Avertir le modérateur

« le baisé de Jean | Page d'accueil | Les autres images de la semaine - Vladimir »

jeudi, 14 février 2008

Ségolène, si tu reviens, j'annule tout

free music


 
On peut aimer ou pas Jean-michel Aphatie. C'est selon ses gouts. Toutefois hier soir sur le plateau de Canal il a développé une thèse intéressante sur le statut du président de la République. Pour l'anecdote, il s'est contenté de relire ce qu'il avait écrit la veille sur son blog.

En deux mots voici l'affaire. En 2007, le statut pénal du chef  de l'Etat a été réformé. Durant son7e54268e88c6b9217ea8d6867e640428.jpg mandat désormais personne ne peut porter plainte contre lui..Ce qui ne l'empêche pas lui de pouvoir porter plainte comme c'est le cas dans cette histoire de SMS (dont au passage la grande majorité se fiche éperdument). Un statut absurde , limite dictatorial puisque dans le cas actuel un homme a tous les droits et ne peut être inquiété en retour, ni même témoigner ou se justifier de sa décision d'actionner la justice. Ubu roi, une fois de plus.

Sur ce même plateau, il y avait Ségolène Royal, à qui on a, dans la foulée de la diatribe d'Aphatie, demandé son avis sur le sujet.
 
Chic, chic, me dis je, on va avoir surement une parole tranchée, des termes forts et des propositions.

Ben non...Une fois de plus. Sans idées, comme d'habitude, sans proposition comme d'habitude, sans honte et sans vergogne l'Eva Peron des balcon de défaite a préféré botter en touche et reparler de sa sainte colère sur les sort des handicapés lors du débat entre les deux tours.

Certes, le sujet est important et, hélas, trop souvent occulté. Mais n'y avait il pas un meilleur moment pour en parler ?

Ne pouvait t'elle pas donner son avis sur ce statut inique, plutôt que d'actionner la langue de bois et éluder la question ?
 
Non, elle ne pouvait pas. Comme elle ne peut pas admettre que les voix qui se sont portées sur elle étaient en partie des voix "contre" Sarkozy et pas "pour" un programme qu'elle n'avait pas. Comme elle ne peut pas admettre le suffrage universel au point de n'avoir pas pris le risque de se présenter aux législatives. Comme persuadée de son aura elle croit pouvoir prendre le PS pour le mener doucement mais surement à une ruine qui s'annonce déjà, juste pour se représenter en 2012, comme si actuellement c'était le sujet de préoccupation majeur des électeurs qui subissent les franchises médicales, la baisse du pouvoir d'achat et le président bling-bling.
 
Est ce qu'on a pas mieux à attendre de celle qui veut faire entrer la gauche dans le XXIème siècle ?

Ségolène Royal était venue sur le plateau de Canal, uniquement pour vendre sa camelote, ses talons et son vide intersidéral.

Juste de quoi donner envie d'annuler trente ans d'espoir dans la gauche et de ne plus voter pour le PS.

 

Serval

Commentaires

Hum, hum, voici un billet au ton polémique ;)

Faire entrer la gauche dans le XXI° siècle me semble être pour beaucoup une formule signifiant, sans le dire explicitement, accomplir enfin ce virage à droite qu'on lui reprochait naguère si âprement de vouloir négocier et que beaucoup espère désormais lui voir prendre. Cette "rupture" étant vendue comme le seul moyen de revenir dans la roue de la droite bling-bling (le bruit des chaînes des petits salaires courant derrière les miettes du capital) avec, pour seule différence, simplement un petit supplément d'âme envers les "p'tites retraites" et les "p'tits salaires".

S'agissant maintenant de la plainte de sarkozy, il semblerait qu'elle pose un problème particulier, le chef de l'Etat ne pouvait être engagé dans aucune procédure judiciaire durant l'exercice de son mandat. Il ne peut en principe pas plus poursuivre à titre personnel qu'être poursuivi, car il ne peut être partie prenante d'une enquête, être témoin, interrogé, pouvoir apporter des preuves de sa bonne foi, etc.

Enfin la question de la disproportion entre les revenus de plus en plus élevés de certains, indépendamment de la conjoncture économique, et la faiblesse aggravée du niveau de vie d'une grande partie de la population, glissant doucement dans la paupérisation pendant que l'on célèbre l'argent roi, est en fait la partie émergée d'un système capitaliste qui porte atteinte aux valeurs non cotées en Bourse de la démocratie. C'est dire que remédier à ce problème du mal vivre pour une partie croissante de la population dans un pays dont le PIB ne cesse de s'accroître, suppose davantage que des critiques acerbes contre des seules personnes ou des catégories de la population qui en sont les (heureux) bénéficiaires. Cela met bel et bien en cause et de manière fondamentale le contrat social : que faisons-nous ensemble ? Que veut dire faire partie d'une même société ? Quelle est la plus-value de l'organisation sociale ? etc. Ces réflexions s'inscrivant dans le cadre d'une problématique d'ensemble : la société politique ou la jungle marchande ?

Merci à Serval, une fois de plus, d'avoir soulevé un beau lièvre.

Écrit par : off | jeudi, 14 février 2008 10:20

Off a raison, tout cela n'est que paillettes, ors et société du spectacle qui nous offre des os à ronger (et les os de lapin...). La question est bien : la gauche doit-elle être capitaliste (sociale libérale, sociale démocrate...) alors que même dans les pays où ce genre de gauche est censée être au commande, le fossé entre les bas revenus et les hauts revenus s'aggrandit, les politiques d'accueil et d'immigration sont quasi-semblables, la politique de développement durable quasi-similaire, les délocalisations aussi nombreuses, le dumping social dans les pays pauvres accepté, où la politique étrangère s'aligne, où les mesures d'ordre et de surveillance emboitent le pas aux libéraux et conservateurs, où le co-développement n'est qu'une façade bien-pensante qui cache de juteux contrats et un soutien à des dictatures grandes consommatrices d'armes et de pots-de-vin. Peut-on faire face aux défis du XXIème siècle en ne travaillant que dans les marges du libéralisme, en le soupoudrant de mesurettes sociales, en ne s'attaquant pas à ces dogmes fondamentaux ?

Écrit par : nef | jeudi, 14 février 2008 10:40

Je suis désolé mais ayant bien suivi l'émission madame Royal n'a parlé que de sujets politiques et c'est tout à so honneur, quand on l'interrogeait sur ce ui n'est finalement que des détails ou tout autre chose que de lapolitique.

Les questions ont tourné autour:

- du SMS
- des petites phrases assassines du PS
- d'un duel avec Delanoë
- de Neuilly
- de l' amour et de l' agapè ("Vous choisissez la Bible ou Le Banquet de Platon?"... Et gna gna gna... "Les deux!" ... )

Mais les réponses, elles, ont été:

- les handicapés
- le pouvoir d' achat
- la défense des politiques pratiquées par les élus de gauche (tous)
- l' éducation
- les banlieues
- l' annonce de visites sur le terrain à Vaulx en Velin et à Villeurbanne
- l' hommage appuyé à B Delanoë
- et la pointe finale sur le zapping qui ne présentait aucune image trash venant du service public

Je truve tout cela finalement adimiable pour une respnsable politique. Et vous je vous trouve soit un peu naïf, soit démago....

Écrit par : Enz | jeudi, 14 février 2008 12:04

Ségolene Royal : ...une nuageuse bourgeoise dont la pensée, si elle existe, est quelque peu secrète...

Alain Badiou


tout est dit

Écrit par : tgb-rue-affre | jeudi, 14 février 2008 13:21

Ségolene Royal : ...une nuageuse bourgeoise dont la pensée, si elle existe, est quelque peu secrète...

Alain Badiou


tout est dit

Écrit par : tgb-rue-affre | jeudi, 14 février 2008 13:22

Je crains que la vision du socialisme d'Alain Badiou ne soit pas celle des insultes de tgb-rue-affre, ni celles des propos nébuleux et fumeux de cet article.

La vision d'Alain Badiou est parfaitement claire: dans la réalité actuelle d'un libéralisme triomphant au niveau planétaire, il ne voit un avenir au socialisme que dans la création d'une dynamique qui amène non seulement l'épanouissement de l'individu, mais aussi le dépassement de son ego pour une cause plus vaste. Celle de tous les autres : celle de sa communauté. Et je suis intimement, viscéralement convaincu, qu'il a raison.

Ca passe par une inter-relation entre pouvoir et individu qui implique un charisme de ses dirigeants. Une capacité de rassembler autour de sa personne, une capacité de se faire aimer. Je suis convaincu que Ségolène Royal est dans une telle logique et que c'est bien cela, qu'elle ressent être juste et bien.

Un socialisme à la con qui ne sait que se faire "respecter" par la violence révolutionnaire et la contrainte, vous pouvez vous le garder. Nous avons tous pu voir à quoi ça avait conduit avec vos goulags et autres génies des Carpates.

S'il y a des retardés mentaux aux PS, alors je n'y peux rien !

L'avenir, c'est demain.

Écrit par : Elysium | jeudi, 14 février 2008 14:20

quelles insultes ??????

je reprends littéralement une phrase de Badiou et je la partage

faut savoir lire avant de dire des conneries

les errements visiblement nauséeux et confus de Elysium ne me concernent pas

Écrit par : tgb | jeudi, 14 février 2008 15:23

L'auteur de cet article est pitoyable. La seule chose qui l'anime c'est une haine terrée contre ségolène royal qui relève de la psy plutôt que de l'analyse politique. Qu'il essaye lui même de se porter à la tête d'une principale formation politique issue de la quatrième puissance économique au monde, qu'il essaye juste de devenir un petit maire de rien du tout comme il n'en a ni les capacités, ni l'intelligence, qu'il continue à jeter son fiel pathétique devant son écran et qu'il se fasse voir ici avec une photo de lui grimaçant pour que l'on rigole bien. Je parie qu'il n'a même pas ce courage là.

Écrit par : michel | jeudi, 14 février 2008 15:36

Tiens une procession !

Écrit par : nef | jeudi, 14 février 2008 16:10

Ecrit par : michel | jeudi, 14 février 2008 15:36

C'est insupportable le pseudo, le lambda, qui émet son cri individuel.
C'est dangereux, populaire, participatif, dur à atrapper, cela se faufile entre les mailles du filet, c'est subversif.
C'est amateur, cela ne veut pas se faire un nom, une carrière, c'est donc incorruptible.
Cela ne rend de compte ni à la justice, ni aux partis, ni aux médias, ni à l'audimat, c'est libre.

C'est fou comme parfois cela ressemble à un électeur, qui vote, en secret, planqué derrière un rideau légal celui-là.

Écrit par : nef | jeudi, 14 février 2008 16:50

Ecrit par : nef | jeudi, 14 février 2008 16:50

Mais, nef, michel a un peu raison... Ce billet sent quand même beaucoup la ségol-haine...
Après, il y a effectivement des manières de dire les choses... Mais celle de Serval n'est pas de toute douceur !
Faut pas t'énerver comme ça !
On peut ne pas être toujours d'accord sur tout, non ?

Écrit par : adrien (de rien) | jeudi, 14 février 2008 17:21

Ecrit par : adrien (de rien) | jeudi, 14 février 2008 17:21

Je n'ai pas perdu mes nerfs, je suis en colère.
Et il y a des colères tout à fait saines.

Écrit par : nef des fous | jeudi, 14 février 2008 17:40

Ecrit par : michel | jeudi, 14 février 2008 15:36

Un fan de Ségolène, on n'en trouve pas tous les jours !

Reste Michel ! Reste !

Soit encore plus méchant !

Et puis tu sais, un maire de village c'est très intelligent comme chacun sait... Surtout un maire de village de la 4ème puissance du monde et même de l'univers...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | jeudi, 14 février 2008 17:56

Hey, Nef ?

Qu'est ce qui te porte sur les nerfs ? Le blog NRV de José ?

Pas mal cet hijack, le chauffeur adjoint a piqué le bus, les sièges et les passagers !

Habile, non ? Il n'a plus qu' à épouser la soeur de Birenbaum et le cercle sera bouclé...

Prenons tout ceci sous l'angle humoristique, ma petite Nef, cela vaut mieux...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | jeudi, 14 février 2008 18:04

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | jeudi, 14 février 2008 18:04

Non il faudrait qu'il épouse le frère de birenbaum, José Birenbaum, JB on peut mieux confondre.

Écrit par : nef des fous | jeudi, 14 février 2008 18:15

Un reportage édifiant sur les logements insalubres.
Scandaleux voir pseudo...

Écrit par : odm | jeudi, 14 février 2008 18:21

Ici plutôt...

Écrit par : odm | jeudi, 14 février 2008 18:22

@elysium
"Ca passe par une inter-relation entre pouvoir et individu qui implique un charisme de ses dirigeants. Une capacité de rassembler autour de sa personne, une capacité de se faire aimer."
Mille excuses, mais j'ai comme un doute, Elysium. C'est pas le genre de Badiou, l'éloge du charisme du chef...ou plutôt de la cheftaine! ça sent plutôt la référence de droite, ça....;-))))

Bon, il reste tout de même un DEL collectif, hein! ;-))))

Écrit par : etrun | jeudi, 14 février 2008 18:43

@ etrun :

Alain Badiou a été interviewé il n'y a 2 semaines sur Bétapolitique (vidéo)

Il a été parfaitement clair.

Il ne voit un avenir socialiste que dans un accomplissement de l'individu et un dépassement de son ego dans un but plus universel, collectif.

Il n'a pas évoqué le profil idéal d'un ou d'une dirigeante. Mais je ne pense pas qu'on puisse créer une dynamique de cet ordre entre pouvoir de la communauté et individu, autrement que dans une sympathie réciproque. Cela implique pour le pouvoir un charisme et une capacité de se faire aimer.

Ce n'est pas parce qu'un(e) dirigeant(e) a un charisme, une capacité de se faire aimer, qu'il ou elle doive l'utiliser à des fins égoïstes. Elle peut aussi le faire pour tous les autres, dans un but collectif.

Ces caractéristiques sont indispensables pour une inter-relation optimale entre individu et pouvoir de la communauté.

Écrit par : Elysium | jeudi, 14 février 2008 20:38

"La renonciation à la séparabilité conduit à considérer l'univers comme un tout non- séparable, impossible à décomposer en sous- systèmes"
Vu sur site de Elysium

Alors la, cher Elysium, je vous suis reconnaissant.

Bravo.

C'est vrai qu'elle est perfectible Ségo, mais dans la capacité à réunir, je ne vois qu'elle......

Écrit par : odm | jeudi, 14 février 2008 20:55

Et puis moi, quand on me parle d'amour, je craque....

Écrit par : odm | jeudi, 14 février 2008 20:56

ben dites donc....

on n'en avait pas eu autant pour la dénonciation de la légalisation de la torture par Nef il y a quelques jours. Et pourtant aujourd'hui tout le monde en parle. c'est dommage les mecs (z'é lesfilels) vous avez loupé. VRAIMENT.

Par contre, dire ce qu'on pense de "ça" déchaine les passions (j'en ai eu moins sur Martinon(merci) )

Enz : lorsqu'on va dans une émission pipolitique il ne faut pas s'attendre à se retrouver à "l'heure de vérité". Mais concernant un point important qui est le statut du Président de la République, je suis désolé mais un leader d'opposition (ou toute personne qui prétend l'être) DOIT répondre, et pas faire passer un message publicitaire pour sa gueule.

michel, je suis ravi de te revoir. je te croyais loin du net et pourtant ta colère est salutaire. Au moins autant que l'article que tu nous avais fait sur feu le DEL. On t'attend au Village.

Non je n'ai pas de Ségol'haine. juste de la frustration. Je me suis fait enfler, je me suis fait baiser. Pourquoi ? parce que j'ai eu le remord de 2002. Celui ou Jospin avec sa campagne de merde à commencé à me faire douter du socialisme. tu sais michel, j'ai eu 18 ans juste avant le 10 mai 81. Ca compte dans la vie d'un homme, j'ai toujours la carte d'électeur de cette époque.

On allait changer le monde, garçon, on allait changer la vie...on y croyait

que reste t'il du socialisme ? quel leader ? quel tribun ? et surtout...surtout...Qui a une idée ?

HS/pour répondre à ta question, non je n'ai pas eu de fonctions municipales...J'ai juste dirigé pendant 10 ans le 2ème Comité d'Etablissement de France de ma boite, j'ai juste été membre du CCE, rapporteur de commission, Secrétaire du CHS-CT, et vice-président de la région Idf auprès du Syndicat National.

Excuse moi, mais j'ai toujours préféré être au coté des travailleurs que des administrés.

Enz, michel et les autres. On a abattu des montagnes. Aujourd'hui personne ne reprend la pioche derrière nous, et la roche s'est reconstituée...

Si vous saviez comme je me sens fatigué parfois...

Écrit par : Serval | jeudi, 14 février 2008 23:30

Clap clap la saine colère de Nef, justifiée.
Billet courageux de Serval, signé de sa main (donc qui n'engage que lui), et sur lequel je le suis sur beaucoup de points, dont celui ci : "Comme elle ne peut pas admettre que les voix qui se sont portées sur elle étaient en partie des voix "contre" Sarkozy et pas "pour" un programme qu'elle n'avait pas.", ajoutant que la réciproque est également vraie.

Bonne journée et bon courage Serval, pour ce que tu fais sur le site, et pour le reste.

Écrit par : Falconhill | vendredi, 15 février 2008 08:41

Accord avec ce billet.

Est-il vrai qu'elle aussi n'est pas choquée par la dernière folie mortifère de l'Ogre ?

Pauvre PS

Pauvre gauche.

Écrit par : Jid | vendredi, 15 février 2008 11:17

On prête beaucoup à SR, pour regarder les choses avec un peu de recul, et voir que le mal vient de bien plus loin, on peut lire cet entretien avec Luc Boltanski :

http://tinyurl.com/2ovbqt

"Le monde politique et intellectuel a donc assisté à un effondrement total de la critique dans les années 1980. Et d’une certaine manière ce fut un soulagement tant ça tournait en rond. Du coup, le vide fut rempli par des produits d’importation, dont certains d’ailleurs plutôt intéressants, venus de la philosophie analytique ou morale anglo-saxonne, de la théorie de la justice… La pensée critique ne disposant plus de ressources, elle s’est réfugiée de manière désastreuse (voir ce qu’en dit Dany Trom dans La promesse et l’obstacle) dans la souffrance, la pitié, l’indignation immédiate…"

Écrit par : juliette dze | vendredi, 15 février 2008 15:00

"Ne pouvait t'elle pas donner son avis sur ce statut inique, plutôt que d'actionner la langue de bois et éluder la question ?"
mais non! elle ne pouvait pas.. le sujet n'était pas prévu donc elle n'avait pas pu bûcher la réponse
(bûcher.. j'ai de ces mots!!)
elle a même avancé que c'était sans intérêt.. laissant supposer qu'il ne s'agissait là que piètres ragots comme si elle n'avait rien compris aux propos du journaliste
(rien compris.. j'ai de ces idées!!)
eh bé oui.. je crois bien qu'elle n'y avait rien compris!
et avec ça elle draine derrière elle une partie de l'électorat de Gauche..
(de Gauche.. parce qu'elle est de Gauche??)

merci Serval
révolution culturelle ségoléniste
http://www.youtube.com/watch?v=PsJtoVBhmbw&feature=related

Écrit par : Maghnia | vendredi, 15 février 2008 15:15

Ecrit par : juliette dze | vendredi, 15 février 2008 15:00
Bien vu!

Ecrit par : Elysium | jeudi, 14 février 2008 20:38
"Il n'a pas évoqué le profil idéal d'un ou d'une dirigeante"
J'espère bien!
"Mais je ne pense pas qu'on puisse créer une dynamique de cet ordre entre pouvoir de la communauté et individu, autrement que dans une sympathie réciproque. Cela implique pour le pouvoir un charisme et une capacité de se faire aimer".

Ca c'est ce que TU penses. Laisses donc Badiou tranquille. Et cette histoire de charisme, c'est à l'origine un vieux machin de droite qui parfois fait des ravages ailleurs: voir l'excellent papier de Corinne Lesnes dans Le Monde sur l'engouement actuel pour Obama (signature). Ca ne séduit que les vieux réacs comme odm...

Écrit par : etrun | vendredi, 15 février 2008 17:09

Ecrit par : Serval | jeudi, 14 février 2008 23:30
Tout à fait d'accord avec toi, serval: elle était sans doute d'une ignorance crasse sur le sujet, mais elle n'a jamais rien dit qui puisse contribuer à renforcer la démocratie en limitant le pouvoir présidentiel! C'est du fond, ça non?
C'est qu'elle s'y voit déjà et a été à l'école de Mitterrand. Je suis aussi de ceux qui ont voté pour elle contraints et forcés et qui espèrent bien ne jamais devoir recommencer!

Écrit par : etrun | vendredi, 15 février 2008 17:13

Ecrit par : etrun | vendredi, 15 février 2008 17:13

c'est vrai que DSK nous aurait apporté lumière, bien-être et pouvoir d'achat X 10...mais bon contrairement à toi, c'est que je n'aurais pas voter pour lui...je ne peux le supporter....

Écrit par : Pamela de Barres | vendredi, 15 février 2008 17:31

HS//

ANNONCE

Nuit solidaire pour le logement, le jeudi 21 février 2008
France Terre d’Asile et les 28 associations unies continuent de se mobiliser sur le logement.

Comme première action, elles appellent tous les citoyens à se rassembler, le 21 février,
pour Paris ..la place de la République, à partir de 18 heures, pour une nuit solidaire.
(pour d'autres villes se renseigner là : mhsenay@france-terre-asile.org)

Au programme, distribution de couvertures de survie, de soupe et de café et prise de parole des diverses associations.

Écrit par : ojos negros | vendredi, 15 février 2008 18:02

Serval.. message perso//

acceptes-tu que je mette ton billet là :
http://www.leslaunes.com/plage_du_village/comments.asp?id=103
(en mettant le lien et ton pseudo bien sûr)
je trouve ce billet bien vu et important

réponds.. je n'ai pas ton E-mail d'où le message perso ici
;-)))

Écrit par : ojos negros | vendredi, 15 février 2008 19:40

HS//
19:40
Serval, laisse tomber, c'est fait

Écrit par : ojos negros | vendredi, 15 février 2008 20:10

Vieux réac ?
moi ?
Hmmmm..
Peut-être bien d'ailleurs !
Sûrement même.
La preuve ?
J'entends ma femme et mes enfants qui s'engueulent à l'étage...

Écrit par : odm | vendredi, 15 février 2008 21:00

je maintiens qu'obama est une étoile dans la nuit....

Écrit par : odm | vendredi, 15 février 2008 21:01

Mais quand je pisserai dans le bénitier, je promets de vous le dire.

Écrit par : odm | vendredi, 15 février 2008 21:03

La preuve ?
J'entends ma femme et mes enfants qui s'engueulent à l'étage...

Ecrit par : odm | vendredi, 15 février 2008 21:00

Sûr que c'est une sacrée preuve ça !

Au moins la preuve que pendant que l'une s'occupe des gosses l'autre poste...

Écrit par : juliette dze | vendredi, 15 février 2008 21:04

Pour Obama, c'est le côté évangéliste qui vous plaît ?

Écrit par : juliette dze | vendredi, 15 février 2008 21:15

Papa lit le journal
Maman couche les enfants.
Tout est en ordre, ma chère Juliette.

Écrit par : odm | vendredi, 15 février 2008 21:19

Et même si maman couche avec tout le quartier, tant que papa ne le sait pas....
C'est comme ça un vieux réac...

Écrit par : odm | vendredi, 15 février 2008 21:21

vieux en plus !
C'est ce qui rapproche SR et Obama, le côté prédicateur, non ? Et plus de forme que de fond. Ceci dit, SR avait tout de même un programme alors que Obama semble très très léger, non ?

Écrit par : juliette dze | vendredi, 15 février 2008 21:37

Laissez moi rire...
Les programme c'est bon pour la TV ou au cirque ça..
Y a des gens qui y croient encore ?

Écrit par : odm | vendredi, 15 février 2008 21:49

S'il n'y a pas de programme, en effet il n'y a plus que... le cirque. Le programme est un objet qui permet de débattre et ensuite d'évaluer l'action faite. C'est mieux que rien mais ça ne remplace pas un projet qui lui, donne le sens.

Écrit par : juliette dze | vendredi, 15 février 2008 22:00

Interview hilarante (à l'ancienne) de l'apparat... pardon, du grand et sublime et si vif Yves :
http://www.lefigaro.fr/politique/2008/02/15/01002-20080215ARTFIG00582-yves-jego-on-veut-abattre-le-president-de-la-republique.php
Voici donc la stratégie choisie. La victimisation.
Etonnant, non ?

Écrit par : f | vendredi, 15 février 2008 23:30

A propos de l'"ânerie morbide" ou de la dernière diversion provocatrice de NS, voir l'analyse qui en est faite par celui avec qui on peut ne pas toujours être d'accord mais qui, au moins, est un vrai républicain et a une pensée sur le sujet :

http://www.jean-luc-melenchon.fr/?p=559#more-559

Écrit par : juliette dze | samedi, 16 février 2008 08:40

A l'Elysée, on appelle ça des "fumigènes". Voilà un mot à généraliser, bougrement efficace et qui peut, par sa seule évocation dans la société, casser la stratégie en action et démythifier l'entourloupe. Fatigant d'avoir à vivre et réagir au gré des errements conceptuels du bonimenteur en chef. Basta.

Écrit par : f | samedi, 16 février 2008 08:56

@ ODM
@ etrun

Je respecte les êtres qui ont le courage d'exister, le courage de ce qu'ils ressentent être juste. Ceux qui font des projets et tentent de trouver des solutions aux problèmes. ODM a ce courage. Obama et Royal, aussi.

Quant à edrun, j'ai beau parcourir ses com's, ici sur ce blog ou ses articles sur son blog à lui, mais je n'y vois qu'attaques et critiques. Pas la moindre idée, ni la moindre proposition constructive. Qu'il ait au moins le courage de ce qu'il ressent être juste ! On ne va pas le tuer pour cela ! Car, en ne faisant qu'agresser à outrance, il tombe exactement dans ce qu'il reproche à d'autres : un socialisme parfaitement vide, un désert d'idées, qui ne sait rien faire d'autre que saboter et ne rien proposer. Je ne sais pas comment il faut qualifier cela ? Je ne cherche pas à le blesser, mais il serait très facile de trouver des mots qui font mal. Alors, j'attends de lire des idées, des projets, des solutions aux problèmes de notre monde.

Écrit par : Elysium | samedi, 16 février 2008 09:40

Quand le président du Parlement découvre la lune et s'en offusque, ça fait rire les étudiants :

http://tinyurl.com/25vyg4

Révélateur en tous les cas de la pensée de ceux qui nous gouvernent à propos de la représentation nationale.

Écrit par : juliette dze | samedi, 16 février 2008 10:15

"Je respecte les êtres qui ont le courage d'exister, le courage de ce qu'ils ressentent être juste"
eh bé voilà Elysium, vous restectez aussi etrun je suppose
alors où est le problème?
là? .. "j'attends .."?
n'attendez plus.. et proposez "des idées, des projets, des solutions aux problèmes de notre monde"..
ayez du courage .. et nous essaierons de "qualifier cela"
sinon pour suivre Royal ce n'est pas du courage qu'il faut c'est de l'abnégation.

Écrit par : ojos negros | samedi, 16 février 2008 10:20

Ecrit par : f | samedi, 16 février 2008 08:56

Tu as vu cela toi aussi les fumigènes...
1 par jour, quel rendement les conseillers elyséeens !
Si nous étions capable de faire des contre-feu de fond à ce rythme là...

Écrit par : nef | samedi, 16 février 2008 10:35

Ecrit par : juliette dze | samedi, 16 février 2008 10:15

Géniale cette vidéo d'Accoyer !

Écrit par : nef | samedi, 16 février 2008 10:55

Ecrit par : Elysium | samedi, 16 février 2008 09:40
Elysium +1

Écrit par : odm | samedi, 16 février 2008 11:16

Quelqu'un a t' il noté qu'hier soir dans le grand journal de Canal + (où Bernard Tapie venait appuyer la promo de la pièce où joue sa fille avec le fils Sardou alors qu'elle devait la jouer au départ avec le fils Sarkozy qui a préferé jouer un vaudeville en banlieue), l'impayable (enfin humm) Nanard a annoncé que Kouchner avait rencontré Sarkozy avant la fin de la campagne présidentielle, mais qu'il n'avait décidé de trahir (de rester fidèle à Ségolène) qu'une fois la campagne présidentielle terminée. Deux fers au feu valent toujours mieux qu'un lorsque l'on veut devenir ministre des Affaires Etrangères et Européénnes.

Anecdotique et symptomatique, le paradoxe de Kouchner. Tout homme politique de la soixantaine bien tassée a une carrière qui compte au moins autant que sa conscience politique. Les quadras du PS ont encore 20 ans devant eux...

Écrit par : nef | samedi, 16 février 2008 11:20

Obama est une étoile dans la nuit de millions d'américains.
Qu'on démontre qu'il n'est que l'acteur d'une sinistre comédie ne changera pas cette réalité.
Il incarne, de toutes façons quelque chose, qui le dépasse.
Et si l'homme tombe, l'idée elle perdurera.

Écrit par : odm | samedi, 16 février 2008 11:22

l'idée elle perdurera.
Ecrit par : odm | samedi, 16 février 2008 11:22

Quelle idée ?

Écrit par : juliette dze | samedi, 16 février 2008 12:12

L'espérance ma chère juliette....

Écrit par : odm | samedi, 16 février 2008 12:29

Ecrit par : odm | samedi, 16 février 2008 12:29

Mais espérance de quoi ? C'est là où je ne vois pas bien.

Et avec elle comme seule breuvage on a mené, hélas, beaucoup d'humains à l'abattoir il me semble, aussi suis-je plus pragmatique sans oublier d'être utopique.

Écrit par : juliette dze | samedi, 16 février 2008 13:32

L'utopie sans espérance est une pure folie....

Écrit par : odm | samedi, 16 février 2008 20:44

L'utopie sans espérance est une pure folie....

Ecrit par : odm | samedi, 16 février 2008 20:44

J'avoue avoir un petit grain alors...

Écrit par : juliette dze | samedi, 16 février 2008 21:13

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu