut écouter les experts, nous disent-ils…

Et aussi les regarder. Ceux de Miami, Las Vegas, Manhattan et leurs clones européens et tous les autres de la petite lucarne électronique.

Grissom et Caine et Delko et Taylor sont autant à combattre que Edvige et Cristina et Eloi et Hadopi...

Pourtant, la simple question du goût devrait suffire. Parce que « Les Experts », comme produit, c’est vraiment merdique.

f

 

 

Commentaires

très HS//

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | jeudi, 11 septembre 2008 23:25

Elie Wiesel dit :
“.. le JE qui pense n’est pas nécessairement le JE qui dit..Nous sommes toujours deux personnes en même temps. On ne devient qu’Un seulement en mourant.”

ceci non pas pour défendre les thèses des uns ou des autres .. mais dire-écrire-s'exprimer.. ce n'est pas obligatoirement asséner
on "dit" souvent pour s'entendre dire.. on se soumet courageusement au jugement .. on se regarde dans le regard des autres.. "humblement" (même si je hais ce mot)
empêcher quelqu'un de s'exprimer.. le censurer.. c'est le condamner à stagner.. pire à s'enliser .. ça annule tout espoir d'évolution

c'est pour ça qu'il faut que chacun puisse s'exprimer.. comme il se suppose à un instant donné

je crois, cui cui.. je crois.. suis pas sûre

fin de HS

f. merci
je lirai à midi si le connecteur me le permet

Écrit par : Maghnia | vendredi, 12 septembre 2008 07:51

salut f
très instructif.
Jamais vu.
Mon partenaire,lui, est un expert sur "les experts". Dommage qu'il soit toujours sous le soleil exactement.
Bonne journée.

Écrit par : l'homme lisse | vendredi, 12 septembre 2008 08:27

Bonne "préparation" à la lecture des ouvrages de l'E.D.N. ( et singulièrement "la vie sur terre" ), autrement plus stimulants, pertinents, éloquents et "clairs et distincts" que les élucubrations confuses de Stengers ( sur des thèmes communs), parfaite illustration des dommages "durables" du Deleuzo-foucaldisme chronique.

Écrit par : urbain | vendredi, 12 septembre 2008 09:05

Qui dit quoi ?

Depuis le debut des années 1980, Jerry Bruckheimer est devenu, avec George Lucas, le principal producteur indépendant d'Hollywood, alignant les succès planétaires les uns après les autres. Il est particulièrement efficace à produire des films à très gros budgets, dans lesquels l'action et le spectaculaire sont particulièrement travaillés et mis en avant, sur un fond de valeurs traditionnelles américaines. Au total ses films ont rapportés fin 2007 plus de 15 milliards de dollars de recettes.

Selon le magazine Forbes il est pour l'année 2007, la deuxième fortune de l'industrie du divertissement avec 120 millions de dollars, derrière Oprah Winfrey et devant Steven Spielberg.

source wikipédia.

Écrit par : odm | vendredi, 12 septembre 2008 09:05

Sinon et pour finir, le bouquin de BAUDOUIN DE BODINAT:

LA VIE SUR TERRE,

Mérite lecture mais il est indispensable de contrebalancer le pessimisme de l'auteur par une forte dose d'espérance, totalement absente du propos.

Il faut prendre ce bouquin comme une pause sur le voyage rapide et bruyant que l'on nous inflige.

Écrit par : odm | vendredi, 12 septembre 2008 09:39

Merci odm, tu progresses à vue d'oeil ...
Et je suis très loin de sous-estimer ce jugement favorable qui malgré tes pondérations et réserves , saura sans doute impressionner les habitués ( qui donc connaissent tes positions "théoriques" habituelles ) à la mesure de ta faible dilection supposée pour ce genre d'exercice philosophico-esthétique mécréant, et susciter un peu plus encore leur intérêt pour l'ouvrage, à mes yeux "essentiel", dont il sera encore question ici, prochainement.

Écrit par : urbain | vendredi, 12 septembre 2008 09:46

la déclinaison française des experts est vraiment de la daube..Mis à part la franchise, je ne vois pas de rapport entre Miami et Vegas..

Écrit par : Pamela de Barres | vendredi, 12 septembre 2008 10:45

Il est n'est de critique utile qu'objective. Celle de f sur la production télévisée susvisée est interessante en ce qu'elle tente de comprendre le message véhiculé. Car ceux qui produise à grand coup de millions de dollars ces oeuvres, car ce sont des oeuvres, ne sont pas des abrutis.

Ainsi je me démarque totalement de la position élitiste et "diogénienne" ermitique qui consiste a se retirer du monde au prtexte qu'il est vulgaire et inconvenant.

Se réfugier dans le monde des livres ne résoudra pas le problème de la lente dérive des esprit et participe de l'atomisation voulue de la société civile.

En cela Bodinat par son parcours d'esthéte aristocrate cynique et comptemplateur de la fin d'un monde idéal qui devient Bucheron est un mythe que personne ne doit prendre pour ce qu'il parait.

Il faut regarder et se gaver de "TV réalité" et de séries populaires afin de les analyser pour d'éveiller quelques consciences sur les messages délivrés, sinon notre temps sur cette terre aura été totalement inutile.

C'est pour cette raison que la brillante demonstration de f est dévalorisée par son jugement subjectif de fin d'article.

Ces oeuvres ne sont absolument pas "merdiques", la merde est le resultat de la digestion dont ces "oeuvres" sont la nourriture sophistiquée.

Écrit par : odm | vendredi, 12 septembre 2008 11:18

Joli scoop sur bakchich...

Écrit par : etrun | vendredi, 12 septembre 2008 11:29

Et alors ?
Quelles conclusions ?
Sarkosy est un pantin et qui est le boss ?

Écrit par : odm | vendredi, 12 septembre 2008 11:44

Le discours d'etrun est convenu, tout est apparence, comme un piège à guêpes !

Écrit par : odm | vendredi, 12 septembre 2008 12:02

Bon je vais jouer le larbin jusqu'à ce soir !
Heureux les hommes libres !

Écrit par : odm | vendredi, 12 septembre 2008 12:17

Ecrit par : odm | vendredi, 12 septembre 2008 11:18

Arrrf!!! tu parles en Urbainlangue..mais ce que tu écris est totalemement juste..CSI n'est pas un produit merdique, même la déclinaison Miami que je trouves personnellement initéressante.
Certaines "oeuvres" télévisuelles au long court sont tous sauf des produits merdiques..cf " the Sopranos" Six Feet under ou encore desespate Houswife (que je déteste);

Écrit par : Pamela de Barres | vendredi, 12 septembre 2008 12:21

Horacio, Pam, dans les experts Miami est un personnage très très interressant, non ?

Écrit par : odm | vendredi, 12 septembre 2008 12:23

Ecrit par : odm | vendredi, 12 septembre 2008 12:23

Ses sentences définitives en fin d'épisodes, son coté "justicier" qui a toujours raison, j'enlève mes lunettes et je penche la tête comme une tortue; je le préfèrais en policier qui doute dans NYPD..

Miami est très bien filmé, un concentré de mauvais goût bling-bling...j'adôôôôôre..

HS// je vais te croiser demain sur l'esplanade des Invalides?

Écrit par : Pamela de Barres | vendredi, 12 septembre 2008 12:36

C'est nul (CSI) !

Bien loin de The Sopranos pour ne citer que la meilleure, ou The West Wing dans un tout autre genre avec l'excellent Martin Sheen.

Sur l'Amérique des années Bush, il y a 24 sinon qui a surement joué un rôle dans la banalisation des interrogatoires musclés.

Ecrit par : Pamela de Barres | vendredi, 12 septembre 2008 12:36

Effectivement, cette série avait la classe ! Le NY un peu crado des années 90 avant sa réhabilitation, avec Snoopy Sipowicz en anti-héros.

Écrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 12 septembre 2008 12:51

Ecrit par : odm | vendredi, 12 septembre 2008 11:18

C'est pas de l'urbainlangue, mais il faut quand même traduire certains passages ...
dans :
"esthéte aristocrate cynique"
"cynique" est à comprendre comme "mécréant" ( hélas pour odm, Bodinat ne place guère d'espoirs dans une vie future ),
"esthète" comme "écrivain" ( au sens d'artiste s'exprimant par le moyen de l'écriture ),
aristocrtae n'a pas de rapport avec le style, le thème du livre ou son écriture, mais le simple fait que Bodinat est issu du long lignage d'une ancienne famille ( il n'y est pour rien et rien ne le laisse transparaître dans son livre ni son mode de vie pour autant que j'ai pu l'apprendre )
dans :
"comptemplateur de la fin d'un monde idéal"
il faut comprendre à peu près l'inverse : ce que décrit Bodinat n'est pas un monde qui finit mais celui qui commence, celui "où nous sommes" et il n'est pas du tout dans l'idéalité mais dans l'émotion , l'épreuve au sens d' "éprouver" ... des sensations, des émotions, la réalité précisément des "choses" de ce monde ( la citation de Malebranche en exergue du livre aurait pourtant du éclairer notre critique néophyte ).
Et il ne s'agit pas du tout de "contempler" mais de "voir" ( je ne suis pas sur cependant qu'odm perçoive clairement la nuance dans ce contexte).
Quant aux ratiocinations sur le rata audiovisuel des "spectateurs" de TF1, je vous avoue que : m'en fousxt à un point ...
( c'est même plus de la soupe c'est du rata, c'est pas de la merde mais, comme chacun sait, ça viendra.)

Écrit par : urbain | vendredi, 12 septembre 2008 12:53

( c'est même plus de la soupe c'est du rata, c'est pas de la merde mais, comme chacun sait, ça viendra.)

Ecrit par : urbain | vendredi, 12 septembre 2008 12:53

+1

S'affaler devant la télé, un jour de rhume et de migraine devant de la merde c'est comme manger une fois de temps un mauvaise pizza parce que l'on a la flemme et qu'il n'y a rien d'autre que de la junk food, ce n'est pas exclus mais cela ne doit pas devenir une habitude et encore moins un sujet de conversation.

Faire l'apologie et l'étude de nuances de toutes ses séries pondues par les mêmes scénaristes, les mêmes réalisateurs... Et pourquoi pas lire du Michael Crighton, du Paolo Coelho et autres décérébrants patentés. Ce symptôme se produit aux alentours de la quarantaine, et c'est signe que les neurones de vos copains sont en train de partir en sucettes, qu'ils s'encroûtent dans le métro boulot dodo et qu'ils faut absolument éviter toute invitation de leur part pour éviter de mourrir d'ennui. Un substitut aux anxiolytiques à moins que cela n'aillent avec.

F est subjectif ce qui reste toujours plus intéressant que consensuel. Et il a eu le malheur de s'attaquer à la pseudo-culture d'ado éternel des séries télés. Au passage tout son raisonnement est passé à la trappe, au profit d'un édifiant échange de commentaires entre experts qui ramènent leur science.

Et que personne ne me fasse le coup de l'esthète aristocratique opposé à la culture populaire, car aucun de vous ne représente le moins du monde un iota de "popu". Zéro spontaneïté dans ce petit numéro CSP+ d'envoi de signes entre trentenaires/quarantenaires.

La soumission durable a de beaux jours devant elle !

Écrit par : nef | vendredi, 12 septembre 2008 14:51

odm, c'est les bigots réacs dans ton genre qui dégoûtent et instillent le doute sur l'Eglise!

Écrit par : etrun | vendredi, 12 septembre 2008 15:12

On trouve chez Christian Salmon (dont par ailleurs je reconnais l'intérêt du travail), l'absence de recul du "spécialiste" qui obère tout jugement de goût. Ainsi, il va faire l'apologie de West Wings "vraiment" très proche de la "réalité" de la communication américaine.

Chercher des singularités et autres "qualités" dans un produit de masse stéréotypé et industrialisé, c'est avant tout chercher à se singulariser soi-même au sein d'un troupeau rassurant.

Écrit par : nef | vendredi, 12 septembre 2008 15:19

nef,
je plussoie au delà de toute mesure à tes deux derniers commentaires ( mais ça n'étonnera personne ici).

Ecrit par : etrun | vendredi, 12 septembre 2008 15:12

Mais odm peut être désormais rassuré :
"
Nicolas Sarkozy et Benoît XVI soutiennent ensemble la "laïcité positive"
"
Avec ça on peut être réconfortés pour l'avenir et Bodinat n'a qu'à bien se tenir !

Écrit par : urbain | vendredi, 12 septembre 2008 15:54

Comme je m'aperçois que ces "réponses groupées" sont un peu illisibles,
je "décompose :

à nef :
je plussoie au delà de toute mesure à tes deux derniers commentaires ( mais ça n'étonnera personne ici).
Et j'ajoute que je plussoie de même au contenu critique du billet de f sur le rata de la radiovision ( mais pas aux élucubrations confuses de Stengers ).

et en réponse au commentaire d'etrun ( sur les bouffées prosélytes d'odm mué en zélote propagandiste de la funeste « Sacrée congrégation pour la propagation de la foi ») :
odm peut être désormais rassuré :
" Nicolas Sarkozy et Benoît XVI soutiennent ensemble la "laïcité positive" "
Avec ça on peut être réconfortés pour l'avenir,
et Bodinat n'a qu'à bien se tenir !

Écrit par : urbain | vendredi, 12 septembre 2008 16:10

J'ajoute que ça doit également rassurer le ravi ( qui m'avait l'air bien inquiet ces derniers temps, depuis son dernier réveil).

Écrit par : urbain | vendredi, 12 septembre 2008 16:12

Ecrit par : urbain | vendredi, 12 septembre 2008 16:12

C'est toujours un spectacle réjouissant de voir les laïcards trépigner de rage à la simple vue d'un masque de cire en roble blanche.

A part ça les idolatries papistes m'indiffèrent.

Écrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 12 septembre 2008 16:24

Ecrit par : urbain | vendredi, 12 septembre 2008 16:12

Pourquoi lui il a un surnom et pas moi!!!! c'est pas juste; il me semblait que tous ceux qui étaient en désaccord avec la ligne du Village étaient catalogués..c'est pas grave la catégorie "idiote" me convient..

Oui les articles du Village sont au dessus de mon niveau de compréhension; comme les bavardages de la dame de la vidéo; ^

Nef> Belle féssée-;)) CSP+!!! moi..ben non

Écrit par : Pamela de Barres | vendredi, 12 septembre 2008 16:28

Cher docteurf, chère madame Nef, Cher professeur Urbain,

Étant le seul représentant de la CSP ---- de cet illustre aréopage et doté d'un QI de 32,5 je me permets de vous interpellé pour protesté vigoureusemant contre l'absence du feuilleton Rex dans votre palmaresse.

En effet Rex est un chien très inteligeant qui retrouve toujourd les méchant coupables. Il fais preuve d'un courage exeptionelle dans toute les situacions et beaucoud d'humains voudrait être aussi inteligeant que REX... dailleurs Rex est un chien autrichien qui saute très haut et a un odorat qu'envie beaucoud d'homme...

Il est temps que sur ce blog le peuple CSP ---- face entendre sa voie !

Écrit par : un admirateur de REX | vendredi, 12 septembre 2008 16:35

Ecrit par : Pamela de Barres | vendredi, 12 septembre 2008 16:28

Je suis extrememant heureus d'avoir trouver un haltère égaux sue ce blog CSP +++...

Bravo d'ajouté votre voie à la miènne, madame Paméla, je ne suis pas seul dans ce blog d'intelectuelles. Les QI de 32,5 on aussi droit de vivre et de soutenir REX !

Écrit par : un admirateur de REX | vendredi, 12 septembre 2008 16:51

En effet Rex est un chien très inteligeant qui retrouve toujourd les méchant coupables.

Ecrit par : un admirateur de REX | vendredi, 12 septembre 2008 16:35


A défaut de mieux tu peux adopter Pat. Il n'est pas très intelligent mais il a le même hobbie que Rex.

Écrit par : nef | vendredi, 12 septembre 2008 17:38

Sarkozy va se convertir au papisme, il fera du chemin dans la vie ce petit !

Écrit par : nef | vendredi, 12 septembre 2008 17:42

Au revoir et adieu jolie fille madrilène, au revoir et adieu d'Espagne.

La dernière chance de la "sociale-libérale-démocratie-néo-libérale" vient de sombrer.

http://tinyurl.com/458blg

Écrit par : nef | vendredi, 12 septembre 2008 17:55

Le narco-trafiquant Chavez, pote des mollahs iraniens et de Fidel Castro, vient une nouvelle fois de provoquer l'Occident.

www.liberation.fr/actualite/monde/351572.FR.php

Va falloir réveiller le Condor !

Écrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 12 septembre 2008 17:58

Pourquoi lui il a un surnom et pas moi!!!! c'est pas juste;

Ecrit par : Pamela de Barres | vendredi, 12 septembre 2008 16:28

Que dirais-tu de "Sue Hellen" ?

Écrit par : urbain | vendredi, 12 septembre 2008 17:58

Ecrit par : Maghnia | vendredi, 12 septembre 2008 07:51

Pour clôturer sur le message de cui cui (dont je suis solidaire et concertée) à propos des coms de Pat Joy . Nous sommes contre la censure, d'ailleurs, il ne l'est pas aujourd'hui, pas plus qu'hier comme tu peux le constater.
Je suis contre les centre de rétention, je le crie. Je critique le gouvernement pour cela (etc, pour les autres sujets). Il ne me viendrait pas à l'idée de laisser glisser et d'attendre que le Gouvernement comprenne et évolue. Les propos racistes tenus hier, ici, sont inacceptables, alors plutôt que d'attendre l'évolution intellectuelle de Pat Joy , nous lui indiquons que ce blog n'est pas le lieu pour stigmatiser, ou pour tenir des propos homophobes, antisémites etc ....

Voilà.

Écrit par : agathe | vendredi, 12 septembre 2008 18:58

f

Merci pour cette brillante idée que de dépecer cette série culte pour en examiner l'intérieur. Effectivement, Edvige en gicle, la répression, le tout sécuritaire, les bienfaits du fichage ... Une démonstration magistrale à laquelle la population doit s'habituer pour sa protection, pour ne pas finir à la place de l'acteur en échantillon froid pour des "Experts".

Écrit par : agathe | vendredi, 12 septembre 2008 19:05

Patou, Chavez réagit par solidarité et dans son style quelque peu impulsif, aux manigances états-uniennes en Bolivie (tu sais bien que nos amis et alliés américains considèrent tout le continent comme leur chasse gardée, enfin plus que le reste du monde quoi. Tu n'as sans doute pas oublié comment ils ont poussé un grand démocrate comme Pinochet au Chili en dézinguant sans sourciller un président élu. Je ne parle pas d'Uribe et des joyeux drilles en Amérique centrale).

Voilà, tu peux continuer à troller...

Écrit par : Nicks | vendredi, 12 septembre 2008 19:20

Ecrit par : agathe | vendredi, 12 septembre 2008 18:58

tu as raison

moi je m'en fiche un peu .. c'est pour ça
et puis j'aime bien savoir ce que les gens ont dans le ventre
ou bien je ne lis plus ou bien j'envoie une ruade
c'est selon

enfin bon.. c'n'est pas moi qui décide

Écrit par : Maghnia | vendredi, 12 septembre 2008 19:30

je trouve que le niveau remonte enfin, ici. Vive la télé !!! En plus j'ai presque tout compris (sauf Urbain, évidemment)

Écrit par : robert humbley | vendredi, 12 septembre 2008 19:40

Ecrit par : robert humbley | vendredi, 12 septembre 2008 19:40

je présume que c'est surtout le passage suivant qui t'a paru ésotérique :
"( c'est même plus de la soupe c'est du rata, c'est pas de la merde mais, comme chacun sait, ça viendra.)"
mais ... c'est du vécu ça ...
( en plus sans la musique c'est pas pareil et les génériques actuels , notamment ceux des séries américaines, ne font plus une aussi belle place à la trompette, pour autant que je sache)

Écrit par : urbain | vendredi, 12 septembre 2008 19:46

et beethoven etait tellement sourd que, toute sa vie, il a cru qu'il faisait de la peinture.
Bisous the urban jungle man

Écrit par : robert humbley | vendredi, 12 septembre 2008 19:54

Ecrit par : Maghnia | vendredi, 12 septembre 2008 19:30

Je n'ai pas forcément raison Maghnia. J'en ai assez que ces propos glissent, qu'ils soient banalisés. Le manque de réaction a (pour moi) un résultat : on enferme des gens, des bébés, on rafle des enfants, des parents devant les écoles dans une indifférence quasi générale.

Ce n'est que mon opinion. Je respecte et comprends la tienne.

Écrit par : agathe | vendredi, 12 septembre 2008 19:54

Ecrit par : urbain | vendredi, 12 septembre 2008 19:46

cela dit, tu as raison de parler trompette. Dans cette série télé si dangereusement formatée, la seule chose qui soit bien, c'est la musique de générique (les who) , hélas totalement détournée puisqu'à la question "we won't get fooled again", "it's only teenage wasteland" "who are you?"
ça répond : je suis le mec qui va vous fooler jusqu'au trognon en vous emmenant dans le teenage wasteland du loisir virtuel pour adolescitoyens en mal d'oubli et d'abandon de leurs libertés fondamentales.
Même ça, ils nous le prennent… et dire que Pete Townsend est aujourd'hui presqu'aussi sourd que Beethoven. A quoi croire , à quoi croire… ?

Écrit par : robert humbley | vendredi, 12 septembre 2008 20:15

Pourquoi lui il a un surnom et pas moi!!!! c'est pas juste;
Ecrit par : Pamela de Barres | vendredi, 12 septembre 2008 16:28

Que dirais-tu de "Sue Hellen" ?
Ecrit par : urbain | vendredi, 12 septembre 2008 17:58

:-))))))

Sinon, dans la catégorie "idiote" : c'est quoi "les experts"...etc... ?
Sur quelle chaine ? Quel jour ? Quelle heure ?

Réponses non souhaitées.... je m'en fous !
Juste le reflet d'un monde en perdition ...

Écrit par : Sarah7 | vendredi, 12 septembre 2008 20:16

agathe
je ne suis ni indifférente ni immobile
..

simplement un blog c'est un peu un café.. on vient y glaner des infos.. échanger des banalités ou déverser sa bile
c'est selon
ce n'est pas la vie
du moins je crois

bonne soirée

Écrit par : Maghnia | vendredi, 12 septembre 2008 20:16

Ecrit par : agathe | vendredi, 12 septembre 2008 19:54

"Ils" n'ont même pas besoin de tels élans roufiollés pour le faire. Regarde le lien que j'ai mis plus haut sur... Zapatero

Sans haine et sans conviction, ce n'est même pas rationnel d'un point de vue strictement démographique, c'est la variable d'ajustement de l'opinion en cas de crise ou d'élection, d'un monde globalisé où seules les marchandises et les plus riches n'ont pas de frontières.
Il n'y a pas de politique humaine de contrôle de l'immigration, c'est forcément inhumain de renvoyer des gens dans leur misère.
Gageons que Brice Croixdefeu saura apprécier ce soutien "socialiste" (qui je le parie sera qualifiée de gauche "moderne") à SA politique d'immigration européenne.


A pleurer.

Écrit par : nef | vendredi, 12 septembre 2008 20:25

Ecrit par : agathe | vendredi, 12 septembre 2008 19:54
Ecrit par : nef | vendredi, 12 septembre 2008 20:25

experts=ADN, ADN= heurtecroix =>pas de HS, tout se tient…

le problème des occidentaux, c'est que, quand ils sont allés braquer l'Afrique (et pas que), c'etait loin de chez eux. Maintenant, et grâce à leurs belles inventions (télé, bateaux, avions) l'Afrique (et pas que) c'est tout près. Or, tous les cambrioleurs vous le diront, si tu braques tes voisins, après, tu peux plus inviter personne sous peine de leur rendre ce que tu leur a piqué. Ils sont cons, ces blancs !

Écrit par : robert humbley | vendredi, 12 septembre 2008 20:32

nef

Je suis bien d'accord avec toi sur tous ces faits, raison de plus pour ne pas laisser passer ce genre d'attitude même "inspirée" et surtout individuelle. C'est ici et maintenant et à tous les instants. Ne pas (plus) accepter de boucs émissaires.

Écrit par : agathe | vendredi, 12 septembre 2008 20:53

Bob

Ton explication délicieusement imagée est affreusement vraie ...

Écrit par : agathe | vendredi, 12 septembre 2008 20:55

Ecrit par : Sarah7 | vendredi, 12 septembre 2008 20:16

C'est pas grave, le sujet n'était pas "la série" les experts de toute façon ;-))

Écrit par : agathe | vendredi, 12 septembre 2008 20:56

Ecrit par : agathe | vendredi, 12 septembre 2008 20:56

Ah ! ;-)))

Écrit par : Sarah7 | vendredi, 12 septembre 2008 21:21

Ecrit par : agathe | vendredi, 12 septembre 2008 20:55

Ne pas (plus) accepter de boucs émissaires.

le problème des boucs emissaires, c'est qu'on a voté pour leurs bourreaux. Si au moins la connerie était un parti politique, on pourrait savoir où mettre une bombe…

Écrit par : robert humbley | vendredi, 12 septembre 2008 21:25

Oui... Bob, d'ailleurs ne dit-on pas que "on" est un con ;-))

Écrit par : agathe | vendredi, 12 septembre 2008 21:41

Le livre de Stengers est pourtant clair et tranché, et rejoint par bien des aspects le fameux point :

"Ne jamais inféoder la science à la technique, refuser qu’elle soit "commensurable à la profitabilité technique", lutter contre le réquisit de la rentabilité et l’ontologie du profit. Sarkozy veut que "l’argent des contribuables" aille à l’informatique et à l’économie…, alors il faut s’empresser de redonner raison à Auguste Comte qui considérait que le devenir de l’humanité exigeait une alliance entre "les prolétaires et les scientifiques".

A propos de Bruckheimer, Salmon l'évoque ici :

www.monde-diplomatique.fr/2007/12/SALMON/15433

C'est toujours le risque (connu et, honnêtement, recherché comme révélateur) d'aborder une question importante via un matériau trivial mais qui pourtant s'en trouve irrigué.
La question de "l'objectivité"... Il est tout de même temps d'affirmer ses goûts, ses orientations esthético-politiques. Si, effectivement, tout ne se vaut pas, ça ne peut passer que par l'affirmation.

Amusant, j'emploie 3 fois "fantasme" et Alliot-Marie, parlant de Edvige, parle à son tour (plan comm' bien connu) de fantasme (du fichage, de la surveillance, de la "traçabilité" (où l'on revient au troupeau dont parle Stengers)). Fantasme scientiste contre fantasme paranoïaque.

Dans les jolis petits noms du bertillonnage évolué, j'ai oublié Ines (passeport biométrique).

Écrit par : f | vendredi, 12 septembre 2008 22:06

"C'est toujours le risque (connu et, honnêtement, recherché comme révélateur) d'aborder une question importante via un matériau trivial mais qui pourtant s'en trouve irrigué.
La question de "l'objectivité"... Il est tout de même temps d'affirmer ses goûts, ses orientations esthético-politiques. Si, effectivement, tout ne se vaut pas, ça ne peut passer que par l'affirmation."
Ecrit par : f | vendredi, 12 septembre 2008 22:06


J'adore ce paragraphe. Merci, c'est excatement ce que je voulais dire.

Écrit par : agathe | vendredi, 12 septembre 2008 22:21

Oups : exactement ... plutôt

Écrit par : agathe | vendredi, 12 septembre 2008 22:22

Evidemment, dans la grande majorité des séries dites "policières", l'auteur du délit est identifié. C'est le terme du déroulement. Dans le cas présent, en corrélation avec l'agitation sécuritaire dans le "monde réel", il y a une mécanisation du processus d'apparition de la vérité. Des techniciens (raisonnablement beaux et loyaux) ne font que leur job, pour le compte du comté, 16 heures par jour, en toute objectivité (forcément).
L'échantillon de 4 ou 5 épisodes vus suffit sans doute à déceler quelques invariants. Et puis, c'est plaisant de parler de ce que l'on ne connait pas. Objectivement.
Columbo, par exemple, a assez vite compris que dans chaque épisode le coupable n'était autre que son interlocuteur principal, la co-star. Qu'allait-il faire alors ? Passer son temps à faire son Columbo, à jouer au con.
Nos Experts ne jouent pas, MAM ne joue pas, la technique ne joue pas.

Écrit par : f | vendredi, 12 septembre 2008 22:52

L'AJT est amusant :

www.bakchich.info/article5001.html

Écrit par : f | vendredi, 12 septembre 2008 23:07

Je ne sais pas comment vous faites pour arriver à regarder ( je dis bien simplement : regarder, rien de plus ) ces trucs insipides , moches, avec des ersatz de comédiens prenant des poses convenues, caricatures s'autocaricaturant, dont chaque plan est un cliché, répété en boucle ad nauseam, et chaque épisode la reproduction du précédent, charriant uniformément et sans discontinuer une sous-culture infantile et des fantasmes d'ados frustrés.
Rien à dire, rien à voir, penser, ressentir dans tout ça, pas même l'écoeurement d'un cornet de frites industrielles spongieuses baignant dans un sauce figée, aigre et sucrée à la fois, avec des réclames multidiffusées sur des écrans omniprésents et dans un vacarme de brouhaha techno.

Écrit par : urbain | vendredi, 12 septembre 2008 23:07

Ecrit par : f | vendredi, 12 septembre 2008 22:52

MAM et Fillon jouent aux cons, ils se sont fait admonester par le "Président". Ils ont osé parler d'Edvige, une loi imparfaite en préparation (sans autorisation) alors que le Maître du Palis Elyséen ignorait tout (quasiment). Tout ça, juste au moment où les mesures pour les pauvres redopaient les sondages ...

Écrit par : agathe | vendredi, 12 septembre 2008 23:13

Ecrit par : urbain | vendredi, 12 septembre 2008 23:07

Je ne regarde pas justement. Entr'apercevoir suffit pour savoir de quoi il s'agit et relier avec le billet du jour ...

Écrit par : agathe | vendredi, 12 septembre 2008 23:15

Ecrit par : urbain | vendredi, 12 septembre 2008 23:07

Ca ne se regarde pas vraiment, ça tombe des yeux. Quelques séquences ont sans doute suffit. Comme de (re)tomber sur la vénusthèque. Comme la tévé, en général. Laquelle télévision, à l'instar de Marx qui n'est pas marxiste, n'est pas de la télévision. Il y a très peu de télévision à la télévision. Il y a des captations de formes préexistantes, de la diffusion, de la retransmission...

"MAM et Fillon jouent aux cons"

Ils jouent leur rôle, plutôt.

Écrit par : f | vendredi, 12 septembre 2008 23:24

Ben, Sue hellen, et le ravi et 'canari, et les autres... on dirait bien qu'ils regardent, eux ( sans parler de salmon ...)... et je me demande bien ce qu'ils voient?
Bon je sais bien que malbrouck revendiquait de se taper des indigestions de Merdick, mais lui on savait que c'était un pervers un peu azimuté...

Écrit par : urbain | vendredi, 12 septembre 2008 23:24

Ecrit par : urbain | vendredi, 12 septembre 2008 23:24

Peut-être un divertissement (sic), un beau mec, de l'adrénaline (beurk), etc (liste non exhaustive)...

Écrit par : agathe | vendredi, 12 septembre 2008 23:33

C'est pas du divertissement, tout juste une distraction, comme on est distrait par une futilité quelconque de ce sur quoi son attention est porté. Mais alors , justement, de quoi s'agit-il, ce sur quoi l'attention première est portée et dont cherche à être distrait, fut-ce au prix d'un relachement complet de soi ?

Écrit par : urbain | vendredi, 12 septembre 2008 23:41

et dont on cherche à être distrait

Écrit par : urbain | vendredi, 12 septembre 2008 23:43

Ecrit par : urbain | vendredi, 12 septembre 2008 23:24

Je regarde CSI Vegas; c'est parfait pour le repassage du dimanche soir..
Pour le divertissement de canapé rien de mieux que le wu xia pan
Sue Ellen; non je préfère Abby Fairgate..

Écrit par : Pamela de Barres | vendredi, 12 septembre 2008 23:58

Mais on peut se demander jusqu'à quel point ce ne serait pas l'inverse... Le petit écran comme point focal vital duquel "on" tarderait à s'extraire pour ne pas retomber dans la distraction du réel. "Heureusement", il reste la souffrance, hélas...

Écrit par : f | vendredi, 12 septembre 2008 23:58

Erratum....
Wu Xia Pian..

Écrit par : Pamela de Barres | vendredi, 12 septembre 2008 23:59

Sue Hellen,
Chépackecé CSI vegas ni qui c'est la Fairgate mais je te conseille de quand même bien regarder ce que fais quand tu repasses les cols de chemise de Bobby.

Écrit par : urbain | samedi, 13 septembre 2008 00:03

ce que tu fais quand tu repasses les cols de chemise de Bobby.

Écrit par : urbain | samedi, 13 septembre 2008 00:04

"Bobby"

Personne n'y échappe.

Écrit par : f | samedi, 13 septembre 2008 00:06

Ecrit par : f | vendredi, 12 septembre 2008 23:58

Oui mais alors en effet si le point focal de l'attention "vitale" c'est le poste, alors quid de ce qu'il y a autour ?

Écrit par : urbain | samedi, 13 septembre 2008 00:08

Ecrit par : urbain | samedi, 13 septembre 2008 00:08

C'est fou ce que vous intelectualiser tout. Rex mérite le respect comme expert chien. Il est aussi mallin que grissom et qu'Horacio réunies.

Et pourtan c'est un annimale. Et il est autrichien en plus ! c'est dir ses andicapes.

je pense meme que Rex parfoie résonne mieus que des gens comme Urbain qui ne connais rien de la vie car il ne regarde pas la télé !

Écrit par : un admirateur de Rex | samedi, 13 septembre 2008 01:20

Ecrit par : un admirateur de Rex | samedi, 13 septembre 2008 01:20

Bien d'accord : les indéniables compétences de REX sont d'un usage de plus en plus revendiqué par les temps qui courent ( moins vite que lui sans doute ).
C'est ce qu'avait fort bien anticipé un de mes professeurs de français
( à une époque pourtant si lointaine qu'on imaginait pas alors qu'il deviendrait un jour nécessaire tracer des marques jaunes sur les quais de métro pour expliquer "visuellement" aux usagés comment se placer devant les portes des rames pour permettre au gens d'en descendre )
lorsqu'il reprochait à certains de mes condisciples de raisonner comme des tambours.
Et sans doute aujourd'hui, que le temps de cette nécessité est arrivé, les capacités de REX, peuvent elles être mises à profit de manière assez commode et générale; dès lors qu'il s'agit plus de résonner que de faire usage des fonctions de l'archaïque raison, appendice mental condamné car de moins en moins utile(isé).

Écrit par : urbain | samedi, 13 septembre 2008 09:03

à quoi croire… ?

Ecrit par : robert humbley | vendredi, 12 septembre 2008 20:15

L'amour, l'art, la beauté.

Écrit par : urbain | samedi, 13 septembre 2008 09:13

Ecrit par : urbain | samedi, 13 septembre 2008 00:08

Ce qu'il y a autour ; un hors-champ, un point aveugle. Quelque chose qui, par opposition au "vital", serait mort.
Mais le poste semble en perte de vitesse, en terme d'audience. Pas certain que cela suffise à réactiver les choses autour...

"à quoi croire… ?"

Ou plutôt, à quoi ne pas croire ? A quoi s'attacher qui ne serait pas du domaine de la croyance..?

Écrit par : f | samedi, 13 septembre 2008 10:32

J'ai retrouvé les citations de Musil et d'Adorno si appropriées au au texte de f.

René Riesel et Jaime Semprun dans Catastrophisme, administration du désastre et soumission durable (dans l'excellente encyclopédie des Nuisances) l'ont d'ailleurs mis en point de départ de leur développement.

extrait : Musil avait fait la remarque que, dans la "singulière prédilection de la pensée scientifique pour les explications mécaniques, statistiques et matérielles auxquelles on dirait qu'on a enlevé le coeur", se manifestait sous couvert d'amour de la vérité "un goût de la désillusion de la contrainte, de l'inexorable, de la froide intimidation et des sèches remontrances". Et Adorno notait un peu plus tard, à propos de "l'activité scientifique qui est sur le point de s'emparer des derniers résidus du monde, décombres incapables d'opposer la moindre résistance" qu'en elle l'énergie intellectuelle se développait certes prodigieusement mais uniquement dans certaines directions socialement contrôlées.

Voilà qui plus certainement et clairement qu'Isabelle Stengers devrait enfin ouvrir le débat sur le sujet du billet.

Écrit par : nef | samedi, 13 septembre 2008 10:46

Ecrit par : urbain | samedi, 13 septembre 2008 09:03

Monsieur Urbain, Monsieur f,

pourquoi dépanser des millions de dollards pour des instrumants de mesure couteuses pour arreté des criminelles alors que l'achat d'un chien comme Rex reviend moins cher et que le coupable est toujourd trouver ?
$
et Rex coute moins cher que les cachets de grissom et Horatio

pour le prix d'un laboratoir des experts combien de Rex ? Et si on mettais un Rex deriere chaque suspet il y aurais des délits en moins !!!!

peut être qu'on pourrais mettre un Rex deriere chaque français pourqu'il sois bon citoyens ?

Écrit par : un admirateur de Rex | samedi, 13 septembre 2008 10:50

Ecrit par : un admirateur de Rex | samedi, 13 septembre 2008 10:50

Musil est autrichien, c'est un début, mais il préfère les poules.

Les malaises imputés à la philosophie ont donné lieu à toutes sortes de diagnostics et de supputations. Au début de son livre : Le philosophe chez les autophages, Jacques Bouveresse mentionne le cas de la poule de Kircher qui, placée en position couchée à l'intérieur d'un cercle préalablement tracé à la craie, demeurait dans cette position, paralysée et incapable de se lever2. Musil, que cite Bouveresse, évoque l'exemple de la poule dans un bref essai de 1926 consacré au pessimisme culturel3 et à une catégorie de faits auxquels l'histoire nous a généreusement habitués depuis.

Qui peut savoir quel effet cela fait d'être une poule couchée au centre d'un cercle de craie? Le cercle exerce une fonction magique qui évoque la façon dont il nous arrive de penser l'histoire et notre rapport à celle-ci. Comment échapperions-nous à la paralysie qui frappe la poule de Kircher si l'art, la métaphysique, l'histoire, comme on l'entend dire, ont épuisé leurs possibilités ? Comment l'idée nous viendrait-elle de nous lever pour faire un pas de côté ? Les variantes que le cercle de craie a connues tendent invinciblement à une forme typique d'immobilisme qui, tout en favorisant différents accès de postisme, donnent un prolongement inattendu au seinesgleichen geschieht («toujours la même histoire») que la Cacanie a si merveilleusement incarné avant de disparaître.

Écrit par : nef | samedi, 13 septembre 2008 10:57

Les variantes que le cercle de craie a connues tendent invinciblement à une forme typique d'immobilisme qui, tout en favorisant différents accès de postisme, donnent un prolongement inattendu au seinesgleichen geschieht («toujours la même histoire») que la Cacanie a si merveilleusement incarné avant de disparaître.

Ecrit par : nef | samedi, 13 septembre 2008 10:57

Madame Nef vous parler l'Urbain maintenant ?

Ce qui serais bien c'est que tous le monde puisse comprendre les comentaires y compris mon héraut.

si vous continuer comme sa, vous ne serez plus jamait en Une de "20 minutes" ! Déja que vous y ete pas beaucoud pace qu'ils vous aime pas...

Écrit par : un admirateur de Rex | samedi, 13 septembre 2008 11:15

Ecrit par : un admirateur de Rex | samedi, 13 septembre 2008 11:15

C'est com la maraile, on écris par TR avec un cré, mé en fezant un gros ron et 2dents on mais 1 poul.

Écrit par : nef | samedi, 13 septembre 2008 11:37

Eh pi la pool e croa kl pe pa sortir.

Mais c'est con une poule, bien plus qu'un chien ou un commentateur.

Écrit par : nef | samedi, 13 septembre 2008 11:41

ou qu'un rédac chef de 20minutes...

Écrit par : nef | samedi, 13 septembre 2008 11:41

Ecrit par : nef | samedi, 13 septembre 2008 11:41

Ouille !

Écrit par : Rex en personne | samedi, 13 septembre 2008 12:56

Ecrit par : Rex en personne | samedi, 13 septembre 2008 12:56

Non kaïe, kaïe !

Écrit par : nef | samedi, 13 septembre 2008 13:17

à quoi croire… ?

Ecrit par : robert humbley | vendredi, 12 septembre 2008 20:15

Devine.....

Écrit par : odm | samedi, 13 septembre 2008 13:19

Ecrit par : nef | samedi, 13 septembre 2008 10:46

+1000

Oui ... Musil, Adorno ;
oui l'Encyclopédie des nuisances ( dans toutes les bonnes librairies);
sans oublier REX naturellement ( on compte beaucoup sur lui désormais ).

odm !
t'es pas à la messe à Notre dame ? où t'es déjà rentré ?

Écrit par : urbain | samedi, 13 septembre 2008 13:25

Nous sommes tous des "Rex" et depuis mai 2007, nous n'entendons qu'une consigne "Couché Rex !!!!"

Écrit par : agathe | samedi, 13 septembre 2008 13:33

Bonjour f,

je suis globalement d'accord avec l'analyse à 2 détails près.

* le premier concerne l'idée de la Loi à respecter. Si l'on regarde attentivement Les Experts Miami, on se rend compte que cette version autorise parfois le personnage à violer la loi pour aboutir à ses fins et à sa vengeance. Dans ce cadre là, le but n'est plus de faire gagner la Loi mais la Morale à n'importe quel prix (et au détriment de la Loi) et pose donc la question de qu'est-ce qui est acceptable et jusqu'où peut-on aller et faire aller le personnage (sans doute une façon d'arriver au Happy End coute que coute).

*le second c'est la conclusion: "Pourtant, la simple question du goût devrait suffire. Parce que « Les Experts », comme produit, c’est vraiment merdique." Si l'on étudie ce qui se fait en la matière, je regrette de constater que Les Experts sont nettement moins merdiques que l'ensemble des séries du même type et de ses clones. Et c'est peut-être là le pire: vu la date de création des experts, même les clones français sont bien moins bons. C'est là que le bas blesse!! A titre personnel, je trouve que les version Miami et Manhattan sont meilleurs, la version Manhattan soulignant plus l'aspect humain que l'aspect technique-informatique à 2 euros 6 cents (je me marre toujours en regardant les scènes de défloutage ou de numérisation des empreintes digitales!). Je crois que finalement on pourrait résumer tout ceci à la citation de Coluche: "L'égoût et les couleurs"!

Écrit par : Gerboise | samedi, 13 septembre 2008 13:35

Ecrit par : nef | samedi, 13 septembre 2008 11:41

Chère Madame,

Il est tout à fait légitime de la part des journalistes de "20 minutes" de choisir les blogs qui seront mis en valeur. Certes, ce sont toujours les mêmes blogs qui sont mis en avant sur notre support : amis, copains, complices, préférés, chouchous (en tout 12 à 15 blogs), ce qui entraîne une forte affluence sur leurs sites.

Par la suite nous indiquons les meilleurs affluences qui évidemment concernent les blogs mis en avant...

Votre blog trop gauchiste, trop élitiste, trop collectif et trop impertinent n'en fait pas partie car il ne colle pas à la politique éditoriale de "20 minutes" qui a décidé de suivre celle du Post, notre modèle journalistique.

Si vous rédigiez des billets sur des people et des futilités, notre regard sur votre blog pourrait évoluer favorablement...

Cordiales inimitiés,

Pcc le Rédac Chef

PS : Un jeu pour vous : cherchez donc une trace de votre blog dans la page lorsque vous cliquez sur mon nom en bas ! (Cela concerne 10 ou 15 jours)

Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah !

Écrit par : Rédac en Chef | samedi, 13 septembre 2008 13:35

Les pseudos du village

http://zefranz.free.fr/fmurrr/pres1.jpg

Où l'on voit Pat et l'influence de ses joyeux commentaires

http://membres.lycos.fr/bdaucdi/planches_series/genie_des_alpages.jpg

notre cuicui en action

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/Zoom_Planche_BD/5/5/0/9782205061055_2.jpg

Écrit par : nef | samedi, 13 septembre 2008 14:10

f (en toute amitié)

http://zefranz.free.fr/fmurrr/brouillard.jpg

notre genèse pour odm

http://webast.ast.obs-mip.fr/people/brau/genie.jpg

notre chien qui ferait plutôt ce genre d'enquêtes

http://zefranz.free.fr/fmurrr/chien1.jpg

Écrit par : nef | samedi, 13 septembre 2008 14:10

Nef, Agathe, mail

Nef, merci pour f'murr. J'adore.

@ rédac Chef,

Merci Monsieur le Rédacteur en Chef de 20 minutes, on avait bien compris votre démarche "objective" !

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | samedi, 13 septembre 2008 15:52

PS : Un jeu pour vous : cherchez donc une trace de votre blog dans la page lorsque vous cliquez sur mon nom en bas ! (Cela concerne 10 ou 15 jours)

Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah !

Ecrit par : Rédac en Chef | samedi, 13 septembre 2008 13:35

Bien joué ! ;-)))

Depuis 13h 35 on est réapparu dans les préférés de 20 minutes... Ce que c'est que l'amour vache et passionnel, tout de même !

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | samedi, 13 septembre 2008 16:14

f, ton expertise sur les "experts" est très intéressante.

Elle fait réfléchir sur le fait que la propagande pour une société conformiste et politiquement correcte, n'est pas que politique et se niche aussi dans dans les distractions audiovisuelles...

"Faites attention !" dit la voix, "parce que si vous déviez, les méthodes scientifiques sont là pour vous prendre sur le fait, à coup sûr, et vous punir !"

À quand un "expert Mac Caïn" pour faire la chasse aux mal pensants ?

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | samedi, 13 septembre 2008 16:23

Tout d'abord, les "Experts" ne sont pas merdiques pour au moins une bonne raison : La musique des génériques qui est tirée des mythiques albums de "The Who" (même tronqués, c'est toujours un plaisir à entendre).

Ensuite ils peuvent malgré tout causer involontairement de l'humour (noir je le reconnais): Histoire VERIDIQUE : un type a voulu tuer sa petite amie en suivant à la lettre l'épisode 12 de la saison 1. Il l'a égorgée, supprimé toutes les empreintes, nettoyé de fond en comble l'appart baigné le cadavre à la javel pour ne pas laisser d'ADN, bref 5 heures de boulot, puis il est parti en tirant la porte. Vu qu'il était le seul avec la victime à avoir les clés et qu'il n'y avait pas de traces d'effraction, les flics l'ont bouclé en 24h et...sans le secours de la police scientifique. C'est ballot.

Mais revenons à nos experts et à la télé en général. Et la je vous renvoie à un vieux bouquin de François de Closets qui s'appelait "le Système EPM" EPM pour "Et Puis Merde" qui désignait et designe toujours chez les programmateurs la minuscule quote-part d'émission dites culturelles que leur cahier des charges leur impose et qui sont reléguées en fin de soirée pour laisser place à l'Audimat. Système que de Closet stigmatisait et énonçait les limites c'est à dire une télé abreuvoir. Ce livre date des années 75...On n'a pas progressé depuis au contraire.

----
dernière chose. J'ai lu attentivement le commentaire d'Agathe plus haut concernant Pat Joy : "Les propos racistes tenus hier, ici, sont inacceptables, alors plutôt que d'attendre l'évolution intellectuelle de Pat Joy , nous lui indiquons que ce blog n'est pas le lieu pour stigmatiser, ou pour tenir des propos homophobes, antisémites etc ...."

Parfaitement d'accord avec la première partie de la phrase. Quand à la seconde, elle relève d'un angélisme pur qui, hélas, ne résoudra pas le problème.
Il ne faut pas tolérer l'intolérance. Jamais. Dans certains cas extrêmes, nos actes peuvent être en contradiction avec nos convictions. C'est un prix élevé certes, mais c'est celui à payer si nous ne voulons pas rentrer dans la banalisation de certaines paroles. Souvenons nous que c'est par notre angélisme et nos convictions que petit à petit le FN à pu perforer la carapace démocratique et républicaine. Admonester n'est pas suffisant contre ces paroles odieuses.
Et ne nous leurrons pas, malgré ses déboires, la bête n'est pas morte. Ses idées sommeillent encore.

Écrit par : Serval | samedi, 13 septembre 2008 16:42

A propos de Sciences et politique, ce texte évoquant la controverse Pasteur/Pouchet :

www.bruno-latour.fr/articles/article/038.html

Ludwik Fleck affirmait, dans les années 30, la science comme phénomène social et culturel, parlant de "collectif de pensée". C'est un certain type de pensée collective qui rend un certain type de connaissances possible.

Et demeure également la question du sens (en étroite relation finalement avec ce qui précède, la société). Qu'est-ce que ça veut dire, tout ça ?
Sens et mathématique, lors de l'émission mainstream de France Cul, avec la prestation guillerette de Stella Baruk :

www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/grain/fiche.php?diffusion_id=66267

Dans le produit Bruckheimer, la science est effectivement inféodée à la technique au service du Comté. C'est un postulat de base qui ne se discute pas (donc ce n'est pas un postulat), comme la poule dans son cercle de craie (qui ne croa pas mais kakète). La question de la démocratie qui subsiste, ce n'est pas la place que la technique occupe dans la société, c'est ce que cette technique peut faire pour nous afin de nous prémunir de ceux qui voudraient nuire à la société telle qu'elle va. Et elle fait beaucoup, infailliblement. Et cette science "appliquée" forcément objective, irréductible, devient garante du fonctionnement optimal de la société qui l'emploie. La démocratie marche bien parce que tous ceux qui s'en écartent sont repris par "l'apolitisme" de la technique.

La poule fait peut-être une expérience métaphysique inouïe et glaçante de se voir ainsi enserrée dans un oeuf (fût-il grossièrement dessiné)...

Ecrit par : Gerboise | samedi, 13 septembre 2008 13:35

Donc la corruption, au sens large, existe... Ouf.
La question de la morale est sans doute prégnante (mon échantillon fût trop faible pour m'attacher à cette dimension). Est-ce une façon de réintroduire l'idée de Dieu dans l'intrigue ?

Quant aux qualités de ce machin par rapport à... , j'avoue mon incompétence (dans le sens du "par rapport à...").

"l'aspect technique-informatique à 2 euros 6 cents"

Oui, mais ces techniques sont de l'ordre de l'objectivement envisageables (et puis, l'Etat nous cache tant de choses). La reconnaissance des visages, pas vraiment au point encore, est déjà parfaitement opérationnelle chez nos héros. Alors, à côté, le passeport biométrique à puce, c'est de la petite bière.

Écrit par : f | samedi, 13 septembre 2008 16:46

"Tout d'abord, les "Experts" ne sont pas merdiques pour au moins une bonne raison : La musique des génériques qui est tirée des mythiques albums de "The Who" (même tronqués, c'est toujours un plaisir à entendre)."

Imaginons "Sous le soleil" introduit par un morceau de Led Zeppelin...

Écrit par : f | samedi, 13 septembre 2008 16:50

Ecrit par : Serval | samedi, 13 septembre 2008 16:42

c'est beau comme du BécHameL.

Écrit par : nef | samedi, 13 septembre 2008 17:04

Guerre préventive, rétention de sureté, censure...

Écrit par : nef | samedi, 13 septembre 2008 17:07

Ecrit par : f | samedi, 13 septembre 2008 16:50

+1

Écrit par : agathe | samedi, 13 septembre 2008 17:08

Serval le censeur ?
Toujours vivant ce moralisateur à 3 sous ?
Pffff !
minable crétin !

Écrit par : odm | samedi, 13 septembre 2008 17:15

Imaginons "Sous le soleil" introduit par un morceau de Led Zeppelin...

Ecrit par : f | samedi, 13 septembre 2008 16:50

Eh bien j'écouterais Led Zep pendant une minute avant d'éteindre ma télé :-))

A ce propos, mes vynils étant tous ruinés à force d'écoute, j'accepte bien volontiers vos dons en Led Zep, The Who, , Yes, Magma, Ange, Rolling Stones etc. Ma précédente discothèque ayant été entièrement sponsorisée à son insu par la FNAC je tiens à ce que la nouvelle le soit aussi, mais maintenant il y a trop de vigiles et je cours moins vite que dans ma jeunesse...

Écrit par : Serval | samedi, 13 septembre 2008 17:22

c'est beau comme du BécHameL.

Ecrit par : nef | samedi, 13 septembre 2008 17:04

Oui mais ce n'est pas pire que du Duhamel :-))

Écrit par : Serval | samedi, 13 septembre 2008 17:24

Il serrait intéressant de relever le lieu commun :

C'est par notre angélisme et nos convictions que petit à petit le Front National...

Elle est pas simple la vie ?

Écrit par : nef | samedi, 13 septembre 2008 17:25

@ Nef

"Serval le censeur ?
Toujours vivant ce moralisateur à 3 sous ?
Pffff !
minable crétin !

Ecrit par : odm | samedi, 13 septembre 2008 17:15"

Vu le contexte, je décline la proposition que tu m'avais faite et je te laisse avec ton censeur et ami.

Écrit par : Serval | samedi, 13 septembre 2008 17:27

Ecrit par : Serval | samedi, 13 septembre 2008 17:24

Non c'est plus dangereux.

Écrit par : nef | samedi, 13 septembre 2008 17:27

Ecrit par : Serval | samedi, 13 septembre 2008 17:24

Non c'est plus dangereux.

Écrit par : nef | samedi, 13 septembre 2008 17:27

Quand j'étais Ado mes congénères me demandaient d'un air pénétré: " t'écoute quoi toi comme musique ?"
Depuis j'ai un peu grandi, moi !
Mais ils me faisaient clairement chié, mes compagnons Ados !

Écrit par : odm | samedi, 13 septembre 2008 17:31

Ciaoo, le griffu, bon vent !

Écrit par : odm | samedi, 13 septembre 2008 17:33

Ecrit par : Serval | samedi, 13 septembre 2008 17:27

Toujours aussi délirant. Il serait raisonnable de ne pas surinvestir et une participation au Village ainsi que les supposés liens qui unissent les commentateurs.

Plutôt que de vouloir maîtriser les autres autant se maitriser soi-même.

Écrit par : nef | samedi, 13 septembre 2008 17:35

nef | samedi, 13 septembre 2008 17:35

+1

Tu ne l'as pas volé...

Écrit par : agathe | samedi, 13 septembre 2008 17:40

Ecrit par : nef | samedi, 13 septembre 2008 17:25

Nous aurons surement l'occasion d'en débattre d'ici là et ce sera avec grand plaisir.

Pour ma part, ayant pu constater de quelles paroles outrancières ces gens (révisionnistes, racistes, antisémites, négationnistes, créationnistes, anti-avortement, intégristes et autres...) sont capables, et de la force avec laquelle ils martelent leurs idées, nous ne pouvons plus nous permettre de simplement laisser dire ou juste nous indigner.

Sur le fond, Nef, nous avons toujours été d'accord, comme je le suis avec Agathe ou cui-cui. C'est sur la forme de la réplique que nos opinions divergent.

Écrit par : Serval | samedi, 13 septembre 2008 17:41

L'avantage du village c'est que lorsque l'on offre un billet en retour moins que sur son blog personnel on n'est obligé de lire tous les commentateurs.

Cui cui agathe et moi sommes là pour le gérer afin que cela soit plus simple et agréable.

Si la condition sine qua non à un billet c'est qu'un commentateur soit censuré a priori, il n'en est pas question. Quel qu'il soit même Pat.

Écrit par : nef | samedi, 13 septembre 2008 17:42

Je pense que pour finir dans le genre paroles de tristes sirs, josé l'héritier mortifère du DEL et sa moitié pourrie pourraient nous laisser un mot de conclusion....non?

Écrit par : odm | samedi, 13 septembre 2008 17:43

Je pense que pour finir dans le genre paroles de tristes sirs, josé l'héritier mortifère du DEL et sa moitié pourrie pourraient nous laisser un mot de conclusion....non?

Écrit par : odm | samedi, 13 septembre 2008 17:43

Ecrit par : nef | samedi, 13 septembre 2008 17:25

Si je te suis bien, tu trouve tout a fait logique, voire même normal que je me fasses insulter par odm, chaque fois que j'exprime une opinion.

Alors, je te poses la question Nef. Qui est le censeur et qui est le censuré ?

Écrit par : Serval | samedi, 13 septembre 2008 17:49

Ecrit par : Serval | samedi, 13 septembre 2008 17:41

Non je suis désolée sur le fond nous ne sommes pas d'accord.

Eventuellement nous avons parfois les mêmes ennemis le racisme, le nationalisme...mais nous ne sommes pas d'accord sur le fond.

Je ne combats pas le mal par le mal. Et je crois que ces "guerres préventives" sont sur le fond d'un ridicule achevé.

BHL est le représentant typique de cette théorie simpliste va t'en guerre préventive qui plaque des événement historiques dépeints à gros trait sur des situations nouvelles.

Comment ne peux-tu voir le grotesque de ta comparaison avec les propos d'Odm au Village et la montée du Front national ?

Remarque BHL aussi ne se rend pas compte qu'il est grotesque.

Écrit par : nef | samedi, 13 septembre 2008 17:50

Ecrit par : odm | samedi, 13 septembre 2008 17:43

Tu y as pensé à ta poutre ? Un jour de présence du pape, tu pourrais tenir de plus chrétiens propos.

Écrit par : nef | samedi, 13 septembre 2008 17:51

Serval

Alors, pour le lecteur qui ne connait pas ce sinistre individu, je signale qu'il s'est donné la peine d'écrire un billet à mon intention afin d'expliquer que j'étais un fasciste du front national.
Le sagace lecteur pourra trouver dans les archives de ce blog, trace de ce texte !
Alors Serval, pleurniche ailleurs et garde le peu de dignité qu'il te reste.
Tu es un censeur et un moralisateur à la petite semaine !
Comique !

Écrit par : odm | samedi, 13 septembre 2008 17:54

Ecrit par : Serval | samedi, 13 septembre 2008 17:49


Je propose de ne censurer personne.

Écrit par : nef | samedi, 13 septembre 2008 17:56

Serval

Il est en plus un gros Lâche à qui j'avais donné rendez-vous afin que nous nous expliquions et qui n' à pas donne suite....
Rigolo !

Écrit par : odm | samedi, 13 septembre 2008 17:59

Serval

Il est en plus un gros Lâche à qui j'avais donné rendez-vous afin que nous nous expliquions et qui n' à pas donne suite....
Rigolo !

Écrit par : odm | samedi, 13 septembre 2008 17:59

Désolé !

Écrit par : odm | samedi, 13 septembre 2008 18:07

Tu n'as d'ailleurs pas hésité, comme BHL, a invoquer les puissances du Reich, avec les hilarants Nef Braun et Heilgathe.

Se servir d'événements aussi tragiques pour les vulgaires disenssions autour d'un blog.

Écrit par : nef | samedi, 13 septembre 2008 18:09

Ecrit par : odm | samedi, 13 septembre 2008 18:07

C'est ton propos le plus intelligent de la journée.

Écrit par : nef | samedi, 13 septembre 2008 18:10

Ecrit par : nef | samedi, 13 septembre 2008 17:50

Si nous avons les même ennemis, c'est que nous sommes d'accord sur le fond.

Je n'ai jamais parlé de "guerre préventive", juste de réplique plus forte qu'une admonestation et encore moins comparé les propos d'odm avec la montée du FN. J'ai fait un parallèle sur le fait que si l'on s'était un peu plus "qu'indignés" à l'époque de certaines provocations du FN par exemple en les trainant pour de bon en justice, on se serait peut-être évité une décennie qui s'est terminé par Le Pen au second tour en 2002,et la reprise d'une partie des idées par Sarko et Hortefeux.

Car maintenant que nous avons laissé dire, laissé faire et laissé se banaliser les mots et les actes, comment expliquer aux gens qu'il vaut mieux intégrer que de refouler, qu'il vaut mieux s'ouvrir aux autres que de se fermer, qu'il vaut mieux lutter contre la précarité plutôt que la réprimer alors que la politique de répression en place liée au martelement des médias inféodés au pouvoir leur fait croire que leurs problèmes d'insécurité ou de chomage vont être résolus et que c'est en l'aggravant encore qu'ils verront une amélioration ?

J'ai parfois peur qu'il ne soit trop tard.

Écrit par : Serval | samedi, 13 septembre 2008 18:11

Ecrit par : odm | samedi, 13 septembre 2008 18:07

C'est ton propos le plus intelligent de la journée.
Ecrit par : nef | samedi, 13 septembre 2008 18:10

Trop aimable !

Écrit par : odm | samedi, 13 septembre 2008 18:18

Ecrit par : odm | samedi, 13 septembre 2008 17:59

Effectivement...tu avais écrit en commentaire ceci :

Je t'enverrai un message pour qu'on s'explique.
Fin de la discussion publique.

Ecrit par : odm | vendredi, 09 mai 2008 23:22

J'attend toujours le message...Maintenant que tu as retrouvé ton clavier tu peux toujours me l'écrire.

Écrit par : Serval | samedi, 13 septembre 2008 18:18

Ecrit par : Serval | samedi, 13 septembre 2008 18:11

Après l'heure c'est plus l'heure. C'est toujours le présent et les relectures approximatives de l'histoire sont parfois dangereuses.

Quand à l'indignation elle a plutôt nourrie le FN et Le Pen a eu je ne sais combien de procès, comme quoi.

Hitler a écrit Mein Kampf en prison.

Écrit par : nef | samedi, 13 septembre 2008 18:21

Je signale au sagace lecteur de ce magnifique blog, que le Serval est en train de dire qu'il n'a pas fait ce qu'il a fait et que......que celui qui comprenne son propos me l'explique car j'ai du mal !

Écrit par : odm | samedi, 13 septembre 2008 18:22

Le fameux "esprit munichois" (que beaucoup assimilent à ce que tu appelles "angélisme") fait des ravages et devient pensée unique de la géopolitique. Du prêt-à-coller sur toute les situations. Qui sert autant à Mdevedev qu'au président georgien.

Écrit par : nef | samedi, 13 septembre 2008 18:27

il vaut mieux intégrer que de refouler, qu'il vaut mieux s'ouvrir aux autres que de se fermer, qu'il vaut mieux lutter contre la précarité.
Ecrit par : Serval | samedi, 13 septembre 2008 18:11

Amen et je rajouterais qu'il faut combattre la faim dans le monde (sauf pour les méchants et les fachos).

Écrit par : Patrice Joyeux | samedi, 13 septembre 2008 18:29

Ecrit par : odm | samedi, 13 septembre 2008 18:22

Mais le lecteur s'en fout de vos conneries.

Écrit par : nef | samedi, 13 septembre 2008 18:29

Ecrit par : odm | samedi, 13 septembre 2008 18:22

Mais le lecteur s'en fout de vos conneries.

Ecrit par : nef | samedi, 13 septembre 2008 18:29

Je m'en doute un peu, c'est une figure de style...

Écrit par : odm | samedi, 13 septembre 2008 18:32

Le Ravi, l'oedeme et le griffu, c'est pire qu'un western spaghetti.

Bon et bien amusez vous bien.

Écrit par : nef | samedi, 13 septembre 2008 18:32

merci à Pat, pour son soutien objectif....et inatendu !
Trop drole.

Écrit par : odm | samedi, 13 septembre 2008 18:34

Ecrit par : nef | samedi, 13 septembre 2008 18:21

Je ne sais pas Nef, je ne sais pas. Tout ce que je me dit c'est que dès le début, il aurait fallu arracher cette mauvaise herbe.

Mais voilà..

Nous y croyons si fort tous au apouvoir des idées, nous le pensions si fort que jamais, jamais notre pays ne basculerait dans idées rances, nous étions tellement persuadés que c'était bon, que c'était fini, que la démocratie avait pris le pas sur dictature que mis à part quelques abrutis personne ne pourrait décement revenir sur ce qui est notre bien le plus cher.

Nous avons été naïfs.

Aujourd'hui on nous parle de laïcité positive et on encourage les écoles confessionelles, on discrimine partout par la race, le sexe ou l'age, on revient sur le créationnisme, on réfute la science, on banalise comme des mots d'auteur les dérapages, on a desdérives antisémites et des croix gammées qui fleurissent non seulement dans les cimetieres mais désormais dans les écoles de la république.

Ou allons nous ?

Nous avons été naïfs, nous avons été fautifs.
Je ne prétend pas à une vérité quelconque quand je pense qu'il faut combattre le mal par le mal. Tout ce que je sais c'est que je ne veux plus être naïf.

Écrit par : Serval | samedi, 13 septembre 2008 18:34

Le Ravi, l'oedeme et le griffu, c'est pire qu'un western spaghetti.
Ecrit par : nef | samedi, 13 septembre 2008 18:32

Le bon, la brute et le truand :)

Écrit par : Patrice Joyeux | samedi, 13 septembre 2008 18:36

Ecrit par : odm | samedi, 13 septembre 2008 18:34

Qui se ressemble s'assemble...

Allez faites joujou entre vous, moi j'ai autre chose à faire.

Écrit par : Serval | samedi, 13 septembre 2008 18:38

Ecrit par : Patrice Joyeux | samedi, 13 septembre 2008 18:36

Tu n'es plus seulement le traducteur bénévole de Roufion ?

Écrit par : nef | samedi, 13 septembre 2008 18:40

Aors pat, on se sent de jouer le role du "bon" ?
Gourmand !

Écrit par : odm | samedi, 13 septembre 2008 18:40

J'ai l'impression de revoir Tapie à la télévision, trémolos et sanglots ...
Allez, je vais aller donner à manger à mon chat ...

Écrit par : agathe | samedi, 13 septembre 2008 18:41

J'ai l'impression de revoir Tapie à la télévision, trémolos et sanglots ...
Allez, je vais aller donner à manger à mon chat ...

Écrit par : agathe | samedi, 13 septembre 2008 18:41

Qui se ressemble s'assemble...

Allez faites joujou entre vous, moi j'ai autre chose à faire.

Ecrit par : Serval | samedi, 13 septembre 2008 18:38

vite, vite, cela doit être hyper urgent ! arffff

Écrit par : odm | samedi, 13 septembre 2008 18:44

Euh, mon chat n'aura qu'un repas malgré mon begaiement, il est déjà assez gros comme ça ...

Écrit par : agathe | samedi, 13 septembre 2008 18:44

Agathe :-))
Cela faisait longtemps que ne m'étais pas amusé comme ça...
ça fait du bien....
Merci mon Serval !

Écrit par : odm | samedi, 13 septembre 2008 18:47

Ecrit par : agathe | samedi, 13 septembre 2008 18:44

Le départ du félin Serval et ton allusion au repas du chat, cela faisait très...;-)))

Écrit par : nef | samedi, 13 septembre 2008 18:47

Ecrit par : nef | samedi, 13 septembre 2008 18:40

Faut pas trop me relancer sur Rioufol, j'ai plein de bloc-notes qui ne demandent qu'à être copiés/collés.

Écrit par : Patrice Joyeux | samedi, 13 septembre 2008 18:49

Ecrit par : odm | samedi, 13 septembre 2008 18:47

T'es pire qu'une plaie biblique.

Ô Seigneur, nous n'avons pas mérité cela.

Écrit par : nef | samedi, 13 septembre 2008 18:50

Ecrit par : Patrice Joyeux | samedi, 13 septembre 2008 18:49

J'ai dit a priori Pat, cela veut dire à priori.

Écrit par : nef | samedi, 13 septembre 2008 18:51

Ecrit par : nef | samedi, 13 septembre 2008 18:40

Faut pas trop me relancer sur Rioufol, j'ai plein de bloc-notes qui ne demandent qu'à être copiés/collés.

Oh oui, oh oui, encore du Rioufiol, qu'on se marre un peu !

Écrit par : odm | samedi, 13 septembre 2008 18:51

Ecrit par : odm | samedi, 13 septembre 2008 18:51

Voilà la nuée de sauterelles hystériques.

Écrit par : nef | samedi, 13 septembre 2008 18:53

Et cuicui adore bouffer les sauterelles.

Écrit par : nef | samedi, 13 septembre 2008 18:54

Voilà la nuée de sauterelles hystériques.

Ecrit par : nef | samedi, 13 septembre 2008 18:53

Tu es trop sérieuse nef, demande à Bob !

Écrit par : odm | samedi, 13 septembre 2008 18:55

Ecrit par : odm | samedi, 13 septembre 2008 18:51

Un article qui m'a beaucoup déçu:



Un blog qui dérange (suite)

Par Ivan Rioufol le 2 septembre 2008 17h05

La multiplication des attaques contre ce blog m’oblige à davantage de vigilance, afin de préserver la qualité de ce forum qui a trouvé une large audience. Il n’est évidemment pas question de remettre en cause la liberté de ton qui a fait le succès de cette initiative et qui a su fédérer de nombreux talents. Néanmoins, les commentaires passeront prochainement par un modérateur, qui opèrera à posteriori. Il aura pour mission, conformément à mes engagements, de n’enlever que les propos injurieux ou outranciers. Il va de soi que les tentatives d’obstruction par copiés-collés seront également ôtées.

Cette procédure devrait se mettre en place assez rapidement. Je vous en tiendrai informé. En attendant, et à partir de ce mardi, les textes doivent désormais obtenir préalablement mon aval avant leur publication. Ce ralentissement (singulièrement pour les commentaires envoyés en soirée) durera au moins toute cette semaine. Ces quelques contraintes, rendues malheureusement nécessaires face à la stupidité d’adversaires n’ayant de surcroît rien à dire, devraient améliorer encore davantage la bonne tenue des échanges. Il va de soi que je tiendrai le plus grand compte de vos critiques, ce blog étant le vôtre.

Écrit par : Patrice Joyeux | samedi, 13 septembre 2008 18:58

J'ai tellement honte, ce soir tellement honte que tel Bigard je me repends d'avoir osé ces pensées infâmes.
Heureusement qu'yvan est la, il me remet dans le droit chemin...
Tellement honte de moi !
Je suis désolé !

Écrit par : odm | samedi, 13 septembre 2008 19:15

Rex, tu pourrais pas t'occuper de serval steuplait ?

Écrit par : urbain | samedi, 13 septembre 2008 19:57

Ecrit par : nef | samedi, 13 septembre 2008 18:47

eh eh ;-))

Ecrit par : odm | samedi, 13 septembre 2008 18:47

C'est vrai, mon chat est devenu boulimique depuis quil miaule dans les aigüs ;-))

Écrit par : agathe | samedi, 13 septembre 2008 20:02

Rioufion aussi miaule dans les aigüs à ce que je lis ;-))

Écrit par : agathe | samedi, 13 septembre 2008 20:04

Aujourd'hui mes convictions anti-communistes en ont pris un sacré coup. J'ai été surpris de voir la liberté d'expression défendue par des marxistes staliniens face à un social-libéral bon teint.

Écrit par : Patrice Joyeux | samedi, 13 septembre 2008 20:28

Ecrit par : Patrice Joyeux | samedi, 13 septembre 2008 20:28

Raconte , ça a l'air intéressant et je crois que j'ai tout loupé .

Écrit par : urbain | samedi, 13 septembre 2008 20:40

Et Bonaldi de nous livrer son énoncé : "le Taser, c'est rigolo."

www.20minutes.fr/article/252332/Media-Dimanche-vous-allez-voir-Jerome-Bonaldi-tirer-au-Taser-sur-un-homme.php

Ca semble être la version sac à main du Taser, à 3 mètres, avec un cascadeur, mais c'est vraiment tordant. Et buzzant.
Bientôt le Taser Mattel, le Taser sex toy, le Taser biberon etc.

.......

La taxe "pique-nique" de Borloo est promise à un bel avenir...

Écrit par : f | samedi, 13 septembre 2008 22:53

What a wonderful sarkoworld !

Écrit par : urbain | samedi, 13 septembre 2008 23:14

C'est décidé , j'ajoute le Faïza Guene ( "Les gens du balto" ) à ma ( courte ) liste.
Et je te promets que ça te plaira cui-cui.

Écrit par : urbain | samedi, 13 septembre 2008 23:18

Un teuchatte avec Faïza Guène sur Rue89, mardi :

www.rue89.com/cabinet-de-lecture/mardi-prochain-la-romanciere-faiza-guene-en-tchat-sur-rue89

Écrit par : f | samedi, 13 septembre 2008 23:24

Ecrit par : f | samedi, 13 septembre 2008 22:53

Avant de se livrer à l'expérience, l'employé de Taser avait signé une décharge ;-)

Écrit par : (ne pas confondre) | samedi, 13 septembre 2008 23:25

Ecrit par : f | samedi, 13 septembre 2008 23:24

En verlan, un chat qui fait tâche...

Écrit par : (ne pas confondre) | samedi, 13 septembre 2008 23:27

Ecrit par : f | samedi, 13 septembre 2008 23:24

Si ça peut décider cui-cui, j'essaierai de la faire venir à la librairie.
Son bouquin est vraiment jubilatoire et épatant ( je me marrais tout seul en le lisant ).

Écrit par : urbain | samedi, 13 septembre 2008 23:34

Ecrit par : (ne pas confondre) | samedi, 13 septembre 2008 23:25

Et qui viendra réfuter la proposition scientifique de Balkany et autre Bonaldi (et Taser Corp.) ?

Et pour faire dans le (ne pas confondre) :

L'employé de Taser n'avait même popper.

La télé-réalité finira-t-elle par devenir le creuset des sciences expérimentales, la paillasse spectaculaire de la science pour tous ?

....

Un article pour les roufiol-boys :

http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2159

Écrit par : f | samedi, 13 septembre 2008 23:55

Pour finir avec les liens...

Exclusif : Bernard Tapie reçu à l’Elysée

Exclusif...

www.bakchich.info/article5012.html

Je ne peux réprimer l'envie de remettre Claude déguisé en Jaruzelski (inégalable dans la médiocrité) :

www.dailymotion.com/video/x1w6df_allegre-a-la-soupe-sarkozienne

Écrit par : f | dimanche, 14 septembre 2008 00:40

J'ai un projet audiovisuel pour le praïme-taïme, de nature à réconcilier les vues contraires ici opposées :

Allègre, Kouchemerde, MAM , Dati et Borloo ( on peut compléter la liste et l'allonger à n'en plus finir), protagonistes d'un de ces jeux télé-"réalistes" ( étymologiquement : relatif à une lointaine réalité ) rassemblant des "candidat(e)s" ( à on ne sait pas trop quoi) en un lieu quelconque "sauvage" et "loin de tout" , vidéo-captés à tout instant de leur agitation permanente aux fins de sortir vainqueur de cette "épreuve", cogitant à voix haute ( afin que chaque télé- spectateur puisse en profiter ), simplement vêtus de "probité candide et de lin blanc" ( un bout de tissus synthétique noué de fibres locales peut faire l'affaire) , faisant assaut de débrouillardise adverse, tandis que la pitance se fait de plus en plus rare et que la mer monte ( c'est sur un ilot submersible qu'on a confronté nos surhommes/surfemelles décomplexé(e)s).
Bouffon se chargerait du commentaire, observant du large, à quelques encablures, derrière ses rayban, contraint à trouer à la force des talonnettes le pont de son yacht qui,mollement bercé par la houle déverse mazout et sac poubelles , tandis que sur une des six autres ponts une tope modèle défraichie lui serine une aubade napolitaine s'accompagnant d'un ukulélé désaccordé.

Écrit par : urbain | dimanche, 14 septembre 2008 10:58

Ecrit par : urbain | dimanche, 14 septembre 2008 10:58

Merci de ne pas mêler les napolitains à ce genre de daubes..le spectacle de la vie et des rues de Naples est un pur bonheur. De plus Mme Carla B.Sarko est Turinoise donc rien à voir;-)))..
le pitch ne donne pas envie; tu peux écrire la même chose avec Tentation Island!

Écrit par : Pamela de Barres | dimanche, 14 septembre 2008 11:14

Pour compléter le dispositif "distrayant", une instance supérieure, appelée à trancher les éventuelles contestations et désigner la ou le vainqueur se tiendrait accessible et visible à tout instant, dans la grotte sacrée :
http://tempsreel.nouvelobs.com/file/562548.jpg

Écrit par : urbain | dimanche, 14 septembre 2008 11:15

Tentation Island!

Ecrit par : Pamela de Barres | dimanche, 14 septembre 2008 11:14

Qu'est ce que c'est ?

Écrit par : urbain | dimanche, 14 septembre 2008 13:50

Le nouvel obs l'a un peu planquée, mais voici l'image un peu plus lisible du "grand jury" ,
"en action" dans son cadre "naturel" et comme on voit toujours à l'écoute :
http://tempsreel.nouvelobs.com/file/562544.jpg
Cette belle image me semble parfaitement adaptée à l'illustration la "laïcité positive" qui fait donc une entrée triomphale dans notre dictionnaire (encyclopédique) de novlangue .
Pour le texte critique et l'article complet, je pense qu'odm est le rédacteur tout indiqué .

Écrit par : urbain | dimanche, 14 septembre 2008 18:00

Tentation Island!

Ecrit par : Pamela de Barres | dimanche, 14 septembre 2008 11:14

Qu'est ce que c'est ?

Ecrit par : urbain | dimanche, 14 septembre 2008 13:50

Un live scénarisé avec des putes qui font semblant d'être des épouses attentives et fidèles...

Les épouses jouent mal la comédie mais les putes sont remarquables de finesse et de délicatesse.

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | dimanche, 14 septembre 2008 18:51

Les épouses jouent mal la comédie mais les putes sont remarquables de finesse et de délicatesse.

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | dimanche, 14 septembre 2008 18:51

Mais alors...
je comprends pas bien ce qui distingue les unes des autres, dans cette histoire ...
( et quid des époux ?)

Écrit par : urbain | dimanche, 14 septembre 2008 19:08

http://www.20minutes.fr/article/252438/France-Il-ne-faut-pas-etre-extremiste-de-la-laicite.php

"Laïcité positive", "il ne faut pas être extrêmiste de la laïcité" ... Voilà.

Écrit par : agathe | dimanche, 14 septembre 2008 19:25

( et quid des époux ?)

Ecrit par : urbain | dimanche, 14 septembre 2008 19:08

Des gigolos payés pour leur physique...

Bref une "télé irréalité" © en quelque sorte...

Rien n'est vrai mais des boeufs y croient...

En général ces machins scénarisés sont regardés par des ados et post ados post pubères naïfs et les ménagères de moins de cinquante ans, fans de la Collection Harlequin, qui croient dur comme fer à la réalité des situations !

Quelle misère quand je vois que Secret story fait un carton d'audience !...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | dimanche, 14 septembre 2008 19:47

Ecrit par : urbain | dimanche, 14 septembre 2008 19:

Ils font semblant de souffrir, de regretter après avoir fauté avec les tentatrices ...

Écrit par : agathe | dimanche, 14 septembre 2008 19:59

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | dimanche, 14 septembre 2008 19:47

Du story-telling, les français aiment les histoires, d'ailleurs jamais autant d'histoires n'ont été racontées avant et depuis les élections ...
Secret Story fait de l'audience, les magazines people, et La mise en scène permanente du Président fait recette, il remonte dans les sondages.

Écrit par : agathe | dimanche, 14 septembre 2008 20:04

Ecrit par : agathe | dimanche, 14 septembre 2008 19:25

Il me semble que ces concepts "neufs" sont encore en cours d'élaboration ( la novlangue est en perpétuel mouvement), et l'extrémisme laïque pourrait bien se "fixer" en se clarifiant ( aux yeux des promoteurs de ces notions) en "intégrisme laïque".
Cela aurait le double avantage de remettre la terminologie "à niveau" ( du vocabulaire religieux, donc ad hoc ) et de renforcer les signifiés "annexes" suggérés par ce type de signifiant .

Avec "intégrisme" on ferait (plus) clairement le lien avec le sens qu'on ( les tenants de ces brillantes notions ) veut donner : ces "extrémistes" de la laïcité sont en fait des "complices objectifs" de ces autres extrémistes ... musulmans, unis dans une même haine des fondements du saint empire romain germanique, euh pardon je veux dire de la sainte europe chrétienne de la libre concurrence sans entrave et du libéralisme épanoui ( ou "serein" selon les écoles).

Déjà avec "positive" apposé pour qualifier la laïcité, on suggère assez clairement que la notion de laïcité est chargée des mêmes présupposés ( naturellement négatifs et condamnables) que "discrimination".
Bref, et en clair ( en archéo-langue): la laïcité ( sous entendu "à la française" ) est donc une sorte de discrimination ( CQFD ).
D'ailleurs ce type de discrimination ( selon ses détracteurs ) a une généalogie assez évidente, une histoire : tout ça vient des "excès de la révolution", ma bonne dame, eh oui, c'était évident, il suffisait d'y penser.
Oui, bien sur on peut pas dire que les promoteurs de la loi de séparation de l'église et de l'état étaient véritablement des rouges excités, marxistes mécréants, avides du sang des calotins, avec la bave aux lèvres et le coutelas entre les dents, mais, bon c'était une autre époque ( ma bonne dame )!
Aujourd'hui, maintenant, au XXIème siècle, les temps ont changé !
On est modernes, décomplexés, y compris à l'égard de ces questions "religieuses". Et pourquoi donc les questions, les principes, la morale ... religieuses ne reviendraient pas dans la sphère publique, hein ? je vous le demande !
Foin de ces vieilles préventions d'un autre age !
Nous pouvons envoyer notre épouse et nos factotum prendre le thé avec le guignol tibétain et nous réserver de sortir le tapis rouge, le lèche pogne, les flonflons et la grosse cavalerie pour le grossium pontifical !
Et pourquoi non ?
Maintenant qu'on a "positivé" la laïcité ... comme les courses chez carrefour.

Écrit par : urbain | dimanche, 14 septembre 2008 20:10

je me rends compte que j'ai omis une étape du raisonnement ( des promoteurs de la notion de laïcité positive) :

comme la discrmination , la laïcité est un principe néfaste et condamnable ( au nom de la liberté et de l'égalité évidemment ! bref des droits de l'homme ).
c'est ce qui vient d'être établi précédemment , vous me suivez toujours ?

Donc, pour la "corriger" , en faire un principe "sain", "bénéfique", bref ... positif, il faut lui faire subir le même traitement : on la "PO-SI-TIVE".
Et le tour est joué !

Ah y peuvent être contents Guano, Bouffon et Ratzinger, ils nous en ont pondu une lourde ce coup ci ...

Curieusement tout ça me rappelle quelque chose, quelque chose qu'en "urbainlangue" j'avais décrit ( ici même) comme le processus pervers consistant à nier la négation pour produire un positif "modernisé".
Le processus a l'oeuvre dans le dépassement des contradictions sur le mode néo-libéral et spectaculaire.

Écrit par : urbain | dimanche, 14 septembre 2008 20:25

Beaucoup de bruit pour rien.

Le concept de laïcité positive est une formule marketing destinée à flatter l'électorat catholique de Sarkozy.

Par contre dans les faits, on en reste à la loi 1905, rien n'a changé... et de doute façon l'ECR est trop moribonde en France pour profiter d'un hypothétique assouplissement de la laïcité. In fine, ça profiterait aux musulmans, Sarkozy le sait très bien et ça en revanche son électorat ne le supporterait pas.

Evidemment ça fait hurler les laïcards, ça fait partie du scénario et c'est plaisant à observer.

Écrit par : Patrice Joyeux | dimanche, 14 septembre 2008 20:28

Ils font semblant de souffrir, de regretter après avoir fauté avec les tentatrices ...

Ecrit par : agathe | dimanche, 14 septembre 2008 19:59

ça a l'air ...bien ...
On dirait des primaires aux états unis .

Écrit par : urbain | dimanche, 14 septembre 2008 20:29

Ecrit par : urbain | dimanche, 14 septembre 2008 20:29

Anti-américanisme primaire.

Écrit par : Patrice Joyeux | dimanche, 14 septembre 2008 20:32

Ecrit par : Patrice Joyeux | dimanche, 14 septembre 2008 20:28

Le ravi nous rappelle opportunément que c'est pas pour rien qu'on l'a surnommé ainsi, et la belle image pieuse dont je lui ai aimablement transmis le lien ( voir plus haut ), vient tout aussi opportunément nous rappeler l'origine de son apellation "déposée" qui se trouve dans la si savoureuse pastorale des santons de Provence ( si bien narrée par Fernandel jadis).
Eh oui, faute de la présence de bouffon dans la mangeoire : en dehors du petit jésus ( le boeuf , l'âne , saint joseph et la vierge sont là , sur cette crêche modernisée façon musée Grévin ) , il ne manque que lui : le ravi , sur cette belle image d'Epinal.

Écrit par : urbain | dimanche, 14 septembre 2008 20:36

Ecrit par : urbain | dimanche, 14 septembre 2008 20:36

Ces accusations de papisme sont ignobles.

Écrit par : Patrice Joyeux | dimanche, 14 septembre 2008 20:43

urbain | dimanche, 14 septembre 2008 20:36

Oui, discrimination "positive" (le top de la décomplexion cette association de mots), la laïcité positive ou comment à partir de concepts ou mots fumeux désigner la menace dont le ravi entend parfaitement "De quelle population, entend-on le nom ..."

Écrit par : agathe | dimanche, 14 septembre 2008 20:44

Ecrit par : urbain | dimanche, 14 septembre 2008 20:29

+1 ;-))

Écrit par : agathe | dimanche, 14 septembre 2008 20:46

fine, ça profiterait aux musulmans, Sarkozy le sait très bien et ça en revanche son électorat ne le supporterait pas.

Evidemment ça fait hurler les laïcards, ça fait partie du scénario et c'est plaisant à observer.

Ecrit par : Patrice Joyeux | dimanche, 14 septembre 2008 20:28

Le "ça profiterait aux musulmans" dépasse le cadre du combat "noble" contre le terrorisme ...

Ah ces bonnes vieilles croisades, vite les sarrazins sont à nos portes. Ah, les guerres de religion, rien de mieux pour manipuler ...

Écrit par : agathe | dimanche, 14 septembre 2008 20:53

Ecrit par : agathe | dimanche, 14 septembre 2008 20:53

Effectivement rien à voir avec la lutte contre le terrorisme.

Reste qu'aujourd'hui l'Islam est la religion qui en France a le plus le vent en poupe et qui profiterait le plus d'un assouplissement de la loi 1905. Pour l'ECR ça aurait surtout l'effet d'une cautère sur une jambe de bois.

Écrit par : Patrice Joyeux | dimanche, 14 septembre 2008 20:58

Nous y voilà. Vous pensez à quels moyens pour éliminer cette population, déportation, génocide ? ...
Allez le Ravi, va t'acheter un cerveau ...

Écrit par : agathe | dimanche, 14 septembre 2008 21:09

Ecrit par : Patrice Joyeux | dimanche, 14 septembre 2008 20:58

Je suis pas sur que t'ai pas raté quelques épisodes ...
"laïcité positive" , tu penses bien que ça concerne pas ces "crapules d'islamistes" comme tu le dis si bien toi-même ( ceux-là, c'est des "nihilistes" donc y'a rien à "positiver").
Pourtant ils t'ont tout bien expliqué à la télé, et même on peut pas dire qu'ils aient pas mis le paquet ...
Mon bon ravi, la laïcité c'est simple "pas de place dans l'espace public et l'état pour les croyances, les religions, les supersitions, les prêtres, pasterus, télévangélistes, rabbins, oulémas, imams , bonzes, garnds précieux, madaroms, chapelets, bénitiers, moulins à prière et autres raëls" .

Écrit par : urbain | dimanche, 14 septembre 2008 21:18

Ecrit par : agathe | dimanche, 14 septembre 2008 21:09

Je ne propose rien, seulement je crains des affrontement communautaires de plus en plus violents.

Écrit par : Patrice Joyeux | dimanche, 14 septembre 2008 21:19

Ecrit par : urbain | dimanche, 14 septembre 2008 21:18

Tu devrais actualiser ton calendrier. La société française a changé depuis 1905 et les pratiques religieuses également.

Écrit par : Patrice Joyeux | dimanche, 14 septembre 2008 21:22

Etrange, je ne vois aucun affrontement communautaire, hormis la peur agitée devant les bênets ou de façon marginale des jeunes excités des factions du bethar contre celles de leurs homologues de l'autre camp et cela fait des lustres que cela dure...(Quand ils ont vingt ans). Après, ils se "rangent" et laissent la place aux autres jeunes qui veulent en découdre. Des bagarres sur fond de religions pour cerveaux manipulés.

Écrit par : agathe | dimanche, 14 septembre 2008 21:30

Pour ceux qui ont raté quelques épisodes de l'évolution de la "pensée" sarkoziste, Marc Andrault nous explique qu'en fait, et comme d'habitude, Sarkozy a dit tout et son contraire.
http://rue89.com/2008/09/14/sarkozy-et-le-pape-ne-sont-plus-sur-la-meme-longueur-donde

L'année dernière, la "laïcité positive" selon Sarkozy, c'était une modification de la laïcité pour favoriser les religions.
Aujourd'hui, la "laïcité positive" selon Sarkozy, c'est désormais de ne rien changer à la laïcité telle qu'elle est.

Écrit par : (ne pas confondre) | dimanche, 14 septembre 2008 22:00

Amusant !

Écrit par : odm | dimanche, 14 septembre 2008 22:03

La société française a changé depuis 1905 et les pratiques religieuses également.

Ecrit par : Patrice Joyeux | dimanche, 14 septembre 2008 21:22

Oui, grace à la loi de 1905 ( entre autres), et plus généralement la France d'une manière a changé, avec gorosso modo des progrès et avancées sociales depuis les années 30 (et toute une série de réformes et "avancées sociales" depuis 1936 et à la libération) et jusqu'à la fin des années 60.
Chacun peut constater que depuis "la roue a tourné" .
Nous vivons depuis quelques temps , et singulièrement depuis l'épiphanie boufonne une période de réaction "tous azimuts" , sans précédent depuis le pétainisme.
Le cirque pontifical ( et marial ) de ces derniers jours n'en est qu'un témoignage spectaculaire, parmi d'autres.

Écrit par : urbain | dimanche, 14 septembre 2008 22:22

Ecrit par : urbain | dimanche, 14 septembre 2008 20:10

Absolument.

Le "1+1=2 est une notion bourgeoise" devient "1+1=2 est un extrémisme".

"Ils font semblant de souffrir, de regretter après avoir fauté avec les tentatrices ..."

Mais non, c'est la science. Sous le microscope télévisuel, l'opérateur, à l'instar de Pasteur qui ne se contentait pas de mater mais créait sous son oeil une véritable société susceptible de faire éclater la vérité, procède méthodiquement et produit du sens...
Hum.

"Quelle misère quand je vois que Secret story fait un carton d'audience !..."

Comment l'homme, en tant qu'être social, pourrait-il se détourner de ce que la société produit ?
Que se passerait-il si on établissait une "dictature de la qualité" (en considérant, comme hypothèse, que la télévision puisse produire de la "qualité" (pour dire vite)) ?
Nous sommes dans le jeu de la concurrence. Qu'est-ce qui pourrait concurrencer "les noces de Figaro" ? Ajouter des notes ? Concurrencer Tentation Island (c'est plus classe en anglais) est plus aisé ; ajouter des fesses.
Aucun travail n'est fait. "On" parle de travail, de la valeur travail (comme "on" parle de "l'identité nationale" alors que tout est dans le sens de l'homogénéisation et l'alignement), mais ce n'est pas du travail. Il y a la novlangue et la privatisation des mots.

Écrit par : f | dimanche, 14 septembre 2008 22:33

Ecrit par : (ne pas confondre) | dimanche, 14 septembre 2008 22:00

Je me fous de la "pensée" sarkozyste ( dans l'hypothèse où une telle chose ne serait pas une contradiction dans les termes ).
En revanche je suis convaincu que "les mots ont un sens" et qu'ils ne viennent pas "au hasard" .
J'ai tenté (en vain ?) de vous démonter le mécanisme idéologique ( assez trivial et rudimentaire) à l'oeuvre dans l'opération de "glissement sémantique" que révèle la juxtaposition de termes comme "laïcité positive" , mpar les mêmes qui ont défendu ( avec la constance et l'efficacité que l'on sait) la "discrimination positive" .
ces deux termes portent un sens précis que le fait de les accompagner du qualificatif "positif" tente de leur dénier , tout en faisant glisser la charge de négativité qu'ils contiennent :
la discrimination c'est jusqu'à preuve du contraire nier le principe d'égalité,
la laïcité c'est , encore ( pour combien de temps?), nier que les croyances de tous ordres , religieuses notamment aient une place dans la chose publique et l'état réputé la représenter ;
ces deux principes négatifs sont des principes inspirés par une volonté d'émancipation et de lutte contre la domination;
dans les deux cas, la,manipulation idéologique en cours consiste à "nier" la négation, mais on ne fait pas du "positif" pour autant, on nie la réalité de la chose, tout simplement.
Ce qui est positif dans la laïcité c'est précisément le refus de domination qu'elle exprime, de même que ce qui est positif à l'égard de la discrimination c'est de la refuser, sous quelque forme que ce soit.

Écrit par : urbain | dimanche, 14 septembre 2008 22:37

Merci Urbain, f, lord ... Très intéressant.

Écrit par : agathe | dimanche, 14 septembre 2008 23:03

A propos des médailles bling-bling de Darcos :

"A la question de savoir s'il ne s'agissait pas d'un gadget, Darcos a répondu: "ce risque existe, c'est pour ça qu'il ne faut pas parler que de cette question. Il s'agit de reconstituer des rites, des modes de reconnaissance, donner un peu de solennité aux récompenses".

Rites, reconnaissance, solennité, récompenses...

Écrit par : f | dimanche, 14 septembre 2008 23:06

Ecrit par : f | dimanche, 14 septembre 2008 23:06

Combien de temps encore , de réflexion "positive" , avant qu'il ne songe à rétablir le bonnet d'âne ...

Écrit par : urbain | dimanche, 14 septembre 2008 23:13

Plutôt la mitre d'âne positive...

Écrit par : f | dimanche, 14 septembre 2008 23:17

[ Je me fous de la "pensée" sarkozyste"( dans l'hypothèse où une telle chose ne serait pas une contradiction dans les termes ). ]

Moi aussi ; les guillemets autour de "pensée" témoignaient en faveur de la même hypothèse.

[ J'ai tenté (en vain ?) de vous démonter ... ]

Non, pas en vain, rassurez-vous... J'avais juste oublié que lorsqu'urbain a parlé, il n'est plus nécessaire d'ajouter le moindre codicille, qui ne saurait être qu'une superfétation. Ce que peut dire Marc Andrault ne présentait donc aucun intérêt. Dont acte.

Écrit par : (ne pas confondre) | dimanche, 14 septembre 2008 23:26

Je ne sais pas qui est Marc Andrault et je me contrefiche en effet des exégèses de la pensée boufonne, entreprise vouée au néant, s'il en est .
Pour autant si tel n'est pas le projet du dit Andrault, ma répartie est injustifiée, dont acte.
( il faut être journaliste pour imaginer que bouffon et le pontife "dialoguent" ou "débatent" publiquement ou qu'une ligne politique ou idéologique "émerge" ou s'exprime par le truchement de telles mise en scène )

Écrit par : urbain | dimanche, 14 septembre 2008 23:40

NS prouve par son incohérence, par ses discours de circonstance que sa stratégie de galvauder la laïcité s'accommode du mensonge. Certains ne le découvrent que depuis peu de temps. Ce n'est pas vain, ça informe.

Écrit par : agathe | lundi, 15 septembre 2008 00:01

Ecrit par : (ne pas confondre) | dimanche, 14 septembre 2008 23:26

Ce n'est pas sans intérêt. A la "manipulation idéologique" (qui est en cours, sans doute possible) s'adjoint la question de la Loi et sa possible remise en cause dans les faits (ce qui ne sera pas aisé). Machin et sa clique sont, pour l'instant, dans le travail (négatif) du sens. Forcément, avec les atermoiements successifs (qui ne sont pas des repositionnements intellectuels mais seulement tactiques), ça fronce un peu.
Il semble que la tévé publique (qui affirme sa différence) ait bien oeuvré également pendant ce pape-show...

Écrit par : f | lundi, 15 septembre 2008 00:01

Ad rivum eundem lupus et agnus venerant,
siti compulsi. Superior stabat lupus,
longeque inferior agnus. Tunc fauce improba
latro incitatus iurgii causam intulit;
'Cur' inquit 'turbulentam fecisti mihi
aquam bibenti?' Laniger contra timens
'Qui possum, quaeso, facere quod quereris, lupe?
A te decurrit ad meos haustus liquor'.
Repulsus ille veritatis viribus
'Ante hos sex menses male' ait 'dixisti mihi'.
Respondit agnus 'Equidem natus non eram'.
'Pater hercle tuus' ille inquit 'male dixit mihi';
atque ita correptum lacerat iniusta nece.
Haec propter illos scripta est homines fabula
qui fictis causis innocentes opprimunt.

Écrit par : La fable du soir | lundi, 15 septembre 2008 00:33

Les innocents qu'on accable, ça n'est certes pas dans la pompe boufonne et pontificale qu'on les trouvera ...
Et ça n'est pas sur la sainte vierge qu'il faudra compter pour les sauver.

Écrit par : urbain | lundi, 15 septembre 2008 00:37

Bonne journée! Le vaste débat!

Écrit par : best male pill | jeudi, 27 novembre 2008 16:00

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu