Avertir le modérateur

« Esprit de Mai es-tu là ? | Page d'accueil | L’EMPATHIE VIRTUELLE »

mercredi, 07 mai 2008

Esprit de mai 2007, es tu là ? (v 2.6)

Je vais commencer mon réquisitoire contre cette idée que je trouve farfelue, par une boutade à peine osée…

Y a t-il un " esprit "  mai 2007  ? Je rétorque avec la plus grande candeur, certes, il y a eu un mois de mai en 2007 mais de là à lui associer un " esprit " ?! 

C’est tout de même accorder beaucoup d’importance à un événement politique, sans doute important, mais dont la portée ne sera probablement pas historiquement essentielle, loin s’en faut !

Selon moi, le terme " esprit ", suppose un projet de longue haleine, destiné à changer le destin d’un pays, il signifie la catalyse de toutes les énergies pour des réformes destinées à améliorer le sort de toute sa population ou du moins d’une très large majorité, il implique les réformes des inégalités économiques, sociétales et sociales qui bloquent la nation ! Et tout ceci dans un sens d'amélioration, cela va de soi !

1616563917.JPGOr ce soit-disant " esprit ", le bien mal nommé, ne s’est traduit que par un bréviaire de contre réformes que la droite appelle " réformes "... Un petit aparté pour un grand coup de gueule : quand, bordel de merde, emploiera t-on un vocabulaire idoine ? "Réformes" pour des lois ou règlements qui vont vers l'amélioration de la condition des citoyens d'un pays et un autre terme adapté pour les mesures qui entraînent une certaine régression du bien être des humains au sein d'une collectivité.

Dîtes moi ? Appellerait on "réformes"  des mesures qui nous feraient retourner à la vie du Moyen Âge ? Tout ceci est complètement absurde, surfait, grossier et ridicule ! Userait on du terme "garderie" pour qualifier la condition des individus purgeant une lourde peine en prison ou de "forces de paix" l'armée chargée envahir un pays ennemi et d'exterminer tous ses sujets ?

Allons donc !

S'il vous plait, appelons un chat, un chat ! Chaque mot a un sens et il serait tout de même de bon ton, de le respecter, ne serait ce que pour conserver les valeurs intellectuelles et émotionnelles  qu'il transporte...

 Après cette digression salutaire, revenons en à nos moutons...

Or, disais je, peut on évoquer "un esprit" lorsqu'il est question d'appliquer un catalogue fourre-tout universel de "contre réformes" inspirées des théologies dogmatiques et idéologiques, d'économie libérale des pays anglo-saxons, qui sont en train de démontrer dans le monde entier leurs dramatiques limites et incuries ! Je ne vois toujours pas où se niche " l’esprit ", mes bons amis ? Le Chef de l’État s’est contenté, sans l’once d’une pépite d’originalité due à l’exception française, de monter dans le train du libéralisme financier mondialisé pendant qu'opposants comme partisans crient, au diable pour les uns, au génie pour les autres ! 

Je m’adresse à chacun d’entre vous : où voyez vous un milligramme " d’esprit " là dedans ? Si vous en observez une trace, je rentre demain au cloître !

Passons.

Le problème de la majorité des gens de gauche, à mon humble avis, est de se focaliser sur un type, qui détient probablement beaucoup moins de pouvoir qu’on imagine, un médiocre suiviste économique et sociétal, secondé par des affairistes et des carriéristes sans aucun génie. Un homme qui rêvait d’avoir la plus longue parce qu’il avait une des plus courtes et qui a réussi à faire croire au plus grand nombre qu'il détenait le record de longueur !

579486712.jpgC’est pourquoi, ce rappel sur, le pseudo " esprit " d’un individu dont le seul projet fut d’atteindre le sommet de l'État pour ce qu'il lui apportera de gloire et d'honneurs, est à mes yeux une arnaque de première, car pour ses contradicteurs c’est lui accorder le bénéfice d'un dessein, d'un projet et d'un destin dont il n’a, lui et ses commensaux, ni la carrure pour y parvenir, ni l'inspiration nécessaire, ni même la vision intellectuelle.

Surestimer le président de la République est une faute, s’y référer sans cesse est une erreur majeure, gratifier son action " d’esprit " est une absurdité.

Qu’on fasse référence à l’esprit de mai 1958 est naturel, qu’on rappelle l’esprit de mai 1968 est cohérent, qu’on suggère l’esprit de mai 1981 est discutable, cet esprit n’ayant soufflé que peu de temps, mais que notre ami Off, dont j’admire la redoutable dialectique, défende cette idée avec acharnement montre à l’envi combien M. Nicolas Sarkozy a pu contaminer l’esprit des plus rebelles et des plus valeureux…

Enfin, je terminerai par une note d’humour, sans doute vaseuse. S’il persiste tout de même un "esprit," malgré ce brillant réquisitoire, concernant ce mois de mai 2007, il s'agit assurémment d’un mauvais esprit voire d’un esprit de selle ( dans le sens qu‘entendrait un gastro entérologue)...

Sur ce, je vous quitte sur la pointe des pattes, la bouche en cul de poule, la crête en berne et la honte chevillée au corps... Amis de cui cui, bonne nuit !

Cui cui , l'oiseau qu'il vaut mieux garder dans une cage recouverte d'un drap...

Commentaires

"mais que notre ami Off, dont j’admire la redoutable dialectique, défende cette idée avec acharnement montre à l’envi combien M. Nicolas Sarkozy a pu infecter l’esprit des plus rebelles et des plus valeureux"…
***infecté!!!!!
"Cette manière de considérer celui qui n'a pas la même opinion que moi comme un ennemi ne m'a jamais effleurée."
***mouais! pas comme un ennemi.. comme un malade peut-être?

"Le point de départ de ce billet commun a été offert par un débat avec cui cui."
***ce blog devrait s'appeler "chausse trappe"

***pour Off une pensée de Camus
"La liberté est un cri, suivi d’une longue peine, non un confort, ni un alibi. Mais ainsi définie, elle doit être épousée sans partage. C’est pourquoi à l’heure où loin d’être épousée, elle se trouve, au contraire, trahie de toutes parts et jusque dans le camp qui jusqu’ici lui fut fidèle, il n’est peut-être pas mauvais qu’un écrivain à la fois solitaire et solidaire de sa cité, dise tout droit sa conviction réfléchie et déclare qu’il combattra librement dans ses articles, pour la liberté d’abord"

***et pour cui cui une pensée de Sartre
"On n’écrit pas pour des esclaves. il faut alors que l’écrivain prenne des armes. Ainsi de quelque façon que vous y soyez venu, quelles que soient les opinions que vous y ayez professées, la littérature vous jette dans la bataille ; écrire c’est une certaine façon de vouloir la liberté ; si vous avez commencé, de gré ou de force, vous êtes engagés "

***merci Off pour votre billet d'hier

Écrit par : Maghnia, le meuble du coin | mercredi, 07 mai 2008 08:12

Il est probable, cui-cui, que G.F.W.H. avait une conception de l'esprit plus proche de la tienne ( quand il en propose la phénoménologie mais aussi quand il voit passer "l'esprit du monde" devant sa fenêtre) que celle consistant à l'associer à l'expression même de la vulgarité ( d'être et de pensée ) "décomplexée" en son épiphanie bouffonne de l'année dernière.

Écrit par : urbain | mercredi, 07 mai 2008 08:31

Les Codes OCDE de libération sont des instruments juridiques qui définissent
des règles de comportement pour les gouvernements des pays Membres. Sur le
plan technique, ce sont des Décisions du Conseil de l’OCDE. Le Conseil est
l’organe suprême de l’Organisation dans lequel chaque pays a une voix. Ses
décisions, qui doivent être prises à l’unanimité, ont force de loi pour les
gouvernements des pays Membres. Bien que la situation ne s’est pas présentée,
les Codes peuvent être ouverts à l’adhésion de non-membres capable et désireux
d’en remplir les conditions. Ces Codes ne sont toutefois ni un traité ni un accord
international au sens juridique de ces termes, comme le sont par exemple les
accords de l’OMC.

Écrit par : odm | mercredi, 07 mai 2008 09:05

Principe de statu quo
Les pays Membres de l’OCDE ont accepté en vertu des codes de ne pas mettre
en place de nouveaux obstacles. Les réserves faites aux obligations du Code ne
peuvent être que réduites ou supprimées mais non ajoutées ou étendues. Cela
s’applique en règle générale et à toutes les opérations couvertes par les Codes,
sauf les obligations nouvelles pour certaines rubriques particulières du Code des
mouvements de capitaux, et pour une procédure spéciale de dérogation conçue
pour prendre en compte les difficultés économiques et financières temporaires.
Quand une restriction a été supprimée, elle ne peut pas être réintroduite. C’est
ce que l’on appelle obligation de statu quo. Pour atteindre cette situation de
façon aussi efficiente que possible, on attend des gouvernements qu’ils rédigent
leurs réserves de façon très précise afin qu’elles ne reflètent que les limitations
qui existent vraiment. Le statu quo réglementaire est ainsi verrouillé et ne peut
évoluer que dans le sens de la libéralisation, ce qu’on appelle « effet de
cliquet ».

Écrit par : odm | mercredi, 07 mai 2008 09:07

Principe de démantèlement
La libération est le principal objectif des codes, même si les pays Membres
peuvent la réaliser progressivement en abolissant les restrictions peu à peu et en
fonction de leur situation propre. C’est ce que l’on appelle le principe de
démantèlement. Dans le cas où un pays Membre a décidé de maintenir des
restrictions à la libre circulation des capitaux et des services, sa situation fait
l’objet d’un examen périodique. Les autres pays Membres écoutent les
explications qu’il donne pour justifier le maintien de cette restriction. Ils
peuvent essayer de persuader le pays concerné qu’il peut régler ses sujets depréoccupation de façon différente et moins restrictive. Si les procédures des
Codes ne prévoient pas d’exercer une coercition ni de faire jouer une influence,
l’engagement des pays Membres envers l’objectif commun de libération,
conjugué à la dynamique du processus et à l’esprit de coopération, sont tels que
le nombre de réserves a diminué sensiblement au cours des années.

Écrit par : odm | mercredi, 07 mai 2008 09:09

Qui surveille l’application des Codes ?
Le Comité de l'investissement constitue la structure dans laquelle les pays
Membres se rencontrent pour débattre de l’application et de la mise en oeuvre
des Codes. La Commission européenne est représentée. D’autres représentants,
y compris de pays non membres, peuvent être invités ; le FMI, la Banque
mondiale, l'OMC, la CNUCED et l’AELE participent également à titre
d’observateurs.
Le Comité se réunit habituellement deux fois par an pendant plusieurs jours, une
fois au printemps et une fois en automne. Il est assisté par le personnel du
Secrétariat de l’OCDE, en particulier la Division de l'investissement. Le Comité
peut créer des groupes de travail ad hoc pour traiter des questions spécifiques
concernant les Codes qui nécessitent une compétence et une analyse en
profondeur, comme l’investissement direct étranger ou certains secteurs des
services comme l’assurance et la finance électronique. Il peut aussi organiser des
conférences et ateliers moins officiels, souvent avec une participation du secteur
privé et/ou d’universitaires. On peut donner comme exemple une série d’ateliers
sur la libération des services professionnels qui fonctionnent depuis 1994.

Écrit par : odm | mercredi, 07 mai 2008 09:15

On dirait qu'odm a rêvé cette nuit qu'il avait été visité par le saint esprit ( il parle toutes les langues, connait tous les textes sacrés , notamment ceux de l'OCDE , etc ...) .
Patience odm ... c'est lundi prochain ( la pentecôte ).

Écrit par : urbain | mercredi, 07 mai 2008 09:18

Résumons nous,
la Démocratie est en danger et "De quoi sarkosy est il le nom ?" du vieux Badiou est un amuse couillons. (ça c'est pour agacer le libraire !)

sarko est le nom de l'OCDE, organisme non démocratique qui vise à créer un espace financier unique au sein des 30 états qui la composent.

Contrairement a ce qu'écrit l'auteur du billet en question Sarlo et ses commanditaires ont la carrure et l'inspiration necessaire à la réalisation du projet qu'il applique à la lettre et avec zèle.

Question : connaissez vous le nom de l'ambassadeur Français auprès de l'OCDE ?

Le précédent était Xavier Darcos !

Les sources :

Codes de l’OCDE de la libération des
mouvements de capitaux et des opérations
invisibles courantes
GUIDE DE RÉFÉRENCE 2007
Les pays membres de l’OCDE se sont engagés à assurer et à généraliser la liberté
des mouvements de capitaux et celle des opérations invisibles courantes en vertu des instruments juridiquement contraignants que sont les Codes OCDE de libération. Cette publication fait connaître la teneur ainsi que la structure des Codes OCDE et explique
comment ils sont appliqués pour atteindre l’objectif de libéralisation progressive.

Écrit par : odm | mercredi, 07 mai 2008 10:04

Notez le terme de libération utilisé pour libéralisation.
C'est une guerre !

Écrit par : odm | mercredi, 07 mai 2008 10:07

salut Maghnia, jolies citations, les bonhommes ici qui pensent feraient mieux de les lire et de se taire un peu au lieu de chercher des esprits,

etre traité de braconnier! ya un mec ici qui garde des poules
il écrit des crottes enrobés de formules du garagiste et il veut des clap clap
désolé gars, t'es juste du papier peint
il en faut peu pour que ça se decolle, gardien des poules ki kakette

bref: vous pouvez chercher les esprits, laissez tomber c'est pas vers les insulteurs pseudo engagé qu'ils se tournent, c'est bon ils vous font plus confiance, ils préfèrent les voleurs que ceux qui veulent le beurre l'argent du etc etc

Écrit par : Altair | mercredi, 07 mai 2008 10:11

Ecrit par : Serval | mardi, 06 mai 2008 22:29

Tu lis dans mes pensées, j'allais proposer à agathe ou cuicui, juste après avoir installé la nouvelle mise en page de leur transmettre la responsabilité juridique du blog. Action fort symbolique ma foi puisque nous sommes plusieurs à avoir les codes. Mais tu as raison, même symboliquement, il est important de le faire.

Ecrit par : Marc Louboutin (Mclane) | mardi, 06 mai 2008 19:58

Je vous signale tous les deux que ce refrain, c'était mieux avant revient dès que nous faisons un sujet sur le fonctionnement du DEL. je vous signale également que vous étiez tous les deux parmi les premiers à douter que cela puisse continuer après Guy. Quand au caractère élitiste des textes, vous savez très bien que nous n'avons pas censuré de billets, ni de commentaires ce que nous reprochent suffisamment Serval (qui paradoxalement incite ceux qui pourraient avoir un avis différent à quitter le DEL, alors que nous n'avons nous jamais demandé à Pamela ou à Falcon ou à Serval ou à toi de ne pas exprimer une sensibilité divergente), libres à vous de donner le ton au village que vous souhaitez y voir, par vos commentaires ou vos billets.

Il faut vous faire à l'idée que le village est COLLECTIF, que vous en êtes responsables autant que nous, que le miam miam ne vient plus de Guy ou de quelqu'un et qu'on amène son sandwich ici.

Écrit par : nef | mercredi, 07 mai 2008 10:20

Il y a un double mouvement dans ce texte : une analyse de mai 2007 comme un moment important mais non historiquement essentiel et une définition "positive" de la notion d'esprit. L'esprit, c'est la durée et le "bien", l'humanisme, pour Cui². L'esprit, c'est une rupture, un moment particulier et paroxystique, quelque soit sa "teneur", négative ou positive, pour Off.
Si j'ai bien suivi...
Manipuler la notion d'esprit est casse-gueule, quoiqu'il arrive. Et "l'adversaire" peut également s'emparer de cette formule pour la faire sienne : "Oui, mes chers amis, l'esprit de mai, c'est le changement, le mouvement, la fin des conservatismes etc..." Elle ne porte pas en elle, en ses termes, de critique, de négativité, elle est neutre, avec un soupçon de transcendance.
Mais il y a tout de même le monde, l'Europe. Ce mai 2007 qui ne fait que s'aligner, se fourvoyer dans le "ce qui se fait dans les autres pays", s'arrimer au train libéralo-conservateur en vogue. Une "rupture" pour un pays, une mise en conformité ailleurs.
Mais, ce qu'il y a de commun, et c'est l'essentiel, c'est la volonté d'en finir, d'en sortir. De voir se dégager un nouvel esprit ou un esprit tout court. Et, c'est certain, cet esprit-là saura se montrer moins gluant.
Oui, un peu d'Hegel :
http://pagesperso-orange.fr/marxiens/philo/hegel/phenomen.htm

.........

Le rire du matin : les niches fiscales. On va tout casser, tout réformer, 416 niches fiscales, ça n'est pas normal, il y a des recettes nouvelles à dégager, non mais ho.
Et voilà : "on" touche à 5 niches.
Puissant (et logique).

Écrit par : f | mercredi, 07 mai 2008 10:25

@cuicui

"Est-ce ma faute si les hallucinations et les visions vivent et portent des noms et sont en fonction." Karl Kraus

Écrit par : nef | mercredi, 07 mai 2008 10:35

Ecrit par : Altair | mercredi, 07 mai 2008 10:11

Le braconnage fait référence à Michel de Certeau. Je vous conseille de le lire.

C'est toujours amusant les insulteurs d'insulteurs, les commentateurs de commentateurs etc.. Comme un raisonnement circulaire.
Amusant et assez courant.
C'était un commentaire de commentaire.

Écrit par : f | mercredi, 07 mai 2008 10:39

Sinon on pourrait prendre

"Que la paix soit sur le monde pour les 100 000 ans qui viennent." E. Marnay by M. Mathieu

Écrit par : nef | mercredi, 07 mai 2008 10:58

pardon f, je savais pas que c'était une insulte pleine de culture
j'aime bien en plus faut aller lire un livre apres l'insulte
ça mange pas de pain
ça casse pas 3 pattes à un canard
je dis ça je dis rien
ça change tout
les poules peuvent clap claper alors
voir cotte cotter
si le coq lit des livres
tout va bien
hein?
coin coin

Écrit par : Altair | mercredi, 07 mai 2008 11:01

ou pour faire plaisir à Urbain en latin

"quidquid latet apparebit"

ou

"nil inultum remanebit"

Écrit par : nef | mercredi, 07 mai 2008 11:02

Ecrit par : nef | mercredi, 07 mai 2008 10:58


Ach Teufel ! la même durée que le III° Reich !

Écrit par : malgré nous | mercredi, 07 mai 2008 11:04

Plutôt que de faire une intro on pourrait faire un constat funèbre

"A toute génération privée du vécu par le récit."

Écrit par : nef | mercredi, 07 mai 2008 11:07

La mort, c'est moche.
Sous les pavés, la page.
Ceci n'est pas un blog.
Tous ensemble, tous ensemble ; oué, oué.
De quoi sommes-nous le non.
Vers l'infini et au-delà.
Pour en finir avec la relativité restreinte.
Quelque chose bouge encore...
Abba le capitalisme !
John B. Root avec nous !
Dire, c'est faire.
GTA 4, le blog.
Pour la semaine de 50 heures, la retraite à 70 ans, la fin des congés.
Quand la télévision est en panne...
Un autre monde existe déjà.

...

Écrit par : f | mercredi, 07 mai 2008 11:12

Ecrit par : nef | mercredi, 07 mai 2008 11:02

Un peu trop funèbre pour moi ... ça conviendra sans doute mieux à odm.
ça n'est certes pas dans l'eschatologie du ( de mon) jugement dernier que j'irai chercher les critères de vérité et de validité des idées .
le rationnel est réel et le réel est rationnel.
ça devrait suffire.

Écrit par : urbain | mercredi, 07 mai 2008 11:13

"Sous le trop plein des discours indigestes, la critique est purée"

Écrit par : bannière bannie | mercredi, 07 mai 2008 11:15

Pour la dictature du prolétariat ?

Écrit par : odm | mercredi, 07 mai 2008 11:19

Ecrit par : urbain | mercredi, 07 mai 2008 11:13

Petite référence à Bouveresse plus qu'au jugement dernier;-)))

Écrit par : nef | mercredi, 07 mai 2008 11:19

Ecrit par : bannière bannie | mercredi, 07 mai 2008 11:15

Et vive l'automutalition mentale de l'humanité par la presse !;-))))

La production de la fausse conscience est un processus collectif et réciproque.

Écrit par : nef | mercredi, 07 mai 2008 11:24

Ecrit par : Altair | mercredi, 07 mai 2008 11:01

Ce n'est pas une insulte. Vraiment pas.

"La lecture (de l’image ou du texte) paraît constituer le point maximal de la passivité qui caractériserait le consommateur, constitué en voyeur (troglodyte ou itinérant) dans une « société du spectacle ». En fait, l’activité liseuse présente au contraire tous les traits d’une production silencieuse : dérive à travers la page, métamorphose du texte par l’œil voyageur, improvisation et expectation de significations induites de quelques mots, enjambement d’espaces écrits, danse éphémère […] [Le Lecteur] insinue les ruses du plaisir et d’une réappropriation dans le texte de l’autre : il y braconne, il y est transporté, il s’y fait pluriel comme des bruits de corps. »

Michel De Certeau, L’Invention du quotidien.

Écrit par : f | mercredi, 07 mai 2008 11:25

Liberté partout, Egalité pour tous, Fraternité toujours.

Écrit par : odm | mercredi, 07 mai 2008 11:32

"PARIS (Reuters) - Les députés ont adopté mercredi matin une proposition de loi sénatoriale qui prévoit de ramener de 30 à 5 ans la durée des délais de prescription en matière civile."

Un article plus ancien évoquant cette proposition maintenant adoptée :
http://www.liberation.fr/actualite/economie_terre/316206.FR.php

Écrit par : f | mercredi, 07 mai 2008 11:50

comme des bruits de corps ? bon alors ça va...
tiens j'ai vu un doc sur truman, capote? non, show... l'homme trou...

bon cuicui off ya pas d'esprit de mai j'en suis sur! à part le retour du

bon Soleil

Écrit par : Altair | mercredi, 07 mai 2008 11:59

Dans le fatras qui sert de billet ci-dessus, on peut retenir la question du vocabulaire falsifié. Ainsi, on proposera aux lecteurs une sélection :

- démocratie : mode de gouvernance par sondages (ou médiocratie de marché)
- gouverner : 'manager' les troupes
- politic(h)iens : intrigant / VRP...
- peuple : pour populace
- citoyens : contribuables, électeurs (consommateurs et touristes)
- voter : se désengager et cautionner un "irresponsable"...

- informer : abrutir en masse (équivalent : désinformer)
- journalisme : propagande servile
- communiquer : "les parasites brouillent l'écoute..."

- progrès : au mieux, avancée technologique ; au pire : régrè(t)s...
- liberté : ensemble d'encadrements législatifs
- éducation : dressage

- morale : ensemble de règles qui empêchent de réussir, d'arriver...
Citation : "Lorqu'on dit de quelqu'un qu'il est arrivé, c'est qu'il ne devait pas vouloir aller très loin..." (Guitry)

La liste reste ouverte évidemment...

Écrit par : [esprit] desk - alliés | mercredi, 07 mai 2008 12:07

Ecrit par : nef | mercredi, 07 mai 2008 11:19

initialement il tire ça du ... dias irae ( repris dans les requiem )...

Écrit par : urbain | mercredi, 07 mai 2008 12:12

pardon : dies irae ...

Écrit par : urbain | mercredi, 07 mai 2008 12:13

rien n'est plus pénible que de lire des coms signés par des pseudos qui se veulent spirituels et changeant.
Des types qui n'assument pas ce qu'ils sont et ceci en permanence.
C'est vrai que c'est élitiste ici, mais moi j'aime bien....
Et puis il y a le blogueur ambulant qui anime le lieu....

Écrit par : odm | mercredi, 07 mai 2008 12:51

mais "Nous ne sommes pas que des pseudos, nous sommes des contributeurs libres !"
ça le fait pas !
Enfin....

Écrit par : odm | mercredi, 07 mai 2008 12:54

Réforme et réformes, esprit et capitalisme...

"L'éthique protestante et l'esprit du capitalisme" de Weber :

http://www.ac-versailles.fr/PEDAGOGI/SES/themes/ecoflash/eco109.htm

Écrit par : f | mercredi, 07 mai 2008 14:50

Lordon affine son idée en multipliant les cibles, SLAM, BLAM, FLAM...

http://blog.mondediplo.net/2008-05-05-Taxe-Tobin-SLAM-BLAM-FLAM

Vlam (forcément).

Écrit par : f | mercredi, 07 mai 2008 15:00

Ecrit par : f | mercredi, 07 mai 2008 15:00

J'aurais préféré tendrement (histoire de me mettre également my lord à dos).

Écrit par : nef | mercredi, 07 mai 2008 15:13

Surtout que off et moi on serait plutôt des contributeurs martyrisés;-)))

Écrit par : nef | mercredi, 07 mai 2008 16:13

Mon cuicui tu n'en es pas à une contradictions près. Car tu vas refuser tout slogan qui pourrait éventuellement contrarier quelqu'un, où un mot pourrait renvoyer à tel ou tel événement et tout bandeau dont une éventuelle couleur pourrait faire connoter telle où telle tendance. Mais en même temps tu veux un endroit vivant et accueillant, alors que la conséquence de la première prise de position c'est d'arriver à un bandeau gris ou marron sans image et pas de slogan. A moins que l'on ne continue à mariner dans ces bleus improbables...

Écrit par : nef | mercredi, 07 mai 2008 17:17

Ecrit par : nef | mercredi, 07 mai 2008 10:20

Non merci, je ne mousse pas avec une responsabilité juridique, je hais ce chemin d'équité imposé. Je n'ai rien demandé concernant cette pseudo responsabilité, nef si tu sens un jour que cette responsabilité "Importante" (qui donne à certains une tête démesurée et un poitrail de beuf) te pèse trop, je te soulagerai dans la mesure de mes possibilités.
Rien ne s'impose ici, tu n'es pas obligée de proposer cela parce que Serval en a reparlé. A vrai dire, pour être très élégante, je m'en bats .....

Pour en finir avec ..., "certains" commencent clairement à me gonfler ici.

Écrit par : agathe | mercredi, 07 mai 2008 17:44

D'ailleurs cui cui, excuse moi, merci pour ton billet.

Et s'il y a un esprit 2007 et 2008 dont "on doit discuter", j'ai trouvé :

Mauvais esprit ....

Écrit par : agathe | mercredi, 07 mai 2008 17:49

Ecrit par : agathe | mercredi, 07 mai 2008 17:44

idem ( pour le battage).

Écrit par : nef | mercredi, 07 mai 2008 17:59

rebelles et des plus valeureux"…
***infecté!!!!!
"Cette manière de considérer celui qui n'a pas la même opinion que moi comme un ennemi ne m'a jamais effleurée."
***mouais! pas comme un ennemi.. comme un malade peut-être

Ecrit par : Maghnia, le meuble du coin | mercredi, 07 mai 2008 08:12

Maghnia, ne vous tourmentez pas ! Moi aussi je suis infecté par l'obsessionnite aigüe, appelée "sarkozite" !

Votre commentaire, voyez vous, je le trouve non pas infecté mais infect... Vouloir dresser 2 personnes par d'aussi vils moyens l'une contre l'autre est particulèrement méprisable...
Cela dit je vais mettre "contaminé" à la place "d'infecté" pour les âmes sensibles et mes excuses à Off s'il a été infecté. Je lui enverrais des antibiotiques... Désormais qu'il sache qu'il est seulement contaminé...

Mais bon ! On prend un vieux meuble branlant, on le retape un peu, on le cire, on le met dans le coin et quand on s'appuie dessus, il s'écroule...

Rien que de bien naturel dans une société atteinte par le virus énoncé plus haut...

Ça doit être ça la gauche...
--------------------
Sinon, pour le reste, je n'ai pas tout compris... Trop peuple, peut être ?
------------------
Surtout que off et moi on serait plutôt des contributeurs martyrisés;-)))

Ecrit par : nef | mercredi, 07 mai 2008 16:13

Vous trouvez ? Moi je vous aime bien... Mais il faut admettre les critiques dès lors qu'on s'expose. Moi j'adore ça et je trouve même qu'on me traite pas assez de "con". J'en redemande ! Faut dire que je suis un gourmand...

Les intellos, ils ont ça de bien, c'est qu'il leur faut 14 lignes pour traiter un mec de con et quand on lit leur jargon, on n'est toujours pas sûr de leur verdict !

Ca doit être ça l'intellectualisme élitiste : il est totalement désopilant et absolument incompréhensible !

Désolé mais ce soir je ne serais pas là pour répondre, alors, surtout ne vous privez pas !

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | mercredi, 07 mai 2008 18:11

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | mercredi, 07 mai 2008 18:11

Admettre je ne fais que cela admettre.

Écrit par : nef | mercredi, 07 mai 2008 18:18

Ecrit par : nef | mercredi, 07 mai 2008 18:18

Moi aussi, Nef. Avec une joie à peine dissimulée...

J'avais oublié un message pour ODM qui a, par ces copier/coller, compris qu'il n'y avait pas "esprit de mai 2007" mais un "esprit de Bruxelles" !

Bravo !

Et les socialistes défendent becs et ongles Bruxelles. Conclusion ?
-------------------------
f m'a par ailleurs assez bien compris et je l'en remercie.

Merci à tous d'avoir participé : même les courageux anonymes !
-------------------------
Je remercie également Off au niveau intellectuel largement supérieur au mien, d'un débat qui fut probablement une fausse bonne idée... Un grand salut et sans rancune, j'espère ? Pas trop affecté, j'espère ? ;)
-------------------------
Admettre je ne fais que cela admettre.

Ecrit par : nef | mercredi, 07 mai 2008 18:18

Ma chère Nef, je te soutiens entièrement mais admets que l'énergie que je consacre à ce blog mériterait ,au moins de temps à autre, un petit email d'encouragement.

À moins que je sois par trop infecté ? ;-))

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | mercredi, 07 mai 2008 18:40

infect.. méprisable.. vils moyens.. vieux meuble branlant
(bon "vieux meuble branlant" j'aime bien)
tout de même vous n'y allez pas avec le dos de la cuillère!
allez je ne vais pas répondre sur le même ton.
je suppose que j'ai visé juste (involontairement) puisque vous renâclez
mais votre colère vous aveugle cher "cui cui" fit l'oiseau
d'abord n'ayez crainte .. je suppose qu'Off et vous-même êtes deux personnes libres et intelligentes (si si même vous) donc peu sensibles aux manip'
ensuite n'insultez pas la Gauche.. je suis un meuble.. mais pas un porte-drapeau
(pardon la Gauche.. je ne voulais vraiment pas vous offenser)

Écrit par : le meuble du coin | mercredi, 07 mai 2008 18:57

Ecrit par : le meuble du coin | mercredi, 07 mai 2008 18:57

oui, le meuble du coin c'est moi
j'assume!

Écrit par : Maghnia | mercredi, 07 mai 2008 18:58

oui, le meuble du coin c'est moi
j'assume!

Ecrit par : Maghnia | mercredi, 07 mai 2008 18:58


de toute façon, Magh votre style est inimitable

Écrit par : la chaise de jardin | mercredi, 07 mai 2008 19:00

Espérons que la nouvelle bannière des NRV soit moins difficile à trouver que le boson de Higgs, car ça fait quand même 44 ans que ça dure...
http://rue89.com/infusion-de-sciences/quarante-ans-de-traque-et-le-boson-de-higgs-court-toujours

Un autre Bozon :
http://www.youtube.com/watch?v=FJWKImMIZnM

Écrit par : (ne pas confondre) | mercredi, 07 mai 2008 20:20

Ecrit par : (ne pas confondre) | mercredi, 07 mai 2008 20:20

Et ça dure depuis 50 ans :

http://fr.youtube.com/watch?v=gW_MZjJpQQk

Écrit par : f | mercredi, 07 mai 2008 21:55

Putain mais changez tout !

Le bandeau, le titre, le texte aucun problème.

Mieux vous avez ma bénédiction.

Parce que l'idée de base était de faire de ce blog un lieu d'échange, un lieu pluraliste. En cela ce que L'Eva Braunef et son chancellier Heildm en font désormais un lieu sectaire.

PS : ma pauvre Nef, je n'ai jamais mangé dans la gamelle de guy, j'ai juste essayé de continué à faire perdurer l'esprit originel du DEL. Interroge toi pauvre fille pour savoir pourquoi tous les bons commentateurs sont partis et pourquoi ta cour des miracles n'est composée que has been revanchards, de pseudo intellos et de bouffons qui ne viennent ici que pour recracher leurs frustrations comme s'il bossaient toute la journée dans un cagibi entre un PC et une imprimante.

Tu crois quoi ? Atteindre la gloire et la reconnaissance ?

Tu n'es que sur un blog, comem d'autres, comme moi. Et rien de plus. Tu ne changeras pas le monde, tout au plus tu auras un jour ton 1/4 d'heure de célébrité. Un jour...

Alors vas y accroche toi à ce blog comme une sangsue, comme tu l'as pénetré comme un chancre pour y pondre tes oeufs.

Marc à raison. Ce blog devient minable. Vous n'avez pas su faire perdurer l'esprit par manque d'ouverture, vous l'avez perverti par vos oeillères.

Écrit par : Serval | mercredi, 07 mai 2008 22:25

affligeant !

Écrit par : odm | mercredi, 07 mai 2008 22:31

Au fait pour les couleurs, sache que je n'ai pas choisi. J'ai passé deux nuits à modifier tant bien que mal les données d'origine des cinq trames obligatoires de 20mn (élargir les colonnes, colorer celles de droite, modifier les couleurs de bandeau) et tout ça en aveugle vu qu'il n'y avait aucune que des codes couleurs , rajouter l'hologe et la barre Rollsense. alors quand je te lis parler de bleu layette alors que tu le trouvait "super" à l'époque...ca en dit long sur l'idée qui t'animait en me rejoignant non pas le depuis le début mais quand le Colelctif DEL auquel tu étais opposée à commencé à fonctionner

Tu n'es qu'un chancre. Assume le.

Écrit par : Serval | mercredi, 07 mai 2008 22:34

Ecrit par : odm | mercredi, 07 mai 2008 22:31

Pour une fois nous sommes d'accord

Vous êtes affligeants....

Écrit par : Serval | mercredi, 07 mai 2008 22:35

Ecrit par : Serval | mercredi, 07 mai 2008 22:25


"j'ai juste essayé de continué à faire perdurer l'esprit originel du DEL"

http://fr.youtube.com/watch?v=tgVJ_TqCQXc

Écrit par : lecerveau | mercredi, 07 mai 2008 22:55

Ce matin, le flamboyant Kouchner, sur Inter, déclarait, sans que son assertion ne soit mise en doute :

«Il y a un gros livre de (l’organisation de défense des droits de l’Homme) Human Rights Watch qui paraît tous les ans pour faire l’état des droits de l’Homme dans le monde : la Tunisie n’y figure même plus.»

http://hrw.org/french/docs/2008/01/31/tunisi17794.htm

Écrit par : f | mercredi, 07 mai 2008 23:10

araok a écrit ceci sur la Plage, hier soir :
"La liberté,frères, ce n'est pas le vin, ni la femme douce ni le bien dans les celliers, ni le fils dans le berceau, c'est un chant solitaire et dédaigneux qui se perd dans le vent." (Kazantzaki l'Odyssée Prologue)

voilà ce qui manque à certains ici
c'est le dédain!
sûr.. ce n'est pas très chrétien.. mais essayez.. vous verrez..ça régénère!


bonne nuit à la chaise de jardin et à (ne pas confondre)
;-)

Écrit par : le meuble du coin | mercredi, 07 mai 2008 23:19

Et pourtant il y a de bons livres ...

Écrit par : urbain | mercredi, 07 mai 2008 23:30

Ecrit par : le meuble du coin | mercredi, 07 mai 2008 23:19

Le dédain...certes, mais je l'ai déjà. Le mépris ? aussi... L'indifférence ? surement.

Mais j'aime bien agiter un chiffon rouge devant les boeufs.

Oh cela ne leur fera pas prendre conscience de leur état, ni même un début de réflexion.

Mais cela me fait rire de les voir se tortiller comme des vers et courrir comme des putes en rut pour me répondre et du haut de leur suffisance penser me clouer le bec.

Alors que je mêne la danse.

;-)

Écrit par : Serval | mercredi, 07 mai 2008 23:31

serval , au lit ( avec tes gouttes ).

Écrit par : urbain | mercredi, 07 mai 2008 23:35

Ecrit par : urbain | mercredi, 07 mai 2008 23:30

Le libraire a-t-il lu le Delillo nouveau ?

Écrit par : f | mercredi, 07 mai 2008 23:36

Non pas le Delilo ( pas ma tasse de thé ) , mais mon jeune collègue vient de le terminer ( difficilement) et semble assez moyennement convaincu .
En résumé ( selon lui , et je n'ai pas le projet de vérifier) "c'est pour des lecteurs américains" .
Mai j'ai lu le Annie Ernaux, le Claudie Gallay, le Pierre Senges, "Contes carnivores", et je me réserve le Bolano, quelques polars ...
Au passage , j'observe que Serval est devenu un adepte du style Champignac ( sur le mode de l'invective chantournée ).

Écrit par : urbain | mercredi, 07 mai 2008 23:45

Oui, "2666". Ca fait partie des choses envisagées.

Ernaux, vraiment ?

Écrit par : f | mercredi, 07 mai 2008 23:55

bonne nuit à la chaise de jardin et à (ne pas confondre)
;-)
Ecrit par : le meuble du coin | mercredi, 07 mai 2008 23:19

Scoop pour Maghnia : je suis l'individu derrière les pseudos en question, merci donc pour ce double souhait de bonne nuit
;-)

Écrit par : (ne pas confondre) | jeudi, 08 mai 2008 00:00

Ernaux ... un accomplissement et une réussite littéraire totale, le grand livre de ces derniers mois ( et je ne suis pourtant pas un adepte ).

Écrit par : urbain | jeudi, 08 mai 2008 00:01

Ecrit par : urbain | mercredi, 07 mai 2008 23:45

Mon petit ersatz de bouquiniste.

Leseul livre que tu puisses comprendre c'est Télé7jours. Pour le reste tu ne fait que te baser sur des 4ème de couv.

Après Badiou l'agrégateur de lieux communs, c'est qui ton prochain invité vidéo ? Cochet alias le bouffon vert ?

PS: pour l'instant je me marre bien mais pour vous c'est "panique à Champignac".

Écrit par : Serval | jeudi, 08 mai 2008 00:05

On dirait qu'on a filé du X4 au nouveau maire de Champignac .
Bon en attendant que quelqu'un(e) se dévoue pour lui faire sa piqure, je vais lire des prosateurs un peu moins calamiteux .
Bonne nuit.

Écrit par : urbain | jeudi, 08 mai 2008 00:08

Ecrit par : urbain | jeudi, 08 mai 2008 00:01

D'où la question. Bon. A voir...

........

Dommage...

"La préfecture de police (PP) a interdit mercredi soir une manifestation d'extrême-droite et une contre-manifestation qui devaient avoir lieu vendredi soir dans le VIe arrondissement de Paris en raison "des risques de confrontation", entre les deux groupes, a-t-elle indiqué à l'AFP."

Écrit par : f | jeudi, 08 mai 2008 00:10

Au fait Serval, tu oublies de conclure tes interventions par : "et je vous dis ZUT"
( suivi d'un ricanement inquiétant ).
re-bonne nuit.

Écrit par : urbain | jeudi, 08 mai 2008 00:10

Scoop
Ecrit par : (ne pas confondre) | jeudi, 08 mai 2008 00:00

vous!
nan!!!!
oui??
quelle surpriiiiiise!!!
franchement là je ne l'avais pas intuité!
;-))))))))))))

Écrit par : le meuble du coin | jeudi, 08 mai 2008 00:17

Ecrit par : urbain | jeudi, 08 mai 2008 00:10

ne pas confondre Serval et Zorglub, la b.d. belge et les comic books américains...
Eviv Bulgroz !

Écrit par : (ne pas confondre) | jeudi, 08 mai 2008 00:27

Ecrit par : le meuble du coin | jeudi, 08 mai 2008 00:17

Z'êtes trop perspicace pour moi ma chère, j'en perds ma perruque ;-)

Écrit par : (ne pas confondre) | jeudi, 08 mai 2008 00:29

Mais cela me fait rire de les voir se tortiller comme des vers et courrir comme des putes en rut pour me répondre et du haut de leur suffisance penser me clouer le bec.

Alors que je mêne la danse.

;-)

Ecrit par : Serval | mercredi, 07 mai 2008 23:31

Putain, je suis en train de faire comme Nef pour ses billets, juste un copié collé de liens.

----------

Cher (ne pas confondre) j'ai découvert la BD avec "Vaillant" le journal qui permettait de rentabiliser les presses de l'Huma et ou dessinait un émigré espagnol victime des milices franquistes du nom de Cabrero Arnal et créateur de Pif le chien. C'est dans ce journal (tout en récit complets comem le disait la pub) que j'ai aussi découvert l'univers onirique et décalé de Corto Maltese dans les années 70. On oublie trop souvent cette BD française par rapport à la BD belge (Tintin chez Casterman et Spirou chez Dupuis) avant que n'apparaisssent Pilote (Matin ! quel journal )ou exercaient Goscinny et Gotlib, Métal Hurlant et bien sur les Comics Marvel avec leurs leurs cadrages très cinématographiques terriblement novateurs pour l'époque ainsi que cette manière de faireévoluer le héros dans son environnement en le rendant humain et non pas simple personnage.

Par contre je regrette que les mangas ne soient pas imprimés en rouleaux molletonnés. Ce serait plus pratique.

Idem pour Badiou et les pseudos intellectuels aigris et sectaires qui s'expriment ici et dont la seul évocatio me donne du prurit anal.

Écrit par : Serval | jeudi, 08 mai 2008 00:50

Correctif :
(prenant en considération ces derneirs symptomes)
Serval, mets ton suppositoire :
http://levillagedesnrv.20minutes-blogs.fr/archive/2008/04/05/objectif-lune.html

Écrit par : urbain | jeudi, 08 mai 2008 08:50

Ecrit par : (ne pas confondre) | jeudi, 08 mai 2008 00:27

C'est pas Zorglub ( dans "la peur au bout du fil" ) , c'est Champignac qui a commis la fatale erreur de consommer une décoction de son invention ( à base de champignons naturellement ) : le X4 , qui a des effets redoutables : ça rend méchant avec des symptômes annexes de régression infantile.
De fait le style de Serval ( et son propos) semble s'apparenter davantage à celui du maire ( de Champignac ) , un jour de libation excessive faisant suite à des déconvenues sentimentales (pure spéculation).
Nous avons connu ça ( cette prose lourdement répétitive , haineuse et compulsive ), jadis, sur le DEL ( et ses avatars successifs ), qui semble avoir toujours manifesté des vertus propres à attirer les frustrés en période paranoïaque critique.
Là on a tous les signes de la régression vers le gamin capricieux ( et contrarié) au stade anal.

Écrit par : urbain | jeudi, 08 mai 2008 09:14

Ecrit par : urbain | jeudi, 08 mai 2008 09:14

j'aime bien quand vous expliquez les choses
moi ça ne me gêne pas que vous soyez un érudit.. bien au contraire
vous nous honorez de votre érudition
je viens pour vous aussi
ne changez rien.. s'il vous plaît
je signe de votre nom orné d'une petite fleur
vous vous souvenez.. vous faisiez ça sur le DEL..
c'est juste un bizou
je vous salue urbain
merci d'être là

Écrit par : @urbain | jeudi, 08 mai 2008 09:28

moouaip...
Que les gens sont méchants, quand même !
A quoi ça sert que l'autre se soit sacrifié....
Salauds de Romains !

Écrit par : odm | jeudi, 08 mai 2008 10:05

Salauds de Romains !
Ecrit par : odm | jeudi, 08 mai 2008 10:05

ah bon!
parce que ce ne sont pas les juifs?!
Pfffff!
on ne nous dit jamais rien!!!!

Écrit par : le meuble du coin | jeudi, 08 mai 2008 10:24

A quoi ça sert que l'autre se soit sacrifié....
Salauds de Romains !

Ecrit par : odm | jeudi, 08 mai 2008 10:05

Si toi-même tu ne le sais pas ... tu auras du mal à convaincre les autres.

( incidemment les romains n'étaient pas seuls dans cette affaire. Au fond ils ne furent que le bras armé de la "vindicte populaire". De nos jours, mutatis mutandis, on parlerait de "démocratie d'opinion". Sans doute Ponce Pilate gouvernait-il (déjà) "aux sondages" ).

Écrit par : urbain | jeudi, 08 mai 2008 10:30

Ecrit par : urbain | jeudi, 08 mai 2008 10:30

par contre un truc..
Jésus s'appelait-il déjà Bayrou?

http://www.lemonde.fr/politique/article/2008/04/10/l-integralite-de-la-note-de-l-elysee-pour-fragiliser-le-modem_1033297_823448.html

Écrit par : le meuble du coin | jeudi, 08 mai 2008 10:55

C'est pas Zorglub ( dans "la peur au bout du fil" ) , c'est Champignac qui a commis la fatale erreur de consommer une décoction de son invention ( à base de champignons naturellement ) : le X4 , qui a des effets redoutables : ça rend méchant avec des symptômes annexes de régression infantile.
Ecrit par : urbain | jeudi, 08 mai 2008 09:14

j'ai confondu ! ;-)
Merci urbain

Écrit par : (ne pas confondre) | jeudi, 08 mai 2008 13:26

Enfin
Sérieusement, je suis peut-être un peu tapé, mais je le sais.

Par contre, certain ici sont absolument sûr de détenir une vérité absolue et ont les chevilles enflées.

Les baudruches volent bas.

Finalement j'ai été un catalyseur.
Vous savez cette substance neutre sans laquelle la réaction n'aurait jamais eu lieu.

Déf de la catalyse : Modification de la vitesse d'une réaction chimique sous l'influence d'une substance capable, par sa seule présence, de déclencher cette réaction sans subir elle-même d'altération finale.

Donc par ma seule présence les masques sont tombés.

Et je ronge mon frein dans le nouveau rôle que j'ai cru devoir endosser et qui me va si mal de ne pas écrire ce que je ressens.

Alors Nef je sais que tu ne peux pas te permettre de répondre au gros con qui t'emmerde et t'insulte depuis quelques temps.

moi je peux le faire et je le fais.

Serval vous êtes puants, agressif et nuisible. Vous avez un problème mon vieux, faut vous faire soigner.

Quand vous m'avez censuré vous ne faisiez que montrer votre nature de petit dictateur aigri, enflé et mesquin que vous êtes.

Vous n'avez ni envergure ni humanité, ni recul sur ce que vous êtes.

Un con, tout simplement.

Et je vous emmerde !

Et je sais également que vous vous appuierez sur ce post pour gueuler à qui voudra bien vous écoutez que vous aviez raison de me bannir. Car c'est votre style que de pousser la mesquinerie jusqu'à ses extrêmes limites.

Mais malheureusement pour vous, le masque est tombé.

Je vous plains !

Écrit par : odm | jeudi, 08 mai 2008 14:59

Ecrit par : odm | jeudi, 08 mai 2008 14:59

pas sur que ça va le calmer, ni que ça aidera beaucoup nef ...

Écrit par : urbain | jeudi, 08 mai 2008 15:12

Non Urbain,
Certainement pas.
mais je ne vois pas trop comment cet individu pourrait aller plus loin dans l'ignominie.
Maintenant je suis curieux de voir jusqu'ou il est capable d'aller.
Visiblement il veut détruire ce lieu.
Je suis le bouc emmissaire et je réendosse ce rôle avec une certaine jubilation.
Quant à le calmer, je ne vois que la chimie.....

Écrit par : odm | jeudi, 08 mai 2008 15:29

bouc émissaire ....

Écrit par : odm | jeudi, 08 mai 2008 15:31

Ecrit par : odm | jeudi, 08 mai 2008 14:59

L’agitation est une conduite non spécifique qui peut se traduire par des excès de langage.
Elle peut être associée à des conduites homo ou hétéro-agressives
Elle résulte de variables internes à l'individu mais aussi d’interactions avec le milieu ou avec l’entourage immédiat.
Agitation et violence sont souvent liées

Écrit par : pour en savoir plus | jeudi, 08 mai 2008 15:32

Ecrit par : Serval | mercredi, 07 mai 2008 22:25

Eva braunef , gronivo.

Écrit par : nef | vendredi, 09 mai 2008 10:05

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | mercredi, 07 mai 2008 18:40

Je te fais un gros bisou sur la bouche pour te montrer que je n'ai pas peur de la contagion;-)))))

Écrit par : nef | vendredi, 09 mai 2008 10:06

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu