Avertir le modérateur

« J'ai fait un rêve | Page d'accueil | Les municipales... Et après ? »

dimanche, 09 mars 2008

De l'application des méthodes du Front National aux blogs

free music

 

 

Quant on y regarde de plus près, qu'est ce qui a crée l'émergence du Front National en France ?

La communication.

quant on a des idées rances qu'on dissimule sous le nom de France, quant on a des une idéologie de la race qu'on instille entre les les lettres du mot France, on ne ne peut légitimement faire son beurre ( vendu aux allemands entre 39 et 45) qu'en jouant de la communication.

C'est la stratégie du Front National.

On joue à la fois les martyrs chaque fois qu'on est attaqué en se présentant comme une oie blanche et défenseur du culte, de la pureté et de je ne sais trop quoi pour faire mousser les rombières, et également la provocation en se disant que le poison même s'il y a des anticorps (parfois violents) reste dans l'organisme...

C'est ainsi qu'en 2002 nous avons vu le sol s'ouvrir sous nos pieds.

Le poison lentement instillé à coup de petites provocs qui finalement sont passées dans le commun et ensuite il suffisait de jouer les martyrs en prétextant que les Démocrates et les Républicains se comportaient comme les pires dictateurs de la planète a agi.

C'est une stratégie qui marche.

surtout en 2008 sur les blogs. devrais je dire sur CE blog

La preuve, l'ostracisme dont j'ai subi l'effet dans ce lieu que j'ai crée pour vous tous, parce qu'une poignée d'illuminés et d'utopistes pensent qu'effectivement la liberté d'expression permet à chacun de dire ce qu'il pense et d'insulter tout le monde...

Le sol s'ouvrira sous leur pieds tôt ou tard

Parce que la Démocratie est notre bien le plus précieux et que nous devons veiller à ce que la flamme ne s'éteigne pas. Parce que la faiblesse des démocraties est de tolérer au nom de la démocratie toutes les expressions. Fussent elles violentes, fussent elles antidémocrates, fussent elles nihiliste et provocatrices.

Si nous les tolérons, nous sommes foutus.

Parce que la petite provoc a deux balles, se muera en attaque, puis en attaque personnelle sur une personne ciblée et ensuite en injures racistes...et au delà, vous le découvrirez bien vite.

Si vous laissez passer un fois de plus cela, vous de méritez pas la démocratie et la République. Juste de baisser la nuque sous le joug.

La démocratie doit être forte, quoi qu'il nous en coûte et aujourd'hui, cela me coute très cher. Des mois et des mois à essayer de mettre en place ces espace de liberté. Des nuits passées sur des articles, ou la charte graphique de blog. Mais je m'en vais. Le Front Odm a gagné (avec ses alliés non pas borgnes mais aveugles bien sur)

Sachez le ce n'est pas plaisant de bannir quelqu'un qui a été maintes et maintes fois averti. Mais la pédagogie a ses limites.

J'ai échoué, je le reconnais, en bannissant Heildéhme du Village. J'ai échoué en voulant protéger ce blog des para-fachos qui voudraient se l'approprier pour y faire leurs quatre volontés et par leurs insultes (propagées sur plusieurs blog au passage ) interdire à une personne qui ne pense pas comme elle de s'exprimer. Voire en jouant les martyres alors qu'il à utilisé plusieurs adresse IP pour contourner le système.

Le concert des oies a aussitôt commencé. Le poison a été instillé. Et moi j'en ai marre de me battre contre des moulins à paroles.

J'ai une trop haute opinion de la République et de la Démocratie pour me commettre désormais ici.

Black Serval


PS : Félicitations Olivier, tu es la plus belle victoire du Front National depuis 2002

17:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (60)

Commentaires

?

Écrit par : odm | dimanche, 09 mars 2008 18:12

De l'application des méthodes du Front National aux blogs:

petite étude de texte

"et d'insulter tout le monde..."

si tant est que tu te sois senti "insulté", tu n'est pas "tout le monde" , juste un tout petit toi.

"Parce que la faiblesse des démocraties est de tolérer au nom de la démocratie toutes les expressions. Fussent elles violentes, fussent elles antidémocrates, fussent elles nihiliste et provocatrices."

ben ouais, c'est comme ça la démocratie, faut s'y faire et serrer les rangs.

"La démocratie doit être forte, quoi qu'il nous en coûte et aujourd'hui, cela me coute très cher. Des mois et des mois à essayer de mettre en place ces espace de
liberté"

"je " vous ai donné la liberté et qu'en avez-vous fait ?

"J'ai une trop haute opinion de la République et de la Démocratie pour me commettre désormais ici."

sauf que tu te fais ton petit putsch virtuel, ton petit attentat en douce, sans en parler à personne, genre "puisqu'ils ne me comprennent pas, à quoi bon m'encombrer de leur avis"

"J'ai une trop haute opinion de la République et de la Démocratie pour me commettre désormais ici."

vu comment tu viens de te commettre sur ce coup là, sûr qu'après ça, pour faire plus fort, ça va être dur.

mes conclusions : la montée du front national, ou de l'UMP en mai dernier, n'est pas due a LA communication mais à UNE communication centrée sur la haine, le refus de pardonner quoique ce soit à celui que l'on accuse des maux que l'on est incapable de résoudre ou simplement d'affronter.

et, je le répète, la haine, c'est comme le vinaigre, ça ne conserve que les cornichons.

Écrit par : robert humbley | dimanche, 09 mars 2008 18:35

Serval (quand il n'écrivait pas encore son œuvre au black) a fait preuve d'une richesse et d'une finesse de pensée dignes d'éloges.

Ce coup-ci, c'est peut-être un peu trop chargé en amalgames étranges et extrêmes et, en tous les cas, excessifs.

Tâchons de raison garder. Les fachos ne sont pas près de sauter sur le village... On peut laisser les fusils aux râteliers. La démocratie bloguesque (comme sa majesté carnavalesque) n'est pas en péril. Dans cet univers semi-virtuel, elle renaît toujours de ses cendres. Et les morts se relèvent à la fin pour retourner à leurs occupations mondaines.

Je ne vois dans ce billet que les effets d'une grosse colère qui tourne à l'ulcère.

Revenir à de plus saines pensées mettrait un peu de sens de l'équilibre dans ce débat qui tourne à l'obsession aigre, n'est-il pas ?

Écrit par : néoffite | dimanche, 09 mars 2008 18:38

écrit par : néoffite | dimanche, 09 mars 2008 18:38

voila qui me paraît fort sensé

on inspire bien a foooonnnnd… on soufffllllle…… on inspire… voilà…

Écrit par : robert humbley | dimanche, 09 mars 2008 18:46

bon, je vais aller regarder les premieres estimes (en espérant qu'elles soient estimables)

Écrit par : robert humbley | dimanche, 09 mars 2008 18:49

Bob et off,

Putain vous déconnez les mecs ! ;-)))

C'est mon dernier billet ici (et probablement mon dernier com)

Je vous répondrais bien volontiers mais pas tout de suite...

La j'ai plus urgent.

Mes enfants à aller chercher chez mon ex, et puis une soirée en famille. On se parle donc plus tard.

PS : bob, j'adore les cornichons...et si tu savais , les capres ..(je les mange à la petite cuillerre...)

Pour le reste, points communs, points d'accroche la porteuse est là, la fréquence reste à accorder.

on verra ça plus tard.

Écrit par : Black Serval | dimanche, 09 mars 2008 18:54

Écoute Serval, tu n'es pas raisonnable...

La fermeté, j'y suis tout autant attaché que toi, mais la cristallisation paroxystique que tu ressens à l'égard d'odm est tellement excessive qu'elle devient aux yeux de tous, une vendetta personnelle et irrationnelle.

Malgré mon affection à ton égard, je ne te suivrai pas sur ce point.

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | dimanche, 09 mars 2008 19:10

Ah ! flute toi aussi mon cui cui ?

C'était mes adieux à ce Village...

POURQUOI EST CE QUE VOUS TOLEREZ (VOIRE APPLAUDISSEZ ) D'ODM M'EST IL REPROCHE ?

Écrit par : Black Serval | dimanche, 09 mars 2008 19:46

Un dernier point, Serval,

il n'est nullement question, ici, de choisir entre tel et tel mais par un débat rapide et argumenté de prendre des décisions. La passion est mauvaise conseillère et même si, je cède parfois à ses sirènes, je me reprends rapidement. Je sais que c'est difficile mais comme dit Off, la voix du bon sens, "il faut savoir raison garder".

Je me suis toujours entendu parfaitement avec toi, je t'ai rejoint dans le COLLECTIF parce que j'estimais tout particulièrement ton approche de la perception du Village et ton dynamisme, mais je conteste ABSOLUMENT une manière trop personnelle de gérer ce blog. Le village est selon moi, une entité parfaitement démocratique et dont la politique et la conduite se doit d'être COLLECTIVE.

Ce dernier point, ne souffre et ne souffrira d'aucune concession de ma part.

Amicalement.

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | dimanche, 09 mars 2008 19:53

Ecrit par : Black Serval | dimanche, 09 mars 2008 19:46

De toute façon, on va se voir la semaine prochaine... Si tu es toujours d'accord...

Ce que j'ai dit plus haut est fraternel, c'est comme ça qu'il faut le prendre.

Cette fois, Serval, tes réactions me font peur. Te rends tu compte de l'effet de ton discours sur les gens ?

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | dimanche, 09 mars 2008 20:00

Te rends tu compte de l'effet de ton discours sur les gens ?

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | dimanche, 09 mars 2008 20:00

En effet...

Écrit par : adrien (de rien) | dimanche, 09 mars 2008 20:01

Bon, je vais regarder les résultats des élections...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | dimanche, 09 mars 2008 20:02

cui cui

Je suis d'accord et je partage ...

"Je me suis toujours entendu parfaitement avec toi, je t'ai rejoint dans le COLLECTIF parce que j'estimais tout particulièrement ton approche de la perception du Village et ton dynamisme, mais je conteste ABSOLUMENT une manière trop personnelle de gérer ce blog. Le village est selon moi, une entité parfaitement démocratique et dont la politique et la conduite se doit d'être COLLECTIVE."

Écrit par : agathe | dimanche, 09 mars 2008 20:04

Ce que tu viens de faire sans en référer à personne, sans prévenir est exactement ce que nous t'avons reproché dans le bannissement d'odm. Unilatéral, autocratique et sans respect.

Avant de donner des cours de démocratie, prends déjà quelques cours de YOGA, PETIT PADAWAN.

Écrit par : nef | dimanche, 09 mars 2008 20:10

cui cui

Nous sommes parfaitement d'accord.

La politique EST collective puisque toi même, Nef et agathe (soit les 3 autres personnes à avoir les clés) avez décidé de choisir odm.

C'est bien pour cela que je m'en vais.

Il n'empeche que j'ai quand même le droit de m'exprimer, de m'expliquer et de vous faire partager ma motivation sans que cela AUSSI on me le reproche non ?

Sinon la prochaine étape c'est quoi vis à vis de moi ?

Les Camps ?


PS : je retourne à ma vie de famille et moi aussi j'ai beaucoup d'affection pour toi

PS 2 : j'ai été reveillé par une corne de brume samedi matin . Mes tympans restants fragiles, j'ai écrasé un message avant même de l'écouter ce soir. Petit conseil : les mails n'ont pas de son.

Écrit par : Black Serval | dimanche, 09 mars 2008 20:11

Tu nous brouilles l'écoute. Contrepétrie.

Écrit par : nef | dimanche, 09 mars 2008 20:14

Serval

On ne choisit pas une personne mais la liberté d'expression "des personnes". Nuance...

Écrit par : agathe | dimanche, 09 mars 2008 20:19

Peut-être ce passage de Marx (dernières lignes de "la question juive" ) aidera-t-il serval à mieux accepter certaines étapes de son devenir :

"L'homme véritable, on ne le reconnaît d'abord que sous la forme de l'individu égoïste, et l'homme réel sous la forme du citoyen abstrait.
Cette abstraction de l'homme politique, Rousseau nous la dépeint excellemment : « Celui qui ose entreprendre d'instituer un peuple doit se sentir en état de changer, pour ainsi dire, la nature humaine, de transformer chaque individu, qui par lui-même est un tout parfait et solidaire en partie d'un plus grand tout, dont cet individu reçoive, en quelque sorte, sa vie et son être, de substituer une existence partielle et morale à l'existence physique et indépendante. Il faut qu'il ôte à l'homme ses forces propres pour lui en donner qui lui soient étrangères et dont il ne puisse faire usage sans le secours d'autrui. » (Contrat social, livre II.)
Toute émancipation n’est que la réduction, du monde humain, des rapports, à l'homme lui-même.
L'émancipation politique, c'est la réduction de l'homme d'une part au membre de la société bourgeoise, à l'individu égoïste et indépendant, et d'autre part au citoyen, à la personne morale.
L'émancipation humaine n'est réalisée que lorsque l'homme a reconnu et organisé ses forces propres comme forces sociales et ne sépare donc plus de lui la force sociale sous la forme de la force politique."

Écrit par : urbain | dimanche, 09 mars 2008 20:30

On s'amuse bien ici, à ce que je vois...
On se croirait presque chez José,
hey oh
ressaisissez-vous, non?

Écrit par : skalpa | dimanche, 09 mars 2008 20:51

rien d'autre à dire en ce jour d'élection???

UN VILLAGE hors du temps, c'est cela.

bonne nuit les intemporels

Écrit par : bonnefée | dimanche, 09 mars 2008 21:06

Les résultats des élections seront-ils à la hauteur de la désillusion des électeurs ?

Pour l'instant, les chiffres arrivent au compte-goutte ...

Écrit par : agathe | dimanche, 09 mars 2008 21:10

élections, piège à cons .

Écrit par : urbain | dimanche, 09 mars 2008 21:17

Cher Urbain, bonsoir.
une finesse d'analyse incomparable.
Un vrai plaisir.

Écrit par : odm | dimanche, 09 mars 2008 21:46

"Elections, piège à cons"
Ecrit par : Michel Houellebecq | samedi, 08 mars 2008 22:08

élections, piège à cons .
Ecrit par : urbain | dimanche, 09 mars 2008 21:17

copieur ! :-)

Écrit par : Michel Houellebecq | dimanche, 09 mars 2008 21:53

Juppé réelu dés le premier tour à Bordeaux...

Écrit par : Pamela de Barres | dimanche, 09 mars 2008 21:56

Ecrit par : Michel Houellebecq | dimanche, 09 mars 2008 21:53

Badiou l'avait déjà emprunté aux étudiants, plus à un emprunt près...

Écrit par : agathe | dimanche, 09 mars 2008 22:10

Mince, j'ai oublié le sourire en fin de phrase, indispensable.

;-))

Écrit par : agathe | dimanche, 09 mars 2008 22:20

"alors qu'il à utilisé plusieurs adresse IP pour contourner le système."

Il faut que l'auteur m'explique comment faire, car moi je l'ignore !

Écrit par : odm | dimanche, 09 mars 2008 22:29

odm,
on dirait que tu as un peu perdu de ton discernement ... d'autres heureusement y ont suppléé : oui naturellement c'était un des slogans de mai ... il y a 40 ans , et comme le souligne Badiou toujours ( plus que jamais ) d'actualité : qu'avons nous à gagner entre la droite de droite et la gauche de droite ... c'est un non évènement de plus.
La vérité est ailleurs : le règne, grotesque mais durable, de Bouffon est bien l'épiphanie de notre médiocrité, la mesure de la nullité ( abyssale) accumulée depuis plus de 30 ans de toute pensée critique dans le champ du social et de la politique, de la part des intellectuels et des politiques réputés défendre l'émancipation et la justice sociale.
La post-modernité s'épanouit pleinement dans le délabrement total de cette absolue déréliction. L'aspect positif c'est que la "situation" met tout ça maintenant en pleine lumière : c'est cela (cette déchéance de ce qui serait censé s'opposer à ce qu'il personnifie ) que nous entendons dans le nom de sarkozy.

Écrit par : urbain | dimanche, 09 mars 2008 22:32

Je ne parlais pas de ce commentaire, qui me semble reflèter la réalité politique de ce jour.

Écrit par : odm | dimanche, 09 mars 2008 22:35

Alors Pink Serval tu n'arrives pas à dégager ? Ca fait vingt fois que c'est ton dernier message, alors il faudrait te décider.
Tu as le comportement d'un troll en moins astucieux. Tu n'omets pas de franchir un point Godwin à chaque commentaire accusant à tort et à travers de nazisme et évoquant les camps. Minable, facile et grossier. TU es celui qui passe ton temps à insulter et menacer, prêt à donner rendez-vous sur la place du village pour péter des gueules. Un vrai petit coq arrogant et franchouillard. Trop coq au vin ? Tu as la vulgaire perversité de te faire passer pour une victime, terrain paranoiaque que tu as soigneusement préparé. Tu manipules des grands mots, toujours les mêmes, comme pour te fabriquer une caution politique et civique. Mais tu n'es qu'un beauf stupide. Tu ne sers à rien.

Écrit par : white serval | dimanche, 09 mars 2008 22:40

si vraiment "serval ne sert à rien" que dire de ce genre de provoc à deux balles l'incitant à répondre en lui reprochant par avance de le faire ...

Écrit par : urbain | dimanche, 09 mars 2008 22:44

La prose d'urbain présente certes quelquefois des aspects irritants, mais le retour de notre libraire favori sur la toile est bienvenu et profitable, non ?

À propos de Christian Salmon et de storytelling, une interview (quelque peu décevante il est vrai) de Mona Chollet à propos de son livre "Rêves de droite – Défaire l’imaginaire sarkozyste", sur Rue89 :
http://rue89.com/cabinet-de-lecture/mona-chollet-deconstruit-le-storytelling-a-la-sauce-sarkozy
"Dans "Rêves de droite", on lira avec plaisir, sans forcément être d’accord sur tout, le rôle de Michel Houellebecq [le vrai, pas moi] dans ce scénario… Car Houellebecq, et tout l’imaginaire culturel de la France des années 2000, c’est aussi un "cas" à propos duquel gauche et droite ont refusé de voir en quoi sa littérature incarnait l’époque."

Écrit par : Michel Houllebecq | dimanche, 09 mars 2008 23:05

Un plaisir de le retrouver

Écrit par : agathe | dimanche, 09 mars 2008 23:35

"l'imaginaire de gauche", Houllebecq , Onfray !!!
et après ça vous vous étonnez de prendre sarkozy en pleine poire ?
et d'être totalement dépourvus de toute instrument critique pour affronter la pensée la plus vulgaire et la plus néantiforme que la droite capitaliste ait jamais produite ?
C'est pas de "l'imaginaire" que vous avez devant vous, encore une fois c'est votre propre nullité, incarnée, révélée, assumée ... par d'autres et qui vous en renvoient l'image cruellement fidèle.
"Le rationnel est réel, le réel est rationnel".

Écrit par : urbain | dimanche, 09 mars 2008 23:43

encore une fois c'est votre propre nullité, incarnée, révélée, assumée ... par d'autres et qui vous en renvoient l'image cruellement fidèle.
Ecrit par : urbain | dimanche, 09 mars 2008 23:43

C'est bien comme cela en effet que j'entendais la référence à Houellebecq.

Écrit par : Michel Houellebecq | dimanche, 09 mars 2008 23:49

Je ne pense pas que Sarkosy incarne une pensée néantiforme, au contraire.

Écrit par : odm | dimanche, 09 mars 2008 23:53

C'est bien comme cela en effet que j'entendais la référence à Houellebecq.

Ecrit par : Michel Houellebecq | dimanche, 09 mars 2008 23:49

Dont acte, mais ... manifestement ça n'est pas comme ça que l'entendent les "intervenants" de rue 89 ...( englués dans leur niaiserie post-moderne et nietzschéenne "de gauche" ).
Bon, là dessus , à dimanche prochain , j'ai plein d'âneries à lire ... faut quand même que je puisse en causer si on m'en parle .
Bonne nuit à tou(te)s.

Écrit par : urbain | dimanche, 09 mars 2008 23:55

Et la division de la droite au soir de ces elections est peut-être la clef de la compréhension des clivages sous-jacents à la classe politique Française.

Écrit par : odm | dimanche, 09 mars 2008 23:56

Ecrit par : urbain | dimanche, 09 mars 2008 22:44

Mon cher urbain,

C'est justement ce que je voulais éviter au Village, sachant que c'est ce qui à détruit le DEL de gb et précipité son départ.

Il est clair que je ne répondrais pas. Animer un troll (sauf pour le briser plus tard) n'a strictement aucun interêt.

Je viens de lire attentivement ton com de 20:30

Je suis désolé, mais je ne peux m'y retrouver.

Ma démarche à toujours été de favoriser le débat, la confrontation d'opinions, bref l'enrichissement mutuel par l'apport de chacun des interlocuteurs.

Rien de plus.

C'était une erreur, et finalement je la paye plus cher que ce que tu ne pourrais penser.

J'ai eu foi en l'homme. Je me suis trompé.

Partout des traine savate sont la pour pourrir tout ce qui peut porter un projet.

Partout des naïfs et des utopistes sont prêts à leur faire confiance (c'était mon parallèle avec le FN).

J'ai été largement mis en minorité par des gens dont je pensais qu'ils avaient le même but que moi : Débattre et enrichir le débat.

J'avais tort.

fin de l'histoire.

Maintenant Nef à son blog, son pote odm est ici chez lui et tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes blogesques.

Quant à moi, je reprend ma route, sous vos quolibets et vos bordées d'insultes.

C'est vrai, vous m'avez bien eu. J'ai cru en vous.

cui cui , agathe , nef....

PUTAIN quel con j'ai été...

Écrit par : Black Serval | lundi, 10 mars 2008 00:17

Si je ne suis pas d'accord avec un commentaire, je réponds ou pas.
C'est aussi simple que cela.
Je ne comprends rien à ton malaise Serval.
Reviens sur terre, il y aura sans doute d'autres personnes dont les propos te déplaîront, ou la personnalité que sais-je...
Il suffit de lire ou pas, de répondre ou pas.

Je vais être en retard....

Bonne journée

Écrit par : agathe | lundi, 10 mars 2008 08:10

Morale du jour au sujet de ce billet, si je peux me permettre :

"Je combattrai pour l'homme, contre ses ennemis, mais aussi contre moi-même."

St Ex

Écrit par : Marc Louboutin (Maclane) | lundi, 10 mars 2008 09:29

La paranoïa (le délire paranoïaque)

Qu'est-ce que c'est ?

C'est une psychose caractérisée par un délire systématisé, sans affaiblissement des capacités intellectuelles.

Cette psychose débute à l'âge moyen de la vie sur un fond de caractère paranoïaque (méfiance, orgueil, hypertrophie du Moi, susceptibilité, jugement faux, rigidité du psychisme ) à la suite bien souvent d'un conflit psychoaffectif d'importance variable.

Le délire est bien systématisé, interprétatif et les réactions agressives contre autrui sont violentes et fréquentes.

Le sujet, comme dans toutes les psychoses, adhère totalement à son délire.

Causes et facteurs de risque

Plusieurs sortes de délires paranoïaques sont décrits :

- le délire d'interprétation :

C'est un patient chez qui un beau jour tout devient subitement clair, tout s'explique, tout s'illumine.

A partir d'une perception ou d'une sensation réelle, le malade construit un délire systématisé, souvent de persécution, dans lequel tout prend une signification personnelle pour lui : il juge intentionnel et souvent malveillant le hasard.

Ces déductions sont parfois vraisemblables et le patient peut même présenter des preuves qui provoquent parfois le doute et même l'adhésion de l'entourage.

- Le délire de jalousie est un délire passionnel portant sur l'infidélité supposée du partenaire.

- Le délire de revendication :

l'éclosion du délire est brusque et rapide à l'occasion d'un fait réel et précis : surtout un préjudice, un procès perdu, une injure faible, un avancement retardé, une réforme repoussée...

Dans tous les cas, il s'agit d'une injustice vraie ou fausse dont le malade se considère la victime et entreprend d'obtenir réparation.

L'idée de préjudice devient une idée, fixe, obsédante, dominante.

Le besoin d'obtenir la réparation est impérieux. Il s'accompagne d'un état d'exaltation passionnelle et ces patients sont bien connus des magistrats.

Écrit par : quoi de nef docteur | lundi, 10 mars 2008 10:18

bonnemère, c'est quoi ce charabia de docteur

Écrit par : bonnefée | lundi, 10 mars 2008 10:47

@ quoi de neuf docteur:
Pas si simple de coller une étiquette de psychose sur un individu ....
Petit oubli (entre autres) : absence d'auto-critique...;-)

Écrit par : Sarah7 | lundi, 10 mars 2008 10:55

Passage rapide.
Trouble fête peut être...

Mais...

Vous vous rendez-compte de la superficialité de ce genre de "dialogues" ?

En sommes nous déjà aux "Nouveaux Echanges Futiles" ?

Après feu les "Définitions Egocentriques Lapidaires"...

;-)

Écrit par : Marc Louboutin (Maclane) | lundi, 10 mars 2008 10:57

Vous avez raison la fée, Sarah et Marc, excusez-moi un peu d'énervement passager.

Écrit par : nef | lundi, 10 mars 2008 10:59

Je n'aime vraiment pas cette période du village... Je n'aime pas.

Bon courage à ceux, nombreux, qui veulent faire de cet endroit un lieu sympa, de respect et d'échange. Bon courage sincère. A plus

Écrit par : Falconhill | lundi, 10 mars 2008 11:01

Je viens de lire attentivement ton com de 20:30
Je suis désolé, mais je ne peux m'y retrouver.
Ecrit par : Black Serval | lundi, 10 mars 2008 00:17

mon cher Serval,
selon mon "transcendental" de libraire (marxiste) je n'ai fait que citer, dans ce com, ( la fin d') un des textes les plus fameux de K.Marx : "la question juive". Ce texte essentiel peut servir à beaucoup d'entre nous, d'entre vous, dans toutes ces circonstances (multiples et récurrentes) où nous nous trouvons "désorientés", déçus, frustrés, amers et où une pensée forte , "claire et distincte" qui a fait époque et évènement , peut nous éclairer sur une situation qui nous échappe.

Marx y explicite la différence fondamentale entre liberté et émancipation, et les conditions de la possibilité de dépasser l'une ( réductible à l'égoïsme bourgeois et au coeur de tous les "relativismes" et "diversités" qui font notre actualité politique présente) pour atteindre l'autre ( réputée être la visée ultime du progrès social et de l'épanouissement de l'individu) , dans la perspective de l'histoire et des luttes sociales.
Et il cite lui-même , longuement, un passage célèbre de l'inspirateur de la révolution française (Rousseau) qui me semble devoir t'éclairer quant à "ton cas" , ton "problème" :

« Celui qui ose entreprendre d'instituer un peuple doit se sentir en état de changer, pour ainsi dire, la nature humaine, de transformer chaque individu, qui par lui-même est un tout parfait et solidaire en partie d'un plus grand tout, dont cet individu reçoive, en quelque sorte, sa vie et son être, de substituer une existence partielle et morale à l'existence physique et indépendante. Il faut qu'il ôte à l'homme ses forces propres pour lui en donner qui lui soient étrangères et dont il ne puisse faire usage sans le secours d'autrui. »

Pas facile, assurément ....

Écrit par : urbain | lundi, 10 mars 2008 11:22

Au fait,
pour les curieux et/ou les "désorientés" :
http://www.marxists.org/francais/marx/works/1843/00/km18430001c.htm

Écrit par : urbain | lundi, 10 mars 2008 11:30

Au fait,
pour les curieux et/ou les "désorientés" :
http://www.marxists.org/francais/marx/works/1843/00/km18430001c.htm

Écrit par : urbain | lundi, 10 mars 2008 11:35

Ecrit par : quoi de nef docteur | lundi, 10 mars 2008 10:18

Selon les Chinois, le citoyen Tenzin Gyatso est bien connu pour souffrir lui aussi de délire paranoïaque : cet homme, qui se prend depuis 1935 pour le Dalaï Lama n°14, est persuadé que les atteintes aux droits de l'homme sont monnaie courante au Tibet. Un comble ! Et même, voici qu'en cette année de Jeux Olympiques en Chine, l'état général du bon Tenzin semble s'être aggravé : lui, d'habitude si modéré, se lâche carrément. "La répression augmente jusqu'à atteindre d'énormes et inimaginables violations des droits de l'Homme, jusqu'à la négation de la liberté religieuse et jusqu'à la politisation des questions religieuses", a-t-il déclaré. Et v'lan !
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/20080310.OBS4213/le_dalai_lama_denonce_la_repression_chinoise.html
Je suis persuadé que le récent concert de Björk a encouragé DL14 à hausser le ton dans sa critique des autorités chinoises. Et du coup je remets un +1 à la géniale Islandaise. :-)

Écrit par : Michel Houellebecq | lundi, 10 mars 2008 11:40

et à propos de bouddhistes, qu'est devenue Roma ?

Écrit par : Michel Houellebecq | lundi, 10 mars 2008 12:06

Elle a achevé le cycle de ses réincarnations

Écrit par : une île | lundi, 10 mars 2008 12:07

Bonjour à tous! C'est qui qui fait caguer monsieur le maire? Pas un com' sur les municipales? Etonnant, nan?

Écrit par : etrun | lundi, 10 mars 2008 12:21

Je croyais pourtant pouvoir toujours la retrouver (tous les chemins mènent à Roma)... En attendant, je regarde passer l'etrun... :-)

Écrit par : Michel Houellebecq | lundi, 10 mars 2008 12:40

Ecrit par : etrun | lundi, 10 mars 2008 12:21

Pas un comm, un billet.

Refresh.

Écrit par : nef | lundi, 10 mars 2008 12:43

Tiens, le DEL n°3 et la question d'etrun me donnent une idée de billet sur le thème : quelles sont les femmes candidates lors des élections municipales qui vous font rêver ?
Martine Aubry ? :-)

Écrit par : Michel Houellebecq | lundi, 10 mars 2008 12:47

Ah bon refresh alors. merci nef

Écrit par : Michel Houellebecq | lundi, 10 mars 2008 12:48

je n'ai jamais aimé les punitions collectives ..mais bon!
je n'aime pas plus le lynchage..
je me suis peut-être trompée de village..
il s'appelait bien NRV mais je n'avais pas compris que c'était pour de vrai
portez vous bien
bises Serval
c'est toi qui m'as gentiment accueillie ici.. alors merci
(le reste.. c'est beaucoup trop évolué pour ma petite cervelle)

Écrit par : Maghnia | lundi, 10 mars 2008 12:55

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu