Avertir le modérateur

« Sondage général | Page d'accueil | DEMOCRATIE PUNITIVE »

mercredi, 18 juin 2008

Banlieues. Impressions fugaces...

Au hasard de mes pérégrinations sur les marchés populaires du 9-5 (Val d’Oise) et du 9-3 (Seine Saint Denis), endroits, où quand vous citez Hegel on vous demande s’il s’agit du nom de votre pitbull, vous prononcez le patronyme d’Engels, on vous interroge poliment pour savoir s’il est toujours ailier dans l’équipe de football d’Allemagne, vous parlez de Nietzsche, on répond « à tes souhaits ! », et vous vous  réfèrez à Marx, on vous rétorque qu’on préfère les « Bounty », bref un lieu ancré dans la réalité brute et brutale, où, seule compte le fait de gagner sa vie au jour le jour…

150118093.jpgCet environnement ou toutes les cultures se croisent, échangent, luttent, commercent, rient, se mélangent et se disputent, est le creuset de la réalité de demain quoiqu‘en pensent tous les tenants d’une certaine France éternelle qui n’existe que dans leur imagination, des comportements sociaux apparaissent, insignifiants au départ, mais édifiants pour un observateur curieux et dépourvu d’idéologie et préjugés.

Et puis, il est temps de tordre le cou à certaines affirmations médiatiques misérabilistes qui n’ont que peu à voir avec la réalité. Ainsi par exemple, à la fin de chaque marché, des légumes abîmés sont jetés dans les poubelles, des aliments avariés sont laissés sur place ; depuis que j’exerce ce métier, des tas de gens viennent les ramasser, c'est évidemment un spectacle affligeant pour notre société mais il est tout de même intéressant de noter qu’il n’y en a pas davantage aujourd’hui, qu’auparavant… À en croire divers reportages à la télévision en recherche de scoops foireux, des hordes d’affamés se battraient presque pour glaner un fruit gâté par ci, un légume pourri par là ! Il n’en est rien et pourtant je tourne quotidiennement dans des banlieues les plus déshéritées…

Lorsque vous vous promenez dans les marchés populaires de la banlieue Est de Paris, où une forte proportion de musulmans font leurs courses, vous êtes frappés par la variété des tenues vestimentaires, voiles, légères coiffes, quelques abayas noires , de rares burkhas, mais surtout une très grande majorité de tenues ordinaires, parfois légères portées surtout par des jeunes femmes… Je m’amuse parfois à observer des groupes de deux ou trois jeunes filles vêtues qui avec un voile, qui avec une tenue plus stricte, qui avec les cheveux dégagés et un jean taille basse, preuve, s'il en était, de tolérance et d'ouverture d'esprit entre toutes les conceptions  de la religion et de la vie civile… Le voile étant surtout porté, et ce de plus en plus, par les femmes au foyer, mariées d'un certain âge : de ce côté on ressent une pression religieuse plus accentuée qu'auparavant, en même temps qu'une sorte de réflexe conformiste communautaire. 

J'ai d'ailleurs remarqué que les femmes qui travaillaient avaient tendance à nettement moins porter le foulard. On observe que depuis 2 ou 3 ans, les comportements , les moeurs  semblent se libéraliser rapidement, le poids des traditions s'alléger, essentiellement sous l’impulsion des plus jeunes, me semble t-il.

Dernièrement, j’ai appris par la presse que des émeutes ensanglantaient plusieurs villes importantes des pays du Maghreb, et curieux de n’entendre personne en parler, j’ai interrogé une dizaines de copains entre trente et quarante ans, originaires d'Algérie ou de Tunisie, qui m’ont déclaré ne pas se sentir concernés outre mesure : j’ai compris à ce moment là, combien ils se sentaient français et n'éprouvaient qu'un intérêt lointain pour leurs racines, contrairement à beaucoup d'âneries qu’on peut lire et entendre ça et là ! À noter également l'absence presque totale de conviction et d'intérêt dans les luttes sociales et syndicales. Les Français d'en bas et d'en dessous, visiblement ne se sentent pas très concernées par tous ces combats qu'ils jugent, avec fatalité, souvent perdus d'avance et peu mobilisateurs. En fait, ce qui saute aux yeux, c'est l'absence de politisation de l'immense majorité des habitants des cités banlieusardes qui considère que tous les Partis de l'échiquier politique, surtout à gauche, les ont trahi sans vergogne...

674050914.jpg

Depuis quelques mois, on assiste à la venue assez massive d’Européens de l’Est qui se construisent des petites cabanes conçues à partir de bric et de broc, placées entre deux bretelles d’autoroutes, au milieu d’un taillis, ou sur un tout petit terrain rempli de gravats, des sortes de bidonvilles à échelles réduites souvent repérés et détruits par les autorités assez rapidement.


D'après ce que je vois tous les jours, la situation sécuritaire est un peu meilleure qu'avant les émeutes de novembre 2005 car la couverture policière y est infiniment plus dense tandis que le bilan économique, au sein des banlieues, commence à devenir assez catastrophique et angoissant. Les clients négociant les prix aux dizaines de centimes près !

En tout cas une chose est certaine, et là, il faudra que nos technocrates prennent garde : plus il y aura de lois et de règlements restrictifs et coercitifs concernant la vie de tous les jours, plus il sera difficile de joindre les deux bouts, plus la population sera obligée d'emprunter des chemins détournés pour s'en sortir. Il semble qu’on atteigne désormais une certaine saturation et les limites acceptables pour les classes les plus modestes et même celles situées un peu plus haut. La baisse du pouvoir d'achat atteint durement les classes sociales les plus pauvres et il est certain que ces gens, n'auront d'autres échappatoires, non point de se révolter car cela ne rapporte guère d'avantages et leur attire trop d'ennuis, mais de sombrer dans les magouilles, sans l'ombre d'un remord, en considérant que dans une société où les décideurs économiques, médiatiques et parfois politiques se gavent sans pudeur et sans retenue, le pauvre citoyen n'a pas à se priver de contourner la Loi pour seulement survivre. On sent d'ailleurs cet état d'esprit croître nettement dans l'opinion et on entrevoit le début d'une rupture de la cohésion sociale, un pourrissement de l'esprit civique dans les banlieues depuis l'élection de Nicolas Sarkozy, une des rares sphères où il est unanimement et sévèrement rejeté.

Si Carla me lit, j'espère qu'elle lui en touchera deux mots car comme chacun sait, un homme qui possède 5 ou 6 cerveaux parfaitement irrigués n'est jamais pris au dépourvu. Reste à savoir si les terminaisons nerveuses entre ces cerveaux sont au point ? L'avenir nous le dira mais j'avoue éprouver un certain doute, sinon un doute certain...

Amis des banlieues, en ce jour de deuil national dû à l'élimination de l'équipe de France de football au championnat d'Europe, les sanglots dans la voix, les larmes dans les yeux, permettez de vous dire adieu !

 Cui cui, oiseau vagabond...

07:00 Publié dans Societé | Lien permanent | Commentaires (56) | Tags : banlieues, 9-5, 9-3, marchés, moeurs, 95, 93

Commentaires

Que le peuple soit systématiquement écarté de la politique par l'abrutissement général orchestré par le matraquage médiatique et la consommation compulsive est un fait.

Maintenant prétendre que la réflexion est étrangère aux gens modeste du fait de la nature même de leurs conditions de vie est un renoncement.

Criminaliser la pauvreté, ce qui est décrit dans le billet comme une conséquence naturelle, est peut-être aussi une volonté délibérée.

Conscientiser et expliquer toujours et encore au rythme insoutenable de la propagande bourgeoise distillée comme un venin à la source intarissable.

Écrit par : odm le prolétaire. | mercredi, 18 juin 2008 09:20

Dans ce billet plutôt satisfaisant dans son ensemble, il y a une drôle d'idée dans le premier paragraphe. Que va-t-on sur les marchés populaires prononcer - sauf pour insulter son voisin :

- He[ta]gel !
- Engels-tu-m'veux-t'as-un-blème !
- Nietzsche-ta-race !
- Marx-devant-toi-eh-dugland !

Écrit par : hume - heure du jour | mercredi, 18 juin 2008 10:16

Vraiment pas mal, ce billet, cui-cui!

Écrit par : etrun | mercredi, 18 juin 2008 12:41

Pas piqué des hannetons, cette histoire de trafic de nougats humanitaires dans laquelle est impliqué le Didier Schuller, grand ami de Charles Pasqua, l'homme qui vient - avec l'inénarrable tandem des époux Balkany- d'aider le fils du Minibush à se faire téléporter à la tête du groupe UMP au conseil général des Hauts de Seine....En parlera-t-on au journal de PPDA, ce soir?

Écrit par : etrun | mercredi, 18 juin 2008 13:17

bizarre ton billet Cui cui, oiseau vagabond...
limite insultant
je crois que ce n'était pas le but.. alors je ne commenterai pas

sauf que ça aurait été bien d'éviter certains clichés

je dis comme ça..
c'est toi qui vois!

Écrit par : le meuble rèfugié dans son coin | mercredi, 18 juin 2008 17:04

Le meuble rèfugié dans son coin | mercredi, 18 juin 2008 17:04

Insultant? J'ai l'impression que cui cui essaie de donner quelques impressions personnelles, sans prétendre avoir fait une étude sociologique de 15 mois sur le sujet. Tu peux être plus précis sur les clichés que tu y vois? Moi j'avais l'impression que cui cui essayait au contraire d'en dégonfler quelques uns. Et ça correspond assez à ce que je vois, moi, sur certains arrdts du Nord de Paris.

Écrit par : etrun | mercredi, 18 juin 2008 17:08

Tu peux être plus précis sur les clichés que tu y vois?
Ecrit par : etrun | mercredi, 18 juin 2008 17:08

non!

Maghnia..

Écrit par : le meuble réfugié dans son coin | mercredi, 18 juin 2008 18:21

Voir et ressentir. L'autre, les autres.
Cui cui, en général, les clients et les marchands ne sont pas vraiment là pour deviser. Le rythme du marché, celui des clients et ce que l'on vient y faire.

Écrit par : agathe | mercredi, 18 juin 2008 20:21

HS / des nouvelles d'Elisabeth tessier : elle va bien, merci

Dans sa chronique de mercredi, parue dans le magazine suisse l'Illustré, l'astrologue Elizabeth Teissier avait prédit la victoire de la France à l'Euro. «Le ciel de Raymond Domenech, comparé à celui de la finale de l'Euro, m'a éblouie», écrit-elle. «Ce verseau ascendant vierge vit un moment unique dans sa vie, à l'instar d'Alain Prost en 1985, lorsque je lui ai annoncé qu'il serait champion du monde, poursuit-elle. De là à conclure que la France va gagner l'Euro, il n'y a qu'un pas, que je franchis allégrement ! Problème : le jour de la parution de son article, la France était éliminée de l'Euro suite à sa défaite 2-0 face à l'Italie. (Avec AFP)

Écrit par : attention : HS | mercredi, 18 juin 2008 21:45

C'est la fin ?
Quel silence, quel calme, le vin est-il tiré ?
Les carottes sont elles cuites ?
Les égos rassasiés ?
Allez savoir !

Écrit par : odm le prolétaire. | mercredi, 18 juin 2008 23:13

FICHE PLAN SOCIAL
PLAN SOCIAL SUCRE D'ORGE, 18 FAMILLES.
18.06.2008 | Commentaires (2)
PLAN SOCIAL VALEO LA SUZE, 160 FAMILLES
18.06.2008
PLAN SOCIAL NEYRAT-PEYRONIE SAUMUR, 127 FAMILLES
18.06.2008
PLAN SOCIAL ESSEX CHAUNY, 95 FAMILLES.
11.06.2008 | Commentaires (3)
PLAN SOCIAL WHIRLPOOL AMIENS, 153 FAMILLES.
11.06.2008
PLAN SOCIAL SANOFI-AVENTIS, 800 FAMILLES
10.06.2008
PLAN SOCIAL GOODYEAR AMIENS, 402 FAMILLES.
31.05.2008 | Commentaires (3)
PLAN SOCIAL BOSH BEAUVAIS, 240 FAMILLES.
31.05.2008
PLAN SOCIAL HEINEKEN, 190 FAMILLES.
31.05.2008
PLAN SOCIAL NATIXIS, 1650 FAMILLES.
31.05.2008
PLAN SOCIAL MECACHROME AUBIGNY, 130 FAMILLES
21.05.2008 | Commentaires (7)
PLAN SOCIAL FCI LA FERTE-BERNARD, 469 FAMILLES.
21.05.2008
PLAN SOCIAL EDA, 14 FAMILLES.
17.05.2008
PLAN SOCIAL MARTY CUZORN, 200 FAMILLES
17.05.2008
PLAN SOCIAL THYSENKRUPP, 500 FAMILLES.
17.05.2008
PLAN SOCIAL ZACH SYSTEM AVRILLE, 45 FAMILLES
17.05.2008
PLAN SOCIAL CHAUSSURES MARCO, 47 FAMILLES.
17.05.2008
PLAN SOCIAL STAF HENIN BEAUMONT, 7 FAMILLES
04.05.2008 | Commentaires (3)
PLAN SOCIAL EDS, 80 FAMILLES.
03.05.2008 | Commentaires (1)
PLAN SOCIAL GDX AUTOMOTIVE, 148 FAMILLES.
03.05.2008
PLAN SOCIAL TRELLEBORG CARQUEFOU, 450 FAMILLES
03.05.2008
PLAN GIREX MAZAL. BONNE NOUVELLE ?
24.04.2008
PLAN SOCIAL FRONT NATIONAL, 20 FAMILLES.
24.04.2008 | Commentaires (2)
PLAN SOCIAL MET ATLANTIQUE ST NAZAIRE, 27...
14.04.2008
PLAN SOCIAL ZODIAC ROCHEFORT, 142 FAMILLES.
14.04.2008
PLAN SOCIAL Avery Dennison AVELIN, 42 FAMILLES.
11.04.2008
PLAN SOCIAL NSF YAINVILLE, 64 FAMILLES
09.04.2008 | Commentaires (1)
PLAN SOCIAL GENERAL MOTORS STRASBOURG, 168...
09.04.2008
PLAN SOCIAL LE MONDE, 130 FAMILLES.
09.04.2008
PLAN SOCIAL Forest Liné CAPDENAC, 40 FAMILLES
09.04.2008
PLAN SOCIAL ONTEX LUNEL-VIEL, 136 FAMILLES
06.04.2008 | Commentaires (2)
PLAN SOCIAL SLMC NARBONNE, 42 FAMILLES.
29.03.2008
PLAN SOCIAL PHILIPS DREUX, 279 FAMILLES.
29.03.2008
PLAN SOCIAL RPA PROCESS, 121 FAMILLES
21.03.2008 | Commentaires (3)
PLAN SOCIAL LE PROGRES, 200 FAMILLES
09.03.2008
PLAN SOCIAL PHOTOSTATION, 150 FAMILLES.
06.03.2008 | Commentaires (1)
PLAN SOCIAL B2S RENNES, 83 FAMILLES
02.03.2008 | Commentaires (1)
PLAN SOCIAL GIREX-MAZAL QUIMPER, 62 FAMILLES
01.03.2008 | Commentaires (1)
PLAN SOCIAL NEW MAN CHOLET, 62 FAMILLES
01.03.2008 | Commentaires (3)
PLAN SOCIAL FLEXTRONICS, 893 FAMILLES
01.03.2008 | Commentaires (2)
PLAN SOCIAL SANMINA CHERBOURG, 302 FAMILLES
01.03.2008 | Commentaires (2)
PLAN SOCIAL SKF VENDEE, 200 FAMILLES
28.02.2008 | Commentaires (4)
PLAN SOCIAL SONY RIBEAUVILLE, 230 FAMILLES
28.02.2008
PLAN SOCIAL DMC MULHOUSE, 204 FAMILLES
27.02.2008
PLAN SOCIAL CHAPPEE, BAXI, 110 FAMILLES.
26.02.2008 | Commentaires (2)
PLAN SOCIAL CRUDETTES PERPIGNAN POMONA, 70...
25.02.2008
PLAN SOCIAL AVONA DUBOUIS GLEIZE, 97 FAMILLES
25.02.2008
PLAN SOCIAL ASTEEL DOUARNENEZ, 50 FAMILLES
23.02.2008 | Commentaires (3)
PLAN SOCIAL SMOBY JURA, 500 FAMILLES
23.02.2008
PLAN SOCIAL DUNLOP, 478 FAMILLES
23.02.2008
PLAN SOCIAL BISCUITERIE JEANNETTE, 22 FAMILLES
23.02.2008
PLAN SOCIAL DULAC MEDIA, 45 FAMILLES
23.02.2008
PLAN SOCIAL ARCELOR MITTAL, 600 FAMILLES
23.02.2008
PLAN SOCIAL MICHELIN KLEBER, 826 FAMILLES
23.02.2008
PLAN SOCIAL ARC INTERNATIONAL, 560 FAMILLES
23.02.2008
PLAN SOCIAL ALCATEL LUCENT, 300 FAMILLES
23.02.2008
PLAN SOCIAL LE CABANON, 90 FAMILLES.
23.02.2008

Écrit par : odm le prolétaire. | mercredi, 18 juin 2008 23:15

En direct de la chambre du Lord :
http://bruxelles.blogs.liberation.fr/coulisses/2008/06/le-royaume-uni.html

Écrit par : Lord Nithorynque | jeudi, 19 juin 2008 01:45

cui cui, oiseau vagabond...

j'ai vu ton
"un observateur [..] dépourvu d’idéologie et préjugés."
j'ai eu honte de ce doute qui m'envahissait

alors j'ai re et re-re et re-re-relu ton billet
et je me suis arrêtée à :
"[..]ils se sentaient français et n'éprouvaient qu'un intérêt lointain pour leurs racines, contrairement à beaucoup d'âneries qu’on peut lire[..]"

"curieux"!!
(oui!..c'est le mot qui m'avait échappé)

salut etrun

Écrit par : Maghnia | jeudi, 19 juin 2008 07:27

Notre beau pays n'a jamais manqué de beaux esprits capables, capables notamment de lui fournir les idées nécessaires à la perpétuation des fondamentaux du Royaume, puis de la République. Ainsi en fut-il de quelques propositions visionnaires , telles celle de poursuivre le boulevard saint Michel jusqu'à la mer ou de transporter les villes à la campagne. Mais , et c'est là un des traits permanents du "mal français", on manqua le plus souvent du personnel administratif et politique aussi capable que l'était, dans leur imagination rénovatrice, nos beaux esprits visionnaires et salvateurs.
Ainsi en fut-il donc, également, du processus qui conduisit, à la fin du XXème siècle, à l'extension et à la transformation progressive des villes et des banlieues. Singulièrement la banlieue parisienne. Sous couvert de transporter les villes ( nouvelles) à la campagne, on a en réalité rejeté les populations urbaines de leur "milieu naturel" dans des réserves ( pour faire place aux nouveaux riches/arrivants ), sur le modèle de ce qui fut appliqué 150 ans plus tôt aux américains d'origine , avec des résultats similaires , mais à bien plus grande échelle : déculturation, étiolement symbolique et social, violence, désespoir.
Une grosse différence c'est que les usurpateurs , les spoliateurs sont , ici et maintenant, très minoritaires.
Une autre différence c'est que les usurpés et les spoliés sont bien plus vaillants que leurs ennemis de classe .
Alors ?
Les oppresseurs devront-ils ériger des murs ( à la place des périphériques ) , comme on en voit à nouveau se construire dans d'autres régions du monde ?

Écrit par : urbain | jeudi, 19 juin 2008 09:32

Ecrit par : odm le prolétaire. | mercredi, 18 juin 2008 23:15

Et d'autres encore comme celui de ma boite...merci les fond de pensions américains...merci les vieilles de Dallas; pour une fashionista parisienne, il y aura 5 casablancais;
la question est...est-ce bien un licenciement économique..

Écrit par : Pamela de Barres | jeudi, 19 juin 2008 09:48

est-ce bien un licenciement économique..

Ecrit par : Pamela de Barres | jeudi, 19 juin 2008 09:48

Un licenciement n'est-il pas, toujours, "économique" ?
Pour peu qu'on restitue tout son (ses) "sens" ( surtout les plus triviaux) à cet épithète ...
La (vrai) question est de savoir ... pour qui ?

Écrit par : urbain | jeudi, 19 juin 2008 10:01

Ecrit par : urbain | jeudi, 19 juin 2008 10:01


Je pose la question; notre activité ne cesse pas, elle est reprise par d'autres...et notre groupe n'est pas en déficit..

Écrit par : Pamela de Barres | jeudi, 19 juin 2008 10:38

Ecrit par : Pamela de Barres | jeudi, 19 juin 2008 10:38

C'est bien ce que je dis : économique, oui, mais pour qui ? Pour les actionnaires dont "l'économie" se trouve optimisée par ces licenciements, selon la bonne vieille loi ( capitaliste) de l'optimisation du taux de profit.
Si maintenant on prend la racine sémantique du terme "ekonomein" qui renvoie déjà chez les pères ( de l'époque hellénistique ) à la notion d'adaptation au réel contingent ( de "l'humain" ) , on peut raisonnablement douter que cette interprétation de "l'économie" ( par tes actionnaires et avec eux par les tenants de l'économie libérale ) soit en rapport avec celle de la patristique qui voyait en jésus christ "l'économie de Dieu" .
( cette dernière remarque évidemment destinée prioritairement à odm ).

Écrit par : urbain | jeudi, 19 juin 2008 11:00

Ecrit par : urbain | jeudi, 19 juin 2008 11:00

D'ailleurs j'en appelle à ODM pour m'éclairer..

Écrit par : Pamela de Barres | jeudi, 19 juin 2008 11:12

Odeur de sapin ici !

Écrit par : Sick my duck | jeudi, 19 juin 2008 11:57

Ah, j'aime bien les contrepèteries (toujours de très bon goût en général)

Écrit par : Nicks | jeudi, 19 juin 2008 12:09

Ecrit par : Pamela de Barres | jeudi, 19 juin 2008 10:38

Le licenciement doit être consécutif " notamment à des difficultés économiques ou à des mutations technologiques " (art. 321-1 du Code du travail).

Si une entreprise ne peut pas licencier au seul motif d’augmenter ses profits, elle peut en revanche licencier pour " préserver sa compétitivité ".

Est-ce un licenciement individuel pour motif économique ?

Écrit par : hakim fait des beynef | jeudi, 19 juin 2008 13:12

La jurisprudence considère qu’il y a difficultés économiques dans divers cas : mise en redressement judiciaire, cessation des paiements, résultats déficitaires, baisse d’activité entraînant une détérioration des résultats.
Attention, si l’entreprise appartient à un groupe, c’est dans le cadre du secteur d’activité du groupe auquel elle appartient que s’apprécie l’existence de difficultés économiques.

Écrit par : nef | jeudi, 19 juin 2008 13:18

La réorganisation de l’entreprise, entraînant des suppressions d’emplois notamment, est aussi admise comme un motif premier valable d’un licenciement économique, mais seulement si cette réorganisation est une condition de la sauvegarde de la compétitivité de l’entreprise : autrement dit, pour faire appel à cette cause première, il vaut mieux, ironiquement, que l’entreprise soit déjà dans une situation économique et financière obérée, ou du moins qu’elle puisse prévoir, de manière étayée, que faute de réorganisation, sa situation économique va irrémédiablement se dégrader.
Une réorganisation motivée par une volonté d’améliorer les profits, ou de réduire les charges, n’est pas un motif réel et sérieux de licenciement économique. En revanche, si la réorganisation intervient pour anticiper des difficultés économiques prévisibles et mettre à profit une situation financière saine pour adapter ses structures à l’évolution de son marché dans les meilleures conditions, le licenciement sera fondé (Soc. 11 janvier 2006, n° 04-46.201, publié au bulletin).

Écrit par : nef | jeudi, 19 juin 2008 13:20

http://www.pipelette.com/article-205.html

Un petit papier sur l'e-tourisme mais bon c'était avant la guerre de 35 (heures) et la hausse du kérozène.

Écrit par : nef | jeudi, 19 juin 2008 13:30

Ecrit par : hakim fait des beynef | jeudi, 19 juin 2008 13:12

Licenciement collectif 4/5 des postes

Ecrit par : nef | jeudi, 19 juin 2008 13:20

Juste pour faire plus de profits..diminuer les couts..c'est une délocalisation..

Écrit par : Pamela de Barres | jeudi, 19 juin 2008 13:37

Ecrit par : Pamela de Barres | jeudi, 19 juin 2008 13:37

Sur le fond on est d'accord bien sûr mais sur la forme, quels sont leurs arguments ?

Écrit par : nef | jeudi, 19 juin 2008 13:51

La délocalisation d'une entreprise ne peut justifier un licenciement économique que si elle répond aux critères posés par l'article L. 321-1 du code du travail : existence de difficultés économiques, mutations technologiques ou réorganisation de l’entreprise pour sauvegarder sa compétitivité.

La délocalisation de l’entreprise ou d’une partie de l’entreprise à l’étranger peut justifier la suppression d’emplois. Mais, pour que ces suppressions de postes justifient un licenciement économique, encore faut-il que la décision de délocaliser repose sur les critères du licenciement économique définis à l’article L. 321-1 du code du travail. C’est ce que vient de rappeler la Cour de cassation dans un arrêt 18 septembre 2007.

Dans l’espèce ici commentée, une entreprise, filiale d’un groupe, avait procédé au licenciement économique de 94 salariés entraînant la fermeture du site de Tours. Dans les lettres de licenciements, l’entreprise invoquait la nécessité de procéder à une réorganisation en vue de sauvegarder la compétitivité de l’entreprise. Or, la cour d’appel avait constaté que les licenciements résultaient de la décision de délocaliser en Israël la production de l’activité implantée à Tours en raison d’incitations financières et fiscales attractives. Pour les juges du fond, la nécessité de sauvegarder la compétitivité du secteur d’activité du groupe, invoquée dans les lettres de licenciement, n’avait jamais existé et la délocalisation de l’activité à l’étranger obéissait à des facteurs étrangers à ceux prévus par l’article L. 321-1 du code du travail. Les licenciements étaient, en conséquence, dépourvus de cause réelle et sérieuse.

Cass. soc., 18 septembre 2007, pourvoi n° 06-42.401

Écrit par : nef | jeudi, 19 juin 2008 13:54

Résolument décomplexés...

"Les 27 pays de l'Union européenne devraient déléguer leurs ministres concernés par l'immigration et l'intégration à Vichy, les 3 et 4 novembre."

http://tinyurl.com/5tr2tg

Écrit par : f | jeudi, 19 juin 2008 13:55

Ecrit par : f | jeudi, 19 juin 2008 13:55

Dommage que Bousquet et paon ne soient plus de ce monde, leur expérience aurait pu être de nouveau "utilisé"

What a wonderful world !

http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2061

Écrit par : nef | jeudi, 19 juin 2008 14:05

Avec la directive "retour" européenne, les scores épatants de Hortefeux (+80% d'expulsion sur les cinq premiers mois), la stigmatisation, la dépolitisation, le totalitarisme libéro-conservateur qui sévit en Europe nous promet, sur fond d'effondrement économique, des lendemains violents (qu'il saura, si on en croit N. Klein, modeler afin de satisfaire ses propres intérêts).

Écrit par : f | jeudi, 19 juin 2008 14:50

Choc pétrolier

La chancelière allemande Angela Merkel a confirmé, ce jeudi, son opposition à des mesures fiscales, notamment européennes, pour amortir la flambée des cours du pétrole. "Des mesures, surtout de nature financière, qui reviennent régulièrement sur le tapis, et qui en fin de compte empêchent les adaptations nécessaires aux conditions changeantes du marché, doivent de notre point de vue être évitées", a déclaré la responsable allemande devant le Bundestag, chambre basse du parlement.

Écrit par : nef | jeudi, 19 juin 2008 15:07

Choc alimentaire.

FAO : Faut Acheter des OGM (et des jolis tracteurs, des pesticides, des semences de Monsanto, des armoires à cuillères et une tourniquette à faire la vinaigrette)

http://www.cadtm.org/spip.php?article3479

Écrit par : nef | jeudi, 19 juin 2008 15:10

Et "La Royal Bank of Scotland prévoit un krach d’ici septembre" :

http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2077

Ha, les prévisions...

Écrit par : f | jeudi, 19 juin 2008 15:15

Le tout automobile connaît encore quelques beaux restes.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/06/19/01011-20080619FILWWW00562-une-conductrice-fonce-dans-une-eglise.php

Écrit par : nef | jeudi, 19 juin 2008 16:30

Mon cuicui tu renouvelles la citation du che

« Le guérillero doit être au sein du peuple comme un oiseau dans son nid ! »

Écrit par : nef | jeudi, 19 juin 2008 17:09

Ecrit par : Maghnia | jeudi, 19 juin 2008 07:27

Je viens d'arriver : toujours aussi mauvais esprit Maghnia : tu as raison d'être aussi circonspecte : je suis raciste, ça se voit comme un nez au milieu de la figure.

Pauvre meuble du coin rongé par les termites !... Un mec xénophobe qui fait les marchés au milieu de ses potes de toutes nationalités, c'est aussi naturel qu'un gynéco qui déteste le corps de la femme ou qu'une sage-femme qui déteste les bébés. Pfffttttt !

Parfois, je me demande si la méchanceté que tu mets dans tes sous-entendus est réelle ou s'il s'agit de provocation.

Ma pauvre Maghnia, si tu écoutais les réflexions des gens d'origine diverses entre eux, tu tomberais souvent dans les pommes, et pourtant les gens s'estiment et vivent en toute harmonie ensemble !

Quant à chercher la petite bête sous chaque mot...(
Disons que je trouve cette façon de faire...

Suspecte...

Mais comme ça n'est pas la première fois que ton côté trouble apparait et pas seulement avec moi, je mets ça en compte sur un certain surmenage psychologique.

Autrement, désolé de n'avoir pas pu être présent ces derniers temps et sachez que mes petites vannes gentillettes sur le côté intellectuel du blog n'est pas une critique puisque grâce à la plupart d'entre vous, j'apprends des choses et que cela me permet de (re) découvrir des auteurs. La variété, comme je le disais plus haut, c'est tout de même quelque chose d'enrichissant, merde !

Merci à tous et excusez parfois mes excès.

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | jeudi, 19 juin 2008 17:30

Cui², un auteur à découvrir (peut-être) :

Christophe Tarkos - "l'homme de merde, je gonfle" :

http://www.editions-cactus.com/auteurs/tarkos/son/homme.mp3

(Rien de subliminal...)

Écrit par : f | jeudi, 19 juin 2008 17:50

Et inutile de mettre un lien vers les déclarations du jour de l'héritier Serge "Agusta" Dassault...

Écrit par : f | jeudi, 19 juin 2008 17:54

Et comme dit mon spam favori :

Dites "non" à la dysfonction érectile.

Écrit par : f | jeudi, 19 juin 2008 18:23

Et pour finir, un peu de Mario Rigoni Stern, qui vient de mourir :

"La faim, le manque de sommeil, la fatigue, un malaise qu’il ressentait dans tous ses membres et qui était sans doute de la fièvre, lui faisaient confondre lieux et époques. Pour l’instant, tout ce qu’il savait c’est qu’il devait marcher vers l’ouest, à la fin d’une guerre qu’il avait vécue du premier au dernier jour et qu’il avait refusée depuis bien longtemps. Et c’est ainsi qu’il atteignit la frontière. C’était la quatrième fois qu’il la passait : en revenant d’abord de France, ensuite des Balkans, puis de Russie et maintenant d’Allemagne. Il ne se rendait même plus compte de la chance qu’il avait d’être toujours en vie. Il s’étonnait parfois de pouvoir encore bouger les jambes, de pouvoir encore marcher. D’être sans ses camarades. Seul. Et il pensait à une route où il avait si souvent joué quand il était enfant. Il passa la crête de la frontière. Il n’y avait ni agents de la répression des fraudes, ni douaniers, ni drapeaux. Personne. Les barrières étaient relevées : par terre, tout autour, des formulaires et des papiers, quelques armes abandonnées, des boîtes de conserves vides, des excréments. Sur un journal, dans la poussière de la route, il lut un titre : “Mussolini gestorben” 1 , mais, contrairement au 25 juillet 1943 2 , il n’éprouva aucune émotion.”

Écrit par : f | jeudi, 19 juin 2008 18:30

cui cui" fit l'oiseau,.. pourquoi tu t'énerves?
je n'ai jamais dit que tu étais raciste
(ce n'est pas le qualificatif que j'aurais employé)

j'ai voulu dire que si se sentir Français c'était n'éprouver qu'un intérêt lointain pour ses racines.. alors peu de Français (dont moi) se sentiraient Français
pourtant .. désolée.. mon pays c'est la France .. le pays où ma mère a choisi de vivre.

tu remarqueras que je ne t'insulte pas.. moi!
pourtant tu insultes mes frères quand tu sous-entends que les pauvres d'origine maghrébine sont tous musulmans.. sont tous incultes..
est-ce que j'avance que les Français de souche sont tous catholiques et tous instruits?

quant au citoyen qui ne semble pas avoir "à se priver de contourner la Loi" et qui sombre "dans les magouilles, sans l'ombre d'un remord".. je crains qu'il ne soit ni très pauvre .. ni très musulman..
(ses sbires de l’UMP non plus d'ailleurs!)

et puis.. c'est sympa d'aller faire ton marché "au milieu de tes potes de toutes nationalités" mais peut-être sont-ils Français.. comme toi .. et comme moi!
et peut-être que même pauvres et illettrés.. n'éprouvent-ils qu'un intérêt lointain pour ta condescendance.

Écrit par : Maghnia | jeudi, 19 juin 2008 18:40

Ecrit par : Maghnia | jeudi, 19 juin 2008 18:40

Tu as vraiment une case de moins, ma pauvre Maghnia, parce que si sont incultes tous ceux qui ne connaissent ni Marx, ni Hegel, ni Engels, 99,86 % des Français sont incultes, dont moi !

Franchement Maghnia, je trouve que tu cherches la merde et je te déclare : tu me débectes de me faire dire des choses que je n'ai jamais dites ni pensées !

Je pourrais t'enfoncer grave mais tu ne vaux même pas la corde pour te pendre !

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | jeudi, 19 juin 2008 18:59

"cui cui" fit l'oiseau

tu ne supportes pas d'être contré!!
je ne cromprends trop cette agressivité
je te débecte.. est-ce une excuse?
personne ne fait l'unanimité, si?
en tous cas je n'ai pas cette prétention.. rassure-toi
quant à m'enfoncer grave!!!!..
;-))))

bon! je retire "condescendance"
ça c'est méchant.. je reconnais
en plus je ne le pense pas
mais tu avoueras que c'est toi qui as commencé

je te prie de m'excuser
(moi aussi j'adore les marchés)

Écrit par : Maghnia | jeudi, 19 juin 2008 19:23

Dites "non" à la dysfonction érectile.

Ecrit par : f | jeudi, 19 juin 2008 18:23

NON !

Écrit par : urbain | jeudi, 19 juin 2008 19:40

Allons, camarades cuicui et maghnia calmez vous!
Nous aurons besoin de tous le monde pour dénoncer la misère du krash monétaire de septembre...et la refonte du système monétaire mondial qui nous laissera tous sans-le- sou.

Écrit par : odm le prolétaire. | jeudi, 19 juin 2008 19:53

Ecrit par : odm le prolétaire. | jeudi, 19 juin 2008 19:53

Pa ni problem : Ratzinger arrive !
( cui-cui , on dirait que tu t'es un peu "oublié" ...?)

Écrit par : urbain | jeudi, 19 juin 2008 20:52

L'impuissance !
Le verbe et le logos minéralisés.
Aucune espérance dans ce chemin qui serpe,te entre les larmes de la révolution et le miel de l'espérance.

Écrit par : odm le prolétaire. | jeudi, 19 juin 2008 22:09

Mais les raisonnements des possédants comme une obsession !

Écrit par : odm le prolétaire. | jeudi, 19 juin 2008 22:10

Et la posséssion de obsédés comme une coercition sans absolution.

Écrit par : odm le prolétaire. | jeudi, 19 juin 2008 22:12

Altadis pour grossir encore les chiffres de l'imposture.

Écrit par : odm le prolétaire. | jeudi, 19 juin 2008 22:13

Quant à vous, très chère Paméla, il ne tient qu'a vous que le plan social de votre "boite" ne figure dans le blog de la mort !

Écrit par : odm le prolétaire. | jeudi, 19 juin 2008 22:19

j'aime beaucoup ce billet cui cui, comme un instantané de la vie dans les banlieues que tu connais.

"La baisse du pouvoir d'achat atteint durement les classes sociales les plus pauvres et il est certain que ces gens, n'auront d'autres échappatoires, non point de se révolter car cela ne rapporte guère d'avantages et leur attire trop d'ennuis, mais de sombrer dans les magouilles, sans l'ombre d'un remord, en considérant que dans une société où les décideurs économiques, médiatiques et parfois politiques se gavent sans pudeur et sans retenue, le pauvre citoyen n'a pas à se priver de contourner la Loi pour seulement survivre."

c'est ce qui se passe en Italie, la magouille pas de révolte pas de conscience politique.
mais c'est dangereux pour la cohésion sociale.
dans les banlieues romaines et napolitaines ce sont les immigrés qui font en les frais (particulièrement les roms)

Écrit par : céleste | jeudi, 19 juin 2008 22:31

Ecrit par : Maghnia | jeudi, 19 juin 2008 19:23

"Enfoncer grave" ? ;-)))

Fallait vraiment que je sois en colère pour me tromper de terme à ce point !!!!

J'en rigole encore... et pourtant je n'avais pas bu !

Mais ta mauvaise foi m'a foutu les boules...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | jeudi, 19 juin 2008 23:09

Ecrit par : céleste | jeudi, 19 juin 2008 22:31

Merci Céleste...

Tu as raison, j'ai remarqué que les difficultés actuelles, au lieu de souder les bonnes volontés les dissout dans un égoïsme ou un corporatisme combinard et stérile...
Mais on a aussi l'impression que chaque personne qui détient une bribe de pouvoir (ONG, associations, sport, etc) s'y accroche avec tant de force que le collectif n'est parfois qu'un mot un peu creux destiné surtout à conforter le pouvoir désespéré de petits chefs souvent bénévoles mais inamovibles...

C'est un peu la rançon de l'individualisme à tout crin prôné par les idéologues libéraux : pour eux, tout ce qui est collectif est suspect et voué à l'échec...

Pour qui regarde et écoute beaucoup les médias, c'est frappant...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | vendredi, 20 juin 2008 00:03

je confirme : Engels n'a pas été sélectionné mais Marx pourrait bien être sur la feuille de match de la finale


c'est pas parce que qu'on a pas lui ses classiques qu'on ne les connait pas

des fois même on les sait avant d'avoir ouvert le livre

excellent !!!

Écrit par : tgb | vendredi, 20 juin 2008 22:09

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu