Avertir le modérateur

« PEINES DE MORTS | Page d'accueil | L’ARCHIPEL DES SEYDICCS »

vendredi, 14 mars 2008

Le désespoir des singes ¹.

free music

 

Je ne sais si vous ressentez la même chose que moi, mais le spectacle de ces municipales me laisse un arrière goût d’amertume… Je ne saurais expliquer ce malaise mais la multiplicité de comportements cent fois observés, des mêmes erreurs commises sans cesse, de résultats de quelques communes parfois si incohérents et inexplicables dus à l’habitude, au manque de courage et à la paresse intellectuelle, me navrent et montrent à l’envi que nous sommes devenus un vieux pays conservateur et peureux.

Mélancolie...

La communication sur les grands médias, n’évolue pas. Des journalistes si routiniers et conformistes qu’on pourrait enregistrer leurs questions convenues 10 ans à l’avance et les repasser lors de chaque débat post électoral sans que quiconque ne s’en aperçoive ! Les concours de langues de bois, les faux sourires " colgate ", même si on prend une raclée monumentale, les slogans mille fois répétés sur mille médias différents qu’on parcourt en boucle, discours minimalistes pondus par des conseillers en communication aussi stériles et peu imaginatifs que les Partis politiques actuels !

Désespérance...

bf6d835d298061e2952f5abd3e3009de.jpgBref tout ça pour dire, que la médiatisation de ces Municipales 2008 m’a gravement fait chier. Et ce n’est rien de le dire… Ce n’est pas qu’une impression car autour de moi, j’ai observé une indifférence à peine polie. Il suffit d’ailleurs d’observer le taux d’abstention pour le comprendre ainsi que la relative stabilité des équipes sortantes dans les petites et moyennes communes, résultat d’une impuissance apathique et routinière. On a parfois l’impression qu’une élection municipale tous les 30 ans suffirait, vu le manque de renouvellement des équipes ! Bien sûr, il ne faut pas généraliser, certains me diront qu’il y a eu quelques changements dans certaines villes moyennes, mais ce n’est tout compte fait, que l’arbre qui cache l’ours !

Tenez, je vais vous soumettre le cas d’une élection municipale " dite démocratique " dans un petit village que je ne connais que trop bien… Le maire qui était complètement absent et inexistant depuis 3 ans, a trouvé le moyen de faire élire, avec 72 % minimum, son frère avec un groupe de conseillers municipaux dont la plupart sont domiciliés à 70, voire 1000 kms du village ! Comment ne pas voir une perversion de la démocratie. Et savez vous pourquoi cette équipe a réuni tant de suffrages ? Parce que ces édiles fort bien placés socialement, l’un dans une grande compagnie nationale d’énergie et l’autre dans la gestion d’un aéroport national, ont fourni entre 12 et 15 emplois à certaines grandes familles du bourg et ont donc obtenu les voix de nombreux électeurs. C’est la pure définition du clientélisme ! Ajoutez à ceci que 160 électeurs vivent toute l’année dans la commune et que 320 électeurs qui paient des taxes foncières habitent partout sauf au sein de leur village (à part pour les vacances, et encore…) mais sont inscrits sur les listes électorales : vous imaginez la haute portée démocratique d’un tel suffrage ! Tout ceci, bien entendu, dans la plus parfaite légalité…

Abattement...

Et je ne parlerai, ni des résultats, de Levallois, sans commentaires, du Languedoc avec l’effet Frèche, de Meaux avec Super Copé (maire, avocat, député, chef du groupe UMP à l’Assemblée, père de famille), de Marseille avec la 3ème république clientéliste, chenue et démagogique au pouvoir, de Toulouse où l'on ne sait plus qui est avec qui et qui est contre qui est avec qui, ni des atermoiements d’un nouveau parti girouette qui a la faculté inouïe d’indiquer quatre directions différentes de vent au même moment, ni les mêmes visages bredouillant les mêmes discours médiocres, éculés et hors du temps.f41e943be1ef77ed56133ed4bced8c8c.jpg

Je commence à détester l’immobilité de la société française qu’on sent se scléroser, se rigidifier de plus en plus au fur et à mesure que ses habitants prennent de l'âge et que ses vieilles élites médiatiques, politiques locales et culturelles s’accrochent désespérément aux branches…

Mélancolie et désespérance...

Jeunes, moins jeunes, femmes et hommes de bonne volonté, il est grand temps de se munir de scies ou de tronçonneuses pour élaguer les vieilles branches et permettre l’apparition de nouveaux bourgeons prometteurs ! Dépêchez vous, il ne vous reste qu’une journée avant longtemps… Y aurait il encore un souffle d'espoir ?

Post scriptum : Nous sommes jeudi et je viens de lire un article sur le "Canard enchaîné" qui ressemble légèrement à mon texte en ce qui concerne la prestation post-électorale des politiques UMP à la télévision... Je signale que j'ai écrit ma contribution le mardi, suite à un commentaire que j'avais fait le lundi à 13h 40... Il n'y a donc pas pompage puisque le "Canard" paraît le mercredi ; Si tout le monde voit le renard dévorer des poules dans la cour, il est évident que chacun va raconter la même version...

On apprends d'ailleurs sur cet hebdomadaire du mercredi que le chef d'orchestre et instigateur de cette mise en scène télévisuelle ratée du soir des élections n'est autre que M. Julien Vaulpré, conseiller opinion de M. Sarkozy et ancien de Coca Cola... On pourrait suggérer au Président de la République, après un pareil flop médiatique, de mettre le sieur Vaulpré au vert, s'il ne veut pas terminer son quinquennat au ras des pâquerettes, le nez dans le gazon...

¹) Merci à Gala et Nef pour le titre hautement symbolique dépeignant l'extrême conservatisme de toutes les strates sociales de notre pays.

 Cui cui

Commentaires

HS
C'est amusant, cette affaire Carlyle, nan?

Écrit par : etrun | vendredi, 14 mars 2008 11:19

Cui-cui,

Je te cite : "de Toulouse où l'on ne sait plus qui est avec qui et qui est contre qui est avec qui..."

la situation à Toulouse n'est pas si compliquée, en tout cas pour un des deux candidats restants.
Le PS, Pierre Cohen, a justement refusé toute alliance, que ce soit avec le Modem ou avec la gauche "radicale".
Le "centriste UMP" (comme aiment l'appeler les médias) Moudenc, lui, a effectivement adopté la méthode Sarkozy, en débauchant des membres du PS et des Verts, et maintenant du Modem.
Le site de Libétoulouse est assez clair et informatif, même pour ceux qui vivent ça d'un peu loin.

Par contre tout à fait d'accord avec toi sur le reste du billet.

Et méfie-toi, tu es sur écoute, piégé par le Canard Enchaîné !

;-)

Écrit par : adrien (de rien) | vendredi, 14 mars 2008 11:33

HS/ quoique

ce qui est moins drôle et sûrement pas une coincidence c'est que l'Etat français a perdu des centaines de millions d'euros lors d'une transaction immobilière avec Carlyle, le vendeur au rabais de l'imprimerie nationale est alors Nicolas Sarkozy... J'ai sur le moment cherché les liens entre Carlyle et Sarkozy, tu viens de me donner une réponse

Écrit par : nef | vendredi, 14 mars 2008 11:45

Il y a bien eu une polémique (voir ci-dessous). Et le deal a pu, évidemment, réjouir Desmarais et renforcer ses liens avec le Président. Même si le frère de celui-ci n'y bossait pas encore...

http://www.graphiline.com/index.php?page=article&idnewsarticle=9705

Écrit par : etrun | vendredi, 14 mars 2008 11:55

Billet très intéressant. La fatigue de l'électeur-spectateur des médias serait liée en partie, selon l'argument de ce papier, à un formatage de la parole publique. Celui-ci commence par le contrôle des apparences - le sourire obligatoire des personnalités invitées sur le plateau - et s'étend bien-sûr au contenu des propos tenus par les mêmes. On sait que les personnalités de chaque camp récitent un bréviaire construit à partir des "éléments de langage" ou "wording", pour faire plus branché, conçus par l'Etat-major. La parole est donc unique et répétitive.

Qu'est-ce que cela signifie ? Sans doute, le fait que pour les politiques et, d'une manière générale, les décideurs qui passent l'épreuve de l'interview télévisé (son plus image), cette prestation est moins pensée comme un échange sincère au fil de l'entretien, que comme un coup de comm'. La communication à l'ancienne qui en résulte est le message d'une source vers un destinataire qui n'en peut mais. Le journaliste essaie bien, c'est le jeu, de faire sortir l'invité de son cadre, mais le fait est qu'il 'y parvient pratiquement jamais, tant l'interviewé est conscient qu'il est là pour faire passer un message, son message, et rien d'autre. Et que son destinataire n'est pas le journaliste mais bien le public silencieux et anonyme derrière son écran.

Il en résulte deux choses. Tout d'abord le fait que la prise de parole en public est présupposée représenter essentiellement un risque pour celui qui s'y livre. On ne peut pas prévoir les réactions de ce public à ce qu'on va lui dire, il faut donc limiter au minimum les risques de dérapage de l'expression de soi. C'est parfois raté, mais le plus souvent ça marche au prix de la production d'un discours désespérément stéréotypé.

Lorsque le soir du 9 mars, on entend les représentants de la droite nier le raz-de-marée que "certains" avaient annoncé, et le faire comme s'il s'agissait d'une réflexion personnelle, on aurait pu s'attendre à ce que les journalistes leur demandent de préciser qui étaient ces "certains", histoire de dégonfler l'argument ad hoc. Or aucun ne l'a fait. C'est le second point, le mépris envers le public à qui les politiques sont libres d'asséner n'importe quelle idiotie sans que personne ne pense de son devoir de rétablir un peu les choses.

Bien-sûr on peut plaider l'inverse. A savoir que les journalistes peuvent penser que le public est suffisamment "adulte" pour faire le tri dans ce que les politiques racontent. mais l'inconvénient d'un tel point de vue est de nourrir l'idée que les politiques disent n'importe quoi et qu'il n'y a rien, aucun élément factuel, aucun raisonnement justifiable qui puisse faire barrage à leur volonté de travestir la réalité et de la repeindre aux couleurs qui les arrangent le mieux.

La neutralité des journalistes va parfois jusqu'à dire "selon Machin, le chômage aurait augmenté de ....", alors que Machin ne fait lui-même que rapporter ou pas des chiffres qui ont été produits par des agences censées être fiables.

On a donc ou bien une liberté totale laissée aux politiques de dire n'importe quoi et donc le risque pour les médias d'accréditer les arguments tronqués en ne demandant pas à ceux qui les tiennent de les justifier ; ou alors une suspicion généralisée qui prend la forme d'une subjectivation excessive de données que les médias ont pu présenter par ailleurs comme des faits (une statistique quelconque), mais qui devient suspecte à partir du moment où un politique la cite à son tour, évidemment en rapport à la comm' qu'il veut faire.

Dans les deux cas, c'est la démission de l'instance qui est censée représenter le public questionneur auprès de la personnalité politique invitée.

La transformation de l'entretien en comm' soulignée par le billet de cui cui est sans doute un élément fort qui contribue à vider la parole et l'action politique de son sens et par conséquent à inciter les citoyens à rester chez eux. Le jeu politique donnant l'impression d'être clos et de se passer très bien des citoyens.

Écrit par : off | vendredi, 14 mars 2008 12:20

Ecrit par : off | vendredi, 14 mars 2008 12:20

Plus que l'absence même de (question) pardon d'interrogation, on voit se développer chez les journalistes, dans le sillage des politiques, un système de communication effrayant, proche de la publicité. Je faisais remarquer dans le Jean-Foutre de guerre que Jean-Michel Apathie martelait ses idées politiques. Il est à remarquer que dans le système médiatique, le journaliste ne répète plus seulement la même chose que son voisin, il se répète individuellement. Ainsi systématiquement Apathie sur Canal + reprend et répète ses propos de la veille, utilisant une répétition qui fait plus penser à la pub, au slogan (traduction de cri de guerre en écossais), qu'au commentaire politique. Les intervenants politiques et médiatiques ne débattent plus, il martèlent leur communication. Le citoyen devient un consommateur à qui l'on dicte sa vision politique, comme on lui demande d'acheter un yaourt. On ne s'adresse plus à l'opinion mais à l'audience. A écouter Bernard Stiegler :
http://ma-tvideo.france2.fr/video/iLyROoaft29j.html

DR Dufour évoque également pourquoi ces pratiques engendre ce sentiment de "désespoir des singes"

"Tout part du contrat mensonger selon lequel le spectateur croit pouvoir regarder sans être vu. De là, naît ce sentiment de toute puissance égoïstes qui atteint celui qui croit faire ce qu'il veut en regardant ce qu'il veut bien regarder. C'est bien le côté égoïstes du regardeur qui se trouve ainsi sollicité puisqu'il regarde avec l'idée qu'il fait ce qu'il veut, la preuve ultime étant qu'il peut zapper à sa guise...."

Qu'il peut zapper à sa guise....notre zoziau vient bien de montrer à quel point cette liberté n'offre aucun choix face à la répétition des slogans politiques par les mêmes sur les plateaux de télé.

Il n'y aurait peut-être aucun mal à cela après tout, soyons ouverts, si malheureusement ces énoncés politiques répétitifs n'étaient scénarisés (Salmon) dans le but de faire perdre toute substance à la pensée et à l'acte politique. Lorsque Fillon et Bertrand entendent monter des campagnes électorales "l'impatience des réformes" ou lorsque les socialistes veulent éviter aux électeurs le "retour de la rigueur", on peut se demander à quels acteurs ou à quel scénario catastrophe, les uns ou les autres se réfèrent. Les uns et les autres offrant un miroir déformant les uns de leur passé (les "réformes"), les autres de leur avenir (qui serait seulement entre les mains d'un vote utile socialiste dans les communes et dans les cantons qui pourrait permettre d'éviter une quelconque rigueur gouvernementale). Il est à souligner que Besancenot a adopté une conduite qui tranche étonnamment dans ce paysage politique désert se félicitant uniquement des votes obtenus par les listes anti-capitalistes dans les communes lors de ce premier tour. On peut le remercier de nous avoir laissé l'opportunité de commenter nous-même notre vote sans nous raconter d'histoire.

Écrit par : nef | vendredi, 14 mars 2008 13:50

/HS délicieux :

"Avisant la princesse de Clèves dans les allées du Salon du livre, ce matin, notre souverain se serait détourné d’elle avec dédain en lui lançant "casse-toi, pauvre conne" ! "

Éric Chevillard, sur son blog "L'autofictif" : http://l-autofictif.over-blog.com/

Écrit par : adrien (de rien) | vendredi, 14 mars 2008 14:10

Ecrit par : nef | vendredi, 14 mars 2008 13:50

Plus que plus... Wouahhhh (slogan) ;oD

Écrit par : off | vendredi, 14 mars 2008 14:14

HS// (ou presque)
quand Royal psychanalyse Sarkozy.. ou l'analyse freudienne dans la vie politique .. par David Revault d’Allonnes (libération vendredi 14 mars 2008)

" tout ce qui lui était reproché en début de campagne, être instable et impulsif, l'hyper concentration du pouvoir, le non respect des gens, tout ça réapparaît maintenant."
"quelque chose est cassé. mais il peut remonter, si la situation économique s'améliore, s'il met un peu d'ordre et s'il change son comportement."
"la forme est le signe d'un désintérêt sur le fond. on a l'impression qu'il s'ennuie. quand il reçoit des délégations, il regarde ailleurs, il se dépêche. quand il fait des déplacements internationaux, il reste une journée et il se dépêche de rentrer. il n'est pas dans l'action, mais dans l'occupationnel."
"il s'est dit: "Je suis le meilleur avec mon staff". mais la machine est grippée."
http://vieenrose.blogs.liberation.fr/revault/

et un comm' quelque part..
"il y en a même qui nous supplie, nous les encartés de la [SR] supprimer du paysage politique, ça c'est bon signe, enfin quelqu'un leur fait peur, il était temps!"
Ecrit par : superpado | 14.03.2008 "


c'est vrai qu'elle fait peur !!


documents à consulter
http://www.amazon.fr/gp/product/images/2290341703/ref=dp_image_text_0?ie=UTF8&n=301061&s=books
(Le bébé est une personne de Bernard Martino )
et
http://www.amazon.fr/Dolto-expliqu%C3%A9e-parents-Jean-Claude-Liaudet/dp/229034009X
(Dolto expliquée aux parents de Jean-Claude Liaudet )

Écrit par : Maghnia | vendredi, 14 mars 2008 14:30

J'ai trouvé comment ne plus souffrir de la musique qui se remet toujours en marche. C'est assez empirique (cela m'a pris deux heures) mais il suffit de baisser le son.

Écrit par : nef toujours plus blonde | vendredi, 14 mars 2008 14:44

Ecrit par : nef toujours plus blonde | vendredi, 14 mars 2008 14:44

On peut tout aussi bien l'arrêter.

Écrit par : blairoff | vendredi, 14 mars 2008 14:55

// HS/

Hier soir, NTM (le groupe de rap "nique ta mère"), à grand renfort de pub de Canal +, et devant quelques people de la chanson et du bizz ont fait leur retour.

Kool Shen et Joeystarr ont chanté en direct...

Honnêtement j'aime un peu le rap et quelques groupes comme Iam, Arsenik et même 113 mais,

en écoutant leur prestation, je me serai cru spectateur des cris de jouissance d'une orgie démoniaque entre 2 lions en rut, 3 bufflesses en chaleur et 6 éléphants en plein orgasme !

Kool Shen, passe encore mais Joeystarr : pitié ! C'est plus une voix qu'il a mais un long rot !

Il n'y a vraiment que Canal pour faire la promo d'une catastrophe "musicale" comme celle-ci !

Hallucinant et pathétique !
Mais on peut ne pas être d'accord avec moi...

//HS/

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | vendredi, 14 mars 2008 15:02

Mais on peut ne pas être d'accord avec moi...

//HS/

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | vendredi, 14 mars 2008 15:02

On peut ;-)

Écrit par : adrien (de rien) | vendredi, 14 mars 2008 15:05

Ecrit par : off | vendredi, 14 mars 2008 12:20
Ecrit par : nef | vendredi, 14 mars 2008 13:50


Nef et Off,

Je ne saurais mieux dire les choses...

Merci.

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | vendredi, 14 mars 2008 15:06

Pas si HS que ça, non, ce commentaire, si l'on estime qu'il traite d'une application supplémentaire de la politique du pire, au rayon show biz.

Écrit par : néoffite | vendredi, 14 mars 2008 15:07

Honneur et Patrie, Fouquet's, bling bling les casseroles

http://www.liberation.fr/actualite/societe/315543.FR.php

http://menilmontant.noosblog.fr/mon_weblog/distinctions/index.html

http://www.performancebourse.com/actualites/albert-frere-gbl-cnp-a-recu-lui-aussi-la-grand-croix-de-la-legion-d-honneur,581.html

http://www.performancebourse.com/actualites/albert-frere-bernard-arnault-et-martin-bouygues-stars-de-la-nuit-du-fouquet-s,192.html

Écrit par : nef | vendredi, 14 mars 2008 15:30

Rupture et alliances, Fouquet's, bling bling les ex

http://www.performancebourse.com/actualites/bernard-arnault-lvmh-ferait-la-cour-a-cecilia,352.html

Écrit par : nef | vendredi, 14 mars 2008 16:15

Mélancolie... Désespérance... Abattement... Mélancolie et désespérance…
@ Cui cui

allons, allons, tout juste "de l'impatience quant à toutes ces merveilleuses réformes tant attendues"

Écrit par : robert humbley | vendredi, 14 mars 2008 17:18

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | vendredi, 14 mars 2008 15:02

Oui on peut;-))) et pas seulement un peu

Pour en revenir au sujet très bon texte, en accord avec vous...je m'en tamponne des élections municipales, dimanche je ferais grâce matinée..

Ecrit par : nef | vendredi, 14 mars 2008 16:15

B Arnault a déjà recruté Nicolas bazire il y a quelques année..alors mme ex; peu importe le poste c'est l'image qui compte..Mais Cécilia s'habille en Prada, il faudra changer..

Petite annonce> cher monsieur Arnault, je veux bien que vous me recrutiez....je souris sur les photos et je porterais vos nippes, même si souvent John G frise le mauvais gôut..

Écrit par : Pamela de Barres | vendredi, 14 mars 2008 17:20

Où commence la "vacuité" de la politique, c'est à dire la tendance consistant à entourer l'action politique et ses agents de superficialité, que celle-ci prenne la forme de sujets privés mordant sur la personnalité publique, ou bien de propos creux tenus par des responsables politiques ?

A cet égard l'apostrophe désormais célèbre "casse toi connard" a au moins le mérite de faire sens en rapport avec une situation bien précise. En revanche que peut on penser d'un Fillon qui, dit le journal de France Inter, "accuse la gauche de sectarisme" à l'occasion de la campagne des élections municipales ?

Ne touche-t-on pas avec ces formules à l'emporte-pièce le fond de la piscine, lesté du poids étonnamment lourd de la vacuité ? D'où vient ce goût des politiques à parler pour ne rien dire et cette passion des journalistes de relayer et d'amplifier le vide, la petite phrase vide de sens et si facile à retourner à l'envoyeur ? Que peut-on gloser sur ce vide sidéral ? Ne serait-il pas plus pertinent, plutôt que d'alimenter la polémique en demandant à Tartempion ce qu'il pense de la petite phrase assassine, de s'interroger sur la conception du public destinataire de la formule, soit l'électeur pris à témoin, qui transparaît dans la manière dont les politiques parlent les uns des autres en cherchant en fait l'oreille du public ? Faut-il que les médias soient si bornés pour d'abord gloser sur la phrase et faire réagir les adversaires visés avant, parfois pas toujours, en souligner les arrières-pensées qui ont pu en motiver la formulation publique ?

La politique pratique l'emphase, la déformation, le mensonge, voire l'invective. Au point que l'on passerait presque pour un mauvais coucheur si l'on s'avisait à vouloir siffler la fin de la récré. Quand un journaliste aura-t-il le culot d'interroger sérieusement un politique sur le sens précis qu'il a voulu donner à une formule, et de ne pas lâcher la question avant d'avoir obtenu une réponse convaincante ou alors d'avoir vu s'enfoncer lamentablement l'auteur du mot creux dans son gouffre d'inanités ?

Ne serait-ce pas là une révolution dans cet aspect de la pratique politique qui consiste pour une personnalité politique à s'adresser à ses concitoyens ? Gageons que cela conduirait à un nettoyage et élagage de la parole publique (que cui cui appelle de ses voeux) vers plus de densité dans le discours et plus de considération envers les citoyens.

Moralité : au jeu du n'importe quoi qui prévaut à l'heure actuelle, on ne gagne rien en clarté apportée au débat. Bien au contraire, de la bouche des politiques ne s'échappent que du vent et de la fumée.

Écrit par : off | vendredi, 14 mars 2008 18:19

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | vendredi, 14 mars 2008 15:02

http://www.dailymotion.com/related/1421069/video/x1gsve_kool-shen-etat-des-lieux_music
(Kool shen etat des lieux)

http://www.youtube.com/watch?v=LVEoU-zqI1M&feature=related
(NTM.. La fievre )

http://www.youtube.com/watch?v=mf-QKHiy4Us&feature=related
(La fievre ..NTM)

Écrit par : Maghnia | vendredi, 14 mars 2008 18:35

pourquoi?

http://www.dailymotion.com/video/x4onnt_froid-entre-simone-veil-et-carla-sa_news
(froid entre Simone Veil et Carla Sarkozy)

Écrit par : Maghnia | vendredi, 14 mars 2008 18:45

Ecrit par : Maghnia | vendredi, 14 mars 2008 18:35
Ecrit par : Pamela de Barres | vendredi, 14 mars 2008 17:20

Les NTM d'autrefois, OK, je les trouvais bon ! Mais les NTM d'aujourd'hui...

C'est moche les cadavres qu'on exhume...

Surtout pour les momifier quand ils sont mangés par les vers et en pleine décomposition et si c'est juste pour faire de l'oseille, c'était pas la peine de les déterrer...

M'enfin, il en faut pour tous les goûts...;-)))

Merci Pam pour le compliment. ;)

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | vendredi, 14 mars 2008 19:00

Tiens, allez ! On fait un pari ? 1 centime d'euro que la droite sauve presque toutes ses villes menacées !

Et la propagande qui va suivre sur le sursaut des Français au soir des résultats ! Tous derrière Sarko vont ils tous nous seriner ! Arrogants comme des coqs primés au salon de l'agriculture.

Je sens venir le coup, gros comme une maison...

Allez ! Préparez vos Lexomil ® pour dimanche soir...

Ah misère !

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | vendredi, 14 mars 2008 19:55

Merci cui cui !

Les mines de circonstances et les arguments travaillés au burin par des cohortes de conseillers en com ..Je regretterai presque les envolées colériques et postillonnantes des vieux fauves politiques. Au moins, il y avait de la vie.

NTM ben moi oui ... (des supers souvenirs)

Écrit par : agathe | vendredi, 14 mars 2008 19:59

Il a pondu un excellent billet cuicui.
je joue pas mes Falcon.
plus que sclérose, j'utiliserai le mot de fossilisation, comme ces arbres que l'on retrouve des millions d'années après et dont on peut compter encore les anneaux.
D'ailleurs le problème ne réside-t-il pas dans les énergies fossiles ?
Vieux continent et vieux monde.
J'emmerde celui qui m'assimile au front national.

Écrit par : Oie Démocrate Musclée. | vendredi, 14 mars 2008 20:10

Et je suis ravi d'entendre Monsieur Souchon, un très grand artiste !

Écrit par : odm | vendredi, 14 mars 2008 20:12

Et Dieu, sauve ce monde !
Et je pleure l'unité perdue de l'univers.

Écrit par : odm | vendredi, 14 mars 2008 20:15

Et, Et bravo pour ce site.....

Écrit par : odm | vendredi, 14 mars 2008 20:16

HS//
@@les parisiens
Univers d'un créateur : Le Chat fête ses 25 ans
[Livres & Lettres - Salons & festivals]
Lieu : Parc des Expositions de la porte de Versailles - Paris
Dates : du 14 Mars 2008 au 19 Mars 2008
http://www.evene.fr/culture/agenda/univers-d-un-createur-le-chat-fete-ses-25-ans-22563.php

Écrit par : Maghnia | vendredi, 14 mars 2008 20:45

Eh bien moi, elles m'amusent assez , ces élections.N'ayant pas la télé, je les suis sur internet (à l''exception des soirées de résultats ou on m'a chaleureusement accueillie!
Ce qui m'a frappé, c'est qu'on dirait qu'il y a des villes qui n'existent pas pour les commentateurs patentés...;Clermont Ferrand par exemple, où la LCR fait 13%!

A part ça, j'ai beau détester le théâtre de boulevard, le feuilleton de neuilly et le duel des crapules d'Occident Devedjian /Balkany est assez savoureux, non?
On devrait lancer un référendum pour détacher les Hauts de Seine du territoire français (on pourrait conserver nanterre et Gennevilloiers) et on laisserait généreusement la gestion de la principauté à not'président, c'est son seuil de compétences.

Écrit par : Valdo | vendredi, 14 mars 2008 21:02

@ nef

Je viens de voir ce soir que mon blog était en lien ici.

Je ne t'ai jamais rien demandé, je ne viens pas ici pour faire de la retape, je n'ai pas pourri le DEL de messages pour qu'on me mette en lien, et je ne viens pas lecher les bottes désormais comme ton copain le syndicaliste de comptoir

J'ai crée ce lieu pour un idéal, j'en suis parti pour les mêmes raisons.

Je te remercie de retirer le lien vers mon blog

Écrit par : Black Serval | vendredi, 14 mars 2008 21:14

Ecrit par : agathe | vendredi, 14 mars 2008 19:59

Agathe, j'aime bien NTM, ne te méprends pas !

C'est peut être pour ça que je trouve leur résurrection horrible ! C'est un peu comme si après sa longue absence, on voyait Elvis réapparaître et se déhancher à 78 ans et chanter d'une voix tremblotante...

Je m'adresse à tous ceux qui émettent des réserves sur mes opinions... Avez vous, au moins, regardé ce pathétique concert (d'une chanson),hier sur Canal + ? Si la réponse est non, écoutez...

Il faut l'avoir vu pour le croire. Si j'avais été aveugle, je ne les aurais pas reconnu à l'oreille !

Ecrit par : Oie Démocrate Musclée. | vendredi, 14 mars 2008 20:10

odm, j'en ai marre que tu attaques Serval... Si ce site existe ( Et, Et bravo pour ce site.....), c'est grâce à lui. Point final.

Et merci quand même pour tes félicitations. Elles sont si rares que j'en suis d'autant plus flatté... ;)

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | vendredi, 14 mars 2008 21:29

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | vendredi, 14 mars 2008 21:29

Tu comprend mieux maintenant pour quelles raisons j'ai agi ?

quant un poivrot importune tout le monde au comptoir, il est de la responsabilité des tauliers de ne plus lui servir à boire et de le jeter dehors.

Je suis simplement le seul à m'être sali les mains.

Merci également de retirer le lien vers mon blog.

Écrit par : Black Serval | vendredi, 14 mars 2008 21:35

Je ne t'ai jamais rien demandé, je ne viens pas ici pour faire de la retape,

Ecrit par : Black Serval | vendredi, 14 mars 2008 21:14


C'est moi qui l'ai mis et je le laisse. Je ne vois pas pourquoi il n'y figurerait pas étant donné qu'on ne demande à personne ni l'autorisation de mettre un lien ni de placer une contrepartie sur son blog personnel.

PS : je viens de lire ton com à l'instant...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | vendredi, 14 mars 2008 21:36

Cui cui

Tu exagères ;-)) Comparer le retour de NTM (la quarantaine) avec la génération d'Elvis (talentueux certes mais un peu plus daté).

Les liens, c'est moi. Ok, Serval, je t'enlève. C'est très bête tout ça.

Écrit par : agathe | vendredi, 14 mars 2008 21:47

Cui cui

Oui, c'est vrai, c'est toi, j'ai voulu le mettre hier et j'ai vu qu'il y était déjà alors j'ai ajouté odm...

Écrit par : agathe | vendredi, 14 mars 2008 21:49

Ecrit par : agathe | vendredi, 14 mars 2008 21:49

Encore une fois, MOI je n'ai rien demandé et encore moins quémandé, je n'ai pas mendié pour pour être mis en lien.

C'est une question de dignité.


Tant que tu y est, merci également d'enlever le texte dont je suis l'auteur et qui est à droite sous la photo.

Il n'a plus aucun sens désormais.

Écrit par : Black Serval | vendredi, 14 mars 2008 22:27

Cour de récré ?

Écrit par : urbain | vendredi, 14 mars 2008 22:53

odm fait de l'odm et S. du S.

Écrit par : odm | vendredi, 14 mars 2008 22:57

Mais le dernier billet de S. est la preuve d'une grande lucidité sur la crise mondiale de l'été prochain.
cliquer donc sur son lien prowler truc.
L'humain est complexe.

Écrit par : odm | vendredi, 14 mars 2008 22:59

Ecrit par : Valdo | vendredi, 14 mars 2008 21:02

Pour la principauté des hauts de seine, il y a un "hic" : la princesse . Aucune impétrante n'a franchement convaincu ( sauf peut-être Sylvie Noachovitch).

Écrit par : urbain | vendredi, 14 mars 2008 23:00

surveillez l'euro.
A 1.60 dollards ça pête.
La guerre en prime.

Écrit par : odm | vendredi, 14 mars 2008 23:02

nous venons d'apprendre aujourd'hui que l'une des banques les plus affluentes de wall street etait au bord de l'effondrement et quand le feu a touché un arbre en periode de vent dans une foret ,les autres ne tardent pas a devenir des torches !....le systeme capitaliste vient de rendre l'ame messieurs ,apres la chute du marxisme communisme ,voila venue la chute du capitalisme ...que reste il apres cela ?

Écrit par : odm | vendredi, 14 mars 2008 23:20

odm

Un autre monde ...

Écrit par : agathe | vendredi, 14 mars 2008 23:55

Mettre le déclenchement de la chanson en mode "automatique" pompe environ 10 méga de RAM, pas forcément facile à supporter pour ceux qui ont des PC un tant soit peu anciens. De plsu pour les utilisateurs de Mozilla et probablement d'IE7, la RAM reste amputée même en changeant d'onglet.

Autre problème, si plusieurs chansons sont mises en ligne de cette manière, le système va les lancer toutes en même temps si on arrive sur la page d'accueil, réduisant d'autant plus la RAM et ralentissant encore plus les bécanes (et je ne parle pas de la cacophonie)

C'est pourtant simple, il suffit de NE PAS cocher sur une case.

Je l'avais déjà dit.

Si vous ne savez pas utiliser la charte graphique que j'ai crée, trouvez vous en une autre. Vous l'avez bien fait pour le postulat de départ de ce blog.

------------
agathe et cui cui

Je ne voudrais pas foutre la merde dans votre processus démocratique ni vos décisions "collectives" que vous avez prises chacun dans votre coin, mais je vous remercie encore une fois d'enlever le lien vers mon blog.

-----------
Ecrit par : odm | vendredi, 14 mars 2008 22:59

Changement de tactique ? Changement de réthorique ?

Je ne penses pas que tu ais changé.

Tu sais très bien ce que j'attends pour ton comportement et tes insultes ici et sur ton blog.

Des excuses.

Publiques.

Écrit par : Black Serval | samedi, 15 mars 2008 00:00

Des excuses publiques ? :-)))))))))))))))))))
Mais tu peux te les carrer profond profond dans le fion mon pauvre Servile oups ! Serval !!!!!!!!
Ton problème ? Tu ne peux pas te passer d'être ici. Tu es tombé dans ton propre piège. Tu n'as aucun amour-propre. AUCUN. T'as pas d'ami ? Pas de passe-temps ? Le village est toute ta vie ? Pfffffffff Pauvre Serval, plus tu postes, plus tu es ridiCULe.

Écrit par : ^v^ | samedi, 15 mars 2008 00:14

Bises à tous. Grands bravos à cui cui et à serval pour ces billets malheureusement pas sur le même blog et pas vraiment annonciateurs de grand beau temps.Vous laissez pas pourrir la vie par un crétin. Bonne nuit.

Écrit par : etrun | samedi, 15 mars 2008 01:16

Serval

C'est une farce !!! Discuter pour un lien ? faire des réunions ? Allez, il faut se reprendre ;-))

Écrit par : agathe | samedi, 15 mars 2008 07:32

Serval

C'est une farce !!! Discuter pour un lien ? faire des réunions ? Allez, il faut se reprendre ;-))

Écrit par : agathe | samedi, 15 mars 2008 07:59

je suis d'accord avec Agathe. C'est fou comme la question des liens vers l'extérieur vous pourrit la vie, amis nrv ex delistes (enfin, quelques un).

Néanmoins Serval a raison sur le déclenchement automatique de la chanson, c'est au minimum casse-pied si on a un ordinateur récent et pire si l'ordinateur est plus ancien.


Le constat de cui cui est très juste mais ça n'empêche pas de pouvoir dimanche se débarasser par le vote de quelques "encombrants" (voir CQFD chez moi).

Arf !

Zgur

Écrit par : Zgur | samedi, 15 mars 2008 08:42

Ecrit par : ^v^ | samedi, 15 mars 2008 00:14

Ce n'est pas moi !

Écrit par : odm | samedi, 15 mars 2008 10:13

Ecrit par : odm | samedi, 15 mars 2008 10:13

Si tu le dis...De toute façon je ne peux pas le vérifier.

Parce contre ce type de message illustre parfaitement les dérives que je voulais éviter.


------------
Ecrit par : agathe | samedi, 15 mars 2008 07:59

En quoi est ce une farce agathe ? Je te signale que tout (y compris mon départ qui est une conséquence ) est parti de là. Pour être précis, vu les problèmes que cela avait posé précedemment, je n'étais pas chaud pour mettre des liens.

cui cui et toi avez fait exactement ce que vous m'avez reproché.

J'enlèverais volontiers mon lien moi-même mais je te rappelle que je ne peux plus accéder à l'administration. Merci donc de le faire pour moi.

Écrit par : Black Serval | samedi, 15 mars 2008 11:05

le systeme capitaliste vient de rendre l'ame messieurs ,apres la chute du marxisme communisme ,voila venue la chute du capitalisme ...que reste il apres cela ?

Ecrit par : odm | vendredi, 14 mars 2008 23:20

Si ça vérifiait, je veux dire "maintenant" , ça serait, ipso facto, la démonstration de la validité d'une des hypothèses centrales du marxisme "économico/politique" : l'inéluctable effondrement du capitalisme ( à l'occasion d'une ultime "crise"), résolvant la contradiction interne au principe de maximisation du taux de profit.
C'est donc une antinomie que tu énonces, mais je présume que tu "confonds" marxisme et communisme, et plus encore stalinisme ( notamment tel qu' "en actes" dans les pays du "socialisme réel" ) et communisme ( dans le sens de "l'hypothèse communiste" ... comme dit Badiou).

Écrit par : urbain | samedi, 15 mars 2008 11:18

pardon : Si ça se vérifiait [... etc]

Écrit par : urbain | samedi, 15 mars 2008 11:19

La bétise amalgame la ou l'intelligence distingue.
L'amalgame urbain est aussi une technique de l'agit-prop qui elle n'a pas de couleur politique.
Tu as raison, en bon théoricien, mais les faits sont tétus.

Écrit par : odm | samedi, 15 mars 2008 12:34

Badiou explore des pistes mais les emprunter peu mener à la catastrophe.
Je suis partisan de la société des contre-pouvoirs.

Écrit par : odm | samedi, 15 mars 2008 12:37

provoquer ce que l'on veut éviter.....

Écrit par : odm | samedi, 15 mars 2008 12:38

Ecrit par : Black Serval | vendredi, 14 mars 2008 21:14
Ecrit par : Black Serval | samedi, 15 mars 2008 00:00


Quelle est la prochaine revendication ? Que NOUS puissions anticiper TES désirs ? Donne-nous toutes TES exigences que l'on soit quittes une fois pour toute.

Si Serval veut que l'on enlève son lien, pourquoi pas, enfin ce n'est que mon avis. J'avoue ne pas bien comprendre pourquoi car être cité en lien sur un blog n'engage pas ta responsabilité mais celle du blog qui t'a mis en lien. Mais si cela peut lui faire plaisir et par la suite lui donner l'occasion de faire la victime, en montrant le village comme un lieu qui l'aurait exclu alors que nous n'avons cessé de lui proposer de revenir sur sa position tranchée de départ définitif. Les liens sont importants néanmoins car ils sont l'image de notre ouverture d'esprit collective. Et montrent notre capacité à dépasser les clivages que nous avons connu pour rassembler.

Aménager le blog autrement pourquoi pas, il y a surement des choses à améliorer. Charte graphique cela n'est pas un peu pompeux vu les possibilités qu'offrent la plate-forme 20 minutes ? N'est-ce pas non plus pompeux, vu le projet, ça c'est une vraie question, comment formellement représente t'on le mieux le collectif ? Si quelqu'un veut se pencher avec nous sur la question il est vraiment le ou la bienvenu(e). La référence à la série The prisoner est-elle bonne ? D'autres propositions ?

Quand à TON texte le nombre de JE que tu as employé dans ton premier commentaire montre qu'il n'était pas sincère, alors nous comprenons comprend qu'il te dérange. Changer l'ordre du sujet verbe complément ne me dérange pas. Parce que collectif, débat, reflexions et monde qui nous entoure ne sont pas déposés par Serval. Cela serait du gâchis, car tu n'y adhères visiblement pas. Il y a des êtres qui deviennent vite propriétaire de choses qui ne leur appartiennent pas, pour cela il pisse aux quatre coins du territoire qu'ils s'octroient.

Quand à la case qu'il ne faut pas cocher pour la musique, tu m'as effectivement indiqué laquelle mais je ne m'en souviens plus, alors si tu peux nous rappeler (mais dis nous combien cela coûte avant parce que le bénévolat n'est qu'apparent chez toi qui reprend tout ce qu'il donne), quelqu'un a peut-être la réponse ? Sinon nous chercherons.

En ce qui concerne le fonctionnement démocratique du blog, voici ce que nous avons déjà envisagé. Se repasser régulièrement la responsabilité juridique du blog les uns aux autres. Nous avons également ouvert une boite mail externe chez Yahoo aux billetistes en leur en transmettant les codes. Ce qui permet à chacun de voir les textes envoyés par les uns et les autres donc d'être informés des sujets traités, des billets à venir ou non, en gros de collectivement gérer la mise en ligne de billets. Ces codes sont accessibles à tous ceux qui le souhaitent, de toutes façons si quelqu'un veut la détruire par malveillance, il suffira d'en ouvrir une autre. Mais on est très loin de cette mentalité pour le moment. En ce qui concerne les tâches, cuicui, agathe et moi mettons en ligne nos propres billets et nous nous partageons la mise en ligne des autres billets. Cuicui nous a ouvert fort brillamment la boite mail. Si certains le souhaitent je veux bien me charger du visuel du blog dans les jours qui viennent (en suivant des avis et des conseils qui seront un bon cahier des charges à suivre, on me donne des indications et je fais de mon mieux pour les appliquer),je fais cela bénévolement, cela ne me donne droit à aucune reconnaissance (ceci est un engagement écrit qui tient lieu de contrat). Cuicui a réuni un grand nombre de liens à ajouter. Off nous offre un coup de main pour la correction des textes et son regard au niveau de la boite mail. Juliette dze s'est proposée de nous envoyer des textes en fonction de son temps et de son inspiration. J'espère que d'autres auront envie de participer à l'aventure.

Si Serval a des propositions afin d'améliorer le processus démocratique et collectif de ce blog elles seront les bienvenues comme toutes celles proposées.

Donc quelles sont toutes TES autres revendications ?

Écrit par : nef | samedi, 15 mars 2008 12:43

Ecrit par : odm | samedi, 15 mars 2008 12:37

Cette société des contre-pouvoirs est censée être le modèle de nos démocraties occidentales. Comment éviter le regroupement pouvoir politique/médias/corporations/finance et l'émiettement citoyens/syndicats/lobbys/opposition....?

Écrit par : nef | samedi, 15 mars 2008 13:22

Ecrit par : nef | samedi, 15 mars 2008 13:22

En ne confondant pas pouvoir et domination, liberté et émancipation, etc ...
Se faciliter le travail en (re)lisant marx : "la question juive", facilement accessible en ligne.

Écrit par : urbain | samedi, 15 mars 2008 13:30

Ecrit par : urbain | samedi, 15 mars 2008 13:30

Merci Urbain. J'y vais de ce pas.

Écrit par : nef | samedi, 15 mars 2008 13:53

Ça y est j'ai arrêté le déroulement auto de la chanson... En plus je l'avais fait exprès mais cela s'est révélé rapidement obsédant, je le concède...

De surcroît, en cadeau, j'ai mis un habillage un peu plus agressif. Le rouge sied mieux à l'ambiance du moment...

Je lis les coms, je pars quelques heures et je commente après...

À après...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | samedi, 15 mars 2008 14:05

"Toulouse où l'on ne sait plus qui est avec qui et qui est contre qui est avec qui"

"J’ai grandi dans une ville sous la dynastie d’un petit prince aux bleus qui a eu peur de moi… longtemps, parce que j’étais différent, différent par mon nom, mon origine et mon air de vouloir en découdre, sans doute aussi parce que j’étais pauvre par mes parents et qu’ils l’étaient plus encore par leur chagrin. Ils ont échoué là dans la ville rose d’un exil pas choisi, d’un exil qui ne les a jamais rendu plus riches ou plus cultivés et pour vous dire la vérité , ils sont restés jusqu’au bout les bêtes de somme qu’ils ont toujours étés."
http://nucnuc.wordpress.com/2008/03/14/magyd-cherfi/
et
http://www.dailymotion.com/relevance/search/fabulous%2Btrobadors/video/x4ia8m_toulousain-on-nest-pas-du-tout-chov_travel

Écrit par : Maghnia | samedi, 15 mars 2008 14:30

Ecrit par : nef | samedi, 15 mars 2008 12:43

Qué y a ma Nef ?

Tu te rends compte quand tu fait un boulot bénévole, que tu y passes une partie de tes nuits et que tu t'échines à faire de ton mieux pour que la machine tourne, que recevoir dénigrements et insultes finit par agacer prodigieusement ?

Mais cela on ne peut pas le voir quand on est simple commentateur ou qu'on met un billet en ligne. On ne peut le savoir que lorsqu'on franchit le pas.

Maintenant tu sais.

Une dernière chose pour finir. Voici l'extrait d'un mail intitulé : "Le Village - 1905 et après", que je t'ai envoyé ainsi qu'a une douzaine d'autres personnes (dont cui cui, off, valdo, agathe, juliette, Falcon etc...) le 19 décembre dernier à exactement 00:28 :

"Comme vous le savez pour la plupart, je n'ai aucune vocation à créer un enième cafouillazibule perso. Je lance juste le Village, avec vous et grâce à vous. Si tout va bien, je m'effacerais au printemps (j'avais déjà prévu de laisser à d'autres le Collectif DEL voguer à partir de Janvier mais...) ".

Tu vois, avec ou sans cette histoire, de toute façon je serais parti. J'avais prévu mon départ depuis le début.

Parce ma vocation n'a jamais été de devenir un blogueur influent ou de me faire bouffer par la machine. Internet n'est qu'une fenêtre qui ouvre sur le monde, mais paradoxalement la vie, la vraie n'est pas dans la fenêtre. Elle est autour de la fenêtre, et j'ai encore envie de vivre d'autres aventures.

La transition aurait pu être plus apaisée, mais on ne refera pas l'histoire. C'est ainsi. Il était hors de question pour moi de céder sur certains principes tant que j'étais encore la.

La suite ne m'appartiens pas plus que ce blog ne m'a appartenu.

Le printemps est en avance cette année. Faut que je file.

Je t'embrasse.

J.

Écrit par : Serval | samedi, 15 mars 2008 18:10

Ecrit par : Serval | samedi, 15 mars 2008 18:10

Merde ! Serval a encore changé de couleur... Je le préfère quand il est passé dans la machine à laver...

"Parce ma vocation n'a jamais été de devenir un blogueur influent..." Moi non plus, mon cher Serval, je te rassure, devenir blogueur influent en rédigeant sur le blog "du village", c'est un peu comme vouloir obtenir une image d'intellectuel en passant chez Cauet sur TF 1... Cela dit sans malice.

Quant à l'addiction... Elle est tout de même là, qu'on le veuille ou non dans la mesure de notre temps de Cerval disponible, comme dit si bien laflote... Et comme on bosse par ailleurs, elle n'est pas bien méchante, cette addiction...

Quant à ton temps personnel que tu as laissé sur ce blog, qui en a douté ? De toutes façons tu dois consacrer pas mal de temps à ton blog perso, non ?

Parce que, vois tu Serval, tu es mieux parti pour faire un blogueur influent en écrivant seul sur ton blog, un peu à la manière de Birenbaum, que noyé dans un collectivisme forcément réducteur et niveleur... ;-))

Au plaisir de te lire. ;)

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | samedi, 15 mars 2008 19:24

J'ai juste repris ma couleur cui cui :-))

Le reste je te le dirais par mail.

@+

Écrit par : Serval | samedi, 15 mars 2008 21:49

Ecrit par : Serval | samedi, 15 mars 2008 21:49

Merci, Serval... ;)

Vais me coucher, demain boulot toute la journée... Pas de blème, mon maire PS a été réélu au 1er tour !

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | samedi, 15 mars 2008 21:53

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu