Avertir le modérateur

« Le truand, la brute et le bon… | Page d'accueil | Les occasions perdues... »

mercredi, 23 avril 2008

AVAILABLE

af0c91b834e3abc4b166cb4d5eea8923.jpgIl était cadre. 
Et puis employé. 
Et puis manutentionnaire. C'est bien, la manutention. 
Et puis chômeur. Le chômage, ce n'est pas bien. Ils le disent tous.

Fainéant, assisté, profiteur. Indigne.

 

 

La dignité, c'est le travail. Même un travail indigne. Le travail est une valeur. L'Homme est ce que le travail dit. 
Des propositions, il en a vu quelques unes. Pas beaucoup. 
Alors, il lui a fallu accepter une offre "valable". Sinon, plus rien. 
C'est comme ça. Plus rien, au bout. Encore moins que l'indignité. 
L'offre valable : manutentionnaire, encore. Un sous-manutentionnaire, même. 
Parce que 70% du salaire de sa dernière manutention, 1000 euros disons, ça ne donne que 700.

Il manutentionnera pour beaucoup moins. 
Mais autant. La manutention, c'est la manutention. 
On lui dit "c'est à 100 bornes". Bon, c'est 2 heures aller/retour chaque jour, on est dans les clous. C'est valable. 
70% ; 2 heures ; c'est son nouveau train de vie. 
Il fait le plein de gasoil. Les chiffres tournent. Ca ne semble jamais s'arrêter. Clic. 65 euros. Ca devrait faire la semaine. Mille kilomètres par mois. En 40 mois, je fais le tour du monde. Je suis le fils de Philéas Fogg.

Deux cent soixante euros par mois en gasoil pour regagner sa dignité ; c'est valable.

La dignité, c'est le carburant de la vie.

Il prend l'épave qui lui tient lieu de voiture et se rend à son travail valable. Ce pauvre con de chômeur habite en province. Il a du mal à se dégager des embouteillages et craint d'être en retard. Il accélère à 55 kms/heure à la sortie de la ville ; conscience professionnelle. Des policiers lui collent un P.V. volant jugeant sa vitesse excessive. En chemin, des flics embusqués derrière une haie le verbalisent encore d'un P.V. flottant estimant de loin ses pneus lisses.

Il pense au CO2 émis par son épave. Au moins 300 grammes de CO2 par kilomètre. Il fait le calcul, en conduisant. Son tour du monde est une tragédie écologique. Sans doute le prix de la dignité.

Mais il y a les tickets restaurants. A 6 euros, peut-être...

Non. Juste une cuisine.

La boîte de manutention est scindée en deux, les manutentionnaires répartis. Nulle obligation de distribuer des tickets-restaurant. Une astuce.

Ce sera Tupperware tous les jours.

Ce soir, il fait des heures supplémentaires. Défiscalisées, les heures supplémentaires. Il sera tard, il dormira dans son épave. Dormir dans la voiture, c'est bien. Un Tupperware de plus mais un geste pour la planète.

Alors, le matin, il accompagne ses gosses, dignes également, à la crêche. Une heure plus tôt. « La CAF participe au financement de cette structure », c'est écrit. Ca ne fait pas grand chose, une heure de plus par jour ; quelques euros. Les gosses retrouvent leurs petits copains. Dans les yeux des petits copains, on voit que quelque chose a changé. Ton papa, y n'a recrouvé un travail valabe. La puéricultrice fait un clin d'oeil. Il paraît que quelques chômeurs amènent encore leurs gosses ici. Mais ça ne va pas durer. La dignité pour tous.

On lui dit que le chômage est en baisse. Le volontarisme. Il entend aussi que c'est la démographie, le départ à la retraite de la génération du baby boom d'après-guerre.

Il sait que les boîtes ne créent pas d'emplois. Pas d'investissement. La panne de croissance, comme ils disent. La croissance qui vient de partout et de nulle part. La croissance que l'on crée ou que l'on subit. Suivant les moments. Le choc de croissance avec les dents ou la faute à pas de chance...

d0dcf7033002f20198b854e5e1ca8c38.jpg

Il sait que l'on s'attaque aux chômeurs et non au chômage.

Alors, il reprend son épave. Qui démarre mal. Il n'est pas misérable, il est redevenu un homme.

Un homme valable.

 

NB : "Il est rappelé aux graffeurs en tous genres, hérités de la dépravation de l’Art encouragée par les gouvernements socialistes que des sanctions particulièrement sévères seront prises envers tous ceux qui décideraient de salir cet élan populaire en supprimant le "o" de ce slogan porteur d’espoir et de liberté qu’est "J’aime ma boîte"." (citation non signée trouvée sur un site brrrr)

73ec411f920c60891b5632d871df9d41.jpg

 

 

 

 

Agathe

Commentaires

Edifiant ! J'imagine qu'il s'agit d'un portrait-robot, je n'ose dire un idéal-type, qui peut correspondre à l'existence d'une catégorie de la population. Au-delà de ça, l'intérêt du texte est de souligner ce par quoi se traduit concrètement au quotidien la notion de dignité des travailleurs. Ce que ce texte fait comprendre c'est que la dignité en question est indépendante des conditions de travail, qui peuvent être indécentes. C'est plutôt une sorte de "gratification" morale et sociale à qui fait les sacrifices que la société - et les employeurs - lui imposent. le point important étant que le salarié "valable" est celui qui trouve tout cela normal et ne trouve pas à se plaindre de l'exploitation éhontée dont il est la victime. Sa dignité est au prix de ce silence consentant.

Écrit par : off | mercredi, 23 avril 2008 08:01

Clap clap pour le NB. Pour le billet aussi, et surtout, qui est touchant.

C'est vrai qu'en ce moment, le sentiment de "plus s'attaquer aux chomeurs qu'au chomage", pour reprendre l'expression efficace d'Agathe, est très prenante... Mais c'est à la fois injuste et réducteur dans la critique, car la lutte contre le chomage semble s'accompagner d'un encouragement à la précarité, qui m'a toujours plus effrayé que le chômage en lui même...
Suivant avec intêret le véritable baromètre du chômage et de la précarité publié par Marianne notamment, qui additionne véritablement chomeurs "officiels" puis les radiés, et les nombreux précaires, je suis assez effrayés par la montée incessante depuis 2000...

Très joli billet. Bravo encore. Bonne journée

Écrit par : Falconhill | mercredi, 23 avril 2008 08:27

Mais rassurez vous chère Agathe, dans le même temps, ne voyez vous pas ces hordes de riches qui font la queue à nos postes frontières pour rentrer au pays enfin libéré de l'impôt rançonneur par le bouclier fiscal de notre grand Conducator à Talons Nets !

non, vous ne les voyez pas ?

...

Gauchiste revancharde !



Et si on enlève le O du slogan en NB, on le retrouve là : http://www.adbusters.org/spoofads/fashion/obsession-m/

Arf !

Zgur

Écrit par : Zgur | mercredi, 23 avril 2008 08:45

bonjour à vous tous et toutes...
Bien vu ce post, agathe....
Une petite image?
http://img522.imageshack.us/img522/4063/chomeurmafieuxnp0.jpg
see ya!

Écrit par : skalpa | mercredi, 23 avril 2008 08:45

bravo !
La demonstration par l'exemple, imparable.

HS/ sur France 3, chez TaddeÏ hier, François Hollande face à la gauche radicale a été plutôt bon.
Mais le PS en a pris pour son grade.....
bientôt en ligne, ici.
http://ce-soir-ou-jamais.france3.fr/index-fr.php?page=emission&id_rubrique=269

Écrit par : odm | mercredi, 23 avril 2008 10:05

HS/ sur France 3, chez TaddeÏ hier, François Hollande face à la gauche radicale a été plutôt bon.
odm

tu plaisantes??? un avocat un type on lui dit "il pleut" il fais de l'humour 10minutes pr que tu oublies qu'il pleut; un autiste, Eribon lui dit sa consternation de voir supprimer "lutte des classe" ds le nouveau projet, il le feuillette et nie; jamais une réponse à une question autreque la pseudo virtuosité de salon.
J'ai trouvé incroyable ce que j'ai vu. Satisfait de lui, embrouilleur de génie croit il, oubliant qu'il est l'échec incarné.

Un espèce de con certain d'etre intelligent. Bref, la manoeuvre comme seule stratégie, vide derrière. On lui dit qu'entre 81 et 2002, les ouvriers passent de 75% à 11% de son électorat, il a le regarddu type qui s'en tape.

J'ai eu honte d'avoir voté ps; on m'y reprendra plus.

Écrit par : benur | mercredi, 23 avril 2008 10:48

Texte fort et émouvant, correspondant à la réalité de déjà beaucoup de personnes.

La dignité n'est pas le consentement obligé, off, je ne suis pas d'accord. Ce n'est pas parce que les gens se plient aux contraintes qui leur sont imposées qu'ils consentent. La nuance n'est pas que de détail.

Tout un débat historiographique a lieu sur la question concernant la guerre de 14-18 par exemple à ce sujet et, concernant le travail, on peut utilement (re)lire l'ouvrage de Studs Terkel :

Working. Histoires orales du travail aux Etats-Unis, éditions Amsterdam, 2006

Et en lire des extrait ici

http://www.lekti-ecriture.com/contrefeux/Un-ordre-de-preseance.html

pour vérifier que les choses sont infiniment plus complexes et que la résistance au quotidien, dans des choses apparemment minuscules -pour l'observateur extérieur distrait- touchent au coeur du sens du travail.

Écrit par : juliette dze | mercredi, 23 avril 2008 11:30

Effectivement...

(Un extrait)

http://www.dailymotion.com/video/x56d2e_hollande-sur-la-sellette-debat-tadd_news

Écrit par : f | mercredi, 23 avril 2008 11:35

ce que décrit le texte d'agathe est un consentement insidieusement extorqué à un certain ordre des choses qui n'est rien d'autre qu'une forme d'exploitation banalisée. dans la balance on oppose le chômage au travail, la situation négative de chômeur à la situation enviable de travailleur.

Il faut être travailleur, avoir un travail, gagner sa vie, peu importe le coût induit par les contraintes diverses auxquelles on doit se plier pour obtenir et conserver son poste. Contraintes posées par des textes législatifs ou règlementaires, contraintes minimisées par ceux qui poussent à la recherche d'un emploi, comme par ceux qui "offrent" l'emploi.

Mais également, le texte d'agathe fait référence au regard des autres et au regard que l'on porte sur soi lorsque l'on est chômeur et lorsque l'on a retrouvé un travail. Un contrôle social jusque dans les têtes. Un contrôle social qui pousse au consentement socialement partagé à l'ordre existant. C'est comme ça, c'est dur, mais il n'y a pas d'alternative, semble dire la doxa.

Écrit par : off | mercredi, 23 avril 2008 11:52

C'est comme ça, c'est dur, mais il n'y a pas d'alternative, semble dire la doxa.

Ecrit par : off | mercredi, 23 avril 2008 11:52

Oui, c'est la doxa. Celle contre laquelle, avec d'autres et désormais de nombreux travaux, je m'élève. Travaux qui montrent sa fausseté partielle car elle rabat l'humain sur la réification qu'on veut lui faire subir or l'homme est infiniment plus grand.

Écrit par : juliette dze | mercredi, 23 avril 2008 12:05

Cette "histoire" de dignité est importante et complexe, c'est vrai, et il y a une certaine idée de la dignité impulsée dans la structure. La dignité par le travail et une dignité dans le travail. Il faut un travail et respecter ce travail, se respecter dans cette condition. Il ne suffit pas de travailler mais, en plus, il faut remercier et habiter dignement ce travail qui te nourrit (même mal). Cette image de soi prétendument revalorisée ne s'inscrit finalement que dans la norme sociale. Ca va dans le sens de la "liquidation industrielle du narcissisme primordial" comme dit Stiegler. De plus, si cette "dignité" ne relève pas (comme le dit la norme) de l'individu dans son expression propre, elle est également discontinue. La dignité est soumise aux restructurations, à la liquéfaction du marché de l'emploi etc...
Il y a une distorsion redoutable entre la norme et cette simple phrase de Camus : "la seule dignité de l'homme : la révolte tenace contre sa condition."

Écrit par : f | mercredi, 23 avril 2008 12:19

Le "concept" de J'aime ma boîte :
http://www.jaimemaboite.com/html/concept.html

Et le blog est aussi une mine :
http://www.jaimemaboite-ellenonplus.com/

Ha, le talent...

Écrit par : f | mercredi, 23 avril 2008 12:40

Ecrit par : odm | mercredi, 23 avril 2008 10:05

François Hollande, bon ??????

Écrit par : nef | mercredi, 23 avril 2008 12:47

Il y là deux conceptions de la dignité en lutte : une prime est accordée à la dignité socialement reconnue. Elle emporte avec elle l'idée d'une structure politique qui en est le garant. Cette structure ne se limite pas aux institutions ni à la politique administrée, mais à la préservation d'une identité par des valeurs et des modes d'expression vécus soutenus au sein du corps social. Une autre conception est celle de la lutte pour la reconnaissance d'une dignité bafouée ou en danger. Nous en sommes là.

A vrai dire, ces deux formes coexistent dans une société réelle. Les normes, croyances, savoirs impliqués dans la construction et la reproduction d'une forme de vie sociale sont, par définition en état d'équilibre instable. En outre, ces composantes et leurs agencements sont l'objet de mises en perspective conflictuelles.

Les classes dominantes ont toujours cette aptitude à normaliser, banaliser, minimiser, légitimer les injustices dont elles sont les bénéficiaires et, pour partie, les auteurs. La question du travail est sans doute une notion sur laquelle les intérêts les plus consistants sont attachés pour que rien ne bouge. On valorise l'idée abstraite sans jamais se préoccuper des conditions et modalités de réalisation de la chose : le travail comme temps, comme effort, comme lieu d'échanges, comme peine, comme risque, comme expérience passe au second plan, en pratique, au regard de ce qu'il rapporte à celui qui profite de son résultat.

Une entente Etat-patronat-syndicats-vox populi crée un mur bien solide, une conspiration du silence. Pendant ce temps on affiche la noblesse du travail, comme on mettait l'accent sur l'héroïsme des soldats, passant sous silence la réalité des tueries.

Ainsi peut-on multiplier les moyens de communication et les sources. C'est peine perdu si le langage dominant sert de grammaire aux formes élémentaires de la pensée.

Écrit par : off | mercredi, 23 avril 2008 12:54

benur

Ho grand combattant de la liberté, je crois que la responsabilité de mener la nation impose une certaine approche des problèmes.

C'est ce qu'a rappelé François hollande, avec raison.
chacun à sa place, aux citoyens de se faire entendre et pas uniquement sur le net.
Que pensiez vous qu'il allait dire : la renationalisation générale ?
L'affaire du Crédit Lyonnais a donc déjà été oublié ?

par nature je me méfie de l'état et des situations de monopole.
Hélas je crains que ce que l'on nous présente comme de l'ultralibéralisme ne soit qu'un autre visage du communisme prédateur que j'ai combattu étant jeune.
Une situation ou une nomenklatura confisque tous les pouvoirs économiques et par conséquent politiques et la démocratie en passant.

La partie pour ne pas être truquée doit se jouer à 3 , les citoyens, l'état et le pouvoir économique, ces deux dernier étant forcément séparés et le premier devant être honnêtement représenté dans le second . Ce n'est pas le cas aujourd'hui. C'est pour cela que j'ai repris le sentier de la guerre.

Qui ici milite dans un partie d'extrème-gauche ?

Écrit par : odm | mercredi, 23 avril 2008 12:56

odm

tres loin de moi l'idée de "renationalisation générale"; vous connaissez Eribon? pas un apotre de la révolution.

Non, ce qui m'a frappé, c'est la suffisance, l'incompétence. La manière de jongler pour ne pas répondre. Todd Eribon Bensaid relèvent la suppression de "lutte des classes", "il n'y a plus que vous pour ne pas y croire, pas construire votre action etc" meme laurence Parisot y croit etc
il fait l'étonné, cherche dans ses feuilles, etc


Alors si tu aimes bien le bon gars qui fait rire au diner, a de la répartie rapide ok. mais là on parle d'un parti en chute libre. Vide. et ça fait le malin. Complètement à coté de la plaque et il ne le sait meme pas. C'est un desastre ce mec.

Je ne parle pas de gauchisme, d'extreme gauch etc. Je parle de savoir qui on représente, sans parler de démocratie participative. La Nation? tu crois que ça existe en effaçant le jeu des luttes etc ?

Il rest equ'une chose à Hollande: rejoindre le modem et ts les inutiles incultes cherchant un bout de pouvoir.

Écrit par : benur | mercredi, 23 avril 2008 13:11

bref, je veux juste dire qu'il est juste un symptome HOllande. Voir tout son jeu d'acteur hier soir fait comprendre sa gestion du ps depuis 10 ans: "je dis ça je dis rien"; il calcule sans rien afirmer à prt "nous sommes les civilisés, ils sont les brutes" ok. C'est tout, il est rien de plus.

bonne journée.

Écrit par : benur | mercredi, 23 avril 2008 13:25

Ecrit par : odm | mercredi, 23 avril 2008 12:56

Entre Flamby et l'extrême gauche, voir même le communisme, il y a ce qui est censé être le socialisme.

Lorsque le PS mobilise la police nationale contre les associations de chômeurs, les gens de gauche en l'occurrence ont le droit de lui en vouloir. Ma mère se souvient encore de Mitterrand à l'époque ministre de l'intérieur qui envoyait les militaires lors des occupations d'usines pour les ouvriers.

Lorsque le PS ne lutte pas contre le cumul des mandats et une représentation élitiste de la société (je ne te parle même pas de la parité homme/femme et de la représentation de la diversité), lorsque le PS n'a pas un discours différent de la droite sur l'immigration et la sécurité, sur le nationalisme et l'identité nationale, lorsqu'il approuve et applique la théorie libérale de la concurrence à tout prix, une fois au pouvoir applique ou laisse se mettre en place les méthodes économiques du consensus de Washington et les théories des néo-libéraux, lorsqu'il privatise des secteurs stratégiques de l'économie, lorsqu'il n'est pas à la pointe du combat sur le réchauffement climatique, lorsqu'il laisse les représentations syndicales se déliter... j'en passe et des meilleurs, il ne faut qu'il nous en veuille de ne plus croire qu'il est à gauche.

Quand au Crédit Lyonnais, même les banques privées profitent de toutes manières de la privatisation des bénéfices et de la nationalisation des pertes, et ce, dans des pays bien plus libéraux que la France.

Écrit par : nef | mercredi, 23 avril 2008 14:15

Salut les NRV !

Contente de vous retrouver ici et avec des putains de billets ;)

Agathe, j'ai rencontré une jeune femme récemment qui est aide à domicile pour une mutualité, elle paye ses frais de transports (nombreux car a des horaires "coupés") et est payé : 90 % du Smic selon la convention... Valable !..

Écrit par : florence | mercredi, 23 avril 2008 14:27

un article remarquable signé des Gracques

"Toute la mer est dans une seule de ses gouttes d’eau" disait Spinoza. De même, toute la politique économique de Nicolas Sarkozy est dans le geste inaugural du quinquennat : le fameux "paquet fiscal". Un péché contre la raison économique, la justice sociale et l’esprit de réforme.

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/politique/20080423.OBS0925/economie__les_trois_peches_de_sarkozy.html

Écrit par : info | mercredi, 23 avril 2008 15:40

Pour compléter le propos de Nef sur les dérives du système bancaire, un papier de F. Lordon :

http://blog.mondediplo.net/2008-04-22-Quatre-principes-et-neuf-propositions-pour-en

Écrit par : inf-off | mercredi, 23 avril 2008 15:40

bravo Agathe
tout y est
et c'est écrit avec beaucoup de délicatesse

Écrit par : vitefée | mercredi, 23 avril 2008 16:18

Bien vu Agathe! Tu peux peut être faire sponsoriser ce papier par Quechua, non?

Ecrit par : info | mercredi, 23 avril 2008 15:40

Les Gracques, si je me souviens bien, ce sont ces mecs (enfin, surtout des mecs, je crois) de la gauche techno qui ne savaient plus s'ils devaient soutenir Ségo, l'enjoindre d'embrasser Bayrou tout en se retenant de céder aux insistantes sirènes du Minibush, nan?

Écrit par : etrun | mercredi, 23 avril 2008 16:38

Merci à tous de vos commentaires


La tente "Quetcha" symbolise la dignité élémentaire enlevée aux travailleurs. Protéger ses enfants, sa famille...un toit.
Ce logement précaire refleurit là où les bidonvilles avaient disparu. Des gens qui travaillent, suent et triment, peuvent à peine se nourrir mais plus du tout se loger.
Les travailleurs pauvres. Le travailleur SDF.

Écrit par : agathe | mercredi, 23 avril 2008 16:47

La tente Quecha Oups j'ai ajouté le T de travailleur...Un lapsus

Écrit par : agathe | mercredi, 23 avril 2008 16:48

la tente ? Quel Choix !

l'attente...Quel choix ?

Quet'cha toi ? T'es pas content ?!

Et "Les travailleurs pauvres. Le travailleur SDF" : l'avenir de la modernitude néotra(sh)-libérale

Écrit par : variations | mercredi, 23 avril 2008 17:33

Ecrit par : agathe | mercredi, 23 avril 2008 16:48
Quechua, agathe, avec un "u": quechua...

Écrit par : etrun | mercredi, 23 avril 2008 17:35

Pas si HS que ça, si ce n'est la politique qui est dénoncée qui, elle, est HS (de Hors Service) :

Non à la systématisation des camps

Rassemblement européen contre la directive de la honte
Mercredi 7 mai 2008 à Bruxelles
12h30, place Schuman

Le 20 mai 2008, le projet de directive sur la rétention et l'expulsion des personnes étrangères va être soumis au Parlement Européen.

Ce projet, dans la continuité des politiques européennes sur l'immigration axées uniquement sur les volets sécuritaire et répressif, officialise la disparition des principes fondamentaux des personnes.

S'il était adopté, ce texte permettrait :

- l'enfermement des étrangers pouvant atteindre 18 mois pour le seul fait d'avoir franchi des frontières et de vouloir vivre en Europe ;

- la détention des mineurs, au mépris du respect de l'intérêt supérieur de l'enfant ;

- l'interdiction pour les étrangers expulsés de revenir en Europe pendant 5 ans, ce qui revient à criminaliser et à exclure ces personnes.

Au regard de ces violations des Droits de l'Homme, nous demandons donc aux parlementaires européens de rejeter ce projet de directive.

Il est de notre responsabilité de réagir pour empêcher la systématisation des camps et l'éloignement des personnes jugées indésirables.



Signataires de l'appel à rassemblement : AEDH, Anafé, APDHA, Arci, ASTI Luxembourg, ATMF, Cimade, Cire, Gisti, Ipam, Kerk in Actie, LDH Belgique, Migreurop, ProAsyl.





Des bus sont organisés pour aller à Bruxelles depuis Paris



? Rendez-vous à 7h 45 à porte de la Chapelle, angle de la rue de la chapelle et du boulevard Ney

? Retour sur Paris vers 19h



Tarif Aller-retour: 25 euros par personne



Réservations sur le site internet de la Cimade



Informations/Renseignements : solene.guerinot@cimade.org

Écrit par : inf-off | mercredi, 23 avril 2008 17:36

Agathe, je t'ai déjà dit mon sentiment sur tes textes. Je ne vais pas expliciter parce que certains mauvais esprits vont dire que le Village, c'est le cénacle de l'autocongratulation...

Écrire dans un texte, la situation réelle du chômage et celle très différente de la manière dont on l'appréhende au regard des autres est subtil.

J'ai l'impression que dans ce monde, chacun est en recherche de reconnaissance, de qualification, de compétences, de beauté, d'intelligence, de notoriété et tutti quanti.

Je n'ai jamais observé tant d'aigreur et de jalousie et tant d'artifices pour APPARAÎTRE ce que nous ne sommes pas vraiment.

Mais tout ceci est fort compréhensible, sachant combien beaucoup d'entre nous rament et que certains, lorsqu'on se compare, bénéficient d'une reconnaissance collective qu'ils ne méritent pas forcément et qu'ils justifient par la citation : "the right man at the right place" car ce dicton les arrange...

Tout ceci n'est que billevesées, bien sûr, et sachons reconnaître qu'hormis un talent fou, et encore, tout n'est qu'une question de chance et de plus en plus, hélas, de relations...

En conclusion, Juliette a raison : l'homme est infiniment supérieur à sa perception sociale !

@ Florence

Florence, c'est le moment ou jamais de revenir parmi nous : l'esprit y est le même qu'à la passation de pouvoir entre Guy et José et toi... Alors ?...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | mercredi, 23 avril 2008 17:36

Florence, c'est le moment ou jamais de revenir parmi nous : l'esprit y est le même qu'à la passation de pouvoir entre Guy et José et toi... Alors ?...

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | mercredi, 23 avril 2008 17:36

MAIS HEUREUSEMENT PAS LE MËME QUE QUAND josé était tout seul !

Écrit par : odm | mercredi, 23 avril 2008 17:42

MAIS HEUREUSEMENT PAS LE MËME QUE QUAND josé était tout seul !

Ecrit par : odm | mercredi, 23 avril 2008 17:42

On m'appelle ?

Écrit par : bové | mercredi, 23 avril 2008 17:51

Agathe, tu me donnes un cours d'écriture steup ???
Vous êtes déchainés en ce moment, les villageois !!! Billet après billet, la qualité ne baisse pas...
Bravo !

Écrit par : adrien (de rien) | mercredi, 23 avril 2008 17:52

Adrien

Merci, mais vu ce que tu écris toi-même, je n'ai pas mieux (séquence compliments boomerang) ;-)) J'écris les marques bien piètrement (bon je ne ferai pas une ligne de quechua, je n'ai jamais obéi aux punitions...).

Florence
Il a raison cui cui ;-))

Écrit par : agathe | mercredi, 23 avril 2008 18:31

MAIS HEUREUSEMENT PAS LE MËME QUE QUAND josé était tout seul !

Ecrit par : odm | mercredi, 23 avril 2008 17:42

Ca s'appelle faire une fixation idiote.

Écrit par : juliette dze | mercredi, 23 avril 2008 19:54

Ca s'appelle faire une fixation idiote.

Ecrit par : juliette dze | mercredi, 23 avril 2008 19:54

Je vous le confirme, madame.

Écrit par : odm | mercredi, 23 avril 2008 20:39

Ecrit par : inf-off | mercredi, 23 avril 2008 15:40

Je prends.

Ecrit par : agathe | mercredi, 23 avril 2008 16:47

Pas de souci. Le RSA arrive. Vous savez, la prise en charge par l'Etat de l'incapacité des entreprises à fournir un salaire et/ou un temps de travail suffisant pour vivre...

Ecrit par : odm | mercredi, 23 avril 2008 20:39

Voilà de quoi revitaliser cette obsession :

http://olivierbonnet.canalblog.com/
(cf les commentaires.)

L'article est cependant plus intéressant que l'objet de sa notification ici.

Écrit par : f | mercredi, 23 avril 2008 21:15

f
Un certain "ohrace de mamère" est de mon avis sur ce lien.....

Écrit par : odm | mercredi, 23 avril 2008 21:30

Douloureux billet M'Agathe comme une gifle de par ton écriture cinglante mais si juste .

Ce soir un reportage ( au JT de la 2 ? ) sur un retraité obligé de se lever à 3H du Mat pour travailler dans un abattoir pour 800 euros ( mais pas plus car cumul avec sa somptueuse retraite de 800 euros également après + de 40 ans de travail , dont 13 à la ferme de ses parents sans cotisation ... )

Résigné à " travailler plus " sinon ... à la rue :-(

Écrit par : Alexou | mercredi, 23 avril 2008 21:58

Alexou

La politique menée conduit à plus de précarité, il est presque nanti par les temps qui courent ce retraité, et C. Lagarde le dit, les vieux au boulot ...

Écrit par : agathe | mercredi, 23 avril 2008 22:20

"Les agents de police accompagnant les immigrés en situation irrégulière lors de leur expulsion par les airs bénéficient des "miles" accordés par les compagnies aériennes à leurs clients fidèles, a-t-on appris mercredi au ministère de l'Intérieur, confirmant une information du Canard enchaîné."

http://www.liberation.fr/actualite/societe/322823.FR.php

S'miles.

Écrit par : f | mercredi, 23 avril 2008 22:50

@ Florence

Florence, c'est le moment ou jamais de revenir parmi nous : l'esprit y est le même qu'à la passation de pouvoir entre Guy et José et toi... Alors ?...

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | mercredi, 23 avril 2008 17:36

Oui c'est ce que je vois et ça me fait vraiment plaisir car c'est la suite du del telle que je l'avais imaginée !

Écrit par : florence | jeudi, 24 avril 2008 09:13

Ecrit par : florence | jeudi, 24 avril 2008 09:13

Cela fait vraiment plaisir de te revoir !

Écrit par : nef | jeudi, 24 avril 2008 09:24

HS/

Quelqu'un m'a dit... comment Nicolas S. a emballé Carla B.

Après un concert de la taupe-modèle, il s'est rendu dans sa loge. Il ne savait pas quoi dire. Mais, par un curieux réflexe, il s'est emparé de la guitare, et a déclaré :
- Avec moi, ce sera "gratter plus, pour gagner plus !"

Écrit par : agat(h)e - deblouzze | jeudi, 24 avril 2008 11:04

Ah, après ça, comment résister à un pareil séducteur ?! l'a certainement gagné le premier prix à un concours d'impro, le Casanova de Disneyland !

Écrit par : môvézespri | jeudi, 24 avril 2008 11:35

Ecrit par : agat(h)e - deblouzze | jeudi, 24 avril 2008 11:04



Toute ressemblance avec une personne .... etc.

Bref, ce n'est pas moi, je rends les lauriers à qui de droit.

Écrit par : agathe | jeudi, 24 avril 2008 12:41

Bonjour nef, cela me fait plaisir aussi ;)

Écrit par : florence | jeudi, 24 avril 2008 13:19

très beau billet Agathe, à fleur d'émotion, à fleur de peau
au fil de tes écrits je perçois ton empathie, ton humanité

tu poses, sans en avoir l'air, les bonnes questions, celles qui font réfléchir

Écrit par : céleste | jeudi, 24 avril 2008 14:51

Une mesure qui passe complètement inaperçue malgré une gravité extrême.

Je me devais de vous prévenir :

http://www.lalibre.be/index.php?view=article&art_id=416997

Mobilisez vous !

@Céleste

ton texte sur les perspectives du commerce en Inde et sur tes réminiscences sur le petit commerce de ton enfance est enchanteur.

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | jeudi, 24 avril 2008 15:20

Merci Céleste.

Écrit par : agathe | jeudi, 24 avril 2008 15:27

Epoustouflant !

http://allainjulesblog.blogspot.com/

Écrit par : Allain Jules | jeudi, 24 avril 2008 15:45

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | jeudi, 24 avril 2008 15:20

La frite s'envole.

(oui odm, il y a des blondes sexys dans ma signature)

Écrit par : nef blonde à croquer | jeudi, 24 avril 2008 17:30

Nef, rubrique Nécro pour te changer les idées.

Sarko a reçu un message lors des funérailles

http://www.20minutes.fr/article/227467/France-Funerailles-de-la-celebre-resistante-Germaine-Tillion.php

Écrit par : agathe | jeudi, 24 avril 2008 17:50

Ecrit par : agathe | jeudi, 24 avril 2008 17:50

Germaine Tillion, admirable jusque dans la mort

Écrit par : ... | jeudi, 24 avril 2008 18:23

Oui. L'Occupation. Elle a changé de forme. Mais elle est toujours là. Avec Hortefeux, ministre de l'indignité nationale. NS et sa répugnante politique qui transforme la déclaration des droits de l'Homme en paillasson.

Écrit par : off | jeudi, 24 avril 2008 19:58

NS , d' entrée très très nerveux ( lexomillll vite ! ) et très agressif ce soir ( étonnant non ? comme aurait dit Desproges ) : il tente bien quelques " diversions " mais les journalistes lui remettent le nez dans son caca ...

Écrit par : Alexou | jeudi, 24 avril 2008 20:34

Loulou la brocante ! Sauve la France ! Par pitié...

Un film démoniaque et chiant comme la lune passe à la fois sur la une et la deux...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | jeudi, 24 avril 2008 20:47

Merci Alexou des commentaires, n'ayant pas la télé et ne voulant pas passer tant de temps à écouter du vent, c'est bien mieux de vous lire par intermittence.

Écrit par : juliette dze | jeudi, 24 avril 2008 20:51

C'est chiant ?
Le mieux qui puisse arriver ; l'ennui.

Écrit par : f | jeudi, 24 avril 2008 20:53

C'est dans l'ennui qu'on élabore disait l'autre.

Écrit par : juliette dze | jeudi, 24 avril 2008 20:59

Propos démagogues , mensongers , outranciers ( et j' en passe ) de la part d' un " président " je trouve ça honteux et intolérable , mais pas chiant . Ca me fait réagir et me met ( encore ) en colère . Le pire : l' indifférence

Je suis maso peut-être ?

Il insiste bien sur le mot ETRANGER ( au moins 10 fois depuis 5 minutes ... ) avec des grimaces ...

Écrit par : Alexou | jeudi, 24 avril 2008 21:08

la phrase qui tue :

" Si on est jeune forcément on est inquiet " ( sinon on est pas jeune ! )

Écrit par : Alexou | jeudi, 24 avril 2008 21:18

NS en direct du comptoir de l' Elysée :

" En France y' a (sic) toujours quelqu' un qu' est (resic) pas content " !

Écrit par : Alexou | jeudi, 24 avril 2008 21:23

Pujadas : " Kerviel seul vous y croyez ? "

NS : " Je lis c' qu' on m' dit " !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Au secours !

Écrit par : Alexou | jeudi, 24 avril 2008 21:27

Ben y a beaucoup de vieux qui sont jeunes alors puisqu'ils sont inquiets. C'est ça la logique NS.

Écrit par : juliette dze | jeudi, 24 avril 2008 21:30

Florilège ...

" La Chine est un pays immense ! " ( sans dec ? )

" J' ai déjà assez de problèmes comme Président de la République , je ne suis pas conseiller de Paris " ( sur le Dalaï-Lama - Delanoë )

" Ce ne serait pas la même chose de faire rentrer nos amis suisses - je recommande www.bonpourtonpoil.ch ;-) - que la Turquie " !!!

Écrit par : Alexou-épuisé | jeudi, 24 avril 2008 21:38

En Afghanistan ce n'est pas une guerre !
NS
Pitoyable !
La honte.

Écrit par : odm | jeudi, 24 avril 2008 21:38

Café Sarko est ouvert ce soir !

Écrit par : odm | jeudi, 24 avril 2008 21:41

Ecrit par : Alexou-épuisé | jeudi, 24 avril 2008 21:38

Y a de quoi !

Écrit par : juliette dze | jeudi, 24 avril 2008 21:53

Bonsoir les énervés...
Découverte du papier d'Agathe après trois jours loin de l'ordinateur... Bravo.
(Bon sang Alexou, t'as vraiment du courage).

Écrit par : Valdo | jeudi, 24 avril 2008 22:31

Ces sans papiers qui veulent devenir français, ce n'est pas si facile de devenir français, hein...
Cette confusion (lamentable) entre régularisation et naturalisation est-elle vraiment du fait du hasard ?
Hum.

Je n'ai vu que 2 morceaux et ça suffisait :
Effectivement, en Afghanistan, ce n'est pas une guerre puisque nous sommes avec les afghans.
Et la grâce présidentielle non rejetée a priori pour Marchiani. Et introduire cette demande de grâce de Marchiani par la libération des otages du Liban est cocasse, pour utiliser un euphémisme.

Écrit par : f | jeudi, 24 avril 2008 22:46

Merci Valdo.

Merci Alexou, je n'ai pas regardé, je regrette, cela devait être divertissant, du grand guignol...

Écrit par : agathe | jeudi, 24 avril 2008 22:47

Alexou

Un spectacle coooomiiiique ;-))

Écrit par : agathe | jeudi, 24 avril 2008 22:50

Un spectacle coooomiiiique ;-))
Ecrit par : agathe | jeudi, 24 avril 2008 22:50

Oui, je fais une hémorragie interne tellement je rigole...

Écrit par : Miranda Hobbes | jeudi, 24 avril 2008 22:51

Sarkozy : "C'est quand même extraordinaire ! En France, y faudrait que je fasse une loi à chaque fois que survient un évènement médiatique !"

Là, c'est vraiment le clown Sarkossi du cirque play-list...

Écrit par : Carrie Bradshaw | jeudi, 24 avril 2008 22:55

Cette confusion (lamentable) entre régularisation et naturalisation est-elle vraiment du fait du hasard ?


f

Je ne suis pas sûre qu'il fasse la différence, quand on voit son inculture et son mélange entre sunnites, chiites etc...

Écrit par : agathe | jeudi, 24 avril 2008 22:57

Merci les filles ;-)

Un poil Nrvé ouais , licencié le 11 Avril ( après 6 ans et quelques ) , je serai indemnisé à partir du 3 Juin ; j' ai " intérêt " à être Available very soon ... avant que NS ne me " sanctionne " comme tous les vilains chômeurs qui font rien qu' à se gaver des Assedics :

Au vu des éléments fournis, votre indemnisation s'élèverait à 30 € nets par jour,
soit un montant mensuel de X 30 jours = 900 €

La date théorique de votre premier jour d'indemnisation serait le 03/06/2008 .
En effet, l'Assédic calcule :

* Une carence liée au paiement des congés payés* : 17 jour(s) calendaire(s)
* Une carence "indemnités de rupture" dite spécifique : 28 jour(s)
(Indemnités supra légales** / ancien salaire journalier)
* Un différé d'indemnisation *** : 7 jour(s)

(*) Nombre de jours de congés non pris
(**) Indemnité supérieure au minimum légal dont le principe et le montant sont fixés par la loi ou un décret,
cette carence est plafonnée à 75 jours.
(***) Dans tous les cas, la prise en charge est différée de 7 jours

Écrit par : Alexou-privilégié | jeudi, 24 avril 2008 22:58

Ecrit par : agathe | jeudi, 24 avril 2008 22:57

Hum...

Écrit par : f | jeudi, 24 avril 2008 23:01

Ecrit par : f | jeudi, 24 avril 2008 23:01

Tiens tiens ...

Écrit par : agathe | jeudi, 24 avril 2008 23:07

Tiens tiens ...

Ecrit par : agathe | jeudi, 24 avril 2008 23:07

... voilà du ... ;-) Ouais facile comme de RACCROCHER son téléphone ;-)))

Écrit par : Alexou-signal-d'appel | jeudi, 24 avril 2008 23:11

Sarkozy : "les Français m'ont élu pour donner le sentiment aux plus démunis qu'ils seront protégés".

Il ne s'agit pas de faire, mais de "donner le sentiment"

Écrit par : Samantha Jones | jeudi, 24 avril 2008 23:13

Sublime Wauquiez...

«Le Président n'était pas là pour s'acheter une popularité à coups de cadeaux, mais pour tracer un sillon durable sur cinq ans. On est encore dans le temps du labour et pas de la récolte. Après certaines mêlées politiques confuses que les Français n'avaient pas comprises, le Président a remis en ordre le pack des réformes. A charge pour le gouvernement de transformer l'essai»

Écrit par : f | jeudi, 24 avril 2008 23:15

Magritte : "ceci n'est pas une pipe"

Sarkozy : "la guerre d'Afghanistan n'est pas une guerre"

Écrit par : Charlotte York | jeudi, 24 avril 2008 23:20

Là, c'est vraiment le clown Sarkossi du cirque play-list...

Ecrit par : Carrie Bradshaw | jeudi, 24 avril 2008 22:55

Ahlalalalalalalalalalalalalalalalala !!! Mais koikigna encore !!! Arrêtez de me mélanger avec ce monsieur !!! Je suis clown professionnel, et ce n'est qu'un amateur, nom d'un jambon-beurre !!! Ahlalalalalalalalalalalalala... Si mon gentil Pedro était là avec moi, il vous expliquerait la différence, poil au beurre rance !!!

Écrit par : Auguste Sarcossi | jeudi, 24 avril 2008 23:20

Alexou, merci mille fois d'avoir regardécouté not' président pour nous.
J'hésitais à me fader tous les résumés sur les journaux en ligne, et il semble que l'essentiel soit là !

Écrit par : adrien (de rien) | jeudi, 24 avril 2008 23:23

vous êtes injuste.
Sarko s'occupe des sans papiers..
Mon pseudo.

Écrit par : odm | jeudi, 24 avril 2008 23:57

Merci Adrien ( HS j' apprécie tes comms depuis très longtemps ) of Toulouse ( ? )

J 'estime qu' il faut bien connaître ses " ennemis " pour combattre leurs idées et leur dialectique ; et NS est un spécimen qui me fait rire ( jaune ) et que je me fade ... par devoir sois en sûr !

;-) to Sam , Carrie , Charlotte ( et Miranda ?) de " Sex & the City " j' adooorrre !

Kisses and Hughes

Écrit par : Alexou | vendredi, 25 avril 2008 00:04

sale coup Alexou...
Bon courage !

Écrit par : odm | vendredi, 25 avril 2008 00:32

? Odm

Écrit par : Alexou | vendredi, 25 avril 2008 00:33

Ecrit par : Alexou-privilégié | jeudi, 24 avril 2008 22:58

Pas toi ?

Écrit par : odm | vendredi, 25 avril 2008 01:03

si c' est moi , désolé Olivier d' avoir pas compris , je " fête " ça au Gin ( temps que je peux )
Hips ;-)

Écrit par : Alexou | vendredi, 25 avril 2008 01:10

Contre la grâce de Marchiani, la grâce :

http://video.google.fr/videoplay?docid=-6984208089899995423

47 minutes puis allons couper quelques têtes...

Écrit par : f | vendredi, 25 avril 2008 07:20

Ecrit par : Samantha Jones | jeudi, 24 avril 2008 23:13


All you need is love...pom... pom pom pom

Écrit par : nef | vendredi, 25 avril 2008 09:44

Moi c'est le passage sur les femmes & les Talibans, super émouvant pour un mec qui ...

Le Président de la République a effectué une visite à Riyad au Royaume d’Arabie Saoudite, à Doha au Qatar, et à Abou Dabi aux Emirats Arabes Unis du dimanche 13 janvier au mardi 15 janvier 2008. (Elysée)


Le droit des femmes est au top la-bas aussi

http://www.canoe.com/infos/international/archives/2008/04/20080421-123726.html


Bon ben après cela je vais aller faire du shopping avec mes copines...

Écrit par : nef and the city | vendredi, 25 avril 2008 09:45

Ecrit par : f | vendredi, 25 avril 2008 07:20

Exceptionnel.

Écrit par : agathe | vendredi, 25 avril 2008 11:36

Ecrit par : nef and the city | vendredi, 25 avril 2008 09:45


Justement faire des affaires aidera (dans des millénaires sûrement) les droits de l'homme (de la femme dans ce cas), si si j'ai entendu à peu près ça pour la Chine.
Ne sois pas si impatiente ;-))

Écrit par : agathe | vendredi, 25 avril 2008 12:00

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu