Avertir le modérateur

« Municipales : la politique du marché | Page d'accueil | Les cogitations sulfureuses de M. Biao Lin en voyage dans son pays natal. »

mercredi, 05 mars 2008

Le parcours du com-battant d'un con-sommateur con-formiste…

 

L'autre jour j'ai entendu à la radio notre Secrétaire d'État auprès du Ministère des finances, Luc Chatel, conseiller à nos compatriotes de faire jouer la concurrence pour vaincre cette hydre à 19 têtes, qu'est la hausse des prix !

 

Aussitôt une idée géniale a germé dans ma petite tête d'oiseau et je me suis mis dans la peau de nos grands journalistes, tels Michel Denisot, Michel Drucker, Étienne Mougeotte ou Jean Marc Morandini pour vous relater dans le détail les pérégrinations et les aventures d'un consommateur-zélé-désirant-lutter-contre-la-hausse-des-prix qui étrangle le pouvoir d'achat de nos  concitoyens. Devenir l'espace d'une journée journaliste d'investigation me permettait d'adapter le rêve à la réalité, de devenir à la fois sublime (…) tout en restant con.

3378d48ebba6ad39ad2e48d5d5291478.jpg

 

Au départ j'avais décidé de comparer les prix entre 3 produits qui représentaient une ration type de ma consommation quotidienne, soit une boîte de sardines en boîte à l'huile d'olive, six œufs frais et un litre de pastis sans marque…
Habitant en banlieue, j'étais obligé d'utiliser l'épave roulante qui me sert de véhicule pour me rendre dans les magasins. De ce fait, je ne comptabiliserais que la consommation de gasoil et non l'amortissement de la voiture.

 


Nous voilà partis !
Départ 9h du matin. Destination supermarché Leclerc à 2 kms. Coût du trajet  A-R = 14 centimes
Sardines = 0,87 €
Œufs = 2,12 €
Pastis = 12,86 €
Destination hypermarché Carrefour à 27 kms A-R Coût du trajet = 1,96 €
Sardines  =  0,78 €
Œufs = 2,31 €
Pastis  = 13,14 €
Destination supermarché Lidl à 12 kms A-R Coût du trajet = 0,84 €
Sardines =  0,82 €
Œufs = 1,98 €
Pastis = 11,23 €
Destination hypermarché CORA à 16 kms A-R Coût du trajet = 1,12 €
Sardines = 0,80 €
Œufs = 1,79 €
Pastis =  11,64 €
Il est 11h 27 et je décide d'arrêter là.

 

Vous avez donc remarqué que je dois, si je respecte les consignes gouvernementales, acheter, les sardines à Carrefour, les œufs à Cora et le pastis chez Lidl… Soit 38 kms de parcours en ne repassant pas par chez moi…

Cette manière de faire ses achats pour 3 produits va me prendre 1h 34 (sans les repérages), me coûter en carburant 2,66 € pour économiser une misère !

Alors les amis, si vous voulez un conseil, faites jouer vos enfants, vos animaux de compagnie, votre mari, votre femme mais évitez absolument de faire jouer la concurrence car faire jouer la concurrence, c'est perdre à tous les coups du temps et de l'argent en croyant économiser !
En ce qui me concerne, après une si dure épreuve, j'ai pris une décision : je laisse le métier de journaliste d'investigation à des individus sublimes, plus aptes au risque et surtout plus courageux !

 

Cuicui

 

Commentaires

Clap clap clap Cuicui. Bonne journée

PS : le pastis quand même c'est cher... :)

Écrit par : Falconhill | mercredi, 05 mars 2008 10:36

Article à mettre en résonance (2 visions différentes) avec celui-ci de Fulca :
http://fulcanelli.vox.com/library/post/vie-ch%C3%A8re-deux-yaourts-et-un-paquet-de-p%C3%A2tes-plac%C3%A9s-en-garde-%C3%A0-vue.html

La concurrence, c'est comme la pénibilité, la transparence... Ca n'existe pas mais ça résout tout.

Écrit par : f | mercredi, 05 mars 2008 10:50

bien vu Cuicui

j'ajoute un truc: éviter certains supermarchés, les conditions de travail y sont vraiment infectes.

merci pour le lien que je découvre à l'instant :-)

Écrit par : céleste | mercredi, 05 mars 2008 10:50

Alors là, sans réserve : excellente investigation et drôle qui plus est : ça m'a fait penser à Monsieur Hulot.

Mais je trouve le régime alimentaire très déséquilibré ;-)

On s'en doutait bien mais la preuve par cui cui est faite de l'enfumage sur l'intérêt de la pseudo concurrence pour le consommateur.

Il y a peut-être une place à prendre chez les inspecteurs des prix ?

Écrit par : juliette dze | mercredi, 05 mars 2008 10:51

Le jeu de mots sur "faire jouer" est particulièrement bien trouvé. On en conclut que le "jouet" de toute cette affaire de pseudo-concurrence, c'est, comme le dit si bien cui-cui, le "con-sommateur", dont le porte-monnaie se trouve pressé comme un citron.

Une solution : multiplier les enseignes "concurrentes" sur un même espace, pour éviter les kms et le temps dépensé pour quelques centimes d'euros d'écart.

Mais alors, le risque est que les grandes surfaces s'entendent sur les prix.

Par ici la sortie.... Zut, c'est une impasse :-(

Écrit par : off | mercredi, 05 mars 2008 10:53

Clap Clap

Ici au marché Victor Hugo à Toulouse, les 6 œufs frais sont à 1,50 E.
Hier à Intermarché Balma (banlieue de Toulouse) j'ai vu 1 Kg de carottes à 1.10 E, patate Agatha à 1.30 E le Kg et oeufs frais à 2.10... Au marché Crystal (Toulouse) carottes 0.80 et patates Agatha 0.90 E.
On ne parle que des hyper et super où les fruits et légumes sont en moyenne 30% plus chers que sur un marché local !

Écrit par : Georgettes | mercredi, 05 mars 2008 10:58

Georgettes !!!!
Rentre à la maison tout de suite au lieu de raconter ta vie !!!
T'as le ménage à faire, Christian t'attend pour commencer !!!
Pffff....

A part ça, Cui Cui, bon billet, inventif, amusant et si réaliste !
Bravo mon Zozio !!!

Écrit par : Georges | mercredi, 05 mars 2008 11:52

Ecrit par : f | mercredi, 05 mars 2008 10:50

Personnellement je n'aurais pas abordé le problème de cette façon.

Tout le monde sait que le prix des céréales de l'essence et des certaines denrées alimentaires va être durablement à la hausse, alors Auchan, Casino, 10%, 40%, on s'en fout. Le problème ce n'est même pas la baisse du pouvoir d'achat, en raison de la stagflation.

Alors les pauvres moulinets fulcaneliens et les moulinets non moins dérisoires de Luc Chatel et de Christine Lagarde me semblent bien être ce qu'ils ont l'air d'être, du vent. Notre problème serait la désinformation sur notre consommation, ma boite aux lettres vient d'en exploser de rire. Bien que nous soyons tous devenus les Huggy-les-bons-tuyaux de la consommation, en même temps que nous apprenions que nous devions mieux nous informer pour consommer moins cher, les télés (même les plus poujadistes) n'ont pas hésité à nous montrer les milles unes façons de consommer un minimum, les glaneurs de fin de marché (poubelles, achat au producteurs, potagers, etc) miséreux ou idélogiques. Le texte de fulca, c'est une nouvelle version de l'essence est chère faites du vélo.

Alors ne nous méprenons pas je ne méprise aucune de ses systèmes D ou l'idéologie anti-marché qu'elle sous-tend ainsi que l'envie d'agir en exprimant par ses actes d'achat, ses engagements.

Mais il se passe en ce moment et dans les années à venir des questions plus fondamentales et des décisions stratégiques qui ne vont pas arriver sur notre table, car ils seront occultés par cet enfumage.

Le problème c'est vers quoi on tend à l'avenir ? Comme pour le pétrole, quand l'agriculture entrera t'elle en décroissance (-offre/+demande) ? La FAO indique que les récoltes en 2007 n'ont absolument pas été catastrophiques comme certains politiques ne cessent de le répéter pour justifier l'enrichissement des céréales.

http://www.fao.org/newsroom/fr/news/2007/1000723/index.html

La part de l'alimentation dans nos budgets n'a cessé de décroître depuis plusieurs décennies. A que prix et cela va t'il continuer ?

Quelle sera notre alimentation dans dix ans, vingt ans ? Devrons- nous faire du développement durable nutritionnel (viande/poisson ou céréales) ? Combien seront nourris ? Mais surtout comment partagerons-nous ces ressources alimentaires ? Quel sera l'impact du climat, de la démographie sur nos modes d'agriculture, nos alimentations ? Quel système politique se mettra en place pour gérer cette situation ? Après un libéralisme pseudo-démocratique verrons-nous (re)fleurir des capitalismes souverainistes qui contrôleront les secteurs stratégiques de l'énergie, de l'alimentation ? Quels seront leurs moyens de coercition pour sauvegarder leur accès à ces ressources ?

http://www.lefigaro.fr/debats/2008/02/22/01005-20080222ARTFIG00684-l-agriculture-a-paris-image-de-nos-terroirs-image-d-avenir.php

Et puis, cette situation de CRISE de plus en plus permanente, nous aurons de moins en moins d'endroits où nous pourrons la faire porter aux autres. Les coréens délocalisent leurs entreprises de Chine en douce, sans prévenir les salariés en raison de la hausse des salaires (et en raison du manque de flexibilité sur les licenciements, slurp).

http://tinyurl.com/2vvpvv


Ben oui moi un plat de pâtes au beurre ou une boite de sardines, cela m'inspire ce genre de question, je vais me mettre au régime, c'est promis.

Écrit par : nef | mercredi, 05 mars 2008 12:30

En passant, maintenant on n'est plus à une mais deux IP bannies.
Je suppose que l'une est odm, mais qui est l'autre ?

A ben c'est con comme il est banni il ne peut me répondre !

Écrit par : nef | mercredi, 05 mars 2008 12:33

Mais celui qui l'a banni peut-être nous expliquer, nous dire qui et pourquoi ?

Écrit par : nef | mercredi, 05 mars 2008 13:19

Ecrit par : nef | mercredi, 05 mars 2008 12:30

Réflexions bigrement intéressantes. Comme avec les salaires, les capitalismes ont un autre moyen de tenir en laisse leurs peuples indociles, à travers la gestion du coût du panier de la ménagère. On baisse les salaires au nom de la défense de l'emploi (sans doute une variante du "donnant-donnant"). En baissant les salaires en empêchant qu'ils montent, on diminue la capacité de la population à faire face à la cherté des biens de consommation courante. On vibrionne et "on" (= les gouvernants) se rend indispensable auprès des populations en créant des mesures pour élever des "boucliers" de carton mâché censés soulager la pression sur les salaires, les conditions de vie, tout en favorisant la déthésaurisation qui va faire marcher le commerce (sarkozy récemment : "les Français épargnent trop"). Le tout permettant, du moins "on" l'espère, de faire patienter les braves gens jusqu'à ce qu'ils s'aperçoivent, mais un peu tard, qu'il n'y a finalement pas grand chose à faire, sinon qu'à subir des hausses en partie provoquées par la spéculation internationale sur les biens et les matières premières. C'est aussi ça la mondialisation des marchés. Les origines des problèmes à un endroit donné se perdent dans une cascade d'actions et d'événements pris ailleurs (le battement d'aile du papillon). Les effets de ces décisions à court terme et avec pour seul objectif l'enrichissement immédiat se diluent ainsi sur la planète entière, comme une épidémie, en s'amplifiant.

Nénamoins, ci cela est vrai des catastrophes ou des mauvaises nouvelles, cela ne l'est pas pour les bons résultats et les bonnes nouvelles, qui savent ne se répandre que dans des tuyaux bien précis qui conduisent la bonne soupe dans des assiettes bien définies à l'avance.

Etrange, non cette main invisible qui favorise la socialisation des pertes et garantit la privatisation des profits. On sait capitaliser, on ne sait pas redistribuer.

Écrit par : off | mercredi, 05 mars 2008 15:00

Mais surtout le marché n'a cessé de nous faire croire que nos économies pouvaient éternellement améliorer les conditions de vie du plus grand nombre. Bien sûr, avec le sacrifice, consenti par l'ensemble, de quelques uns. Michel Rocard rappelait aujourd'hui dans Le monde que ce système était en place depuis 10 mille ans (néolithique). Certains lui attribuent même l'essor du processus démocratique.

N'est-il pas en train de basculer vers un système qui améliore les les conditions de vie d'un petit nombre, avec un sacrifice consenti par les mêmes, du plus grand nombre ? La spéculation se nourrit de cette doctrine, un petit nombre profite sans vergogne aucune des besoins essentiels au plus grand nombre. On ne se contente plus d'exploiter par le travail, on exploite par la consommation et son évaluation.

Le cas de l'Afrique est surement le plus inquiétant à cet égard. Si beaucoup peuvent douter de l'entrée en récession (ou stagflation) des USA, voir de l'Europe, lors du semestre à venir, qui peut encore douter que l'Afrique sera de plus en plus exclue du partage des richesses pendant de nombreuses années encore ?

Écrit par : nef | mercredi, 05 mars 2008 16:00

Bon sang de bonsoir !

Imaginer qu'un pastiche pouvait faire naître dans chaque cerveau disponible de ce blog une telle réflexion sur l'économie et la consommation globale du 21ème siècle me laisse rêveur !

En tout cas, par quelques situations humoristiques mais plausibles, je voulais montrer l'absurdité des slogans gouvernementaux et parfois des organismes de défense des consommateurs.

Passer des heures dans les supermarchés, les hypermarchés, les marchés, les pharmacies, les boutiques de Hi Fi pour découvrir finalement qu'il n'existe pratiquement pas de magasins vraiment moins chers (sauf les lows costs et encore avec une qualité de merde : 15 % de gras dans le pâté en plus, moins de fruits dans les confitures et plus de pectine, etc...) mais qu'il y a des produits d'appel moins chers disséminés dans des magasins différents !

D'où ce fameux "parcours du combattant" que peu de gens ont le temps et la disponibilité de réussir, d'autant qu'il coûte très cher en transport !

Enfin un dernier point : les prix imposés.
Les prix des équipements vidéos, chers comme écrans géants, etc, sont des prix imposés soit par les fabricants, soit les importateurs et les prix sont identiques PARTOUT ! Contre toute législation...

Alors vous savez, la notion de concurrence dans notre société, c'est un peu une tarte à la crème comme les droits de l'homme dans le monde.

Toujours mise en avant, jamais respectée !

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | mercredi, 05 mars 2008 18:18

Mon cher cuicui ton expédition courageuse n'a pas couvert un autre champ possible de la concurrence faire ses courses aux quatre coins de l'hexagone. (Ajaccio ville la plus chère)

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/03/05/01011-20080305FILWWW00539-distribution-ajaccio-ville-la-plus-chere.php

Écrit par : nef | mercredi, 05 mars 2008 18:20

Ecrit par : nef | mercredi, 05 mars 2008 18:20

Nef, comme je le disais l'autre fois sur le DEL d'à côté, les grandes surfaces en Corse sont scandaleusement hors de prix, y compris l'hiver quand il n'y a pas de touristes !!!

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | mercredi, 05 mars 2008 18:24

On serait tenté de penser que le capitalisme a poussé le bouchon un peu loin, tellement que le fait qu'il produise directement des inégalités là où elles n'existaient pas ou, plus exactement, là où des dispositifs avaient été délibérément mis en place pour éviter son apparition. La sécurité sociale en est un exemple.

A partir du moment où il n'existe plus de secteur non-marchand (la santé ayant de longue date été investie par les logiques marchandes, à commencer par celles des industries pharmaceutiques), il devient difficile de préserver un dispositif d'égalité d'accès au service (encore) public en question. Entraîné dans un changement de pratiques qui le dépasse de loin - la progression de la logique comptable - il perd de sa spécificité. Dit autrement, il semble désuet, dépassé dans la forme et inadapté aux standards de la société moderne quant au fond.

On parle alors d'assistanat. Lequel va à l'encontre de l'idéal de l'homme nouveau que se donne le libéralisme : une sorte de Robinson Crusoé des villes oeuvrant seul et libre à sa survie sur son île de solitude, les autres étant le décor,les ressources et les osbtacles à sa libre entreprise.

Dans ce monde d'îlots fortifiés, il y a peu de place pour la reconnaissance de l'autre comme égal, et encore moins pour la solidarité. A dire vrai, la liberté de l'un se paye au prix de la non reconnaissance des liens de l'autre et des liens d'interdépendance avec autrui qui faisaient que dans la société désuète les individus menaient leur existence parmi, au milieu avec et parfois contre les autres. Mais toujours avec la conscience que la solitude n'existait pas, comme disait la chanson.

Le Robinson des temps modernes a rejeté tout ça au nom de son indépendance, de sa valeur personnelle, de son génie propre, de la nécessité de faire sa route seul dans un monde sans fins autres que celles que l'on se donne et surtout que l'on est capable d'aller chercher avec les dents. Rambo est à cet égard le double spéculaire de Sarko. De hautes valeurs de fierté qui s'accommode de l'inexistence d'autrui, comme une forme de cécité un tantinet paranoïde quand même. ce n'est pas tant qu'autrui n'existe pas, c'est qu'il n'est pas vu en tant que membre d'un ensemble social plus large, en fait étendu à l'espèce humaine, à la terre entière, comme une série de poupées russes. Et dont bien-sûr l'observateur serait lui-même partie intégrante.

Dans cette perspective de la nouvelle société, où les services à la personne abondent et remplacent contre monnaie sonnante et trébuchante des dispositifs autrefois publics, reliés à la notion désormais illisible d'intérêt général, c'est bien à l'irrépressible montée en puissance d'une société marchande déclinée selon des modalités individuelles - les besoins du client - que l'on assiste, avec joie ou effroi, selon que l'on est moderne ou vieux jeu.

En ce sens la société actuelle se thatchérise à grands pas, si l'on met sous ce vocable cette éminente philosophie de l'ex-Premier ministre britannique affirmant que la société n'existe pas et qu'il n'y a que des individus. Comment faire croire à des individus néanmoins rassemblés par une langue et une cuiture communes qu'ils ne font pas société ? C'est sans doute toute la force de ces mécanismes d'individuation, d'évaluation inidividuelle des goûts, penchants, performances, rendements, et tutti quanti de parvenir à les en convaincre.

Ainsi également, s'agissant du pouvoir d'achat, on en vient à définir des niveaux différents en fonction des classes sociales d'appartenance et des habitudes de consommation qui leur sont liées.

Ce n'est pas faux, bien-sûr, mais derrière la pertinence de l'outil se profile l'idée d'une société lézardée, ghettoïsée, dans laquelle chacun a ce qu'il peut avoir et ce qui lui est du en fonction de ce qu'il peut s'offrir.

Cela donne de la souplesse à l'ensemble et rend le tout plus résistant aux demandes alors forcément catégorielles, corporatistes, de tel ou tel segment de la société qui se sent lésé. Lequel aura d'abord à affronter la réprobation des autres. Le choc des égoïsmes laisse de la marge aux gouvernants.

ça peut gueuler plus fort sans remettre en cause la marche du navire. Ah la magnifique flexibilité des sociétés complexes ! Sa modernité qui consiste pour une société de (se donner l'illusion de) vivre en rupture permanente avec elle-même, à réviser son passé, sa tradition, son histoire d'un oeil purement utilitariste, pragmatique et moderne. Les crises sont alors intelligibles comme de simples phénomènes d'ajustement trop longtemps différés aux conditions nouvelles. Et les réformes sont la potion magique, un peu amère certes, mais qui vont nous remettre sur le chemin du progrès, la marche en avant après des siècles d'immobilisme.

C'est un peu le portrait de notre quotidien enchanté. Alors, la hausse des prix, franchement, qu'est-ce qu'on en a à faire ?!

Écrit par : off | mercredi, 05 mars 2008 19:21

une petite image en passant
http://img505.imageshack.us/img505/4393/cotsotmateurev7.jpg

Écrit par : skalpa | mercredi, 05 mars 2008 22:15

excellent drôle et méchamment pédagogique
à faire parvenir au génial ministre du commerce de toute urgence

Écrit par : tgb-rue-affre | mercredi, 05 mars 2008 22:34

http://www.humanite.fr/2007-02-05_Societe_La-prison-pour-52-60-euros-de-nourriture-volee

Écrit par : nef | jeudi, 06 mars 2008 12:45

très bon texte, mais quelle idée d'avoir une voiture et de faire ses courses dans différents supermarchés...la dépense de l'essence et l'usure de la voiture doivent bien être supérieures; habitant paris-intra muros; Champion et le marché couvrent mes besoins alimentaires...
D'ailleurs en parlant de hausse, je suis scandalisée par la hausse dérisoire de mon salaire..

HS// Ayant pris des vacances hors du web, pourquoi odm a été banni?

Écrit par : Pamela de Barres | jeudi, 06 mars 2008 12:59

Il a traité les corses de racistes...Serval est alors passé par toutes les couleurs de l'Arc-en-ciel... Nous avons essayé de raisonner Serval, mais pour le moment il est trop colère.

Écrit par : nef | jeudi, 06 mars 2008 14:01

D'ailleurs en parlant de hausse, je suis scandalisée par la hausse dérisoire de mon salaire..

Ecrit par : Pamela de Barres | jeudi, 06 mars 2008 12:59

Mais ! Moi je suis scandalisé par la non-hausse de mon salaire, depuis des années déjà !!!

;-)

Écrit par : adrien (de rien) | jeudi, 06 mars 2008 14:11

Ecrit par : off | mercredi, 05 mars 2008 19:21

Quel magnifique texte qui invite au rassemblement et à l'action !

Écrit par : nef | jeudi, 06 mars 2008 14:56

si tant est que cela soit encore possible dans cette société d'experts qui nous contrôle et nous dirige... :

http://www.mediapart.fr/presse-en-debat/pouvoir-et-independance/14022008/luc-boltanski-nicolas-sarkozy-s-inscrit-dans-la-con
ou

http://tinyurl.com/2ovbqt

....comme du bétail. Remplacez "liberté, égalité, fraternité" par "l'homme est une source de profits pour l'homme" et vous aurez une image à peu près fidèle de nos conditions de vie sociale contemporaine. La recherche d'emploi est ainsi une source de profits pour ceux qui encadrent les personnes à la recherche d'un poste. La recherche elle-même, y compris son issue, est secondaire pour les organismes d'aide, par rapport à ce que cela leur rapporte :

http://www.monde-diplomatique.fr/2008/02/LHOUR/15632

Écrit par : off | jeudi, 06 mars 2008 15:25

Lorsque l'on créée une entreprise après être passé par la case chômage, ce que l'ANPE vous propose comme aide à la création ce sont des heures payées fort cher à une espèce d'escroc qui se contente de remplir avec vous la demande d'exonération de charges sociales auprès de la DDTE (Direction départementale de l'emploi). Dossier de 27 pages que cet escroc maîtrise sur le bout des doigts, qu'il remplit avec vous en inscrivant des chiffres qu'il vous demande très à la louche, en deux heures c'est bouclé et c'est facturer plusieur milliers d'euros par chomeur créateur à l'ANPE, pour souvent une exonération de charges à l'année de quelques centaines d'euros.

Je me demande si ce fric ne serait pas plus utile en micro-crédit accordé aux TPE pour commencer leur activité, quand les banques ne leur prêtent rien.

Écrit par : nef | jeudi, 06 mars 2008 15:54

Un sujet qui ne devrait pas rassurer les futurs chômeurs concernés par les plans sociaux. Le blog Les plans sociaux sur l'actualité des plans sociaux monté par odm est en lien ici.

http://lesplanssociaux.hautetfort.com/

Écrit par : nef | jeudi, 06 mars 2008 16:05

http://www.liberation.fr/actualite/societe/313952.FR.php

Brice Hortefeu pour connaître les chiffres de l'immigration irrégulière affirme se baser sur les données fournies par l'aide médicale d'Etat. Gare aux fichiers.

http://www.france5.fr/c-a-dire/index-fr.php?page=emission&id_article=289

Écrit par : nef | jeudi, 06 mars 2008 16:15

HS// lu en diagonale, Serval quitte le Village?

pas vue d'insultes racistes de la part d'odm, suis contre son bannissement...

Y'a des fortes têtes ici, et des succeptibles...des tolérances à géométrie variable....

@ cui-cui...les demandes d'excuses et de changement de comportement de la part d'odm sont éxagérées, ce n'est pas un gamin à qui on doit administrer des remontrances publiques..

Écrit par : Pamela de Barres | jeudi, 06 mars 2008 16:41

Nef clap clap pour tout

Écrit par : Pamela de Barres | jeudi, 06 mars 2008 16:42

Ecrit par : nef | jeudi, 06 mars 2008 16:15

A.H.

B.H. (aime-t-il aussi les animaux, celui-là ?)

Papon pa pon pa pon....

Écrit par : off | jeudi, 06 mars 2008 17:07

@ cui-cui...les demandes d'excuses et de changement de comportement de la part d'odm sont éxagérées, ce n'est pas un gamin à qui on doit administrer des remontrances publiques..

Ecrit par : Pamela de Barres | jeudi, 06 mars 2008 16:41

C'est ça ou une fessée en public, au choix Paméla...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | jeudi, 06 mars 2008 18:01

C'est ça ou une fessée en public, au choix Paméla...

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | jeudi, 06 mars 2008 18:01

#######################

Signé cui cui, les mains comme des battoirs à linge... Je viens de lire cette jolie histoire de la "montagne" et je suis ému aux larmes tellement, elle est triste et réaliste !

Sensibles et émotifs s'abstenir... Ce drame est ô combien poignant...

La voici : http://aufildel-eau.hautetfort.com/archive/2008/03/05/la-montagne.html#comments

Ou comment un petit être charmant sans défense se fait agresser par deux grosses brutes épaisses et sanguinaires...
Défense de rire...

Prière de lire les commentaires...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | jeudi, 06 mars 2008 18:45

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | jeudi, 06 mars 2008 18:45

Il a son avis et tu as le tien...c'est son ressenti..quand aux commentaires ils sont justes et émanent de gens que tu apprécies alors what's the problem? pourquoi es tu toujours à cran et aussi érectile...
Bonne soirée cui-cui et à demain..un peu d'empathie et de légereté..

Écrit par : Pamela de Barres | jeudi, 06 mars 2008 18:59

Ecrit par : Pamela de Barres | jeudi, 06 mars 2008 18:59

Où vois tu que je suis à cran, Pam ?

Je n'ai jamais été aussi décontracté !

À bientôt Pam !

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | jeudi, 06 mars 2008 19:13

rendez-nous odm

Nous sommes armés

http://desastres.free.fr/Juvet1.mp3

Écrit par : comité odm | jeudi, 06 mars 2008 19:45

nous gradurons les souffrances infligées.

http://desastres.free.fr/instru/Bo(rdel)ero.mp3

Écrit par : comité odm | jeudi, 06 mars 2008 19:50

attention cela va faire mal

http://desastres.free.fr/mrs.miller-impanema.mp3

Écrit par : comité odm | jeudi, 06 mars 2008 19:55

http://desastres.free.fr/LaReineDeLaNuit.mp3

Lord vous dira quel film cela a inspiré.

Écrit par : comité odm | jeudi, 06 mars 2008 20:05

si vous ne cedez pas tout peut arriver

http://desastres.free.fr/tout%20peut%20arriver.mp3

Écrit par : comité odm | jeudi, 06 mars 2008 20:05

@ cui-cui...les demandes d'excuses et de changement de comportement de la part d'odm sont éxagérées, ce n'est pas un gamin à qui on doit administrer des remontrances publiques..

Ecrit par : Pamela de Barres | jeudi, 06 mars 2008 16:41

I agree car il faudrait aussi en demander à cui cui pour ses accusations injustifiées et parfois à Serval pour certains débordements ici ou là, sans parler de quelques mauvais(es) coucheur/ses qui ne passent ici que pour casser sans aucun argument.

Et afin de prendre les devant et éviter les battoirs de quiconque, je présente mes excuses pour l'ironie dont j'ai du faire preuve parfois mal à propos ;-)

Mais, p... le comité odm a un goût musical de chiotte et ça je le maintiendrai même sous les coups du martinet (oups, encore un oiseau !). Sûr que pour éviter ça, il vaudrait mieux que les casques bleus fassent qq chose...

Au fait comment on fait quand on est "banni" (quelle expression !) pour venir faire valoir son point de vue ?

Écrit par : juliette dze | jeudi, 06 mars 2008 20:08

bon , alors, de la musique plus romantique pour les filles (mais pour notre camarade odm injustement sequestre hors de ce lieu d'expression libre !!!) o-d-m-on-t'm-o-d-m-on-t'm-o-d-m-on-t'm-o-d-m-on-t'mo-d-m-on-t'm-o-d-m-on-t'mo-d-m-on-t'm-o-d-m-on-t'mo-d-m-on-t'm-o-d-m-on-t'mo-d-m-on-t'm-o-d-m-on-t'mo-d-m-on-t'm-o-d-m-on-t'm

http://www.youtube.com/watch?v=9UiUsA_4fC0

Écrit par : robert humbley | jeudi, 06 mars 2008 21:30

Juvet et la Castafiore devraient être inscrits au registre des armes non conventionnelles de destruction massive, la vache (c'est pas un oiseau) c'est violent !

Écrit par : nef | jeudi, 06 mars 2008 21:30

Ecrit par : robert humbley | jeudi, 06 mars 2008 21:30


Excellent ;-))

D'inflexibles à flexibles...

Écrit par : agathe | jeudi, 06 mars 2008 21:34

Bonsoir Bob !

De la fantaisie, ouf...

Écrit par : agathe | jeudi, 06 mars 2008 21:35

nef

Bannir Juvet...

Écrit par : agathe | jeudi, 06 mars 2008 21:39

allez si on passait à autre chose....
Du sujet du billet, par exemple, ou une extension de celui-ci...
http://www.humanite.fr/2007-02-05_Societe_La-prison-pour-52-60-euros-de-nourriture-volee

Écrit par : skalpa | jeudi, 06 mars 2008 21:40

Salut magathe, comme le dit si bien odm, la France et le monde occidental veillissent, mais la révolution viendra peut-être de cette génération.

http://fr.youtube.com/watch?v=jNV5bgsv984&feature=related

Écrit par : nef | jeudi, 06 mars 2008 21:45

Ecrit par : nef | jeudi, 06 mars 2008 12:45

Skalpa, tu suis pas !

si tu continues tu vas être banni comme odm;-))))

Écrit par : nef | jeudi, 06 mars 2008 21:48

Ecrit par : skalpa | jeudi, 06 mars 2008 21:40

Lu déjà et révoltée encore. Après les banalités d'usage, il vaut mieux en France détourner gros. Ecoeurant d'assister à ça...

Écrit par : agathe | jeudi, 06 mars 2008 21:49

nef

Tu deviens insolente... ;-))

Écrit par : agathe | jeudi, 06 mars 2008 21:50

Bonsoir Bob !

De la fantaisie, ouf...

Ecrit par : agathe | jeudi, 06 mars 2008 21:35

au fait, on a toujours ton seau a champagne

Écrit par : robert humbley | jeudi, 06 mars 2008 21:59

D'inflexibles à flexibles...

Ecrit par : agathe | jeudi, 06 mars 2008 21:34

salut la gatounette

sinon, dans le genre bête (mais aquatique néammoins), y a ça…

http://www.youtube.com/watch?v=0UW1GWE6qxg

Écrit par : robert humbley | jeudi, 06 mars 2008 22:00

bob

Justement, ça manque de pétillant ! Boum !

De vie, de bulles, de légéreté, de distance, de recul, de sourire, de tolérance, d'amitié, de souplesse, de solidarité, de différence...

J'aime la couleur, les couleurs, les différences....

Écrit par : agathe | jeudi, 06 mars 2008 22:02

Bob

Shushi the best !!!

Écrit par : agathe | jeudi, 06 mars 2008 22:03

J'aime la couleur, les couleurs, les différences....

Ecrit par : agathe | jeudi, 06 mars 2008 22:02
les brumes, les brunes, les blondes, les bombes… tiens, les bombes… c'est peut-être une idée…

Écrit par : robert humbley | jeudi, 06 mars 2008 22:04

Retour dans le sujet :
http://www.20minutes.fr/article/217429/Monde-Une-execution-coute-trois-fois-plus-cher-que-la-perpetuite.php
Hum...

Test.
Les corses sont nuls.

Écrit par : f | jeudi, 06 mars 2008 22:15

http://www.youtube.com/watch?v=67ANtTZpCmE

Écrit par : robert humbley | jeudi, 06 mars 2008 22:15

f et Bob

Voilà, un peu d'ambiance ;-))

Écrit par : agathe | jeudi, 06 mars 2008 22:17

test
les corses ne chantent pas si bien qu'on le dit… … … 

Écrit par : robert humbley | jeudi, 06 mars 2008 22:18

et voila l'original

http://www.youtube.com/watch?v=o-zoPgv_nYg&feature=related

(en american plouc dans le texte)

Écrit par : robert humbley | jeudi, 06 mars 2008 22:20

test
les corses ont du caractère (parfois mauvais)

Écrit par : agathe | jeudi, 06 mars 2008 22:20

et oui, je me suis déchiré....
lien déjà posté...
mais noyé au milieu de querelles déliennes....

Écrit par : skalpa | jeudi, 06 mars 2008 22:21

mais noyé au milieu de querelles déliennes....

les querelles déoliennes, c'est que du vent, mais au moins, c'est renouvelable ( à l'infini ?)

mais bon, moi c'que j'en dis, c'était d'avant les grèves, forcément

Écrit par : robert humbley | jeudi, 06 mars 2008 22:26

mais… banni soit qui mal y poste…

Écrit par : robert humbley | jeudi, 06 mars 2008 22:27

je propose que l'on bannisse avec parcimonie et a bon escient…

Écrit par : robert humbley | jeudi, 06 mars 2008 22:28

parcimonni, je veux bien, c'est un bon corse, mais abonessian, mefions nous des arméniens

Écrit par : robert humbley | jeudi, 06 mars 2008 22:30

Ciao nef et bob et tous (pour faire bonne mesure, j'ose l'italien)

Écrit par : agathe | jeudi, 06 mars 2008 22:35

bona notte (en insulaire dans le texte)

Écrit par : neffertittinna | jeudi, 06 mars 2008 22:40

ciao bella

Écrit par : robert humbley | jeudi, 06 mars 2008 22:41

bon, allez, messieurs dames, on ferme…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

Écrit par : robert humbley | jeudi, 06 mars 2008 22:45

;-))

Écrit par : agathe | jeudi, 06 mars 2008 22:46

Infâme :
http://www.imedias.biz/radio/actualite-bfrance-inter-diffuse-lagression-de-sa-journaliste-sonb-16957.php

Écrit par : f | jeudi, 06 mars 2008 23:00

Test.
Les corses sont nuls.

Ecrit par : f | jeudi, 06 mars 2008 22:15

test
les corses ne chantent pas si bien qu'on le dit… … …

Ecrit par : robert humbley | jeudi, 06 mars 2008 22:18

test
les corses ont du caractère (parfois mauvais)

Ecrit par : agathe | jeudi, 06 mars 2008 22:20

Dire "LES", au choix, femmes, arabes, corses, chats, ouvriers, est une généralisation hâtive qui ne fait jamais plaisir aux intéressés, de là à bannir les étourdis ou les provocateurs...

Écrit par : juliette dze | jeudi, 06 mars 2008 23:10

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu