Avertir le modérateur

« Les autres images de la semaine | Page d'accueil | Le pet du kangourou »

lundi, 14 janvier 2008

quand il ne reste que le corps...ou Monsieur le Président, je vous fais une lettre

 

 

C'est une histoire de double punition.456acf5afa161ec7b285db1a7ec7cf65.jpg

Le malade est coupable.

Coupable et responsable d'être malade. Ce responsable irresponsable va coûter cher à la société, il est donc puni.

Une première fois par sa maladie, une deuxième fois par la franchise payée à chaque achat de médicament, ce qui est censé le "responsabiliser".

Pas très grave direz-vous quand on a une angine, beaucoup plus quand on a une maladie nécessitant des soins longs, réguliers comme ici http://tinyurl.com/28zfow.

Presque tout à été dit sur l'iniquité d'une telle mesure, sur l'injustice sociale qu'elle accroît, sur la conception détournée de la solidarité qu'elle impose, sur son inefficacité pour "boucher le trou de la sécu", comme on dit, etc.

Il ne reste donc au malade fauché qu'à payer... de sa personne avant que la Faucheuse ne l'emporte.

Le corps objet politique : corps défaillant (âge, maladie, surcharge pondérale...) jeté de l'entreprise, corps rémunéré laissé au bon plaisir d'autrui ; corps-surface sur lequel des marques -commerciales ou personnelles- sont inscrites.
Ainsi, se fait-on parfois reconnaître là où la (re)connaissance manque. Une façon de s'affirmer, de s'identifier, de faire meute, tribu faute de classes et de peuple, obsolètes paraît-il.

Plus que le corps pour montrer son opposition ?

Depuis la tradition des enflammés de l'Inde à Jan Pallack http://tinyurl.com/3dql5v ,

celles des affamés volontaires (de Bobby Sands http://tinyurl.com/2t4hkr et http://tinyurl.com/2tmpe7 à Bové http://tinyurl.com/2evdsb),

à ceux qui désormais décident de cesser de se soigner pour protester http://tinyurl.com/ynpxku

Quand il ne reste que le corps individuel faute de corps constitués qui jouent leur rôle, on écrit au Président ou... on déserte.

 

Juliette

Commentaires

Une petite coquile à corriger : Jan Pallach et non Jan Pallack.

Bonne journée.

Écrit par : juliette dze | lundi, 14 janvier 2008 09:25

Le corps, ultime refuge et ultime bien de la personne humaine, point-pivot autour duquel les sociétés se sont organisées, complexifiées, pour le protéger, le loger, le nourrir, le mettre à contribution (le travail ou/et la politique comme contribution à la collectivité, la Polis), pour le divertir, lui assurer des repères stables. Bref, le corps, comme ultime raison d'être du socius et du développement du sentiment de la valeur de l'existence et de l'individu.

Aujourd'hui, le corps apparaît comme un coût et un fardeau pour la collectivité. Il n'est pas partie commune mais bien privative. En ce sens, l'idée chemine que son entretien est l'affaire de son propriétaire. Et à chacun selon ses moyens. Les marchands ont investi le sanctuaire de la santé et rivalise d'offres mirobolantes pourr appâter le chaland, qui est un malade qui s'ignore. Enfin, pour peu qu'il soit solvable.

Et un nouveau champ est ouvert aux avancées triomphantes de la "création de richesse"...pour l'actionnaire.

Beau texte concis et fort de Juliette.

Écrit par : off | lundi, 14 janvier 2008 09:30

Combattre la pauvreté...
Des solutions existent.
Faîtes vous même votre voiture grâce aux bières que vous ingurgitez pour oublier...
DEB bien sûr.
voir signure...

Écrit par : odm | lundi, 14 janvier 2008 11:43

DEB LE BLOG MILITANT.

Écrit par : odm | lundi, 14 janvier 2008 11:45

Une petite coquile à corriger : Jan Pallach et non Jan Pallack.
Bonne journée.
Ecrit par : juliette dze | lundi, 14 janvier 2008 09:25

Une petite coquille à corriger : Jan Palach et non Jan Pallach.
http://www.radio.cz/fr/article/87886

:))))

Écrit par : Lord Nithorynque | lundi, 14 janvier 2008 13:05

Billet qui me touche beaucoup. Merci Juliette.

Écrit par : nef | lundi, 14 janvier 2008 15:33

Ecrit par : Lord Nithorynque | lundi, 14 janvier 2008 13:05

Taquin va !

Mais à part ça ?

Écrit par : juliette dze | lundi, 14 janvier 2008 17:42

euh..
j'sais pas si on se salue et si on se dit merci..
salut aux villageois..
merci juliette..

nous sommes mal..
trop mal..
mais ma journée fut éprouvante..
c'n'est pas que je sois indifférente..
mais j'suis HS..

donc HS//
http://www.youtube.com/watch?v=9Z2kiio_ksE&feature=related

Écrit par : Maghnia | lundi, 14 janvier 2008 19:20

À propos de l'importance du corps, relire toute l'œuvre de Michel Serres, entre autre: Rome, le livre de fondations, Le tiers-Instruit… "Le corps est la seule valeur."

…Salut les nrv du village ! ;°))

Écrit par : JeandelaXR | lundi, 14 janvier 2008 19:35

Bonne soirée de récupération Maghnia alors et merci de réagir malgré la fatigue.

Itou pour nef.


Ecrit par : JeandelaXR | lundi, 14 janvier 2008 19:35

Serre, oui, certes. Je me suis plutôt plongée ces dernier temps dans David Le Breton dont l'oeuvre est très riche et passionnante, cela explique sans doute une certaine sensibilité à ce qui a parfois été présenté comme un fait divers alors que c'est d'abord un fait politique (je veux parler de la grève de la faim de J-P Chevalier).

Écrit par : juliette dze | lundi, 14 janvier 2008 21:13

HS

L'Observ.i.x est un collectif de recherches en sciences de l’humain et de la société créé, face aux amalgames gouvernementaux de l’identité nationale et de l’immigration. Il vise à favoriser l’autonomie de la production intellectuelle, des savoirs scientifiques et de leur diffusion en ce qui concerne l’érosion des perceptions humanistes de l’altérité et la stigmatisation de l’étranger comme problème, risque ou menace dans le fonctionnement ordinaire d’autorités instituées (ministérielles, administratives, judiciaires, médiatiques, scientifiques, intellectuelles, scolaires, économiques, partisanes, associatives...). Il étudie également le développement de la xénophobie dans l’ensemble de la population sous l’effet des discours et des actes de ces autorités.

lien:
http://observix.lautre.net/

Hs

bonne soirée
boujoux

Écrit par : skalpa | lundi, 14 janvier 2008 22:40

Yep, bonne journée à vous...

les premiers seront les derniers?

Écrit par : skalpa | mardi, 15 janvier 2008 08:02

Joli billet, assez juste. Qui n'a pas, dans son entourage, des gens défaits par la maladie ?

En étant polémique un peu, comment se fait il que tous les trois ans, il sorte une "réforme de l'assurance maladie qui doit sauver le système" ? Celle du duo DousteBlazy-Bertrand était donc un échec ?
Et pourquoi, plutot qu'une franchise sur les médicaments, n'adopte t'on pas un systeme de délivrance de la posologie nécessaire, plutot qu'une boite compléte ? Sur un soucis de santée, on m'a délivré une boite de 12 pilules cortizonées alors que je n'en avais besoin que d'un tiers, pour 4 jours de traitements... Sur une boite à presque 9 euros, on aurait pu en économiser 6... Il me semble que cela se pratique comme ça dans d'autre pays.

Bonne journée

Écrit par : Falconhill | mardi, 15 janvier 2008 09:40

Ecrit par : Falconhill | mardi, 15 janvier 2008 09:40

En effet Falconhill, il existe plusieurs pays dans lesquels les médicaments sont achetés "au détail" : économie sur les prescriptions, les emballages, moins de soucis avec l'automédication, etc... Je ne sais pas si cette solution a été un jour envisagée en France, plutôt que de passer son temps à faire des réformes elles-même réformées par les gouvernements successifs. Les ministres de la santé aiment avoir leur nom associé à une réforme, et je suppose que les labos ne voient pas ces solutions d'un bon oeil !

Bonne journée à tous !

Écrit par : adrien (de rien) | mardi, 15 janvier 2008 09:47

"La taille des conditionnements des médicaments n’a cessé de s’adapter aux demandes des autorités de santé ; en tenant compte de l’avis du corps médical, des besoins moyens et des posologies recommandées par la Commission de transparence qui dépend de la Haute Autorité de Santé.
Contrairement à d’autres pays, la France a fait le choix de conditionnements très sécurisés avec des emballages élaborés par opposition au vrac.
La réglementation interdit par ailleurs , pour des raisons de sécurité sanitaire, aux pharmaciens d’officine de déconditionner les présentations."
http://www.le-medicament-parlons-en.com/2007/10/16/les-experts-repondent-a-vos-questions-du-mardi-16-octobre/
Un peu langue de bois, non ? Dans les autres pays, y a-t-il plus d'accidents dûs à la délivrance de médicaments en vrac ? Les pharmacies y sont-elles organisée différemment ? Emploient-elles davantage de personnels pour faire face au surcroît de travail ? (des recommandations particulières auprès du client, ou un re-conditionnement des médicaments étant quelquefois nécessaires, pensons à la perplexité des personnes âgées un peu "à l'ouest" qui repartiraient de la pharmacie avec un sac rempli de pilules... ;-)) Ou bien faut-il envisager une réforme profonde du secteur des pharmacies en France (c'est ce qui se prépare, dans le sens d'un abandon du service (gratuit) constitué par le conseil du pharmacien, et d'une plus grande "liberté" du "consommateur", demandeur d'automédication, qui pourra la pratiquer à loisir dans les rayons en libre-service de futures enseignes habilitées à délivrer des médicaments) ?

P.S. : rien à voir, mais un bon billet de Paul Moreira sur les deux journalistes emprisonnés au Niger et sur la petite phrase particulièrement déplacée de Nicolas Sarkozy à leur propos :
http://paulmoreira.20minutes-blogs.fr/

P.S. 2 : désolé juliette, en ce moment je suis taquin et pressé ;) (juste un mot, l'association entre la grève de la faim aux conséquences fatales de Bobby Sands et la cure d'amaigrissement d'après-réveillon de José Bové m'aurait un peu gênée, si vous n'aviez pas eu le talent de subtilement déjouer toute objection : en écrivant "de ... à ..." vous suggérez que ces deux privations de nourriture ne sont pas à considérer tout à fait de la même façon, celle de Bové pouvant être perçue, disons, comme une version "soft" de celle de Bobby Sands)

Bonne journée à tous

Écrit par : Lord Nithorynque (en coup de vent) | mardi, 15 janvier 2008 13:10

Ecrit par : Lord Nithorynque (en coup de vent) | mardi, 15 janvier 2008 13:10

Effectivement, y a pas photo entre les deux cas. Le renvoie à un article critique de Rue89 le soulignait aussi.

Merci pour votre réflexion qui prolonge celles de Falconhill et adrien (de rien) en posant bien la question du rôle du conditionnement des médicaments dans leur coût.

Cela confirme le fait que c'est toujours aux-mêmes qu'il est demandé de faire des efforts et des économies quitte à les culpabiliser pour cela.

Écrit par : juliette dze | mardi, 15 janvier 2008 13:40

Mariages de carpes et de lapins au sein du gouvernement :
http://rue89.com/2008/01/15/ces-ministres-en-instance-de-divorce

Tiens, tiens, Fredi M. Murer (le M. du deuxième prénom, c'est pour... Melchior, eh oui) revient avec un nouveau film : "Vitus". Son précédent long métrage de fiction, "Vollmond" ("Pleine lune", 1998) était plutôt raté. Mais Murer n'est pas à négliger : il a réalisé l'étonnant "Zone grise" (1979) et surtout "Höhenfeuer" ("l'Âme soeur", 1985) son chef-d'oeuvre. Si "Höhenfeuer" passe près de chez vous, attention, la copie habituellement en circulation est en version française (le film est tourné en patois), sinon il est sorti en dvd aux éditions Les Films du paradoxe.
http://rue89.com/2008/01/15/vitus-de-fredi-muerer-va-vis-et-specule

Tiens, en voilà un qui critique aussi José Bové.
http://fulcanelli.vox.com/library/post/josé-bové-en-grève-de-lintelligence-sarkozy-part-en-croisade-alors-quil-ny-a-pas-dog.html
Comment, lui qui laisse épisodiquement çà et là quelques brèves remarques, lui faire visiter le Village ? Ah je sais : un billet sur les recettes de sardines ou autres solutions peu coûteuses pour faire face à la hausse des prix du poisson (il y avait aussi les moules de Bouchot, pas chères, avant la semaine dernière, mais désormais et jusqu'au mois de mai elles sont en période de reproduction, et absentes des étals des poissonniers).

Écrit par : Lord Nithorynque (qui parle de tout et de rien) | mardi, 15 janvier 2008 17:35

Test

Écrit par : Test | mardi, 15 janvier 2008 17:35

"qui parle de tout et de rien"

bah..
c'est toujours ainsi à la fête du village ..
faut prendre son temps..
l'important est d'être avenant..
et de montrer qu'on a la santé..
;-))

Écrit par : Maghnia qui fait pareil | mardi, 15 janvier 2008 17:55

Un aioli de bulots c'est très bon....un peu cher même sur mon marché

Écrit par : Pamela de Barres | mardi, 15 janvier 2008 19:00

Un aioli de bulots c'est très bon....un peu cher même sur mon marché

Ecrit par : Pamela de Barres | mardi, 15 janvier 2008 19:00

En ce moment, c'est presque un aioli de "bRulots" ! ;-)

Écrit par : juliette dze | mardi, 15 janvier 2008 20:31

Quand Sarkozy fait de l'humour noir :

"Bruno-Pascal Chevalier, malade du sida qui affirme mener depuis plus de trois mois une grève des soins contre les franchises médicales, a reçu aujourd'hui une lettre de Nicolas Sarkozy justifiant ces franchises et a décidé de continuer son mouvement.

"J'appelle tout le monde à se battre" contre ces franchises non remboursables à la charge des patients, qui s'élèvent à 50 centimes d'euros par boîte de médicaments et par acte paramédical et deux euros par transport sanitaire, dans la limite d'un plafond global de 50 euros par an, a déclaré M. Chevalier.

Cet habitant de Morsang-sur-Orge (Essonne) a indiqué avoir reçu un courier du président de la République, expliquant que les franchises vont permettre "de mieux prendre en charge des millions de personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer, du cancer, ou en soins palliatifs".

Selon le chef de l'Etat, "les franchises ne privent pas de soins les plus vulnérables", puisque "les plus démunis en sont exonérés, ainsi que les enfants et les femmes enceintes, soit 15 millions de personnes".

L'invitant à reprendre les soins, le président a assuré M. Chevalier de son soutien dans sa lutte contre le sida."

Source : AFP

Écrit par : juliette dze | mardi, 15 janvier 2008 20:41

Salut à tous...
(juste un mot, l'association entre la grève de la faim aux conséquences fatales de Bobby Sands et la cure d'amaigrissement d'après-réveillon de José Bové m'aurait un peu gênée
écrit par Lord Nythorinque...
"gênée?" Mon cousin serait une cousine??? Lady Nythorinque démasquée...

Écrit par : Valdo | mardi, 15 janvier 2008 20:46

Ecrit par : Valdo | mardi, 15 janvier 2008 20:46

bon sang .. mais c'est bien sûr !..

Écrit par : grisette | mardi, 15 janvier 2008 20:58

Être malade du SIDA et en plus habiter à Morsang-sur-Orge, il y a de quoi être malheureux... (private joke)

Nicolas Sarkozy a omis de préciser dans son courrier que le plan Alzheimer, dont le financement justifie la mise en place des franchises médicales, n'a pas encore été élaboré. Les associations concernées s'en inquiétaient récemment : le plan aurait dû entrer en application au 1er janvier. On fait donc payer des malades pour financer un dispositif qui n'existe pas encore. Pire : on fait payer des malades du SIDA pour financer un plan de lutte contre une maladie que les malades en question n'auront jamais le temps de contracter (humour noir)

[encore une fois HS]
Par ailleurs et grâce à Rachida Dati, depuis le 2 janvier chaque TGI est doté d'un "juge délégué aux victimes", et ainsi la justice en France a cessé d'être impartiale :
http://tinyurl.com/2u3lxb

[de plus en plus HS]
Ecoeuré par les dernières mesures sarkozystes, vous vous êtes détourné(e) de votre ordinateur et vous avez résolu de lire un bon bouquin. Soudain votre téléphone sonne : on vous appelle pour vous vendre une mutuelle. Ne raccrochez pas tout de suite, sachez dissuader le fâcheux avec panache :
http://www.le-tigre.net/Un-rendez-vous-amical-avec-une.html

Écrit par : Lord Nithorynque | mardi, 15 janvier 2008 21:10

Je ne suis pas très fier de cette faute d'orthographe... Mais, franchement, cousine, vous qui signiez naguère du nom d'un personnage masculin (avec lequel je partage une fascination certaine pour Gene Tierney)... ;)
À propos d'Otto Preminger, profitons-en pour signaler cet article du New Yorker :
http://www.newyorker.com/arts/critics/atlarge/2008/01/14/080114crat_atlarge_denby

Écrit par : Lord Nithorynque | mardi, 15 janvier 2008 21:35

Pour la première fois, dans un sondage BVA Orange L’Express, Nicolas Sarkozy enregistre un vrai décrochage (-6 points de bonnes opinions, 48% de mécontents contre 45% de satisfaits).

La chute a été rapide !

Écrit par : juliette dze | mardi, 15 janvier 2008 21:54

Chère Valdo,
la résistance s'organise :
http://www.lepost.fr/groupe/en-2008-j-arrete-pas-de-fumer/

Écrit par : Lord Nithorynque | mardi, 15 janvier 2008 22:50

Bonjour à vous, questions de fric?
hum hum

Écrit par : skalpa | mercredi, 16 janvier 2008 08:02

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu