Avertir le modérateur

« Bruxelles. The new Gotham city of Europa. | Page d'accueil | Badiouseries ... »

vendredi, 30 mai 2008

LA RADIO : EPISODE 1

 


podcast





La musique, un art mineur confié à des Majors

Les panels.
L’arme suprême utilisée par toutes les radios (privées et publiques) pour décider si tel ou tel disk peut passer à l’antenne.

Panel : plusieurs dizaines de personnes censées être représentatives de la radio qui organise le panel + 2 ou 3 autres radios pas trop éloignées soit par le format, soit par la musique soit par le milieu socio pro (les fameux CSP+ et CSP-, la ménagère de – de 50 ans etc...) RTL, Chérie FM et France Bleu sont tout à fait dans ce cadre là.

Exemple : pour créer sa base musicale (chaque radio a sa base, entre 400 et 1200 morceaux maxi...400 par ex pour Fun qui fait des rotations très fortes, 6/7 passages/jour voire plus pour certains titres...1200 pour France Bleu qui a des des rotations max de 2/3 par jour) toutes les radios utilisent ce système.
Notez que je ne parle ici que des FM musicales et des Généralistes.

Le panel donc, on y revient....imaginez un auditorium avec 2/300 personnes à qui on fait écouter 8 secondes d’un disk (oui oui, 8 sec) et a qui on demande son avis.
Sachant très bien, qu’un disk, la plupart du temps est « apprécié » » parce qu’il est matraqué, que peut faire une Marie cherrier contre une Vanessa Paradis ou une Juliette face à Miss Dominique ??? (Je n’ai pas pris les exemples en fonction des gabarits, mais c’est juste 4 personnes que je n’apprécie pas trop, ça force l’objectivité).
J’ai récemment vu de mes yeux myopes (mais c’était du Comic sans ms police 16) que Calogero virait Renan Luce d’une playlist parce qu’il avait eu, je cite : « un taux d’agrément de 55% au dernier panel »

Question : A quoi servent les programmateurs ? Faire les moutons des enquêtes d’opinion ?

Question : Que va devenir la création musicale si ce sont toujours les artistes les plus connus qui « sont tirés du chapeau » des panels (combien de temps encore l’Orange de Becaud reprise par star ac puis par les descendants de star ac etc... ?) ?

Question : quelle serait la réaction des journalistes si on leur demandait de faire leur reportage en fonction de panels (moi, je veux qu’on parle des ascenseurs en panne, moi, je veux qu’on parle des crottes qu’il ya partout devant chez moi, moi, moi, moi) ; Vous me direz, y’a déjà pas mal de ça dans nos 13h et 20h, mais faut-il pour autant le généraliser et l’accepter ?

Question : demanderait-on à un boulanger de changer la façon de faire son pain ?
Réponse : oui.
Un jour que je me plaignais de ne plus trouver de bonnes baguettes avec une bonne mie épaisse et une bonne croûte, mon pote boulanger m’a répondu ; c’est à cause de tous ces cons qui demandent «une  baguette pas trop cuite SVP », « l’habitude de bouffer leurs merdes de hamburgers tous mous » a-t-il rajouté.

Quant a la phrase : « c’est le public qui a toujours raison »
Non
Non, le public n’a pas toujours raison.
Le public, c’est moi, vous, nous tous et on, moi en tous cas, a besoin et envie d’être informé, d’apprendre, de découvrir et pas qu’on me rabâche sans cesse ce que je sais déjà.
La preuve avec Urbain qui me gonfle souvent, mais qui nous a tellement tanné avec Le Rapport De Brodeck que j’ai fini par l’acheter (pas chez lui gnark gnark) et c’est un des plus beaux livres que j’ai lu...merci Urbain, sur le coup, j’ai même maté Badiou, mais ça bougeait trop l’image, alors j’ai vomi.

 

Rep Ban

Commentaires

Là encore, les choses sont peut-être moins tranchées qu'il n'y paraît de prime abord. En effet, cette conception du public défini par des la constitution de panels, par le biais d'enquêtes statistiques est sans doute accordé à un certain type de médias, dominants car exclusifs jusqu'à il y a peu.

Or, internet et les play-lists, les P2P, bref la multiplication des possibilités d'écoute et d'échange à partir de choix effectués par les internautes exu-mêmes, c'est à dire par des particuliers, de même que l'usage des plateformes de diffusion gratuite par les artistes en herbe permettant de tester leurs oeuvres directement auprès d'un public, vont sans doute amener de profonds changements dans le modèle de la culture populaire. Celle-ci étant pensée en termes de matraquage sur un support radiophonique auprès d'un public qui n'a aucun pouvoir sur la programmation. A partir du moment où le public se voit investi d'une marge de manoeuvre et donc de choix, les choses ne peuvent que changer. Non pas que le modèle auquel nous sommes habitués serait appelé à disparaître, mais plus simplement qu'il devra coexister avec d'autres modes et d'autres pratiques d'écoute moins dépendante d'une programmation réalisée par les seuls médias. On assiste bien à cela en ce qui concerne la pratique télévisuelle, TF1 perdant inexorablement de l'audience au profit d'autres vecteurs d'informations via internet, le podcasting, etc.

Moins que jamais on peut dire que le public est "pris en otage" par les diffuseurs.

Écrit par : niemand | vendredi, 30 mai 2008 17:46

Un conseil de lecture à ce sujet:
La musique assiégée de François Mauger et Charlotte Duvignac , qui fait aussi l'inventaire de quelques tentatives alternatives aux majors...

Écrit par : Valdo | vendredi, 30 mai 2008 18:22

Excellent ;-))

Une chose est sûre, la pénétration "au sirop" des cerveaux est assurée dans tous les domaines.

Écrit par : agathe | vendredi, 30 mai 2008 19:27

Or, internet et les play-lists, les P2P, bref la multiplication des possibilités d'écoute et d'échange à partir de choix effectués par les internautes exu-mêmes, c'est à dire par des particuliers, de même que l'usage des plateformes de diffusion gratuite par les artistes en herbe permettant de tester leurs oeuvres directement auprès d'un public
Ecrit par : niemand | vendredi, 30 mai 2008 17:46

Entièrement d'accord, mais là, en l'occurrence je ne parle que de radios.
Quand àux artistes qui gagnent leur thune uniquement sur le net, sans être signés sur un label (major ou non), ils ne doivent pas être trop nombreux.
Myspace et autres sites du même genre permettent en effet de faire découvrir la musique de certains, mais qui, a part les potes de ces artistes, va voir leur page?
Le Peer to peer...regarde quels sont les artistes les plus téléchargés (les plus gros des majors), essaye de trouver un truc un peu rare, c'est déjà moins simple.
J'en ai fait l'expérience...depuis 3/4 ans, j'ai laissé sur la Mule un reportage + des lives inédits du groupe Aston Villa (qu'est pas un illustre inconnu), 52 minutes en tout, bien mixées et tout et tout...j'ai du avoir 2000 téléchargements à tout péter...

Mais tout ceci nous éloigne de la musique à la radio.
En gros, trouvez-vous votre bonheur musical en écoutant la FM de 88 a 108 mhz?

Écrit par : rep ban | vendredi, 30 mai 2008 19:43

Non, d'ailleurs, nous ne faisons sûrement pas partie des panels (ou des trépanés, plutôt).

Écrit par : agathe | vendredi, 30 mai 2008 19:52

Non, tu te trompes
Les gens qui constituent les panels sont contactés par des boites de com suite aux listings que leur filent les radios (fichiers auditeurs gagnants par ex), donc, tu peux avoir gagné un MP3 sur RTL2, te faire contacter un peu plus tard...on te propose de passer une journée à écouter des disk, a bouffer et boire gratos et des fois même d'être un peu payé.si t'as rien à foutre, pourquoi pas?

Les trépanés, c'est les DA (les directeuurs artiiistiques), les programmateurs, dont le métier serait normalement de dénicher, de creuser, de prendre des "risques", d'écouter simplement leurs oreilles en somme.



ps: y'a pas trop de politique dans ce billet, alors, je rappelle juste que c'est Mitterrand qui a "liberé" les ondes en 81...81/83, il a bigrement assuré.

Écrit par : rep ban | vendredi, 30 mai 2008 20:08

Merci Valdo
L'a l'air intéressant ton livre
http://www.jouerjuste.org/

Écrit par : rep ban | vendredi, 30 mai 2008 20:20

Je ne crois pas que la musique soit un art mineur. C'est un art majeur.

Écrit par : Allain Jules | vendredi, 30 mai 2008 21:02

Je ne crois pas que la musique soit un art mineur. C'est un art majeur.

Ecrit par : Allain Jules | vendredi, 30 mai 2008 21:02


http://chezjirluin.canalblog.com/archives/2008/05/19/9237936.html

Y'a pas que toi qui le pense.
Je peux t'appeler Guy?

Écrit par : rep ban | vendredi, 30 mai 2008 21:30

Ben moi, qui écoute toutes sortes de choses depuis au moins 45 ans et assité à pas mal de concerts en tous genres, sans jamais de rapport avec feu le "hit parade", le top chéplucombien, et autres listes à la con de soupe grand public, je trouve généralement mon bonheur , et je fais pas mal de découvertes, simplement en écoutant ... FIP.
( et mes vieux cd naturellement, de temps en temps)

Écrit par : urbain | vendredi, 30 mai 2008 22:39

Urbain, tu t'essoufles...FIP .....mmmpffffff....ça me rappelle ma mamie..

Écrit par : odm | vendredi, 30 mai 2008 23:03

Je n'écoute que Valdo à la radio ;-))

Écrit par : agathe | vendredi, 30 mai 2008 23:06

Je présume que toi c'est "radio nostalgie" ( avec une préférence pour les compiles aznavour ).

Écrit par : urbain | vendredi, 30 mai 2008 23:10

aznavour c'est pour odm, naturellement.

Écrit par : urbain | vendredi, 30 mai 2008 23:10

Bon urbain, ma grand mère de 91 ans écoutait FIP....
Et en plus elle est de droite !

Écrit par : odm | vendredi, 30 mai 2008 23:18

C'est de famille ! d'être de droite pas d'écouter FIP/.

Écrit par : odm | vendredi, 30 mai 2008 23:19

Je ne vois pas d'incompatibilité ( ni de relation ) entre le fait d'avoir 91 ans, celui d'être de droite et celui d'écouter FIP ... mais peut-être vas-tu nous expliquer ça ?
En revanche pour Aznavour, a priori , c'est ton orientation esthétique, indépendamment de son age (et du tien) et de ses orientations politiques ( crypto-libero-arménio-ducotédumanchiste), et c'est vrai qu'il ne passe pas souvent sur FIP.
Je présume que ta grand mère, elle , préfère Brooklyn Funk essentials .

Écrit par : urbain | vendredi, 30 mai 2008 23:32

Je vais boire un pastis et réfléchir à ta réponse urbain.
Ne compte pas sur moi pour rationaliser mes éructations.
Mais cela tu le sais déjà !

Écrit par : odm | vendredi, 30 mai 2008 23:53

Les athlètes présents aux Jeux Olympiques n'auront pas le droit de porter un badge ou autre signe distinctif en faveur du Tibet libre ou de quoi que ce soit d'autre. Ils n'auront pas le droit d'évoquer le Tibet dans les zones accréditées par le CIO. Alors, certains athlètes ont eu l'idée de créer leur blog, pour y raconter leur expérience chinoise au jour le jour. Eh bien... ça aussi, ce sera interdit.
http://www.lemonde.fr/sports/article/2008/05/30/jeux-olympiques-le-cio-encadre-les-blogs-des-athletes_1051862_3242.html#ens_id=1036261

Écrit par : Rubrique sports | samedi, 31 mai 2008 03:00

Dhorasoo, l'ancien footballeur, le paria de l'équipe de France, se balade avec sa caméra près du terrain d'entraînement des "Bleus". Un nouveau film en perspective ?
http://video.lequipe.fr/video/iLyROoafYVpp.html

Écrit par : Rubrique sports | samedi, 31 mai 2008 08:25

Tout ça pour en arriver là... Sur Mediapart, on s'interroge : doit-on mettre en place une rubrique sports ? Grave question. C'est l'article le plus commenté... Hum, hum.
http://www.mediapart.fr/club/blog/jonathan-dulche/250508/une-rubrique-sport-pour-mediapart

Écrit par : Rubrique sports | samedi, 31 mai 2008 08:25

Et parce qu'au Village des NRV on n'est pas plus bête que sur Mediapart, hier soir et ce matin une éphémère rubrique sports a fait ici même son apparition (et sa disparition).

Écrit par : Rubrique sports | samedi, 31 mai 2008 08:29

Mediapart , c'est la daube de Plenel ?
Même farine que le Point, TF1, antenne 2 , l'express, Liberation , Le Monde, L'Equipe , etc ... la rubrique sport y est implicite,toutes ces postures médiatiques fonctionnent sur le principe des Rubriques "sport" ( ou Pipole, ou Mode, ou Spectacles, ou Horoscope, ou Politique, ou Economie, ou autres ) : découpages "thématiques" d'un bruit informe occultant le signal, aux seules fins d'en faciliter l'absorption par orientation des "appétences" ciblées.
Plenel doit quand même ( parfois) payer la note de ses diners en ville ( surtout si c'est Minc qui l'invite ) , faut ramener "un peu" de fric, et la coupe d'Europe est proche, la Chine aussi ...

Écrit par : urbain | samedi, 31 mai 2008 08:50

Voilà un thème de discussion qui me semble pouvoir (devoir ?) éclipser tous les autres
"Les revenus encaissés en 2007 par les patrons des 40 plus grandes entreprises françaises ont augmenté… de 58 %."
Surtout quand on rapproche ce fait de cet autre fait que les rémunérations en question étaient déjà assez "détachées" du SMIC.
C'est un point (une question ?) fort simple, parfaitement compréhensible par tou(te)s et qui pourtant ne semble pas faire l'objet de débat véritable, de projet de "solution" , aucun "aménagement" , aucun "correctif" libéral ne semble envisagé par quiconque.
Marchais ( pourtant pas considéré comme un "révolutionnaire utopiste" en son temps ) , à une époque où les sommes considérées étaient pourtant beaucoup moins considérables ( et décalées de la réalité commune ) avait une solution aussi simple que simplement applicable : "au delà de xxxx ( montant à actualiser) je prends tout " , autrement dit plafonnons strictement ces revenus exponentiels, par l'impôt, tout simplement , et redistribuons . Au fond n'est-ce pas (plus?) une des finalités de l'Etat ?
Pour le coup on est certain d'assister à un véritable "choc fiscal" ...

Écrit par : urbain | samedi, 31 mai 2008 09:33

Bonjour,
Pourquoi débuter une série par un épisode sans état des lieux et où tout est noir.
Il y a radio et radio
programmateur et programmateur
panel et panel.


Nous n'avons pas à nous plaindre je pense
Il suffit d'écouter la prog d'Inter, Fip (entièrement d'accord urbain), ou Culture. Pour Le Mouv' tant de choses à dire.
Et puis regardons les playlists des réseaux Ferarock ou Iastar.
De Ouifm
De Nova
etc...

http://www.ferarock.com/classements/feraliste.pdf
http://www.radio-campus.org/wp-content/themes/IF/playlist.php
http://www.ouifm.fr/playlist.php
http://www.radiofrance.fr/franceinter/mus/select/

Sur le net on peut aussi écouter Couleur 3 (radio suisse romande)http://www.couleur3.ch/fr/rsr.html?siteSect=122

Les programmateurs bossent non ?...


Je peux comprendre qu'un morceau de Renan Luce en fin de promotion puisse être sorti de playlist et qu'un morceau de Calogéro en début de promo entre en playlist.

Faire partie d'un panel dans un auditorium pour Le Mouv' ou Ouifm c'est amusant, ludique et bien rémunéré. Et ils ne sont pas là pour savoir quels titres peuvent rentrer en playlist contrairement aux panels pour le groupe NRJ.

Écrit par : L'homme lisse | samedi, 31 mai 2008 09:40

Salut Rep. Merci pour ce bon papier.

Écrit par : guy birenbaum | samedi, 31 mai 2008 09:44

Merci Rep.

Le public a toujours raison. Si, peut-être, pourquoi pas ?
Le problème est quelle est la question (interrogation), quelle est le choix ?
C'est un problème qui dépasse le secteur de la musique, pour s'étendre aux médias et à la politique.

Si j'ai le choix entre Calogero et Renan Luce, entre Sarkozy et Ségolène Royal, est-ce un choix ?

Pourquoi par moment je me retrouve à n'avoir plus que des yaourts à la vanille et à la pistache dans les rayons des magasins ? Puis à la noix de coco déclinés par toutes les marques.
Pourquoi est-ce que je ne suis plus surprise, étonnée, choquée ?

Écrit par : nef | samedi, 31 mai 2008 09:58

oups trop tôt, quel est le choix ?

Écrit par : nef | samedi, 31 mai 2008 10:01

Ecrit par : urbain | samedi, 31 mai 2008 09:33

Aux USA (un pays où l'influence de Georges Marchais n'est pas déterminante) dans les sports professionnels (basket-ball notamment) est mis en place un "salary cap" : les revenus des sportifs sont plafonnés (hors contrats publicitaires).

Écrit par : Rubrique sports | samedi, 31 mai 2008 10:34

Sans aller jusqu'aux USA mon salaire est plafonné, et mes recettes publicitaires, j'en parle même pas !

Écrit par : odm | samedi, 31 mai 2008 10:51

Excellent article...bravo Rep Ban, pour cette fenêtre sur autre chose..
Toute les radios font du matraquage quand elles ont un titre qui cartonne..Moi qui écoute Nova ou ouifm, j'avoue que certains matins j'avais envie de jeter ma radio dans le miroir de ma salle de bain, au moment où passait pour la 3 ème fois en 2 heures Yael Naïm...

Écrit par : Pamela de Barres | samedi, 31 mai 2008 10:56

un bon week-end à vous en passant par là!
see ya!

Écrit par : skalpa | samedi, 31 mai 2008 10:57

Ecrit par : guy birenbaum | samedi, 31 mai 2008 09:44

Bienvenu au village.

Écrit par : nef | samedi, 31 mai 2008 11:55

Excellent ce billet, rep ban. Même Ouïe FM, spécialisée rock, pratique ces rotations accélérées. Faut aller chercher des petites radios locales pour trouver des animateurs qui font encore leur boulot de dénicheur. A part nova, il y a un créneau à prendre à Paris...

Écrit par : etrun | samedi, 31 mai 2008 12:21

Bravo Rep,content de te revoir parmi nous...

Quand je relis les textes , les commentaires et le nom des commentateurs, j'ai l'impression de me retrouver au sein d'un blog qui s'appelait le DEL, il y a un an, un an et demi...

Pas qu'un peu heureux, du coup !

Et sans nostalgie aucune, puisqu'il s'agit d'aujourd'hui !

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | samedi, 31 mai 2008 13:16

Ecrit par : odm | samedi, 31 mai 2008 10:51

Je n'en doute pas, en revanche je serai dubitatif si tu m'annonçais que ton salaire , que tu m'indiquerais comme antérieurement de plusieurs millions d'euros, venait d'augmenter (en 2007 ) de 58 % .
Au fait, pour FIP, j'avais oublié de préciser que j'écoute FIP ( et france culture, et parfois RFO) , à l'exclusion de la plupart des autres , tout simplement par ce qu'il n'y a pas de réclame ...
( "la publicité vous prend pour des cons, la publicité vous rend cons" )

Écrit par : urbain | samedi, 31 mai 2008 13:25

Merci de vos réactions (le sport me branche bien aussi;)).

@L'homme lisse:
y'a certains de tes dire auxquels j'adhère totalement (nova, mais je ne supporte pas le ton des animateurs, FIP, rien à dire)
Les radios de la Ferarock sont effectivement interessantes, mais bien souvent leur son est pourri et leur coté amateur, bien que touchant, est parfois un peu lourd.
autre problème, la ferarock n'est pas implantée dans ttes les villes.
Campus: avis très mitigé
Oui FM fait des très hautes rotations
Couleur 3 que je connais perso depuis 20 ans a bien changé...moins de créativité, des titres en playlist, ce ne sont plus les techniciens/programmateurs qui font les prog, mais un logiciel style Selector...et sincèrement, tu n'aurais jamais entendu un Phil Collins sur la 3 il y a 15 ans.
Je me fous autant de Renan luce que d'obispo, mais là en l'occurrence, il s'agissait d'un titre burné (heuu grillé, pardon) d'obispo qui avait déjà tourné au moins 4 mois qui est revenu virer le nouveau R.Luce à cause de ce put...de taux de 55% d'agrément.

Je ne vois pas tout noir, mais depuis 20 ans que je pratique, je ne trouve pas que ça s'arrange particulièrement.
Les formats courts, 2mn, ont remplacé les thématiques.
La radio de flux a remplacé la radio de contenu.
par exemple, j'aime bien l'émission de Taddei sur France3, parce qu'on prend son temps, on explique, on dialogue sans gueuler même quand on n'est pas d'accord, alors que les pastilles d'1mn30 pour t'expliquer les OGM, je trouve ça un peu juste.

quant à l'avoir appelé épisode 1, c'est parce que je me réserve la possibilité d'en faire un autre ;)

Écrit par : rep ban | samedi, 31 mai 2008 13:35

les revenus des sportifs sont plafonnés (hors contrats publicitaires).

Ecrit par : Rubrique sports | samedi, 31 mai 2008 10:34

j'aime bien le "hors contrat publicitaire" sachant que pour les plus fortunés d'entre eux c'est l'essentiel de leurs (super) revenus ...
( nonobstant le fait que le plafonnement par l'impôt s'impose déjà , certes, mais - aux états unis comme ailleurs - pas du tout sur mode "laconique" de ce bon Georges : "au delà , je prends tout" , c'est à dire qu'au delà d'un salaire "décent" et raisonnable , tout le reste est redistribué .
Et c'est sur, c'est pas le genre de chose que proposera Ivanhoé ( ou marie-ségolène ). mais il faut savoir que dans les 30 dernières années, en France , l'écart entre les salaires des dirigeants de grosses entreprises et ceux de leurs employés ( bas d'échelle) est passé de 30 à ... 3000 .
Etonnant non ?
Pour gagner l'équivalent de ce que gagent leurs patrons, chaque année, les employés auraient du commencer à travailler avant l'époque ptolémaïque, avant la fondation de Rome, à peu près au moment où les Troyens se font tanner par les Achéens.
Bonjour la retraite à 3065 ans !

Écrit par : urbain | samedi, 31 mai 2008 13:36

Ecrit par : rep ban | samedi, 31 mai 2008 13:35

L'émission de taddeï, est au moins aussi bidonnée que les autres, avec le même dispositif ( demande à salmon, par exemple) , et c'est d'ailleurs pourquoi tu noteras que Badiou y intervint, hors plateau, dans la salle de maquillage.
Si tu n'es pas convaincu, je te recommande "enfin pris" de Pierre Carles , si tu veux savoir quoi penser de tous ces "décrypteurs" mondains télévisés ( lire aussi le bouquin de Bourdieu naturellemnt ) .

Écrit par : urbain | samedi, 31 mai 2008 13:41

écrit par : rep ban | samedi, 31 mai 2008 13:35

J'adore Couleur3, Hervé Riesen a apporté énormément de choses à mon gout.
Pour Selector, effectivement ils travaillent tous avec, mais ce n'est qu'un logiciel de prog et on n'y met ce que l'on veut.
Je suis entièrement d'accord avec toi pour le son de beaucoup de radio, mais bon un peu de grain, de matière de temps en temps... eh eh !

La seule radio Nationale qui prend des risques (certes moins aujourd'hui) c'est Inter avec B.Chéreze (et j'en suis un exemple).

Sinon, j'avais oublié, excellente initiative que cette série sur la Radio.

Écrit par : L'homme lisse | samedi, 31 mai 2008 13:53

C'est là où je trouve chiant Urbain;)
Déjà, je ne connais pas Salmon (hou!!!), néanmoins je reverrais "enfin pris" avec plaisir.
Je fais quand meme une différence entre (l'émission de) Taddeï et Ardisson, Ruquier, Zeimoun, Denisot/Aphatie etc...

Écrit par : rep ban | samedi, 31 mai 2008 13:57

Ecrit par : urbain | samedi, 31 mai 2008 13:41

Certes (Bourdieu, Carles) mais bon dans le PAF "ce soir ou jamais" me parait bien au dessus du reste (émission culture/débat).
Et c'est vraiment une des seules émissions où un intervenant peut aisément développer sa pensée sans être coupé par la première connerie(vœu très cher à Bourdieu.

HS/
Et ce Calcinaire de Gauby ? ;-)

Écrit par : L'homme lisse | samedi, 31 mai 2008 14:07

Ecrit par : rep ban | samedi, 31 mai 2008 13:57

Crois-moi,Urbain n'a pas tort.

Le niveau des intervenants ne doit pas faire oublier que là aussi les dés sont pipés... bien avant et hors antenne.

Tiens par exemple, n'y a t'il que fort rarement un intervenant qui n'a pas un spectacle, un livre..., qui n'y soit pas en promotion?

Écrit par : nef | samedi, 31 mai 2008 14:09

J'espère que vous m'avez comprise parce que même moi j'ai du mal.

Ce n'est pas si HS que cela si j'en crois ce que dit l'homme lisse

Je peux comprendre qu'un morceau de Renan Luce en fin de promotion puisse être sorti de playlist et qu'un morceau de Calogéro en début de promo entre en playlist.

Il y aurait donc une durée de vie d'un morceau de musique, une date de péremption ?
Il s'userait ?
Mais peu-être cela influe t'il sur sa conception, conçu pour être consommé puis retiré du commerce.

Écrit par : nef | samedi, 31 mai 2008 14:14

Je ne regarde pas assez Nef
Mais je déconnais concernant tonton Urbain (cf la fin de mon dernier paragraphe)

L'homme lisse, je crois qu'on n'est pas loin d'être d'accord sur pas mal de choses (mais la 3 me reste un peu coincée dans le tympan, mais bon, y'a du perso la dedans, donc je manque un peu d'objectivité)

Écrit par : rep ban | samedi, 31 mai 2008 14:14

hello nef

Écrit par : guy birenbaum | samedi, 31 mai 2008 14:15

bien au dessus du reste (émission culture/débat).

Ecrit par : L'homme lisse | samedi, 31 mai 2008 14:07

Des termes (émission culture/débat), de facto et "par nature" antinomiques, dans le contexte de "la télévision", notamment du fait des contingences économiques et discursives induites par l'appareil idéologique .
Il vaut bien mieux lire les ouvrages ( de ceux qui vous intéressent )
Le dispositif télé est "par essence" réducteur et pervers ( montage et choix de camera, de chronologie, temporisation, durée, postures, images, bruit/brouhaha et processus continuel d'inhibition/brouillage : par les coupures mutuelles des intervenants, de la réalisation, des sujets, du "présentateur", effets d'intimidation ou de minimisation, plans de coupe, ton, etc ... )

Écrit par : urbain | samedi, 31 mai 2008 14:16

Il y aurait donc une durée de vie d'un morceau de musique, une date de péremption ?
Il s'userait ?

oui, oui
C'est etonnant, non?
Tu n'a jamais remarqué que tu pouvais écouter un disk pendant 4 mois a chaque fois que tu branchais ta radio, et 6 mois plus tard, tu ne l'entends plus.
Ca s'appelle le commerce.

Écrit par : rep ban | samedi, 31 mai 2008 14:17

Et j'ajoute que G.B ( salut) ... en sait quelque chose .
(il pleut à Trouville ?)

Écrit par : urbain | samedi, 31 mai 2008 14:19

Ecrit par : rep ban | samedi, 31 mai 2008 14:17

je ne vois pas de quoi tu me parles, du moins dans ce que j'ai écrit dans mes commentaires (?)
quant à moi je te parle , naturellement, des "(émission culture/débat)".

Écrit par : urbain | samedi, 31 mai 2008 14:21

et je précise encore ( puisque ça semble nécessaire) "à la télé" .

Écrit par : urbain | samedi, 31 mai 2008 14:22

Ca s'appelle le commerce.

Ecrit par : rep ban | samedi, 31 mai 2008 14:17

je crois que j'ai fini par comprendre que tu me parles de programmation radio ( tu suis ton idée, autant pour moi ) , et de radios que je n'écoute jamais .
Tu as sans doute raison, dans ce contexte que je méconnais totalement.

Écrit par : urbain | samedi, 31 mai 2008 14:24

1° salut urbain
2° il ne pleut jamais à trou-deau
3° je suis pas à la mer
4° chacun sait bien que je ne sais rien

Écrit par : guy birenbaum | samedi, 31 mai 2008 14:25

Ecrit par : rep ban | samedi, 31 mai 2008 14:17

je ne vois pas de quoi tu me parles, du moins dans ce que j'ai écrit dans mes commentaires (?)
quant à moi je te parle , naturellement, des "(émission culture/débat)".

Ecrit par : urbain | samedi, 31 mai 2008 14:21


C'est l'heure de la sieste Urbain, à 14h17 je causais à dame Nef.

Écrit par : rep ban | samedi, 31 mai 2008 14:25

Bon , la sieste j'aimerai bien, hélas pas de sieste possible le samedi .

guy, tu oublies le 5° : Je dis toujours tout .

( P.S. : ali baba kiziroglu attend toujours lovely avec ses bons kebabs )

Bon faut qu'j'travaille ( un peu).

Écrit par : urbain | samedi, 31 mai 2008 14:48

Ecrit par : nef | samedi, 31 mai 2008 14:14

C'est comme chez toi. Un disque, un morceau tu le mets tu le remets et puis c'est un peu moins puis plus du tout et un jour tu le remets comme ça certains jours parce tu l'adores...
En radio c'est idem, il devient "un gold". Nirvana sur oui ou lemouv' c'est de temps en temps, il fait partie de leur "Gold", et pourtant à sa sortie c'était 6/7 fois par jour.

Écrit par : L'homme lisse | samedi, 31 mai 2008 15:36

Ces panels ne témoignent pas de la dictature de l'opinion, mais celle de l'opinion instantanée, de l'immédiateté, de la facilité. Ce qui me désole c'est ça, c'est cette compression du temps. Quelles chances auraient aujourd'hui un Stairway to heaven, un Kashmir, un bohemian rhapsody de passer sur les ondes aujourd'hui (en entier) alors que ce sont toutes trois de petits chefs-d'oeuvre (et il y en a tant d'autres).

De toutes façons, n'ayant pas de voiture, je n'écoute que très peu la radio et internet est là pour découvrir les nouveaux talents. Mais il faut faire l'effort...

Bonjour à nef ! ;o)

Écrit par : Nicks | samedi, 31 mai 2008 16:09

Ecrit par : Nicks | samedi, 31 mai 2008 16:09
Quelles chances auraient aujourd'hui un Stairway to heaven, un Kashmir, un bohemian rhapsody ?

euh... et Smelles Like Teens Spirits n°1 sur pratiquement toutes les radios au monde, et Seven Nation Army ?

Écrit par : L'homme lisse | samedi, 31 mai 2008 17:22

Quelles chances auraient aujourd'hui un Stairway to heaven, un Kashmir, un bohemian rhapsody ?
Ecrit par : L'homme lisse | samedi, 31 mai 2008 17:22

Qui sont ces gens ?

Écrit par : odm | samedi, 31 mai 2008 19:04

Un gland d'homme vous cause sur au fil de l'eau, lien à dloite.

Écrit par : odm | samedi, 31 mai 2008 19:09

Qui sont ces gens ?

Ecrit par : odm | samedi, 31 mai 2008 19:04

les 2 1ers sont des morceaux de Led Zep, le 3eme est des Queen
J'aime bien aussi "les plaisirs démodés"
;)

Écrit par : rep ban | samedi, 31 mai 2008 19:15

Un beau cas ...
d'informe-ation : vu dans la presse : "Auchan rappelle des steaks hachés suspects".
On imagine la scène, on la verrait même bien, peinte par Bouguereau dans le grand style pompier :
Auchan, à gauche ( c'est généralement ainsi dans les scènes de genre) , sous les traits d'un digne PDG, sinon en habit , du moins en redingotte ( c'est très digne la redingotte), tout le corps tendu en avant par la détermination et l'effort, les joues empourprées de honte et de fureur vindicative, hélant sans ménagement les steack hachés (affichant une mise pitoyable et l'attitude du fourbe), tout en les désignant d'un index accusateur et suspicieux.
Ces derneirs , penauds, baissant les yeux d'un air torve ( et suspect ), ployant l'échine et se dirigeant , d'un air de contrition craintive et feinte vers leur accusateur, .
Tout ça , oui tout ça dans cette belle phrase ramassée, émouvante et évocatrice, frappée comme une médaille, comme une légende de tableau :
"Auchan rappelle des steaks hachés suspects".
Bravo messieurs les journalistes !

Écrit par : urbain | samedi, 31 mai 2008 20:15

Tolérance zéro ! Ils se prennent pour qui ces steaks hachés ! ;-))

Écrit par : agathe | samedi, 31 mai 2008 20:20

L'homme lisse, Smells like teen spirit et Seven nation army ne durent pas huit minutes :)

Écrit par : Nicks | samedi, 31 mai 2008 20:29

http://www.20minutes.fr/article/234138/Insolite-USA-un-keffieh-dans-une-pub-Dunkin-Donuts-suscite-la-colere-de-blogs-conservateurs.php

Puissant le "lobbying" ... Et ce n'est que le début.

Écrit par : agathe | samedi, 31 mai 2008 20:35

Ecrit par : Nicks | samedi, 31 mai 2008 20:29

Faut excuser mon co-équipier playlister, il est surmené ces temps-ci !

Écrit par : adrien (de rien) | samedi, 31 mai 2008 21:43

Auchan rappelle des steaks hachés kasher ?

Écrit par : odm | samedi, 31 mai 2008 22:33

ou alhal ?

Écrit par : odm | samedi, 31 mai 2008 22:35

Suspects

Écrit par : urbain | samedi, 31 mai 2008 22:55

La suspicion à l'encontre des steacks hachés est une des choses qui marchent encore dans la France de Bouffon.

Écrit par : urbain | samedi, 31 mai 2008 23:01

Je me demande s'il n'y a pas un lien avec l'odieux attentat contre Sylvie Noachovich ?

Écrit par : urbain | samedi, 31 mai 2008 23:07

Ecrit par : urbain | samedi, 31 mai 2008 23:07
+1

et salut Guy!

Écrit par : Valdo | dimanche, 01 juin 2008 00:59

Ecrit par : adrien (de rien) | samedi, 31 mai 2008 21:43
Hein, pourquoi faut-il m'excuser ?

La durée, la longueur, l'épaisseur, le nombre de pages rentrent maintenant en compte dans un chef d'oeuvre ?
Un groupe débarque aujourd'hui avec un 8 minutes aussi puissant et autant dans son époque que l'était Stainway to Heaven, et il sera immédiatement en rotation. Même avec 10 minutes, soyons fous.

Le programmateur il prend la même claque en écoutant pour la première fois le Led Zep ou le Nirvana.
Idem pour le spectateur et l'auditeur.
Et que le morceau fasse 2.20, 3.00, 5.23 ou 8.01 minutes,
que l'intro dure 1 minute ou que le refrain arrive au bout de 2 minutes. Peu importe.
Le formatage ne pèse pas lourd face à un chef d'oeuvre.
Hier comme aujourd'hui...

Écrit par : L'homme lisse | dimanche, 01 juin 2008 04:19

Une claque ?
Non, au pire ça casse les oreilles.
Led zep ou nirvana ... moins je baisse le son, si c'est pas possible d'écouter autre chose que ce vacarme pour ado prépubère .
( oui j'aime relancer les débats et rappeler que le conformisme , sous toutes ses formes, voilà l'ennemi ).
Dans le genre "non-formaté" , essayez ... "Il n'y a plus rien" , par exemple, ou Robert Johnson, Larry Corryel, ou Voodoo child , ou les "leçons de ténèbres du jeudi saint" , ou un petit quart d'heure de Stockhausen, ou "East broadway rundown", un long morceau de Fela, etc ....

Écrit par : urbain | dimanche, 01 juin 2008 09:55

Pour revenir à la "raison publique..." (je veux parler du mot d'ordre "le public a toujours raison" - qui n'est autre qu'une version MODERNE du "client est roi"), Pierre Desproges - que tout le monde loue, aujourd'hui... - dans un sketch, disait en substance que
si la démocratie, c'est le plus grand nombre qui a raison, alors la musique, c'est Mireille Matthieu !

Oouuïiiii !!! je crôôôÔÔÂââaa !!!

Écrit par : radieux - gagas | dimanche, 01 juin 2008 10:00

Ecrit par : radieux - gagas | dimanche, 01 juin 2008 10:00

"Le suffrage universel serait la seule chose qu'on aurait à respecter indépendamment de ce qu'il produit ? Et pourquoi donc ?"
[...]
"Il n'y a donc aucune innocence dans les majorités "démocratiques". Encenser le nombre par ce que les gens sont allés voter, indépendamment de ce que ça a donné, et respecter la décision majoritaire dans une indifférence affichée à son contenu est une chose qui participe à la dépression générale.
Par ce qu'en plus, si on ne peut même pas exprimer son dégout du résultat, si on est obligé de le respecter, vous vous rendez compte!
Non seulement il faudrait constater la récurrente stupidité du nombre, mais il faudrait pour elle avoir le plus grand respect.C'est trop!"

Alain Badiou , "De quoi Sarkozy est-il le nom ?"

Écrit par : urbain | dimanche, 01 juin 2008 10:50

Le rayonnement provenait de la pleine lune qui se couchait, rouge de sang, et maintenant brillait vivement à travers cette fissure à peine visible naguère, qui, comme je l’ai dit, parcourait en zigzag le bâtiment depuis le toit jusqu’à la base. Pendant que je regardais, cette fissure s’élargit rapidement ; — il survint une reprise de vent, un tourbillon furieux ; — le disque entier de la planète éclata tout à coup à ma vue. La tête me tourna quand je vis les puissantes murailles s’écrouler en deux. — Il se fit un bruit prolongé, un fracas tumultueux comme la voix de mille cataractes, — et l’étang profond et croupi placé à mes pieds se referma tristement et silencieusement sur les ruines de la Maison Usher.

Écrit par : odm | dimanche, 01 juin 2008 11:38

Cher urbain,

Bien que vous suivant sur certains points (dans votre "rayon"), je ne suis cependant pas très "badioviste", tant son texte - de "circonstances" - m'emballe moyennement.

Toutefois, comme philosophe - digne de ce... nom - il est le seul, à ma connaissance à être (enfin) intervenu, fort à propos. A la réserve près, que nul philosophe n'a besoin de "l'actualité" pour éclairer de leurs feux brûlants les masses endormies.

En passant, je profite de l'occasion pour répondre à votre "présomptueux" appel du coude : je ne pense pas que "fatigué" vous désignait parmi les "idiots utiles"...
mais comme disait l'autre : "qui se sent morveux, s'il se mouche !"

Bien à vous.

Écrit par : petit manuel - dîner statique | dimanche, 01 juin 2008 11:40

Ecrit par : odm | dimanche, 01 juin 2008 11:38

Du café...salé !! dans ton état...

Écrit par : fin | dimanche, 01 juin 2008 11:59

Ecrit par : petit manuel - dîner statique | dimanche, 01 juin 2008 11:40

Quant à ma présomption, ma foi, c'est une chose que j'envisage toujours ( me connaissant assez bien ) et il est bien possible qu'elle se confirme dans le cas d'espèce, mais seul le "fatigué" pourra éventuellement trancher ce point.
Concernant Badiou, vous serez "servi" prochainement sur ce même blog.
Juste un mot donc, pour rappeler que "Circonstances 4" n'est pas un ouvrage philosophique mais une "cure express" du syndrome de "dépression confuse" inauguré par l'épiphanie bouffone de l'été dernier.
De ce point de vue l'ouvrage a atteint son objectif, au delà des espérances de l'auteur ( tirages cumulés de 40 000 exemplaires ), car selon mon expérience personnelle de préconisation de cette cure, elle a été efficace sur 99 % des malades qui l'ont suivie .
Plus de détails en cliquant le lien sur mon pseudo.
( sinon , oui naturellement Badiou est bien "actuellement" notre seul "philosophe - digne de ce... nom" )

Écrit par : urbain | dimanche, 01 juin 2008 13:10

L'élection de l'autre est une péripétie ?

finalement la droite a une attitude satanique en encourageant les mauvais penchant de la nature humaine.
Elle utilise le ressort de l'impossibilité de changement de la nature humaine en utilisant les sentiments de peur, d'égoisme, de concupiscence, d'envie et de gourmandise afin d'asservir le peuple.

En face nous avons une gauche batie sur le sable et qui ne nous chante qu'un cantique de modération dans l'usage des biens de ce monde.

Bref des gens qui s'appuient sur le système, ne le combattent pas vraiment mais nous incite à en user raisonnablement.

Cette gauche, dans le même temps se place sur le terrain de la raison pour justifier sa molle pensée et démontre en permanence sa frayeur face à la religiosité intrinséque des modestes et du peuple, dont elle n'est pas issue, et dont elle prétend défendre les intérêts.

Or la raison aujourd'hui est enracinnée dans un système économique qui a su faire ses preuves et sortir de la misère de nombreux citoyens.

Donc raisonnablement il convient de préserver ce système et c'est l'alternative que la droite propose.

Alternative qui est la seule crédible "raisonnablement" les autres ahuris nous proposant des solutions qui ont démontrées leurs insufisances, voir leur perversité.

Gens de gauche vous croyez en rien et le peuple ne vous suivra pas.

inutile d'agiter vos icones bourgeaises gauchistes par jeux intellectuels.

le symbole est une science millénaire.

pas une émission de TF1 ou l'invention d'un rentier phylosophe !


suite au prochain post.

Écrit par : odm | dimanche, 01 juin 2008 13:35

philosophe !
jaime bien les i grecs !

Écrit par : odm | dimanche, 01 juin 2008 13:36

Quand à ta cure Urbain, c'est un peignoir sur une vieille peau !

Écrit par : odm | dimanche, 01 juin 2008 13:38

@Urbain:
Eh bien, à propos de Badiou, je ne résiste pas au plaisir de le laisser régler une vieille controverse entre nous!
En avant première pour les lecteurs du Village, un extrait d'interview:

(question) Vous opposez d’ailleurs l’art comme création à la culture comme consommation. Entre les deux, il a existé en Europe et notamment en France, une volonté de culture comme organisation politique de la circulation de l’art et de sa rencontre avec le public..

Réponse de Badiou: Quand j’oppose l’art à la culture, je parle du moment où l’art est soumis à un régime de circulation qui lui est étranger: circulation médiatique, circulation commerciale,ou même un certain type de pédagogie triste! En revanche, la tentative en partie héroïque de trouver des formes d’organisation qui font que l’art accomplisse sa mission d’adresse universelle, j’en aurais plutôt la nostalgie qu’autre chose! Ma jeunesse est contemporaine du TNP deVilar, et je n’ai pas beaucoup aimé ce qui s’est passé avec lui en 68. ça relevait typiquement des débordement anarchistes. Comme le dit Marx, quand il y a de grands soulèvements, tout ce qui est remué remonte à la surface, comme dans une mare, la boue remonte…Pour autant qu’il doit exister une culture, elle doit être un déploiement de la vocation à l’adresse universelle de l’expression artistique! Ce n’est pas niable! Si les moyens pris sont criticables, trop étatisés, dépendants des pouvoirs, on peut le dire et le discuter, mais pas revenir sur cette intention..

Écrit par : Valdo | dimanche, 01 juin 2008 14:43

L'art aujourd'hui est un marqueur social.
Il ne peut pas se détacher de la tutelle naturelle des pouvoirs dont les artistes ont toujours dépendus.
C'est un moyenn d'exclure et d'humilier les masses non formée à sa compréhension.

Je peux comprendre le rejet de l'art tel que présenté et défendu par ces élites ou ceux qui s'en font les faux combattants et qui est une machine à exclure.

l'art est l'arme ultime des bourgeois pour discriminer le peuple des gens qui savent.

Désolé mais je ne jouerai jamais ce jeu là !

Ou est l'art sacré ?

Le seul art qui aie eu pour objectif de faire s'élever l'âme?

L'art n'est aujourd'hui que le moyen pour les fils de la bourgeoisie de se faire du fric rapidement en se faisant passer pour des contestataires.

ou a une caste de crève la faim de siphonner les aides publiques sans rendre de comptes à personne !

L'art comme vision personnelle. Quelle connerie, on se fout de ce que pense tel ou tel artiste.

L'art tel que défendu par certain est une décadence !

Je préfère encore le top 50 !

Écrit par : odm | dimanche, 01 juin 2008 15:01

L'appropriation de l'art par une classe soucieuse de distinction sociale n'est pas nouvelle, Bourdieu a pas mal écrit à ce sujet là...la question est si justement on lutte pur que cette appropriation ne lui soit pas réservée!

Quant à siphonner les aides publiques sans rendre de comptes à personne... S'il y a bien des gens qui doivent rendre des comptes, c'est le milieu associatif dans son ensemble (pas seulement culturel) au premier euro de subventions reçues! des compte, il serait utile d'en demander aux entreprises aidées pour s'installer dans une région..

et à part ça, parler de décadence à propos de l'art, c'est une pente dangereusement glissant qui évoque les sombres remugles de "l'art dégénéré..."

Écrit par : Valdo | dimanche, 01 juin 2008 15:33

Ecrit par : Valdo | dimanche, 01 juin 2008 14:43

S'il y a controverse, je ne vois pas très bien comment la réponse de Badiou à ta question vient la régler ?
Ou alors exactement dans le sens que je pense avoir défendu ( cf."un régime de circulation qui lui est étranger: circulation médiatique, circulation commerciale,ou même un certain type de pédagogie triste" , en insistant bien naturellement sur "un certain type de pédagogie triste" et plus encore sur le dernier adjectif ).
L'art ( procédure d'apparition des "vérités" idéales )est et la culture sont bien, notamment à cet égard et dans cette "perspective culturelle" en relation d'extériorité .
l'Art ( pure intériorisation subjective, individuelle ) n'a pas à produire d'effet communautariste ou "grégaire" et encore moins à s'appuyer sur des "actualisations" qui reposent sur ces effets ou des mécanismes destinés à les produire.

Écrit par : urbain | dimanche, 01 juin 2008 15:40

petite coquille rectifiée :
L'art ( procédure d'apparition des "vérités" idéales ) et la culture sont bien, notamment à cet égard et dans cette "perspective culturelle", en relation d'extériorité .

Écrit par : urbain | dimanche, 01 juin 2008 15:42

L'art ( procédure d'apparition des "vérités" idéales ) et la culture sont bien, notamment à cet égard et dans cette "perspective culturelle", en relation d'extériorité .

Vraiment incompréhensible et ce jargon philosophique est bien l'insigne exemple de l'exclusion.

Écrit par : odm | dimanche, 01 juin 2008 15:50

Valdo

pour avoir reçu 13 000 euros de subvention dans le cadre de l'association que j'anime, je suis bien placé pour savoir qu'aucun compte ne m'a jamais été demandé.

Je suis désolé mais la langue de bois c'est pas mon truc !

Quant à la légitimité de ces associations qui ne regroupent le plus souvent que quelques initiés et copains des gens aux pouvoirs, laisse moi rigoler doucement !

Faut arrêter de se mentir !

Écrit par : odm | dimanche, 01 juin 2008 15:56

@Urbain: eh bien apparemment,tu n'as pas lu là deuxième partie de sa réponse:

En revanche, la tentative en partie héroïque de trouver des formes d’organisation qui font que l’art accomplisse sa mission d’adresse universelle, j’en aurais plutôt la nostalgie qu’autre chose! Ma jeunesse est contemporaine du TNP de Vilar [...]Pour autant qu’il doit exister une culture, elle doit être un déploiement de la vocation à l’adresse universelle de l’expression artistique! Ce n’est pas niable! Si les moyens pris sont criticables, trop étatisés, dépendants des pouvoirs, on peut le dire et le discuter, mais pas revenir sur cette intention..
--------------------------------------

Quand je parle de "culture", je ne parle pas d'autre chose. sinon, c'est de l'industrie culturelle...

@Odm; à ma connaissance, toute association est légitime. Y compris quand ce qu'elle représente est minoritaire. Et tu as de la chance, moi, toutes celles que je connais dans a culture ont des procédures de contrôles, rapports d'activité, bilans financiers,hyper stricts.. qui leur vaut d'ailleurs d'utiliser une partie de la subvention pour payer des administrateurs ou des comptables, voire un commissaire aux comptes!

Écrit par : Valdo | dimanche, 01 juin 2008 16:03

Remonté odm, cet après midi ...
( c'est pourtant dimanche et l'heure de la sieste ).

Écrit par : urbain | dimanche, 01 juin 2008 16:07

Ecrit par : Valdo | dimanche, 01 juin 2008 16:03

Je crains de ne toujours pas avoir compris de quoi tu parles, quand tu parles de culture. Il est vrai qu'il s'agit d'un des termes les plus polysémiques qui soit et dont les variantes connotent des points de vue bien souvent antagoniques.
Mais encore une fois c'est du "culturel" qu'il s'agit ( dans ma critique, reprenant celle de Brossat et Badiou ), et pas seulement dans l'interprétation que tu donnes de la "circulation" des objets, des marchandises .
Pour le dire autrement et très brièvement, une "pédagogie" est indispensable, elle peut être autonome et autodidacte ou "partagée" et conduite. Encore faut-il qu'elle soit non seulement "pas triste" mais aussi véritablement une pédagogie, un processus ( et un effort ) d'acquisition de savoirs et d'intelligibilité de son objet.
L'Art est au bout, parfois.

Écrit par : urbain | dimanche, 01 juin 2008 16:26

L'art c'est montrer l'invisible.

la raison que tu défends urbain c'est les barres urbanistiques des années 60 en architecture.

L'invisible !

l'art c'est la beauté c'est la science de l'harmonie c'est une vision du monde, pas une vision collectiviste et marxiste qui fait la part trop belle au materialisme et à l'économie.

Tu es comme Badiou quand il parle d'amour : lourd et maladroit !

Écrit par : odm | dimanche, 01 juin 2008 16:35

valdo

tendre la main et ne dépendre que des subsides des dominants est une posture qui lie les associations dont tu me parleS.

La mienne à reçu des subsides d'un pouvoir défaillant et je n'ai fait que regretter de les avoir accepté.

Devenir dépendant est une perversion du système.

Écrit par : odm | dimanche, 01 juin 2008 16:44

et pour vous convaincre de cette perversion il n'est que réfkechir sur le parcours de Birenbaum !

Écrit par : odm | dimanche, 01 juin 2008 16:49

valdo, petit complément.
Comme Badiou ( et pas mal d'autres), ce dont il parle "j’en aurais plutôt la nostalgie qu’autre chose!",
ce qui situe bien la chose ... dans un passé révolu .
Naturellement nous sommes également d'accord sur le reste de la citation, mais encore une fois je n'arrive pas à faire le rapport avec ce que tu m'opposes ( et qui nous opposerai ), si du moins tu adopte les réserves de Badiou ( qui sont également celles de Brossat ) sur le (tout) "culturel".

Écrit par : urbain | dimanche, 01 juin 2008 17:15

Ecrit par : odm | dimanche, 01 juin 2008 16:49

Un peu de mal également à faire le rapport entre l'objet du débat et "le parcours de Birenbaum ...", sinon en ce que ce genre "d'exemple" dénote surtout l'état "second" dans lequel tu sembles te trouver ( trop de bons produits de la vigne méridionale ?).

Écrit par : urbain | dimanche, 01 juin 2008 17:34

Comme Badiou ( et pas mal d'autres), ce dont il parle "j’en aurais plutôt la nostalgie qu’autre chose!",
ce qui situe bien la chose ... dans un passé révolu .

Ben, ce qui est certain, c'est ce que c'est un acquis non totalement révolu (Badiou le sait mieux que personne pour avoir travailé avec vitez puis Christian schiaretti, directeur d'un centre dramatique, qui a monté trois de ses pièces)mais en train d'être grignoté...

C'est bien pu ça que j'avais diffusé un lien pour une pétition!

Écrit par : Valdo | dimanche, 01 juin 2008 17:40

Badiou a signé la pétition ?

Écrit par : urbain | dimanche, 01 juin 2008 17:55

Ecrit par : urbain | dimanche, 01 juin 2008 15:40

Houla la mauvaise foi !

Ecrit par : odm | dimanche, 01 juin 2008 16:49

Ce genre d'attaques personnelles sont lourdes et maladroites.
Et tes généralités sur les associations n'ont aucun sens... et tes théories sur l'art sont du niveau du café du commerce.
Bisoux quand même.

Écrit par : nef blonde | dimanche, 01 juin 2008 17:58

non pas d'état particulier, simplement une posture que birenbaum a adopté durant quelques temps puis abandonné pour rentrer dans le rang et gagner à nouveau des sous.

Rien que l'exemple d'opposants de circonstance qui ne font que monnayer à un moment ou un autre leur engagement.

mais c'est naturel, le tout est de ne pas se laisser prendre par ce type de comportement.

Les hommes libres sont rares mais ceux qui se disent l'être sont légions.

Et Birenbaum pouvait donner le change....mais bon les faits sont la !

Écrit par : odm | dimanche, 01 juin 2008 18:03

Ecrit par : odm | dimanche, 01 juin 2008 16:44
Dépendre des subsides (en l'occurrence) accordés par un pouvoir politique peut sembler problématique... (ce serait un lung débat sur ce qui relève du bien public. Pour quoi ceux qui trouvent à juste titres totalement normal de se battre pour l'école publique tordent-ils le nez sur le fait qu'il existe des institutions publiques de la culture, bibliothèques, théâtres, orchestres, etc?) Mais l'alternative, c'est de dépendre soit du marché (ce qui est trés heureusemnt inapplicable au spectacle vivant) soit d'un mécène privé. donc pour le coup, de vraiment tendre la main aux dominants...

Écrit par : Valdo | dimanche, 01 juin 2008 18:04

Ecrit par : odm | dimanche, 01 juin 2008 18:03

Tu as toujours le don pour aller provoquer des combats sordides, pour quelqu'un qui dit voir l'essentiel...

Écrit par : nef blonde | dimanche, 01 juin 2008 18:07

Houla la mauvaise foi !

Ecrit par : nef blonde | dimanche, 01 juin 2008 17:58

Un peu léger ...
En plus tu sais bien que ce genre de provocation me laisse de marbre.

Écrit par : urbain | dimanche, 01 juin 2008 18:08

Salut également nicks.

Écrit par : nef blonde | dimanche, 01 juin 2008 18:08

Sur l'art et les artistes chère nef, je persiste et signe.
certes au café du commerce on ne parle pas d'art car c'est reservé à une élite, mais tout est en ordre.

l'art, la litterature, la peinture, la musique restent un moyen très sûr de selectionner les individus.

C'est une réalité .

Écrit par : odm | dimanche, 01 juin 2008 18:08

C'est une réalité .

Ecrit par : odm | dimanche, 01 juin 2008 18:08

Un peu faible ( comme argument) ça aussi ...
Fais une bonne sieste, ta rhétorqiue s'en trouvera peut-être améliorée.

Écrit par : urbain | dimanche, 01 juin 2008 18:11

Rhétorique, pardon.

Écrit par : urbain | dimanche, 01 juin 2008 18:11

Non, je ne théorise rien et tu te caches la réalité.
tes discours ne passeront jamais auprès des masses que tu te plais à vouloir défendre.
Ton discours est celui d'un initié et le profane en est exclu par nature.
Donc ton propos et ta rhétorique ne tiennent pas la route et contiennent leurs contradictions, idée si chère au pourfendeur du capitalisme....
L'impuissance de la gauche est la !
Tenir un discours d'initiés sans portée universelle.....

Écrit par : odm | dimanche, 01 juin 2008 18:18

Ecrit par : nef blonde | dimanche, 01 juin 2008 18:07

Je ne mène pas de combat car il n'y a rien à combattre.
Je me contente de donner mon avis.
Je me suis fait avoir par ce type et je le dit.
Mais c'est une bonne leçon.

Écrit par : odm | dimanche, 01 juin 2008 18:35

Nef. Pour finir, Les associations qui fournissent des comptes sont celles qui réclament des subventions régulières. J'ai fais parti d'une commission qui attribuait des subventions et les associations marquée politiquement ou dont les animateurs étaient des notables n'avait franchement aucun soucis à se faire. les passes droits et copinages sont la règle dans ce milieu. C'est du vécu. Quelle pantalonade ! Même si dans le lot la plupart de ces associations font du boulot, elle sont souvent des refuges pour les petits copains des élus qui en sont salariés..... mais bon......

Écrit par : odm | dimanche, 01 juin 2008 18:50

rectificatifs : Les élus ne sont pas salariés de ces associations mais leurs petits copains le sont......

Donc quand on me parle de ces associations reconnues, je ne peux pas m'empécher de sourire.

Je ne parle même pas de ma surprise de constater que les réseaux maçonniques infiltrent largement le milieu associatif, j'ai rien contre et je ne l'ai appris que parceque je suis maçon, mais cela m'a beaucoup etonné.

Sincérement.

Écrit par : odm | dimanche, 01 juin 2008 19:05

"au café du commerce on ne parle pas d'art car c'est reservé à une élite, mais tout est en ordre."
[...]
C'est une réalité .

Ecrit par : odm | dimanche, 01 juin 2008 18:08

Toute ta logorrhée du jour semble résumée ici : on est au café du commerce, assurément, et c'est de cette "réalité" ( de café du commerce ) que tu nous cause, en connaisseur semble-t-il, avec des arguments et des raisonnements ... de café du commerce .
à la tienne odm !

Écrit par : urbain | dimanche, 01 juin 2008 19:59

Ecrit par : odm | dimanche, 01 juin 2008 19:05

Si les maçons se font infiltrer par des culs bénis, où va le monde ?;-)))

Écrit par : nef blonde | dimanche, 01 juin 2008 20:12

Ecrit par : nef blonde | dimanche, 01 juin 2008 20:12

+1
( à mon avis il nous rejoue "Spinoza encule Hegel", en costume maçonnique, sur le comptoir du café du commerce )

Écrit par : urbain | dimanche, 01 juin 2008 20:20

je vois que tout est en ordre.
l'ivrogne tient des propos d'ivrognes.
La spécialiste de la culture tient des propos culturels.
le libraire tient des propos d'écrivains et de philosophes.
Le monde est ordonné et le citoyen peut dormir tranquille, ceux qui savent s'occupent de lui.
hummmm, on atteint vite les limites, mais c'est cela qui est excitant, quand l'ordre s'impose.
Il est minuit.......

Écrit par : odm | dimanche, 01 juin 2008 20:25

Nef
Si les maçons se font infiltrer par des culs bénis, où va le monde ?;-)))

Le monde maçonnique ne se limite pas au grand Orient !

Écrit par : odm | dimanche, 01 juin 2008 20:27

Ecrit par : urbain | dimanche, 01 juin 2008 09:55

parce qu'il n'est pas possible d'aimer franz ferdinand ET fela, coltrane ET the clash, pharoah sanders ET stockhausen ?
merde, je vais finir au goulag...

Écrit par : adrien (de rien) | dimanche, 01 juin 2008 20:29

Je suis confus odm mais je n'ai JAMAIS songé à ne pas gagner d'argent. Bien au contraire. Je considère depuis toujours que tout travail mérite un salaire. Je ne sais donc pas de quoi tu parles. De plus, j'ai trois enfants en bas âge à élever. Je ne vois pas là de posture, juste et simplement une responsabilité ; la seule qui compte à mes yeux. Le reste c'est du vent...

Écrit par : guy birenbaum | dimanche, 01 juin 2008 20:36

Le monde maçonnique ne se limite pas au grand Orient !

Ecrit par : odm | dimanche, 01 juin 2008 20:27

Dommage...

Écrit par : sarah7 | dimanche, 01 juin 2008 20:52

Mais guy, ne faîtes pas attention à ce que j'écris, je suis bourré.
Sérieusement, vous n'êtes pas un héro et je vous accorde que vous ne vous êtes jamais présenté comme tel.
Dont acte !
Bonne route à vous !

Écrit par : odm | dimanche, 01 juin 2008 20:58

;)

Écrit par : guy birenbaum | dimanche, 01 juin 2008 21:02

Ecrit par : odm | dimanche, 01 juin 2008 20:58

Boire ou écrire il faut choisir !

Oups, là je crois que ça va être goulag + 3 pater et 4 ave !!!

Écrit par : adrien (de rien) | dimanche, 01 juin 2008 21:06

Une petite accroche journalistique de qualité (pour Urbain) :

"Enfant du lac : La mère morte"

.....

Le sujet, j'essaierai d'y revenir.

Et, visiblement, le sujet de "l'art" mérite billet...

Écrit par : f | dimanche, 01 juin 2008 21:07

"parce qu'il n'est pas possible d'aimer franz ferdinand ET fela, coltrane ET the clash, pharoah sanders ET stockhausen ?"

Non, ce n'est pas possible d'aimer Franz Ferdinand et tout le reste...

Écrit par : f | dimanche, 01 juin 2008 21:10

Bon, bein je me suis bien marré aujourd'hui.
faut dire qu'il faisait un temps de chien à Montpellier.
mais le maître s'est adresssé à ma minuscule personne et l'érection est là, durable, je suis un roc inébranlable !
Merci guy !

Écrit par : odm | dimanche, 01 juin 2008 21:11

@Rep Ban

heureusement, il reste la "belle chanson française"

http://www.youtube.com/watch?v=uaHsS4GjwNU

Écrit par : nef blonde | dimanche, 01 juin 2008 21:20

Bon je réponds un peu tard à L'homme lisse et il semble que le débat ait bien glissé mais bon. Je n'ai quand même pas l'impression qu'il y ait beaucoup de morceaux à structures compliquées et qui durent plus de quatre minutes qui soient diffusés à la radio. Pour revenir à Nirvanna, c'est un groupe bien sympathique mais qui a plus apporté par son attitude et la personnalité de son leader que par sa musique, pas franchement révolutionnaire. A ce titre, pour ce qui est de la scène de Seattle , Pearl Jam est beaucoup plus interessant. M'enfin les goûts, les couleurs et les phénomènes récupérés par le marketing hein...

J'ai quand même le sentiment que la plupart des stations prennent le minimum de risque et qu'on ne découvre pas grand chose. Maintenant comme je l'ai dit, j'écoute peu la radio...

Écrit par : Nicks | dimanche, 01 juin 2008 21:47

Ecrit par : f | dimanche, 01 juin 2008 21:10

si si !

Écrit par : adrien (de rien) | dimanche, 01 juin 2008 22:11

Il y a (au moins) deux sphères ; la sphère ultra dominante et la marge. La sphère dominante qui véhicule la musique dominante de la classe dominante (et, sans doute, cette classe n'écoute pas la musique qui la fait vivre). Tout cela n'échappe évidemment pas au marketing, aux retours sur investissement, au calibrage ; c'est sa fonction de base. Alors, oui, des panels. Le travail élémentaire sur le tempo, les fréquences, la proximité des sons afin que l'auditeur s'y retrouve, la construction d'un univers, l'homogénéité...
Une société espagnole avait, il y a quelques années, mis au point un logiciel capable d'évaluer le potentiel commercial d'un titre ; Polyphonic HMI.
Et puis il subsiste une sphère décentrée qui, elle aussi, souvent, se construit sur le modèle commercial classique. Là, ça travaille plutôt les niches, les genres à public prétendument restreint, un refus du tout venant, tout en ne pouvant se défaire de la rentabilité. Mais se positionnent également des modèles, revigorés par Internet, la dématérialisation des supports, les home studios... qui vivotent hors du spectacle général.
Tout cela est également poreux, généralement faiblement, et l'histoire serait de tenter d'imprimer un mouvement centrifuge à tout ça. De faire en sorte que ça se déplace. De jouer les "passeurs", comme on dit, car il n'y a pas grand chose à attendre de la sphère dominante. Et c'est la marge qui tient la feuille, comme dit Gatti.

Et j'en finis avec Straub + Huillet :

http://www.youtube.com/watch?v=25Q75ba5Ajs&feature=related

..........

Ecrit par : adrien (de rien) | dimanche, 01 juin 2008 22:11

Bien-sûr. Légère vacherie en creux (à l'égard de Franz Ferdinand, qui s'en remettra très bien).

Écrit par : f | dimanche, 01 juin 2008 22:35

Ecrit par : adrien (de rien) | dimanche, 01 juin 2008 20:29

J'ai pas dit ça,.
J'ai très simplement que Led Zep et Nirvana c'était de la daube pour adolescent pré-pubère.

Écrit par : urbain | dimanche, 01 juin 2008 22:37

Et j'ajoute que la liste est longue qui mène à AC-DC , Van Hallen, Motor Head, Metallica, Guns and Roses, et tout le toutim vacarmeux régressif (au stade anal) ... ( j'avais un copain qui allait à ces concerts avec des boules quies , ce qui lui vaut sans doute de pas être sourd aujourd'hui ).

Écrit par : urbain | dimanche, 01 juin 2008 22:40

Urbain, je suis pas un grand fan de Led Zep parce qu'en général le hard-rock c'est pas mon truc mais Stairway et Kashmer ce sont deux bijoux de créativité qui font pas spécialement de bruit. Quant à Ac-Dc, à petites doses c'est bien plaisant pour secouer la tête :oB

Écrit par : Nicks | dimanche, 01 juin 2008 22:57

Et c'est la marge qui tient la feuille, comme dit Gatti.

Et j'en finis avec Straub + Huillet :

http://www.youtube.com/watch?v=25Q75ba5Ajs&feature=related

..........

Ecrit par : adrien (de rien) | dimanche, 01 juin 2008 22:11

Ah? J'ai toujours atribué la citation sur la marge et la feuille à Godard.. Par contre, "sous les pavés, la place" est une citation extraite d'une pièce de Gatti!

Écrit par : Valdo | dimanche, 01 juin 2008 23:05

ça fait pas beaucoup de bruit si tu mets ça pas fort ... et ça reste du bruit, pas un instant de musique dans tout ça, au mieux de la "virtuosité" gratuite .
Si je dois sortir un musicien de toute le panier des rockeux de la première époque, ce sera certainement pas J.Page et consort, et certainement Jeff Beck ( Jimmy Hendrix sur une autre planète, où personne ne l'a rejoint)

Écrit par : urbain | dimanche, 01 juin 2008 23:06

Pas particulièrement amateur de Led Zeppelin mais j'aime assez ce "concert" (en 5 parties), la proximité etc... :

http://fr.youtube.com/watch?v=sibeGJDOYRQ&feature=related

Je préfère Dread Zeppelin :

http://fr.youtube.com/watch?v=HcEvQGHge0o&feature=related

........

Ecrit par : Valdo | dimanche, 01 juin 2008 23:05

Juste pour varier, toujours des citations de JLG...

Écrit par : f | dimanche, 01 juin 2008 23:20

Ecrit par : f | dimanche, 01 juin 2008 23:20

Superbe ( Dread Zeppelin ) , mon fils ( qui est guitariste en herbe et fan de l'original ) est scandalisé , mais moi ça m'a bien fait marrer .

Écrit par : urbain | dimanche, 01 juin 2008 23:31

A un guitariste en herbe, il convient de faire découvrir Jandek :

http://fr.youtube.com/watch?v=n5hJ8LFMCbI

Une tentative d'analyse ici :

http://cocosuodo.magicrpm.com/36557/Le-jeu-de-guitare-de-JANDEK/

Écrit par : f | dimanche, 01 juin 2008 23:40

Pas convaincu par jandek ... je crois que je préfère Caravanserail ( surtout à cette heure ci ).
Mais j'écoute pas trop de guitare , le soir, plutôt Sly Stone ( Family affair ) ou Curtis ( Mayfield) , période "New world order" .
Bonne nuit, folks .

Écrit par : urbain | dimanche, 01 juin 2008 23:47

Difficile d'être convaincu par Jandek...

Écrit par : f | dimanche, 01 juin 2008 23:51

Encore une fois, je ne suis pas spécialement fan de led Zep puisque finalement mes trois morceaux préférés (et encore je n'ai même pas pris la peine de tout écouter d'eux) sont les deux que j'ai cités plus Going to California qui sont des titres assez éloignés du hard-rock que pratiquait en général le groupe. Il faut quand même être d'assez mauvaise foi pour dire que Stairway ce n'est pas de la musique.

http://fr.youtube.com/watch?v=lKg4g9zMeHI&feature=related

Juste au cas où certains ne connaitraient pas. Du bruit, vraiment ? C'est loin d'être ma chanson préférée mais tout de même...

Écrit par : Nicks | lundi, 02 juin 2008 00:30

Ecrit par : Nicks | dimanche, 01 juin 2008 21:47

En play-list haute rotation sur les radios citées par Rep Ban non ! (Fip oui)
Mais on peut écouter du Aphex Twin ou du Mr Oizo ailleurs. Deux exemples donnés pour la complexité et l'originalité rythmique et non pour la popularité.

J'ai mentionné Nirvana uniquement comme groupe et son impact sur la scène musicale ,sur une génération et donc la radio. La virtuosité n'était pas leur fort. Et alors! ;-)

Musicalement pour moi c'était plutôt Boston (Dinosaur jr, Sebadoh, Pixies) que Seattle.

Écrit par : L'homme lisse | lundi, 02 juin 2008 00:38

Une réalité légèrement modifiée, à vous de voir?
http://kprodukt.blogspot.com/2008/06/de-la-thorie-de-la-mcanique-quantique.html

see ya et bonne semaine les nrv!

Écrit par : skalpa | lundi, 02 juin 2008 07:45

"Mais on peut écouter du Aphex Twin ou du Mr Oizo ailleurs."

Oui mais "ailleurs". Ailleurs, on peut pratiquement tout entendre. C'est l'existence même de cet ailleurs qu'il est nécessaire de dévoiler.
(Et Playlist participe à ce travail là.)

Écrit par : f | lundi, 02 juin 2008 09:56

Ecrit par : Nicks | dimanche, 01 juin 2008 21:47

T'inquiéte t'es pas chez J4M, le débat glisse toujours ici;-)))

Écrit par : nef | lundi, 02 juin 2008 10:11

Ecrit par : odm | dimanche, 01 juin 2008 20:27

T'es crucirosiste à tes heures ?

Écrit par : nef | lundi, 02 juin 2008 10:12

Salut blonde et admirée nef ! ;o) Oui quoique chez monsieur Jean, parfois ça tangue aussi pas mal.

Sinon je rejoins f, ailleurs on peut quasiment tout trouver, mais comme un chercheur de champignons connaît ses bons coins quoi, ça se trouve pas partout et il faut savoir chercher. Le plus grand nombre lui doit se vautrer dans le cercle du "j'ai choisi pour vous parce que je sais ce que vous aimez" et est tellement habitué qu'il se sent perdu hors des sentiers battus. C'est bon pour le temps de cerveau disponible de rester dans les clous...

Écrit par : Nicks | lundi, 02 juin 2008 10:45

http://fr.youtube.com/watch?v=yyJzTWYHJiQ

Juste ce petit lien
1/parce qu'il passe bientôt au Pont du Gard
2/Parce que j'ai mes billets
3/parce qu'il "exemple" mon papier
4/parce qu'en taux d'agrément de panel, il ne doit pas dépasser les 10% et pourtant il n'est pas franchement inconnu (en étant vulgaire, il vend à mort)
5/le son de utb est naze, mais écoutez les 9 mn, y'a rien de nouveau, mais c'est putain de bon!

Écrit par : rep ban | jeudi, 12 juin 2008 23:55

Lors d'un auditorium, on ne demande pas un avis à un panel suite à l'écoute d'un extrait de 7 à 8 sec.

On demande au panel s'il connait ou non ce titre.

Si la personne connait le titre (vous pouvez essayer 7 secondes suffisent largement), on lui demande ce qu'elle en pense (j'aime/j'aime pas, ca me saoule/ca me saoule pas). Si elle ne connait pas, elle ne donne pas du tout son avis.

L'utilisation qui est faite de ces résultats dépend ensuite du programmateur...

Écrit par : Nicolas | lundi, 28 juillet 2008 19:49

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu