Avertir le modérateur

« Ah Dieu ! Que l'ultra libéralisme économique est joli ! | Page d'accueil | Des comptes à dormir debout : les aventures de la fée électricité et sa cousine Gazoline Suez… »

vendredi, 08 août 2008

J.O., les Jeux des Oubliés

 

A la surface des écrans, les Jeux Olympiques de Pékin 2008, c'est : 1655115683.jpg

Les athlètes qu'on bichonne.

Les multinationales prêtes à donner toujours plus d'argent pour passer à la télé.

Des invités de marque prêts à tout pour avoir la meilleure place dans la tribune officielle.

Quelques timides manifestations par correspondance.

Des droits télévisuels astronomiques.

Bref, tout ce qui fait le quotidien grassouillet de nos médias émerveillés devant cette grande fête du sport, partagée par toute une planète, sauf peut-être les petites ouvrières chinoises du textile qui ont fabriqué les jeans dans lesquels les gros touristes vont venir admirer les beaux athlètes bien nourris.

Gageons que, pour elles, la devise de ces Jeux des Oubliés sera :

Plus vite – les cadences.

Plus haut – les salaires ? Non, mais le nombre d'heures (jusqu'à 27 heures de travail d'affilée pour satisfaire les commandes du sponsor officiel).

Plus fort – les réprimandes.

Plus fort – les brimades et sévices physiques sur ces gamines de 14 ans, à qui l'on pose des pince à linges pour tenir leurs paupières ouvertes.

Plus-fort – les prélévements sur leur maigre salaire pour la nourriture, l'eau et le dortoir dont elles ne peuvent sortir sans autorisation.

Mais surtout, plus long, le versement des salaires, plus long, le temps passé sans revoir la famille.

547965255.jpg

 

Si l'essentiel c'est de participer, alors ils ont drôlement participés tous les mingongs, ces partenaires officieux, qui ont construit les tours dernier cri et le village olympique tout confort. Et médaille d'or, de vitesse, de courage et d'endurance à toutes ces petites tailleuses chinoises tout droit sorties de Zola qui ne veilleront surement pas le soir pour regarder les nocturnes sur une télé qu'elles n'ont pas.

 

Merci, Monsieur de Coubertin, ça c'est du sport !

 

Si après cela, vous avez toujours la fibre olympique, cliquez sur l'écran de télé.

289663857.jpg

 

 

 

Nef

 

Commentaires

juste pour le fil..mais bon!.. mes Essentiels vont encore me squeezer
tant pis..
en plus ce n'est pas vrai.. ce n'est pas que pour.. j'adhère totalement à ce billet
http://fr.news.yahoo.com/rtrs/20080808/tts-jo-ceremonie-ca02f96.html

Écrit par : Maghnia | vendredi, 08 août 2008 08:35

Dans quelques années, les Chinois exploiteront les ch'tit'es Nafricains...

Comme disait l'autre, ça vaut le coup (aïe ! pas la tête, pas la tête) de patienter...

Écrit par : quelle époque - équipe | vendredi, 08 août 2008 13:00

L'envers du décor, Nef... Bien joué !

Bien parce qu'à mon avis, on va pas trop en parler sur les grands médias...

Dès ce soir, décervelage général sur toutes les télés, radios et presse écrite !!!

Un mois à tenir comme ça, cela risque d'être long...^

Tu me diras : sur TF1 et la presse en général, faire ses choux gras bien badigeonnés de sang et bien trashes sur les enfants ou ados victimes de monstres ou de catastrophes naturelles, ou parler des J.O., je préfère encore les Jeux Olympiques.

En tout cas ce sera prétexte à parler de tout sauf de ce qui fâche dans l'Hexagone, fort évidemment !

On essaiera d'en parler à leur place à notre tout petit, tout petit, tout petit et minuscule niveau... ;-))

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | vendredi, 08 août 2008 15:07

Ecrit par : quelle époque - équipe | vendredi, 08 août 2008 13:00

Je suis raciste, au sens anthropologique du terme, je préfère l'homo sapiens à l'homo economicus, quelle soit sa nationalité, son origine voir sa religion;-)))

Écrit par : nef | vendredi, 08 août 2008 16:55

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | vendredi, 08 août 2008 15:07

Tu vois c'est un plébiscite pour que je n'écrive plus, je fais baisser la fréquentation de façon trop vertigineuse (ouf!).

Écrit par : nef | vendredi, 08 août 2008 17:00

Ecrit par : nef | vendredi, 08 août 2008 17:00

Sais tu que la fréquentation est inversément proportionnelle aux nombres de commentaires (sans dec, je l'ai souvent vérifié) ! ;-)))

De toute façon on est au summum du creux de la vague jusqu'au 24 août...

T'inquiète, Nef, j'ai trouvé ton billet très bien, moi aussi...

Alors pour 3 lecteurs, avec Maghnia et l'époque épique, tu peux faire un effort, non ?

;-))))

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | vendredi, 08 août 2008 19:25

Ouaip, faudra que je mette mes gosses au boulot...ce sont de petits branleurs capitalistes gavés de jeux vidéos..

Écrit par : odm | vendredi, 08 août 2008 20:31

Ecrit par : nef | vendredi, 08 août 2008 17:00

Mail, Nef...

Ecrit par : odm | vendredi, 08 août 2008 20:31

Commence déjà par aménager un local, et fais les fabriquer des objets (des bracelets brésiliens ou des scoubidous, par exemple, et pour les récompenser, quand ils se sont amusés pendant 10 heures, tu leur offres un CD vidéo : de telle sorte, tu les habitueras au travail à la chinoise...

Ce sera un plus pour eux quand les Chinois auront racheté notre Pays... ;-)))

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | vendredi, 08 août 2008 21:12

quel silence assourdissant. Je pense qu'ils sont tous devant la ceremonie d'ouverture, ca doit être pour ça.

quand a ceux qui n'en pensent pas moins, ils devraient le dire

Écrit par : robert humbley | vendredi, 08 août 2008 22:31

C'est assez pénible cette agitation poussée autour d'un "évènement", d'un moment (de nature essentiellement occidentale et commerciale). Commençons par dissoudre le CIO. La Chine ne commence pas avec cela et les JO n'y changeront pas grand chose. A ce bouillonnement généralement hypocrite et faux, juste cette image qui dit pas mal de choses :

http://www.20minutes.fr/article/243906/jeux-Olympiques-2008-Pekin-Carrefour-participe-au-relais-de-la-flamme-olympique.php

Cohn-Bendit obtient la palme de l'outrance :

http://www.actualite-francaise.com/depeches/daniel-cohn-bendit-presence-nicolas-sarkozy-jo,645.html

Et Ménard nous fait bien rire.

Que ces bonshommes commencent par ne pas lâcher ceux qui raflent, expulsent, rétentionnent, matraquent.

Ils pourront, ensuite, sans être pathétiques.

Écrit par : f | vendredi, 08 août 2008 23:30

Finalement, tout ça, ça devient, vu d'ici, les aventures de Ménard, Cohn-Bendit, Sarkozy and Co au pays du milieu. On ne voit qu'eux, comme Anna-Nicole Smith :

http://www.marianne2.fr/Comment-la-mort-d-une-starlette-eclipse-l-actu-mondiale_a90067.html?PHPSESSID=ad12558384a333b752baa3485afd835c

C'est bien de montrer autre chose.

Écrit par : f | vendredi, 08 août 2008 23:50

Edifiant. (avec une esthétique très art brut, la forme et le fond se rejoignent)

Écrit par : nef | samedi, 09 août 2008 11:40

On dira ce qu'on voudra, mais tout de même, la coordination inter-ministérielle au sein du gouvernement n'est pas un vain mot.

- première étape : le Ministère de la Défense emploie des travailleurs clandestins pour la construction des centres de rétention pour sans-papiers en attente d'expulsion.

- deuxième étape : le Ministère de l'Intérieur procède à l'arrestation de ces travailleurs clandestins et les place dans le centre de rétention qu'ils viennent eux-mêmes de construire.

- troisième étape : le Ministère de la Justice autorise leur expulsion, et dans le même temps renonce à poursuivre l'employeur de ces sans-papiers.

Et le tour est joué ! Brice Hortefeux se frotte les mains.


Des clandestins travaillaient sur le chantier d'un centre... de rétention
par Christel Brigaudeau (Le Parisien) | 08.08.2008, 21h55
INFO LE PARISIEN. L'affaire est pour le moins inattendue ! La police a arrêté cette semaine trois travailleurs clandestins qui travaillaient sur le chantier des futurs centres de rétention administrative (CRA) des immigrés sans papiers au Mesnil-Amelot (Seine-et-Marne) à quelques centaines de mètres des pistes de l'aéroport Roissy Charles-de-Gaulle.
Lundi, deux premiers travailleurs sans papiers ont été arrêtés. Deux Turcs d'une trentaine d'années. Un troisième homme devait être appréhendé mais a réussi à s'enfuir. Jeudi, un quatrième ouvrier, un Africain, a été repéré et arrêté. Il a été libéré avec un arrêté de reconduite à la frontière.
Tous travaillaient pour le compte de l'une des multiples entreprises sous-traitantes de ce chantier chapeauté par le ministère de la Défense. A l'entrée, chaque ouvrier doit présenter un badge et une pièce d'identité ; une exigence du ministère de la Défense pour lutter contre le travail clandestin.
Aucun des employeurs de ce vaste chantier n'avait, vendredi soir, été inquiété pour avoir recruté une main d'œuvre clandestine. Contactée la préfecture de Seine-et-Marne n'a pas été en mesure d'indiquer la suite qui serait donnée à cette très cynique affaire.


(merci à Armand pour l'info)

Écrit par : (ne pas confondre) | samedi, 09 août 2008 11:40

Extraits du documentaire China Blue de Micha Peled (2005).
http://www.linternaute.com/television/programme-tv/programme/1983317/china-blue/

Écrit par : nef | samedi, 09 août 2008 11:50

Ecrit par : (ne pas confondre) | samedi, 09 août 2008 11:40

Toute ressemblance avec des personnes ou des situations ayant existé...

Écrit par : (nef pas oublier) | samedi, 09 août 2008 11:55

Merci Bernard !

http://www.france24.com/fr/20080514-georgie-guerre-russie-abkhazie-paris-kouchner-lavrov

Écrit par : nef | samedi, 09 août 2008 12:15

Ecrit par : (ne pas confondre) | samedi, 09 août 2008 11:40

Atterrant...

D'un côté, ceux qui sont instrumentés à des fins de destruction de leurs propres aspirations et, d'un autre côté, ceux qui travaillent à leur propre expansion.

Spinoza :

«Toute chose, autant qu'il est en elle, s'efforce de persévérer dans son être.»
Éthique III, Proposition VI

«L'effort par lequel toute chose tend à persévérer dans son être n'est rien de plus que l'essence actuelle de cette chose.»
Éthique III, Proposition VII

Écrit par : f | samedi, 09 août 2008 14:12

Ecrit par : nef | samedi, 09 août 2008 12:15

Merci Christine !

J'ai bien fait de te faire nommer à France Monde, tu vois ? En plus de grasses rémunérations pour toi, tu me rends service !

D'accord, c'est un peu voyant mais peu importe, l'essentiel étant le buzz !

Nicolas est content... Moi aussi.

Ce soir champagne à notre villa à Sperone...

Mets tes plus beaux atours, j'ai commandé du Viagra ® et de la corne de rhinocéros...

Corne de rhinocéros, nuit féroce, nuit de Corse, nuit d'amour...

T'inquiète, j'ai également pris mes pilules pour la tension...

Écrit par : Bernard Kouchner | samedi, 09 août 2008 14:56

Bernard Kouchner.. quelle belle plume!

Écrit par : le meuble enamouré | samedi, 09 août 2008 15:04

HS /

Fichier Edvige : il s'est fallu de peu (d'une protestation de la CNIL, en fait) que l'existence même de ce fichier soit dissimulée au citoyen, et ledit citoyen privé du moindre recours.

Lire ici :
http://dinersroom.free.fr/index.php?2008/08/07/935-le-secret-d-edvige
L'information ne figure pas dans l'avis de la CNIL, mais dans le communiqué de presse qui la présente.
"Le ministère de l'intérieur avait souhaité que le décret de création du fichier "Edvige" ne soit pas publié au Journal officiel. Dans un souci de transparence démocratique et d’information des citoyens, la CNIL a demandé à ce que ce texte soit publié afin que le débat public puisse exister. Elle a obtenu satisfaction puisque tant l’acte créant ce fichier que son avis ont été publiés."
Franchement, on se pince.
Le décret d'autorisation de création du fichier est un acte administratif qui porte atteinte au droits et libertés fondamentales des citoyens. Il importe donc qu'il soit publié afin que chacun puisse connaître de l'étendue des pouvoirs qu'il confère à l'administration. Par ailleurs, on se demande bien comment fonder un recours pour contester la légalité d'un texte non publié.

Ajoutons à cela qu'aux termes de l'article 2 de l'ordonnance n° 2004-164 du 20 février 2004 relative aux modalités et effets de la publication des lois et de certains actes administratifs :
"Sont publiés au Journal officiel de la République française les lois, les ordonnances, les décrets et, lorsqu'une loi ou un décret le prévoit, les autres actes administratifs."
Autrement dit, l'absence du publication d'un décret est tout simplement contraire à la loi.
De façon générale, on retiendra que le souhait du ministère de l'intérieur ne visait pas à autre chose que de faire échapper le droit au contrôle du justiciable. Ce qui est exactement le contraire d'un État de droit.

Pour anecdotique qu'il soit, ce souhait finalement avorté trahit — me semble-t-il assez gravement — l'esprit que l'administration peut entretenir avec les libertés fondamentales. Le seul fait que la chose ait été formulée signifie que certaines limites mentales ont été franchies.
Dans un texte publié dans Libération, Étienne Tête, adjoint au maire de Lyon, fait valoir que les temps sont à la léthargie démocratique :
"De petits renoncements en petits renoncements, le citoyen s’installe dans une douce torpeur qui nécessite trop d’efforts pour en sortir."

Écrit par : (ne pas confondre) | samedi, 09 août 2008 19:15

Etienne Tête a raison, à minima ; la question de la démocratie comme machin qui irait de soi est vraiment mise à mal et pas grand monde ne s'en offusque (puisque ça va de soi)...

.............

Mahmoud Darwich dans un état critique :

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/08/09/01011-20080809FILWWW00550-mahmoud-darwich-dans-un-etat-critique.php

Et déjà mort pour Wikipedia :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mahmoud_Darwich

Très étrange, tous ces morts pas vraiment morts ou pas encore...

http://www.20minutes.fr/article/244444/Media-TF1-s-excuse-d-avoir-annonce-la-mort-du-petit-Louis.php

En revanche, en Ossétie du sud...
(et ailleurs)

Écrit par : f | samedi, 09 août 2008 20:55

Wikipedia avait finalement raison...
Wikipedia a toujours raison, à peu de choses près...




"Le cheval est tombé du poème.
Les Galiléennes étaient trempées
de papillons et de rosée,
qui dansaient sur les marguerites des près.

Les deux absents : toi et moi,
moi et toi, les deux absents.

Deux blancs époux de mouettes
conversent de nuit sur les branches des chênes.

Pas d'amour, mais j'aime
les poèmes d'amour
anciens qui protègent
la lune souffrante, de la fumée.
Poussées et tirées, tel le violon dans les quatuors,
je m'éloigne de mon temps
quand je me rapproche
Des reliefs du lieu...

Plus de place dans la langue moderne
pour fêter ce que nous aimons,
tout ce qui adviendra... fut.

Le cheval est tombé, baignant
dans mon poème
et moi je suis tombé, baignant
dans le sang du cheval..."

Extrait de Le cheval est tombé du poème dans Ne t’excuse pas, éditions Actes Sud 2006, page 34

Écrit par : f | samedi, 09 août 2008 21:39

Rien ne me plaît,
dit le passager de l’autobus, ni la radio
ni les journaux du matin,
ni les fortins sur les collines.
J’ai envie de pleurer.
Le conducteur dit : Attends le prochain arrêt
et pleure seul tout ton saoul.
Une dame dit : Moi non plus. Moi non plus,
rien ne me plaît. J’ai guidé mon fils
jusqu’à ma tombe.
Elle lui a plu et il s’y est endormi
sans me dire adieu.
L’universitaire dit : Moi non plus, rien
ne me plaît. J’ai fait des études d’archéologie mais
je n’ai pas trouvé mon identité dans les pierres.
Suis-je vraiment moi ?
Un soldat dit : Moi non plus. Moi non plus,
rien ne me plaît. J’assiège sans cesse un fantôme
qui m’assiège.
Le conducteur dit, énervé : Nous approchons
notre dernière station, préparez-vous
à descendre …
Mais ils crient :
Nous voulons l’après-dernière station,
roule !
Quant à moi, je dis : Dépose-moi là. Comme eux,
rien ne me plaît,
mais je suis las de voyager.

("Rien ne me plaît", poème traduit de l'arabe par Elias Sanbar, extrait du recueil "Ne t'excuse pas", éd. Actes Sud 2006)


En 2004 Mahmoud Darwich avait fait une notable apparition dans l'excellent film de Jean-Luc Godard "Notre musique".
http://www.youtube.com/watch?v=V_ypKKBKflw

Écrit par : Lord Nithorynque | samedi, 09 août 2008 23:30

Très joli texte, la force de la poésie.

Écrit par : odm | dimanche, 10 août 2008 09:58

Deux papiers intéressants à propos de la "crise" géorgienne :

http://www.dedefensa.org/article.php?art_id=5335
http://www.dedefensa.org/article.php?art_id=5338

Et notre neuneu national se rend à Moscou dans quelques jours...

Écrit par : f | dimanche, 10 août 2008 23:10

Ecrit par : f | dimanche, 10 août 2008 23:10

Le cordon incendiaire, les pompiers pyromanes, intégrité du territoire, toutes les grosses ficelles atlantistes sont tendues.

Écrit par : nef | lundi, 11 août 2008 10:20

Codicille au pertinent billet de nef :

http://rue89.com/hors-jeux/une-artiste-rend-hommage-aux-batisseurs-oublies-de-pekin

Écrit par : Lord Nithorynque | lundi, 11 août 2008 12:25

Ecrit par : f | dimanche, 10 août 2008 23:10

De notoriété publique, dedefensa est un site "géopolitique" financé par le FSB et par Gazprom, dont l'unique but est de soutenir les vélléités expansionnistes russes.

Bref une pravda pour gogos européens.

Écrit par : Patrice Joyeux | lundi, 11 août 2008 12:34

Merci pour cet excellent article.

Écrit par : nef | lundi, 11 août 2008 12:40

Ecrit par : nef | lundi, 11 août 2008 10:20

Ne rien voir, ne rien dire, ne rien faire.

Tous les ingrédients de l'éternelle lâcheté européenne face aux puissants du moment sont en place.

Munich 1938, Tbilissi 2008...

Même cause, même effets, tout ça finira dans le déshonneur et la guerre.

Écrit par : Patrice Joyeux | lundi, 11 août 2008 12:41

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu