Avertir le modérateur

« L'Histoire sans Fin ? | Page d'accueil | Mais qu’est-ce qu’on attend ? »

mercredi, 25 juin 2008

Communication gouvernementale ou la propagande à la mode soviétique.

Bande de nazes que vous êtes, râleurs de Français !

Dans un premier temps, on vous promet des mesures de première bourre pour favoriser votre bien-être matériel, même qu’il y a un an vous avez été priés de voter pour le représentant politique qui vous a juré la main sur le cœur, " croix de bois, croix de fer, si je mens, je vais en enfer ", qu’il serait l’homme du pouvoir d’achat et même qu’il serait prêt à perdre ses dents en allant chercher la croissance. Bon. Vous l’avez cru et élu. Et maintenant volà en plus que vous vous montrez impatients !

Et pourtant…

En un an les prix, des carburants ont explosé, des fruits et les légumes ont éclaté, des produits laitiers ont giclé, du gaz ont sauté, des loyers ont enflé, des dépenses de santé ont empiré ! Bref, nous autres pauvres 15883430.jpgpetits citoyens, tous éberlués, voyons notre pouvoir d’achat diminuer comme promesses électorale après un an de pouvoir… J’aurais pu dire " comme neige au soleil " mais je n’aime pas trop les lieux communs… Et lorsque hier, j’ai regardé le Président à la télévision j’ai observé qu’il avait encore toute ses dents : " comment, me dis je ? Nicolas Sarkozy, ne nous avait il pas promis d’aller chercher la croissance avec les dents et il lui reste une dentition parfaite  ? " .

Et là je vous avoue avoir craqué !

Ainsi, notre Chef nous a menti  car s’il avait été chercher la croissance avec les crocs, il ne lui en serait pas restée une seule, de quenotte ! 

Et voilà ! C’est le même raisonnement subtil qu’a suivi notre leader…. Il s’est donc dit, malin comme un singe, " j’ai été élu sur des promesses et un programme intenables mais la réalité est tenace et têtue, on m'a rapporté que la vie des Français est de plus en plus difficile, mes collaborateurs hauts fonctionnaires des beaux quartiers qui ont eux même des familles, des amis et des employés issus du peuple me l'ont avoué, il est nécessaire que je fasse quelque chose pour avoir la paix encore pendant quelque temps. Je vais donc convoquer quelques experts en communication, je leur balance un budget de 4.300.000 € car les caisses sont vides et je charge M. Thierry Saussez, un publicitaire rassis, un fan pur et dur, de lancer une campagne de pub ! "

Et c’est là, qu'au sein de l’immense Intelligence qui caractérise notre élite que le monde entier nous envie, a jailli brute comme un diamant de 300 carats à peine sorti de sa gangue, l’idée lumineuse : on va dire aux citoyens que ce qu’ils vivent n’est qu’une impression subjective, voire une cyber sensation, un phénomène de rêve du 7éme type,  (avez vous déjà remarqué que tous les gens qui déclarent ceci sont sarkozistes ? Non ? Et bien désormais vous le saurez !), les chiffres montrant qu'en fait demain ou après demain, ou après après demain tout ira pour le mieux dans le "meilleur des mondes" ! Car il est bien connu que notre peuple parmi les populations mondiales est un de celui qui utilise le plus de psychotropes, donc indubitablement, vu qu'il est névrosé jusqu'à la moëlle, il ne peut ressentir la vraie réalité qui veut que tout se déroule merveilleusement, notre niveau de vie ne cesse de grimper : ce que les sondages et les organismes douteux comme l'INSEE nous balancent parfois avec quelques ratés. Ajoutons à cela que les Français sont paresseux (ils travaillent 35h/ semaine en rechignant), ils sont sales (selon les sondages européens), ils ne sont pas intelligents (ils votent NON au référendum), ils sont arrogants, râleurs, jamais contents, jaloux, futiles et en plus, en sport, ils récoltent déroutes sur défaites. Remercions les Cieux : notre élite est l'antithèse de notre peuple, sacrebleu ! Dieu aime la France, il ne peut en être autrement car avec une population pareille, où en serions nous sans des dirigeants d'une telle envergure ?

ET BIEN OUI ! Messieurs de l'INSEE ! Vous avez raison, comme des millions de Français, notre niveau de vie ne cesse d'augmenter et je m'en aperçois tous les jours. C'EST UN PHÉNOMÈNE FRAPPANT ET INDÉNIABLE ! D'ailleurs, moi qui suis un petit commerçant minable qui rencontre des centaines de clients par jour, je puis vous certifier que tous me disent la même chose : notre budget va de mieux en mieux et rajoutent ils, "heureusement que les chiffres de l'INSEE sont là pour nous remonter le moral et nous le confirmer et il parait même que la "France d'après", ce sera encore mieux..."

Défense de rire. Ce serait même tragique si certains technocrates, valets du pouvoir,  qui nous sortent de telles conneries y croyaient !

102882784.jpegDonc, une campagne de pub, plus proche de la propagande politique version soviétique stakhanoviste (travailler plus pour gagner plus, merci à notre petit père du peuple) que de la simple communication mièvre va nous montrer que notre Président se décarcasse encore plus que M. Ducros, que tout va aller de mieux en mieux grâce aux trente (contre) réformes que le gouvernement a mis en place et on va voir ce qu'on va voir, bon sang de bonsoir ! Vous croyiez qu'on que tout allait mal ? Et bien pas du tout puiqu'on vous explique le contraire à la télé, bande de crétins des alpages ! Avec nos (contre) réformes mises à l'ouvrage nous allons devenir enfin les Chinois de l'Europe ! Quel programme exaltant ! Mais il nous faut un peu de patience, après c'est champagne à gogo pour tout le monde ! J'imagine que les larmes vous montent aux yeux...

Vive la marche triomphale vers la mondialisation et vive l'idéologie néo libérale à la Française (la pire du monde puisqu'elle combine oligarchies, ententes et copinages entre politiques et économiques), notre nouveau crédo qui a succédé trait pour trait, valeur pour valeur (travail, Pays, famille, doctrine rigide, surveillance du citoyen, dogme idéologique avec l'argent roi en supplément) au communisme soviétique des années cinquante ! Sauf que nous autres, avons le droit de gueuler et de manifester à condition de ne pas trop déranger, mais pour le reste : presque les mêmes valeurs fondamentales, mêmes buts, même oppression idéologique et même propagande à la limite du supportable et du dégoût.

Vous ne trouvez pas bizarre ce parallèle et cette étrange ressemblance, vous ?  

Coût de cette plaisanterie : 4.300.000 €.

Résultat de cette bouffonnerie : une immense rigolade car personne ne croit à autre chose que la réalité des factures qu'il reçoit et de son budget personnel. Un gaspillage complet au moment ou les caisses sont soit-disant vides. Il est temps de cesser de nous faire prendre des vessies pour des lanternes et il serait plus que temps de considérer enfin les citoyens français comme des gens intelligents...

Dites, au fait, 4.300.000 €, ça représenterait combien en pourcentage pour des urgences sociales comme le RSA ?

Addendum : "Selon le livre vert publié par Martin Hirsch récemment, qui sert de base à une consultation devant aboutir le 15 mai, le coût du RSA généralisé est estimé entre 2 et 3 milliards d'euros. Le Premier secrétaire du Parti socialiste, François Hollande, a estimé dimanche que Martin Hirsch devrait quitter le  gouvernement si son projet de Revenu de solidarité active était reporté, synonyme selon lui d'abandon. Interrogé sur cette éventualité, le ministre du budget a botté en touche: "c'est au président et au Premier ministre d'arbitrer"."

Cui cui, oiseau combatif et allergique à la propagande...

Commentaires

cui cui je ne sais pas si tu es bien appareillé mais pour moi
(comme pour toi, je suppose)
les mots ont un sens
alors .. "la propagande à la mode soviétique."
c'est aussi de la propagande .. au service du pouvoir en place!
la propagande n'a pas attendu les soviets
http://fr.wikipedia.org/wiki/Propagande#Aper.C3.A7u_historique_sur_les_propagandes


propagande//rumeur.. même combat!!
" Trois Roumains ont été victimes de la vindicte populaire samedi soir dans une cité marseillaise, conséquence d'une fausse rumeur qui circule par texto sur un trafic d'organes."
http://tf1.lci.fr/infos/france/faits-divers/0,,3887094,00-rumeur-enlevement-enfants-conduit-lynchage-.html

alors n'oublie pas..
http://www.dailymotion.com/related/6826605/video/x41jb9_gilbert-becaud-lorange_music

(j'espère viser juste cette fois!!!.. mais je peux faire mieux, si tu veux)

Écrit par : le meuble du coin | mercredi, 25 juin 2008 08:45

En fait, cui+cui , tu découvres ici ( dans le sens de dévoiler ) un trait de l'éternel français : ils sont , le plus souvent malgré eux, d'indécrottables cartésiens ( raison de mon indécrottable empathie pour mes concitoyens).
C'est en effet du vieux dualisme ( cartésien) qu'il s'agit(e) ici : la dialectique de l'âme et du corps .
Souviens-toi ( cf. ma précédente leçon sur les "méditations métaphysiques" ) : c'est la distinction entre penser et imaginer . Bouffon ne pense pas, ses rats pas davantage et leur ressort intellectuel ne s'adresse pas à notre "âme" , mais à notre corps, non pas à notre faculté de penser ( et donc in fine à celle de distinguer le vrai du faux) , mais à celle d'imagination.
Je peux imaginer le choc fiscal mais il est très difficile de se le représenter dans la pensée, entre autres par ce que la chaine des raisons, convenablement conduite aboutit à des conclusions qui le contredisent.
Et pour flatter ce goût compulsif, bien connu, de nos compatriotes pour "la raison", Bouffon nous en administre la preuve expérimentale : le "choc fiscal" est surtout ( et même essentiellement ) un choc destructif, pour ne pas dire désastreux. Le "travailler plus " permet de gagner plus , mais à ceux qui font travailler ( ceux qui travaillent plus). Etc ...
Et nous voilà confortés , et rassurés ... le dualisme est une fois plus démontré : une chose est d'imaginer, une autre de penser et tout se résume ( résout ) dans la dialectique.

Écrit par : urbain | mercredi, 25 juin 2008 08:56

Allez un petit coup de réel, histoire d'être solidaire des 14853 familles bénéficiaires de la mondialisation.... :pseudo.

Écrit par : odm. | mercredi, 25 juin 2008 09:32

Florilège :

" Rohm and Haas a des activités de service pour les deux autres sociétés implantées sur la plateforme chimique de Lauterbourg, RohMax et Dow AgroSciences ", explique Véronique Heller-Clauss, responsable de la communication chez Rohm and Haas : " Comme Dow AgroSciences arrête ses activités, nous sommes obligés de revoir notre organisation puisque le périmètre va être réduit "

Malgré les millions d'euros déjà injectés par le groupe Brake France, depuis le mois de mars, la situation financière de la société serait des plus préoccupantes

" Il ne faut pas parler de délocalisation, nous suivons la stratégie annoncée, à savoir, suivre nos clients où ils sont implantés ", a déclaré Bruno Queval, directeur d'Ardennes Forges, " l'activité en Chine vient en complément du site de Nouzonville, le site chinois n'a de sens qu'avec celui des Ardennes et inversement

Faute d'investissements récents, victime de sa petite taille sur l'échiquier industriel des abattoirs de porcs, l'entreprise, reprise par Arca il y a un an, souffre de " coûts d'abattage supérieurs de 20 % " à ceux de la concurrence.

selon le directeur des ressources humaines de la filiale commerciale de Sanofi-Aventis, Pierre Chastagnier, "la baisse d'activité de l'industrie pharmaceutique est inéluctable".

Les principales raisons invoquées, aujourd’hui, sont la hausse des matières premières, et notamment, du suif utilisé, de plus en plus, comme bio-carburant, et le niveau de l’euro par rapport au dollar, qui pénalise ses exportations vers les pays d’Asie et d’Amérique

Écrit par : odm. | mercredi, 25 juin 2008 09:40

Bon rappel Cui-Cui, mais la question est: pourquoi les français aiment se bercer d'illusions..comment peut on encore croire à toutes ces promesses électorales, de n'importe quel bord..Elles sont déblatérées par des personnages qui ne sont pas ancrés dans la réalité..Sarkozy etait le nouvel homme providentiel, le Sauveur...
Aujourd'hui c'est le DDay des consommatrices superficielles, donc je vais aller faire les soldes;-)))

Écrit par : Pamela de BARRES | mercredi, 25 juin 2008 09:45

Juste un mot sur la notion de pouvoir d'achat qui est un concept totalement dépolitisé, voire désocialisé puisqu'il est de fait individualisé.

A ce sujet, je conseille le petit bouquin aux éditions Raisons d'agir : LQR : la novlangue du néo-libéralisme/ Eric HAZAN.

On est en plein dans le sujet et en plus c'est facile à lire (à l'adresse du cui cui qui imite les décérébrés de droite)

Écrit par : Nicks | mercredi, 25 juin 2008 09:56

Cette propagande n'est faite uniquement pour ceux qui y croient, ou qui ne veulent rien voir. Elle est périssable, et se nourrit de ses déchets. Elle n'a pas d'autre but que de divertir : faire diversion. Qu'ils brassent donc, et se donnent l'illusion du faire !

Pourquoi se faire du mal à suivre ce matraquage au quotidien ? Ce sont toujours les mêmes mots d'ordre, les mêmes schémas, les mêmes mimiques, qui se relancent ad nauseam.

Il n'y a aucune raison d'y prêter attention - sauf à prendre la température de la connerie envi-ronronnante. Plus on lui accorde d'importance, plus on la conforte (alors que ce n'est que du vent !), et surtout, plus on s'éloigne des choses essentielles : les sorties, les rencontres dans la vraie vie.

Certes, il reste quatre ans...

Écrit par : gobe - else / nerd | mercredi, 25 juin 2008 10:20

Ecrit par : Nicks | mercredi, 25 juin 2008 09:56

je suis pas un fan de hazan, mais il est certain que "pouvoir d'achat" mérite une analyse sémantique, historique et symbolique approfondie. Il y a , au delà , une anthropologie à faire pour clarifier la nature et la portée de ce "pouvoir" et de ces "achats".
La visée idéologique est évidente.
La mercantilisation extensive du sujet social est un procès qui n'est même plus sous-jacent ( à l'ère décomplexée ), pas même prépondérant, il devient tendanciellement exclusif.
Nouveau signe de la fin de l'histoire ?

Écrit par : urbain | mercredi, 25 juin 2008 10:48

la communication et sarko, on s'en jette un dernier derrière la cravate ?


Un "cadeau" de Sarkozy sème la discorde

A quelques jours du début de la présidence de l'Union européenne, Nicolas Sarkozy a envoyé un cadeau aux 577 députés de l'Assemblée nationale, en l'occurrence une mallette noire contenant un crayon, un bloc-notes, un porte-serviette et... une cravate gris clair. Racontée dans Le Parisien de ce mercredi, cette initiative aurait fait "un bide" auprès des parlementaires féminines, à gauche comme à droite. "Encore une preuve du machisme régnant dans la classe politique !", a par exemple réagi la députée PS Aurélie Filipetti.

Écrit par : nef | mercredi, 25 juin 2008 11:31

Un string rouge avait été prévu au départ, faut dire la vérité Nef !

Écrit par : odm. | mercredi, 25 juin 2008 11:55

" Moqueur le socialiste Philippe Martin en rajoute : je suis déçu , Sarkozy ne m' a pas mis de porte-jarretelles. "

et Morano plus lèche-cul que jamais : " Porter la cravate pour une femme ça peut être sympa " !

La malette est " designée " pas Starck ...

Écrit par : Alexou | mercredi, 25 juin 2008 12:08

Ecrit par : Alexou | mercredi, 25 juin 2008 12:08

Morano est con comme une valise;-)))


Il vient d'écorner son budget communication de la présidence française européenne pour sa petite valise qui manquait de diplomatie.
http://www.latribune.fr/info/La-presidence-francaise--combien-ca-coute--139-~-AP-UE-FRANCE-PRESIDENCE-COUT-$Db=News/News.nsf-$Channel=Economie-$SubChannel=France
Le troisième poste, estimé à 19 millions d'euros, comprend les actions de communication (15 millions d'euros) et le fonctionnement du secrétariat général de la présidence française pour 3,35 millions d'euros.

Écrit par : nef | mercredi, 25 juin 2008 13:00

Pardon restons polis, il ne fallait pas lire

Morano est con comme une valise

mais

Morano manque un peu de bagage intellectuel.

Écrit par : nef | mercredi, 25 juin 2008 13:02

Ecrit par : urbain | mercredi, 25 juin 2008 08:56
Ecrit par : Nicks | mercredi, 25 juin 2008 09:56

Docteur Urbain, docteur Nicks, docteur f, je suis également fermé aux discours de gauche qu'aux discours de droite,(Bayrou ne comptant pas) : je suis autant allergique et imperméable aux uns qu'aux autres... C'est grave, docteurs ?

Et puis quand je parle politique autour de moi, je m'aperçois que le discours populiste de droite est plus efficace et convainc davantage, c'est grave docteurs !

Je voudrais qu'on trouve, nous autres, pauvres gens de gauche, un langage clair, simple, réaliste, concret, qui parle aux gens simplets comme moi et qui nous permettrait de gagner au moins une fois une élection présidentielle, la seule qui vaille !

Docteur Urbain ? À quand l'élaboration d'un vrai discours simple de gauche ?
Mais te réclamer ça, Urbain, c'est un peu comme demander la création d'un nouvel épluche-légume à Einstein...;-))

@ Maghnia
Désolé d'exister, pardonne moi... J'espère pour toi, n'en n'avoir plus pour très longtemps... ;-)) Avec les nouveaux remboursements de la sécu, c'est plutôt bien parti pour toi ! Patience, Maghnia !

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | mercredi, 25 juin 2008 17:42

Sarkozy n'aime pas faire des cadeaux surprises à ses amis pour Noël. Il annonce dès aujourd'hui ses cadeaux de Noël à Bouygues et Lagardère.

http://tinyurl.com/669jkx
http://tinyurl.com/69ehsz

Écrit par : nef | mercredi, 25 juin 2008 18:05

J'espère pour toi, n'en n'avoir plus pour très longtemps
Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | mercredi, 25 juin 2008 17:42

pour moi?
c'est quoi ce plan?

Écrit par : Maghnia | mercredi, 25 juin 2008 19:28

Ecrit par : Maghnia | mercredi, 25 juin 2008 19:28

Décidément, Maghnia et l'humour, ça fait deux !

"No comment !" comme on dit à Washington...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | mercredi, 25 juin 2008 19:30

Ecrit par : nef | mercredi, 25 juin 2008 18

Ben ouais Nef, c'est y pas la soviétisation de la télévision publique ça ?

Le chef de Pravda France 2 sera nommé par le Soviet suprême, Le directeur de la propagande politique sera nommé par le chef de Pravda France 2 qui nommera les journalistes. Et vive l'information libre !

Sûr qu'on va s'éclater sur Pravda 2 !!!

Quant à Pravda France 3, elle va passer au privé... Presque sûr ! Dépouillée comme une vulgaire charogne par des hyènes entre la presse régionale et les édiles locaux...

Pt'être que je me gourre, hein ?

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | mercredi, 25 juin 2008 19:30

Tous les totalitarismes se ressemblent...

Écrit par : odm. | mercredi, 25 juin 2008 20:27

Cui cui, merci pour ce tableau "Des illusions perdues" (pour ceux qui en avaient).
Tiens, les malades de longues maladies seront les prochaines économies réalisées par ce gouvernement. Décidément, les faits se déroulent comme prévu. D'ailleurs, il suffisait de lire Badiou, il avait anticipé avant l'élection et la mise en oeuvre des réformes ... Certains auraient pu éclairer leurs lanternes avant d'aller voter ...

Écrit par : agathe | mercredi, 25 juin 2008 20:45

Une question a ceux qui continueraient eventuellement a lire Guy Birenbaum sur lepost.fr. Depuis quelques temps je critique pas mal ses posts, et ce soir ca ne lui a pas plu puisqu il m a traite d alcoolo.
Est-ce que si certains d entre vous continuent a le lire ils pourraient m indiquer si j ai vraiment disjoncte ou si j ai simplement exerce mon droit a la libre expression en indiquant que son sketch sur "Rires et chansons" d aujourd hui, je l ai trouve nul ?

Écrit par : Armand | mercredi, 25 juin 2008 22:25

avec Thierry Saussez c'est pas de la pub c'est même pas de la propagande c'est allez soyons brave quelque chose comme de la réclame

flop mais avec UV

Écrit par : tgb rue-affre | mercredi, 25 juin 2008 22:49

C'est marranr Armand je suis intervenu sur son blog aussi aujourd'hui !
Il n'était pas d'accord avec moi.

Extrait :
olivier de melgueil à 09h21
“ Bonjour Monsieur Guy.
Le danger d'internet c'est de mettre cette technologie au service du mélange futile/Infos.
Enfin c'est mon avis.
On peut aussi à un modeste niveau rendre compte d'une réalité.
Exemple avec le blog "plans sociaux" ou il suffit de faire un tour pour comprendre que l'on nous roule dans la farine.
http://lesplanssociaux.hautetfort.com/

birenbaum (7673 ) à 09h33“ Total désaccord Olivier. Le plus sérieux peut s'adosser au plus futile. N'oubliez jamais que l'humour est la politesse du désespoir. ”

Écrit par : odm. | mercredi, 25 juin 2008 22:50

l'humour est la politesse du désespoir, c'est beau non ?
^
Pour ma part je pense que l'humour en politique c'est l'ultime moyen de faire passer son message dans un état totalitaire bien installé.....et l'aveu d'impuissance ultime.

Écrit par : odm. | mercredi, 25 juin 2008 22:53

Mais les amis d'Urbain sont mes amis....

Écrit par : odm. | mercredi, 25 juin 2008 22:55

Maintenant, Armand, vous êtes de droite donc....On vous avez averti.

Écrit par : odm. | mercredi, 25 juin 2008 22:57

Ecrit par : Armand | mercredi, 25 juin 2008 22:25

ce qui est nul c'est que vous vous posiez la question.
(sauf si vous êtes vraiment alcoolo)
;-)))))))

Écrit par : le meuble du coin | mercredi, 25 juin 2008 22:57

On vous avait averti.....

Écrit par : odm. | mercredi, 25 juin 2008 22:58

Je trouve genial qu on puisse etre en desaccord avec Guy Birenbaum et pouvoir s exprimer sur son blog (idem pour ce blog)

Dans le post pour lequel il m a traite d alcoolo et m a demande de me casser je disais que son sketch sur rires et chansons etait nul et que j esperais qu il etait au moins paye pour ca

Ai je depasse les bornes ?

Écrit par : Àrmand | mercredi, 25 juin 2008 22:59

@le meuble : en effet j etais imbibe quand j ai ecrit le post qu il n a pas apprecie

Écrit par : Armand | mercredi, 25 juin 2008 23:01

BiBi est un un peu soupe au lait !!!!

Écrit par : odm. | mercredi, 25 juin 2008 23:02

Docteur Urbain ? À quand l'élaboration d'un vrai discours simple de gauche ?
Mais te réclamer ça, Urbain, c'est un peu comme demander la création d'un nouvel épluche-légume à Einstein...;-))

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | mercredi, 25 juin 2008 17:42

Je prends ça pour un compliment ( vanité , quand tu nous tiens ...).
C'est un peu écrasant de me prêter de telles capacité ou intentions, mais pourtant, au fil de mes derniers billets et de celui qui peut-être va suivre prochainement , je fais de mon mieux pour envisager les conditions, voire les modalités, de la possibilité, de réalisation, future, de ... ton épluche légumes ( et avec ça tu va pouvoir bonimenter , sérieux, sur les marchés ).
Un peu de patience, je sens que ça vient.

Écrit par : urbain | mercredi, 25 juin 2008 23:22

Ecrit par : Àrmand | mercredi, 25 juin 2008 22:59

Tant qu'on lui parle pas de son bouquin sur les SMS de Sarkozy ...

Écrit par : urbain | mercredi, 25 juin 2008 23:24

Ecrit par : odm. | mercredi, 25 juin 2008 22:53

L'humour en politique est le plus souvent involontaire ( et alors c'est vraiment drôle ) et le reste du temps c'est du cynisme ( au mieux pathétique ).

Écrit par : urbain | mercredi, 25 juin 2008 23:30

@Urbain : il a un interet son bouquin sur les SMS de Sarkozy ?
J'ai quelques bons souvenirs de publications des Editions Prive, d'autres moins bons.
La fuite de Guy pour cause de controle fiscal a ete retrospectivement touchante, dommage qu il n'ait pas eu a l epoque le reflexe de se refugier à l ambassade des Pays Bas.

Écrit par : Armand | jeudi, 26 juin 2008 06:07

Ecrit par : Armand | jeudi, 26 juin 2008 06:07

demande à nef ...

Écrit par : urbain | jeudi, 26 juin 2008 08:28

Ecrit par : urbain | mercredi, 25 juin 2008 23:30

ne pas confondre surtout humour et sarcasme

Écrit par : m. | jeudi, 26 juin 2008 09:05

Ecrit par : urbain | jeudi, 26 juin 2008 08:28

Non non je ne me suis pas lancée dut tout dans cette lecture, c'est magathe qui l'a feuilleté d'un cul dédaigneux je crois;-))))

Écrit par : nef | jeudi, 26 juin 2008 09:54

Moi après Klein et Kraus je suis dans Stiglitz.

A l'humour du désespoir de Guy

"Un satiriste peut fermer boutique quand la réalité lui fait une telle concurrence dans la malpropreté"

Karl KRAUS

Écrit par : nef | jeudi, 26 juin 2008 10:09

A propos de lecture, j'avais acheté sur les conseils du blog "le rapport Groddeck", mais je n'arrive pas a le lire. Dois-je insister ?

Écrit par : Armand | jeudi, 26 juin 2008 10:14

"Le reporter a par une pratique qui a duré des décennies amené l'humanité justement à cet état de dénuement en matière d'imagination qui rend possible pour elle une guerre de destruction contre elle-même. Il peut, étant donné qu'il lui a épargné par la promptitude démesurée de ses appareils toute capacité d'expérimenter les choses de façon vécue et de développer intellectuellement cette expérience, implanter justement encore en elle le courage de mourir requis, avec lequel elle se précipite dans la bataille"

K KRAUS

Tout a fait d'actualité bien qu'écrit il y a 80 ans

"Si la presse sacrifiait son indépendance aux intérêts du gouvernement, le gouvernement à son tour devait faire des concessions aux intérêts déguisés qui contrôlaient la presse. Le résultat net de cette collaboration était de subvertir les gouvernements démocratiques, de falsifier l'opinion publique et d'ajouter une dimension supplémentaire à l'irréalité de la vie autrichienne."

Qui élire comme Grand Chef de la Tribu des Bourreurs de crâne ?

Écrit par : nef | jeudi, 26 juin 2008 10:37

Ha, le pouvoir d'achat, du concret porteur d'idéologie et de bon sens économique. Ce rapport (entre les prix et les salaires) est finalement une aubaine pour la pensée dominante nappée de pragmatisme : les prix (donc la concurrence ; le refus de l'impôt (transmuté en taxes)...), les salaires (les heures sup', les avantages fiscaux, l'intéressement...).

Je n'ai pas l'impression qu'il s'agit, dans la Saussezcom', de prétendre que le pouvoir d'achat progresse (l'INSEE s'en charge) mais plutôt de nous faire part d'un désir commun, d'un volontarisme. "Vous êtes impatients, nous aussi". Ce n'est pas (encore) là mais nous allons tous dans la même direction. Nous sommes pareils, nous formons un tout, volontaire, homogène, pragmatique. Il n'y a pas de politique, pas de grands choix, pas d'alternative. Votre souci du pouvoir d'achat est aussi le notre, nos orientations libérales pour y remédier sont aussi les votres.

Et puis plus de 4 millions d'euros injectés dans les régies publicitaires des médias, ça tombe bien. Je recherche la distribution des rotations de ces "films" publicitaires par chaines...

Écrit par : f | jeudi, 26 juin 2008 10:48

Cui cui, s'interroger sur le pourquoi du succès du discours de droite (ou propagande ou LQR) c'est précisément déjà réfléchir pour élaborer un discours de gauche qui soit en mesure de lutter et convaincre.

Or que voit-on quand on analyse la logorrhée actuelle de la gauche dite de gouvernement ? Hé bien qu'elle utilise les termes de la droite, qu'elle va sur le terrain de la droite et qu'elle est donc forcément moins efficace selon la règle de l'original mieux que le modèle.

Quand la gauche se recentre sur ses valeurs, ce qui n'exclue pas d'être en phase avec le réel bien au contraire, alors elle est de nouveau audible, comme le prouve la montée de Besancenot, alors qu'il est à mon sens handicapé par son rejet intégral(mais théorique) du capitalisme.

Je pense qu'une gauche assumée aujourd'hui doit continuer à parler de solidarité, de redistribution, de lutte contre les inégalités, de protection sociale (et donc réhabiliter l'impôt plutôt que de parler d'allègement fiscaux pour les entreprises comme l'a dit encore Hollande il n'y a pas longtemps)), de confort de vie (plutôt que de pouvoir d'achat) mais surtout s'attacher à dompter le capitalisme financier et à recomposer le front des luttes sociales. Pour ce faire elle devrait à mon sens s'appuyer aussi sur les entrepreneurs qui se sentent dépossédés de leur fibre créatrice par la financiarisation extrème de l'économie, qui est à l'origine des modèles de management actuels, totalement absurdes et déconnectés d'une certaine logique vitale, au profit d'un processus de prédation quasiment sans pondération. Je crois qu'il y a aujourd'hui de la place pour que la gauche recrutent les dominés parmi les patrons et c'est ce qui pourrait inverser le rapport de force à partir du moment où les classes en voie de déclassement et pressurées (ex classe ouvrière, maintenant tout le spectre allant des marginaux aux classes moyennes basse et intermédiaire)sont déjà conquises par un discours de gauche combattif (il reste du travail).

Le discours de Besancenot est simple, il s'appuie sur des constats que tout le monde peut faire, sur des chiffres que le PS ne veut pas exploiter et ça marche. Il faut juste nuancer un peu et transférer le rapport dominant/dominé à des catégories qui semblait ne pas les connaître.

On peut s'appuyer aussi pour la caution scientifique et intellectuelle sur des gens comme Lordon, que je cite souvent car il est brillant et surtout il propose des mesures techniques pour réguler la finance. J'aime bien Larrouturou aussi car son dada c'est la RTT et je suis toujours convaincu que la baisse du temps de travail bien faite est un progrès incomparable. Sa vision, souple, adaptée à l'économie et humaniste est assez interessante (il y a des liens sur on blog)

Enfin bref, pour parler simple il faut avoir fait un gros travail de réflexion avant. Ce petit message n'en est pas un exemple bien entendu car l'analyse est très grossière mais bon c'est une contribution modique au débat.

Écrit par : Nicks | jeudi, 26 juin 2008 11:20

Ecrit par : nef | mercredi, 25 juin 2008 13:02

Excellent !!!
Ma collègue est en train de se demander pourquoi j'éclate de rire devant mon écran au lieu de m'inquiéter des ondes qui sont en train de faire griller le petit bout de cerveau qui me reste...

/HS/

Camarade f, tu as dû recevoir un email...

Écrit par : adrien (de rien) | jeudi, 26 juin 2008 11:20

Ce qui se passe avec France Television est le sommet de l'art sarkozien du détournement.

Comment s'emparer d'une idée anticapitaliste (plus de pub sur une chaine publique, ce qu'il appelle une "révolution culturelle"(sic)), la tordre à la sauce la plus libérale pour obtenir comme finalité un détournement vers des intérêts privés, personnels et politiques.

Comme les néo conservateurs américains, Sarko avance grâce au mensonge et à la tromperie. Seule la merveilleuse amnésie des journalistes lui sauve la mise.

"La politique de civilisation va s'exprimer dans une rénovation de l'audiovisuel public"

Lorsqu'il parle de service public de qualité et de création française, il faut entendre fin des quotas de production patrimoniaux pour les chaines privées.

Écrit par : nef | jeudi, 26 juin 2008 11:27

Car la réforme de l'audiovisuel public n'est au fond que la déréglementation en faveur des chaines privées.

C'est ça toute sa politique de civilisation, la gestion des fonds et de l'argent par le privé, l'assèchement progressif des organismes publics. Chaque réforme (santé, éducation, chomâge, armée...) du secteur public amène plus de gestion de capitaux vers le privé. Déséquilibrée la balance entre l'Etat et le Marché.

C'est la même politique que Reagan, un libre marché de façade qui dissimule un programme politique d'aide aux compagnies privées, de réduction des impôts des riches et les prestations sociales des pauvres (cuicui a raison jamais Hirsh ne fera réellement son RSA, le Grenelle de l'environnement se con-crétinisera dans une mesurette en faveur des voitures électriques de Bolloré ainsi que le Tout Areva et le plan banlieues sera mis en place grâce à la coordination de la police nationale).

Stiglitz au sujet de la politique de Reagan

"Il avait un programme à long terme : réduire les interventions de l'Etat et en particulier ses dépenses sociales. La menace des déficits allait imposer ces restrictions"

Écrit par : nef | jeudi, 26 juin 2008 12:13

Oui nef, vider les caisses pour ensuite constater qu'il n'y a plus d'argent et réduire le périmètre de l'Etat.

Pourquoi là aussi la gauche de gouvernement ne le dit pas explicitement. Les études et les chiffres pour démonter l'idéologie néolib existent, les cas concrets qui touchent monsieur tout le monde aussi...

Écrit par : Nicks | jeudi, 26 juin 2008 12:27

C'est assez comique de voir la presse (feindre de) s'offusquer de la reprise en main de la télévision "publique" par l'Etat, du retour de l'ORTF... (Hormis Mougeotte ; étonnant, non ?)
Ce que beaucoup tente de dénoncer depuis quelques temps (contrôle par le pouvoir et dérive des programmes) ne serait finalement que du vent ; la véritable anomalie serait à venir. Quelle différence réelle entre le CSA et le gouvernement, à l'heure actuelle ?
Juste une étape de plus, logique, dans le merdique.
Amusantes aussi les libertés prises par Sarkozy par rapport à la commission Copé (nomination du PDG de la holding par l'exécutif, taxation de 0.9% au lieu de 0.5% des différents opérateurs). Avec un doute quant à la conformité de cette taxation au regard de l'UE.
Que cette loi soit un cadeau à la télévision privée (média déclinant), c'est un fait. C'est l'idée depuis le début.

"[...] selon une information du Parisien, des experts de la régie publicitaire d'une chaîne privée ont étudié les conséquences de l'éventuelle application en France des réglementations européennes, qui prévoient entre autres des coupures pub de 9 minutes par heure au lieu de six actuellement.
« Selon leurs calculs, TF1 et M6 verraient ainsi chacune leurs recettes de publicité augmenter de 30% en 2009 par rapport à 2008 ». Un bonus inespéré qui viendrait largement compenser la taxe infinitésimale envisagée sur la pub des chaînes privées…"

........

Et le miracle, la révolution Obama...

"J'ai dit à plusieurs reprises que je pense que la peine de mort devrait être autorisée dans un nombre très limité de circonstances, pour les crimes les plus extrêmes. (...) Je pense que le viol d'un petit enfant, de 6 ou 8 ans, est un crime hideux" a déclaré le candidat démocrate, après la décision de la Cour suprême d'interdire la peine capitale pour les violeurs d'enfants."

Écrit par : f | jeudi, 26 juin 2008 14:33

Et pourquoi les méchants sont pas gentils, Nick ?
Sacrée question de desespérés !

Écrit par : odm. | jeudi, 26 juin 2008 14:34

Non de Dieu, je viens de découvrir que le gouvernement bourgeois fait un politique pour les bourgeois, incroyable !

Écrit par : odm. | jeudi, 26 juin 2008 14:36

Ecrit par : f | jeudi, 26 juin 2008 14:33

Oui, on peut aimer Obama mais....Badinter, c'est mieux!

Écrit par : etrun | jeudi, 26 juin 2008 14:45

Obama, la star des bourgeois honteux !

Écrit par : odm. | jeudi, 26 juin 2008 14:51

Ecrit par : etrun | jeudi, 26 juin 2008 14:45

L'audiovisuel public, c'est pas Bad Inter mais Franz Inter.

Oui, c'est nul, je sors immédiatement, pas la peine de lâcher les chiens...

Écrit par : adrien (de rien) | jeudi, 26 juin 2008 14:51

Ecrit par : f | jeudi, 26 juin 2008 14:33

Aucun candidat à la présidence des USA, affirmera publiquemement qu'ils est contre la peine de mort; ce serait le suicide politique immédiat.....

Écrit par : Pamela de Barres | jeudi, 26 juin 2008 14:53

Ecrit par : Pamela de Barres | jeudi, 26 juin 2008 14:53

Ce n'est pas ce que l'on avait dit pour Mitterrand ?

Écrit par : nef | jeudi, 26 juin 2008 14:58

Ecrit par : Nicks | jeudi, 26 juin 2008 12:27

Un article intéressant sur le livre de Patrick Viveret

http://www.mediapart.fr/club/blog/thierry-ternisien/240608/sortir-des-logiques-de-guerre-economique

et un article de Viveret sur la post-humanité et la fin de l'histoire.

http://www.monde-diplomatique.fr/2000/02/VIVERET/13205.html

Je te parle de lui car les socialistes lui avait commandé un rapport fort interessant dont ils n'ont rien fait et qu'ils continuent à enterrer sous leur réthorique et verbiage de sociale-démocratie-libérale-dansl'économiede marché-écologique-pasrévolutionnaire, que si on change l'ordre cela fait un nouveau courant au PS genre libéral-démocrate-social- dans l'économiedemarché-pas révolutionnaire-écologique.

http://lesrapports.ladocumentationfrancaise.fr/BRP/024000191/0000.pdf

Écrit par : nef | jeudi, 26 juin 2008 15:00

Ecrit par : Pamela de Barres | jeudi, 26 juin 2008 14:53

Surtout si, effectivement, il n'est pas contre la peine de mort...

D'autant que la question est en général du ressort des états fédérés.

Écrit par : f | jeudi, 26 juin 2008 15:01

Ecrit par : f | jeudi, 26 juin 2008 14:33

Oui, on peut aimer Obama mais....Badinter, c'est mieux!

Écrit par : etrun | jeudi, 26 juin 2008 15:12

Ecrit par : odm. | jeudi, 26 juin 2008 14:51

You can !

Écrit par : nef | jeudi, 26 juin 2008 15:19

Ecrit par : f | jeudi, 26 juin 2008 14:33

La taxe s'amenuisera...s'amenuisera... s'amenuisera...
Quand aux 0,9 %, comment mettre cela en place avant janvier 2009 ? Les opérateurs envoient cela devant la cour européenne de justice, combien de temps gagné, suffisamment pour que les caisses soient suffisamment vides pour fermer le guichet ?
Où alors, on creusera le déficit pour Bouygues, comme on l'a fait aux States pour Halliburton...

Plus grave que la télévision, on vient de confier la construction mais également la gestion de nos prisons à Bouygues...

à l'ouest du nouveau , cela arrivera près de chez nous...
http://www.narconews.com/Issue46/article_fr2769.html

J'en parlais hier.
http://tinyurl.com/69ehsz

Écrit par : nef | jeudi, 26 juin 2008 15:20

tu bosses chez nouvelles frontières PAM ?
Voir pseudo !

Écrit par : odm. | jeudi, 26 juin 2008 15:20

HS /

@ Maghnia (comm. 50)

Ça tombe bien... parce que justement

Écrit par : Monsieur Meuble | jeudi, 26 juin 2008 15:37

Une contribution des Flambys encore plus flamby que d'habitude :

"qu'il s'agisse des retraites, de l'éducation, des conditions de travail, le socialisme doit mieux prendre en compte la diversité des situations et des attentes qu'elles créent".

Alors là je dis bravo !

Écrit par : nef | jeudi, 26 juin 2008 15:44

Le moral des ménages, un de mes indicateurs favoris, est au plus bas depuis 20 ans.
Nous verrons si la flying saussez attack saura remonter tout ça...

.....

"La taxe s'amenuisera...s'amenuisera... s'amenuisera..."

Ou ne sera pas. Avec, à la clef, une augmentation de la redevance ; la faute à Bruxelles.

Le raisonnement d'Albanel ce matin était sublime : cette taxe sera répercutée par les opérateurs sur leurs clients mais avec le jeu de la concurrence, cela sera minime.

La télévisionpubliquefrançaisedequalitéfrançaise retrouvera sa grandeur culturelle grace au jeu de la concurrence ; donc du marché.

Écrit par : f | jeudi, 26 juin 2008 15:49

@ Nef> bien sur que l'opinion publique n'était pas favorable à l'abolition; mais il avait une majorité pour, une volonté politique et des "abolitionnistes" convaincants..Comme dit f en plus aux USA celà rélève des états, avec les opinions publiques propres, leurs intérêts locaux..

@ ODM> non mais en ce moment l'industrie touristque est en pleine "restructuration"
je te dirais en " off" chez qui je bosse..on es un peu surveillé;-)))

Écrit par : Pamela de Barres | jeudi, 26 juin 2008 15:52

Parier sur les exécutions ; un bon moyen de faire progresser son pouvoir d'achat...

"Un logiciel mis au point par un informaticien et un criminologue américain s’est montré capable de prédire, avec une grande précision, qui est vraiment exécuté parmi les condamnés à mort. Et comme on s’en doutait, le niveau d’éducation du condamné pèse beaucoup plus sur son sort que la gravité de son crime…"

http://www.20minutes.fr/article/239505/Sciences-L-ordinateur-qui-sait-qui-va-mourir.php

Écrit par : f | jeudi, 26 juin 2008 16:00

La suite monte en puissance :

"Une puissante régulation doit imposer des garanties sociales et environnementales afin d'assurer la loyauté dans les échanges mondiaux et une démocratisation des instance de régulation internationale"

La cerise sur le gâteau (pardon le flan) :

Au niveau européen, ils "encourageront l'adoption par le parlement européen d'un pacte économique écologique et social continental".

Un petit flim publicitaire de la MJS sur la contribution

http://fr.youtube.com/watch?v=9MawkTYlXAs

Écrit par : nef | jeudi, 26 juin 2008 16:00

Ecrit par : f | jeudi, 26 juin 2008 15:49

On progresse de jour en jour, hier, la taxe n'était pas répercuté sur les clients grâce à la concurrence entre opérateurs...mouARF

Écrit par : nef | jeudi, 26 juin 2008 16:02

Ecrit par : Pamela de Barres | jeudi, 26 juin 2008 15:52
Ouais, ouais. Si un jour il interdit les armes à feu sans l'avoir annoncé, il lui sera beaucoup pardonné. Mais sur la peine de mort,il faut aussi commencer par avoir le courage de vouloir changer les choses. Et il pourraît, pas plus qu'un autre, mais pas moins qu'un autre non plus,essayer de faire mieux... Enfin, lui, au moins, n'a pas eu la stupidité et la démagogie indigne d'évoquer l'idée du dépistage génétique de la délinquance chez le poupon de 3 mois!

Écrit par : etrun | jeudi, 26 juin 2008 16:09

Ecrit par : etrun | jeudi, 26 juin 2008 16:09
Ouaip, bien dit.
C'est un gros lâche mais moins qu'un autre !
Vive le pouvoir des lâche !

Écrit par : odm. | jeudi, 26 juin 2008 16:14

Ecrit par : odm. | jeudi, 26 juin 2008 16:14

Tu m'as mal lu, le facho!

Écrit par : etrun | jeudi, 26 juin 2008 16:24

Ecrit par : etrun | jeudi, 26 juin 2008 16:24
Héhé, si si !

Écrit par : odm. | jeudi, 26 juin 2008 16:26

Ecrit par : etrun | jeudi, 26 juin 2008 16:09

Il ne me semble pas que les présidents ou candidats à la présidence des EU, bousculent leurs électeurs; au contraire ils les heurtent le moins possible..Ils sont élus pour faire tourner l'économie, mettre les Noirs et latinos en prison et bombarder les barbus du proche-orient;-)) Alors tes pleurnicheries de gauchistes français ils s'en moquent..
La possession d'arme à feu est dans la constitution et on ne touche pas à la constitution

Écrit par : Pamela de Barres | jeudi, 26 juin 2008 16:29

pour ce que ça change..

Écrit par : !! | jeudi, 26 juin 2008 16:53

Cui cui, s'interroger sur le pourquoi du succès du discours de droite (ou propagande ou LQR) c'est précisément déjà réfléchir pour élaborer un discours de gauche qui soit en mesure de lutter et convaincre.

Ecrit par : Nicks | jeudi, 26 juin 2008 11:20

Nicks, c'est ce que je répète à tout bout de champ ! Je fais même de ma provoc exprès pour cette raison...

Pour battre la droite sur le terrain de la rhétorique :

1) cesser de parler comme la droite comme le fait le PS
2) cesser d'employer le verbiage charabiesque de l'extrême gauche qui ne trouve aucun écho dans le peuple.
3) du concret, encore du concret et toujours du concret.
4) éviter les vieilles phrases marxistes éculées qui sont discréditées depuis 50 ans.
5) dans les débats contradictoires, rentrer méchament dans la gueule des adversaires politiques et des journalistes et non donner l'impression qu'on est copains comme cochons.

Le consensus mou actuel favorise la droite ! C'est évident comme un nez au milieu de la figure.

Pour le reste, je suis en parfaite symbiose avec vous.

En ce qui me concerne, seule la victoire est jolie. Il nous reste 4 ans, autant en profiter pour réfléchir, non ? Et puis, il faut qu'on se différencie largement de nos adversaires, merde !

Sinon la droite est là pour 50 ans !

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | jeudi, 26 juin 2008 17:10

Ecrit par : Pamela de Barres | jeudi, 26 juin 2008 16:29

Si annoncer que l'on va continuer une guerre qui coûte des centaines de milliards de dollars et la vie de jeunes soldats américains, cela ne s'appelle pas bousculer...

Écrit par : nef | jeudi, 26 juin 2008 17:14

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | jeudi, 26 juin 2008 17:10

Une question "concrète" : qui est ce "on", ce "nous", et par qui, par quoi est-ce incarné ?

Écrit par : f | jeudi, 26 juin 2008 17:19

2) cesser d'employer le verbiage charabiesque de l'extrême gauche qui ne trouve aucun écho dans le peuple.

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | jeudi, 26 juin 2008 17:10


Rappelez -moi qui est l'opposant de gauche de Sarkozy ?
http://www.marianne2.fr/Besancenot,-nouveau-casse-tete-du-PS_a88418.html

Écrit par : nef | jeudi, 26 juin 2008 17:20

Ecrit par : f | jeudi, 26 juin 2008 17:19

C'est une putain de bonne question !

Écrit par : nef | jeudi, 26 juin 2008 17:26

C'est à la mode "concret" surtout à droite.

Exemple Wauquiez, un exemple concret par réponse.

C'est vieux comme le monde, pardon comme l'ENA, ton concret mon cuicui, Giscard le faisait très bien avec son "panier de la ménachère".

Écrit par : nef | jeudi, 26 juin 2008 17:38

Ecrit par : f | jeudi, 26 juin 2008 17:19
Ecrit par : nef | jeudi, 26 juin 2008 17:20


Ma pauvre Nef, si tu savais !!!!
Si tu espères gagner avec Besancennot... On est pas sorti de l'auberge ! Y a que "Marianne" pour écrire des âneries pareilles ! Je le sais j'y suis abonné.

Il est sympa le petit facteur, mais le problème c'est que personne ne l'imagine gouverner... À raison, d'ailleurs. Si vous croyez à cette hypothèse, on aura la famille Sarkozy pendant 50 ans ! Le petit Louis se préparant déjà...

"On et nous", c'est une gauche plutôt unie que je sache mon ami f,

Depuis que je suis venu au monde à part le PC qui tenait la route, la gauche de la gauche n'a jamais été bonne à rien et en plus elle nous a donné des tas de transfuges serviles qui viennent aujourd'hui enrichir la pire droite !

Putain ! Si vous saviez le nombre de maos et de trotkistes que j'ai entendus et quand je les vois maintenant... Je me dis qu'on est pas prêt de réussir l'alternance, mes bon amis...

Alors...

Mais cela n'engage que moi.

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | jeudi, 26 juin 2008 17:40

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | jeudi, 26 juin 2008 17:40

Et bien si tu crois aux flambys et à leur concrétude pour nous nous sauver, va voir quelques commentaires plus haut ce que j'en pense.

Écrit par : nef | jeudi, 26 juin 2008 17:53

des tas de transfuges serviles qui viennent aujourd'hui enrichir la pire droite !

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | jeudi, 26 juin 2008 17:40

Tu parles de qui Jouyet ?

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Pierre_Jouyet

Ah non Besson alors ?

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ric_Besson

Toujours pas avec Bockel je brûle ?

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Marie_Bockel


Ah j'ai trouvé c'est lui le gauchiste

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bernard_Kouchner

Écrit par : nef | jeudi, 26 juin 2008 17:55

Ecrit par : nef | jeudi, 26 juin 2008 17:55

Effectivement Jouyet en est un, les autres aussi et tu peux ajouter Jospin... (j'ai dû lire ça sur le dernier Marianne, tiens !)...

Mais Nef, il n'y a pas que dans la politique, vas voir dans le secteur économique,avec de gros capitalistes encore plus fanatiques que les néolibs anglo saxons c'est encore pire.

Des gens fidèles à leurs convictions de jeunesse, y en a pas beaucoup, tu sais...

C'est peut être pour ça que je suis favorable de faire table rase de ce putain de passé... Et d'oublier tous ces verbiages creux qui ont enfumé ma jeunesse...

Tu sais, je ne suis pas non plus pour les Flambys et autres Delanoë qui m'exaspèrent, DSK, Aubry, Valls et même Royal, même Montebourg que j'aimais bien au début me semble une coquille vide, tu te méprends sur mes engagements...

J'ai voté Royal aux deux tours mais en 2002 j'ai voté Taubira au premier tour et abstention au second tour.

Mme Taubira représentait à mes yeux, ce que un chef d'état devait être : impartial, neutre, en retrait, attaché à la République et arbitrant les décisions du Parlement. C'est ma conception d'une gouvernance moderne.

Il n'y a qu'en France qu'on trouve à la tête d'un état moderne, un oligarque...

J'ai toujours détesté les présidents de la 5ème car ils se prennent pour des souverains et ça, je ne le supporte pas.

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | jeudi, 26 juin 2008 18:24

Je suis d'accord avec Cui-Cui..ce n'est pas parce que les téléspectateurs de M Drucker le trouve symphatique qu'ils vont voter pour lui..Je pense malheureusement qu'ils préfereraient encore voter pour Marine Le Pen..
Cui-cui pose une excellente question..
Pourquoi le discours de la droite ou de l'extrême droite passe mieux dans l'opinion que celui de gauche et d'extrême gauche..parce qu'ils ne raciotinent pas; dans chacun de leur discours ils placent le mot "bon sens"..pas plus démago, mais çà marche

Écrit par : Pamela de Barres | jeudi, 26 juin 2008 18:26

pour vous.. si Vous
http://www.raslebol.moonfruit.fr/#/accueil/2846142
;-))

Écrit par : !! | jeudi, 26 juin 2008 18:45

@nef

En effet, les propos de Viveret sont très interessants et sont assez proches de ce que je dis ici ou ailleurs, à la fois sur les inquiétudes et les solutions. Je ne connaissais pas j'avoue...

A 2cui et Pam, je ferais remarquer que Besancenot, qui ne représente pas mon idéal politique mais est en ce moment le plus proche de mes positions (du moins celui qu'on entend), dispose d'un potentiel électoral proche des 15% aujourd'hui.

Je ne pense pas non plus qu'il soit le sauveur mais il pourrait bien être le catalyseur notamment d'une prise de conscience par la gauche de gouvernement qu'il faut retrouver le goût du combat.

La droite a en effet réussi à faire passer les pires régressions sociales comme le résultat d'une logique économique inéluctable (le fameux bon sens). La gauche a implicitement confirmé et c'est ce qui a permis la victoire des néolib, servis également par l'individuation de la société.

Aujourd'hui, il m'apparaît assez facile de retourner cette logique. On peut se demander quand même comment une escroquerie intellectuelle et une vraie mesure idéologique comme le "travailler plus pour gagner plus" a pu convaincre des millions de gens. Tout simplement parce que la gauche avait failli par la loi Aubry 2 (la RTT ficelée par le medef) et n'a pas voulu défendre le partage des richesses (qui continuent à augmenter). La victoire de la droite c'est aussi et surtout la démission de la gauche. Sans opposition, c'est tout de suite plus facile. Le manque de simplicité n'est pas la cause de tous les maux...

Écrit par : Nicks | jeudi, 26 juin 2008 22:13

Cui² (je maintiens parce que le style ; parce que l'hétérodoxie ; et que personne ne connait les intentions dudit oiseau), tout cela est un peu vague, pas très concret...
Lagauchunie, c'est quoi, le retour de la gauche plurielle ?

Écrit par : f | jeudi, 26 juin 2008 22:52

Sur la peine de mort je ne pense pas qu'on puisse comparer France et Etats-Unis : aux Etats-Unis la Cour Suprême vient de réaffirmer le droit des citoyens a être armés, et de toute façon c'est une société beaucoup plus violente que la société française. L'attachement à la peine de mort y est plus viscéral.
En plus Obama n'étant pas totalement blanc il doit donner des gages (il s'est aussi couché devant le lobby sioniste, à ma grande tristesse. Mais ça ne préjuge de qu'il fera s'il est élu).

Cela dit je ne comprends pas que les deux arguments forts contre la peine de mort ne portent pas dans des sociétés comme le Japon ou les USA :

- impossibilité de réparer une erreur judicaire quand la victime de l'erreur a été exécutée
- utilisation fréquente de la peine de mort pour crimes politiques dans les dictatures.

Écrit par : Armand | vendredi, 27 juin 2008 08:10

Une Télésarko sur le service public ? http://www.liberation.fr/politiques/0101165312-une-telesarko-sur-le-service-public

Écrit par : lola | mardi, 28 octobre 2008 11:00

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu