Avertir le modérateur

« Bernard... (sotie) | Page d'accueil | Les Incorrigibles »

dimanche, 18 mai 2008

La trouille, les Français et vice-versa...

Pour égayer un mois de Mai un peu morose, voici une petite devinette peu subtile destinée aux plus sagaces d’entre vous, qui, si j’en crois leurs dires sont très nombreux sur ce blog...

959890929.jpgQui a peur de se faire arnaquer, peur des inconnus qui s’adressent à lui, peur de se faire remarquer, peur des étrangers, peur de la police, peur de protester, peur de son patron, peur de ses collègues, peur du licenciement, peur de l’accident, peur des pédophiles, peur de ne pouvoir rembourser l’emprunt qu’il a contracté, peur de la mort, peur de la souffrance, peur des insomnies, peur de la peur ?

Qui a peur de se battre, peur du lundi, peur des disputes, peur des OGM, peur de contester l’ordre public dans la rue, peur d’être fiché, peur de vieillir, peur des jeunes, peur des immigrés, peur d’être envahi, peur des sans papier, peur d’insulter, peur d’être insulté, peur des banlieues, peur de la drogue, peur de tout ceux qui n’ont pas les mêmes opinions qu’eux, peur d’exprimer leurs opinions politiques, peur de tous les faits divers dont il est friand ?

 Qui a peur de l’extrême droite, peur de l’extrême gauche, peur des communistes, peur des anars, peur pour leurs enfants, peur de leurs enfants, peur pour leurs vieux, peur de leurs vieux, peur pour leur santé, peur des manifs, peur des grèves, peur des embouteillages, peur des radars, peur des contrôles d'alcoolémie, peur des gendarmes, peur de l'armée, peur de ne pouvoir joindre les deux bouts, peur d’une catastrophe nucléaire?

Qui a peur de l’Iran, peur de l’Afghanistan, peur de la Libye, peur des Américains, peur de l’Europe, peur des pays de l’est, peur de la Russie, peur de l’Afrique, peur de la Chine, peur des Corses, peur des Basques, peur des chiens, peur de la mondialisation, peur de tout, peur du désordre et surtout peur de l’avenir ? 

Chacun a bien compris que je parlais des Français d’aujourd’hui…

Et la Presse, et tous les médias français par sondages interposés d’évoquer à tous moments ces peurs souvent irrationnelles et de les conforter, de les cajoler, d’en créer de nouvelles, de caresser nos concitoyens dans le sens du poil pour les féliciter d'avoir peur de tout et de s’en remettre à un surhomme quelconque (hier c’était Sarkozy, demain qui ?) ou à une élite oligarchique pour nous protéger toujours plus contre tout ce qui nous entoure, nous menace et qui  est forcément hostile !

Quel est donc le but de ces médias ? Faire de nous un peuple de brebis tremblantes ? D'individus décérébrés ? D'amateurs niais de spectacles et de jeux ? Une Nation de trouillards ? Une tribu de lâches pour mieux nous tenir ?

Faire de nous une peuplade conformiste, veule et prête à renier ses libertés pour plus de sécurité, de confort et de 151883413.jpgquiétude ?

Où est donc passé ce peuple frondeur et insolent qui a lancé une des plus grosses révolutions politiques de tous les temps et qui n'a cessé de se rebeller à travers les siècles ?

Franchement, nous sommes en droit de nous le demander…

Cui cui, oiseau libre... 

 

 

Commentaires

Euh, la révolution politique de grande ampleur dont vous parlez cui cui, c'est le lancement de TF1 tricolore ?


Et puis, à défaut d'autre chose - l'égalité, la liberté, la fraternité, par exemple - la peur fait aussi un bon ciment social. Et à bas coût.

Écrit par : niaiseux | dimanche, 18 mai 2008 17:43

Bleurk !!
qui a peur de serval ?
( bon, inutile de me faire comprendre que je suis idiot je suis au courant.)

Écrit par : odm | dimanche, 18 mai 2008 17:54

" Il s'agit de faire le tableau de la sourde pression que toutes les sphères sociales font réciproquement peser les unes sur les autres, d'un désaccord général et veule, d'une étroitesse d'esprit aussi présomptueuse que mal renseignée, le tout placé dans le cadre d'un système de gouvernement qui vit de la conservation de toutes les insuffisances et n'est que l'insuffisance dans le gouvernement."

Karl Marx
Contribution à la critique de La philosophie du droit de Hegel

et un peu plus loin, il s'agit de l'allemagne de l'époque (1843), mais on peut facilement s'adapter :

"La critique qui s'occupe de cet objet, c'est la critique dans la mêlée. Or, dans la mêlée, il ne s'agit pas de savoir si l'adversaire est un adversaire de même rang, noble, intéressant; il s'agit de le toucher. Il s'agit de ne pas laisser aux Allemands un seul instant d'illusion et de résignation. Il faut rendre l’oppression réelle plus dure encore en y ajoutant la conscience de l'oppression, et rendre la honte plus honteuse encore, en la livrant à la publicité. Il faut représenter chaque sphère de la société allemande comme la partie honteuse de la société allemande; et ces conditions sociales pétrifiées, il faut les forcer à danser, en leur faisant entendre leur propre mélodie ! Il faut apprendre au peuple à avoir peur de lui-même, afin de lui donner du courage. On satisfait ainsi un besoin impérieux du peuple allemand, et les besoins des peuples sont en dernière analyse les raisons ultimes de leur satisfaction."

enfin , spécialement pour odm :

"Le fondement de la critique irréligieuse est celui-ci : L'homme fait la religion, ce n'est pas la religion qui fait l'homme. La religion est en réalité la conscience et le sentiment propre de l'homme qui, ou bien ne s'est pas encore trouvé, ou bien s'est déjà reperdu. mais l'homme n'est pas un être abstrait, extérieur au monde réel. L'homme, c'est le monde de l'homme, l'Etat, la société. Cet Etat, cette société produisent la religion, une conscience erronée du monde, parce qu'ils constituent eux-mêmes un monde faux. La religion est la théorie générale de ce monde, son compendium encyclopédique, sa logique sous une forme populaire, son point d'honneur spiritualiste, son enthousiasme, sa sanction morale, son complément solennel, sa raison générale de consolation et de justification. C'est la réalisation fantastique de l'essence humaine, parce que l'essence humaine n'a pas de réalité véritable. La lutte contre la religion est donc par ricochet la lutte contre ce monde, dont la religion est l’arôme spirituel."

Écrit par : urbain | dimanche, 18 mai 2008 18:42

Bon, je promets que c'est la dernière, mais je pense que ça permettra à odm de se clarifier les idées :, c'est juste les deux parapgraphes qui suivent celui que je viens de citer ( extrait de la "Contribution à la critique de La philosophie du droit de Hegel" )

"La misère religieuse est, d'une part, l'expression de la misère réelle, et, d'autre part, la protestation contre la misère réelle. La religion est le soupir de la créature accablée par le malheur, l'âme d'un monde sans cœur, de même qu'elle est l'esprit d'une époque sans esprit. C'est l'opium du peuple.

Le véritable bonheur du peuple exige que la religion soit supprimée en tant que bonheur illusoire du peuple. Exiger qu'il soit renoncé aux illusions concernant notre propre situation, c'est exiger qu'il soit renoncé a une situation qui a besoin d'illusions. La critique de la religion est donc, en germe, la critique de cette vallée de larmes, dont la religion est l'auréole. "

Écrit par : urbain | dimanche, 18 mai 2008 18:50

Le temps n'est pas venu Urbain, le veau d'or est de retour !

Écrit par : odm | dimanche, 18 mai 2008 18:55

Et Marx est hors jeu comme l'ombre s'un temps qui n'est plus, il a perdu !

Écrit par : odm | dimanche, 18 mai 2008 18:57

"La misère religieuse est, d'une part, l'expression de la misère réelle, et, d'autre part, la protestation contre la misère réelle. La religion est le soupir de la créature accablée par le malheur, l'âme d'un monde sans cœur, de même qu'elle est l'esprit d'une époque sans esprit. C'est l'opium du peuple.

Et le Marxisme une impuissance !

Écrit par : odm | dimanche, 18 mai 2008 18:59

"le veau d'or est toujours debout"
Nous lirons Faust, nous écouterons Gounod ...

Écrit par : urbain | dimanche, 18 mai 2008 19:01

L'histoire du marxisme est terrible et la raconter sa fin !

Écrit par : odm | dimanche, 18 mai 2008 19:03

On ne construit pas l'avenir sur un echec.

Écrit par : odm | dimanche, 18 mai 2008 19:04

Marx, odm, n'étais pas marxiste ...( au sens où tu l'entends).
Fais plutôt l'effort de réfléchir et trouver ce qui contredit, dans la situation présente, telle que la rappelle cui-cui, les principes de critique politique énoncés par Marx il y a 160 ans ...
C'est bien dans un monde de peur "religieuse" que nous sommes entrés, celle du renoncement à toute pensée, tout projet, tout espoir, toute émancipation, avec le paresseux confort de la "croyance" comme substitut.
Te préfères-tu en "soupir de la créature accablée par le malheur" ou incarnant " l'âme d'un monde sans cœur "?

Écrit par : urbain | dimanche, 18 mai 2008 19:09

On ne construit pas l'avenir sur un echec.

Ecrit par : odm | dimanche, 18 mai 2008 19:04

Comme en atteste l'histoire, c'est pourtant à peu près toujours ( et nécessairement ) ainsi qu'il se construit .

Écrit par : urbain | dimanche, 18 mai 2008 19:12

ce que je préfère, ce que je trouve vraiment émouvant et beau, ce qui peut donc à ce titre encore et toujours nous (é)mouvoir, ce sont des passages comme :
"ces conditions sociales pétrifiées, il faut les forcer à danser, en leur faisant entendre leur propre mélodie ! Il faut apprendre au peuple à avoir peur de lui-même, afin de lui donner du courage"
Donc en réponse à ton billet cui-cui : forçons les à danser, ces trouillards pétrifiés, en leur faisant entendre leur propre mélodie .
C'est bien d'apprendre à avoir peur d'eux-même , que c'est d'eux-mêmes qu'ils ont peur, qui leur donnera le courage d'affronter cette peur et de la surmonter .
En des temps lointains, inauguraux de la France comme laboratoire des idées politiques du monde, c'est ce qui fut fait , comme tu le rappelles fort justement ( après kant, hegel et marx , une gratifiante généalogie).
aujourd'hui il faut donc, plus que jamais :
"rendre l’oppression réelle plus dure encore en y ajoutant la conscience de l'oppression, et rendre la honte plus honteuse encore, en la livrant à la publicité."

Écrit par : urbain | dimanche, 18 mai 2008 19:26

Cette trouille n'est certainement pas propre à la France, de même que le vieillissement de la population.
Et lors du vote du CPE les jeunes ont su montrer qu'ils pouvaient descendre avec succès dans la rue comme leurs aînés de 1968 qui n'avaient pas accès aux chambres des filles dans les cités universitaires.

Ce qui me semble nouveau c'est la répression contre toute forme de révolte non encadrée, toute forme d'expression de protestation individuelle, sans que la population s'en émeuve (en fait les seules protestations que je vois sont les communiqués du PCF quand les violences policières ont été trop importantes). Et peut-être qu'il y a 40 ans aussi il y avait ce sentiment d'étouffement. Dans ce cas il va peut-être se passer quelque chose, et à défaut de changer la donne ça sera au moins distrayant.

Écrit par : Armand | dimanche, 18 mai 2008 19:40

Concernant Marx, on parle bien du bourgeois londonien qui sautait sa bonne ?

Écrit par : Armand | dimanche, 18 mai 2008 19:42

Ecrit par : urbain | dimanche, 18 mai 2008 19:12

Absolument d'accord avec Urbain, l'avenir de l'Humanité se construit par sauts de puces sur des échecs dont très souvent la religion a été partie prenante !

Sans échecs et révoltes point de progrès ! Sans échecs point d'Histoire avec un grand H ! Sinon, nous en serions encore à la monarchie tribale...

La peur du Ciel, des Dieux, de Dieu, c'est l'antichambre de la résignation. La Religion, selon moi à toujours entrainé et habitué les peuples à une certaine fatalité, donc à la passivité et au renoncement...

Et comme en ce moment elle est la référence suprême des instances dirigeantes de nos politiques en Europe, aux USA, en Russie et au Moyen Orient, voyez où ces gens là veulent nous emmener...

Sinon, si nous n'espérons rien de mieux pour l'avenir, à quoi bon procréer ?

Je vous le demande ?

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | dimanche, 18 mai 2008 19:52

Ecrit par : Armand | dimanche, 18 mai 2008 19:42

Non (!??)
Tu confonds sans doute avec Victor HUGO ...
( manifestement, sur Marx tu as également beaucoup de chose à apprendre ...)

Écrit par : urbain | dimanche, 18 mai 2008 19:55

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | dimanche, 18 mai 2008 19:52

+1
( et fort bien dit )

Écrit par : urbain | dimanche, 18 mai 2008 19:56

@Cui-cui : pour les "instances dirigeantes" en Europe tu penses à Blair et Royal ? Sarkozy c'est le culte du pognon et Poutine le nationalisme.

Par ailleurs je pense qu'il ne faut pas trop ethnocentrer le fait religieux. A l'Est il a permis de structurer une résistance au communisme, et il est actuellement récupéré par les nationalistes (je pense au cas polonais). L'Eglise catholique en général est réactionnaire au plan des moeurs mais offre un discours de consolation de nature gauchisant au plan économique (on ne dit plus aux prolos qu'ils iront au paradis à leur mort, on leur dit que les inégalités c'est très mal).

Écrit par : Armand | dimanche, 18 mai 2008 19:57

Ecrit par : Armand | dimanche, 18 mai 2008 19:40

Bien vu, Armand !

Je me rappelle de cette sensation d'étouffement, Je ressens bien la même chose mais, du côté du pouvoir, les progrès techniques de répression et de maintien de l'ordre ont fait un progrès gigantesque et terrifiant.

Nous sommes plus près du monde d'Huxley que nous n'avons jamais été !

L'informatisation et les méthodes de fichage et de surveillance, le nombre d'individus des forces de police et leurs moyens, la concentration de la propagande, l'interdiction de l'information et le black out éventuel des médias, sur ordre du pouvoir rendent très difficiles les révoltes et les contestations ainsi que leur diffusion de nos jours...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | dimanche, 18 mai 2008 20:04

Cette trouille n'est certainement pas propre à la France, de même que le vieillissement de la population.

Ecrit par : Armand | dimanche, 18 mai 2008 19:40

pour la première proposition : si , dans une certaine mesure c'est "propre" à une certaine France, celle qui relève de ce que Badiou appelle le "transcendantal pétainiste" ( fort bien décrit et analysé dans son pamphlet ).
pour la seconde certainement pas puisque la France est en europe le pays qui souffre le moins de problèmes démographiques et du vieillissement de la population , et les choses vont encore en s'améliorant de ce point de vue.
j'ajoute que les études des démographes ont démontré que ce phénomène ne s'expliquait nullement par "les immigrées qui font plus d'enfants" , il s'agit d'un phénomène global , manifestement induit par le fait qu'en France les conditions "objectives" de la maternités sont plus propices qu'ailleurs et que les femmes y sont bien moins dissuadées de faire des enfants ( les messieurs aussi , naturellement, mais ...)

Écrit par : urbain | dimanche, 18 mai 2008 20:05

Ecrit par : Armand | dimanche, 18 mai 2008 19:57

Non Armand, je pensais surtout au pouvoir de l'église orthodoxe en Russie et en Europe de l'Est, à L'Italie, aux églises évangéliques des USA... Plus les théocraties du Moyen Orient et d'Orient...

Ce qui fait déjà pas mal d'individus, non ?

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | dimanche, 18 mai 2008 20:09

et un petit lien qui peut foutre la trouille, un!
http://lezarts-maniacs.blogspot.com/2008/05/le-no-logo-de-sarko.html

Écrit par : skalpa | dimanche, 18 mai 2008 20:10

et deux petites images maison, deux!
http://img204.imageshack.us/img204/9087/peurjj6.jpg
http://img204.imageshack.us/img204/9087/peurjj6.jpg

Écrit par : skalpa | dimanche, 18 mai 2008 20:10

Ou avez vous lu que la religion était la peur du ciel ?

Qu'Urbain aplaudisse à cette affirmation pour le moins simpliste démontre la limite de sa rationalité affichée.

Armand a raison, les défenseurs présumés de la classe ouvrières ont toujours été des bourgeois.

Et puis qui parle de dignité et d'humanité aujourd'hui ?

A part Benoit XVI je ne vois pas.

L'OCDE, la commission Européenne ?

Écrit par : odm | dimanche, 18 mai 2008 20:13

Armand , odm, même combat (douteux) pour la "propagation de la foi" et des duperies , ce qui revient ( à mon point de vue) à peu près à la même chose.
Renseignez vous un peu sur la vie de Marx ... et celles des "défenseurs de la classe ouvrière" ( incidemment marx quant à lui parlait plutôt des prolétaires ), de Louise Michel à Rosa Luxembourg, en passant par Guy moquet par exemple( puisque notre bouffon national a cru bon de le distinguer, parmi quelques millions d'autres ...).

sur "Ou avez vous lu que la religion était la peur du ciel ?"
mais ... dans la bible, entre autres, et dans la quasi totalité des "bons ouvrages" sur le sujet, livrés à la curiosité (et l'édification) des fidèles.
On peut juste reprocher à cui-cui de mettre ça en termes "vulgaires" et un peu simplifiés , c'est le prix de sa spontanéité ...
C'est de "la (juste et sainte) crainte de Dieu" qu'il s'agit(e), naturellement, mon bon odm ... mais en fait tu l'avais bien compris ainsi , non ?

Écrit par : urbain | dimanche, 18 mai 2008 20:26

Ou avez vous lu que la religion était la peur du ciel ?
Ecrit par : odm | dimanche, 18 mai 2008 20:13

Allez... 65 % des croyants dans le monde en sont là : ne nous voilons pas le face ODM !

Cathos comme musulmans !

Le nier serait oublier que chez beaucoup, la religion n'est que l'exutoire de superstitions !

Et d'intellectualiser trop la religion comme tu le fais, odm, me fait doucement marrer...
Respect pour tes convictions et tes conceptions mais tu es infiniment minoritaire, crois moi ! D'abord tu es beaucoup trop intellectuel et par là même beaucoup trop idéaliste...

Tu en prends, tu en laisses de ce que je te dis mais quand on te lit, on voit bien qu'on n'a pas affaire au croyant de base...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | dimanche, 18 mai 2008 20:27

On peut juste reprocher à cui-cui de mettre ça en termes "vulgaires" et un peu simplifiés , c'est le prix de sa spontanéité ...
C'est de "la (juste et sainte) crainte de Dieu" qu'il s'agit(e), naturellement, mon bon odm ... mais en fait tu l'avais bien compris ainsi , non ?
Ecrit par : urbain | dimanche, 18 mai 2008 20:26
-------------------
Non non Urbain et ODM, ce que je dis n'est pas de la simplification simpliste, c'est ce que je vois TOUS les jours dans la vraie RÉALITÉ avec de vrais GENS.

Et ce que j'énonce, c'est simplement la manière dont ils vivent et comprennent leur religion. Je déteste l'abstraction pour l'abstraction. Seul,le réel est solide.

Et même si je ne suis ni une encyclopédie vivante, ni un inculte complet. Je suis un observateur avisé de la marche de notre monde et de nos citoyens.

Mes réflexions tirent partie de ce que je vis et je vois. Ce que je dis de la religion, c'est ce que je vois tous les jours et plus peut être chez les musulmans que chez les catholiques car la base sociologique de mes lieux de travail est davantage axée dans cette direction.

Travailler une bonne partie de son existence dans la rue, vous savez, ça donne une autre idée du monde que celle de nos philosophes pleurnichards et souvent assez peu au fait de la vraie vie...

Que Dieu vous garde tous !

Inch'Allah !

;)

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | dimanche, 18 mai 2008 20:40

quand nous revendiquons.. ils nous divisent.. ils nous bâillonnent.
hors seul le "cri" fait triompher de la peur.
mais ils sont inflexibles!!

alors le silence s’installe ..
pourquoi s’exprimer .. pourquoi essayer de persuader .. de négocier.. puisqu’en face ils sont aveugles et sourds?

ils brisent notre avenir!

oui!.. nous avons peur!.. peur de cet avenir dont ils sont en train de nous priver!

Écrit par : Maghnia | dimanche, 18 mai 2008 20:47

cui-cui,
je confirme mon plein accord avec ta formulation, ce qui ne contredit pas ce que je répondais à odm, par ce que ce dont tu parles c'est ce que naguère on appelait "la foi du charbonnier", autrement dit la vision "vulgaire" ( pour les docteurs de la foi), c'est à dire "populaire" de la religion ...
Et en effet c'est bien ça la "religion" ou plutôt la "religiosité" qui se répand , un peu partout, et de la manière que tu observes, fort justement.
Une crainte diffuse et superstitieuse du lendemain, voire de l'avenir et du futur (en attendant l'éternité).
Pour moi, sur le "fond" , il n'y a en fait pas de vrai différence de "posture intellectuelle" entre Abraham qui s'apprête à sacrifier son fils par ce qu'un ange le lui a demandé en songe, et Abraracourcix qui a surtout peur que le ciel lui tombe sur la tête.
Simplement Abraracourcix est manifestement moins dangereux et moins allumé ...
Quant aux autres allumés en tous genres... "à bas l'intelligence et vive la mort" on peut dire que c'est leur cause commune ( mais naturellement Dieu reconnaîtra les siens ).

Écrit par : urbain | dimanche, 18 mai 2008 21:01

Pour moi, sur le "fond" , il n'y a en fait pas de vrai différence de "posture intellectuelle" entre Abraham qui s'apprête à sacrifier son fils par ce qu'un ange le lui a demandé en songe, et Abraracourcix qui a surtout peur que le ciel lui tombe sur la tête.
Ecrit par : urbain | dimanche, 18 mai 2008 21:01
---------------

Ce que tu dis là, mon cher Urbain, te vaudrait le bûcher en d'autres temps, passé (et) ou futur...

ODM ne comprends pas que le religion est vécue dans le monde comme une sorte de palliatif à la magie...

Quand je vois en Corse et en Italie, la manière dont est vécu le catholicisme, c'est vraiment un spectacle à se taper le cul par terre de rigolade !!!!

ODM... Si tu savais...

Ah ! Le mysthicisme se perd Urbain ! Par contre les grenouilles de bénitiers et de vasques prolifèrent !

Et il faut écouter certains prêches pour le comprendre...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | dimanche, 18 mai 2008 21:12

@Urbain : je ne suis pas un "propagateur de duperies", juste un dupe de trucs matériels et certainement pas de bondieuseries. Par contre je ne m'estimerais jamais supérieur à un juif catholique musulman ou raélien sous prétexte que je ne crois en rien.

Effectivement j'ai tendance à dire des choses bien sur l'Eglise catholique, et je vais m'en expliquer.

D'abord Cavanna avait expliqué un jour dans "Charlie Hebdo" (à l'époque où on n'imaginait pas Philippe Val) que pour être anti-curés il fallait avoir été éduqué par eux. Moi je suis d'origine juive, éduqué dans les établissements publics (donc par des profs plutôt gauchos, d'où peut-être mon biais anti-gauchos en-dehors du fait que je suis un bourgeois), et en plus des membres de ma famille ont été sauvés de l'extermination par des curés pendant la deuxième guerre mondiale.

Ensuite, l'Eglise catholique a quand même pas évolué depuis dix ans, en reconnaissant sa responsabilité dans l'antisémitisme ayant conduit au génocide des juifs d'Europe, et en réprimant la pédophilie ecclésiastique.

Le principal reproche que je lui ferais au jour d'aujourd'hui est ne pas s'être ralliée aux capotes, ce qui pour moi représente une sorte de complicité de génocide des les populations catholiques africaines touchées par le sida.

Et enfin l'Eglise catholique n'est plus un facteur de régression en Europe, car la classe politique européenne s'en est pas mal affranchie. Ainsi en 2000 les parlementaires européens ont voté une résolution condamnant les violences sexuelles sur les bonnes soeurs par les curés (massives en Afrique) et enjoignant le Vatican d'agir.

@cui-cui : s'agissant des "théocraties moyen-orientales" c'est un peu l'oeuf et la poule. Pour pouvoir toucher la population dans ces pays (hors l'élite occidentalisée) il faut se référer à l'islam. Je ne pense pas que ça ait beaucoup changé avec le temps, simplement les gens se sont radicalisés du fait de la politique américaine dans la région et de l'incurie de leurs propres dirigeants.

Pour l'Eglise orthodoxe il me semble qu'à l'Est et dans les Balkans elle joue le même rôle de vecteur nationaliste que l'Eglise catholique et l'Islam. De l'extérieur j'ai plus de sympathie pour la politique du Vatican dans la région mais sur place les gens sont forcés de se positionner en fonction de leur communauté, ils sont habitués à s'entretuer ou à s'observer chacun dans leurs communautés et n'ont que faire de nos machins droidelhommistes. En écrivant ça je m'aperçois que je fais l'impasse sur les expériences albanaise(interdiction de la religion sous les communistes, 20% - de mémoire - de la population qui se dit orthodoxe et qui n'a aucun problème avec les musulmans) et surtout yougoslave.

@Urbain : je veux bien qu'on ait le fond pétainiste (à mon avis on l'avait même avant l'arrivée de Pétain au pouvoir), peut-être surtout l'envie d'être dirigés par un chef (le "recours" Thiers-Pétain-de Gaulle). En revanche la trouille, l'expansion des pouvoirs de police, la fermeture à l'immigration extra-communautaire, c'est dans toute l'Europe.

Écrit par : Armand | dimanche, 18 mai 2008 21:23

Merci cui cui pour cet excellent billet qui résume parfaitement que le brin de ficelle tiré de la pelote se déroule à l'infini, nous entrave jusqu'à l'étranglement. Les voix de tête s'éteignent ainsi pour ne plus être que des filets inaudibles.

Écrit par : agathe | dimanche, 18 mai 2008 21:29

Pour appuyer les dires de cui-cui (et le conforter) un extrait du bouquin de Bouveresse "peut-on ne pas croire ?" :

"comment ne pas trouver d’un ridicule achevé la complainte plus ou moins rituelle qui veut que la rationalité et la science exercent une sorte de dictature policière sur les esprits et les mentalités
dans des sociétés comme les nôtres, quand on prend connaissance de chiffres comme ceux qui sont mentionnés dans le livre de Sokal?
«Je dois avouer, écrit-il, que je suis légèrement déconcerté par une société dans laquelle 50 % de la population adulte croit à la perception extrasensorielle, 42 % aux maisons hantées, 41 % à la possession par le diable, 36 % à la télépathie, 32 % à la voyance, 28 % à l’astrologie, 15 % au channeling et 45 % à l’exactitude littérale du récit de la création dans la Genèse. Cependant, c’est une inquiétude bien
plus profonde que j’éprouve devant une société où 21 % à 32 % de la population pense que le gouvernement irakien de Sadam Hussein était directement impliqué dans les attaques terroristes du 11 septembre 2001, 43 % à 52 % que les troupes américaines en Irak ont trouvé des preuves incontestables d’une proche collaboration entre Sadam Hussein et Al-Qaida, et 15 % à 34 % que les troupes américaines ont découvert des armes de destruction massive en Irak.
Chomsky fait, en ce qui concerne les Etats-Unis, à peu près la même constatation et exprime le même genre de perplexité et d’inquiétude que Sokal « Les statistiques sont ahurissantes. La moitié de la population, en gros, pense que le monde a été créé il y a environ deux mille ans. Un pourcentage très important, un quart peut-être, dit avoir personnellement vécu une expérience de born-again — un retour à la religion. Un nombre très important croit en ce qu’on appelle “The Rapture [l’Enlèvement]”. De grosses majorités croient fermement aux miracles, à l’existence du diable, etc. Ces modes de pensée remontent très loin dans l’histoire américaine, mais, ces dernières années, ils ont eu sur la vie sociale et politique un impact sans précédent. Avant Jimmy Carter, par exemple, aucun président des Etats-Unis n’a eu besoin de jouer au fanatique religieux, mais après lui tous ont dû le faire. Ce qui a contribué à un réel affaiblissement de la démocratie depuis les années 1970. 68…
"
Naturellement, il ne s'agit "que" des Etats unis ...

Écrit par : urbain | dimanche, 18 mai 2008 21:31

Sur "la peur du ciel" je vais me renseigner auprès des cathos autour de moi, je n'en ai entendu parler que dans les livres. Quand j'étais enfant je crois bien que ma mère - juive - s'exclamait parfois à propos d'une "punition du ciel" mais bizarrement elle ne le fait plus depuis au moins 25 ans. Et je doute que sa conduite ait jamais été motivée par la peur d'une croyance en une "punition".

Écrit par : Armand | dimanche, 18 mai 2008 21:33

Ecrit par : Armand | dimanche, 18 mai 2008 21:23

Sur le "transcendental pétainiste" Badiou fait remonter ça , au moins , à ... la Restauration ...
(lis son livre ça te fera le plus grand bien comme à tous ceux à qui je l'ai recommandé ).

Sur les reste , je mets, quant à moi ( éduqué par les bons pères et assez averti des choses de la théologie) toutes les religions dans le même sac merdeux, en tant que croyances et comme telles, et dès lors qu'elles prétendent se fonder là dessus pour construire aussi bien une intelligibilité du monde qu'un ordre moral (quelque soit la manière dont elles tentent ou pas de les imposer ).
J'avoue avoir une "dent" particulière contre les "religions du livre" ( la bible ou le coran).

Écrit par : urbain | dimanche, 18 mai 2008 21:37

@Urbain : tes statistiques sur les croyances des Américains sont intéressantes, tellement ahurissantes qu'on a du mal à y croire.
Se dire que son voisin croit peut-être au diable ou aux maisons hantées, c'est assez drôle. D'un autre côté si ça reste dans le domaine des croyances, qu'on ne va pas "brûler les sorcières" comme dans certains pays africains ou dans l'Europe du Moyen-Age...

Écrit par : Armand | dimanche, 18 mai 2008 21:40

Armand, enfin un type avec qui on peut causer Bondieuseries sans se faire jeter au bucher, un sage !

Écrit par : odm | dimanche, 18 mai 2008 21:46

ODM ne comprends pas que le religion est vécue dans le monde comme une sorte de palliatif à la magie...
cuicui

Tu me prends pour un âne cuicui ?
Nous savons tous que la magie existe, la preuve : c'est écrit dans les livres les plus vendus au monde ces derniers temps !

Enfin, des livres que l'on trouve partout sauf chez Urbain le rationnel !(Harry potter)

Écrit par : odm | dimanche, 18 mai 2008 21:52

@odm : peut-être que ce qui nous a manqués à toi et moi c'est de ne pas avoir été aux prises avec un curé pédophile ou un rabbin détestant les femmes quand on était enfants...en tout cas en Europe de l'Ouest (en dehors du problème de l'avortement) on ne peut pas dire que la religion ou les gens qui croient en Dieu ou en Rael nous embêtent beaucoup.
Je me demande d'ailleurs si la religion n'est pas dans bien des cas un support de construction d'identité nationale, et si elle est dissociable du nationalisme. En ce sens l'universalité catholique avec son pouvoir centralisateur au Vatican est plutôt positive quand le Vatican est entre de bonnes mains. Surtout qu'il faut quand même dissocier le discours des actes. Pour le discours je me rappelle encore du "tu ne regarderas pas ta femme avec concupiscence" de Jean-Paul II qui avait fait le bonheur de "Charlie Hebdo".

Écrit par : Armand | dimanche, 18 mai 2008 21:59

"@Urbain : tes statistiques sur les croyances des Américains sont intéressantes, tellement ahurissantes qu'on a du mal à y croire."

Pourtant elle sont très sérieuses , je te renvoie aux ouvrages de Sokal, Chomsky et Bouveresse qui les citent , elles font certes référence à la situation américaine ( cf : élection de bush ) mais , comme cui-cui et tout observateur attentif de la "rue" l'a remarqué, c'est un des aspects néfastes de la culture anglo-saxonne qui ont tendance à se répandre chez nous .

D'aileurs n'importe quel observateur de la "vraie amérique" ne peut être surpris de ces chiffres : voire les discours du Bush ( comme de ses opposants) , les télévangélistes, l'omniprésence de la bible, des pasteurs de toutes obédiences paturant toutes sortes de "troupeaux" , etc ...
Il faut avoir discuté à des gens de l'amérique profonde pour bien comprendre ce qui s'y passe, pas regarder "desperate housewives" ou Barak Obama ( lui-même pas très net sur le sujet )...

Écrit par : urbain | dimanche, 18 mai 2008 22:22

discuté avec ( oups comme dit agathe)

Écrit par : urbain | dimanche, 18 mai 2008 23:41

Pour Armand :
http://www.youtube.com/watch?v=gqz85sF9k1w

Écrit par : (ne pas confondre) | lundi, 19 mai 2008 00:05

http://www.scribd.com/doc/958888/Dieu-domine-le-debat-presidentiel-americain

Écrit par : (ne pas confondre) | lundi, 19 mai 2008 00:10

Ecrit par : (ne pas confondre) | lundi, 19 mai 2008 00:10

Oui, les américains en sont là du "débat politique". Ce qui me semble très révélateur c'est le commentaire qu'en font nos journalistes "spécialisés" et autres médiacrates pétris de cette "modernité" anglo-saxonne : "no comment" pourrait-on dire en bref ...
La réaction incrédule d'armand ( sur un fait pourtant avéré et absolument patent pour tous les américains, et tous ceux qui connaissent un peu le pays ) est elle-même révélatrice des résultats de l'informe-ation prodiguées par nos "faiseurs d'opinion journalistique, dont s'abreuvent la plupart de ceux qui pensent être "informés".
C'est un des mécanismes pervers et fallacieux par lesquels se constitue cet espèce de monstre proprement inepte qu'on désigne comme "opinion".

Écrit par : urbain | lundi, 19 mai 2008 08:53

Ecrit par : Armand | dimanche, 18 mai 2008 21:59
Ecrit par : odm | dimanche, 18 mai 2008 21:52
Ecrit par : urbain | lundi, 19 mai 2008 08:53
Ecrit par : (ne pas confondre) | lundi, 19 mai 2008 00:10

Discussion vraiment intéressante. Vraiment. Sans dispute, raisonnée, ouverte, passionnante, sans attaques personnelles...

Bravo les gars ! Je suis fier de contribuer modestement à un lieu pareil d'un niveau bien plus élevé que mes modestes textes et de vous savoir ici présents et actifs.

Merci à vous.

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 19 mai 2008 10:10

Pas de quoi, cui-cui, et comme on dit aux antilles : "tien bé raide !"

Écrit par : urbain | lundi, 19 mai 2008 10:18

@odm

L'exercice quotidien de la foi;-)))

http://www.courrierinternational.com/insolite/insoliteaccueil.asp?obj_id=85596#85596

Écrit par : nef | lundi, 19 mai 2008 10:25

Ecrit par : Armand | dimanche, 18 mai 2008 19:57

En Afghanistan aussi cela a chouettement structuré une résistance au communisme;-)))

Écrit par : nef | lundi, 19 mai 2008 10:25

Je trouve ce billet bien écrit, comme souvent, mais je trouve dommage ce mépris vis à vis du français moyen qui a tout simplement peur du demain. Parce qu'il sait que la vie de son fils sera moins sure et plus dure que la sienne, parce que le lendemain peut faire peur à certains.

Le super bidochon est bien caricatural, mais peut être que le pessimisme et la peur du lendemain s'explique, se comprend. Plus que se moque.

Alors oui, comme tu dis, on pourrait jouer le super français insolent qui n'a peur de rien et qui a envie de changer les choses. On le fait ici, et chacun un peu dans son coin, modestement. Mais c'est pas facile, rien n'est facile. Tendre la main aux 'gens' pour les rassurer les faire bouger, plutot que l'inverse. Important.

Enfin, la critique des médias, oui, toujours. TF1 sera une cible facile : heureusement qu'ils existent... Mais après qu'on a dit ça ? France2 qui offre un dimanche après midi en famille à Olivier Besancenot est tellement mieux ? Reste Canal + quand on aime le foot et le festival de Cannes, mais c'est bien léger.

Sur le fond, tu as néanmoins raison sur un point Cuicui : l'ambiance est au pessimisme ambiant. Même chez des plus jeunes. Ca m'inquiète... Et ça me rend un peu triste tout ça.

Bonne semaine à tous

Écrit par : Falconhill | lundi, 19 mai 2008 11:09

Ecrit par : Falconhill | lundi, 19 mai 2008 11:09

lis le bouquin de Badiou, ça te fera du bien, à toi aussi ...

Écrit par : urbain | lundi, 19 mai 2008 11:47

Badiou il ne lui manque qu'une chose pour être parfait....
La foi.

Le mythe de la ligne et l'allégorie de la caverne devrait soutenir ma vision. Tout a été dit...

Cette analogie de Platon se trouve à la fin du livre VI de la République où il traite de la nécessité de placer des hommes particulièrement éclairés à la tête d’un état, elle introduit l'allégorie de la caverne. Platon met ici en scène Socrate dialoguant avec ses disciples selon le procédé de la maïeutique. « Traçons une ligne et coupons la en deux parties », dit Socrate. Une des moitiés représentera le genre visible et l’autre le genre intelligible. Coupons de nouveau chacune de ces moitiés en deux parties. La première moitié du monde visible représentera les ombres et les images des objets matériels et la seconde moitié ces objets eux-mêmes. La première moitié du monde intelligible représentera l’opinion que nous avons des choses et la seconde moitié la science, soit notre savoir objectif. Ainsi, nous enseigne Platon, nos opinions (parfois infondées) sont l’équivalentes des images parfois trompeuses que nous constatons dans le monde visible, alors que notre science représente les objets eux-mêmes dans le genre intelligible[réf. nécessaire].

Platon conclut le mythe de la ligne en transposant les quatre parties du monde que nous venons de citer (soit : l’image, les objets, l’opinion et la science) aux quatre fonctions de l’âme selon Platon soit l’imagination, la foi, la connaissance discursive et l’intelligence. Selon cette représentation notre foi est supérieure à notre imagination comme l’objet l’est à ses images. Cette foi reste cependant soumise à la connaissance discursive qui est elle-même inférieure à l’intelligence profonde des choses.

Cqfd....

Écrit par : odm | lundi, 19 mai 2008 12:01

Ecrit par : odm | lundi, 19 mai 2008 12:01

La notion de "foi" est complètement extérieure à la pensée de platon ( qui ne connaît que "l'idée" ), mais c'est du odmton pur jus .

Écrit par : urbain | lundi, 19 mai 2008 12:04

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 19 mai 2008 10:10

"[..]M. le Recteur, s’adressant aux élèves avec un ton plein de dignité, a causé parmi eux une émotion visible. Aux félicitations qu’il adressait aux vainqueurs, se mêlaient des encouragements pour leurs rivaux malheureux, et des conseils salutaires pour ceux qui, jusqu’à présent, se sont montrés trop insensibles au bonheur que procurent de semblables victoires."
(Distribution des prix. Extrait du journal de Caen et de la Normandie. N° 38, Jeudi 14 Août 1828)
http://www.bmlisieux.com/normandie/prix01.htm

Écrit par : Maghnia | lundi, 19 mai 2008 12:20

@Urbain : je me suis mal exprimé alors. Ces stats de Chomsky font les choux gras de la presse américaine depuis longtemps, rien de nouveau. Ce que je voulais dire c'est que même en sachant que c'est vrai j'ai du mal à penser quand je croise quelqu'un qu'il croit peut-être en la réincarnation ou au pouvoir maléfique du démon...je pense que j'aurais du mal à socialiser si je me mettais à avoir ce genre de pensée en tête tout le temps.

Jusqu'ici je me suis essentiellement retrouvé devant des gens qui allaient consulter des voyantes, pour ceux que je connais qui sont croyants de religions monothéistes ils le gardent pour eux, voire ils relativisent (comme une copine catho pratiquante qui m'expliquait qu'elle ne prenait pas à la lettre ce que raconte le Pape sinon elle ne pourrait plus baiser avec qui elle veut).

On va dire que je suis dupe volontaire : je sais que c'est vrai mais je n'y pense pas tout le temps (de même que je ne pense pas tout le temps à la faim dans le monde, etc)

Écrit par : Armand | lundi, 19 mai 2008 13:56

Ecrit par : Falconhill | lundi, 19 mai 2008 11:09

Falcon,

Ce que j'écris n'est pas un jugement mais le constat d'une situation qui dure depuis une bonne dizaine d'années au moins !

Je lisais toute la liste de tous les sondages de la presse réalisés depuis 10 ans et on ne parle que de peur !

Récemment, la peur du lundi car c'est le jour de la semaine ou on retourne au boulot (pas moi), peur des OGM récemment, etc etc.

Je m'étonne que tu n'aies jamais remarqué tout ce que ces sondages véhiculent comme rappels vers la peur et l'angoisse...

J'ai cité TF 1 car il est l'étendard des supports de presse mais FR 2, Le Parisien, Le Figaro, Libération et même le Monde ne sont pas loin non plus...

Je trouve bizarre que tout ceci t'aie échappé d'autant que cette peur diffuse ne favorise guère les prises de risque et la conquête, mais le repliement sur soi et la méfiance.

Oserais je te rappeler avec malice que ce texte là, pourrait sans l'ombre d'un changement, sauf la conclusion être imputé à une philosophie de droite libérale : c'est purement le reproche que les Madelin, Marseille et Finkielkraut font aux Français en général, d'avoir peur des réformes...

Serais tu devenu gaucho, Falcon ? ;-)))

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 19 mai 2008 15:08

Ecrit par : Falconhill | lundi, 19 mai 2008 11:09

lis le bouquin de Badiou, ça te fera du bien, à toi aussi ...

Ecrit par : urbain | lundi, 19 mai 2008 11:47

Ah... Badiou est donc un Prozac urbain c'est pour ça qu'il est prescrit à tour de bras...

Le règne des gourous nouvel opium du peuple... qui vaut l'ancien source de l'ire des nouveaux adeptes.

Ca sent de plus en plus le renfermé ici, vous ne trouvez pas ?

Cui cui, je suis tout à fait d'accord : le mot le plus prononcé aux infos est le mot "mort".

Écrit par : Sarcastique | lundi, 19 mai 2008 15:18

Ca sent de plus en plus le renfermé ici, vous ne trouvez pas ?

Ecrit par : Sarcastique | lundi, 19 mai 2008 15:18

C'est normal on craint les courants d'air (dans la tête).

Écrit par : nef | lundi, 19 mai 2008 15:25

La NRA soutient Mc Cain. Un lobby des armes qui n'a pas peur lui aussi de référer en permanence à la peur (cf : Bowling for colombine de Michael Moore).

Écrit par : nef | lundi, 19 mai 2008 15:33

g joué o bouling avec badiou c passé a la télé ça fou la trouill

Écrit par : ranfermé | lundi, 19 mai 2008 16:21

nef,sinon la gloire, du moins la notoriété : les trolls sont de retour ...

Écrit par : urbain | lundi, 19 mai 2008 16:51

Cuicui : "Serais tu devenu gaucho, Falcon ? ;-)))" --> Toujours pas. Je comprends certaines craintes. Tristement. Et je ne pense pas que l'envie de sécurité, quelle soit sociale, professionnelle, dans la vie de tous les jours, soit forcément une tare.

Et je trouve aussi la critique des médias toujours un peu un coté "marronier". Avec TF1 étendard de ce qu'on plait à critiquer. Légitimement sans doute.

Non Cuicui, ton texte est bon, bien. Dans l'air du temps. Mais c'est la forme qui, je sais pas te dire, quelque chose me dérange. Presque tu sembles engueuler des gens qui ont peur : pour leur emploi, pour leur maison, pour leur vie de tous les jours. Pour leur confort si tu veux, mais y a pas que le confort bête et facile... La précarité, c'est pour moi une réelle peur, et je la trouve extrêmement légitime. Et c'est pas TF1 forcément qui la crée, ce sentiment de précarité.

Maintenant, avoir peur c'est une chose, et c'est vrai qu'il faut sans doute se mobiliser contre ces peurs. Le coté optimiste de ton billet, je te le mets à ton crédit.

Bonne soirée à toi (à vous)

(c'est qui Badiou ?)

Écrit par : Falconhill | lundi, 19 mai 2008 18:27

Ecrit par : Falconhill | lundi, 19 mai 2008 18:27

Ce que je reproche aux médias, Falcon, c'est de surfer sur la peur et d'en rajouter sans cesse. TF 1 comme les autres...

C'est tout.

Mais ce n'est pas en ayant peur qu'on dissipera les dangers. Bien au contraire.

Merci pour tes interventions et à bientôt.

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | lundi, 19 mai 2008 18:43

Oui Cui cui, c'est bien ça, la peur de X a souvent une alternative. La peur rend le chien (qui sommeille en chacun de nous) méchant, cependant qu'elle voile à nos yeux embués d'autres manières d'appréhender X tout aussi pertinentes et sans doute plus efficace, car plus ouvertes sur l'explication, l'analyse, la compréhension, la négociation, même tendue. Le conflit israélo-palestinien, p.e., oscille sans arrêt entre ces deux pôles : peur et négociation. Le fait qu'il ne s'arrête pas d'osciller est préoccupant, mais s'il s'arrêtait sur le pôle de la peur, ce serait la guerre sans merci. Or, en dépit d'une situation insatisfaisante, la négociation retrouve de temps en temps ses droits, et l'espoir demeure d'un règlement, un jour. Ce que la peur interdirait absolument.

Et ce qui vaut pour cette région du monde, vaut bien-sûr pour le monde entier. La peur est mauvaise conseillère.

Écrit par : néoffite | lundi, 19 mai 2008 18:53

Bien, ce billet, cui cui. Très bien, même. Peut être un peu défaitiste? J'entendais ce matin une femme de routier sur RTL, elle appelait à soutenir les marins..."et j'espère que d'autres s'y mettront", disait-elle, avec beaucoup de convictions.

Pendant ce temps, Nombril Ier a décidé de faire inscrire l'équilibre budgétaire dans la constitution. Hier c'était la colonisation dans les programmes scolaires (alors qu'elle y est déjà).

Demain, parce que c'est son bon vouloir,il va faire inscrire le tour de taille de Carla au fronton du Parlement, aussi?

Et puis, pourquoi pas,mieux encore,histoire de dire qu'il est du côté du mouvement et de la " réforme" - vaste blague aussi vieille que le Medef et Cnpf - instaurer un vote des français de l'étranger, histoire de permettre à ses amis milliardaires planqués en Suisse de voter?

Écrit par : etrun | lundi, 19 mai 2008 19:07

Un regard sur l'esclavage au pays de Mr Bush :

http://www.alternet.org/story/71173/?page=1

Écrit par : info | lundi, 19 mai 2008 19:15

et si la peur de l’Autre était un mécanisme de défense pour ne pas courir le risque d’être convaincu?

Écrit par : Maghnia | lundi, 19 mai 2008 19:31

(c'est qui Badiou ?)

Ecrit par : Falconhill | lundi, 19 mai 2008 18:27

Cliquer pseudo...

Écrit par : urbain | lundi, 19 mai 2008 19:55

Boudiou... Merci Urbain. Bonne soirée

Écrit par : Falconhill | lundi, 19 mai 2008 20:32

Et son bouquin ( qu'il faut avoir lu ) c'est "de quoi Sarkozy est-il le nom"
Une excellente thérapie contre l'état confusément dépressif dans lequel la situation politique actuelle de la France a tendance à plonger les gens de bonne volonté .

Écrit par : urbain | lundi, 19 mai 2008 20:45

Mouhaip, de la a se comporter comme un zélote, Urbain, garder un peu de dignité et ne sombrez pas dans le culte de la personnalité !

Écrit par : odm | lundi, 19 mai 2008 21:08

Un zélote, dans le cas de Badiou et par les temps qui courent, ça ne me dérange pas, bien au contraire.
En revanche le culte de la personnalité c'est bien autre chose et c'est pas, mon truc : j'invite simplement ceux qui ne connaissent pas le livre de Badiou à le découvrir et à le lire , et en général ils m'en savent gré .

Écrit par : urbain | lundi, 19 mai 2008 21:21

Collectivisme et émancipation ? Humm/

De cette réalité de Dieu, qu'Il nous a lui-même fait connaître en nous révélant son «nom, dérive une certaine image d'homme, c'est-à-dire le concept exact de personne. Comme on le sait, ce concept s'est formé dans notre culture d'Occident au cours du débat enflammé qui s'est développé précisément autour de la vérité de Dieu, et en particulier de Jésus Christ. Si Dieu est une unité dialogique, substance en relation, la créature humaine, faite à son image et ressemblance, reflète cette constitution: elle est donc appelée à se réaliser dans le dialogue, dans le colloque, dans la rencontre. Jésus nous a en particulier révélé que l'homme est essentiellement «fils», créature qui vit dans la relation avec Dieu le Père. L'homme ne se réalise pas dans une autonomie absolue, en ayant l'illusion d'être Dieu, mais, au contraire, en se reconnaissant en tant que fils, créature ouverte, tendue vers Dieu et vers ses frères, dans le visage desquels il retrouve l'image du Père commun. On voit bien que cette conception de Dieu et de l'homme se trouve à la base d'un modèle correspondant de communauté humaine, et donc de société. C'est un modèle qui existe avant toute règlementation législative, juridique, institutionnelle, mais je dirais également avant les particularités culturelles. Un modèle de famille humaine commun à toutes les civilisations, que nous chrétiens avons l'habitude d'exprimer dès l'enfance en affirmant que les hommes sont tous des fils de Dieu et donc tous frères. Il s'agit d'une vérité qui se trouve dès le début derrière nous et, dans le même temps, qui est toujours devant nous, comme un projet auquel aspirer toujours dans chaque construction sociale. C'est une conception qui se fonde sur l'idée de Dieu Trinité, de l'homme comme personne - non comme pur individu - et de la société comme communauté - non comme pure collectivité.

Écrit par : odm | lundi, 19 mai 2008 22:21

amen.

Écrit par : urbain | lundi, 19 mai 2008 23:20

C'est de Benoit....http://www.zenit.org/article-17995?l=french

Écrit par : odm | lundi, 19 mai 2008 23:50

@Urbain
qui m'a estampillé suppot de la Fnac et autres mégastructures du livre, qui a également taxé d'incompétent mon éditeur, voici que mon roman est en une du Libraire.com dont la mission est la suivante (simple copié-collé de la page principale):

"LeLibraire.com a été créé pour offrir à tous les ouvrages de littérature une place sur le web. L'arrivée massive de monumentales librairies virtuelles s'accompagne de la disparition de certains livres tirés à peu d'exemplaires (la poésie, le théâtre, les revues de création, etc.).
LeLibraire.com prend exemple sur ces librairies militantes, où le libraire se fait conseiller, interlocuteur, ami. Nous vous proposons, parallèlement aux rubriques parutions et dossiers, une classification unique par genre, et des fiches de présentation des auteurs et des livres, comprenant articles, critiques, suggestions, voisinage."

Écrit par : Andy Vérol | mardi, 20 mai 2008 07:45

Mon bon Andy ... tu débarques ....
mais ta méconnaissance de ce dont tu parles n'en est pas pour autant un argument justifiant tes sottes et candides niaiseries ...
Tous ces sites et portails en tous genres m'ont sollicité (moult fois), et le "gros morceau" de la très prochaine assemblée du SLF ( syndicat des libraires Français ) sera une "présentation du "portail mutualiste" initié par le-dit SLF.
J'en ai absolument rien à foutre, et les gens qui fréquentent (de plus en plus nombreux) la librairie ... encore moins .
Ce qui m'intéresse c'est que les gens qui ne l'ont jamais fait fréquentent les librairies réelles( et non pas virtuelles ).
Ps plus tard qu'hier un Collège du coin ( porte de Vanves) est passé me voir pour que nous participions ( ce que j'ai naturellement accepté ) à un programme d'initiation à cette démarche ( fréquentation des librairie, des livres, des amateurs de livres, sélection et acquisition ( financée et assistée) de livres )destinée à des enfants de 10 à 16 ans handicapés par une maîtrise réduite du français ( parlé et écrit) notamment du fait qu'ils sont issus d'immigration récente et sont par exemple dans des classes de "français langue étrangère".
Toutes les semaines des petits voire "micro" éditeurs passent me voir et je prends certains de leur livre (après discussion avec eux), que je montre ostensiblement ... et que je vends le plus souvent ( même si ça prend parfois de nombreux mois ).
Je ne me vois pas comme "militant", mais certainement comme indépendant et indifférent à la logomachie médiatique ( y compris "virtuelle" ) déversant les de tombereaux de conformisme ambiant, multimédiatisé y compris sous la forme de l'invective simpliste et véhémente que tu affectionnes.

Écrit par : urbain | mardi, 20 mai 2008 09:02

Ta suffisance...

Écrit par : Andy Vérol | mardi, 20 mai 2008 09:28

à la tienne ...

Écrit par : urbain | mardi, 20 mai 2008 09:30

C'est de Benoit....

Ecrit par : odm | lundi, 19 mai 2008 23:50

Et ça explique sans doute la crise des vocations ...
Incidemment il y a un coté symboliste subliminal assez "freudien" et qui intéressera sans doute plus un psychanlyste que les fidèles en manque d'intelligibilité du mystère de la sainte trinité ( dont saint augustin affirmait déjà qu'il avait avait pour vocation essentielle ( au sens propre) de demeurer ... mystérieux ).

Écrit par : urbain | mardi, 20 mai 2008 09:39

Andy tu pleureras ta mère quand les épiciers du livre auront disparu.

Tu veux quoi qu'on te suces pour avoir le droit de lire ton livre ? (cela va être dur avec la bouche pleine, de te susurrer Andy tu es merveilleux, tout est formidable, ton éditeur est formidablement bien distribué, ton attachée de fesse est sexy) tu as bien quelqu'un à la maison dont c'est le boulot à plein temps ? Nous on est juste là pour te lire mon vieux. C'est pas un boulot à plein temps, juste un interim. C'est dégueulasse vu le temps que tu passes à écrire mais c'est comme cela.

"LeLibraire.com prend exemple sur ces librairies militantes, où le libraire se fait conseiller, interlocuteur, ami."

Oh un portrait d'Urbain ! C'est dingue !

Je t'emmerde Andy, je lirais ton livre mais je l'achèterais chez Urbain, par ce que je choisis les livres que je veux lire mais aussi les libraires. Et tes logorrhées punkoïdes ne m'ont jamais impressionnée.

Écrit par : nef | mardi, 20 mai 2008 10:42

Et ce genre de renseignements sur un auteur et son bouquin, je pense vraiment qu'un bon libraire, conseiller, interlocuteur et ami fait mieux. Ce n'est pas tout de le dire, le faire c'est mieux

http://www.lelibraire.com/din/tit.php?Id=59213

Parce qu'en dehors de savoir que ton livre vaut 16 euros, que c'est un premier roman édité par Pylone, je reste un peu sur ma faim ;-))) L'équipe de libraire.com lit-elle les romans qu'elle met en vitrine ? En tout cas si elle le fait, cela ne se voit pas et en l'occurrence ne se lit pas.

Écrit par : nef | mardi, 20 mai 2008 11:00

Le peuple frondeur il sommeille. Il est conscient que le pouvoir de la rue existe mais en même temps il n'est pas idiot, il doit travailler pour faire vivre les siens. Les jeunes s'enflamment car à cet âge déjà on a la bougeotte et on a beaucoup moins à perdre. En 68, comme dit ma mère encore aujourd'hui; je disais merde à un patron je traversais la rue et j'étais embauchée en face !
Faudra vraiment y aller fort pour qu'un tel évènement se reproduise.Sarko est-il capable de le provoquer ? Pourquoi pas...

Écrit par : Fran | mardi, 20 mai 2008 12:42

Pas t'énerver comme ça nef... C'est si grave? Tu t'es fait submerger par un crachat de lave ou quoi? L'achète pas le livre. C'est une grosse merde. Je te garantie, c'est moi qui l'ai écrit...

Question à Urbain:

Tu tues vendre les auteurs qui viennent en discuter avec toi... Tu as donc reçu tous les auteurs de chez Gallimard, le Seuil, etc, français comme étrangers... Grosses ventes ou petites ventes... C'est beau ça comme libraire. ça doit te prendre un temps infini de recevoir les quelques milliers d'auteurs publiés chaque année en France... Je suis heureux de voir qu'il y ait des libraires si exhaustifs et consciencieux...

Je t'aime, j'vous aime, j'aime l'punkoïde et les ch'veux à mon rongeur... J'aime la vie, la viande et les vulves...

Écrit par : Andy Vérol | mardi, 20 mai 2008 13:44

J'aime la vie, la viande et les vulves...

???

Écrit par : ??? | mardi, 20 mai 2008 14:18

Ecrit par : ??? | mardi, 20 mai 2008 14:18

chacun ses goûts
http://www.hominides.com/html/dossiers/cannibalisme-anthropophagie-prehistoire.html

Écrit par : la fourmi rouge | mardi, 20 mai 2008 14:40

(et si on a des tendances morbides, qu'on est végétarienne et qu'on aime les verges on peut quand même participer au Village des NRV, car toutes ces orientations n'ont aucun rapport avec la discussion sur les libraires)

Écrit par : !!! | mardi, 20 mai 2008 14:56

comment faire confiance à un punk qui se lève a 8h du mat... hum hum
alors les zénervé kèce ki se pass a la télé? a la librairie? sur le web
rien ça fou la trouill...
je dis ça je dis...

Écrit par : hehe | mardi, 20 mai 2008 15:31

Je suis heureux de voir qu'il y ait des libraires si exhaustifs et consciencieux...

Ecrit par : Andy Vérol | mardi, 20 mai 2008 13:44

Tu n'es pas le seul.

Écrit par : urbain | mardi, 20 mai 2008 16:37

En plus dans la vitrine du fond, chez urbain, tu peux admirer la chaise sur laquelle Badiou a posé son auguste postérieur. Urbain refuse aujourd'hui de s'en servir.
Tu es autorisé à la regarder....

Écrit par : odm | mardi, 20 mai 2008 16:49

En plus dans la vitrine du fond, chez urbain, tu peux admirer la chaise sur laquelle Badiou a posé son auguste postérieur. Urbain refuse aujourd'hui de s'en servir.
Tu es autorisé à la regarder....

Ecrit par : odm | mardi, 20 mai 2008 16:49
-----------------

Pas plus de 7 minutes pour que ton regard ne la souille pas !
L'auguste séant y a d'ailleurs laissé un pet dont les gaz ont été religieusement conservés...
Ils serviront de reliques d'ici quelques siècles...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | mardi, 20 mai 2008 16:55

Ecrit par : hehe | mardi, 20 mai 2008 15:31

XXXXX Paul de Maisonneuve ? XXXXX

XXXXXXXXXX@XXXXXXXX.XX,
XXXXXXXXXX@XXXXXXXX.XX,XXXXXXXXXX@XXXXXXXX.XX,
XXXXXXXXXX@XXXXXXXX.XX, XXXXXXXXXX@XXXXXXXX.XX,
XXXXXXXXXX@XXXXXXXX.XX, XXXXXXXXXX@XXXXXXXX.XX,
XXXXXXXXXX@XXXXXXXX.XX, XXXXXXXXXX@XXXXXXXX.XX,
XXXXXXXXXX@XXXXXXXX.XX, XXXXXXXXXX@XXXXXXXX.XX,
XXXXXXXXXX@XXXXXXXX.XX, XXXXXXXXXX@XXXXXXXX.XX,
XXXXXXXXXX@XXXXXXXX.XX, XXXXXXXXXX@XXXXXXXX.XX,
XXXXXXXXXX@XXXXXXXX.XX, XXXXXXXXXX@XXXXXXXX.XX,
XXXXXXXXXX@XXXXXXXX.XX, XXXXXXXXXX@XXXXXXXX.XX,

Écrit par : nef | mardi, 20 mai 2008 16:55

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | mardi, 20 mai 2008 16:55

J'ai d'ailleurs fait réaliser à cette fin un reliquaire hermétique , avec le siège, les annexes que tu évoques et bien d'autres merveilles encore ... désormais proposées à l'adoration des fidèles ( pardon , des zélotes).

Écrit par : urbain | mardi, 20 mai 2008 17:55

Badiou contre Boudiou, le match urbain-odm est de plus en plus palpitant!

Hey, Verol, c'est quoi le titre de ton bouquin, que je le palpe avant d'éventuellement le voler?

La énième pseudo-réforme des 35 heures? Pschiiiiiiiitttt!!!!
La révision de la constitution et notamment la superbe envolée lyrique, annuelle et "guainoreillettisée" du Minibush debout sur la banquette, sous le regard narquois du troupeau béat et extatique des députés et sénateurs en pamoison muet assemblés, - évidemment, sans écoute présidentielle d'une possible réponse de l'opposition, et puis quoi encore, manants? - mais aussi cette information du Parlement en cas d'engagement des troupes à l'étranger - que lui si soucieux de renforcer le Parlement, aurait au moins pu pratiquer, sans attendre une révision, il y a quelques semaines, quand il a envoyé des troupes en Afghanistan sans demander l'avis de quiconque?
Pschiiiiiiittttt again!

Écrit par : etrun | mardi, 20 mai 2008 18:13

@Urbain
Et cette histoire de la découverte d'un article journalistique inédit de Rimbaud, tu en penses quoi?

Écrit par : etrun | mardi, 20 mai 2008 18:45

Ecrit par : !!! | mardi, 20 mai 2008 14:56

je n'avais même pas remarqué que c'était une discussion sur les libraires
je croyais que c'était une chasse à courre avec gibier humain

Écrit par : le meuble bien sage au coin | mardi, 20 mai 2008 18:56

Ecrit par : etrun | mardi, 20 mai 2008 18:45

Pas grand chose.

Écrit par : urbain | mardi, 20 mai 2008 18:59

Ecrit par : le meuble bien sage au coin | mardi, 20 mai 2008 18:56

En fait c'est la cérémonie du toucher des écrouelles de verole, officiée par odm ( le roi n'étant plus disponible) assisté de cui-cui et de nombreux concélébrant(e)s.

Écrit par : urbain | mardi, 20 mai 2008 19:03

Ecrit par : urbain | mardi, 20 mai 2008 18:59


Tu te mouilles pas , je trouve.Un canulard?

Écrit par : etrun | mardi, 20 mai 2008 19:14

Bruno Mégret a émigré...Si, si! C'est là!
http://www.lefigaro.fr/politique/2008/05/20/01002-20080520ARTFIG00540-bruno-megret-se-retire-de-la-vie-politique.php

Écrit par : etrun | mardi, 20 mai 2008 19:15

Ecrit par : urbain | mardi, 20 mai 2008 19:03

excellent!
:-)

Écrit par : Maghnia | mardi, 20 mai 2008 19:15

Ecrit par : etrun | mardi, 20 mai 2008 18:45

http://www.france-info.com/spip.php?article137734&theme=36&sous_theme=39

Écrit par : merci Google | mardi, 20 mai 2008 19:20

Oui, mais sur nouvelobs, un comm' dit que c'est un faux....A suivre!

Écrit par : etrun | mardi, 20 mai 2008 19:24

Ecrit par : etrun | mardi, 20 mai 2008 19:14

Les articles de Rimbaud dans son journal "local" sont authentiques mais ... sans intérêt .
J'avais lu ça dans le dernier numéro de la quinzaine littéraire ( le seul journal que je lise )... y'a une reproduction de l'article et divers commentaires .
Je réitère : sans intérêt ...( vraiment pas ce qui a permis à Rimbaud de passer la postérité )

Écrit par : urbain | mardi, 20 mai 2008 20:17

http://www.france-info.com/spip.php?article137734&theme=36&sous_theme=39

Un jeune cinéaste de documentaire de 32 ans, en repérage à Charleville-Mézières pour un film sur le poète, a découvert un article inédit de novembre 1970, apportant la preuve que l’écrivain était aussi journaliste.

...

Si Rimbaud a écrit un article en novembre 1970, il faut changer la date de sa mort dans Wikipédia

Écrit par : NRV | mardi, 20 mai 2008 20:20

Je travaille avec près de 50 auteurs, des vrais des bons, parfois des moins frais, mais des bons, des agressifs, mais des bons, des puants, mais des bons, des timides ô des bons, et des parents des bons, leurs enfants des bons ausssi.. Des minables, des nazes, des à chier, mais des bons... LA revue Interlope et mon blog ont diffusé près de 60 auteurs, mon éditeur a toujours suivi. On n'est pas forcément conditionné par l'argent que ça nous rapporterait. Exemple, et ceux qui ne me croient pas me contactent par mail, j'ai gagné 300 euros au total en 22 années d'écriture... Et alors?

Sur mon site , monsieur Zaft, le prochain de la collection Pylone, parce que je l'ai voulu, et le "veau" bien...

http://andy-verol.blogg.org

Écrit par : Andy Vérol | mardi, 20 mai 2008 22:40

Miracle ...odm soit loué, le toucher des écrouelles a ( presque) guéri le malheureux !
Alleluyah !

Écrit par : urbain | mardi, 20 mai 2008 22:53

Mais oui Urbain...Il a la foi....ce malheureux retrouvera la vue...j'en suis sûr !

Écrit par : odm | mardi, 20 mai 2008 23:00

Urbain tu es un pathétique commerçant... Rien de plus... Quel honte comme métier... Commerçant. C'est un peu tout l'monde ça non? Mais en plus en prétendant aider des "handicapés" de la lecture "d'immigration récente"... C'est tellement beau la droite commerçante du XIVème arrondissement... Et tant bien même ce serait de gauche, comme dit mon ami et pas des moindres discrets (pourtant qui pense encore sempiternellement):

"Tout ça se casse la gueule, les fnac même ne feront pas long feu et probablement reviendra le temps du commerce de proximité, une fois que les arcades et les rues seront truffées de caméras et que le moindre consommateur se fera filmé le trou du cul par un camescope intégré, directement relié à un central de surveillance. Ce ne sera pas pour déplaire à Delanoé et son régime clientéliste, à la mairie de Paris, pour les hommes qui marchent à sa voile. Les minorités d'hier sont les oppresseurs et les clients d'aujourd'hui. Cela dit sans la moindre espèce d'homophobie. Les anarchistes sont la seule minorité qui refusant le pouvoir ne seront pas demain dans le camp des oppresseurs."

Écrit par : Andy Vérol | mardi, 20 mai 2008 23:06

Hélas, nous n'avons pas assez prié ... je crains une rechute.

Écrit par : urbain | mardi, 20 mai 2008 23:16

" Cela dit sans la moindre espèce d'homophobie. "

hum..

Écrit par : hum.. | mardi, 20 mai 2008 23:21

Question d'Arturo B.: "J'aimerai savoir si dans cette librairie on peut trouver La Bite A Urbain de Tronchet ! "

Écrit par : Andy Vérol | mardi, 20 mai 2008 23:23

Excellent ouvrage en effet, qui figure dans ma bibliothèque personnelle, accessible mais ... sur commande .

Écrit par : urbain | mardi, 20 mai 2008 23:26

Accessible sans commande à la Fnac...

Écrit par : Andy Vérol | mardi, 20 mai 2008 23:26

Je vois que ce bon Andy a tout compris du libéralisme, je lui conseille donc le blog de François Pinaut .

Écrit par : urbain | mardi, 20 mai 2008 23:29

Pour les autres, un instant d'mots qui... le chemin vers Nouvion ou Filze ne disait rien:

http://www.blogg.org/blog-50803-billet-un_truc_bien__je_sais_pas_si_c_est_bien__mais_c_est_bien___-810083.html

Écrit par : Andy Vérol | mardi, 20 mai 2008 23:30

La fnac, ultime horizon, paradis sur terre des libertaires, des révoltés et des marginaux !
D'ailleurs odm pourra te le confirmer, c'est la nouvelle orientation du groupe .

Écrit par : urbain | mardi, 20 mai 2008 23:31

Bonne nuit, j'ai des bouquins à lire.
odm, prie pour lui.

Écrit par : urbain | mardi, 20 mai 2008 23:34

Urbain, personne ne vise d'ultime... Il n'existe rien... TU as envie d'avoir raison. Alors tu as raison, puisque ça te soulage.

Écrit par : Andy Vérol | mardi, 20 mai 2008 23:35

Je confirme Urbain, une gestion Ressourses Humaines (l'expression veut tout dire) Révolutionnaire, et certainement un grand amour des petits écrivaillons....

Écrit par : odm | mercredi, 21 mai 2008 07:41

La vie des pauvres ne vaut Best-Seller que racontée par un Bourgeois...Racontée par un prolo c'est un gémissement propagandiste ou de la mendicité et acheter le livre de Vérol un acte de charité !

Écrit par : odm | mercredi, 21 mai 2008 07:45

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu